avatar
Ex PerséphoneDéesse des Enfers
Déesse des Enfers

Date d'inscription : 11/10/2013
Nombre de messages : 368
Age : 31
Double Compte : Athéna

Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Fév - 10:12
En pleine mer, une barque se faisait bercer par les vagues, la guidant vers un lieu parfaitement inconnu. A l’intérieur de cette dernière, je gisais allongée, les yeux clos, dormant paisiblement au premier coup d’œil. Seul le bruit de l’eau venant s’écraser contre le bois de la barque, était perceptible. Le soleil était présent ainsi que le calme et c’était quelques instants plus tard que j’ouvrais les yeux pour me redresser.

« Qu’est-ce que je fais là ? »

J’ignorais la façon dont j’avais atterri sur cette barque et j’ignorais également où je me trouvais. Cependant une île était visible et à l’allure de cette dernière, elle ne semblait pas très accueillante, il fallait le reconnaître. Je m’approchais du bord pour poser ma main sur l’eau et tenter d’appeler un animal marin mais cela échoua. La barque continuait d’avancer vers l’île, un peu comme si c’était cette dernière qui m’attirait vers elle. Finalement, je me résignais à lui échapper et je me laissais guider jusqu’au port tout en restant silencieuse durant le trajet. De toute façon, j’étais seule et me faire passer pour une folle aux yeux de ses habitants, n’étaient pas une bonne chose.

Lorsque j’arrivais à ma destination indésirable,  deux hommes s’approchaient de moi pour m’aider à sortir de l’embarcation et l’un d’entre deux décida de la couler ensuite pour m’empêcher de partir.

-Regarde moi ce qu’on vient de trouver… Une sirène vient de s’accoster à notre port.

« Lâchez-moi. »

Je dégageais mon bras avec force tandis que je regardais ses deux hommes avec inquiétude.

« Je ne sais pas ce que je fais ici… je me suis réveillée sur la barque que vous venez de couler et je souhaite simplement retourner chez moi. Si vous m’aidez, vous serez récompensés. »

-On va t’aider à retourner chez toi, ne t’en fais pas pour cela mais en attendant, mon copain et moi, on aimerait bien s’amuser avec toi.

Les deux hommes riaient tandis que je m’écartais d’eux pour me rapprocher du bord et je les fixais avec craintes, oubliant totalement la femme que j’étais réellement.

« Si vous tentez quoi que ce soit, je vais me mettre à crier ! »

-Tu peux crier autant que tu veux ma belle, personne ne viendra à ton secours.

Avaient-ils raison où avaient-ils tord ? Je ne connaissais pas la réponse à cette question mais si ils continuaient à s’avancer, je n’allais pas tarder à hurler.
avatar
Hikari

Date d'inscription : 25/12/2013
Nombre de messages : 203
Age : 15
Double Compte : personne

Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Fév - 11:09
Alors que j'avais enfin un jour de repos après 3 mois d'entraînement non-stop, je vis de idiots qui s'approcher bizarrement d'une pauvre femme sans défense. Je décida d'aller l'aider, je courus vers sa position et mit un coup de talon dans la nuque du premier puis un uppercut dans la tempe du deuxième (façon shoryu ken). Il se relevèrent et tentèrent de me frapper mais je l'ai calma en libérant mon cosmos, ils s'enfuirent à toutes jambes comme les lâches qu'ils étaient. Les black knight n'avaient pas récupéré que des gens bien intentionnés mais c'était au moins le cas pour les seigneurs noirs.

Hikari : Excusez-moi pour ce désagrément, nous ne sommes pas tous agréable. Je me demandais ce qu'une femme comme vous fais ici si n'est pas trop vous importunez ?

Cette pauvre femme était à peine arriver qu'elle s'était déjà fait attaqué par des moins que rien. Selon ses dires, je lui donnerait peut-être une autre barque ou je la ferait s'endurcir avant, j'aviserai le moment venu.
avatar
Ex PerséphoneDéesse des Enfers
Déesse des Enfers

Date d'inscription : 11/10/2013
Nombre de messages : 368
Age : 31
Double Compte : Athéna

Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Fév - 11:54
Alors que la situation commençait à s’agraver, un individu arriva pour me prêter mains fortes et me débarrasser de ses deux gêneurs. Je pouvais le faire moi-même mais cela risquait de dévoiler qui j’étais réellement surtout que mon sauveur venait de déployer un cosmos noir et je pouvais en conclure que je me trouvais sur l’île de la reine morte, le repaire des chevaliers noirs. Je n’étais pas en sécurité sur cette île mais pour le moment, je n’avais pas le choix que de confier ma vie à cet inconnu. Cependant, je gardais un œil sur lui et sur ses agissements car même si il m’avait aidé, je restais néanmoins méfiante à son égard.

« Je vous remercie pour votre aide, sans votre intervention, je serais à la merci de ses deux hommes. »

C’était la moindre des choses de le remercier et je lui adressais un fin sourire.

« Vous n’avez pas à vous excuser, ce n’est pas votre faute. »

A présent, j’ignorais comment répondre à sa question vu que je ne me souvenais pas d’avoir embarqué dans ce petit bateau. Cependant, je me devais de lui répondre avec franchise vu qu’il m’avait aidé.

« Hé bien, j’ignore comment j’ai atterri sur cette barque et je ne sais pas vraiment ce que je fais sur cette île. »

J’espérais que ma réponse allait lui suffire car je ne savais pas quoi lui dire d’autres.
avatar
Hikari

Date d'inscription : 25/12/2013
Nombre de messages : 203
Age : 15
Double Compte : personne

Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Fév - 14:24
Je vis son fin sourire en écoutant ses douces paroles. Je savais qu'elle n'était pas aussi faible qu'elle en avait l'air. J'ai décidé de m'en assuré.

Hikari : Et si nous parlions de chose sérieuse, hein ?

Hikari fit un petit sourire amusé.

Hikari : D'où viens-tu et qui es-tu ?


Hikari augmenta son cosmos pour montrer qu'il n'était pas n'importe qui tout en gardant son sourire.
avatar
Ex PerséphoneDéesse des Enfers
Déesse des Enfers

Date d'inscription : 11/10/2013
Nombre de messages : 368
Age : 31
Double Compte : Athéna

Revenir en haut Aller en bas
Ven 7 Mar - 13:45
Il fallait que je me montre aimable avec lui suite à son intervention et c’était de façon très polie que je m’étais adressée à lui. Malheureusement, ce chevalier noir se doutait de quelque chose et il décida de vouloir passer aux choses sérieuses.

« Que voulez-vous dire par choses sérieuses ? »

Je continuais à jouer les innocentes, histoire de tenter de lui dissiper les doutes mais ce n’était pas une chose aisée malheureusement. Il me demanda d’où je venais et qui j’étais. Voulant continuer à tenter de ne pas lui dévoiler ma véritable identité, je décidais de lui mentir sur ce détail.

« Je vous l’ai dit, j’ignore comment je m’appelle et je ne sais pas d’où je viens… »

Lorsqu’il intensifia son cosmos, je n’avais guère le choix que de répondre en laissant mon cosmos émaner de mon corps. Finalement, je décidais de me lancer en lui avouant qui j’étais réellement.

« Très bien, cela ne vaut plus la peine de continuer à mentir sur mon identité. Je suis Calypso, fidèle représentante du souverain des mers, Poséidon. »
avatar
Hikari

Date d'inscription : 25/12/2013
Nombre de messages : 203
Age : 15
Double Compte : personne

Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Mar - 12:42
Lorsqu'elle augmenta son cosmos et me dis qui elle était réellement, mon visage s'illumina d'un sourire et je me mis à rire silencieusement. J'envoya un message sur mon portable au district scientifique pour qu'ils m'envoient un bateau.

- J'ai demandé à ce qu'on amène un bateau pour que tu puisses partir...


Soudain, un sourire fourbe apparut sur mon visage et mes yeux comme injectés de haine disaient cette chose en même tant que ma bouche :

- Tu devras survivre jusqu'à ce que le bateau arrive, je viendrai te chercher dès qu'il accostera.


Mon épreuve serait simple si nous n'avions pas été sur Death Queen Island, je l'emmena dans la seule jungle encore existante de l'île et la laissa au centre de la jungle en lui glissant ses mots.

- Désolé, j'aurai bien aimé t'aider mais je dois m'entraîner et cette endroit est le plus sur de l'île.


J'étais triste de devoir la laisser mais si j'étais vu avec elle, Takeya me... J'eus des sueurs froides rien que d'y penser et partit m'entraîner dans le volcan à contrôler la lave avec mon cosmos. Je forma une boule de lave mais la boule explosa et me chauffa la main (vive les corps insensibles au feu à moins de 1 000°C). Je retenta la manœuvre en concentrant mon cosmos dans ma main et forma la boule de lave tout en restant concentrés et finit par la lancer sur un vautour qui passait par là, il était cuit à point alors je le mangea avec un énorme plaisir de l'avoir fait rôtir. Si on ouvrait un restaurant, on gagnerait beaucoup d'argent avec nos rôtis.

 Enfin bref, seconde étape de mon entraînement : je devais passer à travers la lave sans même chauffer, je concentras mon cosmos dans tout mon corps tenta de rentrer dans la lave mais chauffa ce qui m'énerva et augmenta mon cosmos. Mon cosmos et ma colère fusionnèrent en créant une énergie qui entoura mon corps et me permit d'ouvrir la lave en deux alors je passa dans le chemin à travers la lave et le ferma aussitôt.

 Soudain, un cosmos d'une immense noirceur sortit des entrailles du volcan et le fit entrer en éruption, voilà ma dernière épreuve : arrêter l'éruption du volcan !!! (je mourrais dans un entraînement de Takeya avant d'avoir mon armure) Je concentra toute mon énergie dans le noyau de l'île et en perdant volontairement un peu de sang, je calma l'île puis posa mon bras dans la lave qui arrêta l’hémorragie mais je tomba dans les pommes, plus précisément dans la lave.
avatar
Ex PerséphoneDéesse des Enfers
Déesse des Enfers

Date d'inscription : 11/10/2013
Nombre de messages : 368
Age : 31
Double Compte : Athéna

Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Mar - 10:02
Son visage s’illumina lorsque j’avouais à ce chevalier qui j’étais réellement et à vrai dire, je m’attendais à une autre réaction de sa part, plus violente. C’était une bonne chose pour moi qu’il réagisse de cette façon et j’esquissais un fin sourire lorsqu’il demanda d’envoyer un bateau au port qui allait me permettre de rentrer.

« C’est très aimable de votre part et je vous en remercie. »

Par contre la nouvelle réaction qu’il venait d’avoir, n’inaugurait rien de bon. Il m’avoua que je devais survivre jusqu’à l’arrivée du bateau et si c’était censé m’impressionner, il pouvait se mettre le doigt dans l’œil. En tant que représentante, je savais parfaitement les dangers qui me guettaient et depuis un long moment, j’avais mis le sentiment de la peur de côté. Après tout, ressentir ce sentiment devant un ennemi, pouvait procurer à ce dernier une certaine jouissance et de puissance.

« Si c’est censé m’impressionner, c’est raté. » Avouais-je avec un sourire en coin, légèrement provocateur.

Ensuite, il m’emmena dans une jungle et me glissa quelques mots à l’oreille. Je l’écoutais attentivement tout en acquiesçant.

« D’accord, je vais rester ici. »

Je le regardais s’éloigner avant d’observer les alentours et je n’avais pas l’intention d’attendre sagement en ses lieux. D’ailleurs, je ne vais pas attendre non plus l’arrivée du bateau et je décidais de me mettre en route pour rejoindre le port. Heureusement que j’avais une excellente mémoire, j’avais réussi à retenir la route que nous avions emprunté pour arriver jusqu’ici.
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

[Flashback]Un poisson égaré en milieu hostile (PV Hikari)