avatar
En ligne
WolgornSpectre du Bourreau
Spectre du Bourreau

Date d'inscription : 14/01/2014
Nombre de messages : 758
Age : 22
Autres comptes : Reagan

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Aoû - 13:06
La mission d’ambassade chez les Marinas s’était soldée par un véritable fiasco, c’était peu dire. Wolgorn et Rogos, menés par le Juge Minos n’étaient même pas parvenus à franchir New-Atlantis, qui faisait office de seuil du royaume du Roi des Mers. En traduisant la manière dont les serviteurs de Poséidon les avaient rembarrés, ceux-ci n’allaient pas entretenir de bonnes relations avec eux dans le futur… peut-être projetaient-ils une guerre contre le camp d’Hadès. Qu’importe, le Bourreau ne se sentait pas tranquille après ce qu’il venait de se passer : l’aura de Poséidon et l’agressivité d’Eize lui pesaient encore sur le ventre. Pour lui, il devenait urgent de devenir toujours plus fort afin de survivre aux batailles qui s’annonçaient, que ce soient contre les Marinas, les Saints ou d’autres. Le Dullahan, moins expérimenté que lui, était plus vulnérable et affichait un manque d’assurance et d’adresse disqualifiant. Il était vital pour lui et les Spectres d’en faire le plus rapidement possible un combattant digne de ce nom. Comme pour Luan, un duel de mise à niveau s’imposait entre l’Exécuteur et son compère.

Le Griffon tenait à ce qu’ils aillent ensuite en Asgard, mais le Spectre avait tenu à faire une courte halte avec le Français avant d’aller le rejoindre. Ils s’étaient à cet effet repliés en hâte dans la Cité de Dité et avaient ainsi aménagés une bastide de la ville pour l’entraînement. Néanmoins, Wolgorn n’avait pas immédiatement communiqué ses intentions au Dullahan, qui le connaissant, allait être surpris. L’heure était venue pour les deux hommes d’accroître leurs cosmos et de devenir de dignes représentants de l’Empereur des Enfers. D’autant qu’ils n’étaient que des soldats de troisième rang, il leur fallait donc engager plus d’efforts. Le Spectre colossal, une fois qu’il s’était assuré que tout était bien dégagé et qu’ils étaient seuls, annonça de but en blanc son objectif :

"Rogos… J’ai remarqué ton manque de dextérité et de courage, même s’il t’arrive d’avoir quelques accès de culot. C’est pourquoi j’ai décidé de voir ce que tu vaux réellement. Nous aurons vite besoin de guerriers, et dans ton cas, cela ne me semble pas être tout à fait le cas."


Il ponctua ses paroles en entrechoquant ses poings d’airain, se retourna vers son congénère pour le fixer avec un regard assez anxieux. La peur était encore chevillée à son corps, et peut-être qu’un combat parviendrait à le débarrasser de cette désagréable sensation. L’Étoile Terrestre poursuivit :

"Autrement dit, nous allons nous affronter. Je prie pour que ta loyauté envers Hadès et ta confiance en tes capacités soient infaillibles, car je ne retiendrai pas mes coups. Tu risques d’y passer si tu n’y mets pas du tiens."

Les torches aux flammes dansantes et le ciel pourpre produisaient de sinistres jeux de lumière sur le Surplis de Wolgorn, qui fut strié l’espace d’une seconde de bas en haut par des veines rouges. Il sentait en lui un afflux de puissance nouveau : son lugubre vêtement était en train d'acquérir une résistance proche de celui d’une Étoile Céleste. L’Exécuteur banda ses muscles –qui s’étaient légèrement hypertrophiés dans le processus- et fit face à son frère d’arme, le surplombant de son ombre massive.


Dernière édition par Wolgorn le Lun 10 Nov - 17:18, édité 1 fois
avatar
En ligne
RogosSpectre du Dullahan | Modérateur
Spectre du Dullahan | Modérateur

Date d'inscription : 03/06/2014
Nombre de messages : 2232
Age : 25
Autres comptes : Andréa / Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Aoû - 13:11
Finalement, Poséidon les avait laissés filer sans encombre, mais Rogos doutait que les bonnes dispositions du Dieu durent éternellement. Son attitude devant Minos était clairement une provocation, une tentative de pousser le Juge à la faute, mais celui-ci n'avait pas mordu à l'hameçon. Le Seigneur des Océans, si les mythes étaient vrais, était un Dieu ambitieux et ombrageux, à la rancune tenace. Nul doute qu'il trouverait d'autres occasions pour affronter les Enfers.
En comparaison, les Spectres étaient seuls, leur philosophie contrastant avec celles des autres armées divines, qu'elles cherchent à protéger le monde ou à le contrôler. Il ne devait pas être facile pour eux de se faire des alliés, même temporaires. Les inévitables combats à venir seraient rudes, ce pourquoi le Griffon voulait qu'ils aillent tenter leur chance dans les contrées nordiques d'Asgard.
Seulement, le Bourreau avait d'autres projets. Avec la permission du Juge, il ordonna à Rogos de le suivre pour un retour momentané en Enfer. Le Dullahan eut de la difficulté à utiliser le pouvoir de son Surplis pour passer du monde des vivants à celui des morts, un acte qu'il accomplissait pour la première fois. Cela déclencha chez lui une nouvelle vague de ruminations. Le jour précédent, il était tranquille sur son île, puis on était venu le chercher. Il avait ensuite eu le privilège discutable de passer plusieurs fois pour un ignorant, un incapable et un lâche en l'espace de quelques heures. Il avait bien réussi à mettre son hésitation de côté pour répondre à Eize, mais quand Poséidon était apparu, sa couardise avait repris le dessus, et il n'avait plus été capable de faire quoi que ce soit. Et voilà que maintenant, Wolgorn le ramenait à Dité, théâtre de ses premières humiliations, soi-disant pour le tester.
Soit. Lors de ses premières expériences désagréables en ces lieux, il n'était pas un Spectre, seulement un humain engoncé dans un Surplis. Mais maintenant, c'était différent. Certes, son étoile ne s'était toujours pas éveillée pour remplacer son âme par celle de Cube. Il allait prouver qu'il n'y en aurait pas besoin, que même avec son âme d'humain, il avait quand même les capacités d'un Spectre.
Il intensifia son cosmos, qui le nimba d'un halo violet. Raffermissant son expression sous son masque, il se mit en garde face à l'Exécuteur.
« Si je perds, je ne serai plus en état de continuer la mission avec vous... Mais ce n'est pas grave. Si je perds, cela voudra dire que je n'avais rien à y faire. Je suis prêt. »
Sur ces mots, il attendit l'attaque de Wolgorn.
avatar
En ligne
WolgornSpectre du Bourreau
Spectre du Bourreau

Date d'inscription : 14/01/2014
Nombre de messages : 758
Age : 22
Autres comptes : Reagan

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Aoû - 13:53
HRP- Full-RP ! Gyaaaaaaah ! -HRP

Rogos avait plutôt bien pris l’annonce du duel qu’ils allaient entamer, il connaissait ses faiblesses et souhaitait s’en débarrasser. C’était déjà un bon point, mais il fallait encore vérifier s’il pouvait soutenir le rythme que Wolgorn allait lui imposer. Ce dernier n’en doutait pas forcément, étant donné que le Dullahan était tout comme lui une Étoile Terrestre. Cependant, le changement qu’il avait subi l’avait hissé à un degré nettement supérieur. Qu’importe, l’affaire était donc entendue et l’Étoile de l’Ombre n’était pas à l’abri d’un miracle. Le Bourreau inspira alors profondément, expira et se mis en garde. Ils devaient se dépêcher sans sacrifier le sérieux de l’affrontement pour rattraper le Seigneur Minos sur les terres gelées d’Odin.

"Très bien, j’arrive !"
s’exclama-t-il.

L’Exécuteur déploya ses bras noueux et canalisa son cosmos dans chacune de ses mains, sous la forme de spirales. Lorsque ce fut fait, il augmenta son intensité et balança enfin la sauce : de ses deux mains se dégagèrent des ondes maléfiques destructrices qui ne tardèrent pas à envelopper son adversaire et à l’envoyer labourer les pavés de la place.

"Dark Pressure ! Muryaaaaaaah !"


Il ne le laissa toutefois pas se redresser et le martela d’une multitude de coups de poing dans le feu de l’action, l’amenant jusqu’à être projeté contre l’une des arcades. Wolgorn observa le corps du Dullahan cloué au sol lorsqu’il retomba au milieu des débris rocheux rougeoyants. Brandissant un poing impitoyable, l’Exécuteur lui lança :

"Tes os n’ont pas supporté le choc ? Alors péris de ma main !"
rugit l’Étoile Terrestre.

Sans plus tergiverser, il mit immédiatement ses menaces à exécution en abattant son poing sur le crâne de Rogos, dont le casque aux yeux globuleux avait franchement intérêt à sauver la mise. S’il avait été contrefait, son cerveau allait se répandre sur le sol comme du jus de pastèque.


Dernière édition par Wolgorn le Mar 5 Aoû - 14:44, édité 1 fois
avatar
En ligne
RogosSpectre du Dullahan | Modérateur
Spectre du Dullahan | Modérateur

Date d'inscription : 03/06/2014
Nombre de messages : 2232
Age : 25
Autres comptes : Andréa / Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Aoû - 13:58
Son esprit combatif fit paraître Wolgorn plus colossal encore. Rogos s'était préparé, densifiant son cosmos jusqu'à créer une ombre protectrice sur son corps, mais la violence et la vitesse de l'attaque du Bourreau le surprirent. L'onde de choc du Dark Pressure décolla le Dullahan du sol avant même qu'il ne l'entende arriver. Ainsi donc, les attaques des chevaliers pouvaient bel et bien dépasser la vitesse du son ? Il était sonné et endolori, mais le pire était à venir. Wolgorn punit sa distraction d'une volée de coups de poings dont l'impact fissura les murs, même à travers le Surplis, l'envoyant bouler plus loin encore.
Le manteau de ténèbres du Dullahan le défendait en lacérant la peau de son assaillant, mais celui-ci ne semblait même pas le remarquer. Le souffle coupé, Rogos ne put parer le dernier coup, qui lui aurait broyé le visage sans son masque.
Le Bourreau semblait se demander si le Spectre novice était déjà mort. Il allait lui fournir la réponse. Surmontant la douleur, Rogos se releva subitement, et tenta d'arracher la tête de son adversaire. « CLAÍOMH IFREANDA ! ». Le bras du Dullahan fendit l'air, telle une épée entourée de brûlantes flammes bleues. « Que c'est lent », se surprit-il à penser de la vitesse de sa propre technique. Il n'était pas encore assez fort pour pouvoir franchir le mur du son... Le Bourreau était plus réactif, l'attaque toucha son torse à la place de son cou, et fut interceptée par son Surplis. Sur son île, il ne lui fallait qu'une fraction de seconde pour faire fondre la roche, et y imprimer l'empreinte de sa main, mais l'armure sombre était autrement plus résistante. Qu'à cela ne tienne, le novice n'avait pas fini. Utilisant l'élan de son mouvement pour approcher son autre main de la blessure, il réussit à absorber une maigre quantité de l'énergie vitale de Wolgorn. Il n'irait pas loin avec ça, mais il arrivait à la limite de son enchaînement.
Il était à présent plus conscient de la différence de force qui les séparait, mais il ne baisserait pas les bras. Essoufflé, il se prépara à faire face à la prochaine offensive de l'Exécuteur.
avatar
En ligne
WolgornSpectre du Bourreau
Spectre du Bourreau

Date d'inscription : 14/01/2014
Nombre de messages : 758
Age : 22
Autres comptes : Reagan

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Aoû - 14:42
L’attaque de l’Exécuteur atteignit la tête du Dullahan, dont le casque encaissa une bonne partie du choc et se fissura sérieusement. Rogos se reprit prestement après la tannée que lui avait collé Wolgorn et enflamma son bras pour tenter de lui cisailler la gorge mais rata son coup. En revanche, l’assaut était parvenu à entailler le Surplis et la chair du Bourreau au niveau du pectoral, et il sentit la douleur provoquée par la brûlure parcourir son corps. Sa souffrance fut stimulée par une application de la paume de son opposant sur sa plaie. Cela faisait mal, mais il manquait encore de dextérité : il allait par conséquent passer à la vitesse supérieure, pour lui démontrer la dureté de la vie de Spectre. L’Étoile de l’Exécution intensifia son cosmos avec ardeur pour se fortifier au maximum et continua à batailler. Si le Dullahan ne frappait pas assez fort et n’était pas assez résistant, il risquerait bien de s’y briser les poings.
 
"Tu ne vas pas aller loin avec ça !" gronda Wolgorn en mettant un bras en retrait.
 
Son poing droit se nimba d’une aura démoniaque et il le lança contre l’abdomen de son vis-à-vis, dont le corps semblait être aspiré par le point d’impact tant il était violent.
 
"Demon Punisher !!"

Avec l’impulsion de l’offensive il appuya sur le ventre de Rogos pour le propulser dans le ciel, une détonation marquant qu’il avait amplement franchi le mur du son. Un résidu cosmique parme retraçait le trajet de l’Étoile de l’Ombre, qui s’écrasa brutalement sur le sol écarlate. Si on ne se tenait qu’aux taches de sang et non aux éclats de Surplis et aux dégâts laissés sur la bastide, personne n’aurait remarqué qu’un combat avait eu lieu en ville. Le Bourreau, quant à lui, se tenait la poitrine, haletant à cause de la brûlure lancinante gravée dans son torse. Son confrère, à défaut de savoir viser, ne plaisantait pas, un net progrès.
avatar
En ligne
RogosSpectre du Dullahan | Modérateur
Spectre du Dullahan | Modérateur

Date d'inscription : 03/06/2014
Nombre de messages : 2232
Age : 25
Autres comptes : Andréa / Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Aoû - 16:17
L’Exécuteur semblait le prendre un peu plus au sérieux, la puissance du Demon Punisher en était la preuve. Mais ce n'était pas encore assez. Loin de là même. Cette attaque était bien plus forte que la première, mais il était évident que le colosse en avait encore sous la pédale.
Se relevant une nouvelle fois, le Dullahan cracha du sang en grimaçant. Il avait crié quand l'attaque lui avait fracturé les côtes, un son heureusement étouffé par le fracas de la technique. Son Surplis commençait déjà à perdre des morceaux... Rogos n'était même pas sûr d'avoir réellement blessé son adversaire, tant sa capacité à masquer sa douleur était exemplaire. Wolgorn devait être le genre de personne capable de dire le plus sérieusement du monde que « la douleur n'est qu'une information ». Lui ne parviendrait plus à cacher sa souffrance une fois que son casque déjà bien malmené serait entièrement brisé.
Wolgorn n'attendrait pas éternellement. Rogos n'avait pas beaucoup de temps... Il ne faisait pas le poids dans un échange de coups, il mourrait s'il s'y risquait. Il devrait s'y prendre autrement... Le Spectre se concentra autant que possible. Son cosmos s'agrandit, nourri de sa frustration et de sa douleur. Les flammes brûlantes recouvrirent ses deux bras. Devoir utiliser si tôt sa meilleure technique...
Il y eut un flash, plus éblouissant que le soleil. « Laindéir na Marbh ! » L'espace d'un instant, la lumière révéla tout au Dullahan : le mouvement de son adversaire, son point le plus vulnérable... Il anticipa le réflexe défensif du Bourreau et fonça, son bras droit frappant le point faible de l'armure, la balafre laissée par son attaque précédente. Il échoua à transpercer le corps massif de son adversaire, mais il put au moins drainer à nouveau un peu de sa vitalité monstrueuse.
Le colosse fut projeté en l'air. Le Dullahan bondit à sa suite, et le renvoya au sol d'un coup de pied, avant de retomber sur lui de tout son poids. Cette dernière attaque avait moins pour but de blesser son adversaire que de permettre à Rogos de trouver un point d'appui pour s'en éloigner au plus vite. Les représailles ne se feraient sans doute pas attendre...
avatar
En ligne
WolgornSpectre du Bourreau
Spectre du Bourreau

Date d'inscription : 14/01/2014
Nombre de messages : 758
Age : 22
Autres comptes : Reagan

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Aoû - 16:38
Rogos se redressa pour éblouir tout aussi sec Wolgorn, qui dans la confusion fut frappé à la poitrine par le Dullahan qui, hélas pour lui, n’avait pas eu la force ni la précision nécessaires pour lui porter un coup digne de ce nom. Pourtant, l’ouverture qu’il avait réussi à provoquer sur le plastron de son Surplis découvrait son cœur : c’était une occasion en or ! Maladresse, encore, ce qui n’empêcha cependant pas à l’assaut d’être particulièrement brutal, d’autant plus que Rogos parvint lui aussi à faire décoller la gigantesque carcasse de l’Exécuteur du sol. Les deux assauts de l’Étoile de l’Ombre bosselèrent son armure, mais au moment où il le cogna pour le renvoyer sur les pavés, la résistance de son cosmos était telle qu’elle retourna une partie des dégâts à l’envoyeur. Le collègue du Bourreau devait ainsi avoir les mains en charpie.
 
A l’instant où Wolgorn allait retomber à terre, il se servit de ses mains comme d’appuis pour amortir sa chute et se propulsa acrobatiquement jusqu’à son partenaire pour lui asséner un coup de pied dans le visage, enveloppé d’une couche cosmique obscure. Atterrissant enfin sur ses pieds, il enchaîna en embrasant son cosmos, convergeant comme une ombre mortelle l’enveloppant. Le Bourreau déchaîna enfin son arcane ultime, décroisant brusquement ses bras, le mouvement libérant une vague tranchante d’une force inouïe.
 
"Muryaaaah ! Death Penalty !" gueula le Bourreau, joignant ainsi sa voix à l’effort.
 
La grande croix maléfique déferla en direction du Dullahan, emportant tout sur son passage, jusqu’à ce qu’elle le frappe de plein fouet. La technique fétiche de l’Exécuteur alla jusqu’à ravager la façade d’une des habitations de la bastide de la Cité de Dité. Entre deux éboulis, Wolgorn, passablement endolori, profita de ce répit pour reprendre son souffle et héla son confrère :
 
"Alors ? Ne me dis pas que tu en as déjà terminé ?"

Le Français était certes un débutant doublé d’un maladroit, mais il se montrait digne de son rang d’Étoile Terrestre quand on le poussait, et le Russe peinait encore, sachant bien qu’il venait à peine de se hisser au-dessus de ce niveau. Son ascendant n’était que trop fragile pour espérer remporter largement ce match. Attendant la prochaine salve, il se remit en position de dépeçage : son prochain assaut serait sans doute le dernier, il ne serait pas sage de pousser l’affrontement trop loin. Restait à voir si Rogos survivrait justement à cette dernière manche.
avatar
En ligne
RogosSpectre du Dullahan | Modérateur
Spectre du Dullahan | Modérateur

Date d'inscription : 03/06/2014
Nombre de messages : 2232
Age : 25
Autres comptes : Andréa / Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Aoû - 16:40
Le Bourreau ne lui avait pas laissé le loisir de s'éloigner. Rogos avait été attrapé en plein vol, s'était fait copieusement rosser, puis avait encaissé ce qui était sans doute l'attaque la plus puissante de son adversaire. Le casque et le plastron de son Surplis avaient volé en éclats, ses côtes brisées l'empêchaient de respirer, ses pieds et ses mains étaient meurtris autant par ses propres attaques que par celles de Wolgorn... Il ne pourrait pas supporter beaucoup plus.
« Saloperie... »
Ses jambes avaient du mal à le porter, mais il se tint aussi fermement que possible. Il fallait au moins préserver les apparences face à l'Exécuteur qui se dressait tel un roc inébranlable et se moquait de ses efforts. Ils avaient beau être deux soldats d'une même armée, faisant leur devoir, tout ce qu'il voulait à cet instant c'était faire le plus mal possible au Bourreau. Bien sûr que ce n'était pas terminé, il allait lui montrer !
« D'accord, ça va chier... »
Il laissa tomber ses puérils coups de poing et de pied. À la place, il rendit son opacité première au voile de ténèbres qui le protégeait, avant de charger. Les flammes bleues brûlaient à nouveau sur ses bras, plus intenses, se mêlant aux ombres.
« Laindéir na Marbh ! »
Un flash, à nouveau. Fermer les yeux ne servirait à rien, la lumière pouvait éblouir même à travers des paupières closes. Le point le plus vulnérable du Bourreau à cet instant était sa colonne vertébrale. Le Dullahan se retrouva derrière lui en un éclair, tentant de l'empaler dans le dos. Les ténèbres absorbèrent le cosmos de Wolgorn au point d'impact, ne laissant que son Surplis pour le protéger. Rogos frappa aussi fort qu'il le pouvait, pulvérisant son propre gantelet fragilisé, propulsant le Bourreau dans un mur.
Il n'avait pas de technique plus puissante. Il ne pourrait l'utiliser qu'une fois de plus. Et encore, seulement si son adversaire ne l'avait pas achevé avant...
avatar
En ligne
WolgornSpectre du Bourreau
Spectre du Bourreau

Date d'inscription : 14/01/2014
Nombre de messages : 758
Age : 22
Autres comptes : Reagan

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Aoû - 16:50
Finalement, il était encore vivant : le cosmos de Rogos brillait toujours et augmentait en intensité. Le gus était certes assez fébrile et maladroit, mais il n’avait pas peur de la mort. En tant que Spectre, cela aurait été idiot, mais cette angoisse restait toujours ancrée quelque part chez eux… une bribe de leur vie humaine antérieure. Ne désarmant pas face au Bourreau, le Dullahan réitéra sa technique d’éblouissement duquel Wolgorn ne put se prémunir, effet de surprise oblige. La lumière était telle qu’elle traversait la chair, éclatante et ardente, à l’image du poing qu’il sentit frapper au niveau du dos. Le choc était tel que le Russe crut que toute sa substance s’échappait, comme aspirée par un tourbillon de ténèbres, son Surplis se fissura toujours plus et il cracha une gerbe de sang.
 
Toutefois, il ne s’effondra pas et se déporta vélocement pour agripper son adversaire à la gorge. L’Exécuteur était fin prêt pour ce qui lui semblait être le dernier tour, avant que les évènements ne dégénèrent et qu’ils ne s’entretuent. La confrontation devait être assez longue et âpre pour que chacun en ressorte grandi et non pas trépassé, ce qui serait contre-productif. L’Étoile de l’Exécution plaqua sauvagement son collègue au sol, dévastant les pavés, avant de l’envoyer traîner sur une vingtaine de mètres en le jetant de telle sorte qu’il dérape jusqu’à un mur impatient à l’idée de le réceptionner.
 
"Rogos ! Oublie tout ce que tu as appris dans le monde des humains ! Quand tu te bats pour Hadès, tu ne dois pas penser à tes limites, car ton cosmos est là pour les écraser ! Pour la Justice et le Salut, tu dois transpercer l’obstacle qui se dresse devant toi en surpassant tes forces !" s’époumona Wolgorn.
 
Le sermon terminé, le Spectre colossal prépara un nouveau Death Penalty à pleine puissance à l’encontre du Dullahan, afin de clore le combat dans un feu d’artifice. Il déploya enfin la croix destructrice sur son compère abasourdi, qui le toucha dans une impressionnante et féroce détonation. Les damnés auront décidément fort à faire pour reconstruire la place après la terrible lutte qui avait eu lieu. Peut-être même qu’ils auront besoin de l’aide des Squelettes, tant la réparation d’une partie de la ville était importante. En attendant, il fallait laisser au Français le luxe d’une riposte.
avatar
En ligne
RogosSpectre du Dullahan | Modérateur
Spectre du Dullahan | Modérateur

Date d'inscription : 03/06/2014
Nombre de messages : 2232
Age : 25
Autres comptes : Andréa / Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Aoû - 16:54
Une fois de plus, le Bourreau démontrait sa supériorité et son impassibilité. Le Dullahan pensa, en se relevant, qu'il devait faire peine à voir en comparaison, ballotté de toutes parts comme un fétu de paille dans la tempête. Rogos avait dû sacrifier les dernières pièces de Surplis protégeant ses bras pour survivre au Death Penalty. En conséquence, il ne pourrait plus réitérer son attaque ultime. Et dire que son adversaire lui laissait le loisir de se relever... Aucune chance qu'un véritable ennemi soit aussi clément.
Pourtant la pédagogie brutale de Wolgorn se révélait efficace, et il était reconnaissant maintenant des enseignements que la douleur et la fatigue lui apportaient. La leçon commençait à rentrer. Jamais il n'aurait pu apprendre la façon dont il convenait d'utiliser son cosmos sans un adversaire pour le lui graver à même la chair. Ce n'était pas quelque chose qu'il fallait comprendre ou analyser, mais ressentir et sublimer.
Au diable les images d'agitation moléculaire et de manipulation de l'énergie cinétique. Les flammes devaient détruire et consumer, les ténèbres absorber et dévorer. Son bras était une épée pour pourfendre les ennemis des Enfers. Il arrivait au bout de ses forces comme de son esprit combatif, mais il donnerait tout dans son dernier assaut. Juste un dernier coup avant que ses jambes vacillantes ne cessent de le porter.
Répondant à l'invective du Bourreau, il fit exploser ses dernières réserves de cosmos. Du bout de ses doigts à son épaule, l'ardeur des flammes rivalisait avec la noirceur des ombres, comme si elles tentaient de s'engloutir mutuellement. Dans un son de lame fendant l'air, il se précipita sur le mastodonte, hurlant une bravade qui n'arriverait à ses oreilles qu'après l'attaque.
« ENCAISSE ÇA SI TU PEUX ! CLAÍOMH IFREANDA ! »
Les ombres avalèrent les défenses de l'Exécuteur, laissant le champ libre aux flammes pour meurtrir ses chairs. Le Dullahan perdit connaissance, une fraction de seconde. Il était à présent derrière le colosse, son cosmos entièrement épuisé. Il ne connaissait pas le résultat de son attaque. Ses muscles le lâchèrent, définitivement. Il ne se relèverait pas tout seul cette fois.
« Merci... pour la leçon... »
Il n'avait plus assez de force pour faire autre chose que dire ces mots.
avatar
En ligne
WolgornSpectre du Bourreau
Spectre du Bourreau

Date d'inscription : 14/01/2014
Nombre de messages : 758
Age : 22
Autres comptes : Reagan

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Aoû - 16:56
Du nuage de poussière produit par le bâtiment fracassé émergea l’Étoile de l’Ombre, blessé, à bout, mais toujours vaillant en dépit de son cosmos vacillant. Wolgorn attendait l’ultime offensive que lui concoctait son compère, celle qui déterminerait s’il avait pu tirer quelque chose de consistant de son affrontement avec lui. L’Exécuteur n’était qu’une Étoile Terrestre et de ce fait pensait ne pas avoir l’expérience requise pour enseigner à quiconque l’art du combat, mais au moins soutenir et conseiller ses coéquipiers. Cependant, ses paroles et ce match amical –quoique brutal et généreux en mandales de métal- paraissaient avoir eu leur petit effet : l’aura du Dullahan était devenue plus affirmée et volontaire. De ce volontarisme, le Bourreau put d’ailleurs en profiter quand Rogos contre-attaqua en beuglant du fond de ses entrailles et en se ruant sur le géant à toute vitesse. Le Russe ouvrit les bras tout en gardant ses muscles tendus et fermes, prêt à encaisser l’assaut de son camarade spectral.
 
"C’est ça ! Du cran ! Même si ton ennemi est capable de te gober la tête d’un trait, tu dois avancer et le terrasser !" s’exclama solennellement Wolgorn.
 
Lorsqu’il termina sa phrase, le Dullahan avait eu le temps de passer derrière lui, non sans lui avoir asséné un redoutable coup d’épée enflammé grâce à son bras. Une entaille minuscule se dessina en premier lieu sur le poitrail de l’Exécuteur et une lueur bleutée s’en échappa. Soudainement, la coupure s’élargit en libérant de vigoureuses flammes qui manquèrent –fort heureusement- d’incinérer le Russe si celui-ci n’était pas un surhomme doté d’un Surplis et légèrement plus fort que le lanceur de l’attaque. Le Spectre colossal hurla de souffrance tandis que le feu léchait son armure et s’évanouissait peu à peu dans les airs. Dès que l’incendie disparut, Wolgorn tomba lourdement sur le genou gauche, puis sur les deux en couvrant sa plaie fumante de ses deux larges mains. Ses paumes chauffaient au contact de la protection infernale rendue brûlante à cause de la lame pyrokinétique, entretenant la douleur qu’il s’ingéniait désormais à faire taire. Néanmoins, elle ne l’empêcha pas de féliciter Rogos, même si ce n’était que de dos :
 
"Voilà, tu ne dois pas craindre de donner ton maximum et de le transcender… N’oublie surtout pas que nous sommes les guerriers qui sauverons la Terre du mal qui la ronge. Notre but mérite toute notre détermination, Rogos… et notre sacrifice."

Conscient qu’il était dans une posture peu flatteuse et que cela desservait l’impact de ses propos, l’Exécuteur se redressa laborieusement et orienta son regard fatigué vers son confrère. Il haletait, mais avec les capacités de régénération propres aux utilisateurs du cosmos et un peu de patience, il ne tarderait pas à se tenir de nouveau orgueilleusement debout. Peut-être le Dullahan aurait-il des questions à lui poser pour éclaircir les dernières zones d’ombre et parfaire son intégration dans l’armée de l’Empereur des Enfers.
avatar
En ligne
RogosSpectre du Dullahan | Modérateur
Spectre du Dullahan | Modérateur

Date d'inscription : 03/06/2014
Nombre de messages : 2232
Age : 25
Autres comptes : Andréa / Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Aoû - 17:02
Rogos écouta avec reconnaissance les derniers mots de l'Exécuteur. Surpasser ses limites et se sacrifier pour la Cause... Il s'en souviendrait.
Il lui fallut plusieurs minutes cette fois pour pouvoir se redresser. Le goût âcre du sang dans sa bouche, ses multiples plaies, ses os fracturés... Il conserverait longtemps les cicatrices de ce combat si riche en enseignements. Il se dit qu'il avait de la chance : les Spectres obtenaient normalement leur pouvoir à l'instant de leur réincarnation, et leur première bataille était souvent à mort. Il manquait quelque chose cela dit... Aurait-il pu faire mieux ? Il doutait de pouvoir déployer la pleine mesure de son esprit combatif face à un camarade. Une véritable lutte à mort lui permettrait-elle de se surpasser, ou au contraire serait-il handicapé par la peur ? Il n'y avait qu'une seule façon de le savoir, c'était d'essayer. Fini de fuir, il était un soldat, il se battrait quand il le faudrait.
Il ricana.
« Qui aurait pu croire que ça tournerait comme ça ? Il y a un an, je n'étais qu'un étudiant poussé par la peur de la mort... Ai-je été choisi parce que je cherchais à commettre un blasphème en me dévouant à la recherche de l'immortalité ? Ou cela n'avait-il rien à voir ? Je me le demande encore... »
Ces mots étaient autant pour lui-même que pour le Bourreau. Il trouvait toujours suprêmement ironique que son Surplis représente un messager de la Mort, étant donné son passé.
« Maintenant, même si je ne suis que de la piétaille, je suis plus fort que les plus grands champions humains, et j'ai la chance de pouvoir servir une cause plus grande qu'aucune autre jamais défendue. Si je n'étais pas devenu un Spectre, j'aurais sans doute gaspillé inutilement ma vie à essayer de la prolonger. La générosité de Sa Majesté est vraiment sans limite, je n'en suis pas digne. »
Il n'avait jamais parlé de cela à quiconque. Il n'en avait jamais eu l'occasion. Qu'il était libérateur de pouvoir enfin vider son sac ! Peut-être espérait-il obtenir une confession similaire de la part de son camarade, il n'en était pas sûr. Comment Wolgorn était-il devenu un Spectre ? Pourquoi son Surplis était-il celui du Bourreau, exécuteur des sentences et des châtiments ? Cela, il ne pouvait se résoudre à le demander. Par-dessus tout, il avait besoin de parler pour oublier la douleur, le temps que ses forces reviennent suffisamment. Se tournant péniblement vers son camarade, il demanda :
« Penses-tu que notre foi et notre loyauté sont à la hauteur ? Et surtout crois-tu que nous verrons de nos yeux l'Utopie de Sa Majesté ? »
C'en était assez, il parlait trop. Il se tut, et attendit la réplique de l'Exécuteur.
avatar
En ligne
WolgornSpectre du Bourreau
Spectre du Bourreau

Date d'inscription : 14/01/2014
Nombre de messages : 758
Age : 22
Autres comptes : Reagan

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Aoû - 17:05
Maintenant que la tension était retombée, Rogos saisit l’occasion pour lâcher ce qu’il avait sur le cœur, comme s’y attendait Wolgorn. Ce dernier entra alors dans une profonde méditation, questionnant son étoile protectrice… Du jour au lendemain, lui, humain ordinaire parmi les humains, était devenu un Spectre, élu de son altesse Hadès, chargé de l’insigne honneur de purifier l’univers de la nécrose causée par l’humanité. C’était certes surprenant, sachant que le souverain du royaume souterrain n’acceptait à ses côtés que les meilleurs. Pourtant, l’Exécuteur n’était certainement pas un saint homme ni une personne normale, car il avait versé dans l’infamie du trafic de drogue. Lui aussi s’interrogeait sur la pertinence de son élection auprès d’un auguste olympien et cherchait à comprendre les raisons d’un tel choix. S’il n’était pas dans l’élite qu’espérait Hadès pour le suivre dans son projet d’Utopie, avant même d’être un Spectre, il souhaitait plus que tout être un grand homme, et non pas demeurer un misérable. En y réfléchissant, rares sont les justes en ce monde, mais nombreux sont ceux qui aspirent honnêtement à le devenir… Hélas, les malfaisants qui ruinent les espérances de ces personnes pullulent à un tel point qu’ils étouffent leurs efforts, rendant le véritable progrès impossible. L’humanité en général a une limite à ce qu’elle peut faire pour améliorer la vie de tous sur Terre, en harmonie avec elle, surtout lorsqu’elle prétend se passer des dieux. Au bout d’un certain point, ses capacités dépérissent, pourrissent et finissent par nuire à l’univers. Hadès avait compris cela en premier, et Wolgorn pensait lui aussi avoir effleuré cette vérité.
 
Dans sa grande bonté et conscient que l’on ne pouvait exterminer l’humanité pécheresse sans en sauvegarder ce qu’il y a de meilleur en elle, Hadès avait manifestement décidé de choisir une poignée d’hommes, qui, en devenant Spectres, tendent vers la perfection. De preux guerriers, emplis de gratitude envers les dieux qui leurs ont confié la Terre, prêts à faire cesser les caprices destructeurs d’une humanité devenue dangereusement folle et reniant ses dieux. Pour le Bourreau, ce ne pouvait être que ça : les Spectres faisaient partie des exceptions, des seuls hommes qui puissent atteindre une grandeur d’âme quasi-divine, capables de trôner avec Hadès. Il ne pouvait définitivement pas se tromper, et il devait le faire comprendre à ce cher Rogos :
 
"Dis-toi ceci : sa Majesté Hadès sait qu’à défaut d’être parfaits, nous, les Spectres, désirons le devenir. Il commande l’élimination de la race humaine pour ses péchés, mais dans sa grâce nous a donné la chance de réveiller notre potentiel divin. Mais ne te fais pas de soucis, bien d’autres serons sauvés. Les justes, les innocents et ceux dont le repentir est sincère nous accompagnerons dans l’Utopie. Les autres périront."

L’Étoile de l’Exécution s’interrompit, enleva son casque pour soulager son crâne de ce poids et admira le ciel étoilé des Enfers. Il eut une pensée pour tous ceux qui purgeaient leur peine dans les différentes prisons du monde des morts et pour lui-même, qui devait torturer les défunts afin de les punir de leurs fautes. Un devoir douloureux, autant pour celui qui subit ces supplices et pour celui qui les administre alors qu’il recherche un futur de bonheur et de paix. En qualité de Spectre il aurait aussi à tuer, à commettre l’un des crimes les plus abjects pour servir son maître et s’infliger ainsi une blessure morale. Il y avait de quoi faire douter du bienfait et du sens de sa quête, mais le doute qu’il nourrissait et la foi qu’il avait pour Hadès trouveraient une réponse, Wolgorn l’espérait du fond de son cœur. Que ces meurtres et ces sévices soient les derniers jamais proférés.
 
"Si la quête de notre roi te paraît ardue et semée d’embûche, voire interminable… persiste. Nous avons foi en notre Seigneur Hadès et en son objectif, et la foi est faite pour être mise à l’épreuve ! C’est en étant mise à mal qu’elle revêt à la toute fin sa pleine signification." professa l’Exécuteur, avant d’embrayer sur sa conclusion. "Moi-même, je peux me sentir éreinté par ma charge de Spectre… mais si je suis un Spectre, je suis donc un soldat ! J’ai juré fidélité à Hadès et je désire un monde meilleur ! Alors je me battrai, dussé-je en pleurer et mourir, et toi aussi !"

Le Russe dévisagea son frère d’armes avec des yeux abritant un mélange de sévérité et de tristesse, puis s’en alla, partant en direction de la forge infernale, dans l’optique de rafistoler le plus promptement possible son Surplis. Ils ne pouvaient décemment pas se présenter devant le Juge Minos avec une telle dégaine, surtout en ambassade et à plus forte raison en Asgard. Mieux valait être bien habillé là-bas, avec le froid polaire caractéristique des terres du Grand Nord. Déjà qu’à Volgograd les hivers étaient revigorants, Wolgorn s’imaginait bien que ça devait être bien pire pendant toute l’année. Hors de question de venir avec des vêtements rapiécés, même si les négociations sont perdues d’avance.
avatar
En ligne
RogosSpectre du Dullahan | Modérateur
Spectre du Dullahan | Modérateur

Date d'inscription : 03/06/2014
Nombre de messages : 2232
Age : 25
Autres comptes : Andréa / Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Aoû - 17:14
La réponse de Wolgorn, après ce qui ressemblait à une profonde introspection, montrait que lui, en tout cas, avait bel et bien la foi. Très bien, il ne serait pas en reste, au moins dans le domaine de l'effort. Il était heureux de voir que l'autre Étoile Terrestre était si passionné, il aurait fort à faire pour l'égaler. Voilà qui était motivant.
Le Dullahan collecta les débris de son Surplis, et suivit le Bourreau dans le dédale des ruelles de Dité, en direction de la forge dans un premier temps, où ils laissèrent leurs protections malmenées aux bons soins d'un Squelette qui leur assura qu'il ferait tout son possible pour que le maître forgeron les répare au plus vite. Il était hors de question d'offrir le spectacle pitoyable de leurs armures brisées aux Ases, et, plus important, au Seigneur Minos, surtout si les choses tournaient encore plus mal qu'à New-Atlantis et qu'il fallait se battre. Cela dit, il détestait l'idée de se séparer du Surplis auquel il confiait sa vie, et qui était la marque de son statut. Ils n'avaient pas le choix, ils étaient pressés et devaient aller se faire soigner au plus vite, mais tout de même...
Abandonnant à regret son armure, il suivit à nouveau l'Exécuteur, cette fois vers une sorte d'infirmerie. Avoir un tel bâtiment en Enfer, où la plupart des gens étaient déjà morts, voilà qui était cocasse.
Arpenter la cité infernale lui avait rappelé des souvenirs, entre les vertiges dus à l'hémorragie, la respiration douloureuse et les claudiquements anémiés. Il aurait bien aimé montrer aux autres Spectres qui avaient ri de lui qu'il avait changé... Enfin, ce n'était pas le moment d'être nostalgique. Comme l'avait fait remarquer le Bourreau, ils devaient récupérer le plus rapidement possible, histoire d'être en état pour rejoindre le Juge du Griffon dans les terres nordiques.
En arrivant dans l'infirmerie, il eut le déplaisir de constater l'absence totale de moyens de traitement modernes. Pas de jolies infirmières en blanc non plus, juste des Squelettes grincheux.
« Et merde... C'est quoi ici, un hôpital de campagne du Moyen-Âge ? »
Il n'eut pour réponse que les grognements irrités des Squelettes. La récupération s'annonçait mal.
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Beheader versus beheaded [pv Rogos]