Zan

Date d'inscription : 08/07/2013
Nombre de messages : 113
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Juil - 17:22

Il ne fallut que quelques instants au cavalier de la conquête pour attendre le sud de la Turquie, là se trouvaient les ruines de l'une des merveilles du monde antique, le Mausolée d'Halicarnasse . Le temps avait laisser ici un avertissement, dans cette univers il n'existe rien d'immuable, toute construction est vouée est à lui ruine, la poussière et l'oubli, Mort aurait apprécié. Alors que l'énergie cosmique invoquer par le cavalier afin de voyager à la vitesse de la lumière ce dissipait autour de lui, il put goutter à l'atmosphère des lieux. Il n'y avait pas âme qui vive dans les environs immédiats et un calme malsain régnait en ce lieu. Bien qu'il ne puisse rien déceler d’anormal, pour Raoh cet endroit avait l'odeur désagréable et familière d'une vieille blessure. Éris avait raison sur un point, quelque chose souillait cet endroit, il ne restait plus au cavalier qu'à débusquer sa proie et l’abattre, il n'avait réellement besoin de personne pour mener à bien ce genre de mission et pour le moment il s'efforçait à ne plus penser à l’affront que lui faisait la déesse de la discorde en envoyant Sekhmet à ses cotés.

Durant un bref instant le cavalier se tint immobile au milieu des ruines, les souvenirs des lieux des siècles naguère resurgir de sa mémoire et il voyait les lieux comme ils auraient pu lui apparaître dans l'antiquité. Chaque sculptures, chaque gravure dans le marbre, chaque détails, le monument tel qu'il était à son apogée aurait coupé le souffle aux historiens et architectes du temps présent. Mais Ken'Oh n'était pas là pour émerveiller du passé, mais pour tenir le futur dans son poing d'acier. En revisualisant les lieux tels qu'ils l'étaient jadis, il savait aussi où trouver les entrés secrètes qu'empruntaient les prêtres et leurs serviteurs pour entretenir le monument mortuaire. Il lui suffit de taper du pied assez fort pour fendre le sol et dévoiler un tunnel ancien et sombre que les archéologues avaient ignorer tout se temps.

L'impression qui avait saisi le cavalier à son arriver se fit bien plus forte une fois cette entrée mise à jour, un être humain normal aurait sans doute fuit sans chercher à savoir d'où venait cette sensation d'angoisse oppressante, mais Raoh n'était pas un mortel quelconque. Il était Ken'Oh, le conquérant et il tenait le ciel dans ses poings, il ne connaissait pas la peur et ne reculait jamais, c'est ainsi qu'il s'engouffra dans l'obscurité sans attendre Sekhmet. Il avait ici bas une proie qui l'attendait et espérait bien d'elle un défi digne d’intérêt.

[Quête] Les secrets du mausolée (Raoh et le Chat)