avatar
KaminoChevalier de Bronze du Dragon
Chevalier de Bronze du Dragon

Date d'inscription : 22/06/2014
Nombre de messages : 349
Age : 30
Double Compte : Non

Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Juil - 1:53
Kamino venait tout juste de se réveiller, la veille il avait passé la journée à s'entraîner, il avait encore un peu de mal avec ses nouvelles fonctions. Il avait passé la journée précédente à travailler l'une de ses nouvelles attaques. Il n'avait pas encore trouvé de nom pour celle ci mais il y travaillait sans relâche. Pourtant, il s'agissait d'une attaque des plus basiques, concentration de l'énergie à travers le poing et destruction des objets que son poing frappait. La difficulté résidait dans le fait de ne pas étendre cette énergie au reste de son corps sous peine de voir l'environnement qui l'entourait se détruire.


Il se dirigea vers la vieille chapelle pour méditer, cela l'aidait à mieux visualiser son attaque avant ses longues heures d'entraînements. La concentration était essentielle. Son esprit était encore agité lorsqu'il entra dans les ruines, son cosmos fluctuant. Son corps ne tolérait pas encore complètement l'énergie qui abondait dans ses veines.
Son armure n'avait toujours pas accepté de le revêtir et Koriavina pensait que son manque de contrôle de sa force en était surement la raison. Il avait en effet la puissance d'un Gold Saint, mais ne le contrôlait pas encore complètement.


La vieille chapelle était un vestige d'une époque lointaine, ou les dieux étaient encore respecté pour ce qu'ils étaient, la découverte de leur existence avait bouleversé le monde. Les hommes ce méfiaient désormais des "élus" et ceux qui n'avaient pas la chance d'avoir une divinité à protéger ce retrouvaient rapidement comme des parias de la société, les Blacks Saints étaient un exemple parfait de ce que la folie des hommes pouvait créer. Et Kamino ne laisserait pas le Sanctuaire devenir comme cette vieille chapelle, un lieu oublié et maudit de tous.

Son entrainement commença alors peu après une petite heure de méditation. Il lui suffisait de jeter un bloc de pierre en l'air, et de le frapper avec son poing chargé de cosmos. Koriavina lui avait dit qu'il ne maîtriserait l'exercice qu'au moment ou le bloc serait réduit instantanément en poussières, pour le moment les restes ressemblaient plus à un amas de graviers. Il était encore loin de maîtriser sa force.
Et puis il s'ennuyait souvent au sanctuaire, les saints n'étaient pas particulièrement friands de tortures et autres sadismes et la plupart d'entre eux vaquaient à leurs occupations sans vraiment chercher à s'amuser.


Il recommença l'exercice une nouvelle fois, le résultat ne différant guère du précédent. Énervé il frappa le sol ce qui eu pour effet de créer un petit cratère. Il ce calma et entrepris de reprendre sa méditation. Son esprit trop dispersé ne pouvait réguler son corps.
Sa respiration prit le dessus dans sa tête, et lentement il ce calma.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion En ligne
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1105
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Juil - 15:07
Listen to the music of the moment people, dance and sing
We're just one big family
And it's our God-forsaken right to be loved loved love love
~Jason Mraz

La vie au Sanctuaire suit un cours assez normal. Des petites missions par-ci et par-là, des entraînements, mais surtout des grands moments à ne rien faire, rôder un peu partout et espérer ne pas attirer trop d'attention. Je ne me sens pas vraiment à ma place, ici, même avec quelques amis pour veiller sur moi. C'est juste trop bizarre, de se retrouver parmi d'autres éveillés qui ont tous soit l'air plus expérimentés que moi, soit plus sages que moi, soit juste plus fort que moi.

Je ne cherche pas la bagarre. Je n'aime pas me battre, j'ai toujours trouvé ça inutile, mais aujourd'hui je dois passer près d'une vieille chapelle. Je n'y ai jamais prié, je ne le ferai probablement jamais, mais j'en apprécie bien la vue. C'est un bien bel endroit. Et aujourd'hui, je sens un cosmos, si on peut appeler ça un cosmos, tout près. Je décide d'aller jeter un coup d’œil, par curiosité.

Là-bas, je vois un homme à la peau noire en train de méditer. Il se trouve devant un cratère, et au fond se trouve un tas de gravats. Pas besoin d'un dessin pour comprendre ce qui se passe: il est en plein entraînement, et peu importe ce qu'il tente de faire, ça n'a pas l'air de fonctionner. Il semble stressé et déconcentré, et presque malgré moi je tente de le calmer avec mon cosmos. Je m'assois au bord du cratère, saisis ma lyre et joue quelques notes dans l'espoir d'influencer un peu son humeur. De ce fait, j'attire son attention, et me décide à parler un peu.

-Ça semble compliqué, ce que vous faites...
avatar
KaminoChevalier de Bronze du Dragon
Chevalier de Bronze du Dragon

Date d'inscription : 22/06/2014
Nombre de messages : 349
Age : 30
Double Compte : Non

Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Juil - 23:32
Une douce aura semble envahir la vieille chapelle, une aura pacifique et chaleureuse. Kamino ouvre les yeux tentant de repérer la source de cette puissance. Une femme non loin de lui jouant d'une Lyre, sa mélodie ce veut douce, et envahit la zone ambiante.
Kamino l'observe avant de lui répondre, elle semble avoir la vingtaine comme lui, une chevelure brune coupée au ras de l'épaule. Elle ne porte pas de masque, pourtant Kamino croit avoir entendus que les femmes chevaliers ce doivent d'en porter un, peut être a t'il mal compris ? Ou peut être a t'elle un rang spécial ?


Il ce lève et lui adresse enfin la parole.

"Salut...ouais j'ai du mal, Koriavina m'a dit que je devais progresser dans le contrôle de mon énergie, mais j'y arrive pas."

Il l'a regarde plus attentivement, peut être qu'elle peut l'aider et lui confier quelques secrets ? Visiblement elle fait partie de l'élite du sanctuaire, et son aide ne serait pas malvenue.
Il jette de nouvelle fois une pierre dans les airs, bondit et la frappe de son poing, le résultat est toujours le même, des gravats mais pas de poussières. Il doit littéralement la transformer en poussière s'il souhaite maîtriser complètement l'attaque. Peut être qu'elle peut l'aider ? 

"J'ai un soucis avec mon armure aussi, elle ne veut pas me recouvrir...Du coup je me trimbales avec une cloth box qui ne me sert à rien, tu parles d'un Saint."

Il pointe alors d'un doigt rageur la boite de pandore de son armure qui se trouvent un peu plus loin, celle ci semble en effet inerte, et pourtant elle l'a bien protégée de son aura, mais depuis plus rien, comme si les deux être étaient en désaccords. 
Le saint du Dragon s'éléve une nouvelle fois dans les airs et concentrant son cosmos dans son poing frappe de colère au milieu du cratère.
Il pense alors à la jeune fille, et ce calme, il émerge du cratère encore fumant et ce dirige vers elle.

"Au fait moi c'est Aiden...et toi ? dis moi tu pourrais me donner des conseils la dessus non ? T'es d'un niveau bien supérieur à Koriavina..."

Il la regarde de nouveau, elle a un petit coté apaisant dans son regard et son attitude, oui de la douceur c'est exactement ce qui émane d'elle. Et sa douceur ne laisse pas indifférent l'ancien Enuma, lui qui n'est que rancœur et amertume, la perte de son Enuma, son enfance difficile, Athéna lui offre peut être la seule chance de sa vie de réussir quelque chose de bien et il n'arrive même pas à revêtir l'armure qui lui servirait à protéger sa cause.
Il reprend une respiration contrôlée, 5 secondes d'expiration, 5 secondes d'apnées, 5 secondes d'inspiration, 5 secondes d'apnées...cela le calme pour un tant, mais ne résout pas son problème, il n'arrive toujours à canaliser son cosmos.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion En ligne
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1105
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Lun 21 Juil - 2:26
Je voudrais freiner pour m’asseoir
Trouver au creux de ma mémoire
Les voix de ceux qui m'ont appris
Qu’il n'y a pas de rêve interdit
~Céline Dion

Maintenant qu'il a cessé sa méditation, je sens à quel point il est instable. De la colère, de la rancune, du regret peut-être. Si je n'avais pas appris à tout refouler et à tout garder pour moi, peut-être que je serais à la même place que lui, en ce moment. En train de chercher une raison à mes actes, au pourquoi de ma puissance. Je ne sais pas quel sera mon rôle dans l'avenir, je sais juste que j'ai abandonné l'idée de la vengeance. Ça ne ferait que trop de mal.

Il m'observe avec curiosité, tout comme je l'ai fait pendant qu'il méditait, puis se lève debout et me parle. Je me remets sur pied aussi et l'écoute. Le contrôle de l'énergie, j'ai eu beaucoup de difficulté à maîtriser moi aussi. Mais tout est bien plus facile quand on se maîtrise soi même. Je n'ai jamais pu supprimer les sentiments qui me retenaient dans le passé, mais j'ai appris à les ignorer. Ce n'est pas parfait, mais ça fonctionne.

Pour me montrer ce qu'il doit faire, il jette une pierre dans les airs et la frappe avec son cosmos. La pierre éclate en morceaux, mais lui n'est pas satisfait. Et avec raison, ce n'est pas une technique de ce genre dont je me méfierais. C'est trop brute, pas assez contrôlé. Un peu comme s'il jouait aux fléchettes, en lançant le plus fort possible sans jamais atteindre la cible.

Il m'explique ensuite qu'il n'arrive pas à revêtir son armure. Je saisis une pierre, la lance au fond du cratère, revêtis ma propre armure et m'accroupis. Je laisse mon cosmos augmenter doucement, fredonnant pour m'aider, sans même me servir de la lyre, et après quelques secondes, sans même éclater, la pierre tombe en poussière, comme désintégrée. L'apprenti est indemne. Je me relève et lui explique la plus grande faille de sa tentative.

-Les armures n'aiment pas la colère. Le cosmos non plus d'ailleurs.

L'homme vient me rejoindre et je remarque qu'il est plus grand que moi. Il est probablement plus vieux aussi. Étrange, qu'une adolescente soit une Sainte et qu'un adulte soit encore un apprenti. Aiden, c'est son nom, semble vouloir se calmer, mais je sens que ce ne sera pas à long terme.

-Je suis Oblivion, Silver Saint de la Lyre. Et comme conseil...

Je ramasse une autre pierre et la regarde. Si je me concentre, je peux sentir l'énergie naturelle qui la garde en un seul morceau, et je vois là où ma propre énergie devrait frapper pour la détruire complètement.

-Je sens que tu n'as pas confiance en toi. C'est une chose qui peut être à la fois naturelle et injustifiée, mais c'est surtout ce qui réduit l'efficacité de ton cosmos. Cela te rend en colère et ton armure n'aime pas ça, car tu ne fais qu'utiliser une force brute et sans réelle puissance cosmique, celle qui n'a aucun effet sur les éveillés comme toi et moi mais qui tue les innocents sans défense.

Pourtant, il manque quelque chose. La question qui bloque mon propre cosmos à chaque fois qu'on me la pose, mais qui une fois répondue correctement le rend encore plus fort. Mais cette fois, j'y rajoute une variante, parce que le problème ne semble pas être le même.

-Qu'est-ce que tu veux le plus, Aiden? Pas en général, dans ta vie de tous les jours, non. Qu'est-ce que tu voudrais, là, maintenant? Qu'est-ce qui t'empêche de te concentrer au point de ne pas pouvoir faire ceci?

Je souffle sur la pierre et celle-ci tombe en poussière et se disperse au creux de ma main. J'y vais fort, c'est sûr, c'est peut-être même injuste, mais je me demande si ce n'est pas là la chose à faire. Toujours se dire de frapper plus fort, et encore plus fort, ce n'est pas une solution. C'est ce qui aveugle un guerrier.
avatar
KaminoChevalier de Bronze du Dragon
Chevalier de Bronze du Dragon

Date d'inscription : 22/06/2014
Nombre de messages : 349
Age : 30
Double Compte : Non

Revenir en haut Aller en bas
Lun 21 Juil - 19:28
Tuer des innocents sans défenses, oui ça Aiden sais le faire, de nombreuses années à ce glisser dans les maisons des autres afin de planter sa lame dans leurs frêles corps. Vendre des sticks de drogues à des inconnus dans la rue, alors que les autres enfants du même age sont encore entrain d'apprendre leurs tables de multiplications. La violence c'est tout ce qu'il a connu. Même chez les Daevas il était chargé des missions d'assassinats et il était plutôt doué dans ce domaine, le meilleur selon ses frères.
Mais les choses ont changées, Ubar a était détruite dans un moment de faiblesse, et l'ancien Enuma de Marduk c'est retrouvé sans armure. Les Saints ont une vision toute autre des choses, et ce qui autrefois pouvait être considéré comme normal l'est moins aujourd'hui.

Aiden ce concentre, et réfléchit à la manière dont les gens du sanctuaires voient les choses, Athéna la bienfaitrice mérite d'être protégée, les Saints demeurent la seule entité protectrice de la Terre contre bien souvent tout les autres camps d'éveillés. Son armure le rejette certes, mais elle a ses raisons. Oblivion a surement raison sur le fond, que veut t'il vraiment ? Pourquoi ce bat t'il ? pour Athéna ? cette déesse qu'il n'a encore jamais rencontrés ? Non certainement pas, et dire le contraire serait un mensonge.
Non il ce bat pour changer les choses, pour essayer que les autres ne vivent pas l'enfance douloureuse qu'il a eu. Mais est ce bien utile ? Son poing doit t'il devenir vengeur ? Exécuteur ? Libérateur ?
?

"Des réves...cela fait bien longtemps que je n'en ai plus malheureusement. La d'ou je viens tu n'as pas trop le temps de te poser des questions, tu agis d'abord et pose des questions après...des rêves je ne sais même si j'en ai déjà eu."

Il sonde au fond de lui même, que veut t'il vraiment ? Il n'a plus de famille donc il ne peut plus les protéger, il n'a pas non plus d'amis et donc pas de vrais raisons de vouloir donner sa vie. D'ailleurs mis à part Ezell il ne connait personne au sanctuaire, ses anciens compagnons Daevas ont disparue et il n'a pas de toute façon liée d'amitié avec eux. Au pire il y a Koriavina, mais peut on vraiment la considérer comme une amie ?


"Je veux protéger les gens que j'aime, mais malheureusement je n'ai personne...ma vie est vide."

Il se rapproche d'Oblivion à quelques centimètres d'elle et la regarde plus attentivement. Elle pourrait peut être l'aider. Il veut montrer son bon coté, pas trop d'interactions et il ne sait pas comment ce comporter avec une dame.

"Et toi ? tu veux bien être mon amie ? "

Maladroit et gauche il continue de l'observer attendant sa réaction à sa question. La d'ou il vient une question aussi stupide lui vaudrait surement les railleries de ses confrères. On ne peut qu'observer l'innocence de sa question. Il décide alors de s'asseoir devant la Saint de la Lyre, puis lui tend la main l'invitant à s'asseoir devant lui.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion En ligne
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1105
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Mar 22 Juil - 2:16
If I smile and don't believe
Soon I know I'll wake from this dream
Don't try to fix me, I'm not broken
Hello, I'm the lie living for you so you can hide
~Evanescence

Je sais à quel point Aiden est perdu dans ses convictions. Et je ne peux que compatir à ça, n'ai-je pas passé une grande partie de ma vie à me demander ce que je faisais là, pourquoi je vivais encore et ce que ça pouvait apporter? Des fois, je me le demande encore. Mais maintenant, j'ai plus de conviction, s'il n'y a plus rien pour moi, je veux encore qu'il reste quelque chose aux innocents, qui ne méritent pas de souffrir et de perdre ceux qu'ils aiment. Personne ne devrait vivre ce que moi j'ai vécu, ce que les éveillés vivent à chaque jour.

Je regarde tristement Aiden quand il me dit qu'il n'a plus de rêves et qu'il n'en a peut-être jamais eu.

-Il n'est jamais trop tard pour commencer. Maintenant, c'est très important de se poser des questions.

C'est un solitaire, lui aussi. On semble avoir beaucoup de choses en commun. Quand il se rapproche, je rougis. Il semble être aussi gêné que moi, mais ça ne prend que quelques secondes pour que je devienne curieusement attendrie: il me demande d'être son amie. Je lui offre mon plus beau sourire.



-Comment refuser? Bien sûr que je veux être ton amie, Aiden.

Je m'assois devant lui et le regarde avec attention. Cette simple petite déclaration de ma part commence déjà à le changer. Si je peux réussir à apaiser son âme... c'est comme si j'avais mon propre disciple, et que c'est moi le maître maintenant. Un drôle de retournement, mais si ça fonctionne, j'en serais vraiment fière.



-Tu vois, le passé ne doit pas te retenir. Tu as conscience que les valeurs avec lesquelles tu as grandi ne vont pas avec ce que tu voulais le plus, avec tes pensées à toi. Mais maintenant que ce sont tes convictions qui parlent pour toi, tu as le droit de laisser derrière toi ce passé qui ne te concerne plus. Ne te sers plus de ça comme excuse, ne te justifie plus et recommence à zéro, parce que ce les misères que tu as déjà pu vivre, c'est fini.

Je pose une main sur son bras en souriant. Mon cosmos calme et apaisant nous entoure, et on peut presque y entendre quelques notes cristallines.



-Tu n'es plus seul. Koriavina est prête à t'aider, les autres disciples aussi si tu prends la peine de les traiter comme toi tu aimerais être traité, et moi aussi, je suis prête à t'aider. Et je jure sur mon honneur de Sainte que tu porteras cette armure!

Je lui lâche le bras, saisis une nouvelle pierre et la place entre nous deux.

-Réessaye. Concentre-toi sur ton cosmos, sur ce que tu veux accomplir le plus, c'est ce qui te guidera vers ta cible.

Je l'observe avec attention. Est-ce que ça va seulement fonctionner?
avatar
KaminoChevalier de Bronze du Dragon
Chevalier de Bronze du Dragon

Date d'inscription : 22/06/2014
Nombre de messages : 349
Age : 30
Double Compte : Non

Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Juil - 19:17
Le soleil commence à tomber sur les deux nouveaux amis, alors que tout les deux discutent encore. La lune monte doucement et les étoiles illuminent le ciel de leur présence. 
Aiden a continué à s'entraîner, contrôler sa puissance ne pas tuer des gens sans défense comme les autres disciples du sanctuaire, ou encore Oblivion et Koriavina.
Oblivion lui a tendu une nouvelle pierre, il ce calme alors et pense à elle, s'il veut progresser il faut qu'il ce fixe un objectif, ne plus ce battre juste pour tuer, mais aussi pour protéger, une nouvelle corde à son arc en quelque sorte. Il concentre son cosmos dans son poing, stabilise sa respiration, le tout n'est pas encore spontané mais cela viendra avec un peu plus d'entrainement. Il pose alors sa main délicatement sur la pierre, et la réduit en cendre. Il a réussi enfin ! après de nombreuses heures passées sur cet exercice il a enfin réussi. 
Enfin il sourit, un vrai sourire non dissimulé et qui signifie la satisfaction de soi même. Il est heureux d'avoir enfin réussi ce test. En ce concentrant plus il pourra transformer ceci en une vrai attaque.


Il ce lève alors attrape Oblivion par la taille et la relève, puis l'embrasse sur le front dans un moment de joie. Il la repose alors. Reprend une nouvelle pierre et retente de nouveau l'expérience. Il la jette puis saute et la frappe de son poing. Un nuage de poussière retombe sur la vieille chapelle.


L'armure qui reste un peu plus loin en retrait ce met à luire d'un vert émeraude. Mais rien d'autre ne ce passe. Si celle ci avait des sentiments on pourrait croire qu'elle est contente d'enfin voir son "maître" réussir cette simple épreuve.

"C'est la première fois depuis que j'ai perdu mon Enuma que j'arrive à faire quelque chose de bien ! et ça c'est grâce à toi merci !"

Le ciel brille au dessus d'eux, Aiden possède désormais un poing capable de protéger. Il lui reste maintenant à convaincre son armure de lui laisser sa chance, si celle ci a décidée d'intervenir et de le protéger c'est pour une bonne raison.
Mais comment la séduire, lui faire comprendre qu'il ce sent prêt à assumer ses responsabilités.
Il s'approche de la Cloth Box qui continue à luire, et la frôle de sa main. Celle ci semble réagir et s'illumine de plus belle, mais toujours aucune connexion entre les deux. Il s'assoit de nouveau devant elle et la contemple, puis il s'exprime tout haut à l'attention d'Oblivion.

"Tu penses qu'elle vit vraiment ? Peut être qu'elle regrette de m'avoir choisi...mon passé ensanglanté n'y est pas pour rien surement."
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion En ligne
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1105
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Ven 25 Juil - 1:10
Je regarde attentivement Aiden et quand il finit par réussir à réduire la pierre en fine poussière, un large sourire apparaît sur mon visage. Bien que mon implication est selon moi moindre, je suis tout aussi fière de son exploit que lui.

Je pousse un cri de surprise quand il me prend dans ses bras, qui se mue en respiration mal contrôlée après le baiser sur le front. Je me reprends heureusement assez vite et rit timidement quand il me repose sur le sol. Je ne m'y attendais pas, à celle-là.

-Tout le plaisir était pour moi.


Puis, je lève la tête. La nuit est tombée, les étoiles brillent fort. Je repère quelques constellations, soudainement distraite, quand mon disciple du jour m'interpelle. Sa Box s'est mise à briller, et il tente d'établir un lien avec elle, mais rien ne se dégage de l'armure. Je ne suis pas de Jamir, je ne parle pas aux armures, mais celle-ci semble envoyer un message de "Euh... non, encore un effort s'il-te-plaît." Et vu le conflit qui semble encore se dérouler dans le cœur d'Aiden, je crois qu'elle a raison. Il n'est pas encore tout à fait prêt.

Je m'accroupis près d'Aiden et pose une main sur son épaule.

-Les armures d'Athéna savent ce qu'elle font. Si celle-ci t'as choisi, c'est parce qu'elle reconnaît que malgré ton passé, tu as un grand cœur qui ne demande qu'à s'ouvrir au reste du monde. Dès que toi aussi, tu en auras pleinement conscience, tu verras que ton armure avait raison de te choisir.

Puis, je m'assois à côté de lui et le regarde dans les yeux avec un doux sourire.

-Fais-lui confiance, mais n'oublie pas de te faire confiance, à toi aussi...
avatar
KaminoChevalier de Bronze du Dragon
Chevalier de Bronze du Dragon

Date d'inscription : 22/06/2014
Nombre de messages : 349
Age : 30
Double Compte : Non

Revenir en haut Aller en bas
Ven 25 Juil - 2:09
Oblivion n'est que douceur et son regard, son comportement et l'aura qu'elle dégage ne font que rassurer le saint du dragon. Quelques jours auparavant il a affronté Ezell, sans armure et uniquement avec des concentrations de cosmos et de colère il n'a pas réussi à faire grand chose de bien. Un premier coup porté au ventre, et ce fut la correction. Un grand pouvoir implique de grande responsabilités, ca vient d'un film ça, mais lequel ? Harry Potter ? Superman ?. Le doute reste dans les pensées du saint du Dragon, la culture cinématographique c'est pas vraiment demandé pour entrer au sanctuaire. 
Il ce lève alors, regarde son armure, elle le regarde, il la regarde à nouveau, ne comprends pas vraiment pourquoi elle ne réagit que peu à sa présence. Il s'énerve, s'approche de l'armure, manque une marche et tombe au sol. Il ce relève, regarde de nouveau son armure, décide de ce calmer, 5 secondes d'inspirations, 5 secondes d'apnée, 5 secondes d'expiration, 5 secondes d'apnées, son rythme cardiaque diminue, il ce calme. 
Son sac vibre, son cellulaire (T'as vus l'effort québécois ? mr Red le retour ) surement, il court vers lui, un appel manqué de Koriavina, elle le cherche surement pour voir ses progrès, mais le Dragon a d'autres choses en tête, ouvrir cette box, et enfin revêtir cette armure.
Un grand coeur ? C'est bien la première fois qu'on le qualifie de la sorte, il a déjà était insulté de tout les noms mais c'est bien la première fois qu'un terme aussi raffiné lui est attribué.
Il cherche au fond de lui, ce remémore son passé qui n'est fait que de douleur, même sa mort a était banale. Oui mais voila, il connait ce que peuvent ressentir les gens issus des banlieues, ceux que les sociétés actuelles ont mis de coté, alors oui il lui reste peut être un peu de cœur, un espoir de pouvoir changer le monde pour ceux qu'il a côtoyé auparavant.
Il ce concentre alors et fait rugir son cosmos, atteignant les limites de son corps, il tente d'appeler l'armure du dragon. Oblivion a raison, si l'armure a porté son dévolue sur lui c'est pour une bonne raison, elle doit croire que son bon fond n'est pas totalement disparue. 
Dans un flot de lumière l'armure du dragon s'éveille enfin et recouvre le corps de son porteur. Les pieds d'abords, puis les cuisses, bas ventre, torse et enfin la tête. Aiden réussi enfin à s'unir à l'armure. 
La sensation est différente de celle de l'Enuma, la relation ce veut plus amicale, moins haineuse. Aiden ne la sent presque pas, elle est souple et légère. Il fait quelques sauts avec et test sa souplesse, étrangement il porte un bouclier sur son avant bras gauche, l'armure d'or d'Ezell possédait elle aussi une paire de boucliers. Il donne quelques coups sur son bouclier pour en tester la matière et la rigidité. Son armure semble moins résistante que celle du saint de la balance, mais avec un peu d'entrainement il pense pouvoir maîtriser pleinement son potentiel.


Il ce tourne alors vers sa nouvelle amie le sourire au lèvre, lui montrant les reflets verdoyants qui honorent son armure. Il semble vraiment fier de lui et heureux en cet instant, et il sait qu'Oblivion n'ai pas pour rien dans cette histoire. Elle a réussi à le calmer, et lui a appris à accepter un peu plus ce qu'il était.
Il retourne alors près d'elle, met un genoux à terre et incline la tête. Il pense alors aux anciens films de chevalerie qu'il regardait dés fois tard le soir sur HBO.

"J'ai pas vraiment l'habitude, et je ne saurais comment te rendre la pareille, c'est peut être la première fois qu'on m'aide sans rien demander en retour."

Il lève alors les yeux vers elle et continue.

"Pour te remercier je t'accorde trois souhaits, tu pourras me demander ce que tu souhaites sans limites dans le temps et je l'accomplirai dans la limite de mes compétences, c'est grâce à toi si aujourd'hui je peux enfin commencer à être moi. Tu ne te rends surement pas compte mais tu viens d'accomplir quelque chose d'énorme pour moi."


Une dette doit être payée, c'est la régle dans la rue, certes les choses changent au sanctuaire. Mais Aiden ce veut sincère, et sa première "amitié" il ne veut pas la gâcher.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion En ligne
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1105
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Ven 25 Juil - 21:30
Dur coup, se faire dire une vérité inattendue. N'ai-je pas passé un an à marcher sans but jusqu'à ce que je puisse me convaincre que j'avais encore un cœur? Je ferme les yeux et chasse cette pensée. Je ne dois plus me concentrer là-dessus, j'ai fait ce que j'ai fait et il m'est inutile de m'y raccrocher. Celui qui a besoin d'un guide maintenant, c'est Aiden.

Je n'ai pas le temps de l'empêcher de tomber par terre, je peux seulement l'aider à se relever. Il est frustré, mais s'il ne se calme pas ça ne va qu'empirer. Son cellulaire (merci pour l'effort en passant mr Red le retour ) vibre et il semble oublier sa colère. Je le laisse réfléchir et trouver les réponses qui lui manquent au fond de lui, et recule un peu pour ne pas être dans son chemin. Aucun maître ne peut l'aider dans cette épreuve, il n'y a que lui et son armure.

Le temps passe, sans qu'aucun de nous deux ne le remarque, et enfin les efforts d'Aiden portent fruit. Dans une éclatante lumière, la Box s'ouvre et enfin, son armure l'accepte. Le Sanctuaire compte maintenant un nouveau Saint du Dragon...

Je rends son sourire à Aiden avec fierté. Puis, je hausse les sourcils quand il s'approche de moi pour mettre un genou à terre et s'incliner. Quelle idée bizarre a-t-il encore? Il commence par vouloir me remercier et je tente de l'arrêter là.

-C'était tout naturel, voyons...

Mais il continue et me propose un "cadeau" inattendu: trois souhaits, trois choses que je peux lui demander et trois choses qu'il fera sans hésitations pour moi.

-Tu n'as pas à faire ça...

Mais l'honneur des hommes de la rue doit être différente de la mienne, car il refuse de changer d'avis. Une dette est une dette, on dirait... et puis, je n'ai pas l'intention de lui demander la lune, non plus. On ne promet pas une telle chose dans le but de le regretter. Je soupire.

-Relève-toi, Aiden. Tu es mon égal maintenant, et non plus un disciple devant une Sainte.

Je lui prends les mains pour l'aider à se remettre sur pieds, puis le regarde dans les yeux.

-Je suppose que tu veux aller annoncer la nouvelle à Koriavina? Et après, quels sont tes projets?
avatar
KaminoChevalier de Bronze du Dragon
Chevalier de Bronze du Dragon

Date d'inscription : 22/06/2014
Nombre de messages : 349
Age : 30
Double Compte : Non

Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Juil - 4:10
-Relève-toi, Aiden. Tu es mon égal maintenant, et non plus un disciple devant une Sainte.

Aiden hoche la tête et ce relève, Oblivion lui propose d'aller rejoindre Koriavina et de lui annoncer la nouvelle, mais il est tard et la nuit est plutôt bien avancée. Allez chez une jeune femme aussi tard dans la nuit c'est plutôt mal vue, à moins de vouloir la tuer bien sur...mais ce n'est pas l'intention du jeune dragon. Il ira la voir dans la matinée surement. En attendant il profite une dernière fois de la fraîcheur de la nuit et hume l'air ambiant. Il lâche délicatement les mains de la jeune femme et la regarde de nouveau.


"Hum je pense qu'il est un peu tard, et l'on pourrait croire que je vais la voir pour d'autres raisons vus l'heure tardive."

Il se dirige alors vers son sac et sort un petit briquet, tir une cigarette de sa poche, la visse au bec et l'allume. Il respire profondément alors que la nocive fumée imprègne ses poumons. Un jour il arrêtera surement, mais pour le moment la nicotine le calme et lui permet de ce changer les idées. Il en proposerait bien une à la jeune fille mais elle est surement trop jeune pour ça, et puis il ne faut pas tenter d'autres personnes, c'est une sale habitude et rien de plus. Il écrase alors sa cigarette contre un rocher, et glisse le mégot éteins dans sa poche. Il fait frais, il pourrait allumer un feu peut être ? pourquoi ne pas dormir ici sous ce beau ciel étoilé ? 


Il invite ainsi Oblivion à l'aider et lui proposes de chercher un peu de bois autour de la vieille ruine.

Quelques brindilles, une bonne bûche, un peu de papier pour lancer le feu et c'est parti. Il prend son briquet, allume une des feuilles de journal qui traîne toujours dans son sac et le place sous l'âtre. 

Après quelques minutes le feu a bien pris, et celui ci crépite. 

Le nouveau Dragon s'assoit prêt de celui ci et invite d'un geste sa compagne d'un soir à en faire de même.

Il porte toujours son armure sur lui, de peur que celle çi lui soit retirée peut être. Il est plutôt fier de lui. Il lui reste à travailler deux ou trois techniques qui s'adapteront mieux à cette armure, autrefois il utilisait des lames, mais Athéna interdit à ses chevaliers de possédait armes blanches et autres, dommage.

Oblivion lui a demandé ce qu'il comptait faire, et il ce décide enfin à lui répondre.


"Maintenant que je suis enfin chevalier ? Je sais pas trop...je dois encore travailler quelques techniques avec Ezell, le chevalier de la Balance. Ensuite j'irais surement continuer à m’entraîner, une lame doit rester affûté sous peine de rouiller."


Il glisse alors de nouveaux morceaux de bois dans le feu afin de l'entretenir, puis sort un paquet de marshmallow de son sac, en glisse quelques sur une brindille qu'il pose au dessus des flammes, une douce odeur de guimauve cuite envahit l'air. Il tend le paquet à Oblivion au cas ou elle en voudrait aussi.

"Tiens au fait c'est marrant ton prénom, ça me fait penser à un vieux jeu vidéo ? C'est de quelle origine ?"
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion En ligne
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1105
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Juil - 22:38
Aiden décide de ne pas aller voir Koriavina tout de suite et je respecte son choix. C'est vrai qu'à une heure pareil, c'est une mauvaise idée d'aller déranger une formatrice. En revanche, je fronce les sourcils dans un regard réprobateur quand je le vois sortir une cigarette. Ça ne me regarde pas, s'il fume ou non, mais je ne peux pas approuver cette habitude. Au moins, ça ne prend pas de temps avant qu'il ne l'écrase au sol pour l'éteindre.

Ensuite, surprise, il m'invite à l'aider à allumer un feu. Je reste interdite quelques secondes, puis sourit et me joint à lui.
Quelques minutes plus tard, nous sommes tous deux assis par terre devant un grand feu. La chaleur me fait un grand bien et l'odeur du bois me rappelle d'anciens souvenirs de mon enfance que j'avais oublié. Je ferme les yeux quelques secondes et quand je les ouvre, je vois Aiden qui me tend des guimauves. Il est bien préparé à tout, dis-donc... il veut continuer à s'entraîner, sage décision, et je hoche la tête avec approbation.
Puis, il me demande d'où provient mon nom.

Je me fige quelques secondes, puis reporte mon attention sur les flammes.

-C'est... c'est latin.

Mentalement, je croise les doigts pour qu'il ne me pose pas plus de questions. La nuit est belle, il n'y a plus de problème et j'aimerais bien pouvoir savourer ce moment sans me soucier de... tout ça...
Je croque une guimauve, perdue dans mes pensées. Chassez le naturel et il revient au galop, hein? On pourrait dire la même chose des passés difficiles. Peu importe ce que je fais, il y a toujours la petite remarque, le petit souvenir qui m'empêche de me dire complètement "hé, c'est passé. Tu peux aller de l'avant, maintenant." Je tente de ne pas le laisser paraître devant Aiden.

-Je ne m'y connais pas trop en jeux vidéos, alors je ne pourrais pas t'en dire plus, désolé.

Et je force un sourire. 

-Et toi, Aiden, je suppose que c'est japonais? Ou alors autrichien, comme Haydn, le musicien? Est-ce que ça a une signification particulière?
avatar
KaminoChevalier de Bronze du Dragon
Chevalier de Bronze du Dragon

Date d'inscription : 22/06/2014
Nombre de messages : 349
Age : 30
Double Compte : Non

Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Juil - 11:12
Aiden sourit, il voit bien que ses questions ont légèrement troublées la jeune femme. Tout le monde cache des choses dans ses placards, sombres histoires qui bien souvent ne méritent pas d'être déballées en public. Chacun a le droit de garder son jardin secret.


"Excuses moi je suis désolé de t'harceler de question, j'ai pas vraiment l'habitude des relations humaines à vrai dire..."

Oblivion lui demande l'origine de son prénom, il marque un sourire repensant à plusieurs histoires cocasses le concernant, l'époque ou petit il n'arrivait pas à prononcer Aiden et disait juste "Aye".
Bref l'eau a coulé sous les ponts depuis ce moment, et son enfance n'est pas très joyeuse non plus, ses deux parents alcooliques, son père décédé dans une fusillade, et sa mère qui fait une dépression alors qu'il a tout juste 4 ans.
Mais il refuse de ce laisser abattre, et continue de garder son sourire aux lèvres. Il pose son bâton de guimauve 

"Alors  Aiden, c'est d'origine Ecossais si je me trompe pas, une sorte de divinité antique...bref j'en ai oublié les détails."

Il tapote sur son armure et lui demande gentiment de retourner dans sa cloth box, c'est sur que porter une armure c'est cool, mais pour dormir par contre c'est pas des plus confortables. De toute façon s'il a réussi à la revêtir une fois il y arrivera plus tard, un peu d'entrainement et tout ira bien.
Il fouille une nouvelle fois dans son sac, et en sort une petite couverture polaire, il ne fait pas trop froid mais mieux vaut ce couvrir, les matins peuvent être très frais. Il regarde Oblivion et constate que celle ci ne possède peut être pas de quoi dormir ici. La route est longue jusqu'au sanctuaire et partir maintenant dans le noir, mauvaise idée.


"Écoutes Oblivion, il ce fait tard et je me sens un peu fatigué, ça te dis qu'on dorme un peu ? On peut discuter de nouveau au réveil."


Il lui glisse alors la couverture entre les mains sans lui laisser le choix. La chaleur du feu est suffisante de toute façon pour les protéger toute la nuit, et les deux compères ont ramassés assez de bois pour tenir jusqu'à l'aube. Kamino rapproche quelques bûches de l'âtre et s'allonge au sol près du feu, laissant la meilleure place au saint de la Lyre. Il contemple une nouvelle fois sa box du dragon, comme s'il souhaitait s'assurer qu'elle est toujours réelle. Il tourne un regard vers Oblivion alors que les flammes les séparent.

"Bonne nuit jeune fille fais de beaux rêves."


Le saint du dragon pose alors la main sur sa cloth, et tente de fermer les yeux alors que les flammes crépitent tout près de lui, la chaleur du feu à quelque chose d’envoûtante dans le froid de la nuit. N'importe qui serait fatigué après une si longue journée d'entrainement. Le sourire au lèvre il pense à la sainte qui dors non loin de lui, espérant qu'elle n'est pas à craindre de la fraîcheur de la nuit. 
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion En ligne
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1105
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Juil - 18:27
-Tu n'as pas à t'excuser. Je dois t'avouer que je n'ai pas l'habitude non plus...

J'ai un petit sourire d'excuse. J'ai toujours été une solitaire, incapable de m'approcher des autres. J'ai toujours observé les gens de loin, analysant leurs émotions et apprenant comment les interpréter, mais quand il s'agit de mes sentiments à moi... c'est dur. Je n'ai jamais été tout à fait en contrôle. Aiden m'explique brièvement la signification de son nom à lui et je me contente de fixer les flammes, perdue dans mes pensées.
Je remarque à peine le nouveau Saint retirer son armure et sortir une couverture de son sac. Non mais oh, il a un sac magique ou quoi? Il me propose de dormir ici et de continuer la conversation. Mon premier réflexe est de secouer la tête.

-Non merci, je peux rentrer...

Je m'arrête. Rentrer où? Chez moi? Je n'ai pas de chez moi. Je dors là où on veut bien m'accueillir. Et là, c'est ici, dans une vieille chapelle, autour d'un feu. Je soupire.

-Laisse tomber. Tu veux bien que je reste?

Je retire mon armure, il me tend sa couverture et je m'installe. Il ne fait pas bien froid, pour l'instant, mais on ne sait jamais, surtout la nuit. Je me blottis dans la couverture et reste quelques secondes sur le dos, à regarder les étoiles.

-Bonne nuit, Aiden.

Et je ferme les yeux. En peu de temps je sombre dans le sommeil.

...

Je marche dans le village en cendres. Des cadavres brûlés ornent le chemin. À mesure que je marche, ils se lèvent, me regardent de leurs yeux vides et se mettent à marcher. Ils me suivent, j'essaie de fuir mais je n'arrive pas à courir. Je remarque que je tiens une petite fille dans mes bras. Morte aussi, mais son corps est intacte. Contrairement aux autres, elle ne bouge pas. Je m'entends lui demander de se lever, de revenir, mais elle ne revient pas.


Puis, j'entends un bruit de pas très distinct, trop distinct. Je sens un souffle chaud dans mon cou et j'arrive enfin à courir, mais une main ferme m’attrape le bras. Je sens qu'on me retourne et je ferme brusquement les yeux pour ne pas voir. Pourtant, c'est une voix très douce qui se fait entendre.


-N'aie pas peur. Ce ne sont que des rêves.


Je refuse d'ouvrir les yeux. Je sens qu'on m'enlève le corps de la gamine des bras et je hurle pour qu'on me la rende. Encore une fois, on me parle.


-Va de l'avant. Tu n'as pas besoin de souffrir. 


Je me sens tomber. J'entends de la musique.

...

Je me réveille en sursaut. Le soleil s'est levé depuis peu et l'air commence à se réchauffer. Le feu s'est éteint durant la nuit, mais les braises sont encore chaudes. Je me redresse doucement en cherchant mon souffle, les dernières images de mon rêve devenant déjà floues. 

Je déteste les rêves. Je déteste encore plus les cauchemars, et malgré les trucs vraiment bizarres que j'y ai vu, je m'efforce de l'oublier. Mais ça m'est impossible. Je reconnais le village. Je reconnais la gamine. Mais pas la voix. Je soupire avec agacement et décide de ne plus y penser.
Aiden se réveille et je le regarde avec un petit sourire. J'ai un sacré mal de tête et j'ai probablement les cheveux en bataille, mais hé, ça fait partie des désavantages quand on dort dehors.

-Salut.

Je me lève et m'étire. Le ciel est grisâtre, mais il ne pleut pas encore. 

-Bien dormi?
avatar
KaminoChevalier de Bronze du Dragon
Chevalier de Bronze du Dragon

Date d'inscription : 22/06/2014
Nombre de messages : 349
Age : 30
Double Compte : Non

Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Juil - 20:03
Aiden ce réveille peu avant l'aurore, le feu c'est éteint et seules les braises restent., Oblivion semble tourmenté par ses rèves., elle pousse un petit cri à un moment. Aiden s'approche alors d'elle mais n'ose pas intervenir, on peut apercevoir sur son visage une certaine souffrance. Mis à part cela la jeune saint de la Lyre est vraiment belle lorsqu'elle dort, une mèche de cheveux lui tombe sur le visage, des lèvres douces, un visage envoûtant. Il reprend ses esprits, il ce laisse emporter par des réactions primaires et doit ce contrôler. 
Il regagne alors sa couche, et ce rapproche un peu des dernières braises, il doit faire une petite vingtaine de degré, Oblivion n'a pas eu froid durant la nuit et c'est l'essentiel. Il utilise son cosmos pour ce réchauffer un peu et referme les yeux, il peut encore dormir une petite heure au moins. Normalement il est du genre à ne pas dormir beaucoup, mais la il sait qu'une longue journée d'entrainement l'attend encore et il ce veut frais et dispos. Il ce rendort alors d'un sommeil léger.


Une petite heure plus tard Oblivion ce réveille, Aiden gardait les yeux fermé mais n'avait pas encore réussi à se rendormir. Oblivion lui adresse un sourire qu'il lui renvoi. Elle a les cheveux un peu ébouriffé mais reste mignonne quand même, aussi jeune on a pas encore les marques du réveil sur le visage. Aiden replace bien ses dreads et fait un chignon avec l'un d'elle. L'avantage d'avoir sur la tête une touffe comme ça, c'est que tu peux dormir dessus. Il regarde de nouveau la saint de la Lyre et lui répond.

"Salut jeune fille, bien dormi ? tu m'avais l'air un peu troublée dans ton sommeil?"

Il ce lève et attrape son sac qui traîne juste à coté. En sort une boite de barres de céréales et le restant des guimauves de la veille. Manger des guimauves c'est un peu bizarre de si bonne heure, et puis ça lui donne pas du tout envie.
Il s'approche alors d'Oblivion et lui tend deux barres. 

"Chocolat ou vanille ? " 

Laissant la jeune fille faire son choix, il s’assoit juste à coté d'elle, la seule présence de celle ci le réconforte et le met de bonne humeur, c'est peut être ça l'amitié ? Sentiment étrange que d'avoir envie de graviter autour d'une personne que vous appréciez. 
Il grignote une autre barre lorsqu'il repense à leur conversation de la veille. Oblivion semblait vraiment perturbé par ses propos. Son prénom doit lui rappeler des souvenirs difficiles et mieux ne vaut pas insister sur la chose, plus tard peut être s'ils se rapprochent encore elle pourra lui donner plus d'explications sur la chose.

"Ah oui au fait, t'as réfléchi à tes trois souhaits ? "

Dit t'il tout en riant, assez du ton de tragédie de la veille, ce matin il est de bonne humeur. et veut le faire savoir.

"Je te préviens je fais super mal la cuisine, alors je te conseille pas de me demander ça...A moins que tu ne sois une adepte de pâtes et cheddar fondue." 

Il rit de nouveau, pensant à la dernière fois ou il a tenté de faire un plat correct. C'était encore à Dubar, un simple poulet rôti  qu'il avait oublié au four et qui avait failli mettre le feu à son ancienne appartement. Il grignote de nouveau sa barre. Aujourd'hui petit programme chargé. Ce rendre chez Koriavina pour lui annoncer la bonne nouvelle et lui dire qu'il quitte enfin la Palestre, puis trouver ou ce trouve Ezell afin de parfaire son entrainement. S'il porte l'armure du Dragon, il veut maintenant en maîtriser les techniques.

"Et toi tu comptes faire quoi aujourd'hui ? Moi je vais rejoindre Ezell, et lui annoncer la bonne nouvelle, je vais pouvoir m'entraîner avec lui au maximum de mes capacités."

Il glisse un nouveau sourire à la jeune fille, il ne l'avait pas remarqué la veille alors qu'il était plus concentré sur son armure, mais elle est séduisante lorsqu'on regarde outre le fait qu'elle soit une Sainte d'Athéna. 
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion En ligne
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1105
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Juil - 19:28
Il fait une remarque sur mon sommeil agité et je passe une main dans mes cheveux pour les peigner avec un sourire nerveux.

-Ouais, c'est... j'ai fait un cauchemar.

Je soupire doucement pour lui faire comprendre que je n'ai pas envie d'en parler. Aiden s'approche de moi et m'offre deux barres de céréales qu'il a sorti de, vous l'avez deviné, son sac. Je les regarde, puis finit par prendre celle à la vanille, sans toucher aux guimauves, puis regarde mon nouvel ami prendre place à côté de moi. Je prends une bouchée de la barre, mon mal de tête commençant à s'estomper. Je ferme les yeux en respirant profondément et les rouvre en entendant Aiden rire après m'avoir demandé ce que je vais faire de mes trois souhaits. J'éclate de rire, je n'y ai toujours pas pensé.

-Excellente question! Je crois que je vais les garder pour un temps encore, on ne sait jamais quand j'en aurai besoin...

Je dis ça en le regardant d'un regard taquin. Je résiste à l'envie de lui proposer de reprendre ses souhaits, car je ne pense même pas en avoir besoin. Mais je n'ai pas envie de lui retirer cet... honneur? Peu importe comment il le voit, il y tient.

-Et puis, je suis capable de cuisiner seule, alors je peux me débrouiller.

Je continue de grignoter ma barre en réfléchissant. Le nouveau Saint va retourner à l'entraînement, c'est une bonne chose car il est toujours inexpérimenté, mais par contre moi je n'ai plus besoin de tant d'entraînement, n'étant pas une adepte du combat physique. 

-Je ne sais franchement pas... ça fait plusieurs jours que je suis en quartier libre, peut-être que je devrai aller en mission bientôt. Sinon, j'ai bien des endroits à aller voir, j'ai du temps à perdre.

Je lui rends son sourire. Nous avons tous les deux un nouvel objectif, et ça veut dire que bientôt, nos chemins se sépareront...
avatar
KaminoChevalier de Bronze du Dragon
Chevalier de Bronze du Dragon

Date d'inscription : 22/06/2014
Nombre de messages : 349
Age : 30
Double Compte : Non

Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Juil - 20:10
Aiden ce lève de nouveau, il ce dirige un peu plus loin, et attrape une poignée de terre, il retourne prés des braises et saupoudre l'ancien foyer de cette terre. Avec son pied il écrase les derniers tisons qui traînent. Mieux vaut ne pas déclencher un incendie. 
Il est temps pour lui de rejoindre Koriavina, d'annoncer à Ezell la bonne nouvelle, et de commencer son vrai entrainement.
Il jette un sourire à Oblivion, c'est quand même grâce à elle qu'il a put accepter qui il était, et nouer le lien qui l'unit désormais à son armure. 
Il prend son sac sur les épaules, prend sa cloth box également, resserre bien le tout pour éviter que les deux ne bougent alors qu'il sera entrain de courir. Il vérifie une nouvelle fois que le feu est bien éteint, et qu'il n'a rien oublié dans la vieille chapelle, non c'est bon, il est prêt pour son voyage de retour.

Il s'approche d'Oblivion la soulève du sol et la serre contre lui, puis l'embrasse au coin des lèvres. Un geste d'affection un peu exagéré, mais encore une fois Aiden n'a pas vraiment une forte connaissance des relations humaines.
Il la repose alors au sol attendant sa réaction.

"Je suis désolé, c'était plus fort que moi..."

Rouge de honte, il préfère s'éclipser, il y a des fois des réactions que l'on ne peut malheureusement pas contrôler.
Il s'éloigne alors rapidement, et prend la direction du sanctuaire en courant, il s'arrête un peu plus loin et jette un regard à la jeune femme.

"Prend soin de toi surtout, tu sais ou me trouver si besoin."

D'un bond il saute et disparaît complètement. 
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26008-oblivion En ligne
OblivionSpectre de la Mante Religieuse
Spectre de la Mante Religieuse

Date d'inscription : 15/02/2013
Nombre de messages : 1105
Age : 20
Double Compte : Ntikuma

Revenir en haut Aller en bas
Ven 1 Aoû - 18:55
Je me relève et époussette doucement mes vêtements pour en enlever la poussière. Le devoir n'attend pas, je vais bientôt devoir me remettre en route. Mais avant, Aiden me fait un dernier "cadeau" de départ: en une fraction de seconde je sens mes pieds quitter le sol et je me retrouve collée contre lui. Avant que je puisse dire quoi que ce soit, il m'embrasse au coin des lèvres. Je sens mon visage chauffer et mes joues devenir rouges alors qu'il me repose par terre. Je ne sais pas qui est le plus gêné entre lui et moi...


-Aiden...

Il recule et prend la fuite, m'adressant quelques mots avant de disparaître de mon champ de vision. 

-Attends!

Je me lance à sa poursuite pour le rattraper, mais il a déjà disparu. Je reste plantée devant la chapelle pendant ce qui semble être une éternité tout en portant une main hésitante près de mes lèvres, là où il m'a embrassé. Voilà qui était inattendu... mais je préfère ne pas me lancer à sa poursuite, ça ne ferait que le ridiculiser encore plus. Mais on se reverra, un jour. Je le sais. 

Je soupire, jette un dernier regard vers la chapelle et me dirige vers le Sanctuaire. J'ai du pain sur la planche...

[FB]Sangs et Contradictions