avatar
DanteEn Test RP

Date d'inscription : 17/03/2014
Nombre de messages : 43
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas
21.03.14 21:17
Dante commença par... Non je déconne ! Je ne vais pas parler de moi comme si je lisais un livre hein ? Quand il est question de moi seul, je parle de moi normalement. Puis bon, on ne va pas chercher à faire dans le compliquer, si vous êtes là, c'est que vous voulez ce brin de stimulation que votre tête réclame. Et croyez-moi, votre tête va être au paradis, vous voulez de l'aventure ? Ah mais oui je suis bête, vous pouvez pas répondre comme ça, tant pis pour vous, vous allez me subir et au final, vous m'aimerez.

Je vous promets de vous vendre du rêve, du métal, de l'amour, de la pizza et la gloire ! Vous êtes avec Dante et ça va donner, je vais vous raconter le jour... Le jour attention. Là où tout changea pour moi... Au moins un peu... Donc c'est parti.

Le matin... Je déteste le matin, s'il y a bien un truc que je ne suis pas, c'est du matin. Puis bon la nuit dernière... J'en ai même encore un mal de crâne rien d'y repenser. Ce fut une fête du tonnerre, la fête de la semaine quoi. Je me souviens d'avoir fait un concert avant d'inviter quelques demoiselles chez moi pour qu'on se fasse une fête rien qu'entre nous. Alcool, drogue, musique, il y a eu la totale. Bref, j'ouvre un oeil, j'ai mon corps qui me fait comprendre que je suis dans mon lit au moins, je vois le plafond et déjà un petit mal de crâne commence à se pointer.

Cette fois Dante, tu m'as l'air d'avoir bien dégusté sur le mélange alcool et drogue, va falloir te calmer jusqu'à ce soir si tu veux remettre ça. Entre-temps, faut que je me lève, que bon le lit va pas se lever pour moi à ma place. Je me redresse et je vois qu'à ma gauche et à ma droite, j'ai deux belles créatures qui sont encore là à dormir, j'en ai même le sourire à avoir cette vision que pas mal de mecs aimeraient vivre. Je me sens chanceux quand même, la vie est généreuse avec moi. J'ai du talent, je suis magnifique, j'ai de l'argent, je peux avoir des filles comme j'ai envie, je suis célèbre, les gens m'aiment... La belle vie quoi.

Je me lève tranquillement pour ne pas déranger les demoiselles avant de regarder mon portable qui m'affiche des messages. Le premier... Mon manager qui me dit de me magner d'aller en répétition... Ah le second c'est une invitation à une émission en tant qu'invité de marque, le genre de truc que je fais en général quand j'ai rien à faire, le dernier message me dit où sera le prochain concert. Ce n'est pas mal du tout ça... Rien que ça, ça me motive à souhait mais avant, faut que je me fasse beau.

Je vais donc à la salle bain pour me regarder dans un miroir... J'ai une sale tête la vache, j'ai vraiment forcé on dirait mais ce n'est pas grave, un coup d'eau et tout ira mieux. Je passe sous la douche et j'y reste un moment en sentant l'eau me frapper le visage comme de la pluie violente mais j'aime bien, c'est dans ces moments là où je me sens bien, en paix. Je ne regrette aucun choix dans ma vie, tout ce que j'ai fait jusque-là, j'en suis fier.

Quand enfin mon corps se remet de ses émotions, je sors de la douche en prenant une serviette pour me sécher sans me quitter du regard à travers le miroir, je vois là un mec qui est cool et qui sait ce qu'il veut. Oui je suis magnifique on le sait, mais je m'en lasserais jamais. Une fois sec, je sors de la salle de bain et veux pour m'habiller quand je vois les deux beautés me fixer en tendant leurs bras... Oh bon tant pis, la répétition ne commencera pas sans moi de toute façon.

Quelque temps plus tard, je me relève du lit et repasse rapidement sous la douche pour me laver et enfiler en vitesse mes vêtements avant de regarder mes conquêtes de la nuit dernière.


-Allez mes chéries j'y vais, vous pouvez prendre votre temps pour sortir, je fais un concert ce soir, vous avez qu'à ramener des copines, vous êtes invités !

Je n'attends pas et je mets ma veste en prenant rapidement ma guitare et je me dirige à mon garage pour grimper sur ma moto. Le temps de le dire et déjà je me retrouve sur la route à pleine vitesse en me fichant pas mal de la limitation, de toute façon c'est pas très loin de chez moi là où je vais.

J'arrive au studio de répétition et déjà je vois le reste du groupe et le manager qui me fixent l'air... Oui bon furieux mais je sors une vanne qui débloque ma situation comme toujours. On est donc entrain de faire nos répétitions après ce petit moment où j'ai cru me faire botter les fesses.

Comme toujours on révise nos morceaux et on s'éclate avant d'aller là où notre concert de ce soir se fait: le stade de France, rien que ça. C'est quand même la classe que de faire ça ici et de ce que j'ai entendu, les places se sont vendue comme des petits pains. Cette nuit va être la fiesta que j'attendais depuis longtemps. Puis sur scène, on va tout donner pour le public, je sens qu'on va s'éclater.

Le temps se déroula et le soleil se coucha pour laisser la nuit. La scène s'est déjà préparé et les gens commencent à aller à l'entrée. Nous de notre côté, on se met en état mental et on s'échauffe tranquillement. En général ce que je fais quand je veux me chauffer un peu, je bois vite fait un coup juste comme ça et c'est tout. Plus les secondes passent, plus je me sens tendu, c'est comme tout le monde je pense.

Le temps de faire nos entrées vient, la première note de musique se fait entendre et déjà le public se met à hurler comme jamais alors que la scène est plongée dans le noir. J'enchaine quelques accords avant que les spots nous baignent dans la lumière et qu'une vague d'hurlement se fait entendre.

Les cris des gens me font sentir vivant, j'en ai même des frissons tellement que c'est intense, je peux mourir heureux... Mais pas avant de jouer. J'attrape le micro et me mets à parler avec joie et plaisir.


-Salut à tous ! J'espère que vous êtes en forme car nous le sommes et on va vous en donner pour votre argent ! Ce soir c'est le moment de faire trembler la terre de vos cris et pour la gloire de la musique ! Faites-moi vibrer ce stade ! Que les dieux se souviennent de cette soirée où vous avez été là pour hurler votre volonté ! Faites leur comprendre que vous êtes libres et vivants ! Qu'à jamais nous seront éternels dans les mémoires !

C'est dans un hurlement général qu'on commence notre première musique. La fureur et la musique font vibrer notre sang au point de se perdre dedans, la musique a toujours été libératrice pour moi.

(Je mets plusieurs musiques histoire de vous faire une idée mais pas tout^^)









Une à une, on enchaîna les musiques sans s'arrêter, comme si une sorte de frénésie nous avait envahis, ce besoin vital de se faire entendre. Oui tout le monde, hurlez-nous, montrez à quel point vous nous aimez et nous vous le rendrons à chaque fois. Tout mon corps est épuisé mais j'ai un grand sourire sur le visage, notre concert se termine dans les effets pyrotechniques et des cris qui me font trembler sur le coup. C'est ça, cet instant où je sens en moi un calme et un vide que je ne saurais décrire, ce sentiment que j'ai tout accompli dans ma vie. Je me sens tellement euphorique que je me mets même à faire un clin d'oeil à une femme qui en devient folle et tombe dans les vapes. Je ne m'en lasse jamais de voir ce genre de réaction.

On fait notre salut au public et on finit par s'en aller et quitter la scène.


-Super les gars, ce soir on a tout donné, je vais aller dans ma loge, ne me dérangez pas. Je suis crevé alors partez sans moi, je vais rentrer chez moi plus tard, j'ai des trucs à faire. À la prochaine vous tous, et... Je suis super content qu'on s'éclate autant ensemble.

Le temps de se dire tout cela et déjà me voilà à ma loge où je dépose ma guitare et je m'allonge sur le canapé... Non je m'écroule complètement. Je me sens vraiment épuisé mais j'arrive pas à me reposer... Quelque chose ne va pas... Je ne sais pas quoi mais j'ai la sensation que je dois me préparer à quelque chose.

Femmes, rock and roll, pizzas, la vraie vie [FB]