avatar
GarethChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 845
Age : 28
Double Compte : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Ven 25 Juil - 19:10
Poséidon l’observa se lever et refuser l’offre, comment aurait-il pu en être autrement ? Trop honnête, trop sincère ? Peut-être un peu des deux… Perdu dans ses pensées le souverain des sept mers se demandait s’il devait lui accorder une audience ? Peut-être bien que non, mais la jeune adolescente l’intéressait trop pour la laisser s’en aller comme ça.

-« Dommage… Avec ces deux milles dollars j’aurais pu vous en faire rencontrer un avant demain matin. » Il se versa un nouveau verre de rhum. « En sortant d’ici prenez à droite, longez le port sur un kilomètre environ puis obliquez sur la gauche, vous n’aurez alors aucun mal à repérer la tour de Paradius Corp. Vous pouvez toujours tenter votre chance là-bas. Demandez après Mr Andersen. » Il vida le quatrième verre avant de lever son regard vers la jeune femme. « Si jamais on vous demande je ne vous ais rien dis… Pas envie de finir crevé dans un caniveau. »

Le dieu la regarda s’éloigner… James Andersen était son nom d’emprunt, celui qui lui permettait de demeurer incognito sur terre. Il disposa quelques billets sur la table, laissa la bouteille en se demandant si les boissons humaines lui feront un jour un peu d’effet puis il quitta les lieux. L’itinéraire fournit à la jeune femme était beaucoup plus long que celui normalement utilisé, au moins il aurait le temps d’arriver à la tour avant elle.

____________________________

Une fois parvenu devant les locaux de Paradius Corps, le divin monarque passa les différents portiques de sécurité avant de gagner l’accueil et son hôtesse si charmante au cœur d’un hall blanc, épuré. Elle le salua d’une révérence gracieuse.

-« Une jeune femme devrait arriver d’ici quelques minutes, et demandera à me voir. Veuillez la faire monter dans mon bureau. » Pensif il ajouta « mes costumes sont bien arrivés ? » Elle opina du chef.

Poséidon la remercia se promettant de l’augmenter un jour. Le dieu entra à toute vitesse dans l’ascenseur de verre et commanda le dernier étage, un à un les étages au style ultra-moderne défilèrent sous ses yeux. Pressé il ne prit pas le temps d’admirer l’endroit, il traversa le dernier étage d’une traite pour gagner son immense bureau… Il entra et obliqua en direction de son petit dressing, pas le temps de prendre une douche, il s’arrangea un peu les cheveux, retira son jeans et enfila un costume sombre et une chemise blanche commandés sur mesure. Cravate ou non ? Il choisit d’en nouer une autour de son cou, sombre elle aussi.

Le bureau était parfaitement rangé, simple, sans fioriture aucune… Si ce n’est quelques tableaux représentant l’Empereur des Océans : tantôt sur son char, parfois trident à la main… Il s’enfonça dans son siège de cuir et le tourna en direction de la baie vitrée offrant une vue sans pareille sur la cité flottante. Les dossiers sur son bureau attendront encore quelques temps, Rune occupait la quasi intégralité de ses pensées, se demandant ou il avait bien pu rencontrer cette aura si particulière.
avatar
Rune

Date d'inscription : 16/10/2011
Nombre de messages : 1692
Age : 38
Double Compte : Mikasa - Midori

Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Juil - 23:10




Elle s'apprêtait à partir pour tenter sa chance seule. Après tout ce charmant monsieur ne l'avait-elle pas aidé ? Il lui avait dit que le repère des Marinas était la Paradius Corp. Et bien c'est par là que commencerait les investigations de la belle. Alors qu'elle commençait à se diriger vers la sortie, elle fut interrompue par un « dommage ». L'homme semblait triste de ne pas avoir obtenu son butin. De une, on était plus à l'époque des pirates. Et  de deux, la jeune femme n'avait pas les deux milles américains. L'homme lui donna de indications pour se rendre à  la Paradius Corp et une personne qu'elle devait rencontrer. Un certain monsieur Andersen. La Kamitoshi trouva le nom étrange. Il ne résonnait pas...comment dire...autochtone.

Qu'importe ! Elle avait une ouverture et il fallait la saisir. Elle s'inclina en direction de James.


« Arigato Gozaimasu, James-sama ! »

A peine, avait-elle fini sa phrase qu'elle se dirigea vers la sortie, laissant James seul dans ce bar. Elle suivit les instructions du jeune éphèbe et se dirigea en direction du bureau des Marinas. Lorsqu'elle longea le port, elle s'arrêta quelque instant pour admirer la vue. Au Japon, elle n'avait jamais vu de paysage semblable. Le Japon est très joli mais ici tout était différent. Les couleurs, les ambiances, les individus. Elle savait qu'elle était en mission pour son dieu mais elle ravit de se trouver ici. Elle fut sorti de ses pensées par la louve divine. Elle lui demanda si rien ne l'avait choqué dans le comportement de James.

*Non, rien ! Pourquoi me demandes-tu cela ? *

*Cet homme respire une je ne sais quoi de divin. Je crois que nous serons amenez à le revoir, Balot ! *


La kamitoshi ne releva pas cette dernière remarque et continua son chemin. Après un kilomètre et des poussières (visiblement, James avait trop pour évaluer les distances correctement), Rune obliqua sur la gauche. Et, depuis le coin de la rue, elle put observer la tour. Elle était incroyablement immense. Le Japon avait de nombreuses structures impressionnantes mais celle-ci dépassait de loin l'architecture nippone. Le bâtiment semblait futuriste pour la Japonaise. Il lui semblait éloigner et à côté de ce dernier, elle était une fourmi. Elle marcha encore quelques minutes avant de se trouver devant le bâtiment. Elle resta contemplative au pied de l'immeuble. En levant les yeux, le gratte-ciel semblait penché vers l'adolescente. Elle pénétra l'entrée et fut rapidement interpellé. Des gardes qui avaient des bras comme des cuisses l'arrêtèrent.

« Que voulez-vous ? »

« Je souhaiterais voir M. Andersen ! »


« Qui vous a donné son n... »


L'homme fut interrompu par une femme qui lui dit qu'elle devait être le rendez-vous de monsieur Andersen. Elle passa du coup sans encombre les portiques de sécurité avec la dame qui l'accompagnait. Il devait sans nul doute s'agir de la secrétaire particulière de monsieur Andersen. Une fois montée les interminables étages au style ultra moderne, elle traversa l'étage jusqu’à un bureau. Sur la porte, on pouvait lire « M. Andersen ». Il n'y avait rien d'autre. La femme lui ouvrit la porte et l'invita à entrer. La jeune femme s'exécuta et avança prudemment. Sur les murs, on pouvait voir des tableaux de l'empereur des Mers. Rune se disait qu'elle se rapprochait de son but. Elle trouva un bureau dont le fauteuil était tourné en direction de la vue splendide sur New Atlantis. Elle ne pouvait distinguer la silhouette mais avait une sensation étrange de déjà vu.

« Bonjour, Monsieur. Je me nomme Rune Balot. On m'a dit que vous pourriez m'aider ? »

Elle attendait de voir le visage de ce monsieur Andersen...



avatar
GarethChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 845
Age : 28
Double Compte : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Juil - 10:18
Le regard rivé sur l’horizon, le seigneur des sept mers pensait à cette jeune adolescente : Rune Balot. Son identité cosmique était toujours indéterminée. Peut-être une ancienne faction ? De celles qui ne s’éveillent que très rarement… L’idée était plausible. La voix de l’adolescente résonna dans le bureau silencieux, extirpant l’Empereur de sa contemplation. « Déjà ? » Au moins elle ne s’était pas perdue… N’ayant pas l’intention de maintenir le moindre mystère il tourna son fauteuil.

-« Je crains que bonjour ne soit plus de mise mademoiselle Balot. » Il esquissa un rictus de plaisir et traqua la moindre parcelle de surprise sur le visage de son interlocutrice. « Permettez-moi de vous présenter mes excuses pour le petit numéro que je vous ai fait subir… Je n’ai que trop rarement l’occasion de m’amuser. »

Un silence pesant s’installa, l’Empereur laissa son cosmos se répandre sur l’endroit. On pouvait distinguer quelques similarités de traits entre les portraits et James, le contour de ses mâchoires, ce nez fin, délicat et la dureté de l’ensemble. Il claqua ses doigts et la porte derrière la jeune demoiselle se ferma d’un coup sec. Il tendit l’une de ses mains en direction d’un siège situé devant son bureau et l’invita à s’asseoir.

-« Comme ça vous aurez le loisir de m’expliquer ce que vous nous voulez. »

Il s’exprimait d’un ton calme, s’il avait fermé la porte c’était uniquement pour garantir la discrétion de l’entretien. Poséidon posa ses coudes sur la table, croisant ses mains devant son visage, plongeant son regard dans celui de Rune.
avatar
Rune

Date d'inscription : 16/10/2011
Nombre de messages : 1692
Age : 38
Double Compte : Mikasa - Midori

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 31 Juil - 15:02



Aussitôt qu’elle eut fini sa présentation très sommaire, elle n’eut pas à attendre très longtemps pour découvrir le visage de son interlocuteur.

« Vous !... »

Ce monsieur Andersen était le même homme qu’elle avait rencontré dans ce bar sordide. Rune s’interrogea sur les motifs de cette dissimulation. S’agissait-il d’une mauvaise ruse ? Ou d’une mauvaise blague d’un coup douteux ? Est-ce comme cela que les Marinas traitaient les visiteurs ? Mais James s’expliqua et s’excusa. Il voulait simplement s’amuser. Chose somme toute classique pour Rune dont beaucoup de personne se sont amusées d’elle de par le passé. Jusqu’à sa rencontre avec la louve sacrée. Elle ressentit un cosmos envahir les lieux. Le cosmos était puissant et d’essence divine. Elle n’avait comme référence que la cosmo-énergie dégagée par le dieu de la Création qu’elle servait, mais elle savait que le cosmos de cet homme était celui d’un dieu. Okami confirma la sensation étrange de la belle jeune demoiselle.

*Poséidon lui-même, Balot Nous avons de la chance.*

Elle regarda à nouveau les tableaux et observa quelques similarités entre l’homme sur les tableaux se mettant en scène et James. Prise dans l’observation des toiles, elle ne vit pas les portes se refermer et cela la fit sursauter. Un sursaut de surprise. Elle fut invitée  à venir s’asseoir ce qu’elle fit en s’exécutant. L’assise du fauteuil était agréable. Elle croisa ses jambes et posa ses mains sur sa cuisse. Elle s’adressa à James d’une voix douce et posée.

« Vous êtes le seigneur des Sept Mers, n’est-ce pas ? Je suis ravie de vous rencontrer. Je vais vous expliquer la raison de ma présence, James ! »

Elle réalisa à ce moment qu’elle s’adressait au seigneur sous-marin. Elle rougit légèrement, montrant une gêne légère. Puis elle se reprit.

« Vous permettez que je continue à vous appeler par votre prénom. »


Puis elle continua.

« Je fais partie des éveillés et je parcours le monde pour le découvrir et faire la connaissance d’autres éveillés. Mon voyage m’a amené ici pour apprendre à vous connaître. Je ne suis nullement ici pour vous nuire ou quoique que soit d’autres, soyez-en sur ! »

Elle s’arrêta un instant pour observer une réaction de la part du seigneur Poséidon…


avatar
GarethChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 845
Age : 28
Double Compte : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Ven 1 Aoû - 23:15
[hrp : vacances obligent je raccourcis un peu ces rp's "discussions" pour ne pas te bloquer]


Quelle belle histoire dommage que certaines parties soient manquantes… Une éveillée qui arpente le monde sans autre buts que de faire des rencontres. Une modifications des faits ? Certainement, Poséidon écoutait attentivement les dires de Rune, sans relever le fait qu’elle l’appelait par son prénom d’emprunt, cela lui importait peu.

-« Comment une si jeune personne pourrait-elle me nuire ? »

Souriant, l’empereur des sept mers se leva et se dirigea vers un petit meuble discret, il en tira deux verres ainsi qu’un panier de petits biscuits, qu’il disposa sur son bureau.

-« Je suppose que vous ne prenez pas d’alcool ? » Dit-il en lui servant un verre de jus de fruits et en l’invitant à prendre quelques biscuits.

Le dieu regagna son siège et ne quitta pas la jeune femme des yeux. Pourquoi ne lui révélait-elle pas l’endroit d’où elle venait, la faction à laquelle elle appartenait ? Plus il passait de temps en sa compagnie, plus les questions devenaient nombreuses. Le dieu saisit un biscuit qu’il dégustait tranquillement. Même s’il lui était impossible de trouver la moindre grâce à la nourriture humaine…Il mangeait par ennui, par conventions sociales, pour se donner une apparente mortalité.

Laissant toujours son cosmos vagabonder, il versa dans son verre un peu de nectar qu’il sirota lentement. Puis il finit par rompre le silence.

-« Votre histoire est particulièrement intéressante… Mais je ne crois pas me souvenir d’éveillés indépendants, enfin disons plutôt libres de toute allégeance à une divinité ou un ordre donné. Si je ne remets pas en question les raisons de votre présence, je pense que vous oubliez certains détails importants, tels que la personne à laquelle vous avez prêté allégeance. »

Il avala une autre gorgée de son précieux nectar. Si comme il l’imaginait cette jeune femme appartenait à une faction nouvelle, alors il apprécierait en être informé.[/color]
avatar
Rune

Date d'inscription : 16/10/2011
Nombre de messages : 1692
Age : 38
Double Compte : Mikasa - Midori

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Aoû - 12:05


Elle regardait Poséidon dans les yeux, histoire de voir une réaction de sa part. Mais il restait à l’image qu’elle pouvait se faire d’une déité. Calme. Serein. Elle n’était pas là dans le but d’entrer en conflit avec les marinas, mais réellement de faire connaissance avec le monde, savoir ce qu’il s’y passe. Malgré tout, elle pouvait ressentir encore plus d’interrogation de la part du dieu. Rune avait passé une petite partie de sa vie à susciter du désir de la part des personnes qui la désirait. Et de l’attrait physique de corps, elle avait développé un attrait plus psychologique, dirons-nous ! Poséidon s’interrogea sur la possible nuisance qu’elle pouvait créer puis se leva pour aller vers un petit meuble, à l’écart de la pièce.

« Moi, en aucun façon, James ! Mes propos n’étaient ni vindicatifs, ni belliqueux. Je ne voulais pas que vous puissiez croire que je suis l’avant-garde d’une invasion. Au contraire, par ce voyage, je cherche à tisser des liens d’amitié ! »

Pendant qu’elle parlait, James était revenu avec deux verres et quelques petits biscuits. Il lui demanda si elle ne prenait pas d’alcool. Elle en avait bu dans son ancienne profession, histoire d’enivrer ces clients, mais elle souhaitait tourner cette page et préférait boire ce que les jeunes de son âge prennent d’habitude. Elle lui répondit par un « toujours pas » accompagné d’un sourire. L’invitant à prendre un biscuit, elle accepta avec plaisir, tant ceux-ci faisait envie. Ils étaient colorés et semblait moelleux. Lorsqu’elle en prit un, le toucher confirma ce que la vue avait déjà observé. En l’approchant de sa bouche, l’odeur du chocolat et de cerise parfumèrent ses navires. Elle croqua alors une bouché et une explosion de saveur envahir ces papilles gustatives. Un délice pour Rune qui n’avait jamais rien mangé de telle. Au Japon, les petites gourmandises sont bien différentes. Décidément, ce voyage était merveilleux. Elle posa délicatement le biscuit sur une serviette en papier et prit son verre et but une gorgée. Tout en savourant ce met, Rune écoutait James.

Il s’interrogeait sur qui elle était et qui elle pouvait bien servir. Il ne connaissait pas d’éveillés indépendants, libre de toute suzeraineté à une divinité. Il savait que Rune ne disait pas tout ce qu’elle savait. Elle reprit une nouvelle gorgée et lorsqu’elle finit d’avaler son breuvage, elle dit à James.

« Vous avez raison, James. J’ai oublié certains détails. Pardonnez mon étourderies »

Puis elle posa son verre et regarda le dieu des Océans dans les yeux.

« Connaissez-vous les Nyorais ? »


avatar
GarethChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 845
Age : 28
Double Compte : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Sam 9 Aoû - 0:06
Elle prit un biscuit, le mangea et prononça ce mot : Nyorais… Il s’était retrouvé plusieurs siècles en arrière, sur une plage du Japon. Une guerre sans merci entre les trois armées Olympienne et les forces Shintoïstes, l’affrontement s’était soldé par la victoire de Poséidon et de ses frères, l’une des rares fois où ils combattirent sous le même drapeau. Une guerre d’une rare violence ou ses marinas furent presque intégralement décimés.
Le ciel au-dessus de New-Atlantis se troubla légèrement alors qu’un vent violent s’engouffra dans les ruelles. De puissantes vagues s’échouèrent contre les navires stabilisant la cité. Le visage de Poséidon affichait toujours ce calme divin tandis que les éléments connotaient ses véritables sentiments.

-« Ce terme ne m’est plus parvenu depuis très longtemps… Je gage que vous n’êtes pas au courant du fait que les marinas ont grandement contribué au sommeil de ces guerriers orientaux ? »

L’empereur se servit une coupe de nectar qu’il vida d’un trait. Le dieu marin naviguait entre deux eaux, la première éructait un sentiment de rage au fait que l’on avait levé leur sceaux et la deuxième le poussait au calme et à la réflexion. Comment envisager la moindre action pour renvoyer les Nyorais à leur sommeil séculaire alors qu’il venait de donner les ordres en vue d’une expédition punitive sur les terres de son frère.

-« Vos dieux, car je suppose que vous êtes des leurs, ont-ils abandonné leurs visions passées ? Je n’apprécierai pas que de vieilles querelles viennent troubler mes occupations actuelles… »

La tempête battait son plein à l’extérieur de la tour, de temps à autre le dieu y jetait un coup d’œil pour contempler le fruit de ses émotions, peut-être, également, pour vérifier que la cité tenait toujours debout. Parfois le divin empereur avait tendance à s’emporter un peu vite au détriment, bien souvent, de nombreux mortels. Il laissa la tempête suivre son cours et porta son attention sur les biscuits à la cerise.

-« J’espère que vous n’aurez pas trop de mal à quitter le port, j’ai bien l’impression que l’Océan s’anime. »
avatar
Rune

Date d'inscription : 16/10/2011
Nombre de messages : 1692
Age : 38
Double Compte : Mikasa - Midori

Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Aoû - 10:55

Le terme Nyorais venait d'avoir un effet sur le dieu des sept Mers. Bien qu'il gardait un calme apparent, les émotions du dieu se laissaient regarder à travers la vitre de l'immeuble. Un vent violent venait de se lever, annonçant une belle tempête. Malgré tout, Rune restait calme devant se déchaînement. Elle n'était pas présente à l'époque mais savait des choses qu'elle avait pu lire lorsqu'elle était en formation dans les Terres Célestes. Les Marinas avaient contribué au sommeil des dieu Shintô. 

«Je sais juste ce que j'ai pu lire. A savoir qu'Izanagi et Izanami disparurent de l'histoire suite à une terrible guerre contre les Olympiens. Cependant, mes dieux sont restés de simples observateurs. Ils ont été libérés grâce ou à cause des derniers événements »

Elle reprit une petite gorgée de son verre. Puis elle prit un petit morceau de biscuit. En croquant dedans, elle fit tombée deux, trois miettes, qu'elle ramassa délicatement du bout des doigts et les déposa sur sa serviette. Elle écouta James lui demander si les dieux shintô avait gardé leur vision du passé. Visiblement, cela pouvait être contraire à ces projets en cours. Mais Rune se voulait rassurante.

« Je suis effectivement une Nyorais. Je suis la Kamihoshi d'Amaterasu... Rassurez-vous, James ! Nous visitons le monde et nous n'avons aucune vision belliqueuse vis-à-vis de personne. Vous pouvez vaguer à vos occupations sans crainte. Nous demandons qu'à exister !

Pendant qu'elle parlait, elle regardait James contempler la vue extérieure. Il eut une remarque liée au temps que Rune releva d'un mouvement de tête.

« J'ose espérer que les querelles du passé ne nous interdiront pas de faire table-rase. Hier est derrière, demain est un mystère, et aujourd'hui est un cadeau, c'est pour cela qu'on l'appelle le présent. Y a-t-il une chance que nos Peuples puissent vivre en harmonie ? Ou les rancunes sont-elle si profondes que nous sommes destinés à nous faire la guerre ?»

avatar
GarethChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 845
Age : 28
Double Compte : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Aoû - 18:05

Au fur et à mesure que la demoiselle expliquait ses intentions et ceux de ses dieux la tempête perdait son amplitude. La rapidité avec laquelle elle justifiait sa venue et ses volontés pacifiques soit les Noyrais sont actuellement trop faibles pour risquer une guerre ouverte soit elle disait la vérité. En fonction des gestes ou de l’intonation de la jeune femme Poséidon penchait pour l’une ou l’autre solution sans pouvoir réellement trancher.
Finalement il lui laissa le bénéfice du doute après tout elle ne s’était jamais montrée belliqueuse. Le dieu des Océans joignit ses mains sur le bureau et observa la jeune femme rassembler les miettes qu’elle fit tomber.

-« Du moment que nos intérêts ne sont pas contraires je n’imagine pas nos vieilles rancunes se rappeler à nous. » Il marqua une courte pause avant de reprendre. « Vous pourrez dire à vos maître que je ne serais pas un adversaire tant que mes intérêts seront respectés. Dîtes-lui également que j’apprécierais de les rencontrer d’ici quelques temps, mais que rien ne presse pour le moment. »

Poséidon dédia un sourire à la jeune personne qui se trouvait de l’autre côté du bureau et actionna un bouton, un petit « oui » s’extirpa difficilement d’un micro. Le dieu approcha son visage du micro et délivra ses volontés.

-« Veuillez s’il vous plait réserver une suite pour mademoiselle Balot, elle sera mon invitée lors son séjour à New-Atlantis. Veillez à ce que son séjour se passe dans les meilleures conditions possibles, elle prendra un navire pour le Japon quand bon lui semblera » Et il retira son bouton avant de se concentrer une nouvelle fois sur Rune.

-« Je suis désolé de vous donner ainsi congé mais plusieurs événements délicats requièrent ma présence. Je suis très satisfait de nos échanges et tant qu’un respect mutuel régnera entre nous le domaine marin ne sera pas votre ennemi. Mon assistante vous servira de guide durant votre séjour ici qui j’espère vous sera fort agréable. »

Il s’enfonça dans son siège et la porte derrière Rune s’ouvrit, la jeune femme de l’accueil était déjà là en train de l’attendre patiemment.

[HRP Désolé de couper court mais je ne pourrais pas trop répondre cette semaine je ne veux pas te bloquer^^]
avatar
Rune

Date d'inscription : 16/10/2011
Nombre de messages : 1692
Age : 38
Double Compte : Mikasa - Midori

Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Aoû - 14:31




Rune était suspendue aux lèvres de la divinité. Elle attendait une réponse favorable du dieu. Rune n’avait pas un caractère belliqueux et risquait une guerre ouverte alors qu’il était peu nombreux n’était pas judicieux. D’autant plus que Rune ne souhaitait pas mourir mais profitait pleinement de la vie qui s’offrait à elle. C’est pour cela avait été honnête avec le dieu. Pendant tout l’entretien, Okami ne s’était pas manifester. Cela pouvait signifier qu’elle adhérait à ce que pouvait dire Rune au seigneur des Mers. Et puis James, bien qu’il lui ait joué un mauvais tour au départ avait été accueillant et gentil avec la jeune Kamitoshi. Elle espérait ne jamais rentrer en conflit avec les Marinas. En tout cas, d’avoir pu rencontrer Poséidon la rassurant et les dires sur les guerriers n’étaient vrais. Du moins aux Yeux de Rune.

« Je transmettrai vos paroles à mon dieu. »

Elle fit preuve d’un grand respect en prononçant ses paroles, tout en inclinant légèrement la tête. Aussitôt, il appela une personne pour réserver une suite et que Rune serait son invité le temps de son séjour. James lui expliqua enfin le pourquoi de l’interruption aussi soudaine de leur entretien. Mais il resta vague mais Rune se voulait discrète, certaines choses ne la concernaient pas et ne voulait en aucune manière entrée dans les affaires privées du dieu des Océans. La porte s’ouvrit derrière elle. Elle se leva et se dirigea vers la porte et se retourna avant de la franchir.

« Je vous remercie de votre accueil, James. J’espère vous revoir très bientôt »

Elle se pencha en avant, les deux mains sur les cuisses, le dos bien droit.

« Sayōnara »



Bureau de Poséidon