avatar
WulfFléau de l'Ulfark | Modérateur
Fléau de l'Ulfark | Modérateur

Date d'inscription : 31/01/2014
Nombre de messages : 723
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Ven 7 Fév - 22:06
Wulf était toujours assis dans son village, face à la mer. Il ne savait pas combien de temps s'était-il écoulé depuis le jour où les siens avait disparu. Une journée ? Deux ? Plus ? Il ne pouvait y répondre avec certitude. Tout doucement, son esprit émergea. Wulf avait arrêté d'espérer que tout ceci n'avait été qu'un cauchemar. Il bougea ses épaules et tendit ses bras pour désengourdir ses muscles. Alors que son esprit s'éclaircissait, il se frotta les bras pour enlever la fine couche de gel qui s'était accumulée depuis qu'il était là.
 
Il regarda sur sa droite. Son armure avait reprit sa forme objet d'elle-même. Wulf ne préférait pas la vêtir, elle était un symbole d'appartenance aux nobles guerriers d'Odin et lui... avait souillé son honneur en massacrant de ses propres mains les membres de son village. Il restait néanmoins fasciné par cet objet. Il ne savait pas pourquoi, mais il avait l'impression que l'armure possédait sa propre volonté. Mais Wulf avait du mal à assimiler le concept qu'un objet inanimé puisse avoir sa propre conscience.
 
Wulf se leva de sa position se détendant les jambes suites aux crampes qu'il avait contracté à force de rester dans la même situation. Son regard vagabonda autour de lui. Où qu'il regardait, il ne voyait que ruines. Aucun bâtiment ne s'en était réchappé, un grand nombre de corbeau volaient dans les environs. Au loin, il pouvait encore distinguer les dégâts qu'il avait fait dans la forêt. Son regard se fixa finalement sur la plage. Les tombes qu'il avait creusé y étaient toutes alignées, face à la mer. Le Drakkar de Jòl était lui aussi debout. Wulf n'arrivait pas à déterminer s'il y avait une signification au fait qu'il s'agissait de l'une des rares choses qui avait échappé à sa folie. Encore une fois, Wulf revit défiler une succession d'images dans lesquels il voyait les souvenirs qu'il avait de son village, mais aussi des flashs de ce qu'il avait fait lors de sa crise.
 
Il sentait aussi son mal de crâne le reprendre. Wulf ferma les yeux et respira profondément pour garder son calme. La bête en lui n'était toujours pas calmée, malgré tout ce qui s'était passé. À tout moment, ce qui s'était produit ici pourrait se reproduire. Il serra le poing en y pensant.
 

Qu'allait-il faire ensuite ? Il ne le savait toujours pas. Une chose comme lui pourrait-il être d'une quelconque aide à Asgard ? Ne ferait-il pas mieux de mettre fin à tout ceci avant que d'autres malheurs n'arrivent ? Pendant qu'il réfléchissait à tout ça, il sentit une présence. Il regarda autour de lui mais il ne vit rien, à part les corbeaux. Il était cependant sûr de sentir une présence dans les environs.
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Fév - 12:44
Andrew, comme à son habitude se trouvait au pied de la cascade gelée, méditant sur le monde qui l'entourait, déployant sa conscience à travers la forêt. Il avait amélioré son talent d'empathie envers les animaux de la forêt.

Bien sur, cela n'avait rien avoir avec le lien qui l'unissait à Geri et Freki. Si on ne pouvait pas parler discussion, le lien unissant les âmes des deux animaux et de l'homme était tellement profond qu'il se comprenait à la perfection.

Mais revenons-en à la forêt. Andy pouvait désormais, grâce à la maitrise de son cosmos identifié les sentiments de ces habitants. Tout proches de là où il se trouvait, un couple de corbeaux assistaient à l'éclosion de leurs oeufs. Plus loin, la faim tenailler un lièvre blanc.

Douleur

Andrew ouvrit les yeux brutalement. Au loin bien au-delà de sa forêt, bien au-delà de ces limites il ressentit une immense douleur.

Mort

La mort, des âmes étaient en très de rejoindre le Walhalla . D'un bon il se releva, d'un regard il vit que Geri et Freki avaient ressenti la même chose que lui. Quelque chose de grave était en train de se produire à des kilomètres de là où ils se trouvaient tous trois. Déployant sa cosmos énergie, Andy appela à lui son armure qui lui répondit immédiatement. Une explosion de lumière plus tard et Andrew était prés.

D'un signe de tête, il fit comprendre à ses deux compagnons qu'il était temps de se mettre en route. Il ne l'avait encore jamais fait, il n'était pas sûr de réussir d'ailleurs, mais l'urgence l'exigeait! Il déploya son cosmos et se mit à courir à une vitesse extraordinaire, suivie de très près par les loups divins.

La sensation était à la fois grisante et à la fois terrifiante. Qu’allèrent-ils trouver en arrivant?

Tristesse

Plus ils approchaient de cette forêt et plus il identifiait facilement les sentiments, ou plutôt le sentiment... Il ne régnait plus qu'une seule émotion, la tristesse.

Après quelques minutes de course à travers bois, il arriva dans une clairière. Du moins d'un premier coup d'oeil... Mais la réalité était tout autre. Des arbres abattus, des trainées de sang... Geri s’arrêta près du corps d'un congénère. La cage thoracique complètement défoncée... La scène d'horreur se poursuivait partout où l'éclat divin posait les yeux. Plus loin, là où devait se trouver le village il vit des colonnes de fumées, signe que le village n'avait pas été épargné non plus.

Se remémorant les événements récents, Andy se demanda s'il n'était pas face aux exactions d'un Dieu Rival d'Odin. Si c'était le cas, il devait faire preuve de prudence. Il regarde Geri et Freki

"-partez en reconnaissance, si vous trouvez quelqu'un, encerclez-le et prévenez-moi ! Surtout, n'attaquez pas sans moi!"


Un jappement sortit de la gueule des deux loups, puis ils disparurent. Afin de ne pas se faire repérer, si ce n'était pas déjà fait, Andy décida de masquer sa présence. L'effet de surprise serait peut-être son seul avantage s'il faisait face à un Dieu.

Les deux loups passèrent par le village, ils envoyèrent des images mentales à leur frère humain. La désolation régnait ici aussi, la seule différence était qu'aucun corps ne gisait au sol... Pourtant, l'odeur de la mort se faisait sentir ici aussi. Ils poussèrent plus loin leur exploration. Arrivant sur une plage...

Là un homme était assis face à la mer... Une armure proche de lui. Était-ce un guerrier d'Asgard? Avait-il stoppé l'attaque? Ou était-il la cause de ce malheur?
Andy décida qu'il était préférable que Geri et Freki restent dissimulés à la vue de l'homme.

Il passe, lui aussi par le village. Les combats avaient été sanglants et à première vue personne n'avait pu survivre au carnage. Il arriva au niveau de ses frères. Il se sépara de son armure qui reprit sa forme de Totem et la laissa sur la plage.

Son regard se porta maintenant au-delà de la dune qui abritait, Geri, Freki et son armure. il y vit un homme, la tristesse semblait émaner de cet homme. Il s'approcha de lui, seul et sans armure. Une fois à portée de voix, il s'adressa à lui.

"- Eh! Qui êtes-vous? Que c'est il passait ici? Tout va bien?"

Bien qu'apparemment bienveillant, Andrew était prés à faire appel à son armure, s'il fallait en arriver là... L'élément  de surprise était doublement de son côté s'il fallait en arriver à un affrontement.
avatar
WulfFléau de l'Ulfark | Modérateur
Fléau de l'Ulfark | Modérateur

Date d'inscription : 31/01/2014
Nombre de messages : 723
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Fév - 15:47
Wulf avait clairement une présence dans les environs mais, l'instant d'après, plus rien. Il se demandait si ce n'était pas juste son imagination. Il attendit néanmoins la suite des évènements, prêt à intervenir s'il s'agissait de quelque chose d'hostile. Il ne laisserait pas d'éventuels intrus piller ce qui restait du village.
 
Assez rapidement, il eut la sensation d'être observé. Il sonda les environs, tous ses sens à l'affût mais, il n'arrivait pas pour autant à identifier la source de ce malaise. Un bref instant, il crut voir un loup, mais pourquoi cette bête l'observerait-elle ? Wulf dirigea son attention vers la forêt, le dernier  endroit où il avait perçu la présence de tout à l'heure.
 
Au bout de quelques instants, il vit un jeune homme, peut-être un peu plus jeune que lui, sortir de derrière une dune. Depuis combien de temps était-il là ? Qui était-il? Que voulait-il ?
Wulf ne le savait pas, mais il sentait clairement qu'il était plus que ce qu'il semblait. Il était malgré tout sûr qu'il n'était pas un rescapé du village.
Wulf se leva en le voyant approcher. Une fois à portée de voix, il demanda à Wulf qui il était et ce qui s'était passé ici. Wulf arbora une attitude sévère, son visage ne laissant passer aucune émotion, bien que si son interlocuteur avait été plus près il aurait put voir le remord dans son regard.
 
- "Mon nom est Wulf. Et quoi qui se soit passé ici tu ne devrais pas rester."
 
Il ne demanda pas le nom de son interlocuteur, ni ce qu'il venait faire ici, car tout ce qu'il espérait c'est qu'il s'en aille. Il ne voulait pas prendre le risque de faire une victime supplémentaire. Ils'exprimait sûr un ton direct et sans détour. 
Wulf sentit clairement la bête en lui s'éveiller et se débattre pour prendre le contrôle. Pour l'instant, il en avait toujours le contrôle mais à tout moment, sa rage pouvait se déchaîner. Sans le vouloir, un mince aura se manifesta autour de lui, de ce dernier émanait une très grande agressivité mais il n'y avait pour l'instant aucune hostilité qui en émanait.
 
-" Si tu veux vraiment savoir ce qui s'est passé, regarde autour de toi ! Comme tu peux le voir, ça se passe de commentaire."
 
En disant ça, Wulf montra d'un geste les environs. Aucun bâtiment ne s'en était sorti indemne. Même si la neige recouvrait à présent les traces du combat, ci et là un oeil avertit pouvait encore repérer un bouclier brisé, une épée tordue... Sur la plage, un grand nombre de tombes étaient visible.
 
Mais surtout, en faisant ça ,Wulf montrait clairement ses mains à la vue de son interlocuteur. Celles-ci étaient encore couvertes de sang séché. Wulf se doutait que son interlocuteur le verrait, mais il ne tentait pas de cacher son crime, au contraire, il l'exposait bien à la vue de tous, car il en assumait la responsabilité. Il voulait que tous sachent à quoi ils faisaient face. Il se retourna vers son interlocuteur, dressé de toute sa hauteur, les cheveux dans le vent, les mains toujours bien en évidence, attendant sa réaction. Wulf n'attendait aucune pitié, aucune compassion, il espérait juste qu'il n'aurait pas à tuer la personne qui lui faisait face. Il ajouta néanmoins une dernière phrase.
 
-" Pour répondre à ta dernière question. Et bien... ça n'a plus aucune espèce d'importance."
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Fév - 17:59
A son arrivée, l'homme se leva. Il avait un air grave, sévère. Lorsqu' Andy lui demanda qui il était, il répondit. Il se nommait Wulf, mais curieusement, il ne tenta pas d'apprendre le nom d'Andrew. Il était clair que ce... Wulf ne voulait pas de la présence d'Andy ici...

Rapidement le jeune éclat divin analysa la réaction de l'homme... Soit la tristesse d'être le survivant du village l'avait profondément choqué et il désirait uniquement être seul. Soit, il était la cause de drame et ne voulait pas que cela s'ébruite.

Alors que le loup d'Odin demandait ce qu'il s'était passé ici. Il ressentit un cosmos émanant de Wulf... C'était relativement contradictoire. Sa cosmos énergie était très agressif, pourtant il n'était pas hostile envers Andy... C'était extrêmement déconcertant pour le jeune homme.

D'un geste il désigna le village détruit, effectivement c'était clair un combat avait eu lieu ici. Mais la réponse ne satisfaisait pas vraiment le jeune guerrier, l'attention d'Andrew fut attirée par les mains de Wulf, couvertes de sang...



"-C'est lui qui a fait ça?!... Il ne parerait pourtant pas dangereux... Bien qu'il ait en lui une grande agressivité...




Geri... Freki... déplacez-vous sur sa droite et sur sa gauche. Mais surtout, restez planqués! Je ne sais pas encore à qui nous avons à faire!"

Sans vraiment avoir de réponse, il sut immédiatement que les deux loups suivaient ses instructions et seraient bientôt là où il voulait qu'ils soient.

Il se reconcentra sur Wulf et s'avança vers le jeune homme.

" Effectivement, cela me parait très clair! Un combat à fait rage ici et le village en est ressortit détruit... "

Il avait été familier avec lui, il décida donc de l'être lui aussi.

"-Toi Wulf, tu es un éveillé, tu possèdes une armure et tu t'en es servi dans ce carnage... Tout ce que j'ignore désormais c'est le rôle que tu as joué dans ce drame.




J'aimerais donc que tu m'expliques!"

Andrew était étrangement sûr de lui. Il n'avait pas encore fait appel à sa cosmos énergie. Répondre à l'aura de Wulf alors qu'il ne semblait pas la maitriser aura pu les amener à une escalade de puissance et à un combat que préférait éviter Andy... la mort avait déjà suffisamment était donnée.

"-Contrairement à ce que tu penses, la mort d'âme fidèle à Odin a beaucoup d'importance à Asgard!"
avatar
WulfFléau de l'Ulfark | Modérateur
Fléau de l'Ulfark | Modérateur

Date d'inscription : 31/01/2014
Nombre de messages : 723
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Fév - 19:55
(^^damned je suis fait)

Wulf observa avec intérêt la réaction du jeune homme. Qu'allait-il faire ? S'enfuir ? Se battre ? Rester planté devant ce qui se passait ? Mais rien de tout ça. Il resta sur place, mais ne semblait en aucun cas effrayé. Wulf soupira intérieurement, car il craignait que la situation dégénère sous peu.
 
Alors que son interlocuteur lui demandait des explications, l'attention de Wulf fut attiré par quelque chose. Un tout petit bruit sur ses côtés, des pas dans la neige. Le bruit était ténu, presque inaudible mais, ce qui avait vraiment attiré son attention était un vol précipité de corbeau. Il y avait probablement quelque chose ou quelqu'un occupé à le contourner.
 
Il se ramena son attention sur son interlocuteur, ce dernier avait décidé d'adopter le même ton direct que lui... au moins ils gagneraient du temps. Par contre, la demande d'explication du jeune homme le laissa perplexe. Il avait clairement vu que le jeune homme avait repéré le sang sur ses mains.
 
-"Tu as l'air d'être un garçon intelligent et je suis sûr que tu as déjà deviné la réponse, mais comme tu veux l'entendre de ma bouche..."
 
Wulf se tourna vers la plage, son regard se perdant sur les tombes de ceux avec qui il avait vécu toutes ces années. Bien qu'il n'en laissait rien paraître, il avait toute les peines du monde à ne pas verser une larme en repensant à ces évènements.
 
-"C'est moi qui ai tué tous ces gens. C'est moi qui ai massacré mon propre village."
 
Malgré la peine qu'il éprouvait, il avait énoncé cette phrase assez froidement. Il ne cherchait pas la sympathie de ce garçon mais... après tout... il avait bien le droit de savoir ce qui s'était passé.
 
-" Si c'est bien toi dont j'ai repéré l'arrivé tout à l'heure, tu viens de la forêt. Tu as dû y voir le reste de mon oeuvre."
 
Tout en continuant à parler Wulf se rendit près du drakkar sur la berge. Il posa la main sur la coque du navire. Son regard semblait se perdre dans ses souvenirs. Mais il gardait ses sens à l'affût.
 
-" Il y a peu ce village était chez moi. Ma vie se résumait à cet endroit et ses habitants."
 
Wulf continua à passer sa main sur la coque du vaisseau, comme si le contact avec le bois lui permettait de garder les idées claires.
 
-"Un jour, des pillards sont venus menacer tout ça. Vu leur nombre tout le monde était condamné. C'est alors que j'ai juré de trouver le moyen de protéger les miens."
 
Au fur et à mesure que son récit se poursuivait, il sentait sa rage remonter en lui. Son poing se serra tant que ses articulations blanchissaient. Wulf n'avait l'impression de retenir  la bête que par une mince laisse, sur le point de céder. Les veines sur ses tempes furent brièvement apparentes.
 
-"C'est là que le destin m'a offert l'occasion de porter le tas de métal que tu vois là."
 
Wulf s'était retourné vers son interlocuteur et lui montra l'armure d'un simple mouvement de tête. Il interrompit son récit quelques secondes, tentant de se calmer. Il arrivait à grand peine à confiner sa rage, mais au moindre danger celle-ci sortirait probablement d'un seul coup.
 
-" Grâce à ça, j'ai effectivement gagné un pouvoir qui m'a permit d'abattre ceux qui menaçaient les miens."
 
Wulf se mit à s'approcher du jeune homme, mais garda néanmoins encore une distance  respectable entre eux. De là où il se trouvait, il pouvait sans peine observer le regard de son interlocuteur et il fixa son regard dans celui-ci. À présent, regret et rage se mêlait dans ses yeux. Arborant toujours une mine grave, Wulf reprit.
 
-" C'est là que l'histoire prend un tour ironique. Je n'ai pas put contrôler cette rage en moi, et ceux que je voulais protéger ont péris de mes propres mains. "
 
Au fur et à mesure que son récit avançait, au fur et à mesure que les souvenirs de ces évènements revenaient, l'agressivité émanant de Wulf augmentait. Il n'affichait toujours pas d'hostilité envers le jeune homme, mais il ne faudrait pas grand-chose pour que la situation dégénère.
 
-" Comprends-tu enfin à quoi tu as à faire ? À un homme qui as tué tous les siens ! Je reconnais ce crime et ne tenterais ni de le cacher ni d'en diminuer la gravité ! Tout ce que j'espère petit, c'est que tu as tiré une leçon de mon histoire."
 
Wulf avait dit ces mots avec une agressivité qui n'était égalé que par la franchise avec laquelle il s'était confié à cet homme. Sur la dernière phrase, son agressivité retomba un peu mais restait présent. Dans son histoire, il avait laissé transparaître le dégoût qu'il s'inspirait. Maintenant, il espérait que le jeune homme s'en irait et avertirait quelqu'un dont la force pourrait l'abattre ou le maîtriser le temps qu'on le juge. Il espérait surtout pouvoir se contenir assez longtemps pour qu'il soit hors de sa portée.
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Fév - 10:09
Lors de son déplacement sur le côté gauche d'Andy, Freki effraya un groupe de corbeau qui alerta Wulf. Le jeune homme n'était pas stupide et avait vraisemblablement compris que quelqu'un ou quelque chose se trouvait par delà la dune. Mentalement Andrew réprimanda son frère.

"- Je t'avais dit de faire attention! Peu importe, reste en position et tiens-toi prêt... Toi aussi Geri!"

Comme si de rien n'était il se replongea dans sa conversation avec le jeune homme. Celui-ci vint à avouer son crime. Comme l'avait craint Andy, c'était bien lui la cause de tout cela... Mais que faire? Le combattre? C'était une option. Mais avant qu'il ne puisse agir, Wulf poursuivit son récit.

Comment il s'était éveillé, comment il s'était retrouvé détenteur d'une armure. Il avait protégé son village, grâce à l'armure que lui avait octroyée le père de toute chose.

"- Ainsi donc, il est lui aussi un guerrier d'Odin..."

Se dire que ce meurtrier était l'un de ses frères d'armes dégouta Andy. Mais il savait que parfois les pires choses arrivaient aux meilleurs des hommes. L'histoire d'Asgard fourmillait de légende en tout genre à ce sujet et Andrew en avait lu quelques-unes.

La puissance qui sommeillait en Wulf semblait incontrôlable d'après ce qu'il semblait dire.

"- J'aurais pu être à sa place si Epsilon ne m'avait pas aidé à découvrir mon pouvoir..."

Mais l'explication du jeune homme laissé à penser à autre chose... Se pouvait-il que?


"Oui... Tout semble se tenir."

Andrew pensait avoir compris et lorsque Wulf vint fixer son regard dans le sien, il en fut certain. Son regard mêlait plusieurs sentiments, le regret, la rage et ... la peur Wulf en était-il conscients ?

Si la théorie d'Andy s’avérait exacte, il devait agir avec prudence, garder son calme était primordial.



"- Je comprends à quoi j'ai à faire... Et toi sais-tu ce que tu es? Tu n'es pas un meurtrier."

Il désigna les tombes d'un geste.

"- Un meurtrier n'enterre pas ses victimes, un meurtrier ne regrette pas la mort de ses victimes... Si tu avais été ce genre d'homme, nous ne serions pas en train de discuter."

Lentement, il se dirigea vers les tombes tournant légèrement le dos à Wulf, signe qu'il ne représentait pas de menaces pour lui... Mais surtout qu'il ne craignait pas que Wulf en soit une pour lui-même.

"- Odin ta reconnu comme l'un de ses guerriers. Mais ta condition et l'urgence de la situation ont causé un terrible accident..."

Il se remit face à Wulf et planta son regard dans le sien. Il n'y avait pas de compassion dans ses yeux, ce n'était pas cela que recherchait Wulf.

"-Un dramatique accident!"

Andrew voulait savoir si le jeune homme face à lui était conscient de ce qui sommeillait en lui. Pour se maîtriser, il devait d'abord se connaître et lui annoncer cela telle une sentence divine ne l'aurait pas aidé.

Par contre, il devait prévenir ses frères.

"-Geri, Freki... Odin la choisit, c'est un guerrier d'Asgard! J'espère me tromper, mais je pense qu'il est atteint de la rage du Berserk... Soyez sur vos gardes mes amis."
avatar
WulfFléau de l'Ulfark | Modérateur
Fléau de l'Ulfark | Modérateur

Date d'inscription : 31/01/2014
Nombre de messages : 723
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Fév - 23:51
Wulf était de plus en plus intrigué par le jeune homme qui lui faisait face. Malgré ce qu'il venait de lui révéler, il ne décelait toujours pas de crainte en lui. Une part de lui-même désirait en savoir plus, mais une autre, de plus en plus présente, réclamait le sang de la personne qui lui faisait face. Wulf sentait qu'il commençait à perdre le contrôle de son corps, celui-ci commençait à prendre imperceptiblement une position d'attaque. Ses doigts s'arquèrent comme des griffes, son bras se tenait prêt à se détendre pour porter un coup, ses jambes ployèrent pour mieux bondir. Le tout se passait lentement, bientôt, son esprit perdrait tout emprise sur son corps, seul l'instinct du fauve le guiderait. Peut-être que bientôt il se réveillerait avec un meurtre de plus sur la conscience ou bien la personne qui lui faisait face aurait les capacités nécessaires pour le vaincre et son âme irait probablement grossir les rangs de Hèl, là où tous les guerriers indignes se rassemblaient.

Soudain, le jeune homme partagea son point de vue de la situation. Il semblait penser que Wulf n'était pas un meurtrier. Cette déclaration secoua Wulf. Comment pouvait-il ne pas le considérer comme un meurtrier, après ce qu'il lui avait raconté ? Il était pourtant responsable de l'un des pires crimes qui pouvait exister aux yeux d'un fils d'Asgard. Il commença à hésiter, sa rage ne diminuait pas, mais la détermination de celle-ci s'affaiblit, laissant un bref instant de répit à l'esprit de Wulf. Il vit, ou plutôt perçut, que son interlocuteur lui avait tourné le dos. Ce gosse était-il inconscient au point de lui tourner le dos ?

Il l'entendit la suite de ses déclarations, qu'il aurait bien été choisit par le père de tout, que tout cela n'avait été qu'un dramatique accident. Wulf ne bougeait plus d'un pouce, tentant un effort de volonté considérable pour ne pas céder. De la sueur perlait sur son front, les pulsations sur sa tempe étaient clairement visibles, son bras commençait à trembler de manière infime, sa respiration être lourde. Mais ce ne furent pas ces arguments qui eurent le plus d'impact. Ce qui toucha réellement Wulf, ce fut de croiser le regard du jeune homme. Ce regard était calme, posé et ne montrait pourtant aucune compassion envers lui, il ne s'exprimait pas par pitié.

Wulf n'en revenait pas. Qui était-il vraiment ? Comment pouvait-il parler de la volonté d'Odin avec tant de sûreté ? D'un coup, l'agressivité de son aura baissa de manière significative. Sa rage était toujours présente mais laissait pour une fois, son esprit reprendre le dessus. Il avait envie de croire ce que lui disait cette personne qui lui faisait face sans éprouver une quelconque crainte envers lui, il voulait le croire lorsqu'il lui affirmait qu'il n'était pas un meurtrier. Mais il ne pouvait pas le croire, cet homme s'exprimait probablement alors qu'il n'avait jamais tuer qui que ce soit jusqu'à maintenant. Il reconnu cependant intérieurement que cet homme avait toutes les qualités pour devenir un grand guerrier, digne de ceux des légendes.

-"Tu parles bien. Mais qu'importe le terme que tu préfères utiliser. Un homme qui tue l'un de ses semblables alors qu'il est sans défense reste  un meurtrier. Alors comment appelles-tu un homme qui as en as tuer des dizaines ? Des êtres qui lui faisait confiance ? Comment appelles-tu un homme qui a tué des enfants ?!!"

La position de Wulf se détendit légèrement, sans pour autant être abandonné. Wulf sentait que ce qui était en lui s'agitait à nouveau, avec encore plus de force qu'auparavant. La bête semblait avoir décidé que, si elle ne pouvait pas briser ses chaînes, elle détruirait sa cellule. Les muscles de Wulf se tendirent d'un coup, les canaux sanguin dans ses yeux devenaient visible à la vue de tous, la violence commençait à littéralement transpirer de tout son être, les traits de son visage laissaient paraître à présent tout la férocité qui l'habitait.

-" T'a pourtant raison, je ne suis pas un meurtrier. Je suis un MONSTRE!!!!"

Au moment même où il terminait sa phrase, son poing partit. Toute la puissance que sa rage avait accumulé était concentré dans cette attaque. Le coup fila, rapide comme le vent. Puis toucha... le sol, au pied de Wulf. Le choc de l'attaque créa un petit cratère, envoyant voler dans tout les sens des morceaux de roche, dont certains étaient aussi effilés que la pointe d'une flèche. Wulf encaissa l'essentiel de l'attaque, celle-ci étant principalement dirigé vers lui-même. Son aura semblait avoir pris la forme de flammes, des mouvements violents les secouaient régulièrement, comme si une grande force tentait de se libérer de ses entraves. Au même moment, un mince aura, presque imperceptible, semblable à celui de Wulf recouvrit l'armure, entrant presque en résonance avec la rage de Wulf. Ce dernier continuait à encaisser la violence qu'il déchaînait, mais sans protection, de nombreuses blessures de faibles gravitées commençait à parsemer son corps. Il commença à hurler de rage à son tour, alors qu'il évacuait sa puissance dans son coup. Mais il restait déterminer... déterminer à mettre fin à tout ça, déterminer à se blesser lui-même plutôt que de tuer cet homme.
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Fév - 16:05
Les mots qu'avait employait Andy semblait avoir fait mouche. L'aura agressive baissa quelque peu, mais la rage menaçait toujours de prendre le dessus sur la raison de Wulf.

C'était presque imperceptible, mais l'éclat divin le remarqua. Le jeune homme face à lui faisait preuve d'une volonté sans égale pour retenir une nouvelle vague de rage.

Malgré qu'il ait réussi à le détendre quelque peu, Wulf ne pouvait  se rallier à l'avis d'Andy, plus que la rage c'était la culpabilité qui le rongeait. Alors qu'Odin venait de lui octroyer une armure, il avait été submergé par une rage incontrôlable et avait fini par tuer toutes les personnes chères à son cœur...

"- Tu n'es pas un monstre... Tu le serais si tu n'éprouvais pas de remords, ce qui n'est pas le cas!"

Après plusieurs minutes de lutte intérieure, Wulf sembla perdre du terrain sur sa rage. Lentement mais surement son corps sembla se déplacer contre sa volonté pour se mettre en position d'attaque. Petit à petit chacun de ses muscles se contracta. Et il hurla sa rage...

Un monstre voila pour quoi il se prenait... Mais il n'en était rien. Il n'avait simplement pas réussi à dompter cette force venant de son armure ajoutée à un véritable don d'Odin. Mais avant de pouvoir lui faire comprendre cela, il devait d'abord réussir à la calmer.

L'armure de Wulf fit écho à sa rage, scintillant de la même manière que son cosmos, prêt à venir à la rescousse de son porteur...

"- L'armure... Peut-être que grâce à elle je pourrais l'aider à se calmer... J'espère juste que l'armure comprendra mes intentions!"

Andrew savait que les armures avaient leur volonté propre, il espérait juste que cette armure ferait son possible pour apaiser celui qui était maintenant son frère d'âme...

L'énergie de Wulf prit une tout autre dimension, mais elle vacillait. Signe que le jeune homme n'avait pas encore perdu pied. Il était temps d'agir.

Andrew ferma les yeux et fit le vide en lui. Il  écarta les bras de son corps et lentement décrivit deux arcs de cercle opposés. Au fur et à mesure que ses bras s’éloignent l'un de l'autre, son propre cosmos s'éleva.  Ses mains ressemblèrent vaguement à des têtes de loup, malgré des heures d'entrainements il ne maitrisait pas encore totalement sa cosmos énergie, mais suffisamment pour ce qu'il comptait faire.

Sa main droite finit par indiquer les cieux, alors que sa main gauche indiquait le seul. Une aura vert émeraude l'entourait désormais. Il dégageait une grande quiétude, aucune agressivité ne se dégager de lui. Il voulait juste attirer l'attention de l'armure de Wulf qu'elle sache qu'un autre guerrier d'Odin était là et qu'ensemble ils pourraient aider Wulf.



"- Tu n'es ni un meurtrier ni un monstre! Tu es un Berserk Wulf!"

Il était maintenant temps que la vérité le frappe, Andrew en était convaincu désormais et il était certain de détenir la vérité sur la véritable nature du jeune homme.

"- Ton âme est celle d'un véritable guerrier d'Odin, remontant à une époque bien lointaine."


Lentement il ramena ses bras le long de son corps, mais son cosmos ne diminua pas d'intensité

"- Malheureusement, ton âme de Berserker c'est éveillé au mauvais moment, si un autre guerrier d'Odin avait été là, tout ceci aurait pu être évité...

Alors, je te demande pardon... L'un d'entre nous aurait dû être là pour te guider... J'aurais dû arriver plus vite... La destruction de ce village est de ma faute..."

Andrew se rappelait la rage qu'il avait lui même connut lors de son pseudo combat contre Epsilon. Il avait été guidé par le guerrier divin, que se serait-il passait s'il s'était éveillé en pleine ville? Et encore Andrew n'était pas un Berserk.

"Endosse ton armure, Wulf! Elle t'aidera à canaliser ta rage!"

Derrière la dune, sa propre armure commença à scintiller du même éclat émeraude... Si la rage de Wulf se portait sur Andrew, elle réagirait immédiatement pour le protéger.
avatar
WulfFléau de l'Ulfark | Modérateur
Fléau de l'Ulfark | Modérateur

Date d'inscription : 31/01/2014
Nombre de messages : 723
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Fév - 18:11
Wulf était à présent totalement possédé par sa rage. Il utilisait ce qui lui restait de volonté pour la canaliser contre lui-même, mais pour le reste, il n'avait plus vraiment le contrôle sur ce qui se passait. Il entendit à peine le dernier argument de son interlocuteur.  Malgré les blessure que sa propre attaque lui infligeait, il ne ressentait aucune douleur, aucune fatigue. Wulf espérait ainsi soit en finir, soit se calmer (ou du moins se mettre hors d'état de nuire). Il ne prêtait plus attention à ce qui se passait autour de lui, tout ce qui importait était que le sang coule, le sien ou celui d'un autre.

Au moment où le jeune homme fit appel à son cosmos quelque chose se produisit.  D'un coup, l'attaque de Wulf cessa d'un coup, son énergie arrêta de ruer tel une bête féroce. Même l'esprit de Wulf, au tréfonds de lui-même, perçut cette présence, calme malgré la tempête qui se déchaînait. Le corps de Wulf se releva lentement, mais l'agressivité de son aura n'avait que peu diminué, elle ne semblait seulement plus s'attaquer à son propriétaire. Wulf devait ressembler à une personne complètement sonné lorsqu'on voyait la lenteur de ses mouvements, cependant cette lenteur avait quelque chose d'implacable.

Pendant ce temps, l'armure réagit à son tour, s'éveillant au cosmos d'Andrew. Le cosmos qu'il émettait avait quelque chose de primaire. Le jeune homme s'apprêtait à jouer un coup de poker, car cette force pouvait tout aussi bien calmer la rage de Wulf que justement l'accentuer au point de lui faire passer le point de non retour.

Wulf n'était pas conscient de ça, son esprit tentant en vain reprendre le contrôle. Le regard de Wulf se fixa sur le visage du jeune homme, son regard ne reflétant plus qu'une rage primaire, rien ne laissant penser qu'il restait quoique ce soit de l'esprit du propriétaire. L'aura entourant le corps semblait rediriger son agressivité vers l'éclat divin. Ce dernier tentait de toucher l'esprit de Wulf, lui rappelant qu'il était un guerrier d'Odin. À ce moment, pour la première fois depuis que la rage l'avait engloutit, le corps de Wulf parla.

-"O...din?"

Cette voix était déformée. On pouvait clairement reconnaître la voix de Wulf mais, on aurait dit que quelque chose d'ancien s'exprimait à sa place. Le seul mot qui avait été dit semblait résonné comme s'il sortait d'une caverne. Aucune sympathie ni aucun respect ne semblait accompagné la prononciation du nom du dieu, on pouvait même y entendre une pointe de haine. La prononciation du nom du seigneur des ases sembla avoir un autre effet. L'aura entourant Wulf émit soudainement une certaine hostilité. Ce n'était pas Wulf qui en était à l'origine, il n'avait déjà plus de contrôle. L'hostilité semblait être apparut spontanément, presque de manière non naturelle. D'un coup le corps de Wulf se mit en position de combat, le mouvement n'ayant plus rien à voir avec la lenteur qui l'avait caractérisé jusque-là. À présent que la personne en face de lui s'était fait remarquer, elle était la nouvelle cible de la rage de Wulf

Au moment où Wulf semblait se préparer à bondir, l'armure se manifesta. Elle décolla de sa position pour recouvrir Wulf. L'armure semblait être fait en pierre, mais en plusieurs endroits, particulièrement au niveau du torse, des sortes de veines rouge se démarquaient. Ses veines semblèrent soudainement s'enflammer de l'intérieur. D'ailleurs, de l'extérieur, Wulf semblait entièrement être consumé par son propre aura, comme si son corps s'était trouvé au milieu d'un brasier incandescent.

Le cri de rage se mua rapidement en hurlement de douleur. Wulf (ou plutôt corps) tomba à genoux. Il pris sa tête dans ses mains, son casque ainsi que le bouclier à son bras gauche empêchait tout individu extérieur de voir son visage, de voir qui de son esprit ou de sa rage avait le dessus. Son hurlement continua un long moment, son aura gagnant en intensité pendant ce temps. L'espace de quelques brefs instants intermittent, une sorte de visage déformé sembla se manifester mais, il disparaissait tout aussi vite.  Puis, après encore quelques secondes, tout s'arrêta, l'aura avait disparu. Wulf resta un bref instant immobile.

-"O...din..."

Cette fois-ci, le nom du dieu borgne fut prononcé avec respect mais, on y entendait aussi presque comme une supplique. La voix était redevenue normale, mais elle était faible, presque comme un murmure. D'un coup, Wulf s'affaissa sur le sol. Pendant quelques longues seconde, son corps ne sembla plus donné signe de vie, jusqu'à ce qu'on puisse le voir se remettre à respirer. Wulf était à moitié conscient, son esprit avait refait surface, mais il était à deux doigts de perdre connaissance.
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Fév - 12:15
La rage avait désormais le contrôle sur le corps de Wulf, son esprit semblait être maintenant une histoire ancienne.

Andrew avait tenté le tout pour le tout, il le savait pertinemment. Soit il réussirait à le ramener à la raison soit il se trouverait confronté à cette bête qui sommeillait en Wulf.

Lorsque l'aura d'Andy toucha Wulf, celui-ci stoppa son attaque contre lui. Il donnait l'impression d'avoir reçu un coup à la tempe, l'air sonné il se releva lentement, très lentement. Son aura par contre elle ne vacillait pas, elle semblait juste ne plus se concentrer sur Wulf. Le combat interne avait cessé.


"- Attirer son attention, c'est faits... J'ai vraiment de ces idées..."

L'aura de Wulf n'était plus dirigée contre lui-même, cette fois l'agressivité du guerrier se focalisa sur Andrew. Déployant son cosmos un peu plus loin, Andrew tenta une nouvelle fois de communiquer avec Wulf. Parler ne servait plus à rien maintenant. Son esprit était enfoui bien trop profond sous une large chape de rage.

La communication passa, mais ce ne fût pas Wulf qui y répondit. À en croire le son de la voix, Wulf n'était plus maitre de lui même, c'était là son héritage qui parlait, le berserk en lui...

Le nom d'Odin fut prononcé, mais sans la déférence due au nom du père de toute chose, au contraire c'était de la haine. Soudainement une poussée de rage sembla enflammer le corps du jeune homme.

Il se plaça en position de combat, cette fois à une vitesse assez inquiétante. Andrew ne pouvait plus rester stoïque, si Wulf venait à lancer une attaque il devait pouvoir réagir.

Lentement, Andrew déplaça son pied droit vers l'arrière et fit pivoter son bassin  légèrement de sorte à se trouvait désormais de côté. Il leva finalement les mains, paumes vers Wulf de sorte à pouvoir intercepté ses coups... Du moins, il espérait qu'il ne se surestimait pas. Par contre, il n'éleva pas son cosmos, il ne voulait pas provoquer le combat, simplement être sur de pouvoir maitriser Wulf s'il venait au contact.

Derrière leurs dunes respectives, Geri, Freki et son armure trépignaient, chacun envelopper de la même aura qu'Andy. Tous étaient prêts à réagir à la moindre demande de l'éclat divin.

Après quelques secondes qui avait pris l'apparence d'heure. L'armure de Wulf se manifesta au moment ou le jeune homme allait passer à l'attaque. L'armure semblait être faite de pierre... Loin de l'apparence des armures qu'avait pu voir Andy dans les livres de la bibliothèque... D'où venait cette armure?

L'apparence de l'armure était tout aussi étrange que son origine, elle semblait parcourue par des veines... Étrange, mais néanmoins magnifique. Quoiqu'Andrew aurait préféré l'admirer dans d'autres circonstances.

L'association du cosmos de l'armure et celle de l'homme eut un effet pyrotechnique plus qu'impressionnant, il ressemblait désormais à une torche humaine.

"- Pas étonnant qu'il ait causé des dégâts dans le village... Cette puissance est immense!"

Rapidement le cri de rage fut remplacé par un cri de douleur, le cri ne semblait pas provenir de Wulf, mais plutôt de sa rage... Soudainement le jeune homme tomba au sol, maintenant à genoux il se tenait la tête. Il hurla...

Le hurlement était long, profond... son aura quand à elle semblait pouvoir augmenter de manière indéfinie.

Puis aussi soudainement que tout avait commencé, tout s'arrêta. Le hurlement ainsi que l'aura de Wulf se perdirent tous deux. Juste avant de s'effondrer totalement, il prononça une nouvelle fois le nom d'Odin, mais cette fois avec une pointe supplique et il tomba.

Relâchant sa position de défense, Andy se précipita vers Wulf. Son esprit semblait avoir repris possession du corps, mais la rage berserk avait complètement vidé le corps de son énergie.

À genoux à côté de Wolf à moitié inconscient. Andy fit exploser son cosmos, Geri et Freki arrivèrent dans la seconde.

"- Mes frères, notre ami à besoin de récupérer de ses émotions, j'ai besoin d'un peu d'aide."

Les deux loups vinrent se lover de chaque côté du jeune homme.L'armure D'Andy, quant à elle, s'éleva dans les airs, mais ne vint pas se placer sur les épaules de l'éclat divin, il vint se poser juste derrière lui. Les quatres entités déployèrent leur cosmos pour venir le porter sur l'homme quasi inconscient.

La plage qui, quelques minutes auparavant, semblait transpirait la rage était maintenant baignée par une aura plus sereine et sécurisante. Le calme du sanctuaire d'Andy, la cascade gelée de la foret d'Espilon, semblait s'être invité sur la plage.


"- Ta rage s'est épuisée Wulf, revient à toi mon ami."
avatar
WulfFléau de l'Ulfark | Modérateur
Fléau de l'Ulfark | Modérateur

Date d'inscription : 31/01/2014
Nombre de messages : 723
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Fév - 13:25
Bien qu'à nouveau maître de lui-même, l'esprit de Wulf eu du mal à retrouver sa place. Il restait désorienté, là où, il y avait encore une seconde, régnait uniquement rage, violence et chaos tout était devenus soudainement calme. Pour une fois, Wulf ne se sentait plus assaillit par les assauts de la créature en lui. Cependant, elle n'était pas partie pour autant et Wulf pouvait sentir les léger remous qu'elle causait. Son esprit errait encore, cherchant un point sur lequel se raccrocher. Il sentait une grande amertume et un sentiment d'échec, mais il était incapable de dire si ça venait de lui ou de son armure. Il finit par sentir une présence, ou plutôt des présences, toute semblables mais, néanmoins quelques subtils différences pouvaient être sentit. Il perçu aussi une voix l'appelant et lui demandant de revenir à lui. Se focalisant sur cette énergie, Wulf reprit ses esprits.

Lorsqu'il ouvrit les yeux, il vit le jeune homme qui lui avait fait face se tenir à ses côtés, utilisant son énergie pour l'aider. Wulf fut heureux de voir qu'il n'avait pas fait d'autres victimes ce coup-ci.

-"T'es toujours là, toi ?"

Wulf n'avait pu s'empêcher de lâcher cette phrase assez abrupte mais, le ton sur lequel il l'avait dit tenait plus de l'ironie que du reproche. Il recouvrit assez vite ses sens et remarqua la présence des loups. Wulf sentit un léger sentiment de nervosité s'emparer de lui se souvenant de sa rencontre avec un spécimen plus gros alors qu'il n'avait que six ans, rencontre qui lui avait valu une belle marque dans le bas-ventre. Wulf se détendit en sentant leur aura. Ces loups devaient probablement avoir une nature divine, comme celui qu'il avait rencontré, hormis que leur aura n'était pas du tout hostile. Il remarqua ensuite l'armure se trouvant derrière le jeune homme. Wulf sourit légèrement en la voyant.

-"C'était donc ça. Tu es un guerrier divin. Voilà pourquoi tu ne me craignais pas."

Wulf tenta de se relever, mais il était encore trop épuisé pour cela, il parvint juste à s'asseoir. Il observa brièvement les environs pour voir les dégâts qu'il avait causé. Il ne vit que le cratère. Wulf sentit à nouveau les blessures qu'il s'était lui-même infliger, aucunes d'entres elles n'étaient réellement grave et même sans l'aide du guerrier divin, elles devraient se guérir assez vite. D'ailleurs ce dernier avait peut-être déjà commencé à les soigner.
Wulf ne pu s'empêcher de repenser à ceux qu'il avait tué, ces souvenirs restaient douloureux. Il tenta rapidement de chasser ces pensées de son esprit, avant qu'il n'aie les yeux embués de larmes. Il se tourna à nouveau vers le jeune homme après avoir profité un instant du calme environnant, il pouvait d'ailleurs déjà sentir que ce n'était pas au goût de la bête qu'il avait.

-"Je te remercie, pour tout ce que tu as fait. Mais... comment t'appels-tu au fait ? Et pourquoi es-tu resté alors que je ne voulais que te faire la peau ?"

Les souvenirs récent de Wulf semblaient pour leur part confus, mais Wulf était sûr que le jeune guerrier avait joué un rôle important dans la reprise de contrôle de son esprit. Il pensa aussi avec ironie au moment ou il avait voulu enseigner une leçon sur son histoire, alors que le jeune guerrier devait probablement avoir bien plus d'expérience que lui. Mais en même temps, il se posait une question. Pourquoi le guerrier divin ne l'avait pas tuer ? Alors qu'il représentait un danger potentiel pour tout les Asgardiens.
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Fév - 18:17
Lorsque Wulf ouvrit les yeux, il constata que l'éclat divin était toujours présent, ironiquement il lui demande s'il était encore là.

"- En effet..."

Andrew esquissa un sourire et progressivement il relâcha son cosmos. Petit à petit l'atmosphère autour d'eux changea pour redevenir cette plage enneigée qu'elle était auparavant.

Geri et Freki se levèrent doucement en sentant la crainte de Wulf et vinrent s'allonger derrière l'armure.

" Ne crains rien, Geri et Freki ne sont pas agressifs."

Après avoir suivi des yeux les deux loups, Wulf interrogea Andy



"En effet, enfin presque, je suis un éclat divin."

Andrew ne voulait laisser du temps à wulf pour assimiler toutes les informations qu'il recevait. Qu'il ait le temps d'analyser ce qui lui arrivait, de sorte qu'il ne se sente pas en danger.

Voyant que Wulf ne pouvait toujours pas tenir sur ses jambes, Andy s'installa sur les coudes, à l'image d'un vacancier surveillant ses enfants pataugeant au bord de l'eau.

Le jeune berserk observa autour de lui, regardant d'abord le cratère puis ses mains. il était légèrement blessé, ses mains saignaient légèrement un simple bandage suffirait.

"-Qui je suis ? Je te l'ai dit... Je suis Andrew Sutherland Éclat divin de Geri et Freki les loups d'Odin... Là-bas, ce sont mes frères, les réincarnations de Geri et Freki."
Andy laissa planait le silence, ne pas aller trop vite...

"-Tu avais besoin d'aide et j'étais là... J'ai accepté de risquer ma vie pour Odin le jour ou j'ai reçu mon éclat divin. Il n'aurait donc pas été convenable de te laisser seul.





Et toi, qui es tu ?"

La question d'Andy ne souffrait d'aucunes agressivité malgré les antécédents du jeune homme qui lui faisait face. Il savait que tout cela n'était pas vraiment de sa faute, un concours de circonstance dramatique en était la cause. En faite, si le cadre avait été différent on aurait pu croire que les deux hommes venaient de se rencontre et faisant connaissance... Ce qui au final, était le cas.
avatar
WulfFléau de l'Ulfark | Modérateur
Fléau de l'Ulfark | Modérateur

Date d'inscription : 31/01/2014
Nombre de messages : 723
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Fév - 23:16
Wulf écouta attentivement ce que lui disait son interlocuteur. Ainsi, il s'appelait Andrew. Wulf réfléchit un instant. Andrew Sutherland... ce n'était pas un nom très commun en Asgard. En y réfléchissant, c'était plutôt un nom venant d'Albion, ou d'hibernie, en tout cas sur les îles se trouvant par delà la mer. Comment ils appelaient ça aujourd'hui...? La grande bretagne.
 
Wulf eu une réaction de surprise en entendant ce qui suivait.
 
-" Geri et Freki !? Les loups d'Odin ?!"
 
Wulf avait bien sentit que ces loups ne faisaient pas partie du commun de leur espèce, mais de là à leur prêter une nature divine. Wulf se mit à observer avec intérêt les deux loups et leur maître. Il écouta avec intérêt ce que Andrew lui raconta. Jusqu'à ce qu'Andrew lui posa à son tour une question.
 
 Wulf réfléchit un instant avant de répondre. Il regarda sa main blessée. Il ne cessait de la fermer et de l'ouvrir. Il ressentait à chaque fois une légère douleur, mais cela le rassurait. Ressentir cette douleur voulait dire qu'il avait le contrôle, sa colère inhibant la douleur.
 
-" Mon nom est Wulf, Wulf Haraldsson..."
 
Wulf eut un instant d'hésitation sur ce qu'il allait dire. Il observa un moment son armure. Il avait encore du mal à accepter que cette armure  l'ait choisi.
 
-"... porteur de l'armure de-je-ne-sais-quoi."
 
Wulf avait honte de le dire, mais il ignorait totalement l'identité de son armure. Un point supplémentaire le faisant douter qu'il était digne du statut de guerrier d'Odin.
 
-"Cette armure se trouvait derrière une cascade gelée, à deux heures de marche vers la forêt. Elle était encastrée à flanc de la montagne, comme prisonnière."
 
 
-"Tu connais déjà mon histoire dans les grandes lignes, il n'y a pas grand-chose à rajouter. C'est ici que j'ai vécu et c'est ici qu'est mort mon passé."
 
Wulf redevint sombre en se souvenant de tout ça. Il préférait ne pas trop aller dans les détails, de peur d'à nouveau perdre le contrôle. Il estimait Andrew digne de confiance, mais ne se sentait pas encore prêt à plus révéler de son passé. Wulf enleva son casque pour laisser son visage à découvert, la partie supérieure de son visage étant caché par un masque. Il regarda Andrew droit dans les yeux, bien que sa rage l'avait quittée on pouvait toujours y lire la culpabilité pour ses actes.
 
-"Je ne sais pas grand-chose de toi, mais je peux déjà affirmer que tu as l'âme d'un vrai fils d'Asgard. Contrairement à moi, tu es plus qu'une simple machine à tuer. Tout ce que je peux te conseiller, c'est de te méfier du pouvoir. Il vient toujours réclamer son dû un jour."
 
Wulf se leva au prix d'un certain effort, étant encore tous endoloris par sa crise de colère. Il se tourna vers Andrew pour finir d'exprimer sa pensée.
 
-" Si tu as de la chance, ce ne sera que ta vie qui sera prise. Mais le prix peut être bien plus élever. Ton honneur, tes convictions, ta famille, tes proches... tout cela peut aussi en payer le prix. Es-tu sûr que tu es prêt à en payer le prix ?"
 
Wulf détourna le regard, mais pas par honte. Il attarda son regard sur les tombes. En fait, il s'arrêta surtout sur certaines tombes, celles où il avait enterré les gens qui avaient le plus compté à ses yeux. Pour chacune des personnes enterrées ici, il aurait été prêt à mourir. À chaque fois qu'il posait les yeux sur une tombe, il voyait une image de la personne lui apparaître. De sa main libre (de l'autre il tenait son casque) il serra le poing. Ce coup-ci une larme coula.
 
-"J'ai entendu tes arguments. Mais je ne peux me résoudre à considérer la mort des miens comme un simple accident. Même si je n'avais pas l'attention de faire cette monstruosité, je n'en suis pas moins responsable. Et je dois en assumer les conséquences."
 
Wulf s'arrêta encore une fois de parler. S'imprégnant de ce qui l'entourait, le  vent qui soufflait, du bruit des vagues, du bruissement des arbres... il ne savait toujours pas ce qu'il devrait faire, bien qu'à présent les choses lui semblaient plus claire.
 
-" Dis-moi Andrew. Pour toi ? Que signifie être un Einherjar, un guerrier d'Odin ? Comment devrais-je réagir pour être digne de ce statut ? Et surtout, que dois-je faire pour ne plus représenter une menace pour les habitants d'Asgard ?"
 

Wulf s'était exprimé calmement, il espérait de tout cœur trouvé une solution qui lui permettrait de trouver la rédemption. Il voyait bien qu'Andrew ne semblait pas lui tenir rigueur pour ce qui s'était passé, mais ce n'était pas son cas.
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Sam 15 Fév - 20:17
Puis Wulf reprit, ses paroles firent plaisir à Andrew. Il reconnaissait en Andy un véritable guerrier d'Odin. Il était évident qu'il savait de quoi il parlait, contrairement à Andrew, il avait vécu dans cette culture et tout cela avait beaucoup plus de sens pour lui. Fixant L'éclat divin dans les yeux il lui fit comprendre ce que serait maintenant sa vie.

"- J'ai conscience du prix à payer pour le pouvoir que m'a offert Odin... Je suis conscient qu'il me faudra peut-être offrir mon sang à cette terre pour la préserver de ses ennemis. Mais je le ferais avant tout avec mon coeur et ma conscience."


Tout en parlant, Andy se rendit compte que ces paroles pouvaient être interprétées comme un défi au seigneur d'Asgard, mais il assumait pleinement son discours.

"- J'accomplirai toujours les ordres du père de toute chose en mon âme et conscience. Jamais je n'irais à l'encontre de ma conscience, fussent même pour servir mon seigneur et maitre!

Et comme toi, j'assumerais toujours mes actes."

Wulf était maintenant face aux tombes qu'il avait lui-même creusées et remplies et il avait assuré à Andy que même si on pouvait considérer qu'il n'était pas maitre de lui-même il assumerait ces actes.

"-Et cela me fait dire, que toi aussi tu es un vrai fils d'Asgard! Il t'aurait été tellement plus simple de mettre ce drame sur le dos de ton armure ou d'Odin lui-même. Mais tu ne le fais pas, pour moi tu es mon frère... Un fils d'Odin."

Un nouveau silence s'installa entre les deux hommes. Le vent soufflait sur cette plage devenue cimetière d'un village détruit. Puis Wulf l'interrogea.

"- Comme je te l'ai dit, pour moi être un Einherjar, c'est accomplir la volonté du père de toute chose en accord avec sa propre conscience. J'appliquerai la justice d'Odin en mon âme et conscience. Si on m'ordonne d'abattre quelqu'un, il faudra que je sois convaincu que cette "cible" est bien un danger pour Asgard... Je pense que c'est pour cela qu'Odin m’a choisi...

Je pense sincèrement que tu es déjà digne d'être un  guerrier d'Asgard, ne serait-ce parce que tu assumes tes actes, quelles que soient les conséquences... Du moins, je le crois."

LA dernière question était la plus épineuse? Que faire pour ne plus représenter une menace?

"- Avant de résoudre ton problème, il faudrait établir sa source. Personnellement je vois en toi en Berserk, mais je me base sur des connaissances théoriques acquise dans des livres. Il faudrait poser la question à quelqu'un de plus expérimenté que moi, peut-être la prêtresse d'Odin pourrait-elle t'aider?


En attendant, je dirais que la méditation pourrait t'aider à contrôler ta rage. Apprendre à faire le vide en toi développera ta maitrise de ton cosmos et cela devrais diminuer l'emprise que ta rage à sur toi... Tu dois apprendre à la mettre à ton service et non pas que celle-ci t’utilise."

Tout cela n'était que des belles paroles, mais que dire à ce jeune homme? Andrew avait répondu en toute honnêteté et après tout c'était la tout ce qui importait.
avatar
WulfFléau de l'Ulfark | Modérateur
Fléau de l'Ulfark | Modérateur

Date d'inscription : 31/01/2014
Nombre de messages : 723
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Sam 15 Fév - 22:56
Wulf écouta les réponses qu'Andrew par rapport à ses questions. Il appréciait la franchise avec laquelle il lui parlait. Wulf fut conforté dans son idée par rapport à la droiture de son interlocuteur.
 
Lorsque Andrew lui dit qu'il le considérait comme lui aussi comme un vrai fils d'Asgard,... comme son frère, cela lui alla droit au cœur. Il ne voyait pas en lui un monstre, mais un frère d'arme. Cependant, Wulf ne pouvait se départir du sentiment que son nouvel ami  commettait peut-être une terrible erreur de jugement. Il lui répondit néanmoins en ces mots.
 
-"Ce sentiment est réciproque, Andrew Sutherland."
 
Il se souvenait comment lui et son ancien meilleur ami, Erik, avaient fait un pacte pour se lier comme frère, même s'il n'était pas du même sang. Le sentiment qu'il avait ressenti à ce moment était presque le même que celui qu'il ressentait maintenant, le sentiment d'avoir trouvé quelqu'un sur qui il pourrait compter.
 
Les paroles de l'éclat divin à propos de ce que c'était d'être un Einherjar achevèrent de convaincre Wulf sur le fait qu'Andrew avait belle et bien l'âme d'un fils d'Asgard. Le fait qu'il se laisserait  d'abord guidé par son âme et sa conscience plutôt que de bêtement suivre les ordres en était la preuve. D'après les légendes les plus anciennes, lorsque Odin s'est présenté aux peuples de la Scandia et d'Asgard, il avait déclaré à ceux qui refusait de devoir courber l'échine devant lui, qu'il n'avait que faire d'un peuple soumit. Odin ne voulait pas d'une foi aveugle et stupide, il voulait être honorer par des hommes fiers, indépendant, qui ne s'agenouillerait qu'en signe de respect et jamais en signe de soumission. Des hommes qui compteraient d'abord sur eux même plutôt que d'attendre une solution divine à tout leurs problèmes.
 
Il écouta enfin, sans dire un mot, l'avis d'Andrew à propos de ce qu'il était et de comment il devrait y remédier. Cela plongea Wulf dans une profonde réflexion. Il y avait cependant un gros point qu'il devrait éclaircir. C'était quoi le cosmos ?
 
-" Un berzerk dis-tu ? Cela pourrait effectivement expliquer tout cela. Dans ce cas, il n'y aura pas grand-chose que je pourrai faire pour me libérer de cette rage. On naît ou l'on devient un berzerk, mais on ne peut pas en guérir."
 
Il se tourna à nouveau vers Andrew. Il lui fit part de comment il percevait la vie depuis la mort des siens.
 
-" Parfois, il me semble encore entendre les cris de mes victimes lorsque le vent souffle. Je crois voir leurs visages m'observer dans l'écorce des arbres. Je perçois leurs silhouettes dans les reflets de la mer. Lorsque je ferme les yeux, je revois sans cesse leurs cadavres et je me vois parfois leur infligé le coup de grâce et lorsque j'ouvre les yeux, j'ai l'impression que le sol autour de moi est imbibé de leur sang. Tout ceci fait partie de ma malédiction, et je crains que, à terme, je ne m'enfonce de plus en plus dans ma rage, comme s'il s'agissait du seul refuge contre mes tourments."
 
Wulf s'éloigna pour se rendre près du navire. Il le regarda un court instant avant de reprendre. Ses pensées allèrent vers les siens, vers ce qu'il devrait faire pour offrir la paix à  leurs âmes.
 
-" Je ne sais pas grand-chose de l'actuelle prêtresse d'Asgard, mais tu sembles pensé qu'elle pourrait m'aider à comprendre ce qu'il m'arrive. Je ne sais pas ce que tu comptes faire à l'avenir, mais pour moi, tout est devenu clair. Je vais suivre tes conseils pour tenter de trouver un moyen de me maîtriser. Ensuite... et bien... j'irai me livrer à la justice d'Asgard. Avant de pouvoir ne serait-ce que prétendre être un guerrier d'Odin, je dois répondre de mes actes. J'espère ainsi que les âmes des miens pourront trouver la paix."
 
Wulf ne savait pas où cette voie le mènerait, mais il s'agissait de celle que son honneur lui dictait. Il aurait dû le faire bien avant, mais il avait crains qu'il ne fasse une nouvelle crise au milieu d'un village comme magnir, un endroit où les conséquences auraient été encore plus dramatiques qu'elle ne l'avait été ici.
 
-"J'aurai encore une question à te poser si cela ne te dérange pas. C'est quoi ce ... cosmos... que je suis sensé maîtriser ?"
 
Wulf n'avait effectivement aucune idée de ce dont il s'agissait. Pour lui, le cosmos évoquait les étoiles, la voûte céleste... mais il ne voyait pas ce que ça avait à voir avec lui. En y réfléchissant, il s'était dit que s'était peut-être la clé de la magie qu'utilisait les serviteurs des dieux, mais lui-même n'avait jamais appris à l'utiliser
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Dim 16 Fév - 17:43
Le vent commença à souffler plus fort, il venait de l'étendue d'eau qui se perdait à perte de vue devant les deux hommes. Malgré le magnifique paysage qui se trouvait face à eux, l'ambiance autour d'eux était toujours pesante.

Malgré cela, un lien fort semblait se créer entre les deux hommes, l'un et l'autre voyant chez son vis à vis les qualités de véritables guerriers d'Odin. Il était peut-être encore trop tôt pour le dire. Mais les prémisses d'une amitié indéfectible semblait être présent, l'avenir dirait si cela cette graine d'amitié deviendrait un arbre grand et fort.

Les déductions d'Andy semblèrent faire écho chez Wulf, ce qui ne le rassura pas vraiment, car si l'éclat divin avait raison, son affliction ne pourrait pas être guérie.

"-Non, tu n'en guériras jamais, mais avec l'aide de ton cosmos tu parviendras à maitriser ce pouvoir et à le mettre à ton service."

Par la suite, Wulf fit part de ses craintes à Andy. Il avait très peur que malgré ses efforts il ne sombre un jour au plus profond de sa rage et perde le contrôle à tout jamais.

Pour le rassurer, Andrew s'approcha et plaça une main sur son épaule.


"-Sache que si un jour tu sombres dans cette rage, je serais là! Et je te fais serment de t'en sortir coûte que coûte.


Je sais que plus que tout, tu crains de blesser ou tuer à nouveau des innocents... Je te promets que cela n'arrivera plus!"

Andrew n'expliqua pas comment il y arriverait. Les deux hommes savaient très bien de quoi il s'agissait.

"-Personnellement, je compte poursuivre mon entrainement. Je pense qu'une fois que je serais prêt je me rendrais au palais. Afin d'avertir la représentante d'Odin que je suis au service d'Asgard."

La dernière question de Wulf désarçonna Andy, il ne savait pas ce qu'était le cosmos... Comment était-ce possible? Il avait toujours cru que tous les habitants d'Asgard était au fait de ces choses là... eh bien de toute évidence, il se trompait. Il se mit donc à expliquer ce qu'était le cosmos.

"- Tu sais surement que notre univers est né du big bang. Et bien un fragment de  ce Big Bang se trouve dans chaque être vivant, mais seul les éveillés peuvent créer un lien entre la puissance de cette explosion et leur corps."

Afin d'appuyer ces paroles d'actes, Andrew intensifia légèrement son cosmos, s'entourant d'un léger Halo émeraude.

"- Je pense que pour l'instant, c'est ta rage qui à créer ce lien avec ton fragment du Big Bang. Notre expérience commune me fait penser que c'est une bonne chose. Tout à l'heure, mon cosmos ta permis de maitriser ta rage... Je pense donc que si tu parviens à maitriser ton cosmos en passant par un autre biais que ta rage, tu pourras dompter cette puissance qui sommeille en toi.

Lorsque tu mettre la puissance du Berserk au service de ton cosmos, je pense que tu deviendras l'un des plus puissants protecteurs d'Asgard."

Andrew afin expliquer le cosmos comme il l'avait lui même comprit. Peut-être y avait des lacunes, mais bon.


"-Par contre, je ne peux te dire comment faire pour appréhender ton cosmos. Il y a beaucoup de façon différente d'acquérir cette maitrise. Moi, je me basse sur ma concentration et ma réflexion...



À toi de découvrir, comment maitrisé ton fragment du Big Bang."

Alors qu'il allait ajouter quelque chose, Andy ressentit quelque chose au plus profond de lui même... Et il ne fut pas le seul, Geri et Freki se redressèrent. Ne parvenant pas à identifier si ce qui arrivait était de nature hostile ou non, il décida de ne pas prendre de risque.

Intensifiant sa cosmos énergie, il appela l'éclat divin des loups d'Odin. La plage fut baignée par une lumière émeraude aussi brève qu'intense. Quelques secondes plus tard, il était en position défensive, son armure sur le dos et Geri et Freki à se côtés.
avatar
KeiyanGuerrier Divin d'Alpha
Guerrier Divin d'Alpha

Date d'inscription : 16/05/2011
Nombre de messages : 8604
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas
Sam 22 Mar - 18:06
[Hrp : Un post relativement court pour reprendre l'intrigue sur de bonnes rails =)
Faites vous plaisirs, je ne suis là, principalement, que pour le plaisir de vous lire:) ]

    La fin du conflit avec Ubar s'était soldé sur ce qui ressemblait fort à une défaite, une défaite cuisante avec, à la clé, le départ de celui qui serait sans doute considéré comme un Traitre. Olrik. Un homme que Keiyan avait regardé dans les yeux et à qui il avait décidé d'accorder sa confiance... Une erreur de jeunesse sans doute, qu'il rectifierait dans le sang de son nouvel ennemi. Il ne pouvait tolérer la perte et le départ de l'un des plus redoutables Guerriers Divin dans un moment comme celui-ci, où la prêtresse Aäricia choisissait de disparaître au cours d'une quête en lui laissant la gestion du Royaume d'Asgard.

    Avec pour mission de s'assurer que les troupes d'Asgard continuerait de se renforcer, Keiyan se devait de regarder l'avenir avec sérieux et probité. Cela ne lui plaisait pas, se retrouver ainsi sur le devant de la scène politique et publique de son pays, non Keiyan n'aimait pas cela... malgré tout, il avait aussi ses devoirs à remplir. A cet instant, il devait s'occuper de gérer l'arrivée prochaine de nouvelles forces vives au seins des armées...

    Les deux guerriers, peut-être encore en devenir, se trouvaient devant lui, à plusieurs centaines de mètres et ne l'avaient pas encore sentis. Peut-être car Keiyan ne se trouvait pas dans une situation exigeant de se faire connaître largement à l'avance. Toujours est-il qu'il se signala bruyamment avant d'arriver plus près des deux hommes.

    "Bonjour, je suis Keiyan Guerrin, à qui ais-je l'honneur de m'adresser ?
avatar
WulfFléau de l'Ulfark | Modérateur
Fléau de l'Ulfark | Modérateur

Date d'inscription : 31/01/2014
Nombre de messages : 723
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Sam 22 Mar - 23:00
Wulf écoutait attentivement les explications que lui donnait Andrew à propos de ce qu'était le cosmos. Maintenant qu'il y réfléchissait, il en avait déjà entendu parler, mais pas sous ce nom. Helga la völva, la prophétesse,  du village avait une fois évoquée le sujet mais, elle appelait ça la magie de Volupsa, la magie issu de la création.
 
Wulf garda pour lui ses réserves quant à l'hypothèse qu'il était possible de pleinement maîtriser sa rage, cependant, la théorie d'Andrew avait le mérite de soulever une piste intéressante. Wulf pensa qu'après tout, qu'est-ce qu'il avait encore à perdre en essayant ? Hormis le contrôle. Cette dernière perspective ne l'enchantait guère.
 
Andrew semblait vouloir ajouter quelque chose, mais il s'interrompit soudainement. Lui et ses loups semblaient avoir repéré quelque chose. Le jeune éclat divin fit venir à lui son armure et intensifia son aura. De son côté, Wulf sentit clairement sa rage se réveiller, mais pour l'instant il n'avait pas de problème pour garder le contrôle, seul un bref aura se manifesta pour s'en aller presque aussitôt. Il se retourna à son tour pour voir de quoi il retournait.
 
Dans les instants qui suivirent, un nouvel individu fit son apparition. Wulf n'aurait vraiment pas put dire s'il venait d'arriver ou s'il ne se manifestait que maintenant. Le nouveau venu se présenta à eux comme étant Keiyan Guerrin. Le visage de Wulf se ferma immédiatement, regardant avec méfiance le nouvel arrivant, ne sachant vraiment pas quoi penser de lui.
Il jeta un rapide coup d'œil vers Andrew, se demandant s'il le connaissait, puis regarda Keiyan droit dans les yeux avant de se présenter, tout en tapant son poing sur la poitrine pour saluer son interlocuteur, à l'ancienne.
 
-" Je suis Wulf Haraldsson."
 
Wulf se cantonna à cette phrase, simple et direct. Qu'avait-il à ajouter de toute façon ? Il laissait le soin à Andrew de se présenter lui-même. Pour sa part, il ne pouvait revendiquer le titre de guerrier d'Odin, ne s'en considérant pas digne, ni revendiquer être le porteur de son armure, car il en ignorait toujours l'identité, encore moins revendiquer l'appartenance à son village suite à ce qu'il avait fait. De plus, il ne désirait pas révéler plus d'information sur lui-même.
 
Wulf ferma un instant les yeux, tentant d'évacuer sa nervosité pour éviter que sa rage n'en profite. À première vue, ce Keiyan n'avait pas d'intention hostile, mais encore une fois, les choses pouvaient déraper à tout moment. Wulf attendit la suite des événements dans un certain mutisme, dresser de toute sa hauteur, ne laissant rien paraître malgré le vent glacé d'Asgard, seul le fait qu'il laissait ses doigts jouer avec le casque qu'il tenait trahissait le fait qu'il n'était pas à son aise dans l'affaire.

(Diju, ça fait du bien de s'y remettre:) merci Keiyan )
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Mar - 17:19
Leurs instincts ne les avaient pas trompés... Après quelques minutes d'attentes, un homme arriva.

Depuis combien de temps était-il là? Avait-il suivi la scène qui venait de se dérouler entre Wulf et Andrew? Il n'aurait su le dire... L'homme dégageait une grande sérénité.

Sa façon de s'adresser à eux démontra qu'il s'agissait de quelqu'un de cultivé. Malheureusement le niveau de culture, n'était guère garant d'intention pacifique. L'histoire l'avait déjà prouvé à de nombreuses reprises. Combien d'innocents avaient perdu la vie pour les idées de ces gens pensant détenir le savoir.

Mais Andrew ne voulait pas se laisser influencer par sa première impression, certes elle aurait son importance, mais pour l'instant il devrait en faire fit et laisser une chance à cet homme. En restant néanmoins sur ces gardes.

Il laissa disparaitre son aura émeraude et se présenta en inclinant légèrement la tête, mais en gardant les yeux sur son interlocuteur.

"- Je suis Andrew Sutherland, Éclats divins des loups d'Odin. Pouvons-nous savoir à qui nous avons, nous-mêmes, honneur?"

Geri et Freki semblèrent imiter leur frère. Relâchant légèrement leur prise dans le sol, signe qu'ils n'allaient pas sauter à la gorge du nouveau venu, du moins tant qu'il ne ferait rien les y encourageant.

/HRP: Je confirme quel bonheur de pouvoir reprendre le rp :p
avatar
KeiyanGuerrier Divin d'Alpha
Guerrier Divin d'Alpha

Date d'inscription : 16/05/2011
Nombre de messages : 8604
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas
Ven 4 Avr - 18:00

    «Ase de Fafnir, Gardien et Protecteur de l'Etoile d'Alpha» leur répondit le jeune guerrier
    «Du moins tel est mon titre officiel et grandiloquent... celui des grandes occasions... Appelez-moi Keiyan, tout simplement»



    Tout en s'approchant, Keiyan avait bien compris que l'un des deux hommes semblait mal à l'aise, comme s'il craignait de se laisser déborder par... et bien par des instincts qui se seraient trompés. Mais, en l’occurrence, Keiyan avait affiché l'air de quelqu'un de simplement curieux d'en apprendre plus sur la présence de deux hommes dans le coin, aussi ne s'inquiétait-il pas outre mesure d'une éventuelle attaque contre lui. Il était certain de pouvoir réussir à la mater, sans effusion de sang. Et sans transpirer. Sa confiance, en cet instant, était extrême.


    «Wulf et Andrew...
    Je tacherais de m'en souvenir, surtout si je dois vous revoir dans d'autres circonstances mais... pourquoi vous trouvez-vous ici ? L'un de vous essaie t-il d’entraîner l'autre ? La maîtrise des énergies qui circulent en nous n'est pas chose aisée... Malheureusement, je n'ai pas de conseils à donner... Il faut simplement réussir à trouver ce qui est le siège de votre âme et le faire grandir toujours plus...»



    Il était réellement curieux, ne s'inquiétant pas des loups domestiqués d'Andrew.
    Ni de cette lueur passionnément violente qu'il distinguait dans les yeux de Wulf.
avatar
WulfFléau de l'Ulfark | Modérateur
Fléau de l'Ulfark | Modérateur

Date d'inscription : 31/01/2014
Nombre de messages : 723
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Ven 4 Avr - 23:25
Wulf écouta Keiyan se présenter. Il préférait effectivement se cantonner à l'appeler par son prénom, le reste, ça ne servait qu'à épater la galerie. Il ne put s'empêcher de se demander si tous les guerriers divins avaient des titres de ce genre. Il ne voyait pas vraiment l'intérêt de tout ce bazar. Pour l'instant, Keiyan lui laissait plutôt une bonne impression.
 
Keiyan s'approcha, remplit d'assurance, mais les observaient aussi avec curiosité. Tout cela ne contribuait pas à mettre Wulf  plus à l'aise. Il sentait que la suite n'allait pas lui plaire.
Keiyan leur demanda ce qu'ils faisaient ici, à ces mots Wulf se renfrogna, lâchant un léger grognement, c'était arrivé. Il semblait croire que lui et Andrew s'entraînaient ensemble, si seulement ça avait été le cas.
 
-"Ce qu'on fait là ?"
 
Brusquement, Wulf jeta son casque au sol, le laissant rouler dans la neige aux pieds de ses deux compagnons (quatre en comptant Geri et Freki). Ce geste contrastait avec le calme dont il avait dit la phrase. Puis, il leurs tourna le dos en s'éloigna de quelques pas.
 
-"Vois-tu ces ruines, Keiyan ?  C'était mon village. Tout à été détruit, tous les habitants ont été tués."
 
Il se retourna ensuite vers Keiyan et Andrew observant la réaction du premier avec attention. Encore une fois, un fin aura agressif se manifesta, mais là encore Wulf gardait le contrôle de ce qui se passait. Néanmoins, il sembla pendant un bref instant sur le point d'exploser, mais cette fois encore c'était plus tourné contre lui-même que contre Keiyan ou Andrew.
 
-"Inutile de cacher vérité, c'est moi le responsable de tout cela. Le jour même où j'ai reçu cette armure. Je suis la personne ayant causé ce massacre et encore il doit sûrement rester des corps dans la forêt. Andrew est arrivé il y a peu, beaucoup trop tard pour pouvoir faire quoique ce soit."
 
Wulf s'avança un peu dans les ruines de ce qui avait été sa maison. Il se calma, faisant disparaître son aura. Tout cela ne servait à rien, cette colère ne ramènerait personne à la vie. Tout ce qu'il pouvait encore faire, c'était d'agir comme il l'avait toujours fait, avec franchise, il était de toute façon inutile de cacher ce qui s'était passé, ni ce qu'il était.
 
-" D'après les observations d'Andrew, il se pourrait que je sois un Berzerk. Même si ça pourrait expliquer mon geste, ça ne change rien à mes actes. J'ai commis un crime contre le peuple d'Asgard en utilisant une des armures de ses protecteurs. Je ne sais toujours pas pourquoi le seigneur Odin m'a permis de la porter, malgré tout je suis prêt à comparaître devant la justice du royaume pour répondre de mon crime."
 
Wulf se laissa allez contre le dernier pilier qui tenait encore debout, croisant les bras observant les alentours, il repéra ci et là certains objets qui avaient échappé au carnage. La suite des évènements étaient entre les mains d'Andrew et de Keiyan. Quoi qu'ils décident, Wulf était prêt à l'accepter si ça pouvait lui permettre de se racheter d'une manière ou d'une autre.
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Avr - 14:22
Ainsi, ils étaient face à l'un des plus puissants protecteurs du royaume. Le guerrier divin d'Alpha. Dans les livres qu'il avait lus dans la bibliothèque du village Magnir, Andrew avait pu lire des références sur les protecteurs d'Alpha. D'après ce qu'il avait compris, ils étaient les héritiers d'un puissant guerrier qui s'était baigné dans le sang du dragon Fafnir.

Il avait aussi lu, que le prédécesseur du guerrier qui lui faisait face fût Siegfried et celui-ci était l'un des plus puissants guerriers de sa génération, si ce n'est le plus puissant... en était-il de même pour celui qui leur faisait face? La réponse à cette question n'était pas pour tout de suite. Il était face à un haut personnage du royaume et celui-ci méritait tout son respect.

Puissants dans la compréhension de leurs frères, Geri et Freki se détendirent complètement et commencèrent à s'éloigner. Cela faisait un long moment qu'ils étaient aux aguets et la faim commençait à les tirailler. Convaincus qu'il ne pouvait rien arriver de fâcheux à Andrew, ils se mirent à traquer leur futur repas.

Alors que les deux loups s'éloignèrent, Wulf répondit à Keiyan. Il se sentait toujours aussi coupable, malgré la tentative d'Andrew... Après tout quoi de plus normal, il comprenait que son nouvel ami ne pouvait faire autrement. Il avait ôté la vie à bon nombre de personnes...

Lorsque Wulf eut terminé d'expliquer la tragique situation, Andy s'avança d'un pas et retira son casque pour le placer sous son bras.


" Quant à moi, j'étais dans la forêt d'Epsilon, j'essayer de mieux appréhender mon cosmos d'une manière différente que celle qui me fut enseignée par mon maître... L'un de tes frères Keiyan... Le guerrier divin d'Epsilon.


Et alors que je m'apprêtais à me rendre au palais de Polaris, afin d'affirmer mon dévouement à Odin, j'ai ressenti que quelque chose se passait ici et j'ai accouru... 


Malheureusement, comme l'a dit Wulf, je suis arrivé trop tard pour pouvoir faire quelque chose."

Il se rappela de tout ce qu'il s’était passé depuis quelques heures. Aurait-il pu faire plus? Sans doute que non, mais il ne pourrait s'empêcher de se repasser l'histoire en boucle pour trouver ce qu'il aurait pu faire de plus.

"Wulf...
Si tu dois comparaître devant la justice d'Odin, je serais à tes côtés... De toute façon. C'est au palais que je comptais me rendre avant d'arriver ici."

Se retournant faire Keiyan il reprit.

" Qu'en penses-tu Keiyan, ais-je raison de penser que Wulf abrite l'âme d'un berserk et que s'éveiller en tant que guerrier d'Odin à créer une déferlante d'énergie incontrôlable pour un non-initié ? "


Andrew, posa cette question en espérant que le guerrier d'Alpha pourrait répondre. Wulf avait réellement besoin de comprendre ce qui lui arriver et Andy était décidé à l'aidé dans sa "quête".
avatar
KeiyanGuerrier Divin d'Alpha
Guerrier Divin d'Alpha

Date d'inscription : 16/05/2011
Nombre de messages : 8604
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Avr - 16:48
    "Loin de moi l'idée de me prétendre expert en la matière mais...
    Je sais qu'il est parfois difficile de maitriser de nouveaux pouvoirs, de nouveaux dons qui nous sont accordés par les dieux. Je pense, Wulf, que tu devrais tenter d'en discuter avec nos prêtres et prêtresses, ou mieux encore voir si Odin ou une autre de nos divinités saura répondre à tes questions... Mais je crains que cela ne soit difficile.

    En tant que Berserk, tu représentes un danger pour la population, je ne sais si la maitrise de ton cosmos t'aidera à ne plus devenir un tel être... Tout au plus réussira tu sans doute à concentrer ta rage sur les véritables ennemis de notre Royaume. C'est, je pense, ce à quoi tu devrais t'atteler. Réfléchir à ce qui t'as fait perdre ton calme et ta maitrise de toi pour ne plus te retrouver dans une telle situation à l'avenir. il n'ya qu'en acceptant cette part de toi que tu seras plus à même de gérer ces pulsions qui naissent en toi"


    Le regard de Keiyan était francs et dur, signe qu'il restait inquiet malgré tout pour la population Ase. Mais il lui fallait avoir confiance dans les dieux de son peuple.

    "Allons rencontrer d'autres personnes, peut-être auront-elles plus de réponses à tes questions Wulf. Quant à moi, je dois transmettre certains développement à Aâricia et veiller avec elle à la bonne marche de notre royaume. Nous nous reverrons donc bientôt, je suppose.
avatar
WulfFléau de l'Ulfark | Modérateur
Fléau de l'Ulfark | Modérateur

Date d'inscription : 31/01/2014
Nombre de messages : 723
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Avr - 22:03
Wulf était toujours adossé à son pilier, il écouta calmement ce qui suivi. Andrew réaffirma son attention de l'aider. Cela toucha Wulf bien qu'il n'en laissa pas paraître grand-chose. Andrew interrogea ensuite Keiyan à propos du fait qu'il était un Berzerk.

Keiyan conseilla à son tour à Wulf d'aller demander des conseils à des personnes plus qualifiées, voir aux dieux. Mais plus que tout, Keiyan semblait s'inquiéter du danger potentiel qu'il représentait pour la population d'Asgard. Comment Wulf pourrait le contredire ? Il pensait exactement la même chose sur ce point.


-"Sûr ce point là on est d'accord, tant que je ne trouve pas un moyen de me contrôler, je suis une menace pour tout le monde. "

Une fois que Keiyan eut finis de parler, Wulf resta encore silencieux quelques instants, réfléchissant à la voie qu'il devrait suivre.  

-"Je comptais de toute façon éviter les lieux peuplé pendant un moment, tant que je n'arriverai pas à me contrôler. J'ai déjà suffisamment fait couler le sang des innocents comme ça."

Wulf avança de quelques pas dans les ruines, puis s'abaissa et plongea la main dans les débris et en ressortit quelque chose. Il s'agissait d'une peau d'ours, souvenir d'une chasse à laquelle il avait participé il y a 2-3 ans. Il revêtit ensuite la fourrure, comme s'il s'agissait d'une cape, comme les Berzerkers le faisait il y a plusieurs siècles.

-" Cette cape avertira ceux qui croiseront mon chemin de ce que je suis, je l'espère. Je suis ce que mes actes font de moi, et même les dieux ne peuvent changer cet état de fait."

Wulf affichait une mine déterminé, il était décidé à se mettre au service d'Asgard, autant par loyauté envers sa patrie et ses dieux que par désir d'expier ses fautes. Mais, dans son regard, on pouvait encore distinguer sans peine une lueur de la rage qu'il abritait. Wulf avait-il vraiment la force de dompter cette puissance ? Où s'engageait-il dans un combat perdu d'avance contre sa propre nature ?

-"Je suis prêt à donner ma vie pour Asgard, et ce depuis ma naissance. Si Asgard est menacé, vous pouvez compter sur moi pour me battre. Je le jure par la mémoire de mes ancêtre et sur ce qui reste de mon honneur. "

Pendant qu'il disait Wulf serra le poing qu'il s'était blessé lors de sa dernière crise de rage, rouvrant un peu ses plaies, quelques gouttes de sang coulèrent entre ses doigts, tombant sur la neige à leurs pieds. Bien que ce n'était pas grand-chose, c'était suffisant pour faire ressurgir brièvement toute l'agressivité dont il était capable dans son regard.

-" Je suis prêt à venir répondre de mon crime. Je paierai le Wergeld, le prix du sang, si c'est jugé nécessaire et me soumettrai au jugement quel qu'il soit. Mais... en tout temps, en toute circonstances et en tout lieux je suis prêt à mourir pour protéger cette terre et ses habitants... de leurs ennemis, ou de moi-même."

Wulf, sentait à nouveau sa rage grandir, mais cette fois, elle ne semblait pas tenté de prendre le contrôle. Il avait plutôt l'impression qu'il s'agissait... d'autre chose... comme s'il se réjouissait intérieurement à l'idée des combats à venir. Wulf avait déjà noté le plaisir qu'il prenait à se battre, mais avait toujours trouvé que ça avait quelque chose de... malsain. Il pensa que Keiyan n'avait probablement pas tord sur le fait qu'il devrait probablement se découvrir lui-même, avant d'espérer se maîtriser.

Wulf se mit ensuite à retirer les pièces de son armure manuellement.

-"En attendant qu'on statut sur mon cas, je ne porterai plus cette armure... je ne m'estime pas digne de revêtir l'une des protection du seigneur Odin."

Il tourna ensuite son regard vers Andrew.

"Il faudra que tu m'apprennes ton tour pour enlever et enfiler ton armure sans bouger, ça a l'air plutôt pratique..."
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Mai - 12:23
Tout était dit? Bien sur que non... En fait rien n'était encore fait. Andrew n'avait fait qu'émettre une hypothèse que le guerrier divin d'Alpha n'avait pu n'y infirmer ni confirmer. 

Si un tel homme ne pouvait en dire plus qui le pourrait mis à part les dieux?

Toujours est-il que le côté dangereux de Wulf était bel et bien confirmer, en effet un homme ne pouvant contrôler ces pulsions pouvait représenter un grave danger pour la population sans défense de la région.

Avant qu'Andrew puisse parler, le jeune guerrier s’empara d'une peau d'ours et s'en couvrit les épaules. Signe ancestral des Berserks la cape aurait pour fonction de prévenir le monde de sa condition.

Andy s'avança vers Wulf.

"- Comme je te l'ai dit, je t'accompagnerai jusqu'au palais et si par malheur ta rage venait à reprendre le dessus... Je fais serment de t'empêcher de nuire à quiconque!"

Avant de se mettre en route, Wulf décida de retirer son armure, pièce par pièce et demanda à Andrew de lui apprendre comment le faire sans effort.

"-Malheureusement mon ami, je ne sais pas moi même comment j'arrive à la faire... Sans doute est-ce inconscient et lié au cosmo..."

Sans en dire plus, le petit groupe se dirigea a travers les bois vers le palais. Evitant avec les plus grand soin les zones peuplées.

HRP/ Encore toutes mes excuses pour le temps de réponse ainsi que la longueur du poste j'avoue être un peu perdu quant à notre destination.
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Rencontre


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya :: Zone Guerre Sainte :: Cercle Polaire Arctique :: Autres Lieux-