:: Zone Guerre Sainte :: Europe :: Le Sanctuaire :: Le Temple des GémeauxAller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7258
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Avr - 18:32
Son apparence actuelle lui convenait très bien. Il passa une main sur son visage dégarni, il avait oublié combien son menton était carré, il remonta sa main vers ses cheveux sa nouvelle coupe le perturbait légèrement. Aujourd’hui il allait œuvrer à visage découvert, il devait donc s’éloigner le plus possible de son ancien look. Satisfait des transformations appliquées à son visage le chevalier d’or des Gémeaux regagna la salle principale de son temple.

Les préparatifs touchaient à leur fin, Gareth posait un regard minutieux sur chacun des cercles qu’il avait tracé au préalable. Ils tiendraient leurs objectifs, Gareth enferma son armure au cœur d’une dimension de stockage. Torse nu il se positionna au cœur de l’ensemble, les trois autres cercles formaient un triangle autours de lui. Ouvrir une porte céleste sera tout sauf évident mais il fera de son mieux.

En attendant l’arrivée des autres le chevalier d’or des Gémeaux jouait avec un ensemble de carte, cinq pour être le plus précis possible. Il augmenta la puissance de son cosmos et libéra le temple de l’emprise du labyrinthe, il était rare que les protections du troisième temple soient levées. Pour cette fois-ci seulement, Sargas n’avait pas intérêt à être en retard.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3254
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Avr - 22:53
Sargas laissa son frère d'armes et ami s'éloigner. Il se tourna ensuite vers Oblivion, pour lui souhaiter une bonne fin de journée, que lui même allait consacrer à faire visiter les quelques passages pratiquent, pour monter jusqu'à la maison du Scorpion, à sa disciple. En grimpant les marches cachés, Sargas lui expliqua la règle numéro une du passage, qui était tout simplement de ne l'utiliser qu'en compagnie d'un chevalier d'or. Et il contait sur Nephtys pour ne jamais désobéir à la règle, car se passage était certes un raccourci, mais seulement si l'on était un chevalier habilité à le prendre. Dans le cas contraire, les chances d'en survivre étaient aussi faibles que de traverser le champ de roses des Poissons. Avant d'arriver aux portes de sa maison, il expliqua aussi qu'il ne voulait pas être dérangé dans sa chambre, pas par pudeur particulière, juste qu'elle contenait plus de cartons empilés que de place vide. Les seuls endroits libérés étaient son bureau et son lit, qu'il n'utilisait pas souvent.

Une fois dans son temple, qu'il avait quitté quelques jours avant et à toute vitesse, il se dirigea vers une porte que l'on ne voyait qu'à peine, étant faite du même matériau que le reste du bâtiment. Derrière cette porte se trouvait un grand corridor, que le mortel n'aurait pu imaginer. Chaque arches étaient sculptés mains par les meilleurs artisans et mettaient en scène des batailles épiques et des scorpions de toutes tailles. On longeant le corridor, on pouvait voir différentes portes, presque toutes verrouillés. Une des portes était ouverte, on pouvait y voir une grande bibliothèque, que Sargas avait longuement parcourut dans le passé, et en son centre se trouvait un petit hôtel où était posé un livre aux reliures d'or, portant le symbole du Scorpion ♏ . Ce livre très ancien ne pouvait être ouvert que par les chevaliers du Scorpion et contenait les plus grands secrets des Scorpions, des techniques, mais aussi des messages pour les futurs combattants. Mais le Saint d'or ne s'arrêta pas dans cette pièce, continuant sa route pour atteindre le fond du corridor. En poussant cette nouvelle porte de bois massif, le duo entra dans une pièce circulaire entièrement vide et où se trouvait huit nouvelles portes.

- Cette porte, c'est ma chambre... pour la tienne, choisi celle que tu veux ma disciple.

Sargas balaya doucement la pièce d'un revers de main en prononçant ses paroles. Puis il se mit à penser, avant de se lancer.

- Je pense que je vais décorer cette pièce, y mettre une touche de vie... Je verrais bien des enceintes par là et le lecteur cd/usb sur ce mur... Par ici, un canapé et des fauteuils par là...

Sargas parti sur une très longue description des lieux tels qu'ils les voyaient. Une fois qu'il eu fini, il dit à Nephtys qu'elle pouvait s'installer et se reposer en attendant le lendemain, car la journée serait rude. Pendant ce temps là, Sargas s'installa dans la bibliothèque, où il se mit à parler seul, comme en prière à son ancien maître et ses amis du passé. Il savait qu'il ne les oublierait jamais, et il n'en avait pas l'intention.

Au matin, à l'aube, Sargas frappa un peu au hasard à toute les portes, pour demander à sa disciple de se lever. Une fois fait, il lui dit de prendre un petit déjeuner rapide et partir tout deux pour la maison des Gémeaux. Le Scorpion n'avait pas pour habitude d'arriver en retard, c'est donc juste au moment où le Labyrinthe disparu, qu'il entra avec son élève dans le temple. Le garçon fut d'abord surpris de voir le Gémeaux sans son armure, pensant qu'il l'aurait gardé pour son anonymat, mais après tout, il avait demandé à Oblivion et Sargas de venir sans armure, ce n'était pas pour en porter une lui même. Cependant, le Gareth qui était assis au milieu de la pièce était différent d'avant. L'âge l'avait marqué bien sur, mais pas seulement ça. Peut être ses cheveux coupés le rendait plus sévère encore, ainsi qu'un côté martial. Sans un mot, le petit groupe s'avança du chevalier et c'est seulement d'un signe de tête que le Scorpion salua son ami, espérant ainsi ne pas le déranger dans sa concentration.

( hrp: celui qui me dit qu'1 matériau, ça n'existe pas, je lui fais manger mon ongle en mode hyper bouillant Razz )
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion En ligne
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1096
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Avr - 1:37
Je remercie une dernière fois le chevalier des Gémeaux avant qu'il ne disparaisse. Il n'a pas idée à quel point je lui suis reconnaissante, et je lui en dois beaucoup. Le sauvetage de Vermalis n'a pas de prix.
Il n'y a cependant pas de mots pour décrire la tristesse et la colère que je ressens quand Sargas part avec sa disciple. Sans un regard derrière, ne me souhaitant qu'une bonne fin de journée, il disparaît derrière une porte secrète. Je suis maintenant seule dans le Temple du Bélier.

Je ne peux que me sentir complètement abandonnée. Après avoir promis de m'aider et de m'avoir supporté pendant les dernières heures, juste avant le sauvetage de la Couronne Australe, Sargas me souhaite bonne journée et s'en va? Et maintenant, je fais quoi? Je ne peux aller nulle part, je ne sais même pas où passer la nuit. Peut-être qu'il y a une place pour moi à la Palestre... mais la seule idée d'être laissée derrière me déprime. Je quitte le Temple en traînant les pieds.

J'arrive à la Palestre et j'arrive à parler avec un des instructeurs, une fille nommée Milennia, et j'arrive à négocier une place dans le dortoir des filles en échange d'une leçon pour certains élèves. J'accepte, même si l'envie n'y est pas du tout. On se rencontre dans le Colisée, avec quatre ou cinq élèves qui n'ont pas l'air bien forts ni menaçants. Comme moi, en fait... je commence à répondre à leur question et leur explique comment j'arrive à me servir de ma lyre pour me battre.


-Vos poings ne sont pas toujours nécessaire, car seuls contre le cosmos ils ne peuvent rien. Votre plus grande force, c'est le cosmos, celui qui vient de vos convictions et de votre cœur. Si vous pouvez maîtriser ça, vous avez déjà gagné. Mais ce n'est pas facile.

Je parle pendant une bonne heure, laisse Milennia assurer une séance d'entraînement, puis la journée se termine. L'instructrice vient me voir.


-Pas mal, mais tu manquais sérieusement de conviction. Tu sembles déprimée, ça va?

Je suis déprimée. Mais je lui assure que tout va bien et je prends congé. Je trouve le dortoir des filles et arrive à me mêler sans trop de problème aux apprenties, qui ont dû voir la nouvelle disciple de mon frère, peut-être qu'elles sont amies. Une vague de jalousie me submerge. Ce n'est pas juste, je ne devrais même pas être là, je ne devrais même pas ressentir de colère envers Nephtys et Sargas. Mais je ne peux pas leur pardonner. C'est sur cette pensée que je m'endors.

...

Je suis dans le Temple du Bélier. Riku est là, je m'agenouille devant lui et lui offre des potions pour aider les Saints qui ont été blessés durant l'attaque de Skanda. Je suis épuisée, j'ai eu à les faire en un temps record, mais je refuse de le laisser paraître. Je réalise bien que je suis Oblivion, mais en ce moment, je vois ce que Vermalis a vu à ce moment-là. Je me relève avec difficulté et d'un coup, mes forces me quittent et je tombe face première au sol. Quelqu'un me rattrape. Ça devrait être moi, c'était mon rôle à ce moment-là, mais je suis déjà là... mais c'est une voix inconnue qui se fait entendre.



-Je ne veux pas te faire de mal. Je veux juste savoir pour qui tu joues.


Je n'entends aucun reproche dans sa voix. Il semble juste curieux. Je lève les yeux et mon regard croise le sien. C'est...

...

Je me réveille en sursaut. Le visage familier s'estompe lentement de ma mémoire et bien que je me souvienne d'avoir rêvé, je ne me souviens plus de qui il s'agit. Mais pourquoi tous ces rêves? Qui est-ce?

Je mange rapidement avec les élèves et quitte la Palestre. J'ai tout mon temps pour rejoindre le Temple des Gémeaux, je peux donc emprunter des nouveaux vêtements aux apprenties et leur demander de surveiller mon armure le temps que je revienne. Personne ne pourrait aller bien loin avec de toute façon et sans la lyre, que je garde avec moi, elle est impuissante. Une fois toute prête, je recommence l'ascension.

J'arrive au Temple des Gémeaux à midi pile. Je ressens le cosmos du Gold Saint monter en puissance à l'intérieur et sous mes yeux, l'intérieur du temple change. Le couloir sans fond laisse place à un temple tout à fait normal où se tient... le Saint des Gémeaux? Qui d'autre pourrait-ce être? Reste que je l'avais imaginé...euh... plus jeune. Oh bon.

Sargas et sa disciple entrent dans le Temple en même temps que moi, mais je fais l'effort de les ignorer totalement et de garder mon attention sur le Gold Saint. J'examine avec attention les cercles qu'il a tracé sur le sol, mais je n'y comprend pas grand chose. Je le regarde dans les yeux sans même montrer un semblant d'intérêt pour le Scorpion.

-... Alors?
avatar
LilithSpectre de la Succube
Spectre de la Succube

Date d'inscription : 14/03/2014
Nombre de messages : 312
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Ven 4 Avr - 10:40
L’heure était venue de se séparer et chacun allait regagner son temple où autres lieux que je ne connaissais pas encore. En ce qui me concerne, je suivais mon maître car ma place était à ses côtés et j’allais certainement m’installer dans le temple du Scorpion. Alors que nous quittions nos compagnons, je les saluais d’un bref signe de main et je suivais mon maître dans un passage qui était utilisé que par les chevaliers d’or. Il était interdit à un chevalier d’un autre rang de se retrouver ici sans la présence d’un haut gradé et j’acquiesçais d’un signe de tête pour faire comprendre à mon maître que j’avais compris à ce sujet. Si moi-même, je devenais chevalier d’or, je n’avais pas ce problème à gérer mais pour le moment, je ne visais pas si haut. Une simple armure de bronze me convenait largement.
 
Avant d’entrée dans son temple, il m’expliqua qu’il ne souhaitait pas être dérangé dans sa chambre, chose parfaitement compréhensible car c’était un garçon et moi une fille. Je me retenais de rire sur le coup et j’opinais légèrement en guise de compréhension. Dans le temple du Scorpion, je suivais mon maître tout en observant l’intérieur de la bâtisse et il fallait avouer que c’était très impressionnant. Sargas ouvrit une porte qui donna sur un long corridor et nous empruntions ce dernier. Je pouvais voir les différentes arches présentes où des scorpions de différentes tailles étaient gravées dessus et j’étais impressionnée par la beauté de ses choses. Nous passions devant des portes fermées sauf l’une d’elle et je jetais un rapide coup d’œil à l’intérieur avant de poursuivre notre route.
 
A la fin du couloir, mon maître poussa une porte qui donna sur une pièce vide et je pouvais voir qu’il y avait huit autres portes. Il se dirigea vers l’une d’entre elles et m’indiqua qu’il s’agissait de sa chambre. Il poursuivit en m’avouant que ses autres portes donnaient sur des chambres et que je pouvais choisir celle que je voulais. Un fin sourire se dessina sur mes lèvres avant que je prenne la parole à mon tour.
 
« C’est très aimable à vous, Maître. »
 
Une idée sur le choix de la chambre ? Pas encore mais j’allais y réfléchir rapidement. J’écoutais les paroles de Sargas qui pensa décorer la pièce où nous nous trouvions et c’était une bonne idée, il fallait l’avouer.
 
« Je partage votre avis, Maître. Un peu de vie ne ferait pas de mal à l’endroit. »
 
J’écoutais la future description des lieux par mon maître avant que ce dernier me donne la permission de m’installer dans ma chambre et de m’y reposer. La journée de demain allait être longue et palpitante. Le saluant, j’entrais dans la chambre juste à côté de la sienne pour m’installer et j’observais le décor de cette dernière avant de me déshabiller pour me glisser dans le lit. Je fermais les yeux pour rapidement m’endormir.
 
Le matin arriva très vite et on frappa à ma porte. Sur le coup, je sursautais légèrement avant de sortir rapidement de mon lit pour aller ouvrir cette dernière. La porte légèrement ouverte, mon maître me demanda de me préparer car nous n’allions pas tarder à partir. J’acquiesçais et je m’habillais rapidement tout en prenant un petit déjeuner de la même façon. Ensuite, nous nous mettions en route pour le temple des Gémeaux où son gardien était entrain de déployer un immense cosmos. Oblivion était arrivée en même temps que nous et cette dernière ne nous salua pas. Je devais certainement la gêner, à moins qu’elle était toujours comme cela ? Je portais à nouveau mon attention sur le chevalier d’or des Gémeaux et je ne pouvais m’empêcher de lâcher un seul mot suite au spectacle qui se déroula sous mes yeux.
 
« Effrayant… »
avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7258
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Avr - 17:50

Et voilà ils étaient arrivés, tous les trois. Le chevalier d’or constata une certaine froideur entre Oblivion et les deux autres, un peu de jalousie ? Ils avaient beau porter une armure ils restent et resteraient d’éternels enfants, de jeunes gens auxquels le sanctuaire a volé leur jeunesse. Il leva une main en guise de salut et se tourna vers Sargas…

-« J’en viens à regretter de vous avoir demandé de venir sans armures… Au moins avec ton casque la vision de ce désastre capillaire m’aurait été épargnée. » Un sourire étrange se dessina sur les lèvres de Gareth. « Trèves de plaisanteries, nous n’avons pas beaucoup de temps… Pour être suffisamment clair je ne sais pas si nous reviendrons, c’est la raison pour laquelle je vous ai demandé de venir sans vos armures. Au moins quoi qu’il advienne de nous quatre nos remplaçants auront accès à nos armures. »

Le chevalier d’or marqua une courte pause, il dévisagea chaque protagoniste… Ils étaient complétement fous, ouvrir une porte réservée aux dieux pour sauver leur compagnon, mais c’est aussi ça être un chevalier. Après quelques minutes durant lesquelles il laissa à chacun le temps d’opposer un éventuel refus, le chevalier s’approcha de chacun d’entre eux pour leur distribuer des cartes. Les cartes étaient à l’effigie d’une seule et unique personne, une très jolie brune marquée de différents symboles, le cœur pour Oblivion, le pique pour Sargas, le carreau pour Nephtys et le trèfle pour Gareth.

-« Bien, ces cartes sont des balises, elles me serviront à vous retrouver si jamais nous sommes amenés à nous séparer. » Puis il reprit d’une voix qui ne souffrait d’aucune contestation. « J’ai mis plusieurs années pour créer ces cartes, le premier qui s’amuse à m’en perdre une je le fais exploser. » Gareth avait l’air de tout sauf de plaisanter. « Bon je vous explique la marche à suivre, Oblivion tu te placeras dans le premier cercle, celui en face du piédestal, il y a une carte représentant un as dessus posa ta main sur cette carte et essaye de penser le plus possible à celui que tu veux trouver. » Puis il se tourna vers le Scorpion et sa disciple. « Je me placerais dans le cercle derrière Oblivion, vous deux seraient dans les deux derniers. »

Les trois chevaliers se positionnèrent dans les emplacements désignés par Gareth. Le chevalier d’or fut le dernier à se mettre en place. Il mit un certain temps à se concentrer, il tenait la carte entre ses doigts. Il avait peur de faire une connerie… Il posa une main sur l’épaule d’Oblivion. « Je commencerai une fois que vous serrez bien concentrés ».
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3254
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Avr - 19:02
Quand Oblivion approcha, Sargas eu un pincement au cœur en se rendant compte qu'elle ne faisait pas attention à lui. Il ne savait ce qu'il avait fait de mal, mais il ferait en sorte de se rattraper dès que possible. Pour l'heure, il essuya une pique du Gémeaux, qui n'aimait toujours pas les cheveux du garçon. Mais le Scorpion n'y pouvait rien si ses cheveux étaient rouge et il n'aimait pas trop se coiffer, alors il les laissait en permanence en pagailles.

- Contrairement à toi, qui te cache en permanence derrière ton casque et ton écran noir, je n'ai pas besoin de cacher ma coiffure, d'ailleurs, tu remarqueras qu'un diadème ne cache pas grand chose, mais protège vachement bien.

Sargas souriait difficilement. Il ne l'admettra pas devant tout le monde, mais Oblivion comptait plus que personne d'autre pour le Scorpion. Et la voir ainsi le fuir, le faisait souffrir plus encore que ses entraînements passés. Comme le jeune homme l'avait dit autrefois à Gareth, les Scorpions étaient spécialistes pour utiliser leur cœur et leurs émotions. Ils ressentaient plus que certains chevaliers d'or et comme maintenant, pouvaient en recevoir les contre-coups. Le Scorpion ne releva pas la remarque du Gémeaux sur le fait de laisser les armures ici, pour qu'une autre génération la récupère si tout se passer mal. Au fond de lui, il espérait que ça se passe bien, pour quoi passerait le garçon, s'il était la cause de la disparition de deux autres chevaliers et de sa disciple.

Gareth distribua ensuite une carte à chacun, qui avait quelque chose de comique dans le choix, et cela aurait fait rire Sargas s'il en avait eu le cœur. À la place, il écouta calmement les consignes que l'instructeur et Saint d'or donnait au trio. Le Scorpion laissa Oblivion s'installer, puis, après un signe de tête à sa disciple, s'installa là où il devait être. Le jeune homme commença à se concentrer, ayant les images de sa sœur l'ignorant en tête. D'un revers de main, une larme furtive disparu, venant de couler sur sa joue, il espérait que personne ne l'aurait remarqué. Le guerrier se concentra d'avantage, le vide dans sa tête se fit lentement, pour laisser place à une concentration totale.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion En ligne
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1096
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Avr - 15:36
Ma nouvelle froideur ne passe pas inaperçue. Je ne me laisse pas la chance de voir la réaction de Sargas et j'ignore même la petite pique des Gémeaux à son égard et vice-versa. Je me contente de tout écouter avec attention, ne réagissant vraiment que pour le point concernant les armures: je baisse d'ailleurs la tête pour cacher ma réaction. Ce n'est pas une autre dimension qui a empêché Vermalis de nous renvoyer son armure. Mais je n'en dis rien.

Je prends la carte que me tend le Gold Saint et l'examine. J'ai droit à la Dame de Coeur, c'est mignon... pour l'instant tout va bien. Je hoche la tête tout en observant le cercle où je dois me placer.

Dès qu'il a fini d'expliquer, je me positionne au milieu de mon cercle et repère la deuxième carte que je dois utiliser. Je sens la main du Gémeau se poser sur mon épaule et je prends une grande inspiration avant de fermer les yeux et me concentrer. Je pense à Vermalis, je tente de me remémorer les moments que nous avons passé ensemble, le voyage jusqu'à Jamir, Bodh Gaya... même la Porte Céleste. Car tout ira mieux une fois qu'il sera revenu. Je n'ai plus à me désespérer face à ses souvenirs, car nous ne pouvons que réussir. Car si nous ne revenons pas... au moins je serai avec Vermalis. Pour toujours.

Je ne veux plus penser à Sargas. Qu'il reste avec sa disciple si ça lui chante, car je n'ai pas envie de lui redonner la chance de m'abandonner. Je n'ai jamais voulu être jalouse, je ne l'empêcherai jamais d'aimer quelqu'un et d'avoir des amis à cause de moi. Mais qu'il me laisse là quand j'ai vraiment besoin de lui... ça fait mal. Vraiment.

Je pose la main sur la carte de l'as. Il n'y a plus aucun bruit dans le Temple des Gémeaux. Je me concentre peut-être trop pour entendre quoi que ce soit. Nous sommes tout près de notre objectif, maintenant.
avatar
LilithSpectre de la Succube
Spectre de la Succube

Date d'inscription : 14/03/2014
Nombre de messages : 312
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Avr - 18:32
En guise de réponse au chevalier d’or des Gémeaux suite à son salut, je lui adressais un léger sourire tout en inclinent poliment la tête. Le fait que ce dernier venait de lancer un pic à mon maître concernant sa coupe de cheveux, me laissa légèrement de marbre. Que vouliez-vous que je dise à un chevalier de ce rang ? De plus, Sargas était capable de se défendre tout seul et je continuais d’écouter les consignes de Gareth. Le fait de nous avoir demandé de venir sans armures, me fît sourire vu que je n’en portais pas encore et je lui faisais savoir sur un ton amusé.

« En ce qui me concerne, je n’en ai pas encore. »

Je n’ajoutais rien d’autres, préférant retourner dans mon silence, jetant un coup d’œil à mon maître ainsi qu’à son compagnon doré. Gareth distribua à chacun de nous une carte et je remarquais que j’avais celle de carreau.

« Merci. » Disais-je d’une petite voix.

Je la tenais fermement pour ne pas la perdre car les paroles du chevalier d’or des Gémeaux me glaçaient le sang. Il fallait dire que je ne souhaitais pas le voir en colère, il m’effrayait cet homme mais j’évitais de le montrer. J’écoutais ses nouvelles paroles concernant notre placement et j’acquiesçais d’un léger signe de tête. Je portais mon regard sur Sargas lorsque je gagnais ma place et je remarquais une larme qu’il tenta de dissimuler rapidement. Je fronçais les sourcils tout en portant mon regard sur Oblivion car l’état de Sargas, était entièrement la faute de cette dernière. Elle avait de la chance que nous devions exécuter cette mission sinon elle allait connaître ma façon de penser.

Je rejoignais ma place, tenant toujours fermement la carte entre mes mains pour éviter de la perdre et je me concentrais. J’avais du mal à chasser de ma tête la tristesse de mon maître à cause cette fille et une chose était certaine, lors de notre retour, je comptais aller la trouver pour m’entretenir avec elle à ce sujet.
avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7258
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Avr - 22:19
-« Le but de ces cercles est assez simple, ils permettent une connexion entre nos différents cosmos. Ainsi je possède un accès privilégié à votre puissance cosmique, Sargas et Nephtys vous servirez de réservoir, ma seule force ne suffira pas. Une fois que la puissance atteinte est suffisante je la transfèrerai dans le corps d’Oblivion. »

Les yeux fermés Gareth concentra une nouvelle fois son cosmos, l’exercice dura plusieurs minutes. Il pencha sa tête en direction d’Oblivion et lui murmura doucement à l’oreille : « Tout ce que je te demande c’est d’être complétement concentrée. Fais bien attention la décharge d’énergie sera telle que tu risques de défaillir, prépare-toi à souffrir le martyr. »

D’un coup, d’un seul, le cosmos de Gareth se décupla. Il prit une position prioritaire au cœur du temple des Gémeaux dans lequel le chevalier d’or véhicula l’intégralité de sa puissance. Sans mot dire il la dirigea vers Sargas et son apprentie, la pression qu’il exerça sur ces derniers était phénoménale. Puis il utilisa cette force pour extraire lentement mais surement une partie du cosmos des deux réserves. Finalement, avec une certaine maîtrise, il parvint à malaxer une force implacable composée de son cosmos, de celui de Sargas et de celui de Nephtys. Le visage du Chevalier se crispa sous l’effort, plusieurs gouttes de sueur perlèrent sur son front. Malgré toute son expérience il eut beaucoup de mal à canaliser l’énergie qu’il venait de libérer.
L’énergie sous contrôle il entreprit de l’investir au cœur du corps d’Oblivion. Sans prendre en compte les différentes répercussions que l’opération pourrait avoir sur la santé de la jeune femme, le chevalier abaissa son bras libérant toute la puissance accumulée sur Oblivion. Il choisit cet instant pour lancer l’incantation salutaire « Another Dimension ! ».

Le piédestal situé devant Oblivion explosa pour laisser place à une gigantesque porte céleste. Gareth modula encore quelque peu les restes cosmiques afin de stabiliser l’ouverture, une fois la porte solidifiée il s’approcha de la jeune femme pour la soutenir.

-« Reste plus qu’à la traverser pour voir si tout à fonctionné, n’oubliez pas vos cartes. Pour l’instant tout se déroule comme prévu. »
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion En ligne
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1096
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Avr - 21:03
-...


Je n'ai pas peur de la douleur, je suis prête à souffrir si ça peut ramener Vermalis. Je respire profondément en pensant à lui plus que jamais. J'essaie de le visualiser devant moi, de me rappeler exactement de lui, comme je l'ai vu avant qu'il ne traverse la Porte Céleste. Je revois chaque moment passé ensemble, je peux presque entendre sa voix, qui me dit que tout ira bien et que je n'ai pas à m'inquiéter pour lui. Je ne m'inquiète pas... car je vais le sauver.

Je ressens tous les cosmos à l’œuvre autour de moi, l'énergie qu'ils dégagent semble se déplacer derrière moi pour croître encore plus. Je me prépare mentalement au choc, comme l'a dit le Chevalier des Gémeaux, ça risque d'être très douloureux. Au moins, je sais ce qui m'attend. Je dois rester concentrée à tout prix, penser à Vermalis au point de ne rien remarquer d'autre.

-Another Dimension!

-ARGH! ... gh...!


Je rejette la tête vers l'arrière quand la décharge me frappe. Je sens le courant de puissance traverser mon corps, les battements de mon cœur s'accélèrent, mes membres ne répondent plus. Quand j'étais plus jeune, lors de ma première poussée de croissance, je me rappelle avoir senti tous mes os qui grandissaient et étiraient ma peau, et ça faisait très mal. Je ressens un peu la même chose, mais en mille fois pire. Ma main gauche s'ouvre lentement, incapable de supporter le poids de ma lyre, mais l'instrument reste collé à ma paume malgré tout, étant attiré par tout ce cosmos.
Sous le choc, mes pensées changent aussi. Les souvenirs de Vermalis deviennent des images confuses d’événements qui ne se sont jamais produit. Est-ce que c'est lui qui m'a fait mal? Mes pensées se brouillent et se mélangent, et séparer le vrai du faux me semble impossible...

Quand tout arrête, je perds l'équilibre. C'est le Saint des Gémeaux qui m'aide à rester debout. Je vacille porte une main à ma poitrine alors que mon cœur reprend un rythme normal. Je me force à respirer lentement et profondément alors que la raison me revient. Vermalis n'est pas là, il n'a jamais été là... nous devons aller le chercher. Et jamais il ne m'aurait fait souffrir. Seulement, c'était un mal pour un bien, car maintenant le portail est ouvert. Nous avons réussi.

-Je vais bien...

Un chatouillement désargréable ainsi qu'un goût âcre me prennent au creux de la gorge. Je porte une main à ma bouche en toussant, et quand je la retire, un frisson me parcours. Ma main est couverte de sang. Je l'essuie rapidement sur ma manche en espérant que personne n'a remarqué.

-Ça va, vraiment. Allons-y.


Je place ma carte dans la poche de ma veste et, d'un pas hésitant, marche vers la Porte Céleste. Hors de question d'abandonner maintenant. Vermalis est juste là.
Je ferme les yeux, prends mon courage à deux mains et traverse le portail la première.

*J'arrive, Vermalis... tiens bon!*

[HRP: Sargas a dit que je pouvais poster avant lui. mr Red le retour]
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3254
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Mar 22 Avr - 13:59
* De réservoir hein... ça, je sais faire sans problème *

Le jeune Scorpion était prêt mentalement au choc qui l'attendait, même si ce n'était pas lui qui subirait le plus lors de se transfère d'énergie. Tout ce qu'il avait à faire, était amplifier son cosmos, pour fournir à Gareth assez d'énergie et ainsi lui permettre d'ouvrir le portail dimensionnel. Mais ce qu'il ne se doutait pas, c'est que le transfère le viderait autant de ses forces. La vision de Sargas se troubla légèrement, ne distinguant plus sa disciple à ses côtés. Il lutta pour rester debout et se para de nouveau de son grand sourire, pour montrer que tout allait bien. Mais son sourire disparu rapidement, ayant vu au moment où sa vision lui revenait, Oblivion cacher une toux et un filé de sang. Le garçon s'inquiétait, mais il ne dit mot, sa sœur l'ayant mis à l'écart. Il se tourna vers sa disciple, lui demandant comment elle se sentait. Le Scorpion n'avait pas vraiment de bon souvenir des voyages temporelles et autres dimensions. En outre, il se contenta de ranger la carte de pique dans la poche intérieur de sa veste, à l'abri, près de son cœur, puis il emboita le pas à Oblivion.

La sensation était étrange, alors que la surface du portail avait l'apparence de l'eau, son contact n'était pas froid pour autant. En une fraction de micro seconde, Sargas se trouva à l'intérieur de la dimension, sa sœur devant lui. Il aurait voulu profiter de cet isolement pour lui parler, mais savait qu'il n'en aurait pas le temps, leurs deux comparses juste à leurs talons. Il se contenta donc de passer devant Oblivion, poussant le rideau rouge qui parsemait la dimension. Il amplifie de nouveau son cosmos, cherchant avec son cœur, pour repérer la moindre présence de vie. Et c'est avec joie, qu'il pu se retourner vers le groupe, Nephtys et Gareth les ayant rejoints.

- J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle mes amis... La bonne, je sens la présence du chevalier de la Couronne Australe... La mauvaise, c'est que je ne sais pas du tout par où le trouver.

Sargas espérait que la bonne nouvelle plairait à sa sœur et que le chevalier des Gémeaux serait en mesure de retrouver la trace de Vermalis. Mais Sargas avait caché une chose, que le Saint des Gémeaux sentirait aussi, le jeune chevalier de bronze était certes en vie, mais son pouls était faible. Le groupe devrait faire vite, avant que le garçon ne rende l'âme.


( hrp: la dimension se compose juste d'un rideau rouge sans fin, que l'on doit soulever pour avancer. Gareth étant le spécialiste pour les dimensions, il est logique qu'il soit le seul à pouvoir nous guider dans la dimension. En revanche, on ne pourra pas utiliser le portail d'entrée pour repartir, car logiquement, on ne peut retrouver son chemin dans cet dimension. Mais vu que Gareth peut nous guider, pourquoi pas dire qu'il peut aussi retourner à la porte. )
avatar
LilithSpectre de la Succube
Spectre de la Succube

Date d'inscription : 14/03/2014
Nombre de messages : 312
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Mar 22 Avr - 16:21
La concentration était une chose que je savais faire et tandis que je venais de fermer les yeux, je faisais le vide en moi pour ne pas être troublée durant ce moment. Je laissais mon doux cosmos s’amplifier, ne relâchant aucunement mon attention de l’objectif et au moment fatidique, je me sentais vide en énergie. Je chancelais légèrement et je luttais pour rester debout. Sargas porta son attention sur moi et je levais mon pouce de la main droite pour lui dire que tout allait bien même si ce n’était pas le cas.

C’était la première fois que je me sentais aussi mal et tandis que ma vue commença à se troubler, je fermais les yeux pour les frotter avec ma main droite. Je voyais le portail que nous avions formé grâce à nos cosmos combinés et je remarquais par la même occasion qu’Oblivion était mal, sans doute à cause de l’effort plus important qu’elle avait du faire par rapport à nous. Alors que j’étais sur le point d’avancer, je rangeais la carte que m’avait confié le chevalier d’or des Gémeaux et je faisais un pas en avant. A ce moment là, je sentais mes jambes tremblés et je chancelais légèrement avant de me stabiliser sur mes deux jambes.

« Ca va aller… » Marmonnais-je à voix basse pour moi-même tout en essayant de calmer ma respiration qui s’était accélérée depuis l’utilisation du pouvoir.

Lorsque je revenais à la réalité, Oblivion et Sargas avaient déjà franchi le portail. Après avoir franchie la porte, j’observais l’intérieur qui était de couleur rouge et ça n’allait pas être facile pour nous de s’y retrouver. On allait certainement devoir se fier au maître des dimensions, l’homme qui m’effrayait un peu, je ne le niais pas. Sargas prît la parole pour nous confier une bonne et une mauvaise nouvelle. Il sentait la présence de celui que nous étions venue chercher mais le problème était qu’il ne savait pas où il se trouvait.

« C’est un bon début… »

Suite à ce que je venais de prononcer, je posais un genou au sol car j’étais à nouveau prise d’un malaise. Je me redressais au bout de quelques longues secondes et je faisais signe que tout allait bien.
avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7258
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Avr - 15:33
Pour l’instant tout va pour le mieux, il semblerait que le chevalier d’or des Gémeaux ait réussit, pour l’instant… Il ne se préoccupa pas des divers atermoiements de ses camarades, certains d’entre eux utilisaient le transfert dimensionnel pour la première fois. Gareth prit les devant, il boitait légèrement, sans le soutien de son armure il ne pouvait masquer son infirmité.
Cette dimension était pour le moins singulière, un enchevêtrement de rideaux rouge dans une salle totalement blanche. Un procédé bien connu des illusionnistes. On place un objet au cœur de la salle et l’intrus doit la traverser pour l’atteindre. Le piège réside dans le fait que l’intrus croit avancer alors que réellement il ne bouge pas d’un cil… Il reste dans la même zone jusqu’à ce qu’il parvient à trouver la source de l’illusion.

-« C’est une illusion. »

Gareth effleura l’un des rideaux et celui qui se trouvait à leur gauche trembla… Il effleura celui de droite et celui de gauche continuait de trembler, enfin il termina par celui de gauche mais aucun des deux autres rideaux ne trembla.

-« Chaque labyrinthe à ses propres règles… Pour cette zone il faut aller à gauche… Nous devrons répéter cette opération pour chaque zone que nous traverserons ».

Gareth franchit le rideau de gauche puis répéta une opération similaire avec les autres rideaux, sans toucher à celui d’où ils provenaient. Toute la difficulté du Labyrinthe résidait dans le fait de pouvoir garder son sens de l’orientation. A chaque fois qu’il franchissait un nouveau rideau il demandait à Sargas de rester immobile devant le rideau franchit, le scorpion servait alors de repère, le rideau derrière Sargas devenait alors condamné.
Ils continuèrent ainsi plusieurs heures durant, le labyrinthe se complexifiait à chaque franchissement. D’une patience à toute épreuve le chevalier des Gémeaux arpentait le labyrinthe avec dextérité, sans rien laisser au hasard. Après de nombreuses pérégrinations Gareth parvint à les guider au cœur du labyrinthe où trônait un autel sobre et désespérément vide.

-« Normalement il devrait être ici… Je suppose qu’on ne nous laissera pas le prendre sans mot dire ? »

[hrp: je te laisse décider de nos épreuves Sargas^^]
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3254
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Ven 25 Avr - 0:09
Le groupe se mit en route, Gareth en tête. Le plan était simple, Sargas devait se poser devant le rideau qu'ils venaient de franchir, pour l'éliminer et ainsi de suite. Le garçon faisait entièrement confiance aux Gémeaux, et s'exécuta sans broncher. La traversée fut longue, et même extrêmement ennuyeuse pour le Scorpion, qui s'attendait à quelque chose de plus grandiose, comme un dieu à affronter. Mais au lieu de ça, le groupe trouva un autel, qui devait être l'endroit où se trouvait le jeune Vermalis. Sargas analysa l'ensemble de la pièce, pour savoir où se trouvait le rideau derrière et ainsi pouvoir bouger librement. Mais comme son frère d'armes leur avait dit, il s'agissait d'un labyrinthe, et à tout moment il pourrait perdre le vrai rideau. Il décida donc de sortir une pomme qu'il avait dans un petit sac suffisamment fin, pour que tout le monde pense qu'il s'agissait d'une partie de sa tenue, tenue ayant appartenu à son défunt maître. Voyant que tout le monde le regardait, il leva les mains avant de dire:

- Bah quoi ? J'ai pensé que le petit aurait peut être besoin de manger quelque chose, c'est un crime ?

Sargas avança ensuite, regardant l'autel de plus près. L'ouvrage de pierre n'avait que peu de motif, aucun ne pourrait les aider à enquêter sur l'attaque des dieux Hindous. Mais il sentait qu'il y avait quelque chose d'étrange. Le scorpion était un animal constamment sur la défensive, le jeune Saint se disait que les chevaliers du Scorpion étaient comme leur totem, ils avaient une sorte de radar interne, qui leur indiquait le danger qui rôdait. Et là, le radar s'affolait, le cœur du Scorpion battait plus vite que d'habitude, son esprit lui hurlait de courir, de partir loin d'ici et cela excitait encore plus le Scorpion. Car s'il y a danger, il y a action.

- Il est la dedans, par contre, je ne sais pas du tout comment on l'ouvre... Quelqu'un a un ouvre boîte ? Ironisa t-il.

Soudain, une voix légère comme un souffle de vent se fit entendre. D'abord, les paroles étaient inaudibles, puis, petit à petit, le groupe pouvait comprendre les paroles.

- Vous n'avez rien à faire ici étrangers... veuillez partir sur le champ...

Sargas regarda alors autour de lui, sans voir quiconque. Il se concentra d'avantage, mais ne distingua toujours pas la présence. La voix féminine devait leur parler depuis une autre dimension, car le Scorpion était sur qu'elle n'était pas de celle ci. Se demandant si la personne pouvait les entendre, Sargas essaya de communiquer, sans provoquer la colère de l'être, qui devait surement être divin. Et au vu de la communication, le Saint n'avait plus vraiment envie d'affronter un dieu, surtout sans armure.

- Nous sommes des disciples d'Athéna, nous venons chercher l'un des nôtres, qui a essayé de communiquer avec vous en entrant dans cette dimension.

Le silence se fit pesant, le cœur de Sargas battait toujours aussi fort. Allait-il voir un dieu ou une déesse, venant pour les punir d'être entrées dans une dimension qui n'appartenait pas aux mortels. Mais au lieu de cela, la voix répondit.

- Bien, vous pourrez repartir avec votre jeune ami imprudent... Mais avant cela, vous aurez une épreuve chacun à passer, à vous de choisir votre ordre de passage... Et pour finir, vous aurez une épreuve collective, qui vous permettra de partir en toute sécurité de ce monde...

Tout le groupe s'attendait surement à une épreuve, c'est donc pourquoi, le Scorpion ne fut pas surprit. Après tout, il était impossible d'enfreindre les règles des dieux, sans devoir franchir des obstacles juste avant. Le Saint d'or regarda ses amis et attendit l'approbation de tous, pour enfin annoncer.

- Nous sommes tous d'accord.

- Bien... votre ami est enfermé dans cet autel, qui contient quatre couches... ses fonctions vitales ont était ralenties pour le maintenir en vie, presque indéfiniment... mais une fois libéré, il aurait besoin de votre aide, car son état ne lui permettra pas de marcher. On peut dire, qu'il est dans un coma artificiel...

L'être laissa s'installer un léger silence, avant de reprendre.

- Voici vos épreuves jeunes mortels... La première barrière, celle de pierre, se brise avec la force des poings, mais par la souffrance elle cèdera... La seconde barrière, celle miroitante de bleue, n'entend pas, pourtant c'est bien le son qui pourra la faire tomber... La troisième barrière, celle aux reflets de la nature, n'a pas de sentiments, mais seul un trop plein d'émotions peut la briser... Et enfin, pour briser la dernière barrière, celle que l'on ne voit pas, il faudra voir l'invisible et toucher l'intouchable... Pour l'épreuve collective, je vous le dirai après, si toute fois vous arrivez à sauver votre ami...

Le silence retomba sur la pièce, pour Sargas, l'ordre était clair. Il avait comprit qu'il devrait s'occuper de la première barrière. Oblivion devrait pouvoir faire la seconde sans problème, laissant la troisième pour Nephtys. Et enfin, il était évident que la dernière devrait être ouverte par Gareth. N'aimant pas prendre le commandement, car ne se sentant pas l'âme d'un chef, Sargas ne dicta pas son point de vue, laissant chacun réfléchir à la question. Mais sans attendre l'avis des autres, le garçon posa ses mains sur le marbre de l'autel.

- Je devrais pouvoir briser cette pierre sans soucis... Et puis si vraiment il y a besoin de souffrir pour qu'elle cède, je pense avoir subit assez pendant mes entraînements, pour continuer à tenir debout malgré la douleur que je pourrais subir.


Sargas avait dit ses derniers mots avec un sourire non feint. Il demanda à tous de reculer un peu de l'autel, puis tapota un peu sur la pierre en se concentrant. Il leva le bras gauche et d'un mouvement rapide, abattit son poing, chargé de cosmos. La pierre n'avait aucune égratignure, en revanche, le Scorpion serrait les dents. Jamais il n'avait senti pareil douleur, son coup venait de se retourner contre lui, lui brisant l'avant bras. La douleur n'était pas la douleur qu'il avait déjà connu, elle était amplifié à la puissance mille. Ne voulant montrer sa douleur aux autres, il re frappa l'autel de toute ses forces. Mais encore un fois, la pierre ne bougea pas d'un pouce, alors que lui souffrait de plus en plus. Sans prendre le temps de se reposer, le Saint re frappa une troisième fois, mais cette fois ci, il ne pu retenir un cri de douleur, étouffait entre ses dents serraient. Ne voulant qu'aucun n'approche pour lui venir en aide, il continua de taper, se brisant de plus en plus les os, souffrant toujours plus. Dans un ultime élan, ne pouvant plus céder de son cosmos qui le faisait encore plus souffrir, il frappa l'autel une dernière fois. Le cri du Scorpion était perçant, tellement la douleur était intense. Sargas tomba en arrière, à bout de souffle, son bras gauche entièrement en sang. Mais il souriait, car devant lui, l'autel de marbre se brisa, révélant une membrane bleue.


[hrp: voilà, maintenant, à vous de vous amusez à faire un super rp, je pense que vous avez comprit le principe avec ce que j'ai fait avec Sargas ^^ ]
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion En ligne
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1096
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Avr - 16:07
J'en veux encore beaucoup à Sargas. On dirait que plus ça va, plus cette cause le désintéresse. Je ne sais pas si je peux encore lui faire confiance... et puis il y a Nephtys. Je l'ai perdu pour de bon, à cause d'elle, je dois me faire à l'idée.

Je suis le chevaliers des Gémeaux pas à pas sans cacher mon admiration grandissante. Avec une patience infinie, il vérifie chaque pièce, sans rien dire, et sans jamais se tromper, je suppose. Je commence à réaliser l'ampleur de sa puissance, même sans cosmos. Il nous a averti que ce voyage serait très difficile, et pourtant il choisit le chemin à prendre comme s'il était déjà venu avant, ou presque. C'est impressionnant.

La traversé se termine dans une grande pièce très simple, sans rien, excepté un autel de pierre en son centre. L'énergie très faible de Vermalis en émane. Je m'en approche d'un pas hésitant, mais un geste de subtil de Sargas attire mon attention. Il vient de sortir une pomme de son sac. Je lui réponds de façon bien plus brusque que ce que je prévoyais.

-Je ne le vois nul part, tu comptes le nourrir comment? Et arrête de l'appeler "petit," officiellement vous avez le même âge.

Je ne suis pas sans savoir que Sargas vient d'une autre époque et qu'en fait il est beaucoup plus vieux, mais je ne prends pas ça comme une excuse.
Je pose le bout de mes doigts sur l'autel en fermant les yeux. Il est tout près, en fait...

-Ce n'est pas un autel... c'est plus un cercueil, en fait... et Sargas, ça te dérangerait d'être sérieux un peu?

Je m'en veux d'être aussi méchante avec lui, mais pensait-il que j'allais rire avec lui alors que l'homme que j'aime va peut-être mourir? Je sais que lui aussi aime quelqu'un, même si je ne l'ai jamais rencontré, et si cette fille était en danger, je suis sûre qu'il ferait tout pour la sauver. Et je n'hésiterai pas à lui prêter main forte. Alors pourquoi...?
Une voix féminine coupe court à mes réflexions. Ce doit être la "gardienne" de cette dimension, et après une petite discussion avec le Scorpion, elle accepte de nous rendre Vermalis si nous arrivons à passer ses épreuves. Ça ne devrait pas être un problème.

J'écoute les épreuves avec attention. Sargas se porte volontaire pour la première, je me prépare mentalement pour la seconde et les deux autres... bah on verra.
Mon frère prend place et je recule un peu. Je tente de le regarder faire et se blesser sans montrer d'émotions, parce que je lui en veux, mais plus ça va et moins j'arrive à cacher mon inquiétude. Je serre les lèvres pour m'empêcher de parler, mais quand il porte le dernier coup et que la pierre vole en éclat, je ne peux m'empêcher de crier:

-ARRÊTE!

Il recule et je me précipite vers lui pour examiner son bras. Il n'est pas que cassé, il est littéralement réduit en morceaux. Je n'ose même pas trop y toucher.



-Quel chance, tu t'es servi du bras gauche... j'espère que tu es droitier.

Il le sait, en plus, que je ne peux pas rester fâchée longtemps... surtout s'il risque sa vie. Je me servirais de mon cosmos pour le soigner, mais j'en ai besoin, pour réussir la deuxième épreuve.
Je m'approche du cercueil une nouvelle  fois et pose une main sur la membrane bleue. Je tourne un peu autour de l'autel, pose ma tête dessus et cogne doucement de mon poing. C'est insonorisé.  Ça va me prendre beaucoup d'énergie. Je regarde longuement Sargas, Nephtys et Gareth.

-Bouchez-vous les oreilles.


Dès qu'ils s'excécutent, je prend ma lyre, me concentre et jour un peu. J'entonne le Funeral Waltz, qui se sert plus des infrasons que du cosmos lui même, mais malgré ça il ne se passe rien. J'essaye le Fatal Lullaby, mais ça n'a pas plus d'effet. La frustration me prend et je finis par attaquer le cercueil avec le Stringer Fine pour le briser. Toujours rien. Je finis par baisser les bras, désespérée.
Il me vient une idée. Je ne devrais même pas jouer de belles chansons douces, ce ne sont que des mensonges. Ce n'est pas ce que je ressens, en ce moment. J'ai juste envie de tout frapper en criant. Je n'en peux plus.

Je joue quelques notes, un peu plus triste, et entonne une nouvelle chanson.



-Ce monde s'ra jamais beau...

Cette simple phrase me calme un peu. J'entame la suite en laissant ma puissance augmenter.



-Le monde est tellement fou...

Ce monde, j'en aurais fait cadeau,

Heureusement, tu changes tout...

Autant cette chanson s'adresse-t-elle à Vermalis, elle me ramène un peu vers Sargas, aussi. À cause de la douleur, de l'abandon, de la solitude, et juste le fait que pour les sauver les deux, je ferais n'importe quoi.

-J't'attendais dans l'oubli, sans but, sans patrie, comme une fille finie

J'avais plus l'goût d'avancer

Plus l'goût d'exister

Heureusement, tu changes tout

Mon ange, il est temps que je change le visage de mon dieu

Veux-tu étendre ta beauté sur mes brûlures?

Mon ange, les anges n'ont pas tous les yeux purs

Si tu savais tout ce que j'te jure, du fond de mon armure

Je ne suis même pas sûre que toutes les notes sont justes, probablement même que je fausse, mais ce n'est pas grave. Mon cosmos augmente, ça ne prendra que quelques secondes avant que la membrane ne disparaisse.



-Mon ange, il est temps que je change...

Ma gorge se sert douloureusement et je cesse ma musique. Le goût de sang me revient dans la bouche et je dois me soutenir contre le cercueil pour ne pas perdre l'équilibre. Une quinte de toux douloureuse me prend une fois et un filet de sang retombe sur la membrane bleue de l'autel. Je peine à respirer normalement, mes lèvres sont maintenant d'un rouge foncé car couvertes de mon sang.

-Non... non...

La où les gouttes de sang ont retombé, la membrane commence à se dissoudre. Puis, elle disparaît complètement, laissant place à une autre membrane aux reflets étranges. J'ai fait ma part du travail. Je recule en titubant et me laisse retomber par terre en faisant signe aux autres qu'ils peuvent maintenant se déboucher les oreilles. C'est une chance qu'ils n'aient rien entendu. J'ai l'impression d'avoir dit des choses horribles, comme si je venais de me défouler en faisant un grand doigt d'honneur à toutes mes convictions, et bien que sur le moment ça m'a fait un bien immense, maintenant je me sens vraiment mal.

Je masse doucement ma gorge en respirant profondément. Ne pas pleurer, surtout ne pas pleurer, les autres ne savent pas ce qui s'est passé et ça devrait rester comme ça.

[HRP: J'ai modifié un peu les paroles de la chanson et je l'ai abrégé, j'ai pas jugé nécessaire de mettre un lien mais si vous y tenez j'éditerai.]
avatar
LilithSpectre de la Succube
Spectre de la Succube

Date d'inscription : 14/03/2014
Nombre de messages : 312
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Avr - 10:29
En ce qui me concernait, je me contentais de suivre le groupe où plus précisément mon maître car j’avais accepté de le suivre pour cette mission. Peu à peu, je me sentais mieux et j’avais récupérer légèrement depuis que nous avions ouvert cette porte pour arriver dans cette dimension. J’écoutais les différents consignes de la part du chevalier d’or des Gémeaux et les petites pointes d’humour de mon maître. Cependant, Oblivion qui n’appréciait pas cela, décidait de s’adresser à Sargas d’une façon qui ne me plaisait pas. Même si elle m’était supérieure dans la hiérarchie, je tenais à lui faire part de ma façon de penser concernant son comportement.

« Vous feriez mieux de vous calmer, Oblivion… Ce n’est pas le moment de se prendre la tête alors que nous avons une mission à accomplir. J’ignore pourquoi vous êtes ainsi avec mon maître et j’avoue que cela ne me plait pas du tout surtout qu’il n’a rien fait de mal. Lorsque nous aurons terminé, je souhaite m’entretenir avec vous en privé. »

Mes paroles étaient prononcées avec sincérité et mon regard était devenu assez dur sur le moment. Lorsque je regardais où nous étions, j’analysais la pièce avec intérêt et une voix venait de retentir la pièce. Cette dernière attira l’attention du groupe et nous pouvions entendre que notre présence n’était pas souhaitée en ses lieux. Sargas expliqua la raison de notre venue et visiblement, nous allions devoir passer des épreuves si nous voulions sauver l’individu qui m’était complètement inconnu. Mon maître s’exprima à nouveau et confirma à cet être que nous étions d’accord pour passer les épreuves. La voix féminine expliqua en quoi consistait les différentes épreuves tandis que je croisais mes bras tout en écoutant parfaitement les consignes.

Sargas était le premier à s’élancer vu que la première épreuve semblait être faite pour lui. La pierre ne se brisa pas sur le premier coup de mon maître mais par contre, la douleur pouvait se lire sur son visage même si il tenta de le cacher. Il frappa une seconde fois mais rien n’y faisait et il continua ainsi de suite, souffrant le martyre à chaque coup qu’il porta sur cette pierre. Le dernier avait eu raison de cette pierre et Sargas tomba en arrière, le bras ensanglanté. Etant sur le point de me rapprocher de lui, je m’arrête lorsque je vois Oblivion aller à ses côtes et je souriais légèrement suite à cela. Finalement, il fallait que ce genre de choses se produisent pour que tout s’arrangea entre eux et c’était une bonne chose en soi.

« Je préfère cela… » Marmonnais-je entre mes dents.

C’était autour d’Oblivion de passer à l’épreuve et cette dernière nous demanda de nous boucher les oreilles. J’acceptais de le faire sans pour autant détourner le regard de la scène et je pouvais la voir envoyer de puissante vague d’énergie grâce à sa harpe mais la barrière était toujours intacte. Elle semblait désespérer de ne pas y arriver et commença à jouer un air plus doux vu qu’elle n’envoyait aucune attaque. Je décidais d’écarter légèrement mes mains de mes oreilles tout en gardant la position pour écouter ses paroles et j’étais très touchée par cette chanson. Après quelques quintes de toux de la jeune femme, des gouttes de sang tombèrent sur la membrane qui commença à se dissoudre et elle venait de réussir l’épreuve.

« Bravo… » avouais-je avec le sourire.

A présent, c’était à mon tour et j’observais la troisième barrière qui était de couleur étrange, un peu comme la nature. Je croisais mes bras tout en réfléchissant à ce qu’avait dit la voix féminine un peu plutôt et sur le coup, je ne savais pas du tout comment m’y prendre. Une idée me venait en tête et si j’insultais cette barrière ?

« Face de troll… barrière puante… barrière trop moche… »


Je prononçais plusieurs insultes et concernant les dernières, je les avais prononcés en criant mais rien n’y faisait. Je reprenais mon souffle tandis que je portais mon attention sur Sargas ainsi qu’Oblivion. Je me remémorais leurs épreuves et lentement, des larmes commencèrent à voir le jour sur mon visage. Elles s’écoulèrent lentement le long de mes joues pour terminer leurs courses sur la barrière mais cette dernière ne sembla pas réagir. Je la frappais de mes deux poings et c’était à ce moment précis que je sentais une douleur au niveau de ma poitrine. Mon cœur me fît mal suite aux deux épreuves que venaient de subir mes compagnons et la couleur de mes larmes commença à changer. Elles devenaient noires et la barrière commença à réagir lorsqu’ils entrèrent en contact. Posant une main au niveau de ma poitrine, je pouvais sentir la douleur qui grandissait rapidement et au bout de quelques minutes, je me laissais tomber sur les genoux tout en fermant les yeux, n’ayant pas réaliser que la barrière n’existait plus pour laisser place à celle qu’on ne voyait pas. Je portais ma deuxième main au niveau de mon cœur, serrant fortement ma poitrine tandis que les larmes noires étaient toujours présentes sur mon visage.

(Désolée, je n'avais pas trop d'idées pour réussir cette épreuve xD)
avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7258
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Mai - 9:58
Tous avaient accompli leur tâche, il ne restait que lui. Il fut tout de même étonné des différentes épreuves, si Sargas démontra une nouvelle fois sa délicatesse légendaire, ce sont ces demoiselles qui l’ont le plus étonné. Notamment Nephtys et ses « insultes » un jour il faudra l’emmener dans un bar malfamé où elle pourra parfaire ses connaissances en la matière.

« La dernière barrière, celle qu’on ne voit pas. Il faudra voir l’invisible et toucher l’intouchable ». Les faits sont dits et bien dits, seule une illusion pouvait remplir ce rôle. L’illusion dont parlait l’énigme devait cacher la dernière barrière, c’était la seule solution. Gareth s’approcha de l’endroit nouvellement vide, il effectua quelques gestes amples mais ses membres ne rencontrèrent que le vide. Le vide et rien de plus, généralement les illusions ne font que masquer le tangible, cependant certains illusionnistes parviennent à le faire disparaître. Dès lors l’illusion n’est pas seulement visuelle, elle s’intègre parfaitement à son environnement et s’emploie à tromper l’intégralité des sens de la cible.
Le chevalier d’or des Gémeaux était sur d’une chose une attaque simplement physique ne mènerait à rien. Il pointa donc sa main droite en direction du centre de la pièce, de la première jaillit une étincelle cosmique et au moment où elle était censée frapper l’illusion le chevalier d’or pu apercevoir une légère oscillation. Il augmenta la puissance et cette fois-ci l’oscillation était bien plus visible qu’auparavant.

-« Bon et bien je crois que c’est assez clair, il faut faire exploser cette illusion, vous devriez reculer parfois j’en fais un peu trop. »

Il développa drastiquement la pression cosmique qu’il exerçait sur la pièce, très rapidement plusieurs Gareth firent leur apparition. Ensemble ils entourèrent le centre de la pièce, les gestes étaient les mêmes pour chacun d’entre eux. La pièce s’assombrissait, un ciel étoilé remplaça les rideaux rouges. Ils se retrouvèrent au cœur de la nuit, l’espace sans fin se dévoila sous leurs yeux, puis les mains des différents Gareth commencèrent à rougir. Une pesanteur nouvelle naquit au cœur des paumes, tout un système solaire miniature et vivace enfin ils entonnèrent ensemble le chant du Cygne de l’illusion.

-« Galaxian Explosion ! ».

Une seule incantation était vraie, une seule frappa de plein fouet l’illusion qui se dressait devant eux. La chaleur que dégageait l’attaque était insupportable, tour à tours les planètes miniatures s’explosaient contre l’illusion. Il est souvent raconté que l’arcanne galactique des gémeaux est de nature à pouvoir recréer une super nova Gareth en faisait la démonstration. Il banda ses muscles et insuffla une dernière volonté au cœur de l’attaque, l’explosion fut si forte que ses propres clones disparurent sous la pression cosmique… Quelques secondes plus tard la chaleur retomba et les bribes de flammes s’éteignirent. Le centre de la pièce se fissura avant de tomber en ruine. En lieu et place de l’autel se trouvait un cercueil de verre renfermant un jeune homme à l’allure faiblarde.

-« C’est lui que vous êtes venus chercher ? Il n’a pas l’air en forme… » Prononça Gareth avant de s’asseoir pour récupérer un peu. « Alors Sargas qu’est-ce que tu penses de l’arcanne séculaire des Gémeaux ça en jette hein ? C’est autre chose que tes petits ongles manucurés. »
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3254
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Mai - 13:15
Oblivion n'avait plus l'air de faire la tête à son frère, et cela lui faisait du bien. Malgré la douleur, il pu lui sourire, pour signifier qu'il allait bien, si le fait de perdre un bras, mais de toujours en avoir un, pouvait être considéré comme étant bien. Ne pouvant se relever, il dû assister impuissant à l'automutilation de sa sœur. Il connaissait la puissance que pouvait dégager la Sainte d'argent, ayant déjà subit ses attaques, qui n'était pourtant pas dirigé vers lui. Malheureusement, il ne pouvait pas se boucher les oreilles, ne pouvant utiliser un de ses bras. Il écouta donc chaque notes, trouvant la musique belle et terrifiante à la fois. Mais quand elle se mit à chanter, Sargas avait le cœur qui serré, il oublia sa douleur, ressentant celle de la Sainte. Oblivion avait déjà crachée du sang, surement à cause de surplus d'énergie qui lui avait était transmit. Et de nouveau, le chant avait fait souffrir sa gorge, au point de recracher du sang, qui rentra en contact avec la barrière, la faisant voler en éclat. Une fois son épreuve passée, la jeune fille s'écroula près de son frère, laissant sa place à Nephtys.


L'apprentie du Scorpion avait un fort potentiel, rien que le fait d'avoir pu dégager autant d'énergie que son maître lors de l'ouverture du portail dimensionnel en était une preuve. Elle s'était porté volontaire pour la troisième épreuve et semblait soulager, en regardant Sargas et Oblivion réconciliés. Elle s'avança à l'endroit où se trouvait l'autel juste avant et commença à insulter la barrière, ce qui fit sourire son maître.


- Que de vilain venant mots venant d'une dame.


Puis, sans que les autres comprennent pourquoi, l'apprentie se mit à pleurer. Mais ses larmes devaient être douloureuse, puisqu'elles étaient noir, comme un sang corrompu, un sang mort. Et au contact de ce liquide, la troisième barrière disparue, laissant apparaître le jeune garçon affaibli.


Une fois sa tâche termina, elle laissa donc sa place à Gareth, pour la dernière épreuve. Le Saint des Gémeaux avait plus d'expérience en tant que chevalier d'or, et beaucoup plus de puissance que Sargas. Il ne lui fallut donc pas longtemps pour détruire la barrière illusoire, après avoir repéré les failles et lancer sa plus grosse attaque. Après cela, le Scorpion se leva péniblement, aidant sa sœur à se relever en même temps. Il s'inquiétait pour les deux dames du groupe, mais pensait qu'il fallait mieux sauver Vermalis en priorité. Il s'avança, prêt à porter le corps inerte sur son épaule, quand la voix retenti de nouveau.


- Vous avez réussi, bravo... Pour vous montrer que je ne suis pas méchante, je vais soigner vos blessures...


Aussitôt dit, aussitôt fait. Toutes les blessures que les guerriers avaient subis pour venir sauver leur compagnon disparurent. Nephtys n'avait plus une seule marque des larmes noires qui avaient coulées, la gorge d'Oblivion ne lui faisait plus souffrir et Sargas pouvait de nouveau utiliser son bras gauche. Ce dernier s'apprêta alors à prendre le jeune Saint au sol, quand la voix reprit son discours.


- Maintenant, voici la dernière épreuve... Pour pouvoir sortir d'ici vivant, vous allez devoir accepter un sacrifice. Vous allez tous subir une malédiction, qui vous suivra tout au long de vôtre vie et même vôtre jeune ami inconscient y aura droit... Ceci sera votre punition pour avoir osé pénétrer dans un domaine interdit... Êtes vous prêt ?


Sargas était furieux d'entendre ça. Encore une fois, ils n'étaient que des pions dans la paume des Dieux. Il se tourne ensuite vers ses amis, les regardant un par un, se demandant s'ils se rappelaient les paroles qu'ils avaient dit avant d'entrer dans la dimension.


- C'est à mon tour maintenant...


Le Scorpion tourna ensuite le dos à ses compagnons, pour lancer à la voix divine:


- Non, nous ne sommes pas d'accord... C'était mon idée de venir chercher le garçon, c'est donc à moi et à moi seul d'être puni...


Il savait qu'Oblivion ne serait pas d'accord, mais il n'avait pas l'intention de céder. Sans même regarder ses compères, restant de marbre, faisant comme s'il ne sentait rien. Alors quand réalité, c'est justement à cause de ses sentiments qu'il prenait cette décision. Gareth était devenu un ami et un mentor, il ne voulait pas le perdre. Oblivion était la sœur qu'il n'avait pas, il lui portait un amour fraternel si grand qu'il affronterait les Dieux pour la protéger. Quand à Nephtys, même s'il la connaissait que depuis peu, elle était sa disciple et une personne très agréable, il ne pouvait la laisser se faire mal plus qu'elle l'avait déjà fait. Et Vermalis, le jeune Saint était l'homme que sa sœur aimait, la personne qu'elle chérissait le plus, il ne pouvait donc se permettre de blesser sa sœur en ne faisant rien. Le silence fut long, mais la fini tout de même par se manifester.


- Bien, puisque c'est ce que vous désirez... Vous êtes soi fou, soi stupide... Mais vous serez le seul a avoir la malédiction... De plus, vous aurez les malédictions des autres en même temps... elle fini avec une voix encore plus douce, presque triste. Que votre déesse vous protège chevalier...


Les minutes passèrent, mais rien ne se produisit. Sargas commençait à croire que cette malédiction n'était qu'une menace en l'air. Il se tourna avec un grand sourire, puis se retourna vers Vermalis, dans le but de le porter. Mais quand il fit le premier pas, il s'écroula de douleur. Alors qu'il se redressait, la chevelure du Scorpion poussa, descendant jusqu'au bas de son dos. C'est Gareth qui s'amuserait encore plus à le taquiner là dessus. Mais ce n'était pas tout, Sargas sentait un changement en lui, un changement qui lui faisait mal au cœur.


- Voici ta malédiction... Toi qui a voyagé dans le temps, tu perds encore sept ans de ta vie, mais tu gardes tes amis... Et puisque ton cœur est ce qui te rend fort, ta vie en dépendra maintenant... Plus tu augmenteras ton énergie et plus tu souffriras... De plus, la chaleur qu'il dégage maintenant est si intense, que tu ne supporteras plus le froid extérieur... En revanche, seul le froid intérieur pourra apaiser ta douleur... Maintenant... Vous êtes libre de partir...


Le Scorpion essaya de se lever encore plus, mais la douleur fut si intense, comme s'il l'on lui arrachait le cœur, qu'il ne pu que s'écrouler en perdant connaissance.


[hrp: Sargas prend 7 ans de plus et dépend maintenant des soins d'un utilisateur de glace et nouveau kit graphique Smile]
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion En ligne
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1096
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Mai - 23:52
Je n'arrive presque plus à respirer. Ma douleur ne se calme pas, loin de là. Je crache du sang à nouveau, et cette fois il est d'un rouge bien plus foncé. C'est mauvais signe, très mauvais signe. Pendant l'épreuve de Nephtys, je n'arrive pas à suivre, concentrée comme je suis en espérant ne pas manquer de souffle. Plus je tousse, plus ça empire, et si ne je tousse pas, je risque de me noyer dans mon propre sang. J'arrive seulement à suivre le conseil de Gareth au bon moment et reculer avant qu'il ne lance son attaque. Le goût du sang dans ma bouche me donne la nausée, et sentir l'hémoglobine descendre et remonter dans le creux de ma gorge n'aide pas. Je murmure faiblement:

-Je... Je crois que je vais vomir...

Fort heureusement pour tout le monde, la dame invisible soigne nos blessures. Je prends une grande inspiration, laissant l'air circuler librement dans mes poumons. Le sang semble avoir disparu aussi. C'est toute une chance, car une telle blessure interne à la gorge est souvent fatale. Sargas a été soigné aussi et Nephtys, dont j'ai vu une partie de l'épreuve, n'a plus aucune trace des larmes noires sur son visage. Quant à Gareth... il n'était pas vraiment blessé, il semble bien se porter. Je me relève doucement et écoute les prochaines instructions. Je frissonne. Une malédiction... le prix est fort, mais nous sommes entrés ici en sachant que ça nous était interdit. Nous devons tous le faire. Je viens pour exprimer mon accord, mais le Scorpion parle avant.


-Non, nous ne sommes pas d'accord... C'était mon idée de venir chercher le garçon, c'est donc à moi et à moi seul d'être puni...

-Sargas, ne fais pas ça, je te l'interdis!

J'essaie de paraître autoritaire, voire menaçante, pour l'en dissuader. Il n'a pas à le faire, nous avons tous un prix à payer. Mais trop tard. En premier lieu, il ne se passe rien, mais quand il s'approche du cercueil de Vermalis, il s'écroule en se tordant de douleur.
Mon cœur semble arrêter de battre. Je réagis au quart de tour.

-NOOON!

Je fonce vers lui à toute vitesse. Il n'est pas trop tard, je peux atténuer la malédiction, en absorber une partie, lui éviter toute cette souffrance. Mais au moment où je l'atteint, une force invisible me projette vers l'arrière et je retombe au sol, loin de lui. Je veux me relever et voler à son secours, mais la même force semble vouloir m'empêcher de bouger. Je dois le regarder agoniser, ses cheveux poussent à une vitesse effarante et... et il se passe quelque chose avec son coeur, je le sens.

-SARGAS!

Les larmes coulent à flot sur mes joues tandis que je hurle son nom. Enfin, le contrôle de mes mouvements me revient et alors que mon grand frère tombe inconscient par terre, je me précipite vers lui et le rattrape avant qu'il ne frappe le sol. J'écarte ses cheveux de son visage, l'appelle doucement, lui transmets même un peu de mon cosmos dans l'espoir de le ranimer. Rien à faire. Il n'est pas mort, mais j'ai tellement peur...
Je tourne doucement la tête vers Vermalis. Le cercueil a complètement disparu. Tout en serrant Sargas contre moi d'une main, je tends l'autre vers la Couronne Australe et saisis sa main. Je reste comme ça un bon moment, incapable de retenir mes larmes. J'aurais préféré mourir que de perdre les deux personnes que j'aime le plus. Et pourtant, ça a failli arriver.
avatar
LilithSpectre de la Succube
Spectre de la Succube

Date d'inscription : 14/03/2014
Nombre de messages : 312
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Mai - 9:59
Nous avions réussi trois épreuves sur quatre et c’était autour de Gareth de passer à l’action. Ce dernier n’avait pas aucune difficulté à exterminer la dernière barrière grâce à l’une de ses attaques. La suite des évènements sembla être prometteur et nous voilà à présent guéri de toutes nos blessures. C’était une bonne chose, il fallait l’admettre. Cependant la dernière épreuve concernant notre sortie de ses lieu, n’était pas sans conséquence et d’après les dires de cette voix, nous devions subir une malédiction. J’étais prête à recevoir cette malédiction car je connaissais les risques à venir dans un tel endroit. Cependant Sargas en avait décidé autrement et il demanda de subir seul cette malédiction malgré les tentatives de dissuasion d’Oblivion. La voix accepta et tout semblait bien se passer pour le jeune homme. Sargas fît un pas et s’écroula sur le sol suite à une forte douleur.

« Qu’est-ce qu’elle lui a fait ? »

La voix donna des explications sur cette malédiction. Sargas venait perdre sept années de sa vie et en plus de cela, il allait énormément souffrir. Lorsqu’il essaya de se lever, il retomba aussitôt sans connaissance sur le sol.

« Maître !!! »

Je me rapprochais de lui et d’Oblivion afin de voir les gravités de cette malédiction.

(Désolée, c'est court mais je n'ai pas le temps pour faire un long post. Ne souhaitant pas vous bloquer, j'ai préféré de faire une petite réponse Smile)
avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7258
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Mai - 9:10
Alors voici ce qu’encourent les humains osant traverser une porte céleste, c’est assez peu original finalement, une malédiction tirée de derrière les fagots oui bon mais ensuite ? Eh bien ensuite le déroulement de la scène est assez soudain, Sargas du haut de ses siècles oubliés s’en alla à la rencontre de la voix mystérieuse pour assumer seul la traversée dimensionnelle... Il estima, non sans raisons, qu’il était le seul responsable de leur présence ici, ce n’est pas tout à fait faux, mais pas tout à fait vrai non plus.

Mais Gareth s’abstint de toutes remarques désopilantes, de saillies vengeresses dont lui seul a le secret. Non dans son grand silence il respecta le geste altruiste de son camarade, un geste véritable digne des plus grands de leur ordre. Le chevalier d’or des Gémeaux poussa un long soupir et saisit le corps endormi de Vermalis pour finalement rejoindre l’attroupement féminin autour du Scorpion (je suis sur que Sargas appréciera cette tournure ^^), doucement il prononça l’incantation dimensionnelle qui les ramena dans le troisième temple.

Une fois dans le temple des Gémeaux, Gareth déposa Vermalis aux côtés de Sargas puis ordonna à son armure de le rejoindre. Une fois parfaitement recouvert il activa l’illusion qui conservait son identité avant de s’adresser à Oblivion.

-« Il s’en remettra il est plus solide que tu ne le penses, le tout est de surveiller le processus. Il va devoir apprendre à vivre avec ce poids et tu devras l’y aider… Ne le blâme pas, il a agi comme n’importe quel chevalier devrait le faire. »

Gareth replongea dans ses pensées, chaque maléfice possède une faiblesse… Il suffit de la trouver pour libérer Sargas de son sort. Malheureusement il n’existe que peu de traces écrites sur le sujet… Peut-être aurait-il fallu en référer à Athéna ? Mais il rejeta l’idée dans un coin de sa tête, la traversée des portes célestes est interdite aux mortels, si Athéna venait à briser cette règle en tenant de soigner Sargas elle pourrait encourir de lourds problèmes et le sanctuaire avec elle.

-« J’ai entendu une rumeur il y a quelques temps… Dans le désert du Rub al Khali vivrait un peuple qui aurait réussi à se libérer d’une malédiction divine. Je n’ai pas pu vérifier ces dires, mais si c’est vrai alors nous avons peut-être une chance d’aider Sargas. » Puis il porta son regard vers Oblivion devinant ses intentions « Il est hors de question que tu viennes, tu ne serais pas objective et tu prendrais des risques inconsidérés. »

Ce n’était qu’une idée comme ça, une imprégnation étrange mais il avait le sentiment qu’il devait s’y rendre sans pouvoir l’expliquer.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion En ligne
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1096
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Mai - 22:23
Je n'ai plus peur, je ne suis plus triste. Je ne ressens qu'un vide, et je ne sais pas si je pourrai le combler un jour. Pour moi, voir Sargas ainsi est impossible, et pourtant nous y sommes. La vie de mon frère ne tient plus qu'à un fil, par ma faute. Si j'avais pu empêcher Vermalis de traverser la Porte Céleste, si j'avais été capable d'agir pendant la malédiction de la femme... j'aurais pu les sauver tous les deux.
Mais pourquoi, Sargas? Pourquoi?

Le chevalier des Gémeaux nous ramène dans son temple et à contre-coeur, je dépose doucement Sargas sur le sol, près de Vermalis, et me relève. Le Gold Saint m'adresse quelques mots, sûrement pour me rassurer, mais je me contente de secouer la tête en essuyant mes larmes. C'était le choix de mon frère de se sacrifier pour nous, mais c'était mon choix d'accepter cet malédiction moi aussi et de protéger mon frère. Et j'ai échoué, une fois de plus.

Puis, le Gold Saint des Gémeaux suggère quelque chose: il a entendu parler d'un certain village ayant pu se libérer d'une malédiction divine. C'est probablement la piste la moins fiable, mais c'est tout ce que nous avons. Je fais un pas vers Gareth, déterminée à aller avec lui. Mais il me coupe avant que je puisse dire quoique ce soit: hors de question que je vienne. J'en reste bouche-bée.

-Mais... je veux venir! Je ne causerai pas de problème je le jure, je ne peux pas rester ici sans rien faire!

Rien à faire, il refuse. Je serre les poings. Il cache quelque chose, mais je refuse de le laisser gagner. Je marmonne assez clairement pour qu'il l'entende:

-Vous ne m'empêcherez pas de réparer mes erreurs. Je viens.

Je sais que s'il décide de m'empêcher de venir, il pourra le faire, mais je n'abandonne pas si facilement. Si je ne cherche pas une solution pour sauver mon grand frère, que veut-il que je fasse? Seul le froid intérieur pourrait l'aider, mais la seule personne potentiellement capable de refroidir un coeur de l'intérieur, c'est quelqu'un ayant un pouvoir sur le froid... donc la glace. Comme le Verseau. Mais Dégel a disparu, alors ne devrait-il pas ne plus y avoir de Saint du Verseau? À moins qu'il y ait déjà un remplaçant? Je devrais aller voir... mais ça voudrait dire céder devant Gareth. Quelle impasse...
avatar
LilithSpectre de la Succube
Spectre de la Succube

Date d'inscription : 14/03/2014
Nombre de messages : 312
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Ven 23 Mai - 10:50
Je ne comprenais pas pourquoi Sargas avait agi de cette façon car nous avions accepté tous les trois de venir en ses lieux et nous connaissions les risques pour venir à un tel endroit. Malgré que nous avions été soignées auparavant par l’entité féminine, j’avais encore du mal à rester debout et je tâchais de rien montrer aux autres car je ne voulais pas être considérée comme une faible. Gareth se rapprocha de nous et il prononça doucement l’incantation dimensionnelle qui nous permît de retourner au troisième temple, celui des Gémeaux. Oblivion allongea Sargas et Gareth posa Vermalis à ses côtés. Je les observais tous les deux en silence tandis que le chevalier d’or revêtit son armure. Les yeux légèrement à moitié fermé, je me laissais tomber sur les fesses pour m’asseoir sur le sol froid du temple.

« Tout le monde est en vie, c’est le principal. » avouais-je avec le sourire.

Gareth tenta de rassurer Oblivion et lui avoua qu’il y avait peut-être un moyen de venir en aide à Sargas. Cela attira mon attention et j’écoutais attentivement ses paroles. Pour terminer, il tenta de dissuader la jeune femme de l’accompagner mais cette dernière était un peu têtue et elle voulait tout de même l’accompagner. Je finissais par me lever pour me rapprocher d’eux et je m’exprimais à mon tour pour donner mon avis sur la situation.

« Je crois qu’il a raison, vous feriez mieux de rester ici pour veiller sur eux. »

Je désignais Sargas et Vermalis de la main droite. Je portais mon attention sur le chevalier d’or pour m’adresser à lui cette fois.

« Vous ne voulez pas qu’Oblivion vous accompagne, je comprends parfaitement mais en ce qui me concerne, je viens avec vous… »

Je regardais Gareth droit dans les yeux, enfin son visage car avec son illusion, c’était difficile de voir ses yeux.

« Je ne serai pas un fardeau pour vous, je vous le promets. »

(Désolée pour l'attente de la réponse, j'avais oublié que Sargas ne pouvait pas poster xD)
avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7258
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Mai - 9:08

Le chevalier d’or des Gémeaux resta de marbre devant les trépignassions d’Oblivion. Gareth développa son cosmos et l’étendit au temple dans son intégralité. Il atteignit d’abord la vision de la Lyre puis le reste de ses sens, peu à peu le Labyrinthe des Gémeaux prit place. Il n’y enferma qu’Oblivion qui se retrouva, seule au cœur d’une salle sans fin. Puis la voix de Gareth résonna en son esprit.

« Je ne te demandais pas ton avis, tu resteras enfermée dans ce Labyrinthe tant que je serais encore à ta portée. Lorsque Nephtys et moi seront loin tu pourras en sortir pour trouver quelqu’un qui puisse sauver Sargas… Si tu ne le trouves pas au sanctuaire alors tu devras te diriger vers Asgard. » Gareth marqua une courte pause avant de reprendre, le ton ferme et solennel « C’est un ordre, d’un chevalier d’or à un chevalier d’argent. »

Sans porter le moindre regard sur le corps désorienté de la jeune femme, le Sud-Africain saisit la main de Nephtys au passage, elle l’accompagnerait. A deux ils avaient plus de chance de trouver ce peuple fameux et puis peut-être que ses talents se révèleront durant ce long voyage.

« Cette fois-ci le voyage sera moins mouvementé. Une fois sur place tâche de ne pas prendre de risques inconsidérés… Sargas tient peut-être à toi, pas moi. Another Dimension.» Il sera un peu plus la main de la jeune femme et ils disparurent du temple des Gémeaux.
[Hrp : Désolé faut aller un peu vite^^]
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion En ligne
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1096
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Mai - 22:09
Je jure, si cette disciple impertinente commence à me donner des ordres... elle ose me dire de rester derrière, elle veut partir à ma place en mission, et en plus le chevalier des Gémeaux est d'accord! Je me retourne vers elle, l'air menaçant, et sous le coup de la colère mon cosmos augmente.

-Tais-toi! Ce n'est pas une simple disciple qui me dira quoi faire!

J'aurais pu l'insulter longtemps, l'attaquer même pour lui rappeler la différence hiérarchique qui nous sépare, mais je n'en fais rien car avant que je ne passe à l'action, Nephtys disparaît. Mon cosmos redescend en flèche sous la surprise et je regarde partout autour de moi. Les corps de Sargas et Vermalis ne sont plus là, Gareth non plus. En fait, le temple a changé, le long corridor est devenu interminable. Peu à peu, les différents bruits ambiants changent et je sent l'air devenir un peu plus froid et sec. Ma respiration devient plus rapide alors que je tente de comprendre ce qui se passe, et c'est la voix du chevalier des Gémeaux qui se fait entendre pour m'avertir que je resterai dans le labyrinthe tant que je pourrai les rattraper. Dans un moment de panique, je tourne la tête dans tous les sens pour trouver d'où provient sa voix, avant de me rendre compte qu'elle vient de ma tête. Complètement perdue, je regarde dans tous les sens en reculant, puis lui crie dans un accès de colère:

-Non! Vous n'avez pas le droit!

Mon cosmos recommence à croître, et je me prépare à attaquer. Je ferme les yeux pour tenter de chasser l'illusion, mais mes autres sens m'empêchent d'y croire pleinement. Je ne peux qu'abandonner, je tombe à genoux en regardant la où devrait se trouver la sortie. Je serre les poings, presque avec haine, et marmonne pour moi-même:

-Ça ne se passera pas comme ça...

Repoussant mon désir de vengeance, je commence à réfléchir. Il doit bien y avoir un moyen de briser cette illusion...

Un sauvetage dimensionnel

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un sauvetage dimensionnel
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Mado fem Lhassa-apso 9a sauvetage
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Aska femelle croisée lhassa apso 7 ans SAUVETAGE (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya :: Zone Guerre Sainte :: Europe :: Le Sanctuaire :: Le Temple des Gémeaux-