avatar
EsperanzaMaitre du jeu

Date d'inscription : 03/11/2005
Nombre de messages : 155
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Aoû - 20:20
La radio d'Asgard, qui permettait aux ases de se tenir au courant de ce qui se passait dans le monde, coupa brusquement son émission musicale, avant de laisser parler un animateur avec une voix monotone:

_"Bonjour, chers auditrices et auditeurs. Nous interrompons votre programme musical pour vous informer d'une information qui vient juste de nous parvenir. Il semblerait que les archéologues pris en otage aient été délivrés par des éveillés. En outre, ils sembleraient qu'ils aient fait une découverte archéologique et théologique capitale. En effet, ils auraient découvert une fresque datant de l'antiquité, qui représenterait le combat d'un dieu vivant sur Terre contre un dieu infernal au sein même des enfers à l'aide d'un artefact. L'étrange artefact du dieu terrestre aurait permis aux guerriers de combattre dans la dimension infernale. Cependant, l'artefact en question aurait été détruit en neuf fragments qui auraient été dispersés par la suite. Cette découverte serait un premier pas vers l'élucidation du mystère des dieux Égyptien. Auraient ils disparus, ou seraient ils assimilés à d'autres dieux? Quoi qu'il en soit, cette découverte a mit le monde archéologique et théologique en émois. Depuis la découverte des dieux et des éveillés, c'est la première découverte qui pourra nous permettre de retracer l'histoire des Dieux et des Hommes."
avatar
NiobéSpectre de Deep
Spectre de Deep

Date d'inscription : 29/10/2006
Nombre de messages : 2616
Age : 30
Autres comptes : Pas de DC !!!

Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Aoû - 20:07
Aux abords du majestueux palais de Polaris, rarement telle agitation s'était présentée. de part et d'autre du royaume, les caravanes affluaient, chargées d'hommes et de femmes du peuple, de vivres, de matériel, d'armes, et aussi de guerriers. Quelque chose se tramait au coeur du Royaume d'Odin, et il suffisait de sortir de bout de son nez gelé pour le comprendre. Parmi les neiges battantes, un galop se faisait plus sourd et violent que les autres. A toute vitesse, Ororyn fonçait vers l'un des postes avancés du palais : celui des Geths. Les Geths étaient une faction guerrière issue des Terres Gelées. Depuis la nuit des temps, ils avaient juré allégeance aux Dieux Nordiques, prêtant leurs forces et leur discipline d'acier à la moindre occasion de bataille et de campagne militaire. C'était au sein des Geths que l'académie de maîtrise d'arme de Setzer avait vu le jour. Il en était d'ailleurs le guide spirituel et militaire. Bien que lui-même issu d'un autre peuple dont il ignorait tout, le jeune Ororyn avait été recueilli par Setzer et les siens. C'était parmi eux qu'il avait grandi et tout appris ; et cela jamais il ne l'oublierait.

Arrivé au pied du campement en pleine ébullition, le jeune Ase sauta de son destrier et accourut au centre de commandement : un grand chapiteau permanent dans lequel se trouvaient son maître et ami, ainsi que quelques unes des plus grandes figures guerrières de son ordre. Les hommes discutaient autour d'une carte représentant une région précise du monde : un coin qu'Ororyn ne reconnut pas. Mais pas besoin de mots, le jeune Guerrier Divin avait compris : il ne pouvait s'agir que d'une campagne militaire en préparation. A la vue de son élève, Setzer s'approcha de lui et ils se saisirent l'avant bras, avant de se cogner torse contre torse : c'était là le salut standard des Geths. Le maître et le guerrier étaient heureux de se retrouver. Setzer le prit à parti :


"- Alors cette mission, Ororyn. J'espère que tu nous amènes de bonnes nouvelles. Tiens, lis cette missive avant de me répondre. Nous l'avons reçue de l'un des postes avancés d'Asgard. Ils ont entendu ça dans une radio."

Tout juste soufflant de son long voyage de retour, Ororyn prit la missive papier et la lut en silence, avant de regarder à nouveau son maître, un léger sourire au coin des lèvres.

"- J'étais là-bas, maître, et j'ai tout vu. Il y a bien une fresque qui décrit comment une sphère a été séparée en différents fragments, neuf pour être exact. L'un d'entre eux se trouvait enfoui au coeur du temple, mais malheureusement j'étais trop occupé à sauver les hommes et les femmes qui avaient été pris en otage par ce groupe d'anti-éveillés. Une jeune femme aux pouvoirs cosmiques à réussi à s'en emparer avant que je ne puisse faire quoi que ce soit."

Ororyn marqua une courte pause théâtrale, avant de reprendre d'un air très satisfait :

"- Mais j'ai pu remonter sa piste au Caire où elle avait loué une Jeep, maître. Cette femme ferait partie d'une société : Paradius Corp."

Le vieux Setzer eut l'air satisfait. Mais tandis que les deux hommes parlaient, les autres s'affairaient à leur tâche initiale, préparant les armes, armures déjà vêtues. L'action semblait s'intensifier dans les rangs des Geths, et Ororyn ne pouvait ignorer plus longtemps ses questions.

"- Que se passe-t-il ici ? J'ai manqué le Ragnarök ou quoi ?"

Un vilain taquet s'écrasa sur son casque. Setzer n'aimait pas trop que l'on rigole avec ça. Mais d'un autre côté il savait qu'Ororyn aimait rigoler et détendre l'atmosphère lorsque cette dernière se faisait plus froide ou bouillonnante que nature.

"- Une rumeur a été lancée dans tout le Royaume, et tous les ordres ont été convoqués ici, au palais de Polaris. Une guerre se prépare face à un ennemi puissant, une invasion dans des Terres très éloignées. Nous ne sommes pas certains de prendre part à cette campagne, Ororyn, mais en tant que Geths, nous ne pouvions ignorer cet appel."

Le sang du jeune Ase ne fit qu'un tour : une guerre ? A ce mot l'excitation le gagna comme rarement auparavant. Partir en mission à la recherche d'un artefact mystérieux et à la rencontre d'autres éveillés était une chose. Mais une guerre, là c'était la panacée, surtout pour une jeune maître d'arme comme lui. Quelle plus belle manière de s'illustrer que lors d'une guerre. Quelle plus belle manière de se battre et de porter son nom au plus haut des cieux. Il se voyait déjà au front mais la voix grave de Setzer le tira immédiatement de sa torpeur, accompagnée d'une petite claque amicale.

"- Ororyn, tu devrais te rendre au palais au plus vite. En tant que Guerrier Divin, tu dois informer la nouvelle prêtresse de tes découvertes concernant cet artefact. Va et ne t'arrête pas, demande audience et elle te dira quoi faire."

Puis le vieux maître saisit son jeune élève aux épaules, le serrant avec une force qui n'avait rien de mauvaise, mais plutôt emplie d'émotion. Il l'avait vu grandir, ce petit orphelin. L'espace d'un instant il le revit en gamin perdu au milieu des ruines d'Evarden, avec son pendentif autour du cou. Le dévisageant droit dans ses yeux couleur glace, il reprit :

"- Je ne suis plus ton maître à présent, Ororyn. Tu as accompli du chemin à nos côtés, et nous les Geths, sommes très fiers de t'avoir enseigné tous nos arts guerriers. Tu as dignement mérité et remporté l'armure de Gamma que tu portes. Il revient à nos Dieux et nos représentants de faire appel à tes capacités d'être éveillé. Mais quoiqu'il arrive, n'oublie jamais d'agir selon ton coeur, petit. Maintenant va !"

Quelque peu touché par la réaction inattendue de son vieux maître, Ororyn échangea un dernier sourire silencieux avant de s'en retourner vers son destrier polaire : direction le palais de Polaris...  

Découverte