avatar
Rune

Date d'inscription : 16/10/2011
Nombre de messages : 1692
Age : 38
Double Compte : Mikasa - Midori

Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Déc - 10:37




Le voyage fut rapide. L’Inde et la Chine était des pays proche en distance. Le temps était compté et il fallait bien commencer par un endroit. Et tant qu’à faire, commencer par ce qu’il y a à proximité puis agrandir le cercle des recherches. Mikasa n’avait rien dit pendant le voyage, restant cloitrer dans le silence qu’elle affectionne. De toute façon que pouvait-elle bien raconter de toute façon. Elle garda son armure mais pour passer incognito dans la population, elle se para d’un manteau et d’une capuche. Depuis que les non-éveillés avait eu connaissance de leur existence, les chevaliers n’étaient plus en paix pour agir discrètement. Donc il leur fallait travailler dans l’anonymat le plus complet. Chose qui était aisée pour Mikasa. Après avoir traversé le petit village qui était à proximité du lieu indiqué sur le parchemin. Le chevalier d’Or continua en direction d’une vaste plaine. Elle s’étendait à perte de vue. Un léger vent soufflait et dans le ciel bleu, quelques nuages voyageaient vers l’horizon. Le soleil n’arrivait cependant pas à réchauffer l’atmosphère En balayant du regard, elle vit un homme. De loin, il semblait porter un costume de l’armée. Mikasa s’approcha de l’homme. Son attitude lui semblait étrange. Il paraît être à la recherche de quelque chose. Peut-être a-t-il des informations concernant l’artefact que cherche la Sainte d’or. Elle s’approche de l’homme, faisant dos au soleil.

« Que recherches-tu ? »



avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1093
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Déc - 22:48
=> Inde

Quoi de mieux que de pleurer la disparition de quelqu'un dont on vient de réaliser qu'on était amoureux en silence et en cachette et surtout, en compagnie de quelqu'un aussi froid que de la glace, si ce n'est plus? Tout! L'envie de tourner les talons et de m'enfuir loin de cette mission qui m'a enlevé l'homme que j'aime est revenue une bonne dizaine de fois, si ce n'est plus, mais j'ai réussi à résister. Je suis responsable de la conque, j'ai un rôle à jouer. Je ne dois pas faillir. Pas encore.

Je suis Dégel sans même regarder devant moi, le suivant par instinct. Les yeux baissés vers le sol, je n'ai pas dit un mot depuis notre départ de l'Inde. Contrairement au Gold Saint du Verseau, je n'ai pas mis mon armure et la pandora box repose encore sur mon dos. Je tiens mon instrument dans ma main gauche sans aucune conviction et mes pieds traînent sur le sol. Quand Dégel s'arrête, je ne le remarque pas et je lui fonce dedans par accident.

-Aie...

Je lève doucement les yeux pour voir l'homme qui intéresse le chevalier d'or. Pour l'instant, je ne trouve rien à lui dire, j'attends donc la suite.
avatar
PNJ1 GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Déc - 22:38
Infos:
 


    Le soldat était en train de murmurer des mots étranges. Son regard balayait l’horizon. Cette plaine était immense, et semblait ne pas avoir de limite. Pourtant sur la carte qu’il possédait il savait qu’il n’était pas loin. En plus il devait faire vite, sa permission n’était pas eternel, et il n’aimait guère arriver en retard, lui qui était un roi de la discipline et de la rigueur.
    Il releva un peu sa casquette, et frotta son front avec sa main pour essuyer les quelques gouttes de sueurs qui commençaient à naitre.

    En plus cette tunique n’était pas faite pour l’aider, l’uniforme était vraiment « lourd », mais alors qu’il était plongé dans ses pensées, une voix dans son dos le fit légèrement sursauter, une voix lui demandant ce qu’il était en train de chercher.

    Le jeune homme se retourna rapidement et vit une personne dont il avait un peu de mal à distinguer le visage de par la capuche, et une jeune fille à ses coté qu’il salua d’un grand sourire avec un signe de la main, tout en prenant la parole.

    -« Bonjour, je suis un soldat en charge de la protection de cette ville, actuellement en permission ! »

    Ensuite, il regarda un peu partout, sa tête bougeait rapidement, comme une horloge jusqu’à ce qu’il se retourne et d’un geste la main demanda à ses interlocuteur de le suivre.

    -« Suivez-moi je vais vous expliquer, mais vous, qui êtes vous, et qu’êtes vous venus faire ici ? Car vous n’êtes pas d’ici n’est-ce pas ? Une, deux, une deux. »

    Il se mit à marcher droit, stricte, en regardant devant lui, où la silhouette de trois gros rochers commençaient à apparaitre sous ses yeux. Mais avant d’y arriver, il attendait la réponse des deux personnes.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1093
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Déc - 17:48
Un soldat... il semble un peu perdu. Je lui rend son salut sans grande conviction, mais pas son sourire, qui de toute façon serait trop forcé pour paraître sincère. Cet homme bouge beaucoup, regarde partout comme s'il cherchait encore quelque chose. Il nous fait ensuite signe de le suivre et je me mets à marcher derrière lui sans trop me poser de questions. J'arrive à marcher à la même vitesse que lui sans trop de problème, bien que ce soit rapide. Je suis musicienne, après tout. Le rythme, ça me connait.

Je ne suis pas trop sûre de la réponse à donner. Soldat ou pas, en terme de cosmos et de dieux, il reste un civil, j'ignore ce qu'il sait et ce qu'il est en droit de savoir. Je reste donc générale, mais vague, sans mentionner notre allégeance divine, à moi et Dégel. Pas facile, avec ma Pandora Box bien en vue, mais s'il la reconnait, alors peut-être que je lui en dirai plus...

-Je m'appelle Oblivion et voici Dégel. Et en effet, nous ne sommes pas d'ici. Nous sommes venus à la recherche d'un... trésor.

J'hésite à parler de notre quête à quelqu'un que l'on vient juste de rencontrer. Oh bon, si ça ne convient pas à Dégel, il est toujours libre de préciser ce que nous cherchons vraiment. L'arc. L'arme qui pourrait nous permettre de passer la porte céleste et de sauver Vermalis. Je m'accroche à ce mince espoir comme d'autres s'accrochent à la vie. Je veux revoir le Saint de Bronze vivant, je refuse de le perdre...

-... Et vous, que cherchez-vous?
avatar
PNJ1 GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Déc - 21:06
Infos:
 


    Alors qu’ils marchaient, le jeune soldat écoutait la fille se présenter, et présenter par la même occasion l’autre personne. Degel ? Quel nom étrange se disait-il en l’observant,  mais passons, eux aussi étaient à la recherche de quelque chose ici.

    -« Enchanté de vous connaître. En fait je cherche un lieu secret, il parait qu’on peut y trouver un objet mystique, caché ici depuis des siècles. Oh, mais oui, regardez, là-bas, c’est ce qu’il y a marqué sur la carte, et les indications que l’on m’a donné. »

    Il fit un sprint, et se retrouva face à trois immenses rochers, étrangement, autour de chaque on pouvait y voir une sorte d’aura sacré, le soldat attrapa sa pioche, et se mit à taper de toute ses forces, mais rien n’y faisait.

    -«  Tu vas te briser oui, espèce de pierre, laisse moi passer, je suis certain que c’est par là… »

    Il poursuivait son attaque, mais toujours rien, il continuait jusqu’à épuisement, et se retrouva à la fin assit contre l’un de ces rochers magiques. Essoufflé.

    -«  Hey vous faites quoi, venez m’aider, à croire qu’il faut balancer une bonne dose de cosmos sur l’un des rochers, mais la quantité je n’en sais rien, et puis, est-ce vrai, on parle beaucoup de l’existence de nombreuses personnes maitrisant cet art. J’aimerai bien voir ça un jour. Enfin, vous cherchez peut-être la même chose que moi, vous avez des indices, vous savez ce qu’il faut faire là, combien de cosmos faudrait-il pour en démolir un ? Et qui serait capable d’utilise le cosmos. Je suis vraiment frustré, si près du but. »

    Le soldat se lamentait…
avatar
Rune

Date d'inscription : 16/10/2011
Nombre de messages : 1692
Age : 38
Double Compte : Mikasa - Midori

Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Déc - 17:57




Mikasa n’avait pas dit grand-chose depuis qu’il avait rencontré le soldat. Il s’agissait d’un soldat en permission en charge de la garde de la ville. Rien d’anormal visiblement. Hormis le fait que ce bonhomme cherchait quelque chose. Et que ce quelque chose devait être la même chose qui avait amené les Saints dans cette région. Il se mit en marche au pas de gym. L’homme semblait rigide. Mikasa resta pensive, en retrait laissant Oblivion s’occuper du soldat. Elle ne parla pas de l’arc. Juste d’un trésor. C’était une bonne chose. Cela restait cohérent avec l’histoire du soldat.  On ne connaissait rien de ce personnage. Et il fallait absolument rester discret.

Il les emmena jusqu’à un lieu où il y avait trois rochers. Pendant ce laps de temps, il expliqua la présence d’un objet mystique. Cela pourrait être l’objet que nous étions venu chercher. L’homme se mit à casser le caillou. Il se fatigua rapidement, s’épuisant à coup de pioche. Il se tourna vers les deux saintes en leur demandant de l’aide. Mais Mikasa ne voulait pas se dévoiler. Il connaissait déjà l’existence de éveillés. Mais il fallait la jouer subtil, sans être certain que cela fonctionne. Mikasa regarda le rocher. Il était légèrement ébréché. Elle posa sa main sur le rocher. Dans ces yeux, une lueur de cosmos apparut mais comme elle était dos au soldat, ce dernier ne pouvait la voir agir. Elle gela le rocher de l’intérieur, brisant un à un les atomes constituant ce rocher. Maintenant encore un coup devrait le briser. Elle fit de même avec les deux autres.


« Essaie encore ! » dit-elle en s’éloignant des rochers.

Il fallait espérer que les rochers  n’étaient protégés par une force cosmique puissante…


avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1093
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Déc - 22:54
Docile, je suis le soldat sans rien dire de plus, un léger sourire sur les lèvres en l'entendant s'impatienter. Je n'ose pas rire, par pure politesse, mais reste que le voir s'acharner sur la pierre est assez comique, et j'ai vraiment besoin de me remonter le morale. Seulement, quand il mentionne le cosmos, je ne souris plus. Il en sait donc un peu plus que ce que nous croyons. Ça rend tout un peu plus compliqué: il sait ce qu'est le cosmos, mais ne semble pas se rendre compte que moi et Dégel sommes des éveillés.

Le Saint du Verseau joue sur la discrétion et s'occupe des rochers à briser pendant que le soldat ne regarde pas. Je réagis en quelques millième de secondes et offre une diversion parfaite pour que Dégel ne soit pas démasqué: je prends doucement la pioche des mains du soldat, me place dos au Gold Saint et commence à parler au soldat pour attirer son attention.

-Je sais! Tenez le bas du manche comme ça, là... ça devrait donner un plus grand élan, et frappez sur le côté... comme ça...

Tout en ponctuant mes "conseils" de petites démonstrations qui manquent bien de me transpercer une jambe, je lui parle en essayant de lui montrer une nouvelle technique. Quand je ressens que l'opération cosmique de Dégel est terminée, je le laisse partir avec un grand sourire.

-Oui, essayez, on verra bien!

Je lance un coup d'oeil interrogatif à Dégel, d'abord pour savoir qu'est-ce qu'il a fait aux rochers et surtout si je me suis bien débrouillée. Au pire, si ça ne fonctionne pas, il y a toujours mes cordes... mais ce sera un adieu à notre couverture de civil.
avatar
PNJ1 GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Déc - 22:47
Infos:
 



    Le soldat, épuisé, se demandait ce qu’il allait faire à présent. En tout cas, il était heureux de constater que les deux personnes voulaient bien l’aider, premièrement ils l’avaient suivis,  et second point semblaient chercher une solution, avec une pioche, d’ailleurs, la solution proposé était peut-être la bonne. Il avait un mauvais pressentiment, de toute façon, ca ne pouvait pas être aussi simple. En plus il y avait autour des rochers ce cosmos puissant qui protégeait à la perfection la pierre. Sous laquelle pouvait se trouver un passage ? Il n’en savait rien. Lorsque la jeune fille lui demanda d’essayer une nouvelle technique, il lui répondit d’abord par un sourire avant de prendre la parole.

    -«  Oui, je vais essayer, en espérant que cela fonctionne. »

    Là, il prit le plus d’élan, et suivant l’exemple d’Oblivion tenta le coup, hélas, cela ne marchait pas, bien au contraire, des flocons s’échappaient des pierres et venaient heurter les trois personnes, le soldat se protégea avec son avant-bras.

    -«  Ahhhhhhhhhhhhhhhh »

    Replaçant sa casquette, en prenant un air sérieux, le garçon, donna un coup de pied au rocher du centre.

    -« Ca ne marche pas, comment faire ? Il faudrait trouver une personne capable de nous renseigner, il doit bien y avoir quelqu’un dans le monde qui puisse nous venir en aide. Une voyante, un Mage que sais-je. »

    Un second coup de pied sur le même rocher qui montrait la rage du soldat, si prés du but en plus…
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1093
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Déc - 21:01
J'aurais pourtant juré que ça fonctionnerait! Bon, ma technique n'était qu'un ramassis d'idées qui me son venues juste comme ça, mais puisque Dégel s'était occupé des rochers, ça n'avait pas vraiment d'importante. Le résultat fut une pluie de flocons de neige qui nous tomba dessus. J'ai le temps de me protéger le visage de mes mains, mais je ne comprends pas. Qu'est-ce que Dégel a vraiment fait? Je m'approche du rocher, pose une main dessus et ferme les yeux pour me concentrer. Je ressens l'énergie de Dégel, bien sûr, mais une autre force mystique s'en dégage. Je rouvre les yeux et m'avance vers le Saint du Verseau avant de lui murmurer discrètement:

-Un drôle de cosmos protège la pierre. Vous voulez qu'on essaie une de mes techniques...?

Je parle bien évidemment du Stringer Fine, mais ce serait un adieu à notre couverture de civils. À moins d'éloigner le soldat avant? Quel est ce trésor qu'il recherche? Y a-t-il une chance que nous recherchons la même chose? Il n'y a qu'une seule façon de le savoir.
Je lui demande avec détachement:

-Vous ne nous avez toujours pas dit ce que vous recherchiez. C'est un trésor? Il est vraiment bien protégé, en tout cas...

Je me tourne vers lui avec un air interrogateur. Pourquoi devons-nous faire ça, en dehors de notre devoir de Saints? Peut-il nous aider d'une certaine façon?
avatar
Rune

Date d'inscription : 16/10/2011
Nombre de messages : 1692
Age : 38
Double Compte : Mikasa - Midori

Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Déc - 11:23


Raté…La tentative de Mikasa de détruire le rocher de l’intérieur n’avait pas fonctionné. Un panache de neige se propagea vers les différentes personnes. Le chevalier d’Or du Verseau ne se protégea même pas contre la vague glaciale qui l’agressa. D’un autre côté, Mikasa pouvait et avait ressenti une puissante barrière et son tour de passe-passe était voué à l’échec. Mais grâce à cela, Mikasa avait appris quelque chose. Qu’une attaque puissante aurait sans doute fait peut-être beaucoup plus de dégâts. Maintenant le recours à la force devait être la dernière solution. D’ailleurs, depuis le début de cette aventure, les épreuves qu’ils avaient connu n’ont jamais été des épreuves de force mais des épreuves de réflexions. Pourquoi celle-ci serait différente ? Elle ne fit même pas attention au soldat et à Oblivion. Elle était dans ces pensées. Cependant la voix de la sainte à la Lyre vint jusqu’à elle. Elle souhaitait utiliser une de ces techniques. Elle répondit avec le même murmure, exception faite de sa voix d’une tonalité sans trouble.

« Non, j’ai peur que cela se retourne une nouvelle fois contre nous ! Pour le moment je m’interroge plus sur ce que cherche cet homme ! »

A peine avait-elle fini sa phrase que son compagnon se tourna vers le soldat et l’interrogea. Elle regarda l’homme avec ses yeux au regard froid et dur. Elle attendait sa réponse attendant de voir les mots sortir de sa bouche. Mais elle avait aussi une question.

« Qu’est-ce qui vous a mis sur cette piste ? Et cette piste vous a-t-elle donné comme instruction de frapper ces rochers avec une pioche ou il y avait autre chose à faire comme une énigme ? »

L’homme nous cachait peut-être des informations qu’il serait bon de savoir…


avatar
PNJ1 GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Déc - 0:07
Infos:
 


    Le soldat commençait à se dire qu’il allait être impossible pour lui d’atteindre le trésor qu’il recherchait avec quelques un de ses compagnons, et qu’il avait donc encore une fois gaspillé une journée de repos pour rien, enfin si quand même, il était parvenu jusqu’ici. Ce qui était déjà un premier pas, mais cette barrière cosmique était une gêne qu’il était incapable de briser pour l’instant. Et les deux personnes avec lui étaient un peu dans le même cas, apparemment, ils ne savaient pas comment agir à cet instant.

    Replaçant sa casquette, il écoutait les questions de Oblivion et Mikasa, il commença à répondre en lançant un regard assassin aux trois rochers.

    -« C’est un de mes collègues, une voyante qu’il aurait essayé de draguer lui a parlé d’un mysterieux trèsor par ici, et depuis on le cherche. On dit qu’il s’agit d’un artefact puissant, pouvant offrir à celui qui le déniche un immense pouvoir. Hélas, cet incapable n’a pas pu en savoir plus. Et de mon coté, je ne sais pas où trouvé cette femme. Elle doit certainement savoir comment faire, sauf si vous avez d’autres idées. Maudite barrière ! Je n’en sais pas plus, mais je peux vous assurer que je resterai là, pour chercher une solution. »

    Il reprit un instant son souffle, et attrapa son pistolet qu’il vida contre la pierre du milieu, en vain…

    -« Grrrrrr Grrrrrrrrrr Tu vas te casser oui… On veut devenir riche Rhaaaaa et avoir la belle vie. »
avatar
Rune

Date d'inscription : 16/10/2011
Nombre de messages : 1692
Age : 38
Double Compte : Mikasa - Midori

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Déc - 22:26

La situation semblait être une impasse. Les informations dont que l'homme possédait était légère. Selon ces propres mots, il teniat les informations d'un de ces collègues que lui même les tenait d'une voyante. Cependant, la sainte du Verseau ne souhaitait pas abandonner la piste. Il y avait ici une force puissante et mystérieuse. Comment un simple rocher aurait pu résister au zéro absolu ? Le zéro absolu est une température à laquelle il est impossible de descendre. Autant la chaleur na pas de limite, autant le froid à sa limite. Le zéro absolu. Il s'agit d'une température en-dessus de laquelle il est impossible de descendre. Une température qui fige toute vie y compris cellulaire. Hors le chevalier du Verseau avait arrêté le mouvement des cellule de ce rocher. Certes, elle n'y avait pas mis tout sa puissance sans quoi les protagonistes aurait subi le contre coup de froid absolu. C'est pourquoi, elle avait suggéré à Oblivion de ne rien tenté. Cependant quelque chose protégeait ce lieu. Quelque chose avait empêché la destruction de ce rocher. Il ne fallait en aucun cas quitter le lieu sans avoir explorer toutes les pistes. Si la voyante savait quelque chose, il fallait qu'elle parle. Mikasa porta alors son attention sur le soldat. Si attitude était froide et son regard dur. Le ton qu'elle employait ressonner toujours sur le même ton. Inexpressif.


« Où peut-on trouver ton... « collègue » ? Peut-être a-t-il des informations qui pourraient nous intéresser concernant cette voyante ! »



avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1093
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Déc - 0:23
Dégel me conseille de ne rien tenter et j'obéis, de toute façon une telle attaque ne pourrait causer que des problèmes. Vu le résultat d'un coup de pioche, une attaque au cosmos serait dangereuse. Le soldat nous explique que c'est l'un de ses collègues qui l'a mis sur la piste de l'artefact par le biais d'une voyante, mais qu'il ne sait pas où elle se trouve. Quand il sort son pistolet pour tirer, je recule rapidement pour être hors de portée, car je ne porte pas mon armure et je suis sûre que des balles de fusil, ça fait mal. Mais évidemment ça ne fait rien.

Ses propos me déçoivent. L'argent, les richesses, là sont ses seuls objectifs. L'arc Ghandiva, si c'est bien le même artefact, va servir à sauver le monde, et lui pense à devenir riche? Grâce à cet arc, Vermalis... ma gorge se serre, je tente de me calmer pendant que Dégel questionne le soldat. Il aimerait trouver son collègue, mais je reste pessimiste à ce sujet. Ce soldat-ci est en permission, rien ne prouve que son ami l'est aussi. Je m'avance vers le Gold Saint et murmure encore, incapable de parler plus fort:

-On devrait partir, il ne peut rien nous dire de plus de toute façon.


Je fais mine de m'éloigner, ressentant ce désir de disparaître et de ne pas revenir. Vermalis me manque, je sais qu'il n'est pas mort, mais sa disparition a causé un tel vide en moi... aucune mission, aucune guerre et aucun dieu ne peux me faire oublier ou seulement me permettre d'ignorer qu'il n'est plus là et que pour la première fois, j'ai vraiment aimé quelqu'un.
avatar
PNJ1 GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Déc - 22:50
Infos:
 

    Le jeune soldat était encore sous le coup de la déception, si prés du but. Là, il était sous l’une des trois pierres. Et il ne pouvait rien faire de plus. Rien à faire, strictement rien, où alors trouver un sort, ou quelque chose dans le style capable de détruire tout ça. Bref, il écouta les paroles de Mikasa qui lui demanda où se trouver son complice afin d’en savoir plus sur la voyante.

    Quant à l’autre sainte, elle commençait elle aussi à ne plus tenir, et voulait se retirer. Il était exact qu’il ne pouvait leur apporter grand-chose. Il leur avait tout dit. Alors il attrapa son téléphone portable de service afin de contacter l’autre soldat, pour lui demander des renseignements sur la voyante.

    -« Un instant, je vais contacter mon collègue, il en saura sans doute plus que moi sur la voyante. »

    Il entra le numéro, et dialogua avec son acolyte, des grimaces, des sourires, une moue et des gestes de la tête accompagnaient son échange téléphonique. Lorsqu’il raccrocha il s’approcha des deux chevaliers.

    -« Bonne nouvelle, la voyante se trouve dans le Sud de l’Espagne, à Grenade. Moi je reste ici, on ne sait jamais. Si vous avez du nouveau revenez au plus vite s’il vous plait. »

    Il adressa un sourire amical, et complice comme s’il savait qu’avec eux il avait une chance de trouver son trésor.

avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1093
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Déc - 19:43
J'attends patiemment qu'il ait fini son appel et heureusement pour nous, son collègue était disponible et avait la réponse. La voyante se trouve à Grenade, qui est en Espagne si ma mémoire est bonne. Une sacrée trotte depuis Xi'An, mais rien d'impossible pour des éveillés du cosmos comme Dégel et moi. C'est un bon début, tout ça, nous avons une bonne idée de l'emplacement du trésor, seulement pas de moyens pour nous en emparer. Ce qui pourrait aussi poser problème... je me demande si le soldat nous laissera l'artefact. Oh bon, nous nous en inquiéterons le moment venu...

Nous avons ce que nous voulions, nous pouvons maintenant partir, rester ici ne servirait à rien. Je m'avance un peu et incline la tête devant le soldat, lui disant d'un ton neutre:

-Merci pour votre aide. Nous reviendrons le plus rapidement possible.

Je me retourne vers Dégel, lui adresse un signe de tête complice, puis part, désireuse de mettre le plus de distance possible entre moi et ces rochers.

[event] Les Saints sur les traces de l'arc Gandhiva