avatar
RhadamanteSpectre de la Wyverne
Spectre de la Wyverne

Date d'inscription : 12/08/2013
Nombre de messages : 48
Double Compte : Keiyan

Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Fév - 21:23
    Quel monde pourri
    C'est sur cette pensée que Rhadamante était parti en direction de la ville de Genade, en Espagne, sur les ordres de la Prêtresse d'Hadès. Un monde pourri que les Spectres, tant bien que mal, tentaient encore et encore de purifier pour la gloire du Seigneur des Enfers. Une mission noble et implacable face à laquelle ils rencontraient encore trop souvent l'opposition des forces d'Athéna, ou d'autres divinités... Le manque de vision de ces êtres, leur manque d'intelligence et de stature tendait à rendre leur existence pitoyable, s'opposant sans cesse à l'ordre naturel de la vie et de l'Existence même. Tout ce qui naissait finissait par mourir, et le seul Dieu à même de corriger le monde ne pouvait être que celui dont le rôle était de juger et de départager les morts.

    Le rôle de Juge des Enfers qui lui était échu, Rhadamante en était fier, extremement fier, aussi ne pouvait-il que difficilement supporter l'idée qu'une déesse Destructrice et misérable, et ses serviteurs sans nom et sans finesses, ait pu détruire le magnifique château situé dans les contrées reculée d'Allemagne. Voila qui constituait un affront qui se devait d'être réparer, une offense au plus puissant et sage des Dieux que le Juge comptait bien punir de la façon la plus dure et violente qui soit. Mais, pour cela, il lui fallait trouver réponses aux questions qui se posaient. Il lui fallait en apprendre plus sur l'étrange artefact en possession de Sa Majesté Pandore. Un artefact possédant, peut-être, le pouvoir d'anéantir la misérable déesse Kali et de la renvoyer dans les limbes d'un royaume qu'elle n'aurait jamais dut quitter.

    Il en était là de ses réflexions quant le contrôleur annonça leur futur arrivée sur l'aéroport de la ville. Ce qui signifiait de suivre tout un ridicule rituel de sécurité qui n'avait pas le moindre mérite que celui de faire croire aux passagers les plus insignifiants et misérable que rien ne pouvait leur arriver. Mais lui, lui savait... un jour ou l'autre il serait charger de juger toutes ces personnes... La simple pensée de cette mission qu'il partageait avec Eaque et Minos le remplissait de fierté, et faisait par la même apparaître un fin sourire sur son visage... Un sourire presque cruel, qu'il garda tout au long de la procédure et bien après avoir quitté l'aéroport de la ville, où il n'eut plus qu'à attendre l'arrivée de sa comparse, venu avec lui sur un vol différent, pour localiser et interroger la mystérieuse «voyante» soit-disant à même de répondre à leurs interrogations. Il ne demandait qu'à voir, et qu'à en apprendre d'avantage sur les faiblesses de leur ennemi...

    «Ne perdons pas de temps» furent les seuls mots qui jaillirent de ses lèvres, avant qu'il ne se retourne vers l'entrée d'une ruelle qui, d'après ce qu'il avait appris, était celle dans laquelle officiait la dame...
avatar
PNJ1 GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Fév - 19:48
Infos:
 


    -« Olé ! Olééé ! y Oléééééé ! »

    Avec un drap de lit de couleur pourpre, la jeune s’amusa à se croire dans une corrida. La visite de la sainte l’avait un peu peiné, tant son histoire ressemblait à la sienne. Ah l’amour qui semblait perdu. Pourtant, elle ne pouvait pas abandonner l’espoir de le retrouver, et savait que pour Oblivion le sentiment était identique.

    Bref ; elle s’aérait un peu l’esprit en s’amusant de cette façon, dans la rue, on pouvait entendre des guitares et des chants flamencos du grand Camaron de la Isla provenant d’une radio. L’ambiance était des plus agréables. L’ambiance était festive, une après-midi qui s’annonçait parfaite, en plus elle savait que quelqu’un allait venir la voir pour les mêmes raisons que les deux mercenaires, et les deux saints.

    -« Oléééééééééééééé ! »

    Son drap glissa sur le dossier de l’un des sièges de son salon. Elle se parfuma un peu par la suite, et n’avait plus qu’à attendre que le visiteur ne se montre, le petit garçon qui faisait office d’apprenti avait tout installé, et attendait l’homme à l’entrée pour lui indiquer le chemin.

    Quant à elle, elle s’installa au sol, devant la table basse, posa des cartes et alluma quelques bougies dégageant de l’encens envoutants, fascinants presque hypnotique. Un charmant coin pour passer un bon moment et offrir à une âme un peu de sérénité.

avatar
RhadamanteSpectre de la Wyverne
Spectre de la Wyverne

Date d'inscription : 12/08/2013
Nombre de messages : 48
Double Compte : Keiyan

Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Fév - 18:51
[Hj: Je donne irp congé à Coppelia
Sa disparition ne se ressentira donc pas pour la suite de ces RPs =) ]

    La rumeur de la ville atteignait difficilement les pensées du spectre.
    Suivant les indications données par quelques personnes du cru, Rhadamante se dirigeait d'un pas alerte vers le lieu qui était le point de rendez-vous de la dame. Tout en sachant qu'elle serait fort naive et imbécile de le recevoir directement en cet endroit... Une telle femme ne pouvait être aussi idiote que ça. Le jeune homme en avait la certitude absolue.

    Les pas du Spectre restaient les mêmes, les personnes devant lui s'écartant de son chemin pour lui permettre d'avancer. Sa prestance et la sombre et implacable volonté qu'il dégageait était comme une menace pour le bas peuple qu'il se devait, pour un temps, de cotoyer dans cette mission. Il ne se souciait, de toute façon, pas des susceptibilités et des sensibilités que son attitude pouvait toucher ou choquer. Le juge était à mil lieux de tout cela, tant son objectif et le désir de venger l'affront fait aux forces Infernales était fort chez lui.

    «Je n'aurais pas besoin de toi, Copellia, je pense que tu peux choisir d'explorer les rues pour vérifier que nulle menace ne pointe à l'horizon» lui déclara t-il soudain, souhaiant être seul avec ses pensées avant d'approcher l'intermédiaire qui, sans doute, lui permettrait de rencontrer la célèbre voyante de la cité. Son regard se posa soudain sur un petit garçon espiègle qui, curieusement, semblait quelque peu déplacé dans cet environnement festif. Impulsivement, Rhadamante se dirigea vers lui, ne cherchant pas à masquer ses intentions.

    «Nul besoin de te dire les raisons de ma présence ici, conduit moi auprès de ta maitresse...»

    Le ton était impérieux, impérial, ne souffrant nulle contestations, nulle question.
avatar
PNJ1 GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Mar 4 Fév - 21:59
Infos:
 

    Assise, silencieuse, l’extravagante jeune femme exhibait un large sourire. En effet, elle voyait dans ses cartes que l’homme qu’elle allait rencontrer était d’un caractère fort. Et elle n’avait jamais cachée que cela l’amusait de rencontrer ce genre de personne. Ensuite elle observa avec la plus grande des attentions ses ongles parfaitement taillés, peint avec un rouge sang des plus exquis.

    Tout est parfait ! Se disait-elle, toute heureuse, en déviant son regard vers la porte d’entrée qui ne tarda pas à s’ouvrir, laissant apparaitre le jeune garçon qui travaillait avec elle, en tant que second, la voyante savait qu’il était amoureux d’elle, mais il était bien trop jeune encore. Néanmoins, elle n’était assez cruelle pour lui refuser de travailler ici, ce qu’il faisait admirablement bien, il fallait le souligner.

    Derrière lui, un homme à l’allure imposante, fier, droit, sur son visage on pouvait vite se rendre compte qu’il n’avait rien de drôle. Mais cela n’était guère embêtant. Après avoir congédié gentiment son jeune disciple, elle attrapa sa paire de lunettes qui lui donnait un coté plus sexy, et plus sévère, le tout dans un mouvant gracile, et intriguant, elle glissa ses doigts dans ses cheveux, et prit la parole d’une voix, sensuelle sans perdre le grain sérieux, car elle se devait d’assurer pendant ses heures de consultations.

    -« Bonjour ; je suis la voyante… Je suis prête à écouter votre requête. »

    Elle prit un petit calepin, et un stylo, et c’est avec une concentration extrême qu’elle s’apprêtait à prendre des notes, et à entendre son client du moment.

avatar
AshvinSpectre de l'Asura
Spectre de l'Asura

Date d'inscription : 10/12/2011
Nombre de messages : 507
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Fév - 19:53
Ashvin venait d'effectuer un voyage de Rio de Janeiro jusqu'à Malaga en Espagne.
Plusieurs heures de vol qui fit suite à plusieurs heures de train afin de rejoindre la ville de Grenada en pays Andalou.

Il faut dire que contrairement à ces confrères, Ashvin n'avait pas encore réussi à invoquer des portails infernaux afin de voyager plus rapidement. En vérité, il n'arrivait pas vraiment à les invoquer.

Alors que le train s'arrêta à la gare de Grenada, Ashvin descendit de son train et pénétra dans cette ville ensoleillée et colorée.
Quelle beauté ! Une ville assez verdoyante, aux couleurs étincelantes et joliment métissées. Disposée autour de trois petites collines, plusieurs bâtisses pointaient leur cime au delà de l'horizon.

Le spectre pénétra dans un quartier historique où les maisons étaient peintes en blancs et les toit étaient faites de tuiles bruns.
C'est à cette endroit même qu'il rencontra une femme...non un...homme...bref une personne dont le cosmos semblait être marqué par le sceau de Hadès.
Quelle étrange personne que voilà, elle semblait très douce, très "pure" mais une certaine froideur s'échappait de cette spectre.

Les contraires visiblement s'attirent. Le sculpturale et massif Ashvin au cosmos radieux et viril presque dominateur fut guider par celui qui se présenta comme étant Coppélia.

Ainsi le juge des Enfers, Rhadamanthe l'a congédié afin de pouvoir discuter tranquillement avec une certaine voyante.
Le spectre de l'Asura suivit les indications de Coppélia pour se retrouver chez la voyante, combien même le juge Rhadamante souhaiterai s'entretenir seul avec elle.
Lorsqu'il pénétra dans les lieux, un jeune homme le regarda avec stupéfaction, il faut dire que Ashvin a une carrure assez imposante. Sans qu'il n'eut prononcé un mot, comme si ce dernier savait ce qu'il avait à faire, il l'invita à pénétrer encore plus profondément dans l'enceinte de la maison. 

Lorsqu'il entra dans la salle où se tenait la voyante toute habillée de rouge et ayant différents foulards noués dans ces longs et bouclées cheveux noirs.
Entre eux, le juge des Enfers. Enfin c'est ce que Ashvin devina.

A vrai dire, le seul juge qu'il ait vu est celui du Griffon. Il ne connaissait pas le juge de la Wyvern mais la première impression qu'il lui donnait est celui d'un homme puissant, presque brutal et violent et qui n'avait que faire de l'étiquette.
Dans un sens, le juge lui ressemblait un peu bien que l'ordre de puissance n'avait clairement aucun rapport.
Le spectre s'agenouilla lorsque le juge se retourna pour le voir.

-"Seigneur, je suis Ashvin de l'Asura de l'étoile céleste de la Plénitude. On m'a chargé de venir vous retrouver en ce pays afin de vous assister."


Ashvin ne savait pas trop comment se présenter, ni comment se comporter. C'est la première fois de sa vie qu'il rencontrait un homme dont la puissance et le charisme étaient littéralement écrasant. Et surtout, il semblait assez imprévisible.
Plus que la voyante en elle-même, c'est le juge des Enfers qui l'intriguait le plus.
avatar
RhadamanteSpectre de la Wyverne
Spectre de la Wyverne

Date d'inscription : 12/08/2013
Nombre de messages : 48
Double Compte : Keiyan

Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Fév - 21:09
    La présence de Rhadamante se fit soudain sentir dans la pièce, vent malsain chassant d'éventuelles présences indiscrètes... L'aura qui jaillissait du Juge était puissante, maîtrisée. La force vitale qui émanait de lui était une réponse à tout ceux qui cherchaient leur voie dans ce monde : la seule et unique vérité de l'univers se trouvait dans l'inéluctabilité de la mort. Le plus grand des dons des dieux aux êtres vivants que le Spectre se devait, ensuite, juger pour leurs errances et leurs pêchés.

    Sans même sans occuper, Rhadamante laissa partir le jeune apprenti et se tourna ensuite plus totalement vers la voyante dont les mérites lui avaient été contés. Il ne s'attendait pas, il faut bien l'admettre, à rencontrer une femme aussi jeune et gracile, mais Rhadamante se montra pourtant insensible à ces charmes... Il sentait en elle un pouvoir qu'il ne comprenait pas, mais un pouvoir réel.

    «Une voyante m'interrogeant sur les raisons de ma présence ici ? Vous moqueriez-vous de moi par hasard ?» lui demanda t-il d'un ton sec, presque plus curieux qu'irrité de ce contretemps.

    L'homme qu'il était n'aimait pas les contretemps, encore moins quand ceux-ci lui paraissaient peu justifiés... Comme, dans le cas présent, l'interrogation d'une prétendue «voyante» sur les raisons de sa présence au sein de son établissement.Mais peut-être ne fallait-il y voir que la simple preuve des limites de l'espèce humaine et de ses dons, qui malgré tout, ne serait jamais en mesure de lutter contre le destin imposé par les dieux.

    Se détournant un instant de la source de sa déception, Rhadamante observa l'arrivée d'un nouveau Spectre, d'un nouvel éveillé dans l'ordre des Spectres. Il écouta l'homme se présenter à lui, sans fioritures excessive mais avec cette fierté de son rang qui faisait de lui un homme méritant, du moins Rhadamante serait là pour s'en assurer, le titre qu'il portait.

    «Bien Ashvin... » puis, se tournant à nouveau vers la voyante «je suis à la recherche d'information sur les artefacts nommés arc de la pitié et flèches de la connaissance...»
avatar
PNJ1 GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Fév - 18:22
INFOS:
 



    La voyante sursauta lorsque le ton sec de Rhadamanthe raisonna dans la salle de voyance. Un saut qui la mena jusqu’à heurter le plafond. Elle retomba à sa place, dans la même pose que d’habitude. Elle frotta son crane fort avec sa main, lançant un regard mécontent.
    Quelques gémissements, et c’est alors qu’un autre individu entra dans la pièce. Il s’agissait là, d’un autre spectre. Ashvin. D’ailleurs elle se disait qu’il était un grossier personnage. En effet, il ne s’était même pas présenté devant elle !

    Le visage était en parfaite harmonie avec son sentiment boudeur l’instant. Tout en se grattant la tête, où elle sentit une petite bosse qui irrita encore son plus esprit, la devineresse écouta la requête de celui qui était apparemment le leader des deux spectres.Toussotant, et rehaussant sa robe afin de cacher sa poitrine, elle prit la parole.

    -«  On se calme ! Je suis voyante, je ne peux lire l’avenir, et autres sorts qu’après avoir lue dans les cartes ou la boule de cristal ! Bon, maintenant voyons voir ce que je peux faire pour répondre à votre étrange interrogation. »

    La jeune et mystérieuse diseuse de bonne aventure mélangea les cartes, en parlant tout bas, murmurant des paroles dont les seules audibles furent.

    -« Arc de la pitié… Flèches de la connaissance… »

    Elle retourna alors des cartes, comme si elle faisait cela au hasard, et cette fois parla clairement à ses deux interlocuteurs.

    -«  Le pendu tombe dans le puits, l’eau froide se réchauffe grâce au soleil. Jupiter et en accord avec Saturne, le pendu n’est pas mort de la pendaison, mais noyé dans l’eau du puits. Bizarre. »

    L’Andalouse gratta son fin menton, et poursuivit…

    -«  Un Singe devant une Porte, il possède un arc qu’il ne possède pas à l’heure actuelle ! Avez-vous l’arc sur vous missiou ? » (Monsieur quoi lol )
avatar
AshvinSpectre de l'Asura
Spectre de l'Asura

Date d'inscription : 10/12/2011
Nombre de messages : 507
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
Mar 18 Fév - 20:21
Le spectre de l'Asura après avoir saluer le juge des Enfers, se releva alors et attendit la suite des événements. 

Il ne l'avait pas réellement remarqué, mais l'exubérante voyante était une femme très sensuelle et féminine.
Une de ses femme bohème et imprévisible dont personne n'ose la dompter tellement ses envies et ses humeurs sont difficile à suivre.
Une sorte de femme-enfant ayant grandi beaucoup trop vite et se trouvant dans un corps structural et féminin. 

Même si Ashvin vient d'un pays où toute les décisions sont prises par l'intermédiaire d'un astrologue, il ne croyait pas vraiment que des personnes pouvaient réellement discerner le message des étoiles...ou des cartes ou de toutes autres objets.

Le spectre regarda la voyante battre les cartes, puis les placer dans une certaine ordre avant de dire :

-«  Le pendu tombe dans le puits, l’eau froide se réchauffe grâce au soleil. Jupiter et en accord avec Saturne, le pendu n’est pas mort de la pendaison, mais noyé dans l’eau du puits. Bizarre.
Un Singe devant une Porte, il possède un arc qu’il ne possède pas à l’heure actuelle ! Avez-vous l’arc sur vous missiou ? »


Le spectre s'avança doucement un peu plus vers la voyante et lui dit :

-"Madame la voyante...hum...Je m'appelle Ashvin et j'aimerai vous poser une question. "Vos paroles sont si énigmatique. Avez-vous d'autres moyens divinatoires nous permettant d'avoir plus d'indice ? " [/b][/b]
avatar
RhadamanteSpectre de la Wyverne
Spectre de la Wyverne

Date d'inscription : 12/08/2013
Nombre de messages : 48
Double Compte : Keiyan

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Fév - 18:10
    On ne cherche pas de poux aux Juges des Enfers

    Observant le comportement de la voyante, Rhadamante se posait des question sur la santé mentale de cette dernière. Et, par la même occasion, sur la sienne puisqu'il se voyait attendre patiemment que la dame reprenne sa contenance «commercialement prête à répondre aux questions». Il attendit donc que la dame en question fasse ce pour quoi elle serait payée, même si l'idée d'établir une transaction commerciale avec cette créature infame le répugnait. Un sentiment qu'il cachait derrière son masque impassible. LE masque qu'il arborait en toute occasion dès lors qu'il se devait de marcher sur le sol des humains.

    «Je suis actuellement très calme mademoiselle...
    Croyez bien que peu de personnes dans ce monde m'ont vu perdre mon calme, et bien plus rare encore sont celles qui qui ont... survécu à cet événement. Je vous écoute donc avec la plus grande attention mademoiselle, et j'espère que vos mots sauront éclairer mes pensées...»


    La menace n'était pas subtilement voilée.
    A dessein bien sur. Rhadamante tenait à placer la voyante dans une situation inconfortable. Pour s'assurer qu'elle ne tenterait pas de le flouer sur les informations qu'elle lui communiquerait. Lui faire comprendre, aussi, ce qu'elle risquait en cas de déception. Non pas qu'il aurait pris plaisir à revenir en ces lieux, mais Rhadamante restait encore un homme qui n'avait qu'une parole. En bien comme en mal.

    Bien entendu, son attention était totalement portée sur les paroles, les gestes, l'intonation de la dame et ce qu'il pouvait ressentir venant d'elle.

    «Des paroles bien énigmatiques... et non, je ne suis pas en possession des objets sus-nommés... Prendre un tel risque eut-été vraiment idiot.»

    Il serait désormais intéressant, pour lui, d'en apprendre plus sur le singe

    «Parler moi des lieux... et du singe» sur un ton à mi-chemin entre la demande poli et l'ordre donné à un subalterne.
avatar
PNJ1 GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Fév - 23:09
Infos:
 


Ashvin, c’était donc le nom de l’autre spectre qui venait d’arriver, bien qu’elle sente en lui un pouvoir un peu moins important que chez Radhamante, elle pouvait aisément ressentir une rage et une colère surprenante, à un point qu’elle se demandait même comment il ne pouvait pas tomber malade en accumulant tant de nervosité dans son corps. En tout cas elle remarqua bien vite que ses paroles n’avaient dans les deux cervelles rien changé sur la réponse qu’ils étaient venus chercher ici. Un rictus moqueur sur son visage, elle ne prêta pas d’attention au ton employé par le Juge, elle était plutôt déçue par le fait qu’ils n’avaient pas l’arme avec eux.

Cela allait sans doute lui compliqué la tache, mais qu’importe, la voyante était certaine de trouver. Cette fois, elle attrapa deux dés, elle jongla avec, puis les bloqua dans son poing droit, souffla dessus, elle y glissa une sorte de poussière magique verdâtre.

-« Bon, voyons voir, en tout cas tout cela est fort étrange, j’ai l’impression de connaître le singe que j’ai vue dans la vision. »

Elle jeta les dés, double six. Concentré elle balada ses mains, en faisant danser ses doigts…

-« Il faut remettre l’arc au singe qui se trouve à Bombay, le reste est flou, on dirait une porte mais je ne peux le confirmer… »

Le singe était le compagnon de son cher amoureux de Bodh-Gaya, mais il ne s’y trouvait plus, et le sage n’avait toujours pas retrouvé sa jeunesse, cela l’attristait un peu.
avatar
AshvinSpectre de l'Asura
Spectre de l'Asura

Date d'inscription : 10/12/2011
Nombre de messages : 507
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
Lun 24 Fév - 19:09
Le juge était impassible, du moins son visage ne trahissait aucune once d'impatience ou de colère. Seul des mots aiguisés et précises témoignaient d'une certaine volonté à obtenir le plus promptement possible les réponses qu'il cherchait.

Quel homme fascinant ! Il dominait très clairement la situation et n'avait que faire des excentricités de la voyante.

Le regard du sage Ashvin commençait déjà à luire de plaisir. Sans s'en rendre compte, il serra des mâchoires qui mimèrent pratiquement un rire carnassier qui s'estompa aussi rapidement qu'il été apparut. Un instant d'égarement.


La voyante changea de méthode et commença maintenant à lire dans les jets de dés. Apparemment, celle-ci n'était pas que cartomancienne mais utilisait diverse méthode pour lire l'avenir.
Ashivin se demanda même si cette voyante était réellement sérieuse. Pensée qui s'estompa de son esprit quand il sentit que la voyante dégageait un fin cosmos au moment même où elle utilisait ces dons de voyance.

- "Bombay ? " s'exclama le guerrier indien.

Bien que n'étant pas né à Bombay, le spectre originaire du pays connaissait très bien la ville. Ainsi comme un puzzle, les différents éléments de la conversation se rassemblèrent, lui permettant d’accéder à quelques éléments de réponses. 

- "Ce singe...ne serait-il pas la divinité hindouiste qu'on appelle Hanuman ? "


Le spectre ne voulait dévoiler plus sur ces intuitions. Mais sa jeunesse passée dans les temples hindouistes lui avaient donné une grande connaissance des textes sacrées. Et s'il n'existait qu'un arc mythique, il s'agissait forcément de l'Arc du Maha Arjuna.
Le spectre baissa la tête, perdu dans ses pensées, presque troublé.

Si les divinations de la voyante sont réelles, la mythique Gandivadhanvan a été delaissé par Arjuna. A moins...qu'il ne s'agisse d'une autre arc dont la puissance est aussi colossale que celle qui permit la chute des Kauravas.

Le spectre se redressa alors et s'approcha de la voyante. Pas après pas. Il faut dire qu'il n'était pas très rassurant de voir un colosse comme lui se rapprocher ainsi d'une femme qui n'avait rien de physiquement impressionnant.
Ashvin avait observé que des dizaines d'objets dont il ne connaissait nullement l'utilité était éparpillés sur la table et les étagères de la voyante.

- "Dites nous en plus...tenez... "

Le spectre fouilla dans sa poche et tendit le sachet de thé qu'il avait récupérè à Rio.
Le signe sur la casquette du gamin devint maintenant une évidence : Tout est lié.

- "Quelque chose me dit que ce thé vous permettra d’éclaircir les visions que vous avez. Pour une raison que j'ignore, elle est liée aux divinités hindouistes. "

Il tendit alors sa main, paume ouverte, le sachet s'y trouvait. Il avança sa main à une distance raisonnable de la voyante, afin que celle-ci puisse s'en emparer.
avatar
RhadamanteSpectre de la Wyverne
Spectre de la Wyverne

Date d'inscription : 12/08/2013
Nombre de messages : 48
Double Compte : Keiyan

Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Mar - 14:19
    Remettre une telle arme à un ennemi potentiel...Un risque grand, très grand mais qui pouvait-être calculé et s'avérer profitable s'il permettait de mettre fin à la menace représentée par cette déesse Kali. Rhadamante n'aimait pas beaucoup la solution qui semblait s'imposer à lui mais, comme en beaucoup de choses, il continuerait de lutter pour la cause qui était la sienne, pour le Dieu qui était le sien.

    Toutefois, cela ne lui déplaisait pas de voir qu'un de ses subordonnés était ainsi versé dans l'histoire et les traditions millénaires du peuple Hindou. Cela s’avérerait sans doute extrêmement profitable pour l'ensemble des Spectres d'Hadès lorsque viendrait l'heure du combat contre la déesse. Plus encore, Rhadamante sentait bouillir une colère terrible en cet homme. Une colère maîtrisée, répondant ainsi à la volonté inflexible qui était la sienne. Ashvin. Un spectre au potentiel certain. Peut-être serait-il capable de devenir quelqu'un au sein de sa troupe. A l'instar de Sylphide, pour lequel Rhadamante éprouvait un certain respect.

    Il observait donc son serviteur. Quelque peu heureux de voir qu'il n'avait pas besoin de faire la conversation à la dame, et profitant de l'occasion pour faire apparaître un papillon noir dans le creux de sa main. Une fois qu'il eut transmis le message voulu à ce dernier, il le libéra et le laissa voler autour d'eux, avant de le voir disparaître en direction du château. Là où résidait leur Prêtresse.

    «hum... Ashvin, j'ose espérer que votre intuition nous permettra d'accomplir notre mission»

    La distance, toujours, entre lui et ses subordonnés.
avatar
PNJ1 GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Mar 4 Mar - 21:31
    -« Elemental querido pavo ! C’est ça, Hanuman, le Singe… Il se trouve actuellement à Bombay ! »

    Elle avait dit cela d’un ton sérieux, presque trop comme si la situation était grave. Elle était de toute façon. Le temps tournait, et il était maintenant hors de question d’en perdre plus. La Voyante fronça alors les sourcils, en effet, le second spectre s’approcha d’elle, son ombre était imposante, et lui empêchait de voir sa petite table, alors, elle alluma une bougie qu’elle posa sur le coin. Ainsi elle put observait les papiers.

    Ce n’est qu’ensuite, qu’un terrible événement se produisit. Merveilleux pensa-t-elle. En effet Ashvin lui proposa un sachet de thé. Il était là, dans la paume de sa main. La jeune femme approcha son visage et respira fortement, reniflant même.

    -« HOOOOOOMMBREEEEEE ! Me gusta ! »

    Elle s’empara du précieux, se leva et dansa, remuant son petit voile qu’elle portait autour de sa ceinture, une danse qu’elle accompagna avec des « olé ». Et tout en dansant, elle prit la parole !

    -« Avec ça, je peux vous dire la localisation de l’une des armes sacrés permettant de découvrir l’Arc Gandhiva. Je peux également vous dire comment obtenir cette pièce obligatoire du puzzle. Ah que c’est bon. Jajajaja que delicia ! Ay Paletos, maintenant vous devez choisir l’arme dont vous souhaitez connaître l’emplacement, et la localisation. »

    La mystérieuse et extravagante Dame, lança dans l’air une sorte de poussière magique qui matérialisa un parchemin. Elle ouvrit devant les deux spectres et termina.

    -« Les épées, de Nakul et Sahadev, la lance de Yuddhistir ou la masse du puissant Bhim ! Faites votre choix, avec soin ! »

avatar
AshvinSpectre de l'Asura
Spectre de l'Asura

Date d'inscription : 10/12/2011
Nombre de messages : 507
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Mar - 21:34
«hum... Ashvin, j'ose espérer que votre intuition nous permettra d'accomplir notre mission»

Les paroles du juge semblait remettre en question le geste de l'Asura, mais en réalité Ashvin ressentit une certaine forme de confiance dans la timbre de sa voix.

Le puissant juge des Enfers paraissait presque soulagé de l'intervention de l'Asura. Celà se ressentait clairement que le juge n'est pas un homme à discuter mais qu'il préférait l'action. Et les rares moments où il s'exprimait, que ces mots claquaient et interpellait vivement ces interlocuteurs.

Il laissa agir le spectre de la Plénitude qui avait le sentiment d'avoir gagné une nouvelle pièce d'un gigantesque puzzle leur permettant de résoudre le mystère entourant les divinités hindouistes.

Pour la première fois, Ashvin vit l'exubérante voyante prendre le masque de la stupéfaction.
Telle une bête, elle s'élança vers la paume rugueuse et caleuse de l'Asura et renifla le sachet de thé comme pour s'assurer par son arôme de authenticité de ceci.

Lorsque la voyante leur revela qu'elle pouvait leur indiquer la localisation d'une des armes des mythiques frères Pandava, l'Asura ajouta :

- "Qu'est-ce qui vous empêche de nous indiquer l'emplacement de tous les armes ? Vous faut-il un sachet de thé par arme ? "

-« Les épées, de Nakul et Sahadev, la lance de Yuddhistir ou la masse du puissant Bhim ! Faites votre choix, avec soin ! »

Ashvin se tourna vers le juge des Enfers qui était le seul juge possible pour prendre ce genre de décision. Néanmoins, le spectre de l'Asura commença à réflechir tout haut et à exposer à Rhadamanthe, les nuances qui pourraient paraitre inexistants pour un non-initié :

- "L'intelligent Yuddhisitir l'ainé...le puissant Bhim...puis le légendaire Arjuna tous les trois nés de Kunti et d'un deva représentant une vertus.
Bien que Kunti fut mariée à Pandu, elle ne put avoir d'enfant avec lui, c'est pourquoi elle eut le pouvoir de s'unir avec une divinité.
Nakul et Sahadev furent deux enfants nés d'un deva et de Madri, qui fut la seconde épouse du mari de Pandu.
A la mort de Pandu, le sacrifice rituel ou sâti devait faire en sorte que Kunti et Madri périssent sur le bucher crématoire de leur mari.
Kunti refusa, Madri l'accepta en confiant Nakul et Sahadev à Kunti."


Ashvin resta debout mais commença à fermer doucement les yeux. Quelques secondes s'écoulèrent dans le silence avant qu'une douce bourrasque vint soulever et faire frémir les nappes et les étoffes.

Om̐

Qui pouvait croire qu'un homme aussi robuste et physiquement puissant pouvait être capable d'une telle douceur dans sa force spirituelle ?
Des douces vibrations à peine perceptibles dont il en était l'épicentre parcouraient la maison de la voyante. Le cosmos était profondément apaisant bien qu'on pouvait sentir une certaine retenue dans la puissance karmique. Entre ces yeux apparut alors un scintillement doré.
Pour imager la sensation, le cosmos de Ashvin était aussi rafraichissant que la brume que laissait échapper une terrible cascade battant à grande eau une rivière, en un jour d'été.

- "Chaque frère maitrisait une arme. Seul Arjuna eut le Karma aussi solide pour pouvoir terrasser les Kaurava grâce à son arc.
C'est pourquoi pour pouvoir recevoir l'arc d'Arjuna, il nous faut mériter les armes de ses frères.
Le Dharma Rajan, le roi des vertus qu'est Yudhishthira maitrisait la lance ainsi que son intelligence. Une arme qui permet de surpasser et frapper ses adversaires sans qu'il puisse vous approchez et de les faire taire à tout jamais. Je parlais de l'intelligence.

Le terrible et puissant Bhimasena dont la force et l’appétit lui fit se nommer Vrikodara maitrisait une masse qui lui permit de conquérir bien des terres.

Et enfin les jumeaux Nakul et Sahadeva qui maitrisaient l'épée. Les jumeaux dont le sang des dieux jumeaux Ashvins coulent en eux, avaient chacun des traits de personnalités propres.
Nakul était aussi charismatique que le légendaire Arjuna et de plus était considéré comme aussi beau et séduisant que le dieu Krishna; alors que Sahadeva était aussi intelligent que Yudhishthira et était considéré comme étant le stratège des cinqs Pandava.  Sahadeva est celui qu'on dit être l'incarnation de Sukra ou Venus qui fut le guide et maitre spirituel des Asuras.
Ils maitrisaient tous deux l'art équestre et était proche de la faune du fait de leur filiation avec les Ashvins."



Le spectre voulait naturellement choisir les épées doubles des jumeaux de par ce qu'ils représentaient pour lui. Mais il savait au fond de lui que ceci n'était pas la bonne décision pour les Enfers.
S'il devait commencer par choisir une arme, il devait prendre tout d'abord celui de l'ainé, celui de Yudhishthira !

Ashvin s'écarta de la voyante afin que le juge puisse la voir. Le spectre recula et se plaça derrière le juge, à quelques mètres de l'entrée de la porte comme pour vouloir protéger le juge d'un quelconque danger. Il murmura alors :

- " Seigneur Rhadamanthe, vous seul pouvez choisir notre destinée. Mais, il me semble plus approprié de commencer par la lance de l'ainé des Pandava"
avatar
RhadamanteSpectre de la Wyverne
Spectre de la Wyverne

Date d'inscription : 12/08/2013
Nombre de messages : 48
Double Compte : Keiyan

Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Mar - 14:02
    Les dés étaient jetés et lui, Rhadamante, allait devoir prendre une décision qui pouvait potentiellement se révéler désastreuse ou non pour les Enfers. Serait-il la Supernovae qui les sauverait, ou alors un simple vers luisant entraînant la perte de tout ce à quoi il avait juré fidélité et protection éternelle ?Les conséquences d'une erreur se révéleraient sans doute explosives pour lui et les siens. En d'autre terme, il n'avait pas droit à l'erreur. Qu'à cela ne tienne, Rhadamante ne commettrait pas d'erreur.

    Soupesant les éléments en leur possession, son esprit analysait chacune des phrases de la voyante, chacun des éléments qui leur était connu.

    «Très bien Ashvin.
    De part ton nom et tes connaissances, tu as prouvé que tu étais destiné à vivre ce moment...»

    Avait-il changé depuis les dernières Guerres Saintes ?Oui, assurément. Son âme de Juge se purifiait et se renforçait à chacune de ses apparitions, se nourrissant de l'expérience et des vies vécues par celles et ceux dans lequel son âme venait à se réincarner. Visiblement, son hôte, dont il avait purifié et dévoré l'âme était un être différent de tous ceux qu'il avait connu jusqu'alors.

    Un véritable Guerrier Samurai tel que le Japon en faisait encore plusieurs siècles plus tôt. Un samourai au sang slave dont l'orgueil et l'intelligence étaient tempérés par une connaissance profonde du soi intérieur. Un homme qui avait cherché et trouvé sa destinée dans le renoncement de sa vie et le service du Grand Monarque. Dernières trace de l'existence de Nicholai Hel, cette façon différente qu'il avait de considéré les Spectres placés sous son commandement. Avec un mélange de respect et d'autorité.

    «Très bien...Affrontons donc notre destin et lançons nous à la recherche de cet artefact Ashvin....» puis, se tournant vers la voyante, il prononça les mots fatidiques «Notre choix se portera sur la Lance de Yuddhistir»

avatar
PNJ1 GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Mar - 18:14
    La voyante écoutait avec curiosité et surprise le récit d’Ashvin, il connaissait cette histoire, et le passé des armes. Cette homme devait lui aussi être hindou, mais alors, pourquoi ? Se disait-elle, pourquoi n’est-il pas en train de lutter pour l’orgueil de sa terre ? Elle savait que la Déesse Kalî, et le Dieu Skanda étaient partis à la recherche des guerriers venant de leur pays, et que le Seigneur avait par le passé consenti le fait qu’ils protègent des dieux Grecs.

    Serait-il une exception ? Enfin, elle n’était pas là pour se poser ce genre de question, de toute façon, elle aurait la réponse, dans peu de temps, en attendant elle entendit le choix des deux spectres. Ils souhaitaient savoir l’emplacement et la façon d’obtenir la lance de Yuddhistir, l’héritier du trône, l’ainé des Pandava.

    Bien, elle devait cependant répondre Ashvin qui lui avait demandé pourquoi elle ne pouvait leur donner l’emplacement des quatre armes.

    -« Le tarif est ainsi fait, et puis le jeu serait trop simple n’est-ce pas ? Passons maintenant à votre requête, et la lance de Yuddhistir. C’est un bon choix. »

    Elle se frotta les yeux, se recoiffa, rehaussa un peu sa robe afin d’arranger un peu son décolleté. Elle se gratta les avant-bras, et se concentra un instant. Sa boule de cristal s’illumina un instant…

    -« Mhmmmm je vois je vois, la lance se trouve à Xi’An, dans un mausolée, plein de statue, une armée rhaaaa… »

    Puis elle se mit à tousser, et préparer sa tasse de thé tout en s’adressant aux deux serviteurs d’Hadès.

    -« Le Chemin est déjà ouvert par un guerrier qui a bu le breuvage offert par Kalî, il ne va pas tarder à entrer dans la pièce, et affronter l’armée, un terrible combat s’annonce pour lui. Todo esta dicho Hombres ! »

    Elle attrapa sa tasse, et huma le parfum, tout en s’installant dans le sofa, elle avait répondue à ses clients, libre à eux de disposer ou de lui poser encore des questions.

    -« A vous de jouer pour récupérer l’arme. Bon courage, car cela ne sera pas sans risques. »
avatar
AshvinSpectre de l'Asura
Spectre de l'Asura

Date d'inscription : 10/12/2011
Nombre de messages : 507
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
Sam 15 Mar - 10:08
«Notre choix se portera sur la Lance de Yuddhistir»

La voix du juge résonna comme une sentence qui fit faire s'exécuter la voyante :

-« Mhmmmm je vois je vois, la lance se trouve à Xi’An, dans un mausolée, plein de statue, une armée rhaaaa… Le Chemin est déjà ouvert par un guerrier qui a bu le breuvage offert par Kalî, il ne va pas tarder à entrer dans la pièce, et affronter l’armée, un terrible combat s’annonce pour lui. Todo esta dicho Hombres ! »

A ces paroles, le cosmos pourtant si doux et si apaisant de Ashvin se mua subitement pour devenir plus brutal et plus brulant.
Lorsque la voyante quitta sa boule de cristal des yeux pour la poser sur le guerrier indien, elle pût y voir un homme dont le visage était façonné par la colère et surtout la détermination. Mâchoire serrée, regard d'acier et sourcil froncé. Ces poings étaient traversés par une multitude de veine tellement il les serrait fermement.

-" Qui est cet homme ? Serait-ce celui que le Seigneur Minos a nommé comme étant son frère, Eaque ? A moins que cela soit un ennemi des Enfers...

Ashvin se tourna vers le juge Rhadamanthe et à son regard, il fit comprendre que lui et Ashvin devaient immédiatement se rendre à Xi'An !

Avant de quitter les lieux, le spectre de l'Asura posa une dernière question, attendit la réponse de la voyante et partit :

-" J'aurai cru que ce sachet de thé vous aurez permis de lire des prophéties dans son marc, mais au lieu de cela vous ne l'avez fait que de le boire. Qu'a ce thé de si particulier pour que vous l'acceptiez comme 'monnaie" d'échange contre l'emplacement d'une des armes divines ? "
avatar
RhadamanteSpectre de la Wyverne
Spectre de la Wyverne

Date d'inscription : 12/08/2013
Nombre de messages : 48
Double Compte : Keiyan

Revenir en haut Aller en bas
Dim 16 Mar - 13:56
    Tout était dit n'est-ce pas ?
    Du moins selon les dires de la voyante, et Rhadamante ne doutait pas un instant que les mots de celles-ci se révéleraient utiles et véridique en tant voulu.

    D'un signe de tête, il la salua donc fort poliment avant de prendre congé de la dame, laissant le soin à Ashvin de poser les ultimes questions qui pouvaient lui traverser l'esprit, et entama son voyage vers les terres d'Asie

[Event]Les ailes infernales se referment sur leur nouvelle cible