avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7320
Age : 29
Autres comptes : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Aoû - 10:40
    Le car circulait sur route enneigée à une allure relativement lente. L'état général de l'engin laissait franchement à désirer, la carrosserie oscillait entre les bosses et les graffitis, tandis que les vitres se prélassaient dans la crasse. La société d'autobus avait ajouté à ses cars une sorte de coque métallique, repliée sur elle même, permettant de fendre la neige. L'autobus fit halte devant un abribus isolé, rien autours si ce n'est quelques cabanons de trappeurs...

    Une jeune femme en descendit, elle avait les cheveux noirs, la peau claire et des yeux sombres dissimulés sous des verres teintés de grande marque. Elle portait un jeans serré, noir, un 501 mettant parfaitement ses formes effilés en valeur. Autrement sa tenue se limitait à un col roulé gris en cachemire, une veste de cuir noir et des bottes de cuir grises confectionnées sur mesure et masquées en grande partie par le jeans.

    Lorsque la déesse de la discorde posa les pieds dans la neige, elle se dit que ses bottes ne feraient pas long feu. Au pire il restait encore le porte feuille de Neiya pour s'en offrir une nouvelle paire... Avant de continuer plus en avant il est bon de signaler que tout ce que porte Eris est extrêmement cher et tout ce que dépense la déesse finit dans les frais de fonctionnement de la royauté d'Ubar et Eris n'étant pas la reine d'Ubar... Sur le coup Neiya savait se montrer généreuse, surtout lorsqu'elle n'avait pas conscience de sa propre générosité.

    Voici qu'elle se trouvait à plusieurs kilomètres de sa destination : Magnir. Emprunter les moyens de locomotion humains garantissaient une certaine discrétion, mais ils sont si peu accommodants. Eh bien, il ne restait plus qu'à emprunter la seule piste menant vers le nord. Ah ces nordiques et leur isolement technologique.

    Plusieurs heures de marche plus tard, la déesse parvint à destination. « Enfin » pensa-t-elle. Elle balaya du regard ce village à taille humaine a milles lieux des vastes cités orientales auxquelles elle s'était habituée. Le luxe de Dubaï commençait déjà à lui manquer. Elle effectua quelques pas en direction de l'artère principale de Magnir, les populations locales allaient et venaient autours d'elle. Certains nordiques la dévisageaient, à dire vrai Eris ne s'était pas mise au diapason de la mode locale, pourquoi l'aurait-elle fait ? Pour ressembler à ces sauvages ?

    -"Quelle bande d'arriérés, si ça ne tenait qu'à moi, cet endroit n’existerait plus..." Prononça-t-elle à voix basse.

    La discorde laissa son cosmos irriguer les ruelles du village, quelques disputes commençaient à naître ici et là... Un guerrier divin finirait bien par la trouver, dès lors elle parviendra jusqu'à Loki et ensuite ? Ensuite on verra bien tout dépendra de lui.

avatar
WillowGuerrier Divin d'Alpha
Guerrier Divin d'Alpha

Date d'inscription : 22/06/2013
Nombre de messages : 36
Age : 33
Autres comptes : Finn

Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Aoû - 18:29
Grisé par l'air vicié, je n'avais pas su faire chanter la fillette, ni avoir le nom de l'homme avec qui elle discutait. Mais, pour le moment, je n'en avais cure. Il y avait en ce lieu tellement d'effluves maléfiques que je me repaissais comme rarement... C'était tout juste si j'arrivais à me retenir de faire quelques pas de danse, tant cette atmosphère me convenait.

Un sourire extatique accroché sur mon visage, je me dirigeais toujours plus avant vers la source de cette agitation. Dégustant les disputes amorcées devant les solides maisons de pierres, je ne pouvais m'empêcher de ricaner quand un hurlement particulièrement puissant filtra à travers l'une de ces demeures.

Accoutré de mon armure sans casque, je laissais ma cape battre avec le vent qui tourbillonnait autour de moi, tandis que je vis enfin la raison de mon déplacement. Parfaitement calme au milieu de ce chaos, la jeune femme brune dégageait une incroyable puissance. Bien qu'habillée de façon étrange, et arborant des lunettes noires, je sentis qu'il s'agissait là d'un être immortel... Une déesse, très probablement.

Nerveux, malgré la source de plaisir qui m'entourait, je lustrais mes cornes noires dépassant de ma chevelure épaisse tout aussi noire. Puis, dardant mes yeux si noirs qu'ils en paraissaient dépourvus d'iris sur l'inconnue, je pris une grande inspiration avant de m'avancer vaillamment. Mes oreilles pointues rougissantes, j'attendis d'être à une distance de trois mètres, avant de parler, inclinant légèrement la tête.


_"Bien le bonjour, gent' damoiselle. Une fillette de vot' connaissance m'a demandé de venir vous chercher. Si vous voulez bien me suivre".

Le ton était aussi jovial et chaleureux que possible. Avec un peu de chance, ça compenserait la cicatrice qui barrait mon œil droit et mon nez. Du haut de mon mètre soixante, je lui fis un signe courtois pour qu'elle me suive.

Et plus si affinité.