avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 2996
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Avr - 15:27
Château de Lochranza =>

L'expédition en Écosse s'achevant, il était l'heure pour Largo de remballer, faire ses valises, et de partir pour une nouvelle destination. Heureusement, dans le métier, on avait droit à une carte d'abonnement, spécial Chevalier Sans Frontières. Comme un gars de la SNCF, quoi, mais dans les airs. Les voyages ne lui seraient donc pas facturés.
Néanmoins, même si voler gratos semblait être de la boule, pas sûr que toute destination soit logiquement la meilleure chaque fois. Pour preuve, le Chevalier Noir avait désormais gagné le droit de passer des vacances en Asgard. Le Grand Nord, comme disait l'autre. Et là, crois-moi ! Si t'as cru que tu aurais pu te réchauffer autour d'une bière et d'une frite, tu pouvais sûrement aller te gratter !

Pour commencer, l'atterrissage dans les parages ne fut pas de tout repos. Le froid gelant sans cesse les moteurs ou tout autre circuit du genre, si le pilote n'avait pas pensé à larguer le jeune homme un peu avant, l'appareil finissait le bec dans l'eau, tel un Boeing de chez Malaysia Airlines. Enfin... dans la glace ici, en l'occurrence.
Cet abruti de Largo avait même cru bon d'enlever son armure, le temps de la traversée. Bah, il l'avait vite regretté ! Manque de bol, une fois balancé dans le vide, le bougre eut beau savoir surfer sur de la neige en pente, le plus naturellement du monde, sur son caisson ; sans petit pull en laine sur les pecs, il sentit grave passer la morsure glaciale jusque dans ses entrailles.

_ Gla gla gla ! Répéta-t-il sans cesse, jusqu'à l'arrivée du parcours de ski.

Et lorsque quelques obstacles se présentaient devant lui, un petit Medusa Slash par-ci, par-là, et hop ! Le tour était joué, puis le chemin tout découpé et tracé. Désolé pour les lapins curieux passant dans les environs. Mais entre ça ou finir dans le coma, façon Schumacher, le choix était vite décidé.

À un moment donné, il pensa aussi à se confectionner une fourrure, en tailladant dans un ours par exemple... histoire de s'emmitoufler et gagner un peu de chaleur. Mais en vain, il n'était juste pas doué pour ces conneries. Puis bon, Abraham Poincheval avait déjà pris cette initiative, ailleurs dans le monde. Rien de tel pour ensuite crier au plagiat, j'suis sûr !

Bref, le blondinet continua son périple, au pas de course. Il piétina alors dans une direction au hasard pendant plusieurs kilomètres, et découvrit enfin ce qui aurait pu ressembler de loin à une forêt. L'endroit semblait vieillot et surtout décimé... un peu comme si cette andouille de Bear Grylls avait enseigné aux autochtones du coin, que s'il n'y avait plus de faune sauvage à bouffer, il ne fallait pas hésiter à rogner l'écorce des arbres !

_ Ah ouais, m*rde ! Pesta le rebelle, tout en enfilant de nouveau son armure noire de Persée. Alors c'est ça, Asgard ? On dirait que j'ai dû zapper quelques pages d'infos dans les journaux, dernièrement.

Bah c'est bien. Et maintenant ?

Largo reprit sa promenade, scanna les alentours, essaya d'écouter à travers le vent et les flocons. Comment allait-il retrouver une Masse dans un paysage pareil ? Si seulement il pouvait repérer de vieilles empreintes, détecter une présence lointaine, une étoile filante à-la-con lui montrant un quelconque point cardinal, etc...

_ Ah je sais ! Conclut-il, tout à coup. Ohé ? Y a quelqu'un ?

Mouais bof, pas top ! Même le GPS du Smartphone de Yéléna avait plus de chances d'être utile, dans ces conditions.

/hrp: bon bah euh, juste une intro, quoi. ^^
avatar
PNJ Asgard

Date d'inscription : 03/05/2006
Nombre de messages : 187
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 10 Avr - 9:03
Cela était ma routine habituelle, me lever, prendre une bonne tasse de café et sortir dans la forêt relever mes pièges. Et ce matin ne faisait pas exception. Sauf que je ne m’attendais pas à voir quelqu’un. Oh bien sûr je voyais de temps en temps une jeune femme qui trainait dans les lieux avec un arc dans le dos, avec cet air dur et froid, mais à part elle il n’y avait personne et cela faisait quelques jours que je ne la voyais plus dans les environs. Pour mon plus grand bonheur, cela me faisait du gibier en plus pour moi.

Donc bon, me voilà dans la forêt marchant dans la neige à la recherche de quoi me nourrir, oui moi rien que moi je suis seule et bien contente comme.  J’inspectais donc mes collets, et ce qui s’en suit afin de récupérer mes proies. J’armais mon arc pour tuer une biche qui passait par là, quand soudain j’entendis la voix d’un abruti de première qui résonnait dans tout la foret et qui avait fait fuir ma biche. Je pestélais, maudissant cette personne, me dirigeant vers elle martelant le tapis de neige de mes pas.

J’arrivais tel un vieil ours bourru, près de ce blondinet qui faisait honneur aux blagues qui trainait sur eux  et d’un ton fort.

« TOI !!! Tu te rends compte de ce que  tu as fait, hein ?!!!! »

Je continuais d’avancer, m’approcha de lui pour arriver à quelques centimètres du personnage.

« Tu as fait fuir mon diner !!!! Je pouvais déjà imaginer l’odeur de la viande cuisant dans ma cheminée !!! ….Et t’es qui toi tu ne ressembles pas à la fille qui a l’habitude de trainer ici !!!»

Je le regardais des pieds à la tête, comme pour vérifier qu’il était bien un garçon et non une fille. Faut dire que je ne réfléchissais généralement pas, que je suivais instinctivement ce que mon cerveau me dictait. En l’occurrence ici, des montrés les dent devant cette personne. Je le regardais droit dans les yeux, d’un regard méfiant tout ajoutant.

« Si ça tombe, t’es même pas de la région et je n’aime pas les gens qui ne sont pas de la région. Ils sont bêtes, irrespectueux et font fuir les animaux en beuglant dans toute la forêt !!! »
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 2996
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Avr - 17:48
Bon, bah... qui l'eut cru ? Parfois, les méthodes les plus stupides, ou les plus simples plutôt, payaient plus que la technologie. Il fallut tout de même quelques minutes, certes, le temps que la voix opère dans les environs... mais enfin, une présence ne tarda pas à se modeler dans l'horizon glacial.
Au vu de la démarche de cet être vivant, si tenté que ce soit véritablement le cas, on aurait dit une racaille de la téci. Le genre de sale djeunz qui avait besoin d'appuyer ses pas, sans doute pour imprimer sa démarche dans le sol et marquer son territoire. Enfin, un truc comme ça, quoi.
À moins que ce ne soit juste une nana en tenue de chasseuse viking, munie d'un arc entre les omoplates, qui avait juste besoin de se la péter grave devant les touristes, ou juste pour se réchauffer tant bien que mal à cause de ce foutu climat.

_ Hein ? S'étonna Largo, en cherchant quand même autour, sait-on jamais.

Il écarquilla les yeux, puis fronça les sourcils et ainsi de suite, tandis que ses mains esquissaient quelques autres signes mimant l'incompréhension.

Mais à peine le temps de jongler sur tel ou tel sentiment, la femelle en profita direct pour ne pas stopper son avancée en si bon chemin. Elle aurait pu très bien laisser deux ou trois mètres de distance, par exemple ? Beh non ! Son style, c'était apparemment le rentre-dedans.
Enfin bref... tant mieux, tant mieux. Ça réchauffait, dans un sens. Ou juste chauffer, plus exactement, après avoir écouté sa malheureuse complainte.

_ En effet ! Reprit-il ensuite, plus rassuré et vantard devant la demoiselle. Je ne ressemble pas à la fille de d'habitude, pour la simple et bonne raison que je suis un homme !

Tatatam ! Eh ouais, ça calme ! Un mâle comme on n'en fait plus, avec euh... une longue chevelure de blondasse, mais parce que vive la Japanimation, hein ?

Le Chevalier Noir tapa évidemment la pose, en agitant sa crinière au vent. Il enchaîna aussitôt après, en posant ses mains sur les épaules de son interlocutrice. Peut-être pour tenter d'apaiser l'ambiance ? Faisant style d'humer l'air pur des environs lorsque celle-ci parla du dîner et de cheminée, le blondinet s'excusa minablement avec la pire tête de Tout-triste qu'il sut exhiber. Bah oui ! Lui, son truc à l'accoutumée, c'était plutôt la 'Tout-dur attitude', quoi.

_ Tu peux m'appeler Largo. Je suis euh... justement le remplaçant de notre amie commune. Elle m'a demandé de rejoindre les Ases qui ont récemment rapporté un objet magique de leur dernière expédition. Et comme elle a un empêchement de dernière minute, c'est le stagiaire du dimanche qui doit s'y coller. Moi, en l'occurrence. Désolé pour la petite frayeur, donc.

Laule ? Ahem ahem... ça passe ou ça casse, grossomodo.

Le rebelle s'écarta d'un pas ou deux, patienta les mains sur sa protection ténébreuse au niveau des hanches, et jaugea le plus naturellement du monde l'expression du visage de la jeune femme. Consentante ou râteau, telle était la question.

/hrp: mouhahaha, je suis un génie ! enfin je crois. ^^'
avatar
PNJ Asgard

Date d'inscription : 03/05/2006
Nombre de messages : 187
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Avr - 9:45
«  Ah ben tiens, je n’avais pas remarqué. Je pensais que tu étais une biche. Merci pour ce renseignement»

Je regardais cet homme d’un air sceptique. Vous savez, je n’ai jamais vu, cette fille accompagner…Enfin si, mais pas une autre fille … qui sait peut être qu’elles entretiennent une relation. Alors c’est pour ça qu’elle ne parle à personne qu’elle chasse dans son coin, tout s’explique maintenant. Bon ceci dit ça ne me dit toujours pas qui est cette personne. Bon regardons un peu se qu’il porte celui-là, une armure revêtue de noir… Bon ça doit être .. Comment on les appelle déjà … ah ou chevalier noir.

« Bon t’es pas le remplaçant de l’autre. Ici t’es en Asgard mon chou voir un mec avec une armure comme la tienne ici c’est rare.»

Je continuais à le regarder d’un air peu commode,  me disant que celui-là allait faire du grabuge dans les environs. Puis je soupirais, me grattai la tête me demandant ce que j’allais faire de lui. Bon sang d’Odin, ils ne peuvent pas recevoir eux même ces gens-là. Ce n’est pas à moi de faire le guide, moi tout ce que je veux c’est chasser, remplir ma panse, pas discuter avec un étranger à la noix qui me prends pour une sombre idiote. Je mis mon arc dans mon dos, ben ouais je n’allais quand même pas l’emmener dans ma partie de chasse non plus, ni même lui donner à bouffer. Je repris ma marche  tout en criant à ce cher Largo

« Bon le blondinet, tu viens, ouais. Et estime-toi heureux que je ne te laisse pas là ! À cause de toi ma journée est foutue, alors tu as intérêt à te grouille mon mignon. »

Puis je m’arrêtais, mis mes mains sur mes hanches, le regardant d’un air interrogateur.

« Au fait tu dois allez ou comme ça. Pas que je veux pas te faire admirer notre beau paysage de neige à perde de vue, mais bon j’ai pas que ça à faire moi.»
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 2996
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Avr - 12:44
Largo eut vite fini de taper la pose, alors que l'autre femelle le rabaissa. En tout cas, le jeune homme l'avait décrypté comme ça, lui. Il serra donc vite les dents et les poings.
Une biche !? Avait-elle bien regardé ? Est-ce que Black Perseus était vraiment le genre de mec qui aimait fuir les flèches d'une chasseuse, pour éviter qu'on ne lui troue la fesse ? Non ! On est donc bien d'accord.

_ Tu devrais peut-être consulter, plaisanta-t-il tout de même, avec un clin d'oeil charmeur. Parce que la biche ici, c'est toi pourtant.

© Krys, vous allez vous aimer ! Cruk cruk cruk.

Cependant, la réplique de Bachelor n'aurait probablement pas le temps de mordiller dans l'oreille de la belle. Surtout quand celle-ci devina facilement que le Chevalier Noir ne ressemblait en rien à un quelconque guerrier d'Asgard. Même la blondeur... du blondinet n'y changea rien.

Comment fallait-il alors gérer ce petit bout de femme sur le qui-vive ? Peut-être que si elle remettait son arc dans son dos, et s'éloignait déjà dans la direction opposée, ça voulait dire que le dilemme était révolu ?
Largo la regarda donc partir au début, sauf qu'elle ne tarda pas à pivoter pour rebalancer une réplique de racaille. Genre, comme si elle avait le droit de parler comme ça lui chante, à un Chevalier Noir !

_ Hé ho ! Si tu crois que ça me plait autant que toi, de venir me perdre dans cette contrée, tu te fous le doigt dans euh... Enfin, j'veux dire que si c'était mieux indiqué, t'aurais pas eu besoin de te déranger, hein !

C'est vrai quoi. Il ne manquerait plus que ce soit la faute de Largo. Sauf si elle n'osait juste pas avouer qu'il lui avait fait de l'effet. Mouarf.

N'empêche, ça avait ses bons côtés un Sanctuaire d'Athéna, pour la comparaison. Il n'y avait qu'un escalier à suivre, quand on y pense. Alors que là, de la neige à piétiner dans n'importe quelle direction et dans le froid, bonjour l'ambiance !

_ Bah j'en sais rien, moi, où c'est ! Reprit-il en l'engueulant pratiquement. C'est toi la forte tête qui a déjà su découvrir que j'étais un touriste. Je pensais donc que tu connaîtrais aussi tous les lieux sympatoches. Ou tout du moins, ceux susceptibles d'y abriter une arme de la Mythologie hindoue : La Masse Légendaire ! ('tention ! j'ai pas dit "l'âme Ase", hein, lol !)

Et puisque Largo n'aimait pas trop se répéter, il grogna de plus belle dans son for intérieur. À deux doigts de l'explosion cosmique, il devait donc résister du mieux possible, afin de ne pas expédier la dame dans l'au-delà. Bah oui ! Elle pouvait encore servir... d'ôtage, à la rigueur. Mais chut, hein !

Après quoi, il se calma en soupirant... l'air d'exprimer, "ouais bah avance... pis si c'est louche, tu vas le sentir passer". Puis, il la rejoignit à sa hauteur en priant pour que ce calvaire cesse au plus vite.

/hrp: vala. donc pas plus avancé que toi, huhu. mais j'te suis, en tout cas. ^^' (d'ailleurs, s'il faut ouvrir un prochain sujet ou quoi, qui-qui-c'est-qui-s'en-charge, du coup ? et où ? même si c'est pour poireauter... ou te tuer, oups, lol) mr Red le retour
avatar
PNJ Asgard

Date d'inscription : 03/05/2006
Nombre de messages : 187
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Avr - 9:40
Non, mais je rêve ou il me dispute pratiquement. Cet homme était venu dans nos contrées, avait essayé de se faire passer pour un Asgradien alors qu’il n’en a pas l’allure. Je continuais à le regarder, les mains sur mes hanches, le vit soupirer alors que cela devait être moi.  Je pris une grande inspiration, et la relâcha tout en disant à vois basse.

« Bon,  sang voilà que je me coltine le boulot des guerriers moi maintenant… Allez suis moi on va voir ce qu’on peut faire pour toi blondinet. »

Me pas s’enfoncèrent dans la neige, la faisant craquer à chaque pas. Je ne faisais nullement attention a Largo, à vrai dire il était chevalier et non une chochotte qu’on devait couver au moindre truc. Alors, il survivrait au froid de nos contrées. Et soudain, sans que je comprenne pourquoi, le sol trembla dans un premier temps légèrement, puis de plus en plus fort. La neige sur les arbres tombait des branches, au loin vers les collines on pouvait entendre la neige ce transformer en une avalanche. Les animaux de la forêt couraient comme pour échapper à quelques choses et moi je regardais ce tout ceci en silence, attendant la fin des secousses.

Puis mes yeux se posèrent sur Largo,  ils le regardèrent, d’un air étonne, ne sachant pas ce qu’il se passait sur les terres d’Odin et tout ce que je pus lui répondre ce fut.

« Ah ben ça n’arrive pas souvent par ici, ce genre de chose. Bon on continue, mon bichon.»

Et j’étais reparti pour guider cet homme dans lieux ou on pourrait l’aider. JE ne me souciais aucunement ce qui venait de ce passer, à vrai dire que dire de plus à part un «  Oh un tremblement de terre. »


Spoiler:
 
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 2996
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Mai - 13:36
Ayé ! On y était arrivé ! Un climat de confiance se dessinait-il enfin au loin entre les deux clampins se les gelant au beau milieu de nulle part ? Admettons que oui. Sinon niveau chamailleries, ce serait encore dans le même l'état dans dix ans.
Sur ce, la chasseuse se décida à exécuter son rôle de guide. Elle capahuta alors dans la neige profonde de son pays, tandis que Largo lui emboiterait le pas bien assez vite. Pas question de tapiner plus longtemps dans ce coin paumé et uniforme, de toute manière.

_ C'est encore loin ? Se plaignit-il malheureusement, trop pressé.

Résultat, il eut droit à de la secousse de ouf, la seconde suivante. Et déjà qu'arpenter cette satanée forêt en ruines relevait du challenge, si en prime c'était pour se faire malmener sans prévenir... bonjour la mauvaise surprise !

Meuh nan, le Chevalier Noir ne se vautra pas, hein... même si la jeune femme y avait certainement songé très fort. Cependant, il y avait sans aucun doute autre chose de louche, qui se préparait dans ce pays. Et quand bien même la nana ne semblait pas "aware" de la situation, comme JCVD, le grand blond avait de quoi s'interroger.

_ Hein ? S'étonna-t-il, dans un premier temps. Tu me cacherais pas quelque chose, n'est-ce pas ?

Bon d'accord, en agrippant l'épaule de cette guide armée, il put du même coup invoquer l'excuse de commander une halte... tout en s'appuyant incognito, afin de se redresser correctement. Tatatam !

_ Ça fait même pas cinq minutes qu'on est parti, et voilà que du divin s'en mêle aussitôt !

Dans le feu de l'action, Largo ne tilta pas forcément si son interlocutrice savait, oui ou non, à quoi il faisait exactement référence. Beh oui ! Seuls les privilégiés ressentaient ce genre de manifestation cosmique surpuissante, en règle générale.

Quoi qu'il en soit, quelle était maintenant la suite du programme ? La Masse hindoue faisait des siennes ? Une sorte de système d'auto-défense, quoi. Ou leurs proprios venaient justement récupérer ce que les Ases avaient chouravé précédemment en Écosse, par exemple ? Ou alors, tout simplement de la divinité d'ici ? Genre, pour conjurer tel sort ou autre, elle devait à son tour déployer son grand pouvoir ?
Dilemme, quand tu nous tiens !

_ Ah ouais d'accord, conclut-il, après réflexion et concentration. Crois-moi ou non... mais j'ai comme l'impression que si tes petits copains t'ont chargé de venir à mon chevet, c'est parce que eux ont préféré faire la fiesta.

Le rebelle éclata brièvement de rire. À vrai dire, sa résolution d'enquête tenait en quelque sorte la route, selon lui. Restait à savoir comment l'interprèterait la fille.

Qu'à cela ne tienne. En guise de remerciement pour le temps qu'elle devait s'obliger de consacrer à son invité, Black Perseus voulut justement, à sa sauce, lui rendre la pareille. Offrir un cadeau, en l'occurrence.
Et pourquoi pas, un lâcher de Medusa Slash en direction des animaux fuyards, hein ? Une bonne petite décapitation collective, avant que la nana ne se mette derechef à couiner que son dîner se barrait encore et toujours ! (oh, de rien.)

Largo mima donc son célèbre 'casse de Brice' à l'horizontal, et hop ! Un rayon acéré et obscur se propagea furieusement vers les cibles quadripèdes visées.

/hrp: alors, alors ? Eh voui ! Ça m'arrive d'être euh... Bachelor... oups, gentleman. ^^' (par contre, si le fameux prochain Ase doit se pointer au même moment... bah un, c'est ballot. Et deux, il peut le prendre comme ça lui chante, bien entendu) Wink
avatar
Harald

Date d'inscription : 12/03/2013
Nombre de messages : 397
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Mai - 18:18
A travers la fumée dégagée par les décombres suite à l'attaque du chevalier, une ombre se tenait debout. Quelques secondes plus tard, le calme revenu et la poussière se dissipé laissant apparaître le nouvel arrivant. C'était Harald vêtu d'une épaisse cape en fourrure d'ours recouvrant entièrement son corps. Les bras croisé devant lui (en protection) empêchait quiconque de voir son visage; il avait été obligé de parer le coup sous peine de trépasser. Harald ne perdait néanmoins rien de l'étranger qui avait porté cette odieuse attaque.


"Bonjour étranger, belle attaque que voilà...."


     Harald pu constater que les arbres aux alentours étaient tout bonnement coupés en deux, et les quelques malheureux animaux sur la trajectoire du coup avaient péri; à peine pouvait-il être consommés tant ils étaient déchiquetés. Harald ferma les yeux et posa ensuite sa main sur une souche fraichement coupée...


"...Sais tu que tu es sur les terres d'Odin, et que la chasse est proscrite? J'espère que tu as une bonne raison pour avoir enlever la vie de ces précieux animaux... et de ces précieux arbres....je peux sentir leur immense douleur"


     Tout en parlant, Harald vit aussi que l'étranger était accompagné d'une jeune femme habillée de diverses fourrure et armée d'un arc.


"Femme, je te remercie d'avoir escorter cet homme jusqu'ici.... je m'occupe de lui à présent. Prend ceci comme rétribution et part..."


Harald se dégagea de sa position défensive et sortit son bras de sous sa cape, un sac sonnant et trébuchant rempli de pièces à la main. Il l'envoya d'un geste rapide vers la femme. Harald se concentra sur l'étranger à présent.


"J'ai pu sentir ton cosmos noir et impur à des lieux à la ronde. J'ai déjà rencontré bon nombre de chevaliers... et de dieux... mais je n'ai jamais rencontré un tel cosmos comme le tien"



Certes cette phrase pouvait énerver son interlocuteur mais Harald devait savoir quelle était la mission de cet homme sur sa terre natale...


"Je ne répèterai pas ma question. Qui es tu? Et que fais tu en Asgard?"
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 2996
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Sam 10 Mai - 11:35
Hein ? Une voix surgit alors que Largo venait pourtant d'avoir guillotiné tous les sauvageons qui gambadaient au galop dans les parages. Alors à moins que l'une des victimes avait un lien quelconque avec la Famille Adams, ce n'était évidemment pas possible.
Ah ouf d'accord ! Bien entendu, si l'étrangeté en question s'avérait être en fin de compte un Chevalier, peut-être que le chanceux pouvait prétendre avoir réussi à parer ou esquiver l'attaque tranchente. Et à vrai dire, c'était le cas. Un Ase, même comme on disait ici, dans le jargon.

_ Salutations ! Répondit le jeune homme, sur un ton enjoué et fier de son coup d'éclat.

Manque de bol, son interlocuteur lui récita l'éternel couplet sur les touristes qui n'avaient pas leur place au pays des frigos grandeur nature. Ouais, ouais, ouais...
Largo tira une moue compréhensive comme pour s'excuser, alors qu'au fond de lui, il pensait avoir bien fait. Surtout après les récentes mésaventures vécues avec l'autre chasseuse accompagnatrice.

_ Je peux tout t'expliquer, ne t'emballe pas, l'ami !

Le Chevalier noir lui récita alors les premiers chapitres de son périple. Notamment le passage où, à peine arrivé dans ce lieu glacial, il avait fait fuir les animaux de la forêt, foutant ainsi en l'air le futur repas prévu de la nana à l'arc.
Pour appuyer ses dires, le grand blond ajouta même les gestes, pour la forme. En clair, esquisser vaguement les courbes de la seule femelle mécontente dans les alentours, privée de bouffer.

_ Voilà, tu sais tout. Maintenant, avec tous ces cadavres (ah m*rde, qui pissent le sang quand même, oups) en exposition, elle va pouvoir faire son choix, si elle désire toujours remplir sa marmite.

Après quoi, le mec couvert sous sa couette termina de régler la question avec l'employée du musée. Comme quoi elle avait bien fait son job, et donc, pouvait aller claquer son maigre salaire à la soupe populaire la plus proche, pour se réchauffer ou autre.
Largo, lui, en profita pour se pencher légèrement en avant, comme s'il espérait pouvoir hériter d'une bise amicale... mais carotte ! Il y avait de toute manière plus urgent à régler, depuis que l'autre glandu s'était pointé.

_ Je suis Largo, fit-il en jetant un dernier regard discret vers la guide qui s'éloignait. Chevalier Noir de Persée. Et je suis venu dans ce trou perdu pour récupérer la Masse qui me revient de droit. Malheureusement, deux de tes potos m'ont devancé de peu.

D'ailleurs, est-ce que ce Harald était au courant de ce qui se tramait dans le coin ou même dans le monde, au fait ?

_ Puis, une explosion cosmique a secoué vos terres, à l'instant. Tu en sais peut-être un peu plus ? Vous avez déjà commencé à faire mumuse avec l'arme divine, c'est ça ? Bref, il me la faut.

Sinon... pas sûr que la prochaine décapitation soit une simple bébête à fourrure et qui marche sur quatre pattes, puf puf puf. Mais ça, chut encore, hein !
avatar
Harald

Date d'inscription : 12/03/2013
Nombre de messages : 397
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Mai - 17:46
Harald avait bien ressenti le tremblement de terre qui s'était produit quelques minutes auparavant. Il avait ressenti le cosmos puissant qui y était lié; un cosmos divin qui ne pouvait provenir que d'une divinité. Harald n'éprouva aucune joie face à cet évènement normalement réjouissant pour tout Ase ....

"Cher Largo, puisque c'est ainsi que tu te nommes... la secousse sismique est due au réveil d'un dieu ... Je ne peux pas te dire qui... mais tu as sûrement ressenti la chaleur et la bienfaisance de son aura. Après avoir traité ton cas, j'irai m'enquérir de savoir de qui il s'agit car c'est peut être une menace pour mon maître."

Harald avait bien écouté le récit de l'étranger. A savoir qu'il appartenait à la caste des chevaliers noirs..... l'Asgardien avait entendu des histoires à propos des chevaliers noir de l'île de la mort et il savait donc que ce n'était pas des tendres; il lui suffisait de se rappeler des chevalier noirs qui avaient agis sous la coupe du chevalier Ikki du Phénix il y a quelques années ....

"Ecoute moi bien, chevalier noir de Persée, je passerai l'éponge pour tous les animaux que tu as tué ici. Par contre je ne te fournirai aucune information à propos de cette mystérieuse arme divine que tu recherches. Je te dirai juste que tu dois abandonner ton projet et repartir d'où tu viens. Si elle est entre les mains de mes partenaires c'est qu'il y a une bonne raison...".

Harald laissa de lourdes secondes s'écouler avant de reprendre son discours en ouvrant sa cape de fourrure et dévoilant par la même occasion son armure de chevalier.

"Pour me présenter brièvement ....Je suis Harald, guerrier divin de Delta, et membre de la plus haute chevalerie d'Asgard. J'ai été mandé ici pour t'empêcher de récupérer cette arme, peu importe les moyens".

Harald n'avait pas eu beaucoup d'explication sur l'arme en question, mais une force le forcait à suivre l'ordre donné par son supérieur divin. Allez contre cet ordre était tout simplement impossible ....

"Donc à partir de là je vais te laisser un choix; soit tu m'expliques pourquoi toi et les tiens souhaitez cette arme, et je te t'escorterai sans encombre aux portes du royaume, soit tu refuses en t'obstinant à la récupérer et je serai obligé de m'opposer à ta quête .... "

Pour impressionner le chevalier noir, Harald intensifia sa cosmo-énergie. La cape de fourrure toujours accrochée, volait dans tous les sens, portée par le déluge de puissance. Le sol se creusait même sous ses pieds sous l'effet de l'onde de choc. Même la nature sembla se mêler à l'affaire car Harald commanda aux arbres environnants d'encercler l'étranger à distance.

"Que choisi-tu? Tu es maitre de ton destin. Et je ne voudrais surtout pas t'ôter ton sens de l'humour dont tu n'es pas dénué....  C'est pourquoi je te préconise ma première proposition. Ce serait dommage que je te transforme en stèle mortuaire ....". Harald matérialisa au même moment une gemme d'améthyste dans sa main et contempla sa beauté envoutante, reflétant sa couleur violacée caractéristique sur le visage sérieux de l'Ase.

Harald connaissait de légende le goût prononcé des chevaliers noirs pour la violence et le combat. Ce pourquoi il se préparait à toute éventualité... mais il espérait secrètement qu'il glanerait quelques informations au sujet des projets du chevalier noir.
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 2996
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Mai - 10:30
_ Tu déconnes ! S'interposa Largo, en levant l'index cash dès que l'Ase l'eut à peine ouvert. Je n'ai ressenti aucune chaleur ici bas, héhé.

Aussitôt dit, ses bras emmitouflèrent son corps pour se frotter vigoureusement. Avec un petit claquement des dents, le petit numéro était du plus bel effet, et euh... très convaincant, selon lui.

_ Han ! Death Queen Island, attends-moi... je rentre bientôt.

Le Chevalier Noir marmonn ensuite solennellement au ciel, la main sur le coeur et autre sensiblerie dans la voix. Oui, on est d'accord... juste pour emm*rder le monde, cela va de soi.

Cependant, l'Ase demeurait résolu à sa mission, et ô grand jamais il n'irait à l'encontre des ordres donnés par ses chefs. Brave petit, en somme. Un bon petit soldat, subordonné de plus dans la Chevalerie, qui ne décidait qu'en fonction de ce que les grands manitous divins d'Asgard leur imposaient.

Largo comprit alors qu'on arriverait à rien avec du discours fermé pareil. Il était alors prêt à lui déballer le fonctionnement des Black Knights et leur mode de vie bien plus sympatoche et libre que les autres camps.
Mais il se ravisa lorsque son interlocuteur exhiba brusquement au grand air un bout de son armure. Et si en prime, c'était pour entendre que le gars en question se révélait être carrément un Guerrier Divin, on avait bien le droit de ravaler sa salive sur le coup.

_ Mais euuuh ! Ironisa le grand blond. Tu l'as sougliné toi-même. Tu n'es au courant de rien ou presque, et tu voudrais que je lâche l'affaire après tout ce chemin parcouru ? Désolé, mais faudra faire mieux que ça.

Largo serra le poing, pour la peine. Si sa rencontre n'avait déjà pas commencé par une virile poignée de main, il y avait de fortes chances qu'elle se termine au moins en baffes pas très dociles, dans ces conditions.
Ça ou alors, trouver une autre approche, hein. Mythonner, peut-être ? Et pourquoi pas !

_ Eh donc, j'étais tranquillement en train de récupérer cette Masse... répliqua le rebelle, le plus naturellement du monde. Quand deux fidèles de ta Confrérie de l'âge de glace ont débarqué et me sont passés dessus. Alors moi prem's et tout, quoi ! Mais penses-tu ! J'ai pas pu faire le poids face à un duo de rapaces de leur espèce, mais j'ai réussi à les suivre jusqu'ici.

En tapant la pose "Menthos, le Déclic Fraîcheur", le jeune homme appuyait l'intelligence de ses récentes actions. Après tout, quand on y pense, logique qu'on cherche à vouloir retrouver ce qui avait été "perdu".

_ Quant à mes raisons ? Reprit-il, feignant l'étonnement. Tout comme le dernier tremblement de terre dans cette contrée, des guignols divins ont cherché à nous priver de chaleur et de bienfaisance sur notre île. Celle de notre fétiche volcan !

Là, véridique ou pas, Largo exprima sa fermeté tout de même. Un gosse pleurait bien, simplement parce que son jouet se serait cassé, bien qu'il suffise de retourner au Toys'rus du coin pour régler le souci.
En revanche, si du Maouss-costaud hindou s'en prenait à de euh... l'achitecture sacrée de son foyer, il était évident de leur rendre la pareille coûte que coûte, oualalaradime !

_ Alors, ça y est ? Conclut enfin Largo, en prenant un semblant de position de combat malgré le froid glacial. Tu vas me la rendre ?

Oui, bon, sans dire s'il te plaît... et puis quoi encore, huhu !? Plus concis, plus direct, pas besoin de réflexion ni de choix à cocher.

/hrp: vala. beaucoup de blablas pour replacer la vérité... enfin la mienne, du moins, mdr. ^^'
pis je tente de tourner la ptite anecdote à mon avantage, vu que tu sembles ne pas en connaître suffisamment encore. pis je rebondis sur un truc plus sérieux, qui a vraiment touché les BK. Wink
qui sait ? comme ça, touché par ma tristesse, on finira par un gros calin, pis tu me rendras enfin l'arme. mr Red le retour
avatar
Harald

Date d'inscription : 12/03/2013
Nombre de messages : 397
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Mai - 13:38
Harald put voir que le chevalier noir avait des réactions bizarres .... il mimait des scènes grotesques dignes d'un bouffon du roi; voilà qu'il se mettait à grelotter, la main sur le coeur et le regard au ciel.... nul ne saurait ce qu'il était en train de chuchoter à lui même .... Cependant Harald ne relachait pas sa concentration car ce genre d'individus ambivalents pouvaient se révéler de terribles adversaires. Toutefois, harald remarqua que la température ambiante chuta d'un coup depuis le tremblement de terre associé à l'apparition divine... et il comprennait bien qu'un individu habitué à la fournaise de son île pouvait être incommodé par le froid glacial rarement atteint à ce niveau.

     "Ecoute moi, Perseus. Actuellement je n'ai aucun grief à ton égard, si ce n'est ta haine envers nos dieux,  mais je suis obligé de garder un oeil sur toi et de te tenir éloigné de cette arme, telle est ma mission. Si cette relique a un réel pouvoir, elle pourra s'avérer utile pour ma faction; sinon je ne verrai pas pourquoi 2 guerriers divins auraient mis leur vie en danger pour la récupérer ...".

     Puis soudain, Harald eut un éclair de fourberie dans son esprit:

     "....Et cette arme nous permettra d'avoir un certain contrôle sur les forces divines de ce monde ..... et nous permettra peut être de nous venger de l'affront de la déesse de l'Anarchie. Je n'accèderai donc pas à ta demande maintenant."

     Harald se remémora son dernier combat contre Elvira, qui avait révélé que le conflit à venir devait s'étoffer de nouvelles armes et stratégies;  cette arme pourrait se révéler utile ....

     Harald se déplaca instantanément tout prêt du chevalier noir. Il avait tout simplement bougé à la vitesse de la lumière. Harald fut impressionné par ses nouveaux pouvoirs qu'il avait éveillé en lui suite à son retour du pays des morts ...

     "Libre à toi de choisir ta destinée chevalier, mais je te conseile de repartir dans ta contrée avant que tu ne gèles sur place. Va porter le message que Asgard est à l'aube d'une époque nouvelle. Libre à toi de revenir plus tard avec tes compatriotes si ca te chante, mais je serai toujours là dans ton ombre lorsque cela arrivera. Que décides-tu?"
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 2996
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Mai - 12:22
Largo ne pouvait que serrer les poings et les dents, face l'attitude bornée de son interlocuteur. Le Monsieur t'a pourtant dit qu'un duo d'Ases avaient osé lui piqué ce qui lui revenait de droit ! Mais en vain. Harald préférait se cantonner à la version de ses potes, lorsqu'il irait prochainement lui demander. Le pire était que dans le fond, le bougre avait raison.

Cependant, ça emmerdait tellement le blondinet sur le coup, qu'il avait bien failli croire à son propre mensonge, l'abruti ! Pourtant, ça tenait debout, boudidiou ! Du divin hindou qui détruisait les chaumières d'un camp entier, ça restait évidemment un acte ignoble, d'une part. Par conséquent, chercher à contrecarrer par tous les moyens une puissante et diabolique réincarnation, s'avérait donc être le choix le plus logique à mettre en place, d'autre part.

_ Tu le fais exprès ou quoi ? Réitéra-t-il tout de même avec insistance. Je t'ai expliqué que deux Ases n'avaient eu plus qu'à se servir sur mon dos ! Et toi, tu continues de les défendre parce que c'est ta mission ?

Le rebelle soupira et libéra ensuite une première brise de particules cosmiques obscures, comme pour montrer que sa colère arrivait à ébullition.

_ Alors j'ai autant besoin que toi de cette relique, si ce n'est plus ! Parce qu'en ce qui me concerne, je n'ai aucun Dieu à respecter, comme tu l'as si intelligemment fait remarquer. Alors crois-moi quand j'te dis que s'il faut baffer de la vilaine Déité, et ce grâce à un artéfact, les BK seront toujours les premiers qui se dévoueront pour passer ce genre de coup de balai !

Mouhahaha ! Eh ouais, ça calme.

_ Tu ne me laisses donc pas le choix, après tout le chemin que j'ai parcouru pour arriver simplement à cette réponse. On n'avait pourtant pas pour objectif de venir fesser Odin et sa clique, c'est ballot d'en arriver là.

Et hop ! Une deuxième salve de cosmos jaillit du corps du Chevalier noir, un peu plus forte, cette fois. Partant de ses bottines et finissant par sa longue tignasse de blonde.
On avait tout de suite moins froid, tout à coup, quand on y pense.

_ Alors qu'à cela ne tienne ! Conclut-il. Tu te sens obligé de garder un oeil sur moi, n'est-ce pas ? Eh bien, c'est parfait. Medusa Shield !

Bon bah là, il n'y avait plus de place pour le blabla, la subtilité et autres énigmes mystérieuses à résoudre, hein.

Largo dégaina carrément une grosse assiette, dissimulée et ligotée dans ses cheveux, depuis tout ce temps. Et après une violente courbette dans le vide, l'objet traça un arc de cercle jusqu'à l'avant bras de Black Perseus. L'arme en question se révéla bien évidemment être le fameux Bouclier de la Méduse. Mais noir, quoi.
Et si Harald avait cru malin de s'approcher de nouveau, il se mangerait donc d'abord un coup de boule, puis un coup de massue à cause du projectile lancé à pleine vitesse.

Par contre, dans le feu de l'action, il va de soi que le Bouclier visa illico sa cible d'Asgard. Les yeux de la Méduse gravés s'ouvrirent, libérant instantanément un flash des plus éblouissants. Même à côté de ça, la neige claire du Grand Nord n'était que du pipi de chat, cruk cruk cruk !
Sur ce, Pétrifié ? Pas pétrifié ? Ou à moitié ? Telle était la question. Il fallait attendre que la lumière aveuglante se dissipe. À la rigueur, si des loups ou des volatiles s'étaient invités incognito à la fête dans la seconde, eux auraient de quoi rester éternellement subjugés sur le dance-floor, en tout cas.


/hrp: vala, on y est donc ! ^^ Tout-dur Largo pas content de la tournure, alors une première tentative de baffage s'impose d'elle-même, huhu. mr Red le retour
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 2996
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Juin - 9:28
Un bref instant de silence plus tard, et les yeux de la Méduse se refermèrent. Largo attendit ensuite encore un peu, avant de voir s'il n'avait pas la berlue à cause de la neige soulevée pendant son attaque... mais selon toute vraisemblance, son adversaire ne bougeait plus.
Bah m*rde alors ! Tout-dur qu'il était, certes, il était normal de ne pas y aller avec le dos de la cuillère contre un Ase de cette carrure. Néanmoins, il y avait de quoi se figer de stupéfaction. À moins que ce soit juste le froid intense de la région qui arrangeait bien aussi les choses, hein !

_ Mouarf ! Conclut-il alors, en grelotant tout de même. Tu ne le sais pas encore, mais tu es déjà mort !

Prétentieux ou non, le Chevalier Noir avait entendu ça dans un dessin animé à la téloche, pendant ses jeunes d'années d'entraînement.

Sur ce, il n'avait plus rien à glander dans cette partie d'Asgard. Sinon à ce train-là, sa longue chevelure allait casser. Et bonjour les heures de brushing à passer pour réparer le tout !
Largo remit alors son Bouclier dans le dos, dissimulé de nouveau derrière sa tignasse blonde, puis se remit donc en route pour de bon. D'abord en marchant doucement et toujours sur le qui-vive. Juste le temps de dépasser l'ennemi, quoi. Et enfin, top chrono ! Au pas de course ensuite, il s'échappa à vive allure vers sa prochaine destination.
Cette fois-ci, il n'y avait pas des marches à foison à escalader, des temples à traverser, mais courir restait souvent un passage obligé lorsqu'on commençait à s'aventurer dans un camp adverse. Allez savoir pourquoi ! Il fallait toujours tout voir en grand, puf puf puf !

_ Bon chi*ttes, par contre ! Reprit Largo, entre respiration et petite foulée. Je n'ai plus de guide, je n'ai plus d'interlocuteur, et je n'ai plus de contact ni de réseau.

À qui la faute, en même temps ? Cette andouille avait soit tout décapité, soit tout pétrifié tout à l'heure. Tu parles d'un cadeau de bienvenue, qui donne envie d'aider ensuite son prochain !

_ Je ne sais même pas où je vais, en plus !

Il y avait bien eu de la giga puissance cosmique, un peu plus tôt, qui avait résonné, à vrai dire. Mais de là à emprunter le bon sentier dans cet univers tout blanc. Encore pire qu'un désert.

Black Perseus consulta tout de même son super Iphone dernière génération, mais technologie de pointe ou non, quelque chose parasitait dans le coin. Même l'option GPS. La sensuelle voix du logiciel avait beau expliquer qu'il fallait tourner à droite dans deux cent mètres... pas sûr que ce soit ensuite pour t'annoncer que la Masse des hindous t'apparaitrait comme un nez au milieu de la figure.

Sur ce, le rebelle continua son parcours du combattant, dans l'espoir de retomber sur quelque chose ou quelqu'un d'autre. En tout cas, à un moment donné, ce satané décor frigorifique devrait forcément se mettre à changer, boudidiou !

_ Bon bah j'vais jouer au Snake pour mater autre chose que tous ces flocons...


/hrp: bon bah ouste ! Il est temps pour moi d'aller voir ailleurs, sur ce. ;)je réfléchis encore si ça sert à qqch que j'continue plus en amont, ou si j'retourne à la maison.

=> bon bah lieu suivant... en fait non. je reste en ce lieu, mais je change juste de topic, quoi, pfff. u_u'


EDIT.


Dernière édition par Largo le Mer 18 Juin - 16:38, édité 2 fois
avatar
Harald

Date d'inscription : 12/03/2013
Nombre de messages : 397
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Juin - 13:29
"Pétrifié.....j'étais pétrifié....."

     Me voilà prisonnier de mon propre corps. Seulement ma conscience qui me permettait de m'échapper de cette étreinte et de ressentir mon environnement. Je ne pouvais juste qu'espérer que ma tentative avait fonctionné....

     Aveugle (oui essayez de voir avec de la pierre dans les yeux!), je pouvais néanmoins sentir le cosmos sombre du chevalier noir qui s'approchait de moi.... Allait il m'achever??? un simple coup ou même me renverser aurait suffi à m'expédier dans l'au-delà. 

     Non apparemment ..... Peut-être ce Largo était-il quelqu'un de bien après tout. Le chevalier noir vint à ma rencontre, puis je sentis l'intensité de son cosmos qui diminuait, surement parce qu'il avait pris congé de moi, sans doute lancé à la recherche de cette arme mystique.

     Soudain, alors que je planifiais les 100 prochaines années de ma vie en tant que statue, mon corps retrouva petit à petit sa souplesse d'antan.... la couleur rocailleuse de mon corps s'estompa pour voir apparaitre la couleur pâle de ma peau (voir blanche) si familière des Asgardiens...

     En effet, quelques instants plus tôt, lorsque Largo avait lancé son attaque qui révéla un étrange bouclier qui me flasha instantanément (normal je me déplaçais à la vitesse de la lumière...), j'eu le temps de lui envoyer au même moment, une déferlante de cristaux d'améthyste. J'avais visé pour sûr le visage de la gorgone représenté sur le bouclier; j'avais observé les cristaux se ficher dans l'artefact et j'aperçus même les fissures que j'avais occasionnées. Alors que je voulais renchérir par une attaque dévastatrice, mon corps s'était figé dans la pierre. Le chevalier noir n'avait surement pas vu ni même ressentit mon attaque; il le découvrira bien vite ....

     Cette attaque m'avait sauvé, et aussi appris à l'instant que le chevalier divin que j'étais ne devais pas sous-estimé son adversaire quel qu'il soit.... 

"Largo, tu es parti..... je n'irai pas te retrouver de suite....Je te conseille juste de ne pas croiser mon chemin à l'avenir car tu le regretteras amèrement. Sache que la même attaque ne marchera pas 2 fois contre moi" dis je en humant l'air à la recherche du cosmos du renégat.

Sur ce, je repris mon chemin afin d'avoir plus de précision sur le séisme ressentit plus tôt....
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

[Event] La masse qui s'était faite la malle.