avatar
Carestia

Date d'inscription : 17/11/2013
Nombre de messages : 12
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Nov - 0:35
Une cabane au fond des bois.... Cela faisait cliché..... Carestia eteint son cosmos, un petit trop voyant..... Le taxi était juste derrière lui... il jeta un coup doeil rapide pour voir si l'inconnu était par hasard réapparu dedans...

"Il apparait toujours dans les taxis lui"



A bien y penser, c'était carrément étrange.... Il y avait beaucoup d'autres lieux où apparaître.... Et son regard se porta sur la cabane. le petit potager qui était devant était resté trop longtemps dans le champs de son cosmos, toutes les plantes aux alentours étaient fanées et sèches.... L'un des malfaiteurs était mort, tout racorni dans un coin. Il avait la consistance d'une momie sans bandages. Les 2 chiens étaient eux aussi morts et leurs os ressortaient comme si leurs squelettes avaient tout d'un coup tenté de déserter leurs corps. Quant au second assaillant, il était également passé de vie à trépas. Carestia le tenait encore sans trop s'en rendre compte....


"Comment de petits êtres aussi peu remarquables osent ils porter la main sur moi ?"



Au fond de lui ce qui l'inquiétait, c'était plutôt ce contrat qu'il avait signé un petit peu vite.... 
Eris... La déesse de la discorde.... Il était pourtant écrit sur le contrat (et appuyé par le mystérieux individu) qu'elle n'était pas cruelle.... Mais ce contrat était il vraiment fiable ? Et quel était son rôle dans tout ça ? Et pourquoi ne pas devenir Saint du cerbère comme la tradition familiale l'exigeait ? Il pouvait toujours trouver un saint véreux à aimer, l'histoire n'en manquait pas.... En même temps, Eris, si elle n'était pas cruelle, pouvait également être un bon parti. Avait il pris la bonne décision ?


Il relâcha le cadavre desséché qu'il tenait dans la main gauche...


"me serais je fait berner ?"

L'un des 3 malfaiteurs était encore en vie.... Carestia le regarda d'un air plein de pitié.... Le pauvre homme transpirait de peur.... Ses dents étaient toutes tombées du fait du pourrissement de ses gencives une de ses jambes semblait avoir rétréci...Il n'y avait pas une goute de sang sur le sol, juste des moisissures qui n'étaient pas là, il y a encore 10 minutes ! 

"je suis profondément désolé... La justice doit être rendue.... Moi, Carestia, au nom de la déesse At... Eris, je considère que ton droit de vie sur terre est expiré ! "


Il leva sa main droite au dessus de sa tête comme s'il tenait une fléchette imaginaire....


" Sentenza Divina !"





Le malheureux ne vit rien venir, mais si sa mort ne fut pas instantanée, il la sentit s'installer en lui.... Pendant le pourrissement de son corps et la disparition progressive de son âme... 


"Sois rassuré, si tu étais un être bon, ton âme ne disparaitra pas !  Ma technique ne détruit que les âme mauvaises ! "


Carestia regarda le mourant d'un air triste avant de dire...


"je le vois bien, ton âme est noire, et jamais elle ne pourra servir le sombre Seigneur ! Tu as mené ton existence pour rien démon ! "



la victime, n'avait cure du charrabia de Carestia, sentant son âme disparaître et son corps pourrir, elle eut le temps de dire un dernier mot avant de succomber...


"Cardo"



Carestia resta sans voix, il se souvenait de Cardo... Ces hommes étaient des employés de Cardo ? mais alors... Il aurait fallu les faire parler... il se jeta sur sa dernière victime mais c'était trop tard... Et il savait mieux que quiconque qu'aucun miracle ne pouvait faire revivre ceux dont l'âme était détruite ! Mais quel idiot ! Il aurait évidemment fallu interroger le dernier de ces gars !  Stupide mais stupide Carestia ! 




Tout d'un coup, il se retourna... Quelqu'un était derrière lui.... Ces gens qui apparaissaient sans aucun signe avant coureur.... Cela devenait pénible à force et il n'était pas d'humeur ! 
avatar
Master of the GameMaitre du jeu

Date d'inscription : 27/04/2006
Nombre de messages : 53

Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Nov - 11:56

    Un homme d'age mur se tenait derrière Carestia. Il portait un costume sombre et se tenait droit à l'aide d'une canne, le physique solide et les traits durs, il s'approcha lentement du protagoniste principal de cette histoire. Toutefois, il fit attention à ne pas franchir certaines lignes, il semble que les êtres vivants s'approchant un peu trop prêt de cet homme connaissent une fin funeste. Dieu qu'il aurait aimé qu'Eris se charge elle-même de cette affaire, il n'était qu'un vieillard sans le moindre pouvoir plongé dans un monde détonnant. Il poussa un profond soupir et toisa l'homme en face de lui, jeune, maîtrisant un cosmos bien particulier, le genre de cible qu'apprécie la déesse de la discorde et il venait de signer le contrat.

    « Bonjour, comment allez-vous ? Cela fait un moment que nous vous observons mes amis et moi. Je suis envoyé ici par une amie commune et rassurez-vous je ne suis pas versé dans l'art cosmique, vous ne craignez absolument rien de moi. » Du moins physiquement pensa-t-il.

    Le vieil homme s'épousseta un peu les épaules. Il fit craquer un peu sa nuque endolorie, dépassa le futur guerrier d'Eris pour s'approcher du cabanon, le jeune chien venait de détruire ce si charmant potager, il cru apercevoir une tomate encore fraîche, se pencha pour s'en saisir mais elle se désagrégea entre ses doigts. Dommage, il appréciait les légumes frais provenant de cet endroit. L'homme d'Eris ignorait complètement ce qu'il venait de se passer, sur l'instant il se dit que les cadavres en décomposition feront un engrais idéal pour faire pousser des hortensia.

    « J'aime bien cet endroit. Tu sais qu'il appartient à un parrain local ? Discret et parfait pour faire disparaître des choses, en clair idéal pour ce que nous avons à faire. » L'homme fit glisser une petite clef dans la serrure. « Ah as-tu un exemplaire de ton contrat sur toi ? J'aimerai le consulter pour savoir à quel type de prestation tu as droit, une simple formalité administrative.» Dit-il en se tournant.
avatar
Carestia

Date d'inscription : 17/11/2013
Nombre de messages : 12
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Nov - 17:55
La première réaction de Carestia fut d'aller tuer ce vieil homme. la justice était là  :  Pas de distinction !  Tout le monde logé à la même enseigne ! Son cosmos noir-vert se mit à croître d'autant plus qu'une sourde colère habitait son coeur ! Pourquoi tout le monde venait il perturber sa petite vie ? 


Cardo était une des dernière personnes a avoir vu son frère en vie mais la rumeur prétendait qu'il le haissait. Certaines allaient même jusqu'à dire que pour une raison que personne ne connait, Cardo était prêt à tout pour nuire à la famille Massimi.
Carestia se rappelait de Cardo qui était à l'époque un des meilleurs amis de son frère. Mais la dernière fois..... il y a 5 ans.... la rencontre avec Cardo était particulière....


la pression devenait difficile à gérer pour Carestia, mais les effets de sa propre technique commençaient à se faire sentir. et son cosmos décroissait à une vitesse impressionnante..... De plus, dans la tête de Carestia, une petite voix murmurait :


"Il a peut être un lien avec Cardo, tu veux  encore te compliquer la tâche ?"



Carestia commençait à voir trouble. L'individu....Il avait dit un truc..... mais quoi ? Il n'entendait plus rien.... Le mec avait sorti une clé mais ne semblait pas s'émouvoir plus que ça des morts qu'il avait devant lui.... enfin, c'est ce qu'il lui semblait... Il y avait un petit quelque chose qui perturbait Carestia. Un peu comme si quelque chose n'allait pas...  Sans trop savoir ce qu'il faisait, il sortit le contrat qu'il avait signé, de façon mécanique....




Les effets de la Sentenza Divina triomphant enfin de lui, il sombra dans l'inconscience.
avatar
Master of the GameMaitre du jeu

Date d'inscription : 27/04/2006
Nombre de messages : 53

Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Nov - 2:34
    Le vieil homme ne prêta pas le moindre regard au jeune chien fou. Malgré cela il eut quelques moments de stress, il sentait l'agressivité constante du futur cavalier. Puis plus rien, le vieil porta son regard sur son interlocuteur qui venait de sombrer. Ah ces jeunes, toujours les premiers pour faire les malins, aucun pour tenir la cadence. Il se dirigea vers le puits situé à l'arrière du cabanon, il pu y prélever un saut d'eau bien fraîche. Saut d'eau qu'il s'empressa de jeter au visage de l'homme évanoui avant de le gifler plusieurs fois et avec énergie.

    -"Allez bouge-toi le cul nous n'avons pas fini... Putain si à chaque fois que tu te sers de tes pouvoirs tu finis dans les vapes... Mais qui est-ce qui m'a fichu un guignol pareil ?" Il attendit une réaction du jeune homme puis s'en retourna vers la porte, non sans saisir le contrat que le jeune homme venait de signer.

    La clef tourna légèrement dans la serrure, un léger cliquetis se fit entendre. L'homme poussa difficilement la porte en bois, beaucoup plus lourde qu'elle ne paraissait, il grogna un profond soupir. La porte suffisamment écartée il pu se glisser à l'intérieur, il y alluma une petite lampe à huile (très pratique pour mettre le feu et détruire les preuves) et invita le jeune homme à le rejoindre. La cabane n'était constituée que d'une pièce, avec en son centre une grande table ainsi qu'une seule chaise sur laquelle une jeune femme se trouvait entravée. Dans l'un des coins de la salle un totem d'armure, la famine reposait en ces lieux.

    -"Bon bon, il fait moins chaud ici tu ne trouves pas?" Il jeta sa veste sur la table. Alors comme ça tu as signé le contrat hein? C'est intéressant. Le vieil homme pointa du doigt la jeune demoiselle. "Je te présente Tifa, elle fut l'hôte du Cavalier de la famine, celui que nous te réservons, son armure est dans le coin."

    L'homme reposa son dos contre un mur. Allait débuter la partie qu'il préférait le moins. Mais bon telles étaient les règles, Eris n'appréciait pas les déserteurs. Il observa une dernière fois le visage angélique de la jeune demoiselle, la plupart du temps... Enfin il préférait ne pas y penser, peut-être que cet homme serait un peu plus humain que les autres, peut-être que non, après tout Eris veut de lui.

    -"Je fais partie d'un petit groupe spécial qui travaille de temps à autre pour Eris, nous sommes en charge de retrouver certaines personnes, des personnes qui possèdent des dons cosmiques." Il marqua une courte pause. "Eris m'a chargé de retrouver cette jeune femme. Dis moi as-tu déjà tué quelqu'un ? Je veux dire de sang froid et non pour te défendre comme tout à l'heure."
avatar
Carestia

Date d'inscription : 17/11/2013
Nombre de messages : 12
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Nov - 22:41
Carestia marqua un petit temps d'arrêt. Les données affluaient dans sa tête. 

1. On avait essayé de l'enlever
2. Il avait signé un contrat le liant a Eris
3. Ses ravisseurs connaissaient Cardo
4. Un gars qui était sans doute leur chef, connaissait ses ravisseurs.
5. S'il l'avait voulu, Carestia serait mort.
6. Une fille attachée
7. Une question bizarre.

Tout ceci commençait à sentir mauvais, et pourtant il allait se passer quelque chose de magnifique.... Carestia jeta un coup d'oeil au totem... Il eut l'impression d'entendre le totem l'appeler...

 " As tu dejà tué quelqu'un ? "


Quelle question... Il se demanda dans quel but on la lui posait... puis il eut une idée.... il voudrait que je la tue ? Il regarda le visage de la jeune fille. Elle avait probablement dû être jolie. mais le stress, la fatigue ainsi que de très probables mauvais traitements révélaient son caractère profond de mammifère périssable.

Il regarda la jeune fille, non sans plaisir, un sourire espiègle se dessina sur son visage... Pris d'une inspiration subite, il murmura quelque chose dans l'oreille de la jeune fille. Il se tourna vers l'inconnu. Son expression avait changé !  Il avait à présent un air très enfantin.

" On ne peut tuer ce qui est déjà mort, On n'est pas coupable si on suit le destin. La seule question est de savoir si on accélère le destin d'une personne !"    

Carestia sentait que sa réponse n'étais pas suffisante ! 

" Il m'est souvent arrivé d'être l'instrument du destin !  Si j'ôte la vie dans ce cadre, je ne suis pas coupable... Mais je reconnais que jamais, je n'ai contrarié le destin de qui que ce soit ! "

Il marqua une pause, content de son petit effet.

" Et je peux te dire que cette fille.... Quoi qu'elle ait pu faire avant... Le destin ne veut plus d'elle en vie... Elle doit mourir ! "
avatar
Master of the GameMaitre du jeu

Date d'inscription : 27/04/2006
Nombre de messages : 53

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Nov - 21:36
    Tiens il ne s'attendait pas du tout à ce genre de réponse. Encore un type qui aimait parler par énigmes, un trait régulier chez bien des chevaliers. Le vieil homme s'approcha du totem derrière lequel se trouvait une petite boite de bois. Il s'agenouilla et prit la boite entre ses doigts, le vieil homme déposa la boite sur la table de bois face au guerrier et l'ouvrit. Elle contenait une arme à feu joliment ouvragée.

    -"Tu parles étrangement et tu n'as pas répondu à ma question, il existe une différence cruciale entre ôter une vie et abréger les souffrances d'un être humain. Tu sembles confondre les deux..." L'ancêtre fourra l'arme entre les doigts du futur cavalier. "Puisque tu sembles avoir décidé de son sort je te demande de la tuer, avec cette arme et sans te servir de tes pouvoirs."

    Il se plaça à l'écart de la scène, il eut également une petite pensée pour cette jeune femme qui il y à encore quelques jours bravait le courroux de sa déesse. Mais les affaires sont les affaires et ce n'est pas le courage qui fait la paye.

    -"Une fois ta tâche terminée tu peux prendre le totem et t'en aller. Ce qu'il adviendra de toi et de ta relation avec cette armure ne dépend plus de moi. Je dois juste m'assurer que tu mets fin aux jours de cette jeune femme."
avatar
Carestia

Date d'inscription : 17/11/2013
Nombre de messages : 12
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Ven 29 Nov - 21:23
Le flingue en main.... Carestia eut pour première pensée de le pointer sur le vieux.... mais ca ne lui semblait pas être une bonne idée. pendant une seconde, il se demanda s'il ne fallait pas épargner la fille pour mériter son totem. Si Eris était réellement déesse de la justice.... mais en même temps, le gars en face de lui semblait avoir de l'expérience.
De toute façon, la fille en question était un obstacle pour lui, déjà parce qu'elle avait été en possession de sa cloth. Au passage, il se demanda si les armures des Daevas s'appelaient aussi des cloths... Mais la question n'avait pour le moment que peu d'intérêt.
Il pointa l'arme vers la fille qui ne bougeait pas.... il lui fallait dire quelque chose....

"Ce n'est pas personnel ! " déclara-t-il

La phrase lui semblait parfaitement idiote.... On était pas dans un polar de 2ème zone non plus.... Et cette fille au fond, méritait elle vraiment de mourir ? En une fraction de seconde, il réalisa que oui.... forcément, cette fille était un spectre ! Il ne pouvait pas en être autrement.... en regardant bien, il compris mieux le bien fondé de sa cause :  on lui demandait de tuer cette fille, qui était probablement un spectre pour mériter le droit de tuer des spectres !  Il n'y avait pas à hésiter, en plus sa conscience serait pure ! 

Il tira avec une conviction d'autant plus forte de faire le bien qu'il s'était persuadé que la morte était une servante du sombre seigneur.

il ne regarda pas les derniers instants de la fille.... Une spectre doublée d'une traitresse dont le destin était de s'arrêter ici... Il entendit vaguement un affaissement derrière lui quand il se tournait vers l'inconnu...
avatar
Master of the GameMaitre du jeu

Date d'inscription : 27/04/2006
Nombre de messages : 53

Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Déc - 13:26
    Eh bien, il n'avait pas réellement hésité et tant mieux, le vieil homme n'aurait pas apprécié de devoir modifier son rapport, il aurait encore moins apprécié de devoir se justifier devant Eris. Bon tout semblait en ordre, le vieil homme tamponna le contrat de Carestia et désigna l'armure.

    -"Bon il semble que dorénavant cette Enuma t'appartienne." Avant de quitter la pièce, il se tourna une dernière fois vers lui. "J'espère que tu te plairas au service de la déesse de la discorde. Elle doit certainement avoir hâte de te connaître. Sur ce je te souhaite une bonne journée."

    Le vieil homme franchit le seuil de la porte et s'en alla tranquillement. Sa mission était accomplie.


[HRP: Je fais court mais comme tu souhaites intégrer plus rapidement le rp avec ton armure.]
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Près de Naples