avatar
Lilith_oldEn Test RP

Date d'inscription : 17/02/2014
Nombre de messages : 133
Age : 31
Autres comptes : Calysto / Minami

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Fév - 18:31
Durant mon voyage pour Asgard, j’avais perdu la notion du temps. J’ignorais combien de jours où de semaines s’étaient écoulées depuis que j’avais entendu cette voix qui m’avait incité à venir en ses lieux. Le froid était intense et heureusement pour moi, j’avais prévu des vêtements plus chaud même si cela ne m’empêchait pas de trembler comme une feuille tandis que j’avançais sur ce chemin de neige d’un pas lent. J’ignorais où je devais aller exactement et j’ignorais combien de temps allais-je pouvoir tenir. Cela faisait quelques jours que je n’avais rien avaler, plus de provisions, c’était de ma faute et mes forces commençaient à m’abandonner de minutes en minutes.

« Quelle idiote… Je n’aurai jamais du… »

Le vent s’intensifia subitement et j’étais obligée de me protéger  avec mes mains. Quelques pas s’en suivaient et je me retrouvais sur les genoux, à bout de force. Je regardais droit devant moi tandis que les flocons de neige s’écrasaient sur mon visage grâce au vent et j’esquissais un fin sourire avant de m’écrouler totalement sur le sol glacé. Les yeux mi-clos, j’observais le jardin de neige qui s’étendait au loin et personne à l’horizon.

« Finalement, c’est mieux ainsi… » D’une voix faible.

Je devais payer pour les crimes que j’avais commis et pourtant, je me relevais avec difficulté. Je savais parfaitement que la mort était une délivrance pour moi mais au fond de moi, je voulais continuer à vivre et trouver un remède, si il en existait un, pour me guérir de ce mal qui habitait à l’intérieur de mon corps. Après avoir parcouru deux cents mètres, je finissais par m’écrouler à nouveau sur le sol car je n’avais plus la force d’avancer, ni de faire le moindre mouvement d’ailleurs.

« Je n’en peux… plus… »

Mon corps commençait à s’engourdir et très bientôt, le froid n’avait plus du tout aucun effet sur moi, enfin, je ne le ressentais plus car je me sentais partir. Ma vue commençait à se troubler et petit à petit, je fermais complètement les yeux pour perdre connaissance. Il ne restait plus beaucoup de temps avant que je pousse mon dernier souffle.

(HJ: Un peu court, désolée ^^)
avatar
Asyn

Date d'inscription : 24/11/2008
Nombre de messages : 1253
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Fév - 22:13
Mes jambes parcouraient cette neige, qu’il avait autre fois fouler. Elles marchèrent d’un pas lent, alors que mon regard scrutait la moindre étendue qui se dessinait sous mes yeux. Mon esprit se rappelait ces moments passer avec le silence de la forêt ou seul un craquement de neige résonnait de temps à autre dans les vallées d’Asgard. Mon esprit ce souvenait des longues marches, dans le royaume des glaces, ou mon regarda scrutai le moindre signe, de proies. Ils se souvenaient de ce temps ou il avançait dans cette neige des journées durant, ses frottants les mains et le corps pour se réchauffer. Un sourire se dessina sur mes lèvres pensant à ses spectacles qui ne pouvaient naitre que dans ces lieux, à ce moment de solitude devant cet âtre de fortune, ainsi que mes longs parcours avec mes frères et sœurs pour leur montre le monde qu’étaient les nôtres.

Et ce fut dans ces plaines que ma vie prit un tournant inattendu. Elle avait lutté pour rester parmi ce monde, lutter pour repousse l’invitation de Freyja à la rejoindre dans son merveilleux palais. Mon sang s’était versé sur cette neige, mon esprit s’était accroché aux appels de ceux qui m’étaient chers et ce fut Odin qui m’aida dans cette lutte épuisante. Il avait fait de moi une de ses guerrières, celle dont on chante les légende, m’avait appris ce que je devais savoir, sur cette énergie qu’il avait nommée cosmos. Me pas avancèrent donc dans ce tapis de souvenir, quand mes yeux au loin virent un étrange spectacle. Une silhouette marchait comme moi dans les neiges d’Asgard, luttant contre les vents froids du royaume du nord. Elle tomba sur les genoux, puis tout son corps s’allongeant sur le tapis froid d’Odin. Je regardais la scène sans bouger, alors que cette voit, la même que le jour ou Odin m’avait fait Valkyrie, résonnait intérieurement, me poussant à marcher vers ce corps qui restait là inanimé.

Je le regardais quelques instants, puis un bras prit l’un des siens et la hissait sur mon dos. Et ma marche repris vers cette maison qui m’avait vue grandir, je marchais vers cet endroit empli de chaleur, de gaité et de tant de gentillesse, ce lieu où j’avais fait mes premières armes, sans même y réfléchir. Mes pas furent lents, supportant cette personne que j’avais sur le dos et affrontant ce vent, ils avancèrent suivant ce chemin qu’in connaissait si bien, jusqu’à voir au loin ces lumières oranger. Ma bouche prenait l’air aussi rapidement qu’il le pouvait, donnant à ce corps ce dont il avait besoin pour continuer son avancé. Et enfin mon pied frappa dans cette porte en bois et l’apporte s’ouvrit sur ce lieu empli de chaleur qui inondait de suite mon corps et celui de ma passagère.

« Asyn !!! T’es revenue!... C’est quoi que tu as sur ton dos. »

Je rentrai dans cette modeste maison et déjà les plus jeunes venaient m’assaillir de question, je leur souriais, avançant vers un lit qui se trouvait dans une petite pièce un peu plus loi tout en leur répondant.

« Un jeune femme.»

Il me regarda tout avec un visage interrogateur, se demande depuis quand je ramenais les personnes égarer  dans les vents du nord. Ma mère arriva, demandant où j’avais trouvé ma compagnie endormie et je lui expliquais ce que j’avais vu. Elle partit faire bouillir de l’eau et préparer de quoi mange pour l’heure ou son réveil sonnerait. Alors que pendant ce temps j’installais la nouvelle venue dans ce lit, lui, fit sortir les enfants de la chambre leur disant qu’il lui faillait de l’espace. Je lui enlevais ses vêtements mouille par la neige, l’installa sous ces couvertures épaisses afin de la réchauffer et parties ordonnant aux enfants de laisse notre invite dormir. Et pour les faire patienter de cette curiosité je les amusais créant de petites formes de glace dans un coin de la maison.
avatar
Lilith_oldEn Test RP

Date d'inscription : 17/02/2014
Nombre de messages : 133
Age : 31
Autres comptes : Calysto / Minami

Revenir en haut Aller en bas
Lun 24 Fév - 11:32
Malgré le froid intense qui régnait en ses lieux, je ne ressentais plus rien. J’étais simplement allongée sur ce tapis blanc qui recouvrait le sol et je ne bougeais plus. A vrai dire, j’étais dans l’incapacité de faire le moindre mouvement, je n’avais plus de force et je me sentais partir au fil des minutes qui s’écoulèrent. Quelques instants plus tard, je sentais la présence d’un être proche de ma personne. Il m’était impossible l’être à mes côtés car j’étais dans l’incapacité d’ouvrir les yeux. Quelques instants plustard, on était entrain de me lever pour me porter et je pouvais en conclure qu’il s’agissait bien d’un être humain et non d’un animal.

Le vent était très fort et durant le trajet pour une destination inconnue, je perdais à nouveau connaissance. En étant dans cet état, il m’était difficile de connaître la situation dans laquelle je me trouvais, il fallait juste espérer d’être tombée sur une bonne personne. Après un certains temps, je pouvais sentir qu’on était entrain de me toucher où plus précisément, on enlevait mes vêtements. Etais-je tombée sur un homme qui allait abuser de moi alors que j’étais dans l’incapacité de me défendre ? Je ne pensais pas vu que je sentais la chaleur et la douceur d’une couverture recouvrant entièrement mon corps. Je me sentais bien et en sécurité, c’était une première pour moi.

Au bout de quelques heures, j’ouvrais lentement les yeux, fixant le plafond durant quelques secondes avant de me redresser d’une façon brutale. Je remarquais que je n’avais plus mes vêtements et que je me trouvais dans une chambre. La personne qui était venue à mon aide, avait un bon fond finalement. Je sortais du lit pour me diriger vers la fenêtre afin d’observer l’extérieur de la bâtisse et ensuite, je portais mon attention sur la porte qui donnait l’accès à une autre pièce. Je retournais près du lit pour saisir une couverture afin de recouvrir mon corps dénudé et je me dirigeais vers la porte. Posant la main droite sur la poignée, je ne savais pas comment j’allais réagir lorsque j’allais me retrouver devant ses personnes. Une chose était certaine, ils étaient plusieurs vu qu’ils y avaient plusieurs voix différentes, certaines étaient plus jeunes que d’autres.

Finalement, j’optais pour les remerciements car c’était grâce à l’une de ses personnes que j’étais toujours de ce monde. Tournant la poignée de la porte, j’ouvrais cette dernière pour rejoindre les inconnus et je posais mon regard sur eux pour les détailler dans un premier temps. Je remuais légèrement les lèvres avant de laisser sortir les mots pour exprimer ma gratitude envers eux.

« Bonjour, je tiens à vous remercier de m'avoir aidé, je vous dois la vie. »


C’était un bon début pour entamer une conversation avec eux même si c’était des parfaits inconnus pour moi et vice versa.
avatar
Asyn

Date d'inscription : 24/11/2008
Nombre de messages : 1253
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Fév - 22:13
Et elle se réveilla, s’en roulant dans la couverture avec laquelle je l’avais couverte. Mon regarda regardais cette jeune femme, que mon corps avait porté jusqu’ici, examinant ces cheveux d’une couleur inhabituelle, ces yeux de la même couleur. Puis le son de sa voix sortie de ce corps, nous remerciant pour lui avoir sauvé cette vie. Mon regarda, mon visage restant avec cette même expression. Et ma jeune sœur allait vers cette étrangère tirant légèrement sur la couverture.

« Dit, dis, tu viens jouer avec nous ? Asyn nous fait des statues de glace. Faut lui dire ce qu’on veut et elle la fait. »

J’eus un léger sourire, m’étonnant encore de cette facilité qu’elle avait à parler aux inconnues. Puis une autre voix m’interpella, me rappelant que je lui avais promis une de ces sculptures de glace. Ils m’avaient parlé de celle guerrière de légende, dont j’étais la représentante, de ses monstres mythologiques des Grands Nord. Je lui souriais, et doucement mon cosmos envahis cette pièce, ramenant le froid des nos contrer, avec cet aura blanc aux reflets bleus m’entourer. On pouvait voir l’âtre vaciller, mes frères et sœur frissonner. Alors que ma main se tendit au-dessus de ce sol en bois et des filaments de glace s’en échappaient, ils se dirigèrent lentement vers ce sol s’entremêlant pour former petit à petit une statue. Elle représentait les guerrières d’Odin, affrontant des géants des glaces. Elle était vêtue d’armure similaire à la mienne, ainsi que ce Jötun ennemis des nos dieux. Puis doucement, mon cosmos disparaissait doucement de cette maison qui m’avait vue grandir. Je pouvais entendre des cris de joie sortant du corps de ma famille, les yeux de jeune sœur brillant face à la statue.

Et au loin on pouvait entendre ma mère demandant aux enfants de laisse notre invité. Elle arrivait avec une assiette fumante, d’ou ce mélangeait diverse odeur. Je leur disais également de la laisser tranquille pour qu’elle puisse nourrir ce corps qui avait été meurtri par le froid de nos contrées.

« Si vous voulez vous habiller avant vos vêtements sont là bas. »

Je lui indiquais une pièce ou il faisait relativement chaud. Mais voilà qu’encore une fois un de me frère me tira la manche pour me demander une nouvelle fois une statue de glace. Je lui promettais un avant qu’il aille se coucher. Puis, ma voix s’adressa de nouveau mon inviter.

« Ma mère vous a préparé de quoi manger. »
avatar
Lilith_oldEn Test RP

Date d'inscription : 17/02/2014
Nombre de messages : 133
Age : 31
Autres comptes : Calysto / Minami

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Fév - 11:01
Après les avoir remercié pour m’avoir sauvé la vie et je baissais les yeux vers cette enfant qui s’était rapprochée de ma personne pour tirer légèrement sur la couverture qui recouvrait presque entièrement mon corps. La gamine me demanda si je venais jouer avec eux, m’expliquant également qu’Asyn était capable de faire des statues de glace et je relevais mon regard sur cette dernière suite à cette révélation.

« Oui, avec plaisir. » Répondais-je à sa question tandis que je regardais de nouveau l’enfant devant moi.

Quelque chose était entrain de se produire sous mes yeux, une aura blanche aux reflets bleus envahissait la pièce et le froid commença à envahir la pièce où nous nous trouvions. Heureusement que j’avais la couverture sur moi pour me protéger de la température qui venait de baisser et je portais mon attention sur la responsable de ce phénomène, Asyn. J’étais stupéfaite et à la fois intriguée par le spectacle qui se déroulait sous mes yeux. Lorsqu’elle termina sa création, il n’y avait aucun doute là dessus, cette jeune femme était très douée et étrange à la fois. Suite à cela, je souhaitais lui montrer que j’étais capable également de dévoiler une aura blanche mais en repensant à mon côté sombre, je m’obstinais de le faire pour éviter de leurs faire le moindre mal. De plus, une odeur de nourriture me parvenait jusqu’aux narines et j’avais très faim sur le coup.

Une femme plus âgée que les personnes présentes dans la pièce, demanda aux enfants de me laisser et je les regardais s’éloigner avec un petit sourire avant de reporter mon attention sur Asyn qui en fît de même. Une assiette posée sur la table et je pouvais entendre mon ventre gargouiller. Avant de prendre place à la table, la jeune femme m’indiqua où se trouvait mes vêtements et elle ajouta également que sa mère m’avait préparé quelque chose à manger. Avant de passer à table, il fallait me vêtir que cela ne se faisait pas de se balader dans cette tenue devant des inconnus.

« C’est très aimable de votre part et je vous en remercie. »

Souriant à la jeune femme, je me dirigeais vers la pièce qu’elle m’avait indiqué quelques minutes auparavant et je laissais tomber la couverture à mes pieds pour commencer à m’habiller. Durant ce moment, je pensais à nouveau à ce qui venait de se passer sous mes yeux, Asyn était comme moi et était-ce le hasard qui l’avait conduit jusqu’à moi ? Difficile à répondre à cette question pour le moment et je me devais de lui en parler mais pas de suite. Mon estomac réclama à nouveau de la nourriture et lorsque j’étais habillée, je les rejoignais dans la pièce principale pour me mettre à table. Je commençais à manger le plat préparé par la mère de la jeune femme et c’était une évidence, elle savait cuisiner. Je dévorais mon assiette sans me soucier des personnes qui m’entouraient et lorsque je terminais, je portais mon attention sur elles.

« Désolée, ce ne sont pas des manières pour une femme de manger de cette façon mais je n’avais plus rien avaler depuis plusieurs jours. »

Je portais mon regard sur la mère pour la gratifier d’un sourire.

« Merci pour ce plat délicieux, vous êtes une excellente cuisinière. »
avatar
Asyn

Date d'inscription : 24/11/2008
Nombre de messages : 1253
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Fév - 20:24
Je pouvais sentir ce regard sur moi, alors que cette statue prenait vie. Elle m'observa, et moi j'avais continué sans lui prêter attention. Puis elle était allé se changer, alors que mes frères et sœur me posaient un tas de questions sur cette jeune femme. Ils s'imaginaient des folles histoires, imaginant sa folle traverser du monde et ses péripéties. J'en souriais leur disant que cela ne nous concernait aucunement, leur disant de la laisser venir a eu et que peut être un jour elle se confierait à eux, mais pour leur de la laisser se repose et tranquille sans qu'elle ne soit assaillie de questions.

ET elle revient, venait s’asseoir à notre table et dévorant le plat que ma mère lui avait préparé sous le regarde des enfants présents autour de cette table en bois. Ma jeune sœur, la regardait avec des yeux ronds, puis après que notre invite eu finis elle eu un petit rire que je reprenais.

« Elke, ça ne se fait pas »

Elle arrêta de suite, et s'excusa auprès de notre inconnue. Tandis que ma mère disait que ce n'était rien et me demanda d'aller chercher de quoi ranimer le feu.

« Avec tes tours de passe-passe, le feu est presque éteint. »

Je souriais, m'excusant auprès de ma mère et alla chercher du bois dehors à faire de faire renaître ce feu qui mourrait dans l’âtre de ce chemin bien modeste. Et ma mère proposait de servir de nouveau notre rescapée, puis je revenais plaça les bûches près de la cheminée. Et voilà qu'Elke commençait à raconter tout sort de chose à cette jeune femme. Elle lui racontait mes parties de chasse, les moments ou je les emmenais voir les contrées du royaume des de glaces. Puis elle lui racontait, que ce monde ne connaissait ni été, ni printemps, que les dieux du nord nous avaient confié cette tâche bien ingrate de retenir les eaux. Afin que la terre ne soit pas recouverte par les océans de Poséidon. Elle lui raconta que chaque recoin d'Asgard était recouvert d'un manteau des neiges, nous condamnant au froid pour l'éternité. Je l’interrompis doucement, lui demandant de laisser une nouvelle fois en paix cette jeune personne, alors que ma mère, elle, arrivait avec des assiettes fumantes, posant une à une devant les membres de ma famille. Et mon plus jeune frère reprit le discours de ma sœur, assommant encore notre invité avec nos guerrières divins, notre prêtresse qui priait chaque jour pour maintenir ces glaces. Je soupirais, leur disant de se taire et de manger quand la porte d'entrée faisait entendre sa voix. Je me levais, alla voir et trouva un garde devant la porte demandant ma présence au palais. Je soupirais, l'invita à entrer le temps de se réchauffer et il accepta, j'allais chercher mon arc alors que mon cosmos encore une fois se manifesta, et dans des filaments des glaces, une robe ressemblant à une armure légère venait recouvrir mon corps par-dessus les vêtements que je portais. Elle était décorée de runes du nord et après avoir pris mon arc, je me dirigeais vers le plus grand de mes frères.

« Je te laisse la maison sous ta garde d'accord. Je n'en ai pas pour longtemps »

Je m'excusai auprès de ma mère, celle-ci me souriait me disant qu'elle comprenait. Elle rajouta qu'elle m'en voudrait s'il m'arrivait quoi que ce soit. Je lui souriais, commença à partir accompagner du garde tout en lui disant.

« Promis, il ne m'arrivera rien. »
avatar
Lilith_oldEn Test RP

Date d'inscription : 17/02/2014
Nombre de messages : 133
Age : 31
Autres comptes : Calysto / Minami

Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Fév - 18:30
Après avoir dévorée le plat et remercié la mère d’Asyn pour ce délicieux repas, je pouvais entendre le rire de la jeune fille où la guerrière d’Asgard lui avouait que cela ne se faisait pas.

« Laissez, il n’y a pas de mal. » Rétorquais-je avec douceur.

Il était rare de voir une personne manger de cette façon, c’était une évidence mais lorsqu’on n’avait plus mangé depuis plusieurs jours, il était difficile de se retenir lorsqu’on nous proposait un délicieux repas. Néanmoins, la gamine s’excusa et je la gratifiais d’un sourire radieux pour accepter ses excuses. Je me sentais bien avec cette famille car pour la première fois, on m’accordait de l’importance et je n’étais pas considérée comme une meurtrière à leurs yeux, du moins pour le moment. Ils ne savaient rien sur moi et vice versa mais je constatais que ses personnes avaient un bon fond en n’hésitant pas d’aider son prochain.

Après les paroles de la maman, Asyn s’excusa et alla chercher du bois à l’extérieur. La dirigeante de la maison me proposa à nouveau de me servir et j’acceptais avec le sourire car il était vrai que j’avais encore faim. La jeune fille se rapprocha à nouveau de moi pour me conter les différentes choses concernant Asgard et je l’écoutais attentivement. Asyn demanda à sa jeune sœur de se taire et c’était au tour d’un jeune garçon de poursuivre les paroles. Je ne pouvais m’empêcher de rire légèrement suite à cela tandis que la mère venait de servir le repas sur la table. Asyn intervenait à nouveau et on frappa à la porte d’entrée. La guerrière se leva pour aller voir tandis que mon sourire s’effaçait de mon visage. Un garde venait d’arriver sur les lieux et la jeune femme intensifia son cosmos pour se retrouver avec une armure sur ses vêtements. Elle était vraiment magnifique, il fallait l’admettre mais j’étais légèrement inquiète sur la situation.

Elle ordonna à son plus grand frère de veiller sur la maison ainsi que sur tout le monde et elle se rendait à l’extérieur tout en promettant de faire attention. Je restais assise sur mon siège pour réfléchir quelques secondes avant de me lever et je décidais de me lever pour me diriger vers la porte. Comme je le pensais, le jeune homme tenta de m’en dissuader mais j’étais bien déterminée à les suivre et il me laissa passer. Je me rendais à l’extérieur pour me mettre à courir, essayant de rattraper le garde et Asyn.

« Asyn ! Attendez-moi ! Je viens avec vous ! » Criais-je pour tenter de me faire entendre.

J’éprouvais énormément de difficulté pour me déplacer dans la neige et le froid ne m’aidait pas du tout. Seule ma détermination était plus grande et j’allais faire en sorte de les rattraper le plus rapidement possible.
avatar
Asyn

Date d'inscription : 24/11/2008
Nombre de messages : 1253
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Mar - 23:32
Elle s’était levée, me demandant de l’attendre, mon corps se retourna vers cette jeune femme que je venais de sortir des neiges éternelles du père de toute chose. Mon regard se tourna vers ma mère qui à son tour me regardait comme pour dire que c’était à moi de prendre la décision le soldat trépignait d’impatience m’interpellant encore une fois avec ses paroles protocolaires, puis je me retournais et avançais sans dire un mot laissant faire cette jeune femme. Le soldat marchait, m’expliquant la situation qui l’avait amené jusque chez moi. Il me parla d’un homme venant d’un autre contré avec l’espoir de libérer le peuple d’Asgard du joug de Dieux du nord et de ce destin funeste qu’était le nôtre. Et je laissais ce soldat continu dans ce discours sans fin, me racontant que maintenant il menaçait les autres, alors que d’un coin de l’œil je regardais si ma nouvelle amie nous suivait toujours.

Et enfin, après quelques minutes de marche dans paysages maculer de blanc nous arrivions dans le village. Nous pouvions entendre la plaidoirie des cet étranger, leur disant que le père de toute chose était bien cruel de nous laisser vivre sur ces terres geler, il cracha sa haine contre Freyja déesse de la fertilité qui laissait ces terres ronger par recouvert par cette neige qui ne laissait aucun champ pousser. Il s’en prenait à nous guerrière d’Asgard, disant que nous restions dans nos tanières sans chercher la moindre délivrance pour le peuple des grands froids. Un enfant à mes côtés prenait de la neige le temps que ces paroles haineuses se versaient dans les rues du village, tassant la neige et une fois la tache finies arma son bras que j’arrêtai. Je lui souriais, comme pour lui dire de me laisser faire.

Et mes jambes marchèrent vers cet homme, qui a présent se faisait rejeter par les paroles de tout Asgardien. Il fit un pas en arrière, étonner par tant de loyautés envers ses Dieux bien cruelles,  un rictus se forma et avec force son cosmos se libéra de ses chaines alors que sa voix réclamait la mort de ces places sous la protection divine d’Odin. Les personnes se turent et pour toute réponse il n’eut que mon cosmos venait recouvrir celui de notre agresseur. Il se déversa sur dans chaque recoin des rues, sur chaque mur de chaque maison. Les villageois tournèrent leur tête à mon passa. Alors que cet être indésirable intensifia son cosmos, et encore une fois pour toute réponse mon cosmos s’intensifia également sans interruption faisant résonner avec lui les terres d’Asgard et ma voix sortie avec ce calme dont ma famille connaissait tant, ce calme qui ne laissait présager aucune douceur de ma part.

« Vous êtes sur les terres d’Odin, sur les terres du peuple qui sacrifie sa vie pour celle d’autres. Vous venez sur ces terres ou chacun sait pourquoi un tel sacrifier leur est demandé… »

Et comme déranger par mes paroles, cet intrus attaquant sans sommation. Alors que sans un mot un mur de glace apparut devant moi.

« Vous n’êtes pas de taille contre moi, surtout sans armure. »

Et dans ses yeux je pouvais lire cette haine qui l’habitait, il prépara sa deuxième attaque et des chaines de glace apparue sur chaque poignet immobilisant le moindre de ses gestes.

« Partez. Vous n’êtes pas le bienvenu sur ces terres »

Mais rien n’y faisait, cet homme épris par sa haine envers les dieux intensifia encore une fois son cosmos, se libérant de mes chaines et dirigea son énergie vers cet enfant qui voulait lui lancer plutôt une boule de neige.
avatar
Lilith_oldEn Test RP

Date d'inscription : 17/02/2014
Nombre de messages : 133
Age : 31
Autres comptes : Calysto / Minami

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 6 Mar - 12:36
J’avais réussi à attirer l’attention d’Asyn grâce à mes appels et je souriais, visiblement ravie de savoir qu’elle ne comptait pas me demander de retourner chez elle malgré son silence. A présent, je marchais derrière la jeune femme et le garde qui semblait discuter d’un sérieux problème. J’avais un peu de mal à entendre ce qu’il lui disait et à vrai dire, avec le froid qui régnait ici, je n’arrivais pas à me concentrer sur la discussion. Une légère distance commença me séparer du duo vu que j’étais beaucoup plus lente qu’eux et je me mettais à courir à nouveau pour les rattraper.

Quelques instants plus tard, nous étions arrivés à un village et je pouvais entendre les paroles d’un homme qui n’hésitaient pas à cracher son venin sur Freyja ainsi qu’aux protecteur d’Asgard. Si ses paroles étaient fondées, Asyn , qui était une guerrière d’Asgard au vu de l’armure qu’elle portait, ne m’aurait pas aidé lorsque j’étais dans le besoin. Cet homme racontait des mensonges pour enfoncer les Asgardiens, cela ne faisait aucun doute et il voulait que les villageois se rebelles contre les protecteurs. Mon regard se posa sur Asyn qui s’était rapprochée de lui pour lui faire comprendre qu’il n’était pas le bienvenu ici. L’individu n’apprécia pas cela et tenta d’attaquer la guerrière d’Asgard. Chaque actions de cet homme avait été stoppés par un mur de glace et ensuite des chaînes de la même matière.

Elle était très forte et un sourire se dessina sur mes lèvres car j’étais complètement en admiration devant une telle femme. Cependant, l’inconnu ne s’avoua pas vaincu et au lieu d’accepter de partir en paix, il brisa ses chaînes pour s’élancer vers un enfant sans défense. J’étais assez surprise de voir qu’un homme pouvait être lâche et s’en prendre à une personne plus faible que lui.

« Je ne peux pas le laisser faire… »



Suite à mes mots, je pouvais sentir que mon mauvais côté essayant de prendre le dessus et une aura blanche commença à émaner de mon corps.

« Pas maintenant… »

Il était trop tard pour pouvoir réagir et prévenir les habitants qu’ils étaient en danger. Mes yeux venaient de changer de couleur et l’aura que je dégageais, ne cessait de grandir. Sans attendre, je m’élançais vers l’inconnu tout en n’étant plus moi m-même et je l’interrompais dans sa course. Un sourire mauvais se dessina sur mes lèvres tandis qu’il m’envoya son poing dans la figure et j’encaissais le coup avec un léger recule. Un léger filet de sang coula du coin gauche de mes lèvres et mon sourire fît à nouveau son apparition. Il tenta de me frapper à nouveau mais cette fois, j’interrompais son attaque en lui saisissant le poing et de mon autre main, je l’attrapais à la gorge pour directement lui couper le souffle avec une forte pression. Je ne faisais plus attention aux personnes qui m’entouraient, ma vision était simplement basée sur cet homme.
avatar
Asyn

Date d'inscription : 24/11/2008
Nombre de messages : 1253
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
Ven 7 Mar - 19:26
Et alors une chose inattendue se produisit, alors que ce corps étranger fonçait vers cet enfant. Celle que j’avais sauvée des meurtrissures du froid éleva son cosmos, il s’écoulait sans s’arrêter, comme un torrent sans fin. Son corps s’élança vers cet inconnu et engagea ce qui semblait être un combat. Mon corps quant à lui resta pendant quelques instants, mon regard observa cette scène, cet acte de violence dont faisait preuve cette jeune femme faisant fi de ce coup de poing qu’elle avait reçu.

Et une main vient saisir la gorge de cet ennemi commençant à la serrer de fur et à mesure. Mon corps était resté interloqué par cette scène. Ses yeux avaient changé de couleur, son regard n’était plus celui qu’elle avait affiché jusqu’alors. Ce regard doux, qu’elle avait juste avant ne montrai plus que sadisme assoiffer par cette violence.

Mon corps prit cette impulsion, faisant courir ces jambes le plus vite possible. Derrière des cris affoler par ce spectacle des murmures disant que cela allait terminer dans un bain de sang. Et puis mon bras saisissant celui d’Irina qui enserrait la gorge de cet homme, il la sera forçant celle-ci à lâcher prise alors que ma voix résonna durement aux oreilles de cette jeune femme

« Cette vie ne t’appartient pas. »

Et d’un mouvement de mains, elle éloigna Irina l’envolant dans sur ce tapis de neige. Je la regardais, attendant une réaction de sa part. Alors que mon cosmos se rependant dans tous le royaume, il semblait ne pas avoir de limite, semblait vouloir faire peur à celle que j’avais recueillie. Alors que pendant ce temps cet inconnu qui avait menacé ce village, reculait dans la neige froide et ma voix s’adressa à lui.

« À votre place, je partirais. Et ne revenez plus dans ce pays »

Et d’une voix douce comme pour calmer un animal, je ‘adressais à nouveau à Irina, lui demandant de se calmer. Je ne la quittais pas des yeux, la regardante avec cette même douceur comme pour lui montre que tout allait bien.

« Il n’y a plus aucun danger maintenant. Tout va bien.»

avatar
Lilith_oldEn Test RP

Date d'inscription : 17/02/2014
Nombre de messages : 133
Age : 31
Autres comptes : Calysto / Minami

Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Mar - 10:28
Etant sur le point de prendre la vie de cet inconnu, quelque chose se produisit. Asyn s’était empressée de nous rejoindre pour m’empêcher d’agir et c’était sur un ton dur qu’elle s’adressa à moi. Après m’avoir forcé à lâcher prise sur ma proie, elle m’envoya sur le sol recouvert d’un tapis blanc et après cette chute amortie par la neige, je me redressais pour regarder la jeune femme dans les yeux. Le sourire sadique, souvent présent lorsque j’étais dans cet état, venait de s’effacer pour laisser place à des grognements et des grincements de dents. Durant ce temps, elle ordonna à ma proie de quitter le pays immédiatement et pour la première fois, je m’exprimais sous cette forme dans une rage folle.

« Noooooooooooooooonnnnnnnnnnnnnnn !!! »

Le son de ma voix résonnait dans le village telle une bête féroce qui rugissait pour exprimer son mécontentement. Asyn porta à nouveau son regard sur moi et m’avoua qu’il n’y avait plus de danger. Sa voix douce et mélodieuse, avait créé un impact sur la situation dans laquelle nous nous trouvions. Mon cosmos commença à baisser d’intensité tandis que je m’avançais vers elle dans une marche lente. A quelques mètres de la jeune femme, je tendais un bras vers cette dernière tandis que deux larmes parcouraient mes joues. Ce phénomène ne s’était jamais produit auparavant et lentement, je commençais à me calmer.

« Pardonne-moi… » Marmonnais-je à voix basse tandis que j’étais entrain de redevenir moi-même.

Un sourire rempli de regrets se dessina sur mes lèvres mais mon regard se focalisa à nouveau sur la présence de cet individu qui s’éloigna de la scène en courant. Dans un saut, je passais au dessus d’Asyn pour m’élancer à la poursuite de l’homme. La rage était à nouveau présente et mon cosmos rugissait comme auparavant. Par le biais de ce dernier, j’arrivais à léviter une branche importante que je m’empressais d’envoyer au niveau des jambes de l’inconnu pour le faire tomber sur le sol. Me trouvant non loin de lui, je passais ma langue sur mes lèvres tout en dévoilant l’habituel sourire sadique.

« C’est terminé pour toi !!! »

C’était la seconde fois que je m’exprimais sous cette apparence et je tendais la main droite vers ce dernier. Il était terrorisé à l’idée de perdre la vie ici et je m’en moquais car tout ce qui comptait pour moi, c’était de le tuer. Une lumière blanche était entrain de se former devant ma main et cela inaugurait rien de bon pour cet homme.
avatar
Asyn

Date d'inscription : 24/11/2008
Nombre de messages : 1253
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Mar - 22:16
Son corps était habité par un être au visage  qui ne désirait que violence. Sa voix n’était plus celle qui avait résonné entre les murs de la maison de mon enfance. Elle était comme ces animaux sauvages enivrée par le sang, elle avait ce ton qui réclamait violence, et son regard un simple humain l’aurait qualifié de bêtes sauvages. Puis soudain la bête en elle se calma, rentrant doucement dans cette tanière sombre d’où elle était sortie. Le corps d’Irina s’avança doucement vers moi et de cette douce voix qu’était la sienne, elle me demanda de lui pardonner, montrant ce visage empli de regret. Mes yeux la regardaient, intégrer et à la fois emplis de tristesse pour cette jeune femme qui semblait ne pouvoir contrôle cette force qui était en elle.  

Ma voix voulut la rassurer, mais alors que son regard se portait sur cet intrus, cette bête féroce resurgissait de l’ombre, sautant au-dessus de moi, ne me laissant aucunement le temps d’agir. Son cosmos s’éveilla avec force, la dirigeant vers cet homme qui avait auparavant menacé ce village le faisant ainsi tomber. Il n’était plus qu’une brebis apeurée face à ce prédateur sans pitié. Ce prédateur retroussant ses babines montrant sa mort à cette proie dont chaque membre se trouvait paralyse. On pouvait l’entendre murmurer des pitiés tremblantes, voir les yeux larmoyants, sa voix promettant qu plus jamais il ne remettrait les pieds sur ces terres glaces. Et le prédateur qu’Irina était devenue, se léchaient les lèvres se délectant de son futur crime, tendant une main vers lui et déployant encore une fois ce cosmos meurtrier.

Et soudain la forêt résonnait, le sol tremblait alors que mon cosmos se déployait dans les cimes d’Asgard. Je le relâchais, ce cosmos dans tout le royaume du père de toute chose. Les oiseaux s’envolèrent comme apeurer, des biches passèrent en courant fuyant ce qu’Irina avait réveillé, alors qu’un chant se fit entendre. Le chant de ces guerrières dont j’étais la représentante s’éleva de mon corps, mon cosmos dessina ces silhouettes mythiques volant au-dessus de moi, s’armant de leur épée et bouclier. Alors que le froid d’Asgard se fit plus mordant, ma voix demanda au villageois de retourner dans leur mansarde et dans un murmure.

« Singing Valkyrie »

À ces mots, ces guerrières de légende se ruèrent vers celle que j’avais recueillie, meurtrisant le corps de cette jeune femme. L’envoyant contre ces arbres afin de l’éloigner de cet inconnu. Mon corps n’était pas resté là, admirant le spectacle, il s’était envolé vers Irina, et quand les valkyries partirent rejoindre Freyja, la première des cet ordre, mon poing rencontrait le ventre de la rescaper avec force, puis des chaines de glaces apparues à ses poignets et cheville l’empêchant de faire le moindre mouvement. Et encore fois mon cosmos fit trembler les terres d’Asgard, faisant tomber la neige percher sur les branches de sapin et moi voix résonnante dans tout la contrer.

« Cela suffit !»    
avatar
Lilith_oldEn Test RP

Date d'inscription : 17/02/2014
Nombre de messages : 133
Age : 31
Autres comptes : Calysto / Minami

Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Mar - 10:28
Etant sur le point de prendre la vie de cet homme, je m’arrêtais au dernier moment car quelque chose semblait me gêner. Jetant un coup d’œil derrière moi, je pouvais voir un phénomène que je n’avais jamais vu auparavant. Asyn déployait un immense cosmos et je remarquais que les animaux étaient entrain de fuir les lieux. Si j’étais moi-même, je les aurais certainement suivi mais ce n’était pas le cas, j’étais différente, le mal incarné en ce moment-même. Pour couronner le tout, j’intensifiais mon cosmos pour lui montrer que je n’étais guère effrayée et que j’étais prête à l’affronter.

La jeune femme prononça deux mots et très rapidement, j’étais assaillies par des fantômes. Ses derniers représentaient certainement des anciennes guerrières d’Asgard, difficile à dire vu que j’avais les yeux mi-clos lorsque je subissais les attaques. Après avoir été violemment projetée contre les arbres, je me relevais lentement suite à l’assaut que je venais de subir. Je pouvais sentir le liquide chaud qui me permettait de vivre, s’échapper des différentes plaies après les différents coups reçus. N’ayant pas le temps de réagir, je sentais une immense douleur au niveau du ventre qui me pencha en avant. Le sang que je venais de cracher à l’impact, entra en contact avec la neige qui changea immédiatement de couleur.

Mon cosmos s’était envolé, je n’éprouvais plus aucune rage, j’étais redevenue celle que j’étais lorsque nous étions dans la maison d’Asyn. Redressant la tête avec beaucoup de difficulté, je pouvais contempler son visage tandis que des chaînes de glace étaient apparues pour m’immobiliser. Sa voix avait résonné dans toute la contrée lorsqu’elle me demanda d’arrêter. En guise de réponse, je lui adressais le même sourire que d’habitude, celui rempli de douceur et de chaleur comme pour la remercier de m’avoir stoppé. Pour la première fois, j’étais ravie qu’une personne puisse m’arrêter, peu importe la manière utilisée pour y arriver.

« Je suis désolée… Je ne le contrôle pas… »

Un nouveau mot d’excuses, même si cet homme avait été odieux avec les villageois, ils ne méritaient pas de mourir. Ma vue commença à se troubler tandis que je n’avais presque plus la force de maintenir ma tête levée, je demandais une dernière requête à la guerrière d’Asgard tant que j’en avais encore la force.

« Achèves-moi… Je t’en… prie… »

Les yeux presque clos, je fixais le sol, attendant patiemment qu’Asyn me prenne la vie pour m’empêcher de nuire à l’avenir.
avatar
Asyn

Date d'inscription : 24/11/2008
Nombre de messages : 1253
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Mar - 22:11
La bête s’était terrée dans son trou sombre, empli de violence et de haine. Il avait laissé place à celle qui avait décidé de me suivre, celle qui avait écouté ma sœur lui raconter les légendes de ce monde atypique. Elle s’excusa, me disant qu’elle ne pouvait contrôle cette force qui était en elle, alors que mes yeux la regardaient toujours avec ce regard sévère que mes frères et sœur connaissaient si bien.  Et il s’adoucir quelque seconde plus tard, mon corps se retourna  et d’un mouvement de main les chaines qui l’entravait disparurent, emporter par le vent. Et alors que ma voix allait lui dire de me suivre, la sienne me demanda l’inimaginable, une chose dont mon esprit ne pouvait accepter. Sa voix me demandait d’en finir avec elle, cela résonnait en moins comme un acte de désespoir, le dernier recours qu’elle avait trouvé pour échapper à ce qui sommeillait en elle.

Mais mon corps, mon esprit, ma voix et mon cosmos réagirent à l’unisson.Mon corps se retourna vers Irina, armant la main gauche afin de gifler sa jouée. Mon cosmos d’un coup résonnait encore une fois dans l’horizon d’Asgard avec plus de force, accompagnant ma voix.

«  La vie n’est pas un objet que l’on peut prendre, à quelqu’un ou à soi même ! Comment oses tu me demander de te prendre la tienne !  Je ne t’ai pas sorti des neiges d’Asgard pour te tuer par la suite ! Alors plus jamais, une telle demande ne devra sortir de ta bouche ! »

Mon cosmos continuait à rependre sa colère dans les neiges froides d’Odin, il donnait cette impression qu’il n’avait aucune limite, qu’il pouvait irradier à l’infini, entourant mon corps.

« Tu ne peux contrôler ce qui est en toi, alors apprends à la maitriser ! Chacun à son fardeau, Asgard a le sien, le peuple d’Odin sacrifie sa vie chaque jour pour celle des autres peuples de cette terre. Nous sacrifions chaque jour notre bien-être pour que les eaux de Poséidon ne submerge pas les terres. La vie d’Asgard n'est qu’un combat perpétuel ! Alors non, je ne prendrai pas la tienne ! Alors, demander la mort sur les terres du père de tout chose, est une insulte pour notre peuple qui luttons pour notre survie chaque jour. »

Et petit à petit mon cosmos diminua, redevenant que douceur. Mon regard continuait à observer Irina, ma bouche soupira légèrement. Un pas fut fait vers Irina, puis mon corps s’abaissa afin de se mettre à sa hauteur. Et d’une voix douce.

« Cette force qui est en toi tu peux la maîtriser, mais pour cela il faut que tu restes en vie. Chaque être à son rôle à jouer. Toi, comme moi»
avatar
Lilith_oldEn Test RP

Date d'inscription : 17/02/2014
Nombre de messages : 133
Age : 31
Autres comptes : Calysto / Minami

Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Mar - 14:58
Rien qu’à l’idée de faire le moindre mal à l’un des habitants d’Asgard, était au dessus de mes forces et pour la première fois, j’avais envie de mourir. Asyn, la jeune femme qui m’avait sauvé d’une mort par le froid, avait réussi à stopper le monstre que j’étais devenue. Blessée par cette dernière, je lui proposais une requête car je n’en pouvais plus de cette chose qui habitait en moi et pour m’en débarrasser, je me devais de disparaître. Ma demande avait été simple et nette. Par contre, je ne m’attendais pas à une telle réponse et j’encaissais la gifle que je venais de recevoir par la guerrière d’Asgard. Vu la réaction qu’elle venait d’avoir et également le cosmos qu’elle venait de déployer, j’écoutais ses paroles que je comprenais parfaitement.

« Je te demande à nouveau pardon pour t’avoir demandé une telle chose… Cela ne se reproduira plus, je t’en fais la promesse. »

La gifle que je venais de recevoir, avait certainement remis mes idées en place et ce n’était pas plus mal, il fallait le reconnaître. Cependant, le cosmos de la jeune femme n’avait pas diminué d’intensité et j’écoutais ses nouvelles paroles concernant mon mauvais côté. Entre-temps, elle m’avait libéré de mes entraves de glace et c’était sur les genoux que je l’observais, écoutant le moindre mot qu’elle prononçait tout en comprenant parfaitement le message qu’elle me fît passer.

« Contrôler cette chose, est impossible. Lorsqu’elle se manifeste, je n’ai guère le temps de m’enfuir où de tenter lutter pour l’empêcher de prendre le dessus. Elle m’a fait commettre des atrocités et j’ai tué beaucoup de personnes… Des innocents… Des enfants… »

En prononçant ses derniers mots, je ne pouvais m’empêcher de verser des larmes qui éprouvaient de la tristesse et de la colère. Je m’en voulais de ne pas pouvoir lutter contre mon mauvais côté car j’étais trop faible pour le faire. La guerrière d’Asgard fît un pas vers moi et se plaça à ma hauteur pour m’encourager et comme elle venait de le dire, chacun avait un rôle à jouer, elle comme moi.

« Aide-moi à la maîtriser… et si je deviens assez forte, je veillerai sur le peuple d’Asgard. »

Les paroles que je venais de prononcer, étaient sincères et malgré les larmes qui coulaient toujours le long de mes joues, j’adressais un léger sourire à la jeune femme.
avatar
Asyn

Date d'inscription : 24/11/2008
Nombre de messages : 1253
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Mar - 21:54
Je pouvais lire la souffrance rongeant cette jeune femme, les meurtrissures que son cœur subissait à chaque apparition de cet être qui sommeillait en elle. Mes yeux regardaient tout ce mal-être s’échapper de son corps. Il ne put s’empêcher de s’attrister à cette vision, cette peur face à cette force qui se cachant elle et qui ne trouvait que cette solution pour s’exprimer. Et ce fut avec surpris qu’ils accueillirent les paroles d’Irina, cette demande particulière. Elle venait demander de lui apprendre à maîtrise le monstre qui était en elle, cet être qui lui avait fait commettre ces atrocités.
Je la regardais, interloquer, alors que mon esprit se demandait si tout ceci était raisonnable. Je ne savais si je pouvais lui apporter cette aide qu’elle espérait tant, ce dont elle avait besoin pour vaincre, lui enseigner ce que le seigneur des terres froides m’avait appris dans ce jardin. Je soupirais, mon corps se leva lentement reprenant ça marche, alors que mon esprit continuait à réfléchir sur cette proposition et sans même attendre la fin de cette réflexion le son de ma voix retentis demandant à cette jeune femme de me suivre

« Suis-moi. »

J’avançais sans même me préoccuper de cet être troubler, marchant dans cette neige sans dire un mot, alors que ma robe elle disparue dans de filet de glace qui s’envolèrent, suivant les caprices du vent froid du nord. Nos pas revinrent à cette maison que nous avions quittée un peu plus tôt. J’ouvris la porte et des cris de joie ses firent déjà entendre, me demandant de tout raconter. Je leur souriais, leur disant que cela viendrait, mais plus tard. Puis j’annonçais à cette famille qui m’avait attendu que j’allais partir pendant quelque temps, en compagnie d’Irina.

« Je par chasser quelque jour avec … Hum… »

Ces mots sortaient en même temps que je prenais nos affaires pour partir affronter l’hiver Asgardien. Je prenais des affaires chaudes pour Irina, un couteau et d’autres choses, je rassurais ma mère lui disant que tout allait bien ce passer que cela n’était qu’une affaire des quelques jours et qu’ils avaient de quoi manger pour cette période. Après quoi je disais au revoir à mes frères et sœur. J’avançais vers l’extérieur tout en disant à ma disciple.

« Allons-y. »

Je l’emmenais dans les profondeurs de la forêt, loin de toute trace de civilisation, l’enchaina à nouveau sans lui laisser la moindre chance de se rebeller, et soudain mon cosmos refit surface, et mon poing venait meurtrir son corps, en lui disant ces simples mots.

« Je suis désolée. »

Je voulais faire sortir cette bête, la voir et forcer Irina à la remettre en cage de son propre chef. Je l’attendais, j’attendais ce monstre.

« Irina, tu peux la soumettre. Force là à te laisser la place. »

avatar
Lilith_oldEn Test RP

Date d'inscription : 17/02/2014
Nombre de messages : 133
Age : 31
Autres comptes : Calysto / Minami

Revenir en haut Aller en bas
Sam 22 Mar - 10:14
Une demande, voilà ce que je venais de faire à la guerrière d’Asgard. Son aide allait être bénéfique pour moi si je souhaitais vraiment maîtriser ce monstre qui habitait mon corps et qui pouvait se montrer à tout moment. De plus, ses crises étaient beaucoup plus longue à chaque apparitions de cet être et la peur de ne plus redevenir moi-même était bien présente. Par contre, Asyn avait réussi à calmer ce monstre lorsque je m’étais attaquée à cet étranger et c’était pour cette raison que je lui avais fait cette demande. J’observais la jeune femme avec un regard rempli de tristesse et de détresse, attendant patiemment sa décision. Si elle refusait de m’aider, je n’avais guère le choix que de quitter les terres gelées d’Asgard. Sa décision venait d’être prise et elle me demanda de la suivre.

« Merci ! » ajoutais-je avec le sourire.

C’était avec un peu difficulté que je suivais la guerrière et tandis que je fixais le sol, je passais à côté des personnes du village avec énormément de hontes suite à ce que j’avais fait. Certaines personnes me voyaient comme un monstre et que je devais quitter Asgard sur le champ. D’autres me voyaient comme la sauveuse de ce garçon et je préférais ne pas réagir, suivant simplement Asyn jusqu’à notre destination. Nous étions retournées jusque chez elle et je souriais légèrement à la vue des enfants. La jeune femme avoua qu’elle partait chasser en ma compagnie et je m’étais rendue compte que je ne m’étais pas présentée.

« Irina, désolée… Je manque de politesse envers les personnes qui m’ont aidé… »

J’étais gênée et mal à l’aise sur le coup. Cependant, les enfants avaient un don pour me remonter le moral. La guerrière d’Asgard prépara des affaires pour notre séjour de quelques jours dans la forêt et lorsque c’était le moment de dire au revoir, je les saluais avec un grand sourire, montrant ainsi que tout allait bien se passer durant ce temps. En fait, c’était une facette et j’étais certaine qu’on allait avoir des problèmes. Je suivais de nouveau Asyn dans les profondeurs de la forêt, loin de la civilisation et d’un coup, je me retrouvais à nouveau enchaîné par cette glace. Ne comprenant pas vraiment le pourquoi de ce geste, la guerrière me frappa à nouveau après avoir fait rugir son cosmos et je crachais du sang sur le sol blanc.

« Pour…quoi ? » lui demandais-je alors que le monstre commença à refaire surface.


Mon regard changea immédiatement d’expression et mon aura blanche fît à nouveau son apparition. L’envie de me jeter sur la guerrière était présente, la rage que j’exprimais en ce moment, était bien plus importante. La bête était beaucoup plus féroce qu’auparavant, sans doute furieuse d’être immobilisée par cette glace et de ne pas avoir la possibilité de réduire en charpie la jeune femme en face de moi. Durant la transformation, j’avais pu entendre ses mots qui me disaient que je pouvais la maîtriser et la forcer à me laisser la place. Ma conscience tentait de prendre le dessus, y mettant toute ma volonté et mon courage mais rien n’y faisait.

« Je… ne… peux… pas… »

Le monstre venait de prononcer ses quelques mots. Ce phénomène était du par ma propre volonté ? Venais-je de faire un pas en avant pour maîtriser mon mauvais côté ?
avatar
Asyn

Date d'inscription : 24/11/2008
Nombre de messages : 1253
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Mar - 10:53
Mes poings frappèrent Irina, meurtrissant son corps, essayant de faire sortir cette chose qui dormait en elle. Ils continuèrent jusqu’à ce qu’elle montre le bout de son nez, et ma voix elle encourage ma nouvelle disciple, elle l’invitait à prendre le dessus, matte cette chose qui lui faisait commettre ce fardeau qui l’avait poussé à me demander la fin de ses jours. Et ses yeux changèrent de couleur comme dans ce village, elle m’avoua qu’elle ne pouvait accéder à ma demande, qu’elle ne pouvait le repousser. Ma voix se fit plus fort, donnant une impression de colère, elle lui disait qu’elle pouvait y arrive que la était son unique salue, son seul repos. Je lui intimais l’ordre de le repousser, ne lui laissant aucun répit, lui disant que cela n’était qu’une question de survie, qu’elle devait avoir envie de vivre cette vie qui ne faisait que commencer.

Les chaines disparues, libérant Irina de ses entraves que j’avais placées. Je continuais à lui parler, lui expliquer que la vie dans la forêt, cette loi qui la régissait. Je lui parlais de ceux qui était chassé et de ces chasseurs foulant de leurs pattes le sol en neige. Je lui expliquais les combats mener dans ces lieux pour la survie de chaque être, les vies donner pour les autres. Mes paroles lui disaient que nos vies n’étaient pas si différentes de ces lieux, que nous aussi nous n’essayons que de survivre, prenant le dessus sur l’autre, mais que la seule question était qui d’entre nous était cette proie qui allait sacrifier sa vie pour l’autre. La regarda droit dans les yeux, la regardant comme si elle n’était qu’une proie de plus à mon tableau de chasse, qu’elle n’était pour moi qu’un animal de plus et dont la vie n’avait aucune importance, que seule ma survie comptait.

« C’est ce qui régit notre monde, cette loi du plus fort comme bon nombre l’appelle. C’est à toi de savoir qui tu veux être. Celle qui réussit à survivre ou celle qui se fait manger par le premier prédateur venu. Laisse ce monstre, comme tu l’appelles, prendre le dessus et tu disparaîtras sans avoir pu protéger qui que ce soit, et plantera ses crocs dans la première gorge qui se présentera à elle, et la toute première sera toi. »

Cela ne me plaisait aucunement, lui parler ainsi n’était pas ce que je voulais au fond de moi. Elle devait juste comprendre ce combat qu’elle devait mener et gagner pour son salue. Mais pour continue, elle devait apprendre à gagner ses combats contre cette chose qui était en elle. J’essayais donc de grader cette dureté sur mon visage, cette expression qu’à tout moment je pouvais la tuer sans la moindre difficulté.

« Mais dans cette loi, chaque être a le pouvoir de battre ses ennemis. Tu as le pouvoir
de combattre cette chose qui est en toi, et de devenir son prédateur, de devenir sa plus grande peur, comme elle l’est pour toi à l’heure actuelle.»


Ma voix commençait à changer, elle devenait une plus douce, et cette fois-ci je lui parlais de cette force que ce monstre possédait. Ce monstre qui n’était autre qu’une partie d’elle même.

« Cette puissance qu’à cet être en toi, tu l’as possède aussi. Alors tu peux prendre le pas sur elle.»
avatar
Lilith_oldEn Test RP

Date d'inscription : 17/02/2014
Nombre de messages : 133
Age : 31
Autres comptes : Calysto / Minami

Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Mar - 10:47
Asyn avait décidé de passer aux choses sérieuses en me frappant à plusieurs reprises pour faire sortir le monstre qui était en moi depuis toujours et elle n’allait pas être déçue. La bête fît à nouveau surface tandis que les entraves de glace l’empêchaient de faire le moindre mouvement. Je pouvais entendre la guerrière d’Asgard me demander de contrôler mon mauvais côté car j’en étais capable d’après ses dires. J’y mettais toute ma volonté ainsi que toute ma force mais rien n’y faisait, je n’arrivais pas à reprendre le contrôle de mon corps. Les chaînes de glace venaient de disparaître, me retrouvant ainsi sur les genoux devant la jeune femme tandis qu’un sourire mauvais se dessina sur mes lèvres. Pourquoi m’avait-elle libéré de mes entraves ? Je voulais lui dire de ne pas faire une telle chose mais seuls ses mots sortaient de mes lèvres.

« Ne… Pas… Ca… »


Néanmoins, le monstre hésita à s’en prendre à la jeune femme. Il suffisait d’observer son regard pour comprendre qu’elle était le chasseur et mon mauvais côté, la proie. La créature ainsi que moi-même écoutions les paroles d’Asyn avec attention, un peu comme si nous étions envoûtées par la voix de la guerrière. Les paroles qu’elles prononçaient, m’étaient destinées et je pouvais ressentir ses encouragements pour aller de l’avant. Alors que j’essayais à nouveau de reprendre le dessus, un rire se fît entendre et des paroles avec une voix de femme assez grave, différente de la mienne, étaient prononcées.

« Tu crois que je suis son ennemie ? Penses-tu que je me serai jetée sur cet inconnu qui cherchait à s’en prendre à cet enfant pour le plaisir? » dit-elle en riant légèrement. « Je suis peut-être un monstre pour avoir tuer énormément de personnes mais si je l’ai fait, c’était pour la protéger… Sans moi, elle ne serait plus de ce monde ! »

La rage qu’éprouvait mon mauvais côté, venait de s’amplifier tandis que le cosmos commença à résonner hors de mon corps.

« J’existe depuis le jour où elle a perdu ses parents… Soit disant dans un tragique accident mais c’était faux. Ils ont été assassinés ! »

Je venais de prendre un coup en apprenant une telle chose car je n’avais aucun souvenir de mon passé mais cette chose en savait énormément, visiblement.

« Ils ont voulu s’en prendre à elle pour ne pas de laisser de témoin et c’est là que je suis intervenue. Je les ai tué jusqu’au dernier avant de fuir et j’en ai profité pour lui bloquer sa mémoire car je ne voulais pas qu’elle souffre de tout cela. Depuis ce jour, je me suis manifestée à plusieurs reprises lorsqu’elle s’avérait être en danger et malheureusement, j’éliminais toutes les personnes qui croisèrent ma route… »

Suite à ses mots, mon mauvais côté arma le poing droit pour frapper Asyn au visage et avant que ce dernier atteigne sa cible, je réussissais à prendre le dessus sur la partie gauche de mon corps pour arrêter le poing avec ma main gauche.

« Ne lui fais pas de mal, elle n’est pas notre ennemie. »

Je venais de réussir à m’exprimer clairement et lorsqu’on observa mon visage, on pouvait voir que l’un de mes yeux étaient à nouveau normal.

« Jusqu’aujourd’hui, j’ai toujours cru que tu étais un mal qui me rongeait de l’intérieur… Je me considérée comme un monstre par tes faits et je n’avais jamais compris que tu avais fait cela pour me protéger, j’en suis désolée. »

Une larme se mît à couler de mon œil gauche tandis que le cosmos fraîchement déployé, venait de s’estomper.

« Rends-moi mes souvenirs, tu n’es plus obligée de me protéger à présent. »

« Tu as raison, tu n’as plus besoin de moi… »

Mon œil droit se ferma lentement et avant que cette seconde conscience disparaît, j’ajoutais une dernière chose.

« Je te remercie d’avoir veiller sur moi durant tout ce temps. »

Suite à mes mots, je chancelais légèrement avant de m’écrouler dans les bras d’Asyn, sans connaissance.
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

[Flashback] Mon arrivée en Asgard. (Pv Asyn)