avatar
En ligne
RogosSpectre du Dullahan | Modérateur
Spectre du Dullahan | Modérateur

Date d'inscription : 03/06/2014
Nombre de messages : 1449
Age : 24
Double Compte : Andréa / Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Sep - 10:19
Suite de : http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t26947-approvisionner-la-forge-des-enfers-solo-rogos-partie-2#1021831


L'Achéron, la troisième étape du parcours des âmes décédées... D'abord, il leur fallait gravir une montagne pour se jeter dans le puits à son sommet. C'était le Yomotsu Hirasaka, l'entrée du monde des morts. Ensuite, il leur fallait traverser la Forêt Sombre et passer sous l'arche massive de la Porte des Enfers, pour se retrouver sur la rive de ce fleuve servant de frontière entre les terres accessibles à n'importe quel défunt et le domaine d'Hadès proprement dit, où ils recevaient la juste rétribution de leurs actes passés. Seul le nocher des Enfers pouvait faire le voyage entre les deux rives, autrement les flots piégeaient les imprudents, punis par une noyade sans fin.

Le Dullahan et sa suite de Squelettes traversèrent le fleuve sur la barque du Passeur. Celui-ci était le Spectre de l'Achéron, de l'Étoile Céleste de la Jonction. Ils avaient de la chance, il venait juste de déposer des passagers, des défunts se dirigeant à présent vers la Demeure du Jugement. Le Passeur grogna quelque peu, car contrairement aux morts, les Spectres n'avaient pas à payer pour passer, et de plus de nombreux Spectres s'étaient servi de lui comme tremplin lors de l'évasion, afin de traverser plus rapidement... Les guerriers d'Hadès les plus puissants n'avaient même pas besoin de lui pour passer le fleuve en fait, mais pour les Squelettes il n'y avait pas d'autre option que de prendre la barque. Et puis pourquoi pas après tout, cela avait son charme, et c'était reposant après la randonnée infernale à marche forcée qu'ils s'étaient coltiné depuis le Ruisseau de Sang, en traversant cinq Prisons.

« Vous allez voir, cette fois ce sera facile. On vous donnera aussi un coup de main, parce que sinon ça prend vraiment trop de temps... Il faut récolter les larmes des âmes errantes se trouvant sur la rive de l'Achéron. »

« Elles font quoi ces larmes au juste ? »

« Et bien, comme vous le savez sûrement, les défunts n'ayant rien accompli en bien ni en mal, menant ainsi une existence sans intérêt, ainsi que ceux qui n'ont pas de quoi payer le Passeur ou qui refusent de traverser, tous ceux-là donc restent sur la rive côté Forêt Sombre, à se lamenter sur leur vie passée, sans jamais trouver le repos. Il arrive même qu'ils retraversent temporairement le Yomotsu Hirasaka et apparaissent dans le monde des vivants sous forme de fantômes. Leurs larmes contiennent leurs regrets, des regrets suffisamment puissants pour leur permettre de traverser les dimensions de l'Au-delà... Une fois exposées à la bénédiction de Notre Seigneur, ces larmes donnent aux Surplis le pouvoir de voyager librement entre la Terre et les Enfers. »

Encore une bien triste histoire, les armures sombres avaient vraiment des origines lugubres...

Cette fois les choses se déroulèrent sans avoir besoin de souffrir ou de se fatiguer... pas physiquement du moins. Après tout, il fallait être un monstre sans cœur pour ne rien ressentir à la vue de toutes ces âmes coincées ici, dans une errance éternelle. Des âmes qui n'avaient pas forcément fait de mal en plus. Il évita d'en parler cependant, il ne lui appartenait pas de décider de comment les Enfers géraient le flot des âmes, il devait sans doute y avoir une raison profonde pour laquelle on les faisait demeurer en ces lieux. Il ne pouvait pas contrôler ce qu'il ressentait toutefois, surtout quand il lui fallait récolter les larmes dans de petites fioles en cristal. Ils pleuraient tous tellement, et pourtant chacun d'eux produisait si peu du précieux liquide... C'étaient purement sa patience et sa résistance mentale qui étaient mises à l'épreuve.

Quand vint l'heure de repartir, Rogos ne put résister, et donna tout le contenu de sa bourse aux pauvres hères qui attendaient le passeur, n'ayant pas de quoi payer. Le Dullahan fut par contre beaucoup plus surpris de voir que les Squelettes faisaient de même.

« Ben quoi ? Nous aussi on est en Enfer, qu'est-ce qu'on ferait avec de l'argent de toute façon ? », disaient-ils pour se justifier.

« Ah mais j'ai rien dit moi. » répondit Rogos, un sourire se dissimulant sous le masque de son Surplis.

Les soldats infernaux s'étaient apparemment servi de la Forge pour frapper eux-mêmes cette monnaie, à partir des métaux précieux abondant dans le monde souterrain. Ils n'étaient pas de mauvais bougres en fait... L'un d'eux fit quand même remarquer que pouvoir traverser l'Achéron n'était pas forcément une bonne chose pour ces âmes. Après tout, peut-être seraient-elles damnées à l'issue de leur Jugement.

« C'est à eux de voir. On ne les force pas à traverser, mais s'ils le font, ça montre qu'ils ont conscience qu'ils seront jugés, qu'ils veulent connaître la valeur de leur existence, et qu'ils sont prêts à faire face à la sentence. »

L'un d'eux compléta :

« Ces âmes qui nous été arrachées hier... C'est un sacrilège, mais elles auront une deuxième chance, peut-être s'amélioreront-elles avant de revenir chez nous. Par contre, c'est triste pour celles qui ont eu la chance de pouvoir aller en Elysion. Celles-là risquent à nouveau de tomber dans la dépravation. »

Sur ces paroles, ils embarquèrent à nouveau, pour aller chercher les prochains matériaux.

Approvisionner la Forge des Enfers [solo Rogos, partie 3]