avatar
Rune

Date d'inscription : 16/10/2011
Nombre de messages : 1692
Age : 38
Double Compte : Mikasa - Midori

Revenir en haut Aller en bas
Mer 6 Nov - 22:33

 

Le voyage fut plus rapide que la Saint d'Or ne l'aurait pensé. Elle resta comme à son habitude calme et distante visà-vis de ses camarades d'armes. Au final, ils arrivèrent à destination. A l'est de l'Inde comme leur avait indiqué le Singe quelques heures plus tôt. Le lieu semblait plutôt inhospitalier. Il s'agissaiit d'une zone désertique. Lorsque l'on portait son regard au quatre points cardinaux, on y voyait que du sable. Il n'y avait pas âmes qui vivent dans cette zone de non vie. Ce lieu était balayé par un vent qui soulevait le sable fin de ce désert. Mikasa se protégeait grâce à son écharpe rouge. Placée devant son visage, les bourasques ne l' atteignaient pas. Elle se déplaçait avec une certaine nonchalance, gardant une démarche maîtrisée, froide. Même quand elle marchait, elle ne montrait rien. Cela pouvait agacer. Mais l'agacement est une émotion. Et Mikasa n'en avait pas et se moquait de ceux qui en avait à son écart. Des êtres faibles à ses yeux.

Au final, ils arivèrent au lieu indiqué par le primate. Il n'y avait rien. Mais Oblivion possédait la clé qui allait permettre d'ouvrir les portes d'un monde. Un monde dont Mikasa ignorait totalement l'existence. Un monde qui allait permettre d'accomplir la promesse faite à son maître, Camus le précédent chevalier du Verseau. Il s'arrêta nettement et se retourna. Elle regarda de son regard habiuel la sainte à la Lyre. Sans dire un mot, elle lui signifia qu'il était temps d'utiliser la conque pour permettre l'ouverture du monde des Rêves et des illusions...



avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1096
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Nov - 2:26
Sunshine~


 

Lyra Oblivion × Aquarius Dégel × Corona Australis Vermalis


Après la petite visite à Bodh Gaya, le trio de Saints se rend à l'est de l'Inde pour trouver la porte céleste.

Nous arrivons enfin, guidés par Dégel, là où le petit singe de Bodh Gaya nous avait dit d’aller.  Du moins, c’est ce que pense le Saint du Verseau, car il n’y a rien. Seulement du sable à perte de vue et un vent très fort qui soulève les grains de sable comme des flocons de neige en hiver. Dégel parvient à se protéger le visage avec son écharpe, seulement moi je n’ai rien, je dois donc me protéger du vent avec mon bras, faisant très attention à ma lyre et surtout à la conque qui y est attachée.


Je l’ai reçue après avoir aidé le petit primate à revenir à la vie. C’est un peu long comme histoire et honnêtement, je préfère ne pas en parler. L’important est que je suis devenue responsable de la conque et celle qui devra s’en servir au bon moment. Et semble-t-il que maintenant, au beau de nulle part, selon le Saint du Verseau, c’est le temps. Sans me dire un seul mot, le chevalier d’or m’annonce du regard que c’est à moi de jouer. Je m’avance timidement et prends la conque dans mes mains.


Je m’agenouille et dépose le coquillage devant moi. Je me rappelle bien que le singe avait mentionné une prière avant de s’en servir, bien que je n’y aie pas tout de suite pensé. Bon, au moins j’y pense maintenant. Je ferme les yeux et effectue une petite prière silencieuse avant de reprendre la conque dans mes mains, de respirer un bon coup et de souffler.



Je n’ai pas seulement peur. Je suis terrorisée à l’idée de m’être trompée quelque part et je suis stressée par la situation en général. Qui sait ce qui nous attend vraiment dans quelques secondes?
 

avatar
AmarokFléau de Nidhögg
Fléau de Nidhögg

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 459
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Nov - 22:17
Le voyage fût rapide entre Bodh Gaya et cette plaine désertique. Il s'agissait exactement du genre d'endroit que pouvait détester Vermalis. Une zone sans âme qui vive, où la végétation était plus rare qu'ailleurs. Sur tout le long du trajet, le garçon ne dit mot, laissant respirer Oblivion, qui avait un lourd poids sur les épaules, et ne pouvant adresser la parole au Saint d'or qui était avec eux, par peur d'attirer ses foudres. Et oui, ce n'est pas parce qu'on a eu deux chevaliers d'or comme maître, que l'on peut se permettre d'être familier avec tous, alors il préféra ne rien dire, attendant que le Saint lui parle, s'il en aurait envie.

Arrivé sur place, gêné par le sable volant, la Couronne Australe regarda sa sœur d'arme poser la conque sur le sol, entamer une prière, avant de la reprendre et de souffler dedans. Quelques secondes passèrent, où rien ne se passa.

- Tu es sur qu'elle fonctionne ? Que le maître Singe ne l'a pas bouché avec du jus de banane à la bave ?

Le garçon regardait la Sainte de la Lyre avec un grand sourire, essayant de détendre l'atmosphère de plus en plus tendu. Mais lui même n'était pas rassuré. Ce n'était pas l'absence de végétation qui l'inquiétait, mais plutôt ce qui pourrait sortir de la porte. Et si derrière cette porte se trouvait un plus grand danger que le dieu Skanda ? Que pourraient-ils faire face à ça ? Le jeune homme n'avait pas encore les réponses, mais il se devait de rester fort et de ne pas faillir.


Vermalis posa rapidement ses yeux sur le Saint d'or, se demandant pourquoi celui-ci était aussi distant et ne montrait aucuns sentiments, avant de reposer son regard sur Oblivion, qu'il trouvait belle et courageuse. Le garçon sentait quelque chose d'étrange naître en lui, mais ne savait pas de quoi il s'agissait. Il préféra mettre cette sensation de bien être de côté, pour se consacrer à sa tâche, activant une part de son cosmos, pour détecter des présences suspects grâce aux peu de plantes existantes dans la coin.
avatar
MJ GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Nov - 15:12
Infos:
 


    Le son de la conque raisonna dans les environs. Soudain le ciel fût envahi de nuages inquiétants, accompagné d’une violente tempête et d’une pluie forte. Ce spectacle dura quelques minutes avant qu’un sublime arc en ciel ne se montre à la vue des trois chevaliers d’Athéna. La pluie cessa lentement, et la tempête s’arrêta. Dans une ambiance mystique et irréelle, sans bruit, une immense porte apparue. En son milieu un rideau de soie rouge qui semblait ne pas avoir fin.
    Une voix sereine, et solennel s’adressa aux êtres qui venaient d’utiliser une conque sacrée.

    -«  Bienvenue à vous, vous qui venait d’utiliser la conque…  Avant de commencer, je vous mets en garde, n’essayez pas de franchir le rideau, vous risquerez de vous perdre. »

    L’aura qui se dégageait de la porte était douce et apaisante, et faisait fuir toutes les craintes. Après un silence elle conclu.

    -«  Vous avez le droit de me poser une question, ou faire une requête… Mais dans ce cas sachez qu’il n’est jamais bon de voir trop grand. »



La Porte :
 
avatar
Rune

Date d'inscription : 16/10/2011
Nombre de messages : 1692
Age : 38
Double Compte : Mikasa - Midori

Revenir en haut Aller en bas
Mar 12 Nov - 10:38

 

 
Après avoir faire signe à la propriétaire de la conque de l’utiliser, celle-ci s’exécuta. A peine avait-elle terminé que le ciel s’assombrit. Une violente tempête se déchaîna. Les vents se mirent à souffler en rafales. Puis vint la pluie. Forte et déchainée. Le vent ne fit pas bouger d’un centimètre. Elle resta de marbre face à ce déchaînement des éléments. Ces deux pieds étaient visés dans le sol comme un arbre centenaire dont les racines sont profondes et solides. Son écharpe volait sous l’effet des bourrasques. Au contact de Mikasa, les gouttes de pluies devenaient de la neige. La froideur de la Sainte d’Or du Verseau n’était pas uniquement émotionnelle. Elle entourait Mikasa. Elle leva alors la tête. Un arc en ciel fit son apparition depuis les cieux assombris. Puis plus rien…La tempête avait disparu comme elle était venue.

Devant elle, une porte apparut. Elle était grande et avait un rideau. Ce dernier avait la couleur écarlate. Elle ressemblait à de la soie. Mais pour Mikasa, le seul moyen de le savoir aurait été de le toucher. Puis la voix céleste les avait mis en garde de ne pas franchir le rideau sous peine de se perdre. Pour le moment la Demoiselle des Glaces n’avait toujours pas bougé. Elle était d’observer cette porte. Pourquoi lui interdire son passage ? Quel secret renferme-t-elle ? La voix céleste leur dit alors qu’elle pouvait poser une question ou avoir une requête ?

Mikasa réfléchit alors, observant du coin de l’œil les deux autres Saints. Quelle question poser ? Quelle requête avoir ? Ils étaient là pour avoir des réponses concernant la colère des dieux et comment vaincre les dieux Hindoues ? Quelque choses chagriner la Sainte à l’emblème du Verseau ! Ils étaient ici en Inde, le berceau de la civilisation hindoue. Et pourtant, il n’y avait aucune animosité contre eux. Pourtant, cela était étrange ! Pourquoi la porte leur donnerait la solution de mettre fin au courroux des divinités hindoues ?

Elle s’avançait maintenant vers la porte. Puis une lumière dorée entoura Mikasa. Elle irradiait par son froid intense. Au-dessus de Mikasa, une sphère de lumière apparut. Elle se mit à se tortiller dans tous les sens jusqu’à prendre la forme de l’armure de Verseau. Il s’agit de pur cosmo-énergie. Puis cette lumière vint se placer sur le corps de Mikasa. Elle portait à présent une armure de lumière qui s’éteignait laissant place à une armure du Verseau de glace. Pendant ce temps, Mikasa continua d’avancer vers la porte. La glace explosa, dévoilant l’armure d’Or de Mikasa. Une cape blanc cassée tomba derrière la sainte. Elle toucha alors le rideau de soie rouge, fermant les yeux comme pour ressentir quelque chose…

Elle ne pensa rien et ne dit rien…restant froide et distante.



 

 


avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1096
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Nov - 0:04
Hot n' Cold


 

Lyra Oblivion × Aquarius Dégel × Corona Australis Vermalis × La Voix




La blague de Vermalis au sujet de la conque provoque un haut-le-cœur et une forte nausée et je dois respirer plus fort et plus profondément pour éviter de vomir. J’accueille donc la tempête et la forte pluie causée par le son de la conque comme une bénédiction car elle s’occupe de chasser mon malaise. Mais je reste assez consciente du reste de la situation. J’ai très bien remarqué la porte et le rideau qui vient d’apparaître, je n’ai tout simplement pas réagi tout de suite à cause de la pluie. Ce Vermalis… j’espère franchement qu’il ne recommence pas à dire de telles choses, sinon je vais vraiment me fâcher, dans la mesure du possible. Je ne pense pas capable de vraiment être en colère contre le Saint de la Couronne Australe.


Une voix résonne tout autour de nous et nous explique la prochaine étape. Nous n’avons qu’à poser une question ou formuler une requête. Je jette un coup d’œil vers mes coéquipiers pour avoir leur opinion sur le sujet. Dégel endosse son armure et se rapproche de la porte, mais ne dit pas un mot. Je suppose que c’est à moi et Vermalis de trouver.



Je dois réfléchir, trouver la meilleure question à poser! Ah oui! Il faut surtout ne pas franchir la porte, sinon on se perd. Je suis tentée de demander pourquoi, mais on perdrait notre question gratuite pour rien, alors je cherche autre chose. Il nous faut savoir comment vaincre les dieux Hindous, c’est évident. Mais à quoi ça nous sert s’ils ne reviennent pas? C’est un bon dilemme, selon moi. Je fais signe à mes coéquipiers d’attendre pendant que j’y pense. Plusieurs choix s’offrent à moi. Reste à faire le bon.

avatar
AmarokFléau de Nidhögg
Fléau de Nidhögg

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 459
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Nov - 19:49
Il ne fallut que quelques secondes, pour que le jeune bronze soit trempé jusqu'aux os. Il s'attendait à beaucoup de chose, après qu'Oblivion ait soufflée dans la conque, mais surement pas à un déluge. Bien sur, ce n'était pas cette eau qui allait enlever le sourire du garçon. Vermalis regarda apparaître, si l'on pouvait le dire, une porte translucide, voilée d'un rideau rouge. Le Saint d'or ne s'occupa pas de la voix et laissait les deux autres Saints s'occuper d'une tâche aussi importante, que de poser une unique question. Mais la Couronne Australe ne savait quoi répondre, surtout quand sa curiosité le poussait à voir au delà de ce rideau. Il ne bougea pas pour le moment, voyant Dégel piqué par la curiosité comme lui. Qui nous dit, que l'ennemi n'était pas derrière le rideau ? C'est ce que voulait savoir le jeune Saint, si la menace n'avait pas était dite, il aurait foncé tête la première au travers de la porte. Mais pour le moment, il réfléchissait, se demandant s'il devait ou non tenter sa chance, et entrer dans cette dimension hors du temps.


HRP: RP court, car peu de temps ( et de motivation pour le pauvre Verma :s )
avatar
MJ GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Nov - 20:50
Infos:
 

    La porte retrouvait un aspect normal, pourtant elle continuait de dégager une aura mystique. Les trois saints étaient en train de réfléchir à la question qu'ils allaient poser... Elle devait donc attendre encore un peu afin de connaître leur choix.
avatar
Rune

Date d'inscription : 16/10/2011
Nombre de messages : 1692
Age : 38
Double Compte : Mikasa - Midori

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Nov - 22:41



Les trois saints restèrent finalement silencieux. Mikasa regarda la porte. Elle était monumentale. Il y avait de riches décors autour du rideau de couleur rouge. Il y avait des figures issus de la culture hindoue. Mikasa avait beaucoup lu pendant sa formation. Mais elle avait peu étudié cette culture. Elle maîtrisait largement la mythologie grecque et romaine ou la mythologie égyptienne. Elle avait aussi une connaissance concernant la culture pré-colombienne. Étonnamment, face à cette pélagique porte, elle se rappela même du shintoïsme. Cependant rien ne vint à l'esprit concernant l'hindouisme. Elle resta de longue minute silencieuse. Elle se déplaça à gauche de la porte et toucha les décorations de cette dernière. Sous ces doigts, elle pouvait ressentir une puissance incroyable. Elle fit de même en allant sur le côté droit. Pour le chevalier d'Or du Verseau, il n'y avait rien de malfaisant dans cette émanation divine. Elle était pur et paisible. Le regard froid de la protectrice d'Athéna fit un dernière fois le tour de la paroi. Puis elle recula de manière à avoir une vue d'ensemble de l'édifice. Elle restait toujours silencieuse. Et comme rien ne sortait des bouches de ces deux camarades, Mikasa prit l'initiative de parler à la voix divine qui leur avait demandé de poser une question ou de faire une requête. Cependant, Mikasa ne savait pas s'il s agissait de l'un ou de l'autre. Mais la porte saurait le lui dire. Utilisant toujours sa voix masqué d'un timbre masculin, elle s'adressa sur une tonalité linéaire. Une tonalité qui rappelle cette voix qui annonce l'arrivée d'un train en gare ou le départ d'un avion. Une voix ni trop douce, ni trop dure. Une voix qui n'exprime aucune émotion.



« Quelle est la finalité de ce voyage?  »




avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1096
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Nov - 2:24
Hm...

Je suis toujours agenouillée, réfléchissant à la meilleure solution. Réflexion ou action? Offense ou stratégie? L'un nous dit quoi faire, l'autre nous dirait où aller. Je me décide à me relever pour aller rejoindre les autres Saints. Responsable de la conque ou pas, je ne peux prendre une décision seule. Dégel et Vermalis sont tous les deux près du rideau, semblant l'examiner ou l'analyser. Le Saint du Verseau pose enfin une question, mais je ne la comprend pas. De quel voyage parle-t-il? Le nôtre? Celui des dieux hindous? Ça m'inquiète un peu de ne pas savoir. Oh bon, je lui demanderai plus tard, maintenant n'est pas le bon moment. Ce qui attire mon attention tout de suite après, c'est Vermalis.

Je le vois dans ses yeux, je le sens dans sa façon de bouger: il est intrigué et surtout, curieux. Trop curieux. Je crains ce qu'il pourrait tenter, c'est-à-dire aller contre le seul avertissement que nous avons reçu: traverser le rideau.
Je m'avance vers le Saint de bronze et tire doucement sur sa manche pour attirer son attention.

-Vermalis? Tu ne pense pas vraiment à...?

Je n'ose pas finir ma phrase. L'inquiétude s'entend bien dans ma voix, mélangée à la peur. Si Vermalis tente de traverser le rideau, s'il se perd... va-t-on pouvoir le retrouver? Est-ce que ça pourrais vouloir dire que je ne le reverrai jamais? Je ne connais pas le Saint de la Couronne Australe depuis très longtemps, mais depuis la toute première fois que nous nous sommes rencontré, il a eu confiance en moi et m'a accepté comme j'étais, sans me juger. Et c'est quelque chose de réciproque de mon côté. Je ne suis pas sûre de ce que je ressens... mais je ne veux pas le perdre. Dégel non plus, bien évidemment, mais avec Vermalis... c'est différent.
avatar
AmarokFléau de Nidhögg
Fléau de Nidhögg

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 459
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Nov - 10:55
La question du Verseau était étrange, loin de ce qu'aurait pu imaginer le garçon. De quel voyage voulait-il parler ? Il n'y avait plus qu'à espérer que la question ne serait pas gâché. Mais seule la voix étrange, derrière ce rideau, pourrait donner la réponse. Le chevalier de bronze continua tout de même à analyser cette porte intrigante, se demandant toujours ce qui se trouvait de l'autre côté. Il se retourna doucement, quand Oblivion lui parla. Elle avait comprit ce que voulait faire le jeune Saint, mais il était décidé, il voulait savoir. Il la regarda avec un grand sourire, avant d'annoncer aux deux Saints:

- C'est peut-être la seule façon d'avoir encore plus de réponse. Et il nous en faut beaucoup pour pouvoir vaincre les dieux Hindous.

En un appel silencieux, l'armure de bronze recouvrit Vermalis. Il fit un pas un direction de la porte, et s'arrêta.

- Même si je ne reviens pas... je ferai en sorte de vous envoyer un signe, avec les réponses à toute nos questions...


Le jeune Saint ne se retourna pas pour regarder ses compagnons. Il versa juste une petite larme, qu'il espérait invisible à Dégel et Oblivion. Puis il se lança au travers du rideau, entrant dans une autre dimension, qui allait le perdre dans des lieux qu'il ne connaissait pas ou le faire tomber indéfiniment.

HRP: Voilà, au MJ de me dire où je vais maintenant ^^
avatar
MJ GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Nov - 23:12
infos:
 


    Le froid qui émanait de la personne qui venait de poser la question pour la troupe était pour le moins étonnant. Mais passons, alors qu’elle allait répondre, l’un des trois saints, pris soudainement d’une crise de folie décida de briser la parole sacré, et pris la décision de traverser le rideau. La porte s’illumina… Une lumière aveugla les deux autres chevaliers…

    -« Ô Seigneur… L’inconscience et l’irrespect sont toujours présents ! Pardonnez cette âme… »

    Vermalis avançait au milieu d’un couloir fait de tissu, comme un piège, ce rideau n’avait pas de fin apparemment. Il était prit d’une sensation oppressante mais pas maléfique, il pouvait également entendre la douce musique des divines Apsara.
    La porte oublia rapidement ce chevalier intrépide, et reprit comme si rien ne s’était passé…

    -« Les dessins sur la porte représente les différentes formes sous laquelle le tout puissant est venu… Approchez, la réponse sera donnée par le seigneur, frôlé de l’une de vos mains la gravure du dernier, de celui qui n’est pas encore apparu sur terre… Alors vous aurez la lumière et les réponses ! »

avatar
Rune

Date d'inscription : 16/10/2011
Nombre de messages : 1692
Age : 38
Double Compte : Mikasa - Midori

Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Nov - 10:26


 
Mikasa avait posé sa question. Comme demandé, elle n’avait pas vu trop grand. Mais sa question pouvait avoir plusieurs sens. Et c’était le but recherché. Il n’avait qu’une question à poser et celle-ci avait le sens qu’on voulait lui donné. Pourquoi était-il venu ici ? Quel avenir pour la suite des évènements ? Quel était les sombres desseins des divinités hindoues ? Mais le chevalier d’Or du Verseau n’avait pas eu encore sa réponse et ne l’aurait probablement jamais. Le jeune chevalier de la Couronne Australe réalisa un acte qui allait à l’encontre de la demande formulée par la porte céleste. Face à ce geste inconsidéré, Mikasa ne fit rien. Elle resta stoïque. Chacun fait ces propres choix et en subit les conséquences. La Demoiselle des Glaces ne le pleurerait pas. Elle ne regarda même pas Oblivion.
 


La porte continua comme si de rien n’était. Les phrases qu’il venait de prononcer trottés dans la tête de la jeune adolescente. Les dessins représentent le tout-puissant ou du moins ces différentes formes sous laquelle il est apparu. Mikasa prit de la distance pour avoir de nouveau une vue d’ensemble. Et ces yeux se portèrent partout sur la porte. Ils s’ouvrirent en grand comme si une révélation venait de lui apparaître, comme si le peu de lecture qu’elle avait fait sur le sujet lui exploser au visage.  Il y avait une tortue, un sanglier un nain, un homme-lion et un poisson. Kurma, Varâha, Vamana, Narasimha et Matsya. Observant de plus près…

 
« Celui-ci ne peut être que Krishna, le noir et celui-là Parashurama, le charmant à la hache et ce dernier Bouddha l’éveillé… »
 
Son attention se porta alors sur une autre figure. Tout lui parut plus clair. Son voyage précédent l’avait amené à parler à un singe qu’elle avait appelait maître. Ce n’était pas un maître mais bien un dieu. Hanuman. Cette figure était Râma. Il était considéré comme l’homme parfait et adoré. Hanuman, quant à lui, est la fidélité incarnée. Elle repensa à la conque, le symbole de la création et le son qu’elle produisit il y a quelques minutes était à l’image du son primordial, l’AUM. Tout s’éclairait dans l’esprit de Mikasa. Il s’agit de…
 
« Vishnou, le protecteur… »
 
Les humains ont fait appel à cette divinité pour les protéger. Ce qu’a subi le monde, ce que subit le monde, c’est la fin de toute chose, l’apocalypse…Et il y a une forme que Vishnou n’a pas encore prise. La porte céleste leur a dit de frôler de la main celui qui n’est pas encore apparu sur Terre. Les yeux de Mikasa s’arrêtèrent sur cette figure, un homme montant un cheval. Dans l’iconographie, le dernier avatar est représenté  soit par un dieu à tête de cheval, soit comme Vishnou montant un cheval blanc et censé vaincre le mal des mondes. Tout en passant sa main sur la figure et prononça le nom de dernier avatar, celui en devenir, celui qu’il ne faut surtout pas libérer…
 
« Kalkî… »
 
Elle saurait rapidement fixer sur son choix…
 



avatar
AmarokFléau de Nidhögg
Fléau de Nidhögg

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 459
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Mer 20 Nov - 13:58
Le jeune Saint de la Couronne Australe avança, soulevant encore et toujours le rideau pourpre. Son cœur se serrait de plus en plus. Et s'il avait fait le mauvais choix, s'il avait fait une chose qu'il n'aurait pas du faire ? Il continua d'avancer, encore et toujours. La Couronne Australe, prit de panique, commença à faire demi tour, soulevant le rideau qu'il avait reposé il y a peu. Son avance était sans fin, sans limite. Prit de remord, voulant revoir celle qu'il aime, et lui dire se qu'il ressent, lui dire qu'il regrettait de s'être jeté comme ça. Vermalis commença à courir, d'abord, juste à pas rapide, puis de plus en plus vite, utilisant son cosmos pour accélérer ses mouvements. Depuis combien de temps était-il là, à courir, cherchant un moyen de sortir. Mais rien, juste ce rideau, à parte de vue. Puis, prit de fatigue, le garçon chuta. Il était épuisé, et pour la première fois, son sourire disparu pour de bon. Il n'avait plus d'espoir, plus aucune chance de sortir. Bientôt, son armure le quitterait, cherchant une faille pour retourner dans les bois de Jamir. Le garçon se mit à trembler, pensant plus fort à Oblivion, voulant la revoir. Il se mit en boule, sanglotant. Il n'avait rien trouvé, ne pourrait rien dire aux deux Saints restés de l'autre côté. Son existence avait était inutile, du début à la fin. Portant une armure qui ne devrait pas être sienne, puisqu'il n'était même pas de Jamir. Élevé par des parents qui n'étaient pas les siens, mais qui lui manquait quand même. Et finalement, le garçon s'était sacrifié pour rien. Il n'avait aucune réponse, et finirait seul, ici, errant sous ce rideau, jusqu'à ce que la mort vienne le chercher. Vermalis ferma les yeux, laissa partir son armure jusqu'à la sortie, où elle apparaîtrait devant ses camarades, et dit imprégna l'armure de ces mots que leur cosmos pourrait entendre.


- Adieu... mes amis...
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1096
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Nov - 2:09
Je tend la main pour retenir Vermalis, en vain. Il traverse le rideau dès que je viens pour rajouter quelque chose, un effort inutile pour l'en dissuader. Je ne peux que prier pour qu'il revienne sain et sauf. Je me moque des réponses, tant qu'il reste en vie. Une lueur aveuglante m'empêche de le suivre des yeux quand il entre et je dois me contenter de laisser Dégel choisir une gravure sur la porte. Car j'ai peine à me souvenir de la mythologie grecque, alors les Hindous... 

Heureusement que le Saint du Verseau est là, quand même. Son froid face à la situation me frustre, je vois bien qu'il n'en a rien à faire de Vermalis, mais au moins il a le calme nécessaire pour répondre aux questions de la porte et faire les bons choix. Je le laisse donc parler pour l'instant, attendant plutôt un signe de vie venant de l'autre côté de la porte.

Quelque chose apparaît près de moi. Je me redresse vivement, curieuse et surtout nerveuse et je sens quelque chose de lourd qui retombe en moi. C'est la Cloth de Vermalis. Et lui n'est pas là.

-Non...

Je m'agenouille près de la Cloth, incapable de retenir mes larmes. J'ai entendu son message.

-NOOOOON!

Pas lui, pas Vermalis! Il ne peut pas mourir, c'est impossible, tellement surréaliste! Pourquoi, pourquoi dois-je encore perdre quelqu'un que j'aime, c'est tellement injuste...
Je parviens encore à réfléchir. S'il a été capable d'envoyer un message et s'il a réussi à nous renvoyer sa Cloth, c'est qu'il est peut-être vivant. Je touche son armure du bout des doigts, tentant de retrouver ce lien qui a permis à la Cloth de revenir pour lui transmettre moi aussi un message.

-N'abandonne pas, Vermalis... je vais te retrouver. Je ne te laisserai pas tomber...

Le reste se perd dans les sanglots. Seul la jugeote m'empêche de traverser le rideau pour partir à sa recherche. Je ne peux pas faire ça, du moins pas maintenant. Je suis sûre qu'Orphée n'a pas été aux Enfers sur un coup de tête, il faut se préparer et s'informer. Je serai patiente, j'attendrai le bon moment... mais je ne manquerai pas ma chance. Vermalis reviendra.
avatar
MJ GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Nov - 23:54
Infos:
 


    Le choix des Saints étaient le bon. Kalkî, celui qui n’était pas encore venu pour agir. Le cavalier. Au milieu des lamentations d’Oblivion qui pleurait la disparition de son camarade, Vermalis, du ciel descendit Kalkî, vêtu de blanc, la peau bronzée, le regard enjôleur, et un sourire malicieux. Le cheval à ses cotés, il s’adressa aux deux chevaliers.

    -« Vous avez trouvé, et me voici ! La finalité de ce voyage, c’est frapper cette porte avec l’Arc Gandhiva et l’une de ses flèches. Mais pour cela il vous faudra entreprendre un périple délicat. Mais si vous souhaitez et prétendez représenter les valeurs de la justice, alors, la peur ne doit pas aveugler votre courage… »

    Kalkî s’approcha de la jeune fille qui était à genoux, pleurant encore la perte de son ami, rangeant son épée, il posa une main sur l’épaule d’Oblivion.

    -« La mort n’est pas la fin… Vermalis a fait un choix, maintenant, honore son esprit en luttant pour lui, et en retrouvant l’arc Gandhiva. Lorsque tu l’auras, ton compagnon et toi verraient la lumière de la vérité, l’ultime… Ainsi vous sauverez le monde. »

    Le cavalier divin releva la jeune fille, et termina en s’adressant aux deux chevaliers d’Athéna.

    -« Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bon courage. Avant de partir, je peux encore répondre à l’une de vos questions. »
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1096
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Nov - 22:37
Peu importe le choix de Dégel, il ne s'est pas trompé. Un homme descend du ciel (si si) et je réussi à lui porter attention assez longtemps pour permettre à la Cloth de Vermalis de disparaître. Elle retournera probablement à Jamir, attendant un nouveau porteur. Cette simple pensée provoque une nouvelle vague de larmes. Doit-on oublier Vermalis si rapidement?

Kalkî s'approche de moi et, en m'aidant à me relever, me rappelle que la mort de Vermalis ne doit pas être en vain et que je dois honorer son esprit de Saint en réussissant les prochaines épreuves. Le Saint de bronze s'est sacrifié en espérant nous rapprocher un peu plus de la vérité, nous ne devons pas laisser cette mort être inutile.
Je tends la main vers le cavalier... pour le repousser et reculer rapidement, une lueur haineuse dans le regard.

-Il n'est pas mort! Je vous interdit de dire une telle chose! Je vais le retrouver, je vais le sauver, je ne le laisserai pas mourir!

Comment peut-il seulement penser que j'abandonnerais si facilement Vermalis, que je perdrais tout espoir et que je me résignerais aussi vite à sa mort? Je refuse de croire que l'homme que j'aime a disparu aussi rapidement de ma vie et que si j'aurais réagi plus rapidement, j'aurais pu empêcher tout ça. Je vais me racheter en le ramenant parmi nous.

-Croyez ce que vous voulez. Je retrouverai Vermalis vivant. Cet arc, pourrait-il nous aider à traverser la porte et à le retrouver? Il fait quoi?

La rage et le désespoir m'empêchent de bien penser. Tout ce que je veux, c'est revoir le Saint de la Couronne Australe au moins une fois, le ramener parmi les vivants et au moins lui dire... que je l'aime. Le reste n'a pas d'importance.
avatar
Rune

Date d'inscription : 16/10/2011
Nombre de messages : 1692
Age : 38
Double Compte : Mikasa - Midori

Revenir en haut Aller en bas
Lun 25 Nov - 10:05

 

 
Il ne fallut que très peu de temps pour que Mikasa ait sa réponse. Elle avait vu juste. Du ciel, un cavalier fit son apparition sur une monture blanche. Il devait s’agir de l’avatar de Vishnou. Mikasa resta immobile pendant sa descente. Elle restait figer comme un morceau de glace. Elle écouta attentivement le cavalier. Il leur dit qu’il leur fallait trouver un arc. Et des flèches. Qu’il faudrait l’utiliser contre cette porte. Que le périple sera délicat. Que la peur ne devait pas aveugler leur courage. La peur. Ce sentiment ne semblait être quelque chose d’inexistant chez la saint à l’armure du Verseau. Puis il s’adressa alors à Oblivion, toujours atteinte par la mort ou tout du moins la disparition du chevalier de Couronne Australe. Mikasa resta en retrait mais visiblement aucunement affecter par cet évènement. Le terme qu’exprimerait une personne ayant des émotions serait tragique. Mais Mikasa avait laissé faire le jeune homme, le laissant disparaître à jamais. Oblivion voulait savoir si l’arc permettrait de retrouver la personne doit l’armure était revenu du néant.  La jeune adolescente au cœur de glace ne laissa pas répondre de suite la divinité aux interrogations de la sainte d’argent. Elle posa une question simple. Le ton était toujours aussi neutre.
 
« Où trouver cet arc ? Est-il loin d’ici ? »
 


avatar
MJ GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Nov - 22:14
Infos:
 

  • Kalki aurait pu s’émouvoir de la peine de la jeune Oblivion, mais, sa conscience était ultime, et il savait la vérité. Ses questions fusaient, puis vint celle de Mikasa. L’avatar avait prévenu, il répondrait à une question, la prochaine, c’était donc à celle de la jeune femme en larme qu’il allait répondre avant de se retirer.

    -« L’arc Gandhiva vous permettra d’ouvrir cette porte en effet, c’est le seul moyen afin d’atteindre la vérité. »

    L’avatar monta sur le cheval, et brandit l’épée afin de s’adresser une dernière fois aux deux saints d’Athéna.

    -« Je ne peux que vous offrir ma modeste bénédiction afin d’accomplir jusqu’à la fin cette quête, voici un dernier cadeau… »

    Le jeune homme lança un parchemin devant Oblivion, avant de disparaitre dans un nuage mystique, et doux…

avatar
Rune

Date d'inscription : 16/10/2011
Nombre de messages : 1692
Age : 38
Double Compte : Mikasa - Midori

Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Déc - 10:18

 

 
La conscience de Mikasa n’était pas ultime. Mais elle n’en éprouvait rien pour autant par rapport au chagrin d’Oblivion. Le cavalier ne répondit rien au chevalier d’or. Mais, il laissa derrière lui un indice, un parchemin qui tomba au pied de la sainte d’argent. Mikasa se pencha et lut ce qu’il y avait écrit sur le parchemin. Le nom de lieux, sans doute où trouvait cet arc. Regardant rapidement les noms, celui qui sembla le plus près du lieu où il se trouvait était en Chine…
 
« C’est par ici que nous continuerons…En route… »

 
Elle tourna des talons et abandonna le lieu


--> Xi'An
 


avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1096
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Déc - 22:00
Mes pleurs se calment, mais ma tristesse reste la même. Je réussis à me calmer, mais je ne dit rien à Kalkî quand il part. Je ne rattrape même pas son parchemin, je tente seulement de garder le contrôle de mes émotions et de ne pas me mettre à hurler ce que je ressens encore au plus profond de moi: une rage sourde qui refuse de disparaitre. Parce que je n'ai pas pu empêcher la disparition de Vermalis, mais aussi parce que tout le monde s'en fout. Comment ne pas leur en vouloir?
Je laisse Dégel prendre le parchemin sans protester.

-Faites comme vous voulez...

En essuyant mes larmes, je suis le Gold Saint vers notre prochaine destination.

=> Chine

[Event] A l'est de Bodh Gaya...