InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Mer 6 Fév - 23:36
J'suis pas du genre à parler de ma vie pendant des heures, quelques micro secondes suffisent. Mais là, j'en ai plus que marre, je tiens plus. J'ai besoin de savoir si quelqu'un est déjà passé par là. Sans entrer dans les détails, je vais vous raconter pour que vous puissiez comprendre.

J'ai été avec un mec pendant plusieurs mois. Tout se passait très bien. On devait se voir en cachette car nos parents (qui refusaient nos "dérives sexuelles") ne pouvait pas nous voir. J'ai finit par rencontré ses parents dans une situation ... quelque peu délicate dirons nous mr Red le retour Sa mère l'a un peu accepté. On s'est fiancé fin juillet en secret, personne ne l'a su. On avait prévu un voyage à New York en août 2008, l'été de nos 18 ans donc afin de fêter plusieurs choses. Mais on y allait surtout pour aller dans le Massachusetts afin de pouvoir se marier légalement. On avait prévu de planter nos parents et de rester vivre là haut (oui, utopique, je sais).

Mais comme on a excellent niveau d'anglais tous les deux, qu'on a des métiers qui nous permettent de voyager (serveur et cuistot), c'était l'occasion de tout lâcher pour tenter notre rêve. On était sur la même longueur d'onde, un vrai bonheur tous les jours. J'ose penser que c'était l'Amour. On arrivait à finir les phrases de l'autre, on connaissait tous nos amis, nos exs ...

Sauf qu'une semaine avant le voyage, on s'est disputé pour un truc à la con. J'arrivais pas à dire je t'aime. Je l'ai dit que deux fois jusqu'à présent car c'est taboo pour moi les sentiments (d'où mon perso : ). Résultat, je suis parti seul à New York. On ne s'est pas expliqué avant le départ. partir à NYC était mon rêve depuis tout petit, visiter cette ville magnifique, Ellis Island, l'Empire State Building, Madison Square Garden ... J'en rêvais. je suis donc parti, seul pour une semaine. Ça c'est passé impec, la tension est retombé. On ne s'est pas parlé depuis. Et puis, le jeudi (je devais partir le lundi suivant), j'ai reçu un coup de téléphone de sa part. Sa mère a pris son téléphone pour m'annoncer qu'il était mort. Tué par un chauffard près de notre lycée

Mon monde s'est écroulé. Je ne voulais vraiment pas rentrer affronté ça. Mais comme une partie de moi ne voulais pas le croire, je suis rentré. Je suis allé voir sa mère, et là, le choc. Elle m'a rejeté en bloc, disant que c'était ma faute. Que je l'avais pervertis (il avait deux mois de plus que moi), que je l'avais forcé à tout ça, que je le manipulais pour avoir son argent (...). Elle m'a claqué la porte au nez. J'ai appelé tous ses amis pour avoir des nouvelles. Ils m'ont confirmé la chose. Mais le pire reste encore à venir.

Je voulais aller à l'enterrement pour honorer sa mémoire, lui dire des dernières choses. Sauf que le temps que je revienne, il avait déjà été enterré. L'enterrement a eut lieu dans un endroit que je ne connais pas où seule sa famille était conviée. Ses amis ne savent pas où il est enterré non plus. Ses parents ont refusé et refusent toujours de me dire ou il a été enterré et s'il a bien été enterré, car je sais qu'il voulait se faire incinérer. Je n'ai donc jamais pu aller sur sa tombe pour lui dire une dernière chose.

Ça me ronge depuis des années. Ca me tiens éveillé la nuit, ça me réveille, je revis ça en plein jour ... C'est un vrai cauchemars pour moi. Je ne sais pas quoi faire. J'ai essayé les sommnifères, les décontractants, les relaxant, l'hypnose, l'aromathérapie, les ondes, les massages (d’ailleurs je préfère les faire que les recevoir -_-), la phytothérapie, les psys ... Rien n'y fait. J'y pense encore tous les jours et toutes les nuits.

Ca fait bientôt 5 ans, et ça fait toujours aussi mal quand j'y repense. Ça me rend triste. J'ai envie de tout casser, de pleurer pendant des heures. Mais comme j'ai beaucoup trop de self control, je ne fais rien je ressens juste une tristesse immense qui m'envahit. Je précise que j'ai eu d'autres copains entre temps, vers 2010, mais ça n'a jamais duré car j'ai placé la barre très haut, vu ce que j'avais avant.

Donc ma question est la suivante : si quelqu'un a déjà vécu une situation similaire, comment a-t-il fait pour la surmonter ? Est-ce que quelqu'un a perdu quelqu'un qu'il aimait (pas de la famille je parle ^^) ? Comment continuer à vivre une fois que notre monde s'est écroulé une fois de plus ?

Oui, quand je suis triste j'écris énormément, c'est plus fort que moi. C'est un réflexe. Vous comprenez donc pourquoi je suis au taquet en RP mr Red le retour
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4027
Age : 36
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Fév - 0:38
Moi j'ai pas grand chose à dire ou à conseiller vu que je ne suis clairement pas un exemple... je dirai juste que ce qui t'es arrivé, c'est horrible, mais ça peu arriver à n'importe qui. Les gens qu'on aime, faut toujours leur dire et apaiser les querelle le plus vite possible, faire la paix et l'amour( je sais j'ironise, mais je combat la tristesse par l'humour.) parce que demain, voir dans l'heure qui suit, ils peuvent mourir tué par une putain de maladie, écrasé par un camion ou pire encore...

Maintenant ce qui est fait est fait et tu ne peux rien y changer, quoi que tu fasse, il est mort... il te reste à te servir de tes erreurs et toujours accorder de la compréhension , de l'amour, de la tendresse, du soutient... à ceux que tu aime, famille amis, proche( très proche), parce que la vie, c'est fragile...

Courage vieux, on à chacun sa croix, il faut simplement tout faire pour qu'elle ne nous écrase pas et/ou qu'elle en face pas de mal à ceux qu'on aime...

T'as des jambes? Alors lève toi et marche, pour ceux que tu aime et pour ceux que tu as aimé, car il n'aimerait pas te voir souffrir et stagner, Car il ne voudraient, ils ne veulent, que ton bonheur...

Courage...
avatar
Ray

Date d'inscription : 03/08/2012
Nombre de messages : 283
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Fév - 1:38
Parcequ'il le faut pour la personne aimée. Quand on ressent ce profond désespoir, on ne peut que souhaiter que personne d'autre n'ai à subir ce sort. Je sais que c'est un peu bateau comme phrase, mais inverse les rôles. Qu'aurais-tu souhaiter? Qu'elle continue sa vie, heureuse et épanouie. Mais quoi que tu fasses ce genre de blessures ne cicatrice jamais, il faut juste apprendre à vivre avec. J'aurais pas dit mieux que Takeya, ce qui est fait est fait, rien n'y changera, mais n'alourdit pas ton fardeau inutilement. En dehors de celui qui conduit il n'y pas de coupable. Il y a une différence entre culpabiliser et se souvenir.

Comment surmonter une telle chose? Je ne pense pas que cela soit possible. Quand il s'agit de sa moitié, de la personne avec qui on se voyait passer le restant de ses jours. Après chacun sa méthode, chacun à un moyen d'oublier de se sentir mieux, ne serait-ce que pendant un temps. Personnellement je pratique l'escrime 3 à 4 fois par semaine, et ça me permet de vraiment me sentir bien. Le temps où je tiens une épée, où je suis sur la piste, j'oublie tout le reste. Et même en cours j'arrive à trouver des sujets qui me passionnent, qui me plongent dans les livres poussiéreux et les recherches pendant des jours (j'étudie l'histoire ancienne). Et le mieux de tout c'est les moments avec les amis ou la famille. Bien sûr, tout revient une fois seul et l'activité passé. Mais il ne faut pas vivre avec comme un fardeau. Oublier pour quelques heures c'est ce qu'il faut. Sinon comme tu dis ça nous ronge et ça n'a rien de bon. Et puis les plus grands écrivains sont les plus torturés mr Red le retour

Voila, je sais que on se connait pas beaucoup et que mon avis vaut ce qu'il vaut, mais c'est toi qui l'a demandé mr Red le retour
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Fév - 2:05
Je n'ai pas vécus ce genre de situation moi non plus ^^"

Mais!!!
Ce qui s'est passé est passé, tu n'as rien à te reprocher, j'en suis sur ^^ !

Tu as réalisé ton rêve d'enfant et par conséquent tu n'as pas à te "coincer/bloquer/bonerr" par rapport à des excuses où autres que tu voulais lui accorder en rentrant.

Des disputes il y en a toujours au sein d'un couple, ils ont étés CONS ( pardon mr Red le retour ... les gens et la famille ) de te dire que c'est de ta faute!
NAN mais t'avais pas de couteau ni employé un membre de la mafia! BON !>o<"' ! Donc rien à te reprocher de ce coté-ci. Je suis formel là dessus!

La question serait plutôt de savoir ce qui te bouffe, une fois que tu sauras, je pense que ce sera plus facile à toi à surmonter ^^

J'ai également eut à faire à des choses pas très roses lol! dans ma vieàlacon xD donc si ça peut t'aider, essaies de faire le vide en toi, de te reposer l'esprit en te demandant ce qui cloche vraiment, tu trouveras toi même la réponse, j'en suis sur ^^

Et comme l'a dit Ray, Sors, fais du sport ( ça aide à se défouler et à penser à autre chose ) Lis, RP, fais ce que tu aimes vois des amis, picole et apprécies la vie telle qu'elle est, des décés il y en a au moins 10 000 par jour xD
CARPE DIEM ! Tu l'as aimé, c’est du passé! Il faut se projeter vers le future ^^

Tu as eu le temps de faire ton deuil, maintenant il ne tient qu'à toi de reprendre ta vie en main Wink !

* fais un câlin au Clotho pour l'aider à surmonter cette épreuve *
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Fév - 2:13
Je ne suis pas passé par là, pas exactement, mais je peux peut-être t’aider…

Il s’appelait Julien. J’aime dire son nom car ainsi, je ne l’oublie pas et je peux parler de lui.
Ce n’était pas mon compagnon. Ce n’était pas un amoureux. Mais c’était mon ami.
Il était celui qui venait sonner chez moi à pas d’heure pour me faire sortir. Même si je disais que je n’avais pas le temps ! La crapule ! Le nombre de fois où je suis arrivée à un rendez-vous avec des malles de voyage façon Titanic sous les yeux !
Il était celui qui connaissait par cœur Montpellier, même si il n’avait pas le permit ???
Il était celui qui sortait cette fameuse phrase quand je montais dans « les tours » : Et là… C’est le drAme. Phrase qui o combien me faisait rire surtout qu’il imitait la voix du présentateur.
Il était celui avec qui je fêtais tout les halloween depuis mon arrivé à Montpellier…

Et il est celui qui c’est suicidé sans que je ne vois venir la chose.
Quand on vous dit : C’est les plus joyeux qui passeront a l’acte sans vous le dire, c’est vrai.
En fait, il prenait la vie avec son cœur énorme, et un jour, une femme le lui a brisé. Il s’en est jamais remit. Je ne l’ai pas vue, je ne l’ai pas comprit. Pourtant… j’étais là pour cet ami. Pour l’histoire, je fus même tenté à une époque de solitude de le séduire.
Il était un rayon de soleil, il était un rayon de lune…
Et ce Salaupio à encore trouvé un moyen de finir en beauté !! La station Plaisir à Paris, sous le métro… Comment réussir à faire une oraison funèbre sérieuse avec un tel nom de station de métro ? C’est horrible de rire et pleurer en même temps !

J’ai appris sa mort en novembre, 1semaine après halloween. Le premier halloween que je passais sans lui. Je m’étais dit le soir d’halloween que j’allais l’appeler et lui dire : Je reste à la maison ce soir. Sans toi, c’est pas pareil.
J’aurais du le faire. Car il était seule à ce moment là à Paris pour le travail. Oui… J’aurais dû le faire et je m’en veux toujours de pas l’avoir fait. Car si je l’avais fait, peut-être qu’il ne se serait pas sentit seul.

Alors voilà. On y est. On arrive à ce fameux conseil que tout le monde te donnera : La vie continue.
Tu vas sourire, t’offrir un joli masque pour rassurer les autres, c’est ce qu’on fait en général. La mort met mal à l’aise les autres. Tu vas aussi faire semblant d’oublier… mais là aussi ce ne sera qu’une façade.
Et The Show Must Go On.
Mais en toute franchise, c’est faux… et c’est vrai. Une vie continue, mais ce n’est pas la même qu’on vivrait si l’autre était là. On peut rien y faire. On peut juste perpétuer la mémoire. Le pire qu’on puisse faire c’est d’oublier. Il ne faut jamais oublier. Oublier, c’est tuer une seconde fois la personne.
Tu vas vivre pour lui et pour toi, tu vas aimer à nouveau et tu parleras de lui à l'autre. C'est ainsi et c'est ce qu'il voudrait pour toi.
Chaque morts, même la plus petite, se rajoutera au compteur de ta vie…. Jusqu'à ce que tu deviennes une vieille personne, comme la mamie de mon compagnon qui me dit : J’ai pas peur de mourir, j’ai tout ici, mais plein de chose là-bas.



Et Place à Miss la Débrouille qui sourit toujours car pleurer met mal à l’aise les autres :
Citation :
Je n'ai donc jamais pu aller sur sa tombe pour lui dire une dernière chose.
En passant par la mairie de la ville, tu peux savoir qui est enterré dans le cimetière municipal, il tienne un registre. Tu peux aussi connaître les propriétaires des caveaux. Si tu vis dans un village, tu peux te renseigner sur les villes voisines du périmètre d’habitation de ses parents.
avatar
https://www.facebook.com/alasse.gwenola
AlassëReprésentante de Poseidon
Représentante de Poseidon

Date d'inscription : 29/06/2009
Nombre de messages : 1846
Age : 43
Double Compte : Gwenola - spectre de la Banshee - Etoile celéstes de la Tuerie

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Fév - 9:07
Mon petit soutien Clotho,

On ne peut oublier ce qu'on a perdu et quand il y a une mort brutale, le seul moyen de s'en sortir c'est de faire quelque chose à côté quand on arrive à sortir la tête hors de l'eau.

J'ai failli mourir il y a un peu plus d'un ans. La vie n'est pas tendre, j'ai décidé de me battre et de m'engager à titre bénévole dans la protect. Et c'est comme ça que j'ai fait la connaissance de mes collègues. Là aussi, il y a des cassures dans mon équipe au niveau de la vie.

Pour exemple, une de mes camarades a perdu sa moitié. Mort brutale - pendaison. Elle a mit des mois à s'en sortir car elle avait sa famille et ses amis et puis elle a connu la protection civile. C'est sa thérapie à elle. Elle remonte la pente doucement mais surement et on rit énormément avec elle.

Alors tout ce que je peux te conseiller, c'est de te trouver une cause où tu te sens bien et où tu pourras remonter la pente.
Sache que les membres du fow seront toujours là pour toi si tu as un problème. Compte sur tes amis IRL aussi. N'hésite vraiment pas à en parler. tu est toujours en deuil et tu le seras encore un moment. Tout ce qu'on peut t'apporter c'est notre soutient car on t'aime et qu'on t'accepte tel que tu es.

Honore la mémoire de ton amie en profitant de la vie chaque jours car elle est vraiment très courte. C'est ce que je fais tout les jours car quand tu vois la mort de près et que tu te retrouves seule, ça fait très mal.

Voila mon petit Clotho.

Je te souhaite du courage et compte sur nous si ça va pas.

Plein de gros bisous et attrape mon pilier d'or préféré. mr Red le retour
avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9874
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Fév - 15:24
Seul le temps panse les plaies... vivre, survivre chaque jour pour le suivant en espérant que quelque chose, un déclic, nous tireras vers le haut. Avancer, pas après pas jusqu'à ce qu'enfin on puisse se mettre à courir...

Rien d'autre ne peut aider qu'attendre et espérer.

Mais malheureusement, de tels évènements ne s'oublient jamais. Leurs souvenirs s'estompent seulement jusqu'à devenir une ombre dans son esprit, une sensation de tristesse toujours présente.

Il y a maintenant bientôt 15 ans, je pratiquais boxe et moto avec celui qui devint mon meilleur ami. Une chose en entrainant une autre, j'ai rencontré sa soeur jumelle et ça a tout de suite accroché. Notre idylle a duré environ un an avant que tout s'écroule. Mon meilleur ami, son frère donc, est mort dans un accident de moto. Nous étions tout les deux abattus et peut être que je n'ai pas su faire ce qu'il fallait ou dire ce qu'elle avait besoin d'entendre. Elle a sombré petit à petit. Elle disait toujours que c'était une partie d'elle qui était morte et c'était peut être vrai. Elle a sombré dans la drogue et je n'ai rien pu faire pour la sortir de là. C'était une lutte de chaque jour jusqu'à ce qu'elle décide que c'était trop dur et qu'elle se jette par une fenêtre devant moi.
Hormis les cicatrices physique (j'ai été gravement blessé au cou en tendant de la rattraper par un morceau de verre et j'ai failli la suivre dans sa chute) les plaies psychologique ne disparaissent jamais mais avec le temps, et les rencontres, on apprend à vivre avec.

Elles nous donnent notre force et forgent ce qu'on devient.
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Fév - 17:41
Citation :
Elles nous donnent notre force et forgent ce qu'on devient.

Oui, je rejoints Olrik, ce sont plus les malheurs qui font de nous ce que nous sommes. Qui nous permettent aussi de comprendre les autres. Une personne qui ne croise que le bonheur sera souvent égoiste sans même s'en rendre compte car elle ne peut pas se projeter à la place de l'autre.
Pour ma part, j'ai pas la recette miracle pour oublier... pourtant dieu sait que ma mère cuisine mal et qu'avec ses multiples tentatives d'assassinat sur ma personne.... LOL

En fait, si, j'ai une recette : le cynisme, l'humour... quand je parle de Julien, la plupart du temps, on finit mort de rire. ... ouais, c'est ça que j'utilise.
avatar
Clara

Date d'inscription : 24/05/2005
Nombre de messages : 3953
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Fév - 22:49
Mmmh, pas joyeux...

Désolé pour ce qui t'es arrivé Clotho. Je n'ai pas connu ça, alors j'ose à peine imaginer comme ça doit être dur. Dis-toi que c'était une belle expérience et que vous avez déjà eu la chance de vous rencontrer. Il y a des choses dans la vie qui arrivent sans qu'on puisse les contrôler, on est obligés de faire avec. N'aie pas de regret, pas de remord, essaie d'en faire une force car, comme déjà dit au-dessus, les cicatrices psychologiques nous rendent plus forts.

Bon courage dans ta quête du bonheur !
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Fév - 0:33
Vive les pavés que j'te ponds en ce moment ... mr Red le retour

Take : j'ai plus de famille. Je refuse de les voir et ne les considère plus comme tel. Il n'ont plus ce droit.

Ray : j'ai pas le temps de faire du sport car je suis seul au taff, je me tape donc des petites semaines de 50h mr Red le retour L'heure de gym/sport est environ à 15€, le mois à 70. Mais comme je bouge tous les 4/5 mois, je ne peux pas m'installer quelque part et prendre un abonnement à l'année. Donc le seule sport que je fais, c'est le taff, bien physique en soit, avec mes 56 marches à monter/descendre une bonne soixantaine de fois par jour, sans compter les plats à porter, la neige à dégager ... mr Red le retour

Persé : non, mais j'y ai songé à employé un mec de la 'mafia' locale. Mais ça coûte trop cher, même pour moi -_- Chaque seconde qui passe, il y a un décès et deux naissances. ce qui fait un total de 3600 décès par heure, soit 86 400 décès par jour. Mais tu connais le dicton 'un seul être vous manque et tout est dépeuplé' mr Red le retour

Le chat : le rire reste la meilleure arme, je sais. C'est pour ça que j'essaie d'en faire le plus souvent possible, même si je ne suis pas doué et si le cœur ne s'y prête pas. J'suis désolé pour toi, vraiment. J'ai connu presque la même chose avec mon oncle qui s'est tué quand j'avais 12ans. Écrasé par sa moissonneuse batteuse, alors qu'on est/étais une famille de paysans/cultivateurs.

Iry : j'essaie de trouver une cause, mais j'ai le cœur vide. Et les rares fois où il est remplis, mes yeux le sont également. J'suis beaucoup trop sentimental, c'est pour ça que j'ai mis une bonne trentaine de couches imperméables. Non, pas ces couches là les gars mr Red le retour En ce moment, ya bien un sujet qui me révulse quand j'entends les mots prononcé par certaines personnes. Mais le problème, c'est que je suis à fond dans le taff, et donc je n'ai pas le temps de faire autre chose à côté ^^

Olrik : j'suis désolé et j'peux pas imaginer ce que tu ressens. Avec toutes les couilles qu'il m'arrive chaque année, je suis paré à tout encaisser. La preuve ? j'suis allé bosser le lendemain de l'enterrement de mon grand père cet été. Parce que je le devais. Pour le caractère, crois moi, j'ai ce qu'il faut, et même un peu trop d'après certains mr Red le retour

Gensou : je sais, car je sus de nature optimiste, j'essaie donc de positiver un max. Mais en ce moment, je pars battu d'avance car j'ai plus de forces. C'est vraiment dur. Mais la vie continue. j'ai des projets plein la tête et je ne vais pas les gâcher à cause du passé. J'essaie juste de garder mon meilleur souvenir avec lui, ce qui me permet, temporairement, d'effacer tout le mal qui a été fait. Mais jamais je n'oublierai les yeux du mec qui l'a tué, quand je l'ai retrouvé. Ni ce que j'ai fait pas la suite.
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4027
Age : 36
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Fév - 9:25
Citation :
j'ai plus de famille. Je refuse de les voir et ne les considère plus comme tel. Il n'ont plus ce droit.


C'est un terme générique, quand je parle de famille, je ne parle pas de sang, je parle d'amour et d'amitié, je parle de gens important pour toi.
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Fév - 14:21
Ma famille c'est mes amis, que je ne vois plus à cause de la distance et du taff qui me prend tout mon temps ^^
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Fév - 17:33
bah oh mon pote je crois que si t'a besoin de quelque conseil va sur ma boite mp ^^"

Je peux pas dire tout en detail sauf que tu a vécu la même chose que moi!!!

Bon suis pas très doué pour les discours

Enfin bref on va un peu parler par mp car j'ai pas envie d'étaler ce sujet de ma vie sur le topic qui est le tien

Juste qu'il faut pas tu oublie cette personne. Vit chaque jour en penser a celle-ci afin d'honorer sa mémoire Wink
avatar
Cynthia

Date d'inscription : 06/10/2006
Nombre de messages : 6131
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Fév - 17:53
Tiens je pensais avoir posté ici.

De ma ptite vie sans grand remou, je n'ai pas connu de situations telles que la tienne et ne peut pas vraiment te donner de conseils ou autre, ce serait un peu futile de ma part. Néanmoins, je te souhaite surtout bon courage, parfois je sais que des ptits mots peuvent faire plaisir et j'espère que ce sera le cas pour le miens. Même si on peut pas se blairer, c'est sûrement parce qu'on s'apprécie car qui aime bien châtie bien mr Red le retour

Keep on moving bro' !

Comment passer outre ?