avatar
En ligne
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10020
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Mai - 20:39

~~ ENTRAINEMENT VOLONTE ! ~~


Douleurs… Souffrances… Je ne ressentais plus que ça… Depuis que j’avais suivi Hèl, passant le portail vers les enfers, je me sentais mourir… disparaître dans un abîme de ténèbres à jamais pareil.

Ô, comme il aurait été facile d’abandonner, de me laisser glisser tel un navire voguant sur les flots, courant incertain de la vie s’écoulant vers les cieux… Ô, comme il aurait été simple de m’avouer vaincu, rejoindre les miens et ne plus souffrir milles mort en mon âme et ma chair… Ô, oui cela aurait été si aisé, si jouissif même mais qu’aurais-je été si j’avais fais cela ? Que seraient devenues mes promesses à moi-même ? Tout aurait été vain !

L’abandon n’était pas une de mes options. Je ne pouvais faire autrement que résister, lutter à jamais pour que mon feu ne s’éteigne pas. Mes flammes pouvaient vaciller mais à jamais mon âme brulerait. C’était mon destin… C’était ma volonté… Je ne pouvais faire autrement que de vivre en harmonie avec le feu qui consumait mon sang !

Donc je souffrais, je luttais, je pleurais, j’agonisais… C’était ainsi qu’était ma vie à cet instant et, c’était ainsi qu’elle le serait surement longtemps. J’avais fais un choix, celui de vivre, de survivre, de lutter pour que jamais le nom de Surtr ne soit oublié. Ma famille s’était vue arracher la vie qu’était la sienne mais je demeurais toujours ardent. Jamais je ne lâcherais prise, les flots de la mort pourraient se déverser sur moi, jamais ils ne m’emporteront. Aujourd’hui et à jamais…

Mais qu’espérais-je ? Est-ce que c’était moi-même que je pensais berner ? Je me pensais suffisamment fort pour résister et honorer mon nom mais, n’était ce pas moi qui étais allongé sur le sol du monde des morts, suffocant, le corps brisé par le simple poids de l’air ? Comment pourrais-je survivre ici, en ce monde où seuls les morts circulaient ?

Le poids de ma propre vie menaçait de m’emporter, lorsqu’une voie s’éleva dans les ténèbres qui m’environnait. Une voie aussi lugubre que le monde où je me trouvais mais une voie humaine, presque familière. Il me fallut un certain temps pour la reconnaître tellement la douleur qui m’étreignait anéantissait le peu de logique qu’il me restait. C’était la voie de la Déesse qui m’avait entrainé dans ce monde de tourment. Celle qui régissait ce monde : Hèl.

- « Alors héritier, tu abandonnes déjà ? Je t’avais prévenu que ce qui t’attendait serait dur. Ne désires-tu plus venger les tiens ? Souviens-toi de ta sœur, violée et tuée par ces sauvages. Trouve la force dans tes souvenirs héritier…»

Elle avait raison… Si j’avais accepté de venir en ce monde c’était dans le seul d’acquérir le pouvoir nécessaire pour obtenir réparation au nom de ma famille. Je ne pouvais abandonner si vite… Toute puissance ne peut s’obtenir qu’au prix de sacrifices et ma souffrance serait le mien. Forçant mon esprit à passer outre la douleur que je ressentais, je parvins à récupérer assez d’air dans mes poumons pour parler.

- « Je… n’abandonnerais pas…»

Ce fut alors que je sentis la chaleur m’envahir. Le feu de Surt, mon ancêtre, était en moi et il me procurerait la force dont j’avais besoin. Sans même le vouloir, mon corps s’entoura d’une aura de flamme. En son sein, l’air devint plus clément, le poids qui pesait sur mon corps s’atténua. Je parvins à récupérer un semblant de vie et d’énergie, suffisamment pour parvenir à me relever. C’était dur, douloureux mais au moins j’avais prouvé que ma volonté était grande…

- « Bien, héritier, c’est maintenant que tes vrais tourments vont commencer ! »





avatar
En ligne
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10020
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Juil - 11:34

Entrainement Post 1


Le souffle court, je parvenais à peine à continuer à avancer. Cela faisait des heures que je courrais afin de distancer mon poursuivant et dans ce monde où l’oxygène était très rare, j’avais l’impression que chacun de mes pas me menaient à ma mort.

Ce que je fuyais ? A vrai dire je l’ignorais mais j’avais appris à me méfier de tout ici. La créature qui me poursuivait n’avait d’abord eu que l’apparence fragile d’un petit chat mais, il s’était vite transformé en un animal d’une taille incroyable muni de griffes et de dents disproportionné. J’avais vite réalisé que je ne possédais pas la puissance de l’affronter et que la fuite était ma seule option. Le regard de Hèl, m’avait montré sa déception mais il demeurait amusé. Aurait-elle préféré que je l’affronte en face à face ? C’aurait été pure folie ! Depuis mon arrivé dans ce monde où tous ce que je connaissais pouvaient être remit en cause, ma force physique ainsi que mes pouvoirs particuliers avaient nettement augmenté mais je doutais de parvenir à vaincre une telle créature. Alors qu’elle soit déçut, peu m’importait. J’étais ici pour devenir fort et apprendre à survivre, et je comptais bien réussir les deux. Où était l’intérêt de devenir fort si c’était pour mourir ?

Je continuais donc de fuir, forçant sur mon corps pour qu’il continu d’avancer. Je sentais parfois le souffle chaud de l’animal dans mon dos, preuve que malgré tous mes efforts je ne parvenais pas à le distancer. Alors je tentais de ruser, me glissant dans des passages où sa grande masse ne lui permettrait pas de me suivre. Mais, je ne pouvais pas me permettre la moindre pause et mon corps ne tiendrait pas le rythme longtemps. Chaque bouffée d’air me brûlait la gorge et les poumons, mes muscles contractés menaçaient de se déchirer. Encore un peu et mon corps entier refuseraient de m’obéir. Le ceinturon de mon épée pesait lourdement sur mes hanches, taillant dans ma peau. J’étais à bout…

Je fis encore quelques pas avant de m’écrouler sur le sol. Mes genoux heurtèrent le sol vigoureusement avant que mes mains ne me stabilisent. La tête me tournait et ma vision se brouillait, le malaise augmentait grandement. Je n’eus guère le temps de me reprendre que déjà la bête était sur moi. Je roulais sur le sol pour éviter ses griffes et me redressa sur un genou en dégainant mon épée ardente. Hèl voulait que j’affronte la bête, elle allait être servi, je n’avais plus le choix.

Intensifiant mon cosmos, mon corps se nimba d’une aura ardente qui entoura aussi ma lame. La bête feulait et grognait, cherchant une ouverture. L’affrontement serait féroce…





Dernière édition par Olrik le Mer 23 Oct - 20:24, édité 1 fois
avatar
En ligne
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10020
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Juil - 13:54

Entrainement post 2


A bout de force comme je l’étais, je serais une proie facile pour mon adversaire. Mon entraînement n’en était qu’à ses prémices et, même si je parvenais désormais à manipuler le feu de mon sang, je n’avais qu’une faible notion de tout ce qui touchait au combat. Conservant un genou à terre afin de maintenir mon équilibre, je fouettais l’air devant moi pour garder le fauve à distance. Les flammes qui entouraient ma lame semblaient l’effrayer mais je ne pourrais pas les conserver à se degré de puissance bien longtemps. Non, il me fallait combattre et vaincre si je voulais survivre et c’était ce que je voulais par-dessus tout. Survivre pour pouvoir me venger !

Serrant les dents pour lutter contre les cris de mes muscles, je me relevais. L’animal feulait avec toujours autant de vigueur et une salive acide coulait le long de son menton. Commençant à me déplacer, sans perdre mon adversaire de ma ligne de vision, je me mis à tourner autour de lui. Si je voulais vaincre rapidement, et une victoire rapide était ma seule option, je me devais de trouver le meilleur angle d’attaque. Vu la taille de l’animal, son ventre serait certainement la meilleure chance pour moi, il représentait une cible large et logiquement plus fragile que le reste du corps. Sans crier gare, le chat frappa. Je n’eus que le temps d’apercevoir le mouvement de sa patte que je recevais déjà le coup de plein fouet. Mon corps fut envoyé en vol plané sur plusieurs mètres et le choc de l’atterrissage fut tellement violent que je crus me disloquer.

Comment avais-je pu être aussi stupide ? A me focaliser de la sorte sur ma future attaque, j’avais complètement oublié que lui aussi pouvait me frapper. J’en ressentis une rage terrible. Contre mon adversaire qui menaçait ma vie, contre Hèl qui l’avait lancé contre moi et surtout contre moi-même pour ma faiblesse. L’aura de feu qui m’entourait s’épaissie et s’étendit autour de mon être. Je me relevais avec moins de mal que précédemment alors que mon corps hurlait de douleur et de fatigue. La rage qui m’étreignait me donnait la force et l’envie de combattre. Mon épée toujours en main, j’avançais vers le félin. Cette fois ci, il ne parviendrait pas à me surprendre.

L’animal chargea et je me mis à courir à son encontre au même moment. Le choc serait frontal et c’était tout ce que mon esprit courroucé réclamait. Un voile ardent masquait mes pensées, ne laissant dans mon esprit que l’envie d’en découdre et de vaincre. Je n’étais plus maître de moi-même, une soif de violence me dominait. Nous n’étions plus qu’à quelques pas l’un de l’autre lorsque mon corps réagit d’instinct. Agrippant mon arme à deux mains, je m’élançais dans un bon magistral en direction de son abdomen. Je sentis à peine les griffes de sa patte me lacérer le dos au moment au ma lame pénétra ses chairs en profondeur. Enfonçant aussi profondément que je le pouvais mon arme, je fis appel à tout ce qui me restait d’énergie pour insufflé le souffle du feu de mon ancêtre dans son corps. Ce fut dans un hurlement terrifiant que l’animal se mit à brûler…




avatar
En ligne
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10020
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Aoû - 20:35
Hrp : tous ces entrainements se déroule au moment où Olrik se trouvait dans les enfers de Hèl, avant que l’âme de la déesse des enfers ne soit incarnée en Hela ^^


Entrainement post 3


La lame toujours enfoncée dans les chairs de l’animal, nous commençâmes à chuter. Le sol était encore à plusieurs dizaines de mètres et le choc serait violent, dans l’état de fatigue et de blessure ou je me trouvais, je doutais de parvenir à survivre. Curieusement, la pulsion sauvage qui m’avait envahit durant l’affrontement s’était estompée au moment ou j’avais terrassé mon adversaire. J’ignorais encore ce qu’il m’était arrivé mais, à cet instant précis, ça m’était égal. Plus rien ne comptait à part le sol qui se rapprochait de moi.

Je sentis soudainement le poids de l’animal s’abaisser. Reportant mon attention vers lui, je vis son corps luire dans la pénombre ambiante et commencer à rétrécir. Rapidement, trop rapidement pour que Hèl ne soit pas derrière tout ça, l’animal retrouva sa taille de chaton puis disparut dans un faible éclair. Dégagée soudainement, mon épée m’échappa et me précéda dans la chute. Savoir que la Déesse se trouvait proche et n’intervenait pas pour me sauver, réveilla de nouveau une rage sourde en moi. Je concentrais de nouveau mon pouvoir et intensifia ma cosmo-énergie. Mon corps s’entoura de nouveau de l’aura écarlate brûlante qui m’avait entouré lorsque j’avais chargé sur le félin monstrueux.

Dès que je commençais à heurter le sol, celui-ci se mit à fondre rapidement amortissant le choc. Malgré cette protection, le noir m’entoura telle la douleur fut intense au travers de mon corps…






avatar
En ligne
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10020
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Oct - 20:49

Entrainement post 4


Je repris conscience. J’ignore combien de temps je suis resté évanoui mais je me trouvais toujours à l’endroit de mon affrontement contre le monstre. Je me relevé en grimaçant, luttant contre la force de la pesanteur. Il n’y avait aucunes traces de l’animal ou de Hèl, j’étais seul au milieu des terres dévastées par l’affrontement.

Une fois plus sûr sur mes jambes, j’allai récupérer mon épée tombée un peu plus loin. Je restais sur mes gardes : Hèl ne m’avait pas habitué à me laisser tranquille si vite. Mais, je ne fus victime d’aucunes attaques et en conclu donc que l’entrainement devait être terminé. Je cherchais un instant à reconnaître l’endroit où ma course m’avait mené mais, je n’y étais jamais venu. Au loin sur ma gauche, je vis une étrange lueur et pris la résolution de me diriger vers elle. J’ignorais ce qui m’y attendait mais je n’avais aucunes autres directions d’indiquées.

Plus j’avançais, avec difficultés vu les blessures que j’avais reçu durant l’affrontement, plus j’avais l’impression que la lumière s’éloignait. Je réfléchissais à ce qu’elle pouvait être et ne trouvais aucunes explications pouvant la justifier. Dans ce lieu, la lumière était rare et n’y avait clairement pas sa place. Etait-ce un nouveau tour de la Déesse ? Peut-être, vois très probable. Je devais me montrer extrêmement prudent sur ce que je trouverais sur place. J’avançais encore pendant près d’une heure quand enfin je vis apparaître devant moi l’ouverture d’une grotte. La lueur provenait du tréfonds de ce lieu.

Sans réellement y réfléchir, je pénétrais dans la grotte. Je tenais mon épée à la main, près à lutter des que nécessaires…




avatar
En ligne
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10020
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Oct - 16:30

Entrainement post 5


La grotte était profonde. Olrik se demandait comment la lumière pouvait se voir de l’extérieur vu la distance qu’il avait déjà parcouru mais, dans ce monde il fallait qu’il s’attende à tout. Le jeune homme continua de marcher pendant des heures sans rencontrer âme qui vive. Ses jambes le faisaient souffrir et il trouvait son épée de plus en plus lourde. Qu’espérait-il trouver dans les tréfonds de cette grotte qui le forçait à avancer ainsi ? Il n’en avait aucune idée mais il ne pouvait pas s’arrêter.

Enfin, après une interminable marche une vaste salle s’offrit à la vue du guerrier. En son centre, se trouvait une haute étendue de glace qui semblait soutenir toute la structure. C’était de là que provenait la lumière.

- « Te voilà enfin ! »

Olrik sursauta. Il n’avait pas vu Hèl en entrant dans la salle et il n’avait même pas sentit sa présence. C’était comme si elle était arrivée de nulle part. Elle tenait son petit chat dans les bras qui ronronnait sous ses caresses.

- « J’espérais que tu mettrais moins de temps à arriver ici mais il faut croire que votre affrontement t’a plus épuisé que ce que je pensais. »

La Déesse se mit à avancer vers le bloc de glace et l’effleura de ses doigts fins et délicats. Olrik ne la lâchait pas du regard.

- « Qu’est ce que ce bloc de glace ? Il est si haut et lumineux. »

Les ongles de Hèl crissèrent sur les parois translucides.

- « Ce lieu est Gnipahellir, le berceau de Garm. Il s’agit du dernier lieu avant le Niflheim. Ce bloc de glace en est la porte et il te faudra le détruire pour attester de la fin de ton entrainement. Mais ne rêves pas, tu n’en es pas encore là ! Avec ta force actuelle, tu ne pourrais même pas l’entamer.

Je voulais que tu viennes ici pour réaliser ta faiblesse. »


D’un simple claquement de doigt de la Déesse, Olrik sentit le peu de force qui lui restait lui échapper. Il s’effondra à genoux sur le sol tout en lâchant son épée.

- « Tu vas rester ici et t’imprégner des lieux. Ressens les esprits des morts qui transpercent la glace pour se rendre dans leur dernière demeure. Affrontes le courroux des plus agressifs et renforce-toi. »

Dans une volute de fumée, la Déesse disparue laissant Olrik seul et incapable de bouger…


[FB - 19 ans]* Dans les méandres de mon âme... [PV]