avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 581
Age : 37
Autres comptes : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Oct - 19:53

Loki avait parcouru seul le chemin le menant au palais de Polaris. Sa fille s’était éclipsée, et Willow était déjà parti en direction d’Ubar précédant le divin. Il fallait encore au fourbe persuadé la prêtresse d’envoyer les guerriers du royaume au combat contre Eris et ce, sans qu’elle ne se doute que se serait au seul profit de Loki.

Alors que le bruit de ses pas résonnaient déjà sur le marbre extérieur du palais, le Dieu ressentit une présence qu’il connaissait bien. Un large sourire se dessina sur son visage : lui, il saurait facilement le convaincre de se jeter contre les rangs d’Eris. Rapidement, il vit apparaître l’héritier de Surt dans son armure écarlate nouvellement restaurée. Loki n’avait pas prit la peine de changer d’apparence, il avait jugé préférable d’apparaître sans masque devant la prêtresse. Olrik pouvait donc voir son véritable visage. Le Dieu ne parvenait pas à se souvenir si s serait la première fois ou non. Aux côtés du guerrier, marchait la chienne géante qui l’accompagnait partout. Elle fut la première à le sentir approcher et se mit immédiatement à grogner, le poil hérissé. Loki s’arrêta et attendit qu’ils arrivent à son niveau.

_ Olrik, je suis ravi de te revoir.

Daudr se stoppa et grogna encore plus fort. Olrik fut obliger de se placer devant la chienne pour l’empêcher d’attaquer le Dieu.

_ Je suis surpris de vous voir ici, Loki. Ne me dites pas que vous allez oser pénétrer dans le palais de Polaris ?

Loki émit un bref rire.

_ Et pourquoi ne le ferais-je pas ? En ce moment, tout le monde se pense en mesure de me donner des ordres ou des conseils… Ca devient fatiguant. Mais tu as de la chance héritier, tu m’as toujours amusé. Je ne t’en tiendrais donc pas rigueur.

Et oui, je viens voir la prêtresse. Je suis certain que si tu es là, c’est que tu as répondu à l’appel d’Aaricia et que tu es déjà au courant de la venue de la Déesse Eris. Mais ce que tu dois ignorer, c’est la raison de sa venue. Savais-tu que Neiya se trouvait à Ubar en tant que reine du royaume d’Eris ?


Rien qu’en voyant la réaction sur le visage d’Olrik, le Dieu sut qu’il avait fait mouche. Olrik voulait se venger de tous ceux qui avaient causé la perte de sa famille et, s’il avait cru pendant des années que les coupables étaient les hommes de Polaris, il savait désormais que Loki en était le seul responsable. Loki et potentiellement tous ceux qui le servaient, tel que sa prêtresse Neiya. Le fourbe pouvait sentir la haine du guerrier à son égard et seule la certitude d’une mort violent empêchait Olrik d’attaquer le Dieu.

_ Je… Je l’ignorais. Qui fait-elle ?

Loki sourit jusqu’aux oreilles. L’héritier de Surt tombait dans son piège, il pouvait déjà être sur que celui-ci irait jusqu’à Ubar même s’il ne parvenait pas à convaincre la prêtresse. Le Dieu se remit en marche et passa tout près de l’Ase.

_ Vas lui poser la question si tu désires une réponses… je suis sur que tu as surtout d’autres questions à lui poser.

Le sinistre être ne prêta plus d’attention à Olrik, le laissant seul avec ses sombres pensées de vengeances. Son esprit était déjà en mouvement vers d’autres impératifs bien plus intéressants : il ressentait une puissance dont il désirait la présence…

avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10326
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Oct - 13:40


- * Ne te laisses pas manipuler Olrik. Loki ne te dis tout ça que pour que tu ailles à Ubar. On n’est même pas sur que Neiya et Fen y soient vraiment ! *

La chienne avait raison, Olrik avait conscience de la tentative de manipulation de Loki mais il savait au fond de lui que ce qu’il avait dit était vrai. Neiya… La prêtresse du fourbe n’avait jamais représentée grand-chose pour le guerrier mais, avec les dernières révélations qu’il avait eu, elle revêtait une source d’information potentielle. Pire, elle pouvait même être coupable au même titre que Loki et sa fille. Il n’en fallait pas plus à Olrik pour le convaincre de partir pour Ubar.

- * Neiya a fuit il y a plusieurs années. Tout le monde l’accuse du meurtre de Nephania et quelqu’un capable de faire ça peut aussi être coupable de beaucoup d’autres choses. Je dois savoir Daudr, tu le sais. *

La chienne s’approcha de son compagnon et frotta son museau sur sa joue.

- * Je le sais oui mais promets moi quand même d’être prudent. Tu as trop souvent été le jouet de Loki. *

Olrik caressa la lourde tête dans un geste affectueux.

- * Tu seras là pour y veiller de toute façon. Allez, on passe juste chez nous et on file à Ubar ! *

Daudr aboya son approbation et les deux compagnons prirent la direction du village de Magnir. L’Ase y louait une petite chambre à l’auberge qui lui suffisait amplement à l’usage qu’il en faisait. Tout le monde s’était habitué à la présence de la chienne géante et était satisfait de la présence du guerrier divin. Olrik ne possédait pas grand-chose : un peu de vêtement et quelques souvenirs réunis au fils du temps. Rien de vraiment capital. Il se défit de son armure avant de pénétrer dans le village, ne conservant que son armure, et se rendit directement à l’auberge. Il salua poliment le propriétaire mais ne prit pas le temps de discuter avec lui. Une fois dans sa chambre, il prépara un petit sac avec quelques changes et vivres et redescendit aussitôt. Une fois dans la salle principale, il alla s’entretenir avec le propriétaire afin de l’informer qu’il serait absent plusieurs jours. Simple courtoisie.

Voilà, il était prêt à se rendre à Ubar. Il ignorait ce qu’il y trouverait ou affronterait mais, il connaissait son but…


avatar
Kain

Date d'inscription : 27/01/2013
Nombre de messages : 31
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Oct - 22:41

La visite guidée s'était terminée plus tôt que prévu... Enfin pensa Kain qui n'avait pas réellement envie de faire le guide pour ces guerriers d'Athéna. Néanmoins, le Guerrier Divin de Delta fut tout de même intrigué par l'attitude de ce guerrier du Verseau. Quelque chose clochait mais, Kain ne savait pas quoi dire sur ça. Qu'importe pour l'heure il avait bien mieux à faire et cette information importante que lui avait donné Mikasa était une aubaine pour lui. Réfléchissant avec intelligence, Kain continua son chemin dans les méandres des couloirs du Palais des Polaris.
Un cosmos familier fit son apparition non loin de là comme si c'était une invitation que seul le Guerrier de Delta pouvait comprendre.
Prenant des chemins détournés pour brouiller les pistes et être sur de ne pas être suivis, il arriva à l'endroit où se trouvait Loki.
L'ambiance s’installa rapidement entre ces deux personnes. Même si des liens père-fils les lient, aucun des deux n'avait d'amour pour l'autre. Tout aussi fourbe l'un que l'autre, les deux êtres s'amusaient de la vie même si pour cela des gens devaient souffrir.
Le sourire mesquin s'afficha sur le visage blanchâtre de Kain qui se rapprochait de plus en plus de Loki. Et à quelques mètres de lui, le guerrier Divin lâcha quelques mots :


    "Hum, ça dois faire plusieurs mois que je n'avais pas vu votre visage. De plus vous trouvez dans le palais des Polaris c'est déjà un exploit. Que nous vaut votre visite en ces lieux ? Vous qui n'êtes pas le bienvenue dans cette terre d'Odin."


Toujours avec les formes, Kain savait parfaitement envoyé des pics gratuite à l'encontre de ses interlocuteurs. Même si il se trouve en face d'un dieu, il n'en avait que faire ! Qu'il soit dieu ou pas, il aime s'amusé de ce genre de situation.
Gardant ce sourire narquois, Kain enchaîna pour ne pas perdre de temps dans ce lieu qu'il déconsidère complètement.


    "Oui je me doute bien de ce que vous allez dire mais, si je ne suis qu'un pion pour vous. Laissez moi ce léger plaisir. Enfin, j'ai des nouvelles qui pourrait être intéressantes. Le Sanctuaire est actuellement attaqué par une divinité du panthéon hindous. Ce chevalier d'Or m'a donné une information qu'ils me cachaient pour prouver leur "bonne foi" envers le peuple Asgard. J'avais dans l'idée de le dire à la prêtresse mais, je ne suis pas encore fixer sur mon attitude à prendre envers elle."


Il marqua un moment de pause pour réfléchir quelques instants à ça. Loki allait sans doute lui donner les consignes à suivre mais, Kain aimait également choisir les mots qu'il devra prononcé. Il continua son monologue avant de laisser enfin la parole au dieu des Illusions :

    "Es-ce moi ou il se trame quelque chose au Palais ? Il est rare de sentir autant de cosmos réunis dans la salle des Polaris. Pour en revenir à notre chère prêtresse, je pense agir fidelement pour montrer la bonne foi des Megrez. Après tout je dois rattraper les méfaits de mon défunt frère."


Conclu-il en affichant un sourire satisfait sur son visage. Kain n'avait que faire d'Alberich après tout il ne l'avait pas connu. Croisant les bras en attendant la réaction de Loki, le Guerrier Divin s'égara dans ses pensées quelques instants.
avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 581
Age : 37
Autres comptes : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Oct - 14:15

Kain… Son fils… Le guerrier de Delta était ce que Neiya aurait pu être. Issu du propre sang du dieu. Il n’y avait aucun lien d’amour entre eux malgré la filiation mais Loki ressentait néanmoins de l’estime pour le jeune homme. Il était fourbe et manipulateur, comme il le souhaitait.

Comme à l’accoutumé, Kain se fit un malin plaisir à se montrer froids et arrogant. Que l’être en face de lui soit un Dieu ne semblait pas l’importer et Loki s’en amusa. « Qu’il se croit supérieur, il n’en sera que plus facilement manipulable », pensa le Dieu. Ne prêtant que peu d’attention à ses bravades, Loki s’intéressa d’avantage à ce qu’il lui apprit sur le sanctuaire. Ainsi, le panthéon hindou passait à l’action. Eux qui étaient restés absent du monde des hommes durant des siècles se manifestaient. Quel pouvait en être la raison ? Si ses forces ne devaient pas se diriger vers Eris, Loki s’en serait plus préoccupé mais chaque chose en son temps. Pour l’instant, sa priorité était de tenter de récupérer Neiya, le reste ne comptait pas.

Kain continua à déblatérer des phrases sans intérêt pour le Dieu. Désormais, il sentait qu’il lui fallait se dépêcher.

_ Tu agirais envers la prêtresse comme je te dirais de le faire.

Les mots avaient été cinglants. Loki s’avança un peu vers son fils et le dévisagea un instant. Il n’y avait aucunes peurs en Kain et le Dieu aimait cela. Il sourit.

_ L’informer des évènements se déroulant en Grèce est important. Nous pourrons ainsi voir si elle est apte à prendre les bonnes décisions. Pour ce qui est de faire bonne figure devant elle, n’est ce pas dans tes prérogatives de base ?
Nul ne doit connaître le lien qui nous unis et le fait que tu m’es fidèle. Tu dois ressembler au parfait guerrier divin.


Le fourbe posa une main sur la joue de Kain.

_ Après tout, n’est ce pas ce que tu es ?

Il retira sa main et recula de quelques pas. Son attitude nonchalante mentant par rapport à ce qui occupait son esprit.

_ Venons en maintenant aux choses essentielles. Si tu ressens de nombreux cosmos au palais, c’est qu’une réunion si est tenue. Tu l’aurais naturellement su si tu faisais plus attention aux charges qui sont les siennes. Quoi qu’il en soit, ce qui doit retenir ton attention est une visite que j’ai reçue. Connais-tu la Déesse Eris ?

La question n’était que de la rhétorique, Loki ne comptait pas en attendre la réponse.

_ Elle détient une chose qui m’appartient et que je désire récupérer. Pour cela, je compte partir en guerre contre elle dans son territoire à Ubar et j’ai besoin des forces des guerriers divins. Voila la raison de ma présence au palais : convaincre la prêtresse d’envoyer ses guerriers combattre Eris. Il est bien évident, que toi ou les autres guerriers qui me sont fidèles sont naturellement réquisitionnés pour cela. L’un d’entre eux, bien qu’il se croie libérer de mon influence, est déjà en chemin.



avatar
Kain

Date d'inscription : 27/01/2013
Nombre de messages : 31
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Oct - 0:19

Que de mots mal placés pour Kain... Pour une autre personne, les mots de Loki aurait pu déchirer son petit cœur. Mais, lui n'en avait pas donc l'affaire était réglée.
Il écouta tout de même avec attention les paroles du dieu de la fourberie. Toujours aussi minutieux et prudent. D'un côté le but n'était pas d'agir brusquement contre les intérêt du Royaume, Kain le comprenait parfaitement c'est pour cette raison qu'il ne broncha pas et acquiesça les directives de son dieu.

Loki souhaitait testé les aptitudes de la grande prêtresse d'Odin pour connaitre sa fiabilité ? Pas bête même si Kain aurait été plus taquin en s'amusant avec elle. Mais, soit il s'avisera de la sorte et contera les choses qu'il doit lui dire.
Le dieu lança quelques pics surement pour tester la réaction de Kain et savoir si ses sentiments et son sens du devoir n'avait pas changé de camps. Quoi de plus normal ? Les deux êtres s'accordent une confiance limitée.
Tant que les deux trouvèrent leurs comptes dans les actions de l'autre. Leurs association n'avait rien à craindre. Sa filiation non plus car pour le Guerrier Divin ce n'était pas un honneur d'être le fils d'un dieu si perfide...

Attendant quelques instants, Kain répliqua pour enchainer et poursuivre dans la discussion.



    "La déesse de la Discorde, oui j'en ai déjà entendu parler. La bibliothèque des Alberich en fait mention dans de nombreux livres. Étrangement je vous trouve un air familier ah ah... Enfin, combattre est ennuyant si je ne trouve pas de challenge... Qu'importe je me rendrai en Ubar lorsque j'aurais rencontré Aaricia. Je suis également curieux de connaitre sa vision des choses et savoir ce que la grande prêtresse d'Odin nous réserve..."


Il s'avança pour se retrouver près d'une fenêtre et regarda à l'extérieur quelques instants. Combattre Eris pour une chose qui appartient à Loki. Ce détail aiguisait la curiosité de Kain mais, pour l'heure c'était sans importance.
Le Guerrier divin de Delta braqua son regard vers Loki et continua sur sa lancée.



    "Déclencher une guerre pour des raisons si futiles m'exaspère réellement. Ca doit être un talent inné des dieux je pense... Enfin si vous n'avez plus rien a ajouté. Je vais me rendre auprès ma prêtresse et lui faire mon rapport sur les événements présent."


Il quitta son emplacement et marcha quelques pas pour se retrouver derrière Loki. En arborant un sourire malicieux, Kain conclu sur ces quelques paroles :


    "Je rejoindrai votre laqué en Ubar et je veillerai a en découvrir davantage sur ce taudis qu'est le domaine de la discorde. Le sable est quelque chose d'ennuyant, je veillerai a joué mes deux rôles là-bas. Peut être ferais-je une rencontre intéressante. J'en frissonne d'avance... Veuillez m'excuser..."


Kain partit dans les profondeurs des tréfonds du Palais des Polaris pour rejoindre la salle d'audience de la grande prêtresse d'Odin. Sans perdre plus de temps, Kain savait maintenant ce qu'il devait faire et comment agir pour avancer Loki dans ce grand échiquier qu'est le panthéon divin.
avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 581
Age : 37
Autres comptes : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Oct - 14:19

Kain avait pris congé de lui avec les manières qui lui étaient propres. Que Loki soit un Dieu importait peu à son fils et, pour l’heure, l’insolence du guerrier de Delta ne dérangeait guère le fourbe. Au contraire, elle lui était utile. Loki ne suivit pas Kain immédiatement, il lui laissait de l’avance. Il aurait pu sembler étrange que les deux hommes pénètrent ensemble dans le palais de la prêtresse.

Le dieu se mit en marche doucement, réfléchissant à ses options. Convaincre la prêtresse d’Odin lui était indispensable pour bénéficier du soutien de ses troupes. Seul, il ne sera certainement pas en mesure d’affronter les forces d’Ubar. Avec les guerriers divins fidèles au divin père de tout, plus d’options s’ouvraient à lui. Une idée germait déjà dans son esprit, Aaricia serait obligée de le suivre…


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Prémices au dialogue