InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Juil - 11:14
HRP : si y'a un impaire dans mon RP n'hésite pas à me le dire Chat^^





~ * ~

Le temps est une maîtresse cruelle, dit-on, à qui personne ne réchappe. Thanatos le sait bien lui qui représente la mort, tandis qu'Hypnos l'oublie souvent, car dans les rêves le temps n'a pas d'importance : dans le monde des songes, on peut vivre une vie entière, une journée ou quelques secondes, remonter le cours du temps ou le stopper.

La réalité est bien plus cruelle à ce propos. Et le dieu des rêves venait de s'en souvenir.

En quinze ans qu'il fut mort, absent, il s'était passé beaucoup de chose qu'il n'avait put vivre et qu'il ne pouvait maintenant plus éviter. Ainsi sa protégée était désormais veuve et partageait son existence avec le cavalier de l'apocalypse Guerre.

Finalement, même les dieux devaient suivre le cours du temps. Même le royaume d'Hypnos lui était soumis, car après la mort vient le sommeil sans rêve, éternel.


~ * ~

Hypnos avait tenté de parler à Shanyle dans le monde réel, mais elle l'avait repoussé, fuit, refusé de l'entendre. Elle était en colère et il la comprenait. Mais il devait pourtant discuter avec elle.

Alors il irait la retrouver là où elle ne pourrait le fuir : dans ses rêves.

~ * ~

Rêver, c'est s'éveiller dans un autre monde. Rêver c'est voyager. Dans ce monde ci, il fait nuit et dans le ciel une lune, trop proche pour être celle de la terre, éclipse de sa pâle lumière bleuté la lueur des étoiles.

Dans le monde où Shanyle vient de s'éveiller, elle se trouve dans une petite clairière. Au delà des premiers arbres cependant, c'est l'obscurité la plus totale, que même sa vision ne peut éclaircir. Elle est assise dans l'herbe près d'un feu crépitant, diffusant une lumière et une chaleur réconfortante. La jeune femme porte ses vêtements préférés, ceux dans lesquelles elle se sent le mieux.

Au delà du feu, en face d'elle, un homme à l'aspect familier : il est assis lui aussi mais on devine sa grande taille. Sa longue chevelure est aussi sombre que l'obscurité qui les entoures et il est habillé avec élégance, d'un costume noire.
Tout en lui respire la sérénité mais aussi la curiosité et son regard semble poser sur ce qui l'entoure un certain émerveillement.

Mais pour l'instant, c'est Shanyle qu'il regarde, avec un mélange de joie et de curiosité. A vrai dire, le dieu des songes le cache bien, mais il y a aussi, profondément, un peu de tristesse.

Hypnos pris alors la parole, d'une vois mélodieuse que Shanyle connaissait bien pour l'avoir longtemps entendue, toujours dans ses rêves, depuis sa petite enfance. Depuis la mort de sa sœur et de ses parents.

« Une belle nuit Shanyle. Cela faisait longtemps que je n'étais venu te visiter en songe. Comment vas-tu ? »
s'enquit le dieu des songes.

~ * ~


InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Juil - 22:10
HRP : comme ma femme me dit souvent.. (voilà, il y a un imper')




~ ♣ ~

Ses vêtements préférés..
Ils avait de quoi décevoir quand on avait vu sa garde robe où la moindre robe était une complexe œuvre d'art.
Elle était vêtue d'une simple chemise d'homme, cette même chemise qu'elle portait en allant ce coucher. Un vêtement simple aux coutures apparentes et au col droit qui se boutonnait en diagonal sur le côté. Quelques broderies rouges et discrètes agrémentaient cet oripeau de toile blanche aux boutons de bois.
Oui, ce vêtement n'avait rien de particulier si ce n'est son usure pour l'œil de l'ignorant; mais pour le cœur de Shanyle, ce vêtement n'avait pas de prix car il portait encore l'odeur de feu son époux.

« TOI.»
Ce mot était tombé comme un couperet plombé par toute la menace que pouvait fournir une femme mourante. Il annonçait qu'une conversation serait impossible sauf si les poings s'en mêlaient. Sekhmet s'était levée avec rage et colère, dévoilant un cosmos qui n'avait rien de rassurant, un halo doré qui en son centre n'était que nuit.

« Immonde manipulateur des enfers. »
Les habitudes étaient difficiles à perdre. Visiblement encore plus quand on avait été Saint.
Pour un Saint, tout ce qui n'était pas Saint n'était pas sein... heureusement que c'est écrit, hein? Sinon, se serait compliqué à comprendre.
« Tu oses entrer dans MES rêves ? Qu'espères-tu à présent? Pouvoir me soutirer des informations sur les Daevas comme jadis tu le fis pour le Sanctuaire? »
Les accusations mensongères n'en étaient pas moins mensongères même si elles étaient faites par ignorance.

Au fil de la conversation, la chemise d'Alexsei s'était muée en armure.
La lune n'était plus qu'un pâle astre en comparaison du disque solaire brillant au dessus de la tête de lion de métal doré qui masquait en partie le visage de la femme. Chacun de ses mots étaient ponctués par les déplacements mécanique des ornements qui s'articulaient à hauteur de ses oreilles. Autour de son cou, un large gorgerin de métal coulait sur ses épaules comme une seconde peau...

~ ♣ ~


InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Juil - 15:03



~ * ~

A la vue du vêtement qu'elle portait, cette simple chemise, il ne pu s'empêcher d'avoir un pincement au cœur. C'était, il le savait d'instinct, un vêtement d'Aleksei Raspoutine, son époux. L’hippopotame du souvenir se remua dans la boue de la mémoire et le dieu se souvint même que c'était l'un des vêtements de prédilections du spectre aujourd'hui irrémédiablement perdu. Quel gâchis...

La douleur devait encore être vive dans le cœur de la jeune femme.

La première remarque de Shanyle arracha un sourire à Hypnos.

« Ah, quand je pense à ce qui s'est passé lors de cette guerre sainte, peut être aurais-je dû t'en soutirer, des renseignements ! Cela m'aurait été utile je pense. A ne pas mourir par exemple. Mais en l’occurrence, ce n'était pas le cas. Je ne t'ai jamais rien soutiré. »

Le dieu des songes avait dit cela d'une voix amusée, visiblement il n'en voulait pas à la jeune femme. Pourquoi lui en vouloir après tout ? Elle ne l'avait pas tué.

~ * ~

Son amusement ne dura que peu de temps. Lorsqu'il vit l'armure apparaître sur le corps de Shanyle, son regard se fit moins agréable, plus sévère. D'une voix qui l'était tout autant il déclara :

« C'est une conversation entre moi et Shanyle, Guerre. Je ne veux pas te voir t'en mêler. Ne t'inquiètes pas pour ta protégée je ne lui ferait pas de mal.
Maintenant Part et ne revient pas sans mon ordre ! »


Hypnos bannit Guerre sans mal du rêve de Shanyle. Si dans la réalité il n'aurait eut d'autre choix que de parler tout aussi bien à Guerre qu'à la jeune femme, ici il pouvait encore choisir. La présence de cette entité, à peine plus vieille que la mort sa sœur/frère contrariait Hypnos. Si Shanyle et lui avait trouvé un accord, il ne le contesterait pas. Mais il ne l’apprécierait pas pour autant.
D'aussi loin que remontait sa mémoire, ce genre d'association ne s'est jamais bien fini... Surtout pour l'humain.

Mais le départ de guerre n'allait pas signer la fin de la colère de Shanyle. Avec une assurance surnaturelle, il sût comment la situation allait évoluer :

Ce serait comme emmener un chat au vétérinaire. Pour la deuxième fois. Parce que la première n'est pas la plus terrible. Le chat, curieux, se laisse à moitié faire car il ne sait pas ce qui l'attend.

La deuxième fois en revanche ? Concerto de cri et hurlement en Do majeur, avec griffes acérées et dents pointues comme invité exceptionnel ! C'est en général à ce moment là que les propriétaires de Chats se souviennent qu'ils n'ont pas coupé leur griffes depuis trop longtemps...

Dans le cas de Shanyle, cela faisait 15 ans.

~ * ~

InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Aoû - 15:58
[font=Times New Roman]( j'ai eut un grave souci !! Mon rp a disparut alors que je l'ai posté et j'avais pu le lire une fois posté ! oO?)
J'ai retrouvé mon message ! LOOOOL
Je m'étais planté de sujet !



~ ♣ ~

Ce fut dans l'hurlement de rage de Guerre et celui de douleur de Shalyne que les deux âmes se séparèrent pour la première fois depuis 1 ans.
La métis avait trouvé en Guerre le soutient mental dont elle avait besoin pour supporter la mort des siens. Sa vie n'était qu'une longue accumulation de décès. D'abord ses parents, sa sœur, son maitre, son époux, son fils... Elle en était venue à penser qu'elle portait malheur à ceux qu'elle aimait. Depuis elle s'interdisait ce sentiment...  Mais ce sentiment était celui qui, jusqu'à la mort d'Alexseï, avait dirigé sa vie. Elle s'était donc trouvé un autre guide: Guerre. Une entité qui l'avait amené sur le sentier de la haine et la vengeance. A présent, Hypnos venait de lui arracher ce guide.

A genoux dans l'herbe, ayant perdu son armure qui revêtait cette simple chemise, Shanyle dévoila un visage en larme entre ses cheveux. Pourtant sa voix n'était en rien triste, seul de la rage l'habitait.
« Je me suis souvent demandé pourquoi mes parents étaient mort. Pourquoi ma vie était aussi décousue et pourquoi j'avais l'impression de ne pas pouvoir la contrôler. Je croyais que c'était ma faute. En fait, j'aurais dû me douter qu'un dieu était derrière tout ça. »
Elle était à présent debout, ses mains tordues de colère, ses griffes sorties. Pourtant, ce n'était pas de celles-là dont elle allait se servir; Au physique, Bastet préférait les attaques psychologique.

« J'ai cru que je portais malheur à ceux que j'aimais, en fait, tu étais derrière tout cela! Étrange que la première fois que je t'ai rencontré ce soit le lendemain de la mort de mes parents? Tout comme il est étrange que tu reviennes juste après la mort d'Alexseï... avec des traits lui ressemblant? Me croyais-tu assez sotte pour ne pas voir les coïncidences? Pour ne pas me rendre compte que tu étais le responsable de mes malheurs? ...  J'espère que tu es près à souffrir à présent? Car ça va être ton tour. Je vais détruire chacun des êtres auxquels tu tiens... en premier se sera Pandore. On m'a dit qu'Hypnos et elle était proche?  Ca me sert fin de compte d'avoir été chevalier de Jamir. »

Ce n'était plus un chaton qu'il avait jadis connu, mais une lionne assoiffée de sang qui partait en chasse de ses prochaines proies.

« Puis je ruinerai l'esprit déjà fragile de Thanatos. Il ne sera plus qu'une machine à tuer. Et enfin, je t'offrirai à Eris ...  Près à jouer à mon jeu, avec mes règles, Marchant de Sable? »
Finit-elle, nez à nez avec le dieu des songes, dévoilant ses crocs et aussi qu'elle n'était plus une humaine.

~ ♣ ~

[
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

[FB][PRIVE]Les songes sont pavots de bonnes intentions...