avatar
DezbaChevalier d'Or du Cancer
Chevalier d'Or du Cancer

Date d'inscription : 25/05/2014
Nombre de messages : 111
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Aoû - 18:36

D’une ouverture dimensionnelle jaillit une BMW noire et rose emballée par un ruban rose, sous l’un des essuie-glaces avant une enveloppe contenant une lettre à destination de Largo.

Cher Largo

Tu trouveras ci-joint la berline que je vous ai empruntée, je tenais à vous la rendre bardée de modifications.

Je gage que ses nouvelles couleurs, noir mat dotée de finition rose fuchsia, saura convenir à tes goûts délicats, je sais combien toi et tes frères d’armes assumez votre féminité et j’espère, par ces couleurs, rendre hommage à ce trait qui fait votre union.
Mais la plupart des modifications sont internes, en effet j’ai amélioré les performances douteuses de cette BMW. Ainsi c’est un tout nouveau moteur V8 avec injection électronique que tu trouveras sous le capot, l’ordinateur portable placé sur le siège passager te servira à paramétrer ton moteur. Tu pourras ainsi adapter ta voiture aux conditions météorologiques, au terrain pratiqué, au dénivelé… Le programme fera en sorte que tu puisses avoir la meilleure optimisation possible.
Néanmoins pour combler certains problèmes de vitesses que tu pourrais rencontrer sur un circuit sache que j’ai retiré la banquette arrière pour y placer une installation N.O.S (ce sont les six bouteilles métalliques rose si jamais tu te poses la question) directement reliée au système d’injection. L’installation est composée de trois systèmes indépendants s’activant via les trois boutons rose fluo présent au centre du volant, chaque bouton te fournira un gain de puissance de l’ordre de trente-cinq pour cent… Attention tout de même à n’activer qu’un seul bouton à la fois et à écarter l’installation de toute source de chaleur, sauf si tu tiens à te suicider mais cela ne me regarde pas.
Je te laisse découvrir les autres modifications via le guide de sept-cent-vingt-quatre pages présent dans la boite à gant.

Que te dire de plus sinon que j’ai beaucoup apprécié notre excursion en Inde, dommage que nous fûmes dérangés, nous aurions pu aller si loin ensemble. Mais il parait que le devoir doit passer avant le plaisir. J’espère que tu t’es bien amusé avec Andrew et que le combat final ne fut pas trop compliqué. Quant à moi je suis allée bronzer sur une plage des Seychelles avec mon armure, je t’ai même laissé une photo.

Ton amour platonique,

Eléonore.

PS: La prochaine fois que nous nous verrons j'aimerais que tu me dises si tu es un vrai blond ou non.

Derrière la courte lettre se trouvait une photo d’Eléonore en bikini aux côtés de son armure, tous deux portaient d’immenses lunettes de soleils.
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 3000
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Sep - 9:25
Bombay =>

Largo avait mis le temps avant de se décider de rentrer à la maison. Sans doute une histoire de trajet jusqu'au cerveau, toussa toussa... où chaque neurone à activer est aussi prenante que la traversée d'un Temple du Sanctuaire.
Heureusement, ses compères de Death Queen Island s'étaient bien battus contre les Dieux hindoux, et tout redevenait enfin à la normale. Résultat, il n'y avait plus rien à ramasser dans le coin, si ce n'est des miettes de morceaux de débris.

_ Fouyaya ! Avait-il d'ailleurs bâillé, tout en étirant ses bras au ciel. Il est temps de se tirer de là.

Mais une fois de retour sur son île, ce fut pour retrouver un endroit bombardé. Pas mieux qu'à... Bombay, quoi.

C'est donc la mine déçue qu'il soupira. Même qu'en baissant la tronche un peu trop violemment, sa touffe lui masqua les yeux et lui chatouilla les narines. Atchoum, pour la peine ! Ouais je sais, c'est crade.
Mitigé entre la victoire d'à côté et devoir se contenter d'une maigre consolation comme la destruction du port, bonjour les tâches ménagères qui s'ensuivraient.

_ Qui pourrait bien passer le balai ? Takeya ? Hmmm non... rang trop élevé.

Il y avait bien d'autres Black Knights dans les parages, à vrai dire. Alors pourquoi ne pas leur demander également ? Mouais bof. Tous déjà occupés avec d'autres personnes, ou presque.
M*rde ! Si on continuait dans cette logique, tout portait à croire que ce serait à Largo de s'en charger. Oups.

Bref, malgré les plusieurs cosmos qui résidaient ou se ressentaient encore alentour, autre chose s'exhibait bien flagrant dans ce décor amoché. Une bagnole ! Entièrement refaite. La propriété des Chevaliers Noirs, cela va de soi.
Lorsque Largo eut fini de froncer les sourcils, intrigué, il s'approcha enfin du véhicule. Noir.

_ Et... rose ? Laissa échapper Largo, toujours aussi étonné. C'est quoi cette blague !

Poing armé devant son torse, Tout-dur blondinet s'apprêtait même à partir en live, tellement la plaisanterie ne s'avérait pas être à son goût.

Il fallut alors attendre que le jeune homme s'empare enfin de la carte visite attachée aux essuie-glace, qualité Bosch et posés gratuitement... comme ils disent dans la pub. Après quoi, son expression du visage changea complètement. C'était évidemment la fameuse Éléonore, l'une des nombreuses femelles au service de Poséidon qui rendait le véhicule précédemment kidnappé, pour être modifié.

Largo lut le message, mais rien à faire ! Il n'était pas question de coucher à l'arrière de la voiture. Et même qu'en parlant de ça, il n'y avait carrément plus de banquette ! À la place, juste du NOS pour euh... tirer un coup. Probablement une autre manière de faire grimper l'adrénaline dans le slip.
Quoi qu'il en soit, histoire de ne pas finir dans le mur, la jeune Marina avait justement pensé à ne pas conclure sur un cul-de-sac... mais sur un cul.

_ Ahem ! Déglutit Barbie, en ayant des difficultés à détourner le regard.

Bah quoi ? Il essayait bien sûr de déchiffrer la petite lueur dans les yeux de la fille sur la photo. Mais derrière ses lunettes de soleil, forcément... Oui bon d'accord, le bikini n'arrangeait pas les choses non plus.

Pétrifié ?

/hrp: fouyaya ! je marque enfin officiellement mon retour sur l'île. mr Red le retour et bien sûr, pas touche au klaxon italien Cucaracha, hein ! ^^'
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 3000
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Oct - 10:42
L'ennui, par contre, quand on prenait un malin plaisir à détailler chaque mot de la lettre, parce qu'on espérait dans le fond autre chose que du simple blabla, ou pour s'assurer d'avoir rien omis de plus subtil dans la précipitation... c'était justement ensuite de s'imaginer tout un tas d'obstacles qui pourraient révéler un soi-disant mal dissimulé jusque-là.
Du coup, inconsciemment, Largo ne tarda pas à croire qu'il avait déniché la petite bête bien planquée. À commencer par cette histoire de couleur rose et autre connerie fluo du genre. Est-ce que ça insinuait vraiment une sérieuse provocation à l'Ordre des Chevaliers Noirs ? Ou était-ce tout bêtement une vaste blague pour se moquer gentiment, voire taquiner ?

Le blondinet réfléchit et finit par s'installer au volant de la caisse remasterisée. Un peu de musique en arrière-plan pour tapisser l'endroit glauque qu'était devenue Death Queen Island, depuis les derniers événements. Mais le temps que ça cogite grave dans sa cervelle, le jeune homme mit plusieurs secondes à remarquer que le son envoyait ni plus ni moins que du Bisounours dans ses oreilles.
Bref, encore un rapport avec le rose ?

Puis, comme si ça ne suffisait pas à l'enfoncer plus bas, qu'est-ce qu'Éléonore entendait par là, au sujet de ce foutu manuel de plus de sept cent pages ? Qu'en plus d'avoir des allures de tafiole et sa coiffure de blondasse, il n'avait rien dans le ciboulot ?
Bon d'accord, ce n'était pas une flèche, il faut avouer. M'enfin de là à ce que ce soit compliqué de tourner la clé dans le contact, de piloter comme un fou, ou de bidouiller des options à foison... le rang Bronze saurait encore s'en sortir, même dans les pires situations. À côté de ça, même K2000 ne vole pas plus haut qu'une vulgaire gameboy !

_ Je l'aurai un jour, je l'aurai ! Commença-t-il d'ailleurs à pester entre ses dents.

Sauf si la Marina avait peut-être prévu une autre jolie petite farce à la clé ? Beh oui ! Vous savez où vivent les BK ? Sur une île volcanique. Alors pourquoi la jeune femme aurait souligné qu'il fallait faire gaffe et prier pour sa vie, si la bagnole squattait d'un peu trop près une source de chaleur ?

Largo se figea sur son siège, avant de s'apprêter à quitter l'habitacle de l'engin. Malheureusement, soudain, la porte eut l'air de rester coincée. Comme par hasard ? Ou parce qu'il aurait mieux fait de commencer par lire le manuel d'utilisation pour en apprendre un peu plus des différentes modifs ?
Qui sait... peut-être que les portières ne fonctionnaient que dans un sens ? Et pour sortir, il existait un système d'éjection ou autre...

_ Eh merde ! Grogna-t-il en tapant au carreau, à l'aide.

Bien sûr, il pouvait toujours brûler du cosmos gratos, parce qu'il n'y a que ça de vrai dans Saint Seiya. Mais c'était aussi la solution de facilité. Et puis, ça ne valait pas tant que ça, le coup de détruire un aussi parfait bolide qu'on venait à peine de lui offrir.

Encore que. Qu'est-ce qui était pire que de se manger une déflagration de NOS et d'essence dans le buffet ? Se faire décoiffer et griller la tignasse ? Le post scriptum laissé concernant la vraie ou fausse blondeur de Largo sous-entendait justement que, qu'une soi-disante vérification devrait s'imposer tôt ou tard !

Tic, tac, tic, tac...

_ Hein ?


/hrp: bon bah j'ai essayé de retourner la scène de "joie" à l'envers, comme si ça cachait la über p*tain de fourberie de ouf bien louche, lol. Et donc que Éléonore avait, en fait, tout manigancé en feuj depuis le début, juste pour me foutre en rogne, huhu. Razz
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 3000
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas
Lun 6 Oct - 13:11
Bon d'accord, ce n'était pas vraiment la minuterie d'une bombe. Mais un compte à rebours quand même. Un peu comme si Largo pouvait prédire ses dernières secondes à passer sur Terre, d'une certaine manière. Un pressentiment, quoi. Un petit truc que tous les Chevaliers possédaient, toi-même tu sais !
Et donc, ses prédictions se réaliseraient bien assez vite, malheureusement. Les chaudes températures de l'île étant ce qu'elles sont à longueur d'année, la belle berline joliment retapée n'attendait plus que le degré de trop pour faire sa kamikaze. Comme par exemple, une simple expiration de son prisonnier ?

En effet, Largo avait cru bon de calmer ses ardeurs. Et tant qu'à faire, de respirer le moins souvent, le moins possible. Sauf que c'était surtout un coup à reculer pour mieux sauter... ou plutôt se faire sauter, vu la situation.
Alors, boum ! Une déflagration tonna et éradiqua rapidement les environs. Le souffle créé démolit un peu plus l'endroit, tandis que les flammes se chargeaient de tout désintégrer sans état d'âme. Le manuel, la carte postale et même les fringues du rang Bronze.

_ Bouuuh, le bikini ! Naaaan !

Beh oui, le blond survécut évidemment à ce cauchemar brûlant. Il suffisait juste d'avoir les réflexes pour, rien de plus facile. Déjà que se manger une falaise ne froissait pas toujours un muscle... alors une bombe ? Mouarf !

Par contre, même avec la faculté de pouvoir se déplacer très vite, le tissus des vêtements, quant à eux, ce n'était pas la même chanson. Si seulement il avait gardé sa Cloth sur lui, peut-être que ça aurait été une autre histoire. Là, maintenant, il n'y avait plus qu'à retourner au magasin d'ici là.

_ La sale petite... marmonna le BK, tout en s'apercevant que toute sa chevelure avait fini carrément ébourriffée. Elle a osé !?

Stylée à la Jackson Five, grossomodo ! Mais puissance dix, quoi. Imaginez alors la crinière de lion !

_ P*tain ! Si les autres osent m'appeler Simba après ça, c'est Takeya qui va penser que je cherche à lui faire de l'ombre, j'parie. Feuque !

Quoi qu'il en soit, du boucan pareil ne passerait pas inaperçu bien longtemps. À la rigueur, il y avait encore moyen d'invoquer l'excuse foireuse de l'éruption volcanique. Enfin, bof bof quand même.

Puis, en voulant déguerpir ensuite, Largo se prit les pieds dans ce qui s'avéra être le volant de la bagnole. Apparemment le seul truc qui avait pu rester intact, pfff. Il le ramassa alors, le dévisagea sous tous les angles et... rien d'autre d'intéressant à signaler.
Quand il sortit de ses pensées, il jeta à terre l'objet encombrant ses mimines et s'éloigna le plus naturellement du monde. Bien sûr, dans les entrailles de sa cervelle, des idées de vengeance se confectionnaient déjà discrètement. Il y aurait bien un moment opportun un de ces quatre, où la Marina devrait payer pour cette bassesse.

Ah bah si ! Qu'est-ce que ça pouvait être d'autre, de toute façon ? En tout cas, pas question pour Largo de croire qu'il était le seul fautif !
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 3000
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Oct - 9:09
Première étape, Largo devait donc se refaire une petite beauté avant que d'autres fidèles de l'île ne se pointent et ne découvrent le tableau. Et à vrai dire, il n'y avait pas trop moyen de chercher midi à quatorze heures, vu la te-hon du moment. Donc la moindre idée éclair avait forcément intérêt à être la bonne. Comme par exemple, une petite explosion de cosmos pour provoquer une mini tempête autour de sa propre personne ? Adjugé !
Résultat, une seconde plus tard, le jeune homme brilla de mille feux pendant un court instant. Juste de quoi faire voler les cailloux et la poussière, et démêler sa grosse touffe lui servant de coiffure disco.

Au final, pas sûr que ce fut la bonne méthode. À la place, il hérita d'un nouveau portrait. Un mix entre le Super Saiyen et du punk version Gel Fixation Extrême. Ouais voilà, des pointes, quoi ! Enfin au moins maintenant, Largo estima qu'il avait déjà un peu plus de gueule.
Il chercha tout de même à redevenir la belle Barbie d'antan qu'il était, en se passant les mains dans les cheveux plusieurs fois... mais en vain. Les mèches se redressaient aussitôt après vers le ciel, avec un bruit de plongeoir qui tremble.

_ Grrr ! Je suppose que je ferais mieux d'aller prendre une douche. Ce sera plus simple.

Mais à peine quelques pas vers sa prochaine destination, il se ravisa encore. Il fallait faire quelque chose pour ses fringues brûlés et déchirés.

_ Mouais... si je longe les murs, ce sera louche. Et si je passe devant tout le monde en pleine lumière, aussi. Bon bah... pas le choix, hein...

Et hop ! Invocation de l'armure oblige ! Ainsi, une résonnance plus tard, sa protection fétiche se ramena auprès de son proprio, se disloqua en morceaux, et vint recouvrir ce dernier.
Même que si on lui demandait pourquoi il avait décidé de se balader avec, alors que la dernière menace avait été éradiquée depuis, le blondinet n'aurait qu'à répondre que ça ne regardait que lui. Et toc, vas-y comment je t'ai calmé !

Sur ce, le Chevalier Noir se frotta les mains et repartit du bon pied. Il restait toujours ses coquinous de Nyorais apparus tout à l'heure. Encore que... même en ignorant leur appartenance à l'heure actuelle, pourquoi des éveillés d'une autre faction auraient du temps à perdre à venir sur ce gros caillou enflammé ?

_ Je sais ! Je n'ai qu'à demander au premier venu. Et s'il me fait trop poireauter, j'lui casse la tête.

Pouce levé, Largo s'imaginait déjà que tout pouvait lui tomber tout rôti dans le bec, juste comme ça. Sans doute que sa Cloth de Tout-dur lui donnait tous les droits. Enfin, c'est beau de rêver, hein.

Bref, allez zou ! Qui pourrait bien faire les frais de son petit interrogatoire ?
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 3000
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Oct - 9:17
Finalement, en chemin, un petit comique avait cru bon dédicacer une blagounette au BK. Sans doute un apprenti de l'île qui passait par là. Voire, un simple sbire ou un habitant de la région. Quoi qu'il en soit, si tu veux te faire respecter, il faut déjà commencer par l'inculquer. Et rien de tel alors que de l'exprimer de la plus primitive façon qui soit. Par la force !
Bref, ainsi, pote ou étranger, ce serait la même sentence pour tout le monde. Donc, un coquinou avait osé se moquer de la tignasse du blondinet ? Il mériterait par conséquent de prendre la râclée de sa vie !

_ Toi, saligaud ! S'écria Largo, en pointant l'autre garçon du doigt. Viens un peu par ici, que j't'apprenne les règles de la maison !

Malheureusement, le ton et le volume de sa voix invita plutôt l'autre à prendre la poudre d'escampette, sans demander son reste.

_ Han !

Bouche bée, Largo prit inconsciemment racine, le temps de piquer sa crise silencieuse. Il regarda l'autre pignouf s'éloigner sur plusieurs mètres, puis cligna des yeux en guise de réveil après cette étrange et brève absence.

Plus une seconde à perdre, dans tous les cas ! Le rang Bronze se bougea enfin l'arrière-train au pas de course, jusqu'à ce qu'il récupère ce maudit bougre dans sa ligne de mire. À vrai dire, le fuyard n'étant qu'un type lambda dans le monde de la Chevalerie, Largo savait très bien qu'il n'avait pas forcément besoin de se fouler pour lui coller au cul.
Néanmoins, ce serait ballot si, comme par hasard, cet imbécile d'évadé avait, en revanche, la chance de son côté, tout à coup. Et vu ce qui s'était déjà produit récemment, le Chevalier Noir devrait peut-être penser à mieux jauger son bol de ces temps-ci.

Résultat, Largo décida de passer à la quatrième vitesse, plutôt que de lui laisser un peu trop d'avance. Et en fin de compte, ce n'était pas plus mal. Le sale gosse paniqua au moment de ressentir une présence inquiétante dans son dos. Le Tout-dur en profita alors pour se marrer comme un démon, puis lui annonça qu'il était l'heure d'en finir une bonne fois pour toutes.
Bien sûr, il exagérait un peu beaucoup. Mais si ça pouvait refiler plus de chocottes au coupable, on n'avait rien contre. Au contraire.

_ Alors, alors... qu'est-ce qui te ferait le plus plaisir ? Que j'te découpe un bras ou que je te l'emprisonne dans la pierre pour l'éternité ?

Là, le pauvre clampin fut à deux doigts de se faire dessus. Mais il sembla également croire qu'il existait une toute dernière porte de sortie.

En effet, dans son dos, tandis qu'il piétinait à tâtons, on aurait dit que le gars cherchait quand même à reculer toujours un peu plus, au lieu de répondre à la question posée. Manque de bol, comme Largo et son souffre-douleur se tenaient en quelque sorte au sommet d'une colline, le plus apeuré des deux finit très vite par arriver trop près du bord.
Le Black Knight somma donc à son interlocuteur de cesser son petit tour de passe-passe foireux, parce qu'il avait l'oeil... mais trop tard, le con perdit l'équilibre, trébucha et dévala carrément la pente.

_ Ah merde...

En fait, que l'autre quichon se taule ou pas, Largo s'en cognait. Mais s'il mourait, ce serait un peu plus embarrassant à expliquer, si jamais on lui demandait de témoigner. Et le blondinet se voyait mal devoir réciter qu'en voulant s'amuser à un foutu jeu digne du niveau maternelle, leur récréation avait justement pris une toute autre tournure.
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 3000
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Oct - 9:00

Largo avait bien sûr pensé à tendre la main dans le vide, par réflexe. Style "chaine nébulaire !"... mais en vain. Il était trop tard et l'autre poujin termina sa chute en s'écrasant comme une masse, en contrebas. Seul lot de consolation, il n'y avait même pas cinq mètres. Alors qui sait, le suicidaire aurait tout bonnement loupé son passage à l'acte.

_ Mais quel empoté tu fais, pouah ! Se défendit le rebelle, après un soupir.

Il rejoignit le blessé ensuite, le contempla un instant et sourit tel un sadique.

_ Tu t'en sors bien, tu sais ? Moi qui souhaitais tellement te donner une vraie punition. Une pure et dure. Bien euh... chevaleresque, cosmique et tout ! Alors que là, tu vas juste finir à l'infirmerie.

Par contre, de là à ce que Largo se décide à ramasser la loque à ses pieds, on avait le temps de passer dix fois le bonjour à Hadès d'abord.

Enfin bref. Ses intentions sordides finirent par passer à la trappe. Il avait bien conscience que s'il cherchait désormais à s'en prendre à sa victime, l'autre succomberait plus vite que prévu. Alors que là en l'état, on pourrait toujours croire que l'autre plouc avait bêtement glissé... et splotch !

_ Bon... c'est pas tout ça, mais j'ai une autre affaire sur le feu qui m'attend, moi...

Eh ouaip ! Sa véritable mission -appelons ça comme ça- n'avait toujours pas bronché ni avancé d'une mèche. De un, il n'avait toujours pas vu quoi pour de nouveaux habits, ni ses tifs. Et de deux, il comptait toujours enquêter sur la venue de ces Nyorais tout à l'heure.
Bah quoi ? Ce serait peut-être sympatoche et intelligent de se mettre au courant un chouïa, n'est-ce pas ?

Sur ce, après un dernier salut de la main, le jeune homme partit voir ailleurs en laissant l'autre misérable agoniser sur le sol. Quelqu'un d'autre finirait bien par s'en apercevoir, tôt ou tard. Du moins, dans le meilleur des cas, hein. Ou au pire, le mec n'avait qu'à se mettre à chialer comme une gonzesse, et carotte !

Plusieurs enjambées plus tard, Largo avait donc changé de décor. Quoique... faut pas se leurrer non plus ! On était toujours sur Death Queen Island. Chaleur, roche, volcan jamais très loin, et tout le toutim qui en découlait toujours au rendez-vous, quoi.
Ce fut d'ailleurs un éclatement de bulle de lave qui le sortit de son ennuyeuse promenade. Il remarqua alors qu'il avait dû s'aventurer un peu trop loin, comparé à d'habitude... à tel point qu'on était en droit de se demander si l'atmosphère de ce lieu ne lui insinuait pas de déguerpir sur-le-champ. Sinon pan-pan-cul-cul !

_ Hmmm ? Hmmm... hmmm !

Voilà. Le petit Largo se figea en croisant les bras, et s'interrogea longuement. Sans trouver de véritable réponse... à part un incessant "J'y vais, j'y vais pas ?", à la rigueur, qui tournait en boucle dans sa caboche.

Edit: bon bah... => Palestre, finalement. Wink

Une lettre