avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Oct - 22:07
    Le voyage avec le carrosse se passa tranquillement, et posa la Prêtresse et les deux spectres devant l’entrée du village Rodorio. Un lieu qui était une sorte de poste avancé du sanctuaire d’Athéna. Maintenant il s’agissait de trouver le moyen de rencontrer un de ces chevaliers, voir même plus haut. Après tout, son rang lui permettait d’exiger de discuter avec les plus hauts rangs du sanctuaire. Cependant son objectif était ailleurs, elle était là pour voir, et en apprendre plus sur les intentions des saints.

    Depuis quelques temps, la relation d’habitude si froide et complexe s’était adouci, et offrait même une certaine complicité comme le montrait la lutte face à Kalî. Il lui fallait savoir où en était ce lien. De plus, selon ce qu’on lui avait dit, il était pratiquement certain que les Marinas allaient chercher le soutien des serviteurs de la Déesse de cet endroit. Le village était en ébullition, un marché attirait de nombreux habitants.

    En accord avec les deux gardes, ils restaient discrets. L’apsara était vêtue d’une longue robe de couleur sombre, ainsi que d’un voile sur la tête qui recouvrait ses longs cheveux. Pour s’adapter à l’ambiance festive, la Prêtresse attrapa son tambourin pour en jouer en avançant. Leur destination était clair, la petite cathédrale au centre de la cité. En marchant, elle observa les gens, ces âmes corrompues… Lorsqu’elle cessa de jouer, elle avança la paume de sa main droite ouverte en direction du peuple comme pour leur offrir sa bénédiction et partager leurs peines infinies. Le trio arriva devant la porte de la bâtisse mystique.
    -« Allons-y ! » Se contenta simplement de dire l’ensorceleuse en ouvrant la porte pour laisser place à un son provenant d’un orgue au milieu d’une salle vide aux vitraux majestueux et à l’ambiance d’une froideur impérial.

    Doucement, elle avançait ses talons claquaient et se faisaient entendre, cela était la même chose pour les deux spectres. Devant eux s’approcha l’un des prêtres, vêtu de blanc, il s’inclina légèrement avant de connaître la demande des visiteurs.
    Sapanâ fit de même, et joignit ses mains devant sa poitrine avant de répliquer.
    -« Nous souhaitons rencontrer des représentants de la Déesse Athéna, c’est extrémement important et urgent… »
    Humblement la jeune fille releva la tête pour montrer son visage juvénile, et son front orné par des petites perles de diamants qui provenait du foulard.
    -« Je me nomme Mohana, Prêtresse du Seigneur Hadès ! » Cela était pour finir et indiquer de qui provenait le message. Evidemment ils étaient venu dans ce lieu pour éviter tout pièges et attaques viles. Leur interlocuteur comprit et envoya rapidement un message en direction du sanctuaire. Il ne fallait réfléchir pour savoir que la manière dont serait traitée cette demande pouvait signifier beaucoup.
    Maintenant, il ne restait plus qu’à attendre, et le sage invita la Prêtresse et les deux guerriers à s’assoir sur un banc, ce que fit Mohana en le remerciant.
    -« Patientons ! Selon la suite nous devrons agir en conséquence… » Déclara t’elle d’un murmure que seul ses compagnons pouvaient entendre. Les mains sur ses genoux, bien droite, Mohana écouta tranquillement le jeu de l’orgue en attendant une arrivée.

InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Oct - 23:42
Les Enfers

J'ouvre les yeux. Ma tête me semble trop lourde et on dirait qu'un marteau me cogne à l'intérieur du crâne, mais à part ça je vais bien. Le mal de tête, c'est normal, et ce n'est pas juste à cause du surplus d'énergie que je viens d'utiliser ou d'une mauvaise chute: c'est signe que je ne me suis pas servie de mes pouvoirs depuis trop longtemps. Depuis combien de temps je suis là, je sais pas et je veux pas savoir. Je n'ai pas le temps de me poser des questions, des chauves-souris se posent déjà autour de moi et sur moi et je les entends dans ma tête me rapporter des messages, des rapports et des demandes venants de d'autres Spectres. Mais c'est une des plus grosses chauves-souris, qui n'est ni plus puissante ni plus agile que les autres mais qui est surtout pour la frime, qui me délivre le message le plus important: une convocation et surtout, une mission, celle de simplement faire "ce que je fais le mieux." Je souris.

-Je pouvais pas demander un meilleur timing.

Je me relève doucement et déploie mes ailes. Pas besoin de soigner mon maux de tête tout de suite, je peux encore l'endurer pour quelques minutes, et après ça je serai tellement occupée que ça partira tout seul. Mes chauves-souris peuvent délivrer la majorité des messages sans mon aide, j'ai d'abords quelque chose de très important à faire.

Palais de Pandore

J’apparais devant le palais entourée de cosmos rose. Les gardes de l'entrée me regardent avec suspicion, mais en reconnaissant mon surplis se calment. Je les salue rapidement. 

-Messieurs. Je viens voir la prêtresse Mohana pour une affaire urgente.

Ils ne bronchent même pas.

-La prêtresse vient de partir pour Rodorio. Tu devras aller la chercher là-bas.

Rodorio? Chez les Saints? J'aurais dû tenter de m'informer un peu plus avant de partir. Mais il est trop tard pour ça, et je ne dois pas faire attendre la prêtresse, amie ou pas.
Comme si je n'avais pesé qu'une plume, je saute et m'envole dans les airs, planant grâce à mes ailes et m'assurant de ne pas tomber grâce à mes pouvoirs. Se soulever soi-même, deuxième leçon de psychokinésie après soulever des objets et le premier truc à faire quand on est obligé de s'en servir. 

Rodorio

Je survole rapidement le village sans me soucier des villageois qui pourraient me voir. À contre-jour comme ça, ils ne verront pas grand-chose de toute façon. Sans jamais me poser, ralentissant au minimum, je cherche le cosmos de Mohana, et le retrace enfin, à l'intérieur d'une église. Pourquoi les Saints ont une église, ça me dépasse, c'est probablement relooké Athéna-style à l'intérieur. Pas trop mon style.

J'atterris souplement devant la porte, mes grandes ailes bloquant toute lumière venant de là. Je les referme dans mon dos et entre dans l'église pour repérer du regard la nouvelle prêtresse et m'agenouiller devant elle.

-Dame Mohana, je m'excuse de ne pas avoir répondu assez vite à votre appel, mais moi, Prayer, Spectre de la Chauve-Souris de l'étoile terrestre de la recherche, suis prête à vous servir. 

Je me redresse sans plus de cérémonie. Minos a bien tenté de m'apprendre la politesse et je me plie toujours aux bonnes manières quand il le faut, mais non seulement je n'aime pas le faire sans raison, mais je considère que Mohana ne m'en voudra pas si je me montre plus familière avec elle. Je ferme les yeux, soudainement aux aguets.

-Des représentants devraient arriver bientôt, je n'ai pas été très discrète. Je vous parlerai des nouvelles de guerre plus tard, si vous le voulez bien.

Non, je n'aime toujours pas la politesse! Mais y a des gardes et un monsieur qui nous regardent, je vais pas tutoyer Mohana et lui parler comme une grande amie de toujours, j'abuserai pas des figures de style pour avoir l'air plus polie mais je m'en tiendrai à la base quand y a du monde, oh!

Les bancs de la chapelle se soulèvent doucement de terre. Je n'ai pourtant même pas bougé. Je ne suis pas du genre gestuelle.

-Désolé, je briserai rien promis.

Tant qu'à attendre, autant bien faire un truc "productif."
avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7280
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Lun 13 Oct - 20:39
Les ordres sont écris, mais pas encore envoyés. Le Grand Pope n’avait pas regagné le dernier temple… Assis sur son canapé défoncé il relisait le parchemin qu’il adresserait d’ici quelques heures au reste du sanctuaire. Il pouvait aussi ne rien faire mais en cas de victoire des spectres ces derniers prendraient l’ascendant psychologique sur l’espèce humaine. Si jamais l’opération était un échec alors il passerait pour le pire des Pope de l’histoire…

Plus il parcourait les lignes qu’il avait lui-même écrites, plus l’impression d’avoir le choix entre la peste et le choléra s’imprégnait en lui. En écartant directement l’option de neutralité un choix quasi naturel s’était imposé à lui, même s’il ne l’appréciait pas…
Un garde haletant parvint au parvis du troisième temple, il hésita un peu avant d’entrer, les rumeurs sur ceux qui s’y perdaient et n’en sortaient jamais… Néanmoins il saisit son courage à deux mains et s’élança dans l’univers gémellique …

Rodorio, quarante-cinq minutes plus tard…

Un portail dimensionnel s’ouvrit au cœur de la chapelle dans laquelle se trouvait Mohana et son escorte. Le Chevalier d’Or des Gémeaux en armure intégrale s’extirpa de la dimension, Gareth avait recouvert son visage de l’habituelle illusion étoilée. Comme au bon vieux temps, derrière son masque dimensionnel il observa les jeunes filles qu’il avait devant lui.

-« Hadès fait dans le recrutement d’enfants morts maintenant ? »

Le chevalier d’or des Gémeaux, observa la légère lévitation imposée aux bancs… Il imposa son pouvoir aux objets flottants pour les forcer à rester au sol. Si l’une des deux voulait faire voler des bancs qu’elle se serve de ceux appartenant à Hadès.

« Je cumule actuellement les fonctions de Chevalier d’Or des Gémeaux et de Grand Pope… Les évènements récents ont légèrement complexifié le jeu de pouvoir au sein du sanctuaire. »

Il sous-entendait la guerre contre les divinités hindoues… Et puis il n’avait pas besoin de s’étendre sur le sujet, certes il était le premier à cumuler les fonctions mais il était également le Grand Pope en place et n’avait d’autres justifications à donner. Tiens à y penser c’était la première fois qu’il répondait à une ambassade officielle en tant que Pope. Eléonore n’étant pas ce qu’il pouvait nommer une « ambassade »…

Au moins avec ces jeunes demoiselles il entendrait un autre son de cloche, non pas qu’il pourrait se laisser convaincre de ne pas intervenir… Au moins il oubliait celle qu’il avait aimé rien qu’un instant, rien qu’un instant tout redeviendrait horriblement classique.

-« La raison de votre présence est liée à la guerre qui vous opposera au seigneur des mers, n'est-ce pas ? Comment pourrait-il en être autrement ? » La voix de Gareth se fit un peu moins lointaine. « Sachez que le sanctuaire prendra les armes contre vos positions… Le traité de non-agression ne court plus. » Le grand pope augmenta légèrement son cosmos et croisa ses bras sur sa poitrine. « Je vous laisse cependant quitter ces lieux en… » Il stoppa sa phrase, il aurait aimé dire en vie mais ayant deux cadavres en face de lui cette tournure n’était pas la plus adaptée à la situation.
avatar
AshvinSpectre de l'Asura
Spectre de l'Asura

Date d'inscription : 10/12/2011
Nombre de messages : 507
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Oct - 20:26
-« Patientons ! Selon la suite nous devrons agir en conséquence… »

Une moue de déception défigura le visage du spectre de l'Asura lorsqu'il entendit les paroles de la Prêtresse des Enfers. Il faut dire que Ashvin n'avait pas la patience en vertu et détestait tout ce qui avait attrait aux protocoles.
Encapuchonné, son long châle laissa imaginer un corps gigantesque et musculeux. Des bracelets de force d'une masse certaine cliquetaient et s'entrechoquaient lorsque le spectre les faisaient danser sur ses avant-bras. Un autre signe de son impatience.

Au coté de la Prêtresse Mohana se trouvait une jeune femme portant une surplis ailée. On aurait dit celle d'un ange.
Son visage ne laissa échapper aucune émotion, aucune faiblesse. Son regard froid et dur scrutait les lieux comme pour s'assurer de la protection de la Prêtresse.
Subitement, le spectre entendit des battements d'ailes, puis le bruit de pas se posant sur le sol dallé des lieux.

Il reconnut la frêle silhouette de la spectre de la chauve-souris qui venait leur porter un message ou du moins des nouvelles sur les positions spectrales. Elle lui parut si fragile, si ingénue.
Les apparences sont néanmoins assez trompeurs et Ashvin savait que la spectre de la chauve-souri était une adversaire redoutable. Ce qui le déstabilisa le plus et le fait que lui, spectre de l'Asura, fut choisit pour une mission diplomatique. Le spectre ne trouve joie et félicité qu'au cœur d'une bataille où se dresserai des adversaires plus valeureux les uns que les autres.

Un grognement de satisfaction résonna dans la gorge de l'Asura. Une formidable et puissante cosmos-énergie se fit ressentir lorsqu'un guerrier à l'armure dorée fit son apparition.
Sa tête était dissimulé par un heaume marqué par deux visages grimaçants. On aurait dit que l'univers tout entier se reflétait sur son visage.
L'Asura baissa la tête pour masquer son sourire carnassier qui balafrait son visage.
Celui qui se présenta comme le représentant d'Athéna et comme chef de l'armée sainte avait une force cosmique qui mena le spectre dans un état de transe et d'ivresse.

Une telle concentration de force fit battre les tempes de l'Asura de plaisir.

Il pouvait le ressentir. Le saint d'or des Gémeaux était deux fois...non trois fois....non même dix fois plus puissant que lui. Un combat direct lui serai fatale...ceci aiguisa encore plus son instinct, son désir de se mesurer face à un homme comme lui.
Sa conscience et son raisonnement s'effacèrent petit à petit pour en faire de lui un être perdant toute humanité.

Ainsi est l'Asura. Un démon vivant pour le combat et la mort. Son cosmos belliqueux et guerrier était sur le point d'éclater lorsqu'il entendit les injonctions du Gardien de la troisième maison.

Alors que la situation pouvait devenir critique, le spectre ressentit une autre cosmos-énergie tout aussi puissante que celui du Saint d'Or. Une énergie qui semblait le toucher au plus profond de son être et qui l'apaisa peu à peu.
Tel un baume, il le soulagea et le calma petit à petit jusqu'à ce qu'il retrouve ces esprits.

Tournant son regard vers Mohana, il remarqua qu'elle venait de lier son aura à la sienne jusqu’à ce que sa haine et sa colère disparaissent.


Dernière édition par Ashvin le Mar 14 Oct - 21:03, édité 3 fois
avatar
CassandraSpectre de l'Ange Noir
Spectre de l'Ange Noir

Date d'inscription : 26/09/2014
Nombre de messages : 14
Age : 20
Double Compte : Oui

Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Oct - 20:44
-Quelque part en Enfer -

De retour d'une quelconque mission, sans réelles conséquences, j'avais entendu quelques rumeurs selon lesquelles nous allions entrer en conflits contre des mortels ... De simples mortels ... Je m'étais mise en route en direction du Palais de Dame Pandore, prête à recevoir de nouveaux ordres de mission.

J'avais donc appris que je faisait partie du cortège de Dame Mohana lors du Voyage pour le lieu Sacré de la divinité Athéna, et que nous allions partir immédiatement. 

-Rodorio-

Le trajet jusqu'au petit village du nom de Rodorio me semblait-il, se passa dans le plus grand calme, et nous arrivâmes rapidement à destination. La population semblait s'agiter autour de nombreuses petites étales. 

Dissimulés sous une sorte de cape à capuche, je suivais de près les spectres pour ne pas les perdre de vue, jusqu'à une petite cathédrale. Notre marche était accompagné par le bruit de nos talons frappant le sol, raisonnant dans toute la bâtisse.

La jeune Dame Mohana avait demandé à voir un représentant du Sanctuaire, et le responsable du lieu nous avait priés d'attendre ici. Alors que la jeune fille s'asseyais sur un banc, je me plaçais à ses côtés, toujours une attitude neutre sur le visage. Rapidement une quatrième spectres rejoignait l'endroit, le spectre de la chauve-souris au vu du Surplis. La seconde enfant semblait s'amuser à faire léviter les bancs de ce lieu sacré, et un second homme, arrivé récemment les fit regagner leur place rapidement. L'entrevue ne tarderait donc pas à commencer.

J'abaissais la capuche de ma cape et croisant les bras sous ma poitrine, dévoilant ainsi un bout de la protection sombre de mes bras que m'accordait mon surplis, je laissais mon regard vagabonder, détournant mon attention de la scène qui allait se passer.
avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Oct - 23:07
    Spirituelle, la Prêtresse attendait en compagnie des deux spectres la venue d’un émissaire du sanctuaire. Elle prenait le temps de réfléchir aux mots, et des conséquences que pouvaient avoir un éventuel passage des marinas ici, avant eux. Mohana savait de la simplicité à accuser le seigneur du mal ; savait qu’il était simple de faire passer un mensonge en vérité lorsqu’il s’agissait d’accabler le Royaume des Ténèbres. Cependant elle gardait espoir en l’intelligence des chevaliers, et en leur envie de justice.
    C’est ensuite qu’arriva Prayer, la porteuse du surplis de la chauve-souris. Respectueusement, elle posa un genou au sol devant elle pour se présenter.
    Un sourire protecteur sur son visage, la jeune Apsara leva sa main droite…
    -« Que notre Seigneur te protège ! » Répondit-elle d’une petite voix respectueuse de l’endroit suite au serment de la spectre qui se releva ensuite.

    Mohana l’observa fermer ses yeux et déclarer qu’il y aurait bientôt de la visite, un rictus sur son visage qui ne cachait pas sa satisfaction de voir sa requête rapidement exaucé. En jetant un regard sur les deux gardes elle remarque qu’Ashvin n’était pas vraiment à l’aise, elle pouvait le comprendre, il était plus un homme à combattre, un homme de guerre. Mais il fallait rester prudent et ses compétences pouvaient très bien servir à tout moment.

    Prayer s’amusait avec les bancs un instant, pendant que Cassandre restait silencieuse, prête à agir s’il le fallait. Au fond, Mohana avait besoin de ce soutien. Soudainement, au milieu de l’établissement mystique, une porte s’ouvrit, une dimension dont sorti un homme à l’allure imposante, à l’armure d’or dont le visage était masqué par une sorte de galaxie. Effrayant pensa la Prêtresse en se relevant les mains jointes devant sa poitrine, et qui inclina le buste lorsque l’individu indiqua qui il était.
    -« Heureuse de faire votre connaissance ! Je me nomme Mohana, Prêtresse du Seigneur des Enfers. »

    Néanmoins le pire arriva ensuite avec les paroles de Gareth qui déclara sans détour l’état de la situation, et confirma les pires présages de la jeune danseuse qui essayait de ne pas montrer sa déception. En même temps elle dû prendre garde à Ashvin dont le démon semblait disposer à se battre. Elle essaya alors de l’aider à se dominer. Sa haine ne devait pas le faire agir. Le grand-pope venait clairement de dire que le sanctuaire allait s’opposer aux enfers et par conséquent suivre Poséidon. Le tout en rompant d’un simple clignement de cil le pacte qui unissait leur deux Royaumes.
    -« A vous entendre, le destin du sanctuaire semble scellé à celui d’un agresseur… Vous n’êtes pas sans savoir que la haine et l’injustice sont dans le cœur du dieu des Océans. Est-ce vraiment cela que souhaite appuyer votre Reine ? L’ambition des Marinas est loin de correspondre à l’image que vous donnez aux habitants…»

    La jeune fille se tourna et ferma les yeux pour observer la sortie de la petite cathédrale, elle avait bien senti que la situation était perdue d’avance, qu’ils auraient dus venir ici avant les serviteurs de Poséidon. Même si le plus décevant était ailleurs… Encore une fois elle devait faire face à l’ignorance des hommes ! La lumière ne fût vive qu’un infime instant dans la cervelle du Royaume d’Athéna.
    -« … Est-ce que vous aussi êtes guidés par le mal ? Par le désir de détruire sans réfléchir ce qui est juste et d’accroitre le nombre de victimes. Je n’ose le croire. Poséidon ne se bat que pour assouvir une envie personnelle, vil et inutile. Est-ce à cela que vous avez décidé de lier vos vies. Votre cœur et votre conscience pourront-ils se complaire en luttant pour ce sentiment que vous reniez depuis des siècles ? »

    Sapanâ reprit son souffle pour faire quelques pas en direction d’une petite fenêtre qui lui permettait d’observer les citoyens de Rodorio.
    -« Je suis certaine que non… Et le temps me donnera raison ! Sachez que nous voulions simplement vous demander de ne pas intervenir. » Dans sa main droite elle fit apparaitre au milieu d’un magnifique effet féerique le trident. La porte s’ouvrit dans un lourd bruit laissant passer la lueur du soleil qui donna une pâleur irréelle au visage de la danseuse. Elle traversa le pas de la porte, toujours avec cette allure douce, et charmante, sa voix mielleuse venait d’achever de raisonner qu’elle poursuivit.
    -« Nous pouvons y aller… Parfois une flèche a besoin de temps pour briser un mur. » Son regard se posa au loin, sur le haut du sanctuaire. Elle attendait les réactions pour partir en compagnie des spectres. La situation ne semblait pas si mauvaise que ça, elle en avait la conviction.

avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7280
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Oct - 0:09
Tiens les voici plus nombreux... Pourquoi faut-il toujours que les ambassades soient si « complètes » ? Ont-ils peut de ne pas y parvenir à un ou deux ? Gareth ignora simplement la venue des autres guerriers, une rapide analyse de la situation lui donnait l'avantage de la puissance, sauf sur la seule personne qui réagit à ses paroles.
L'argumentation adverse était prévisible, trop prévisible. Gareth souleva son casque et dévoila son visage vieillit, fatigué, emmitouflé dans sa barbe mal taillée. Il poussa un profond soupir et réfléchit un peu à ce qu'il allait lui répondre. Chacune de ses paroles engagerait le sanctuaire, il lui fallait donc les soupeser avec le plus grand soin. Il plaça son casque sous son bras droit, il donnait là un gage de bonne foi...

« Il y a peu certains d'entre vous se sont donnés en spectacle devant les caméras de la BBC... Vous y présentiez vos talents, les spectres protégeant les hommes contre leurs propres dérives. » Maintenant il fallait dévoiler la véritable raison de son intervention dans ces événements. « Votre politique démagogique, instille dans le cœur des Hommes une soif de protection, de sécurité quitte à abandonner le peu de liberté qu'ils possèdent... Le libre arbitre est la seule arme de l'humanité contre le divin, elle doit être préservée à tout prix... Même si des peuples entiers se tourneront vers vous, et s'en remettront à votre protection. » Gareth reprit son souffle et baissa un peu la tête, las de ces guerres interminables. « Alors l'Homme esclave d'Hadès dans la mort deviendra son esclave dans la vie... Et je préfère quelques heures de liberté à une éternité d'asservissement. Des Hommes mourront c'est certain, combien je n'en sais rien. Cependant compte tenu de la situation je ne peux pas devenir le Pope qui a laissé l'humanité sacrifier son libre arbitre. »

Le Grand Pope observa Mohana plus longuement encore, elle tenait un sceptre resplendissant, symbole de son pouvoir sur les forces armées du sombre monarque. En d'autres circonstances ils auraient pu nouer une relation amicale, la jeune prêtresse semblait peu portée sur la violence.

« C'est l'avenir que vous réservez à l'humanité que je combats, les intentions de Poséidon ne me concernent en rien, je combats les adversaires de l'humanité et non ceux de Poséidon... Je suis conscient des risques et des sacrifices, s'il faut être honnis des hommes je le serais. Dans l’ombre ou la lumière le sanctuaire protégera l’avenir de l’humanité quoi qu’il advienne, qu’importe les risques.»

Le chevalier d’or des gémeaux demeura encore immobile plusieurs instants avant d’adresser un geste polis à son homologue infernale, la survivance d’une guerre ne doit pas entacher les relations d’honneur.
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Oct - 3:22
Comme promis, un représentant arrive rapidement. Je surveillais la porte d'entrée, mais c'est grâce à un portail que le Saint arrive. Le Gold Saint des Gémeaux, voilà qui est intéressant. 'Parait que je suis plus près du Bélier, à cause des pouvoirs psychokinétiques et tout ça, mais je suis sûre que si j'y mettais assez de temps et d'efforts, je pourrais me téléporter moi aussi. Ou même créer des illusions, des bonnes, les miennes laissent encore à désirer.
Bref, je m'attendais à un truc énorme de la part de ce mec! Mais... bof. Grand Pope Gémeaux, on a jamais vu ça, non? Ça promet.

Sa première remarque concerne moi et Mohana. D'où il me traite d'enfant? J'ai quatorze ans! Je le regarde durement pour lui faire comprendre qu'il ne devrait pas me sous-estimer à cause de la différence d'âge.

-Pas plus que les Saints.

Ma soeur a seize ans. Mais ça, il ne le sait pas, pas plus qu'il ne sait que Rage -Oblivion, pardon- est ma soeur. Pas grave, j'ai d'autres exemples. Hadès nous recueille à notre mort pour nos talents, Athéna les recueille dès le plus jeune âge possible pour en faire des futurs talents. Qu'est-ce qui est le mieux?

Passons. Je sens son pouvoir écraser le mien et les bancs retombent lourdement sur le plancher. Je tente de les relever, mais rien à faire. Il a vraiment envie de m'embêter, celui-là. Je ne peux que lui rendre la pareil.

Je croise les jambes et m'assois dans le vide, sans pourtant tomber: comme si une chaise invisible me supportait, je reste parfaitement immobile dans les airs, si ce n'est qu'un petit mouvement de flottement, presque impossible à voir. Je fixe le Gémeau intensivement. Il ne pourra pas me cacher son visage longtemps. Je ne suis peut-être pas douée pour créer des illusions, mais pour voir au travers, oui. Ça me prendra du temps, mais un jour je saurai. Je surveillerai ses rêves, jusqu'à tout savoir. Rien n'échappe à la messagère.

Ainsi, le Sanctuaire sera contre nous. Je me retiens de demander si c'est officieux ou officiel, je trouverai ça moi-même, mais je me permets de hausser les épaules avant de dire sur un ton sarcastique.

-Voilà qui fait changement.

Mohana nous défend avec des arguments qui, à mon avis, devraient peut-être faire changer d'idée le Pope. Mais elle n'attend pas de réponse pour partir, entourée de sa garde qui comporte une fille à l'allure bien plus menaçante que moi, ça fait mal de l'avouer, et un gars musclé qui semblait prêt à en découdre à tout moment, bien que cela ne semble pas être dans les intentions de la prêtresse. Dommage, éliminer le Grand Pope ici et maintenant... non. N'importe qui devrait mourir de façon juste, et quatre contre un, ben c'est pas juste. Mais si on y va un à la fois, est-ce que ça compte? Meh, je sais pas. Je demanderai à Minos.

Nous faisons donc mine de quitter, mais je m'efforce de ralentir le pas pour que Cassandre et Ashvin puisse passer devant, et lance plusieurs regards derrière moi, repérant tout et n'importe quoi qui pourrait me servir au cas où le Gémeau se décide à attaquer. Les vitraux, les statues, les bancs, un autel, l'orgue, les bougies. Tout ça peut me servir, si j'ai le temps d'agir. Et j'aurai le temps. Cela est, bien évidemment, s'il faut se battre. Aucune possibilité ne doit être écartée, je dois penser à tout et me préparer à tout. C'est là le rôle de la Chauve-Souris des Enfers.

Le Pope enlève pourtant son casque, et je m'étonne de découvrir un visage si vieux. Et il combat encore? Où va le monde... non en fait, je ne veux même pas commencer à me poser cette question.
Il commence à argumenter sur le libre-arbitre des humains. Je masse doucement mes tempes en signe de découragement.

-Voilà une arme dont ils n'ont pas appris à se servir.

En fermant les yeux, je pose les pieds au sol et fais quelques pas, pour rassembler mes pensées.

-Mon maître m'a déjà dit que l'ordre fait la liberté et que le désordre fait la servitude. Et laisser l'humanité faire ce qu'elle veut, ce n'est pas la chose à faire. Ce serait la plonger dans le pire des esclavages.

Je sais que ce n'est pas à moi de parler. Je ne fais même pas partie de l'ambassade, je ne suis que de passage, et pourtant le jour où j'apprendrai à tenir ma langue et être polie, il est pas arrivé. Alors je ne m'excuse pas, mais je n'en dirai pas plus.
Je ne pardonne pas à ce Pope qui se barricade derrière ses principes du passé. Je ne pardonne pas la déclaration de guerre insensée de Poséidon, je ne me pardonne pas d'avoir arrêté mon vieillissement trop tôt. Il y a bien des choses que je n'arrive pas à pardonner, et tant que j'aurai la force d'y changer quelque chose, je le ferai.
avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Oct - 22:59
    La Prêtresse se tenait à l’entrée de la cathédral de Rodorio, droite, fière comme le voulait son nouveau rôle. Rôle qu’elle commençait à assumer de plus en plus. Même si le travail sur elle-même était éprouvant, elle s’adaptait.
    Tenant le trident dans sa main, l’apsara ressentit un léger frisson lorsque le chevalier des gémeaux ôta son casque pour laisser apparaître son véritable visage. Un homme dont le visage lui disait clairement qu’il avait beaucoup plus d’expérience qu’elle. Silencieuse, Mohana s’était à peine tourner pour voir leur interlocuteur qui était en train répondre.

    Un long monologue pour expliquer les raisons de son choix, celui d’affronter l’armée du sombre Monarque au côté du dieu des mers, Poséidon. Sapanâ baissa sa tête, ne comprenant vraiment pas ce choix. Non.
    -« Pourtant, vous savez bien que le seul qui ne prête aucune attention à l’humanité est justement celui à qui vous venez de promettre votre aide. » Répliqua-t-elle d’une voix mélangeant tristesse et conviction.

    Mohana s’approcha de Prayer qui s’était permis de répondre également. Elle comprenait l’agacement de cette dernière, son histoire le justifiait, cependant, elle devait prendre garde. En se plaçant juste devant la spectre de la Chauve-Souris, la Prêtresse poursuivit dans le même ton.
    -« Vous ne pouvez pas l’ignorez ! Vous devez savoir qu’il vous manipule à ses propres fins ? Notre seigneur serait peiné d’apprendre que celle qui doit offrir au monde une vie paisible n’est autre qu’une marionnette dont il est si aisé de tenir les fils… »

    Au fond, Mohana ne le serait pas tellement, cela serait même la justification du mal-être des enfers, et de leur obligation d’agir.
    L’ensorceleuse jeta un coup d’œil en direction de Cassandre et d’Ashvin qui se tenaient sereinement, prêts à agir selon les événements. Cela rassurait la jeune fille qui même si on lui prêtait un pouvoir extraordinaire, ne préférait pas se laisser griser par les flatteurs.
    -« En prenant cette décision, si votre véritable souhait est de sauvegarder l’humanité, priez, oui priez pour que l’armée de la justice implacable l’emporte… »

    Elle termina sa phrase en posant sa main blanche, orné de bijoux, et de bracelets au poignet sur l’épaule de Prayer, de la paume émanait une sorte d’aura apaisante… Le pire pour la nouvelle Prêtresse était sans doute l’incompréhension même si elle y voyait là plus une manipulation de la part du Roi des Mers. Peut-être aussi de la part du Grand-Pope. Il était évident que tous les préjugés, n’aidaient pas, et qu’il y avait là pour tous les pêcheurs une opportunité unique de combattre le Royaume des Ténèbres. La danseuse ne pouvait le nier… Dans un dernier élan pour essayer de changer l’avenir, elle reprit la parole, ôtant sa main de l’épaule de la spectre qu’elle tendait en direction du chevalier.
    -« Le Seigneur souffre croyez-le. Il souffre de constater jour après jour de voir si peu d’âmes dignes de rejoindre l’Elysion. Ses larmes sont pour nous des poignards en plein cœur. Hélas le destin des hommes en Enfer n’est guidé que par sa vie sur terre. Terre dont la protection est le fait de votre Maîtresse… »
    La jeune fille reprit son souffle, et marcha faisant les cent pas…
    -« Nous ne souhaitions pas agir dans votre domaine… Mais il le fallait cette fois. L’alliance que vous venez de rompre entre nos deux déités ne peut plaire à l’avenir de l’humanité. Pour que l’homme n’ait plus à souffrir lorsque sa vie s’achève, il doit changer… Devenir plus pur… Brûler dans son cœur la corruption. Nous pouvions le faire. »
    Un visage plein de tristesse qu’elle cacha en la baissant, elle acheva…
    -« Néanmoins, il semble inutile pour nous de rester… Vous ne semblez pas disposer à négocier pour le bien du monde. Vous avez cédé devant une ambition maléfique, hélas. Vous n’avez regardé que la surface de la situation. »

avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7280
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Oct - 20:58
-« L’alliance entre nos camps ? C’était un simple traité de coopération le temps de faire tomber les déités hindoues. Le danger que soulevaient ces dernières étant éteint le traité est donc caduc. »

Gareth ouvrit une nouvelle dimension et en tira sa canne fétiche, il la tenait juste devant lui, usant de ses deux mains pour se reposer sur elle. Le vieux guerrier porta son attention sur Prayer, il la fixa directement, intensément et sans quitter son regard.

-« Les dires de vos camarades prêtresse sont lourds de sous-entendus. Les vôtres également, vous pensez toujours à la corruption humaine ? L’humanité est belle dans son intégralité, autant dans la bonté que dans l’atrocité de ses actes, les uns ne vont pas sans les autres c’est ainsi qu’est notre nature et c’est ainsi que j’entends la préserver… » Le grand Pope continuait de fixer Prayer sans porter son attention sur quelqu’un d’autre, elle lui rappelait quelqu’un… « Vous entendez changer la nature humaine de votre chef. Peu importe avec qui je devrais m’allier, ni quels sacrifices je devrais assumer, je ne puis me résoudre à vous laisser faire. »

Gareth détourna un instant son visage de Prayer pour se concentrer sur celui de la jeune prêtresse. Il devinait derrière cette apparence fragile une puissance hors du commun, égale voire supérieure à la sienne. L’habit ne fait pas le moine…

-« Maintenant que la messe est dite, sans mauvais jeux de mots, j’apprécierais que vous quittiez les lieux rapidement. J’ai déjà donné mes ordres et à quelques centaines de mètres d’ici les chevaliers du sanctuaire rongent leur frein… Si jamais ils venaient à découvrir que des spectres sont ici, en nombre et seuls avec le Grand Pope… Les dieux seuls savent ce qui pourrait leur passer par la tête. »

Gareth avait dit tout cela très calmement, une menace à peine voilée. Et que du bluff, il n’avait donné aucuns ordres, souhaitant savoir ce que les spectres avaient à dire. Et bien que la forme ait changé, le fond restait le même… Cette volonté de purification était toujours aussi vive.

-« Bonne journée. »
avatar
AshvinSpectre de l'Asura
Spectre de l'Asura

Date d'inscription : 10/12/2011
Nombre de messages : 507
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Oct - 8:00
Le spectre de l'Asura resta impassible, immobile et silencieux. Bien que d'apparence, il paraissant calme et serein, intérieurement il bouillonnait d'une envie d'en découdre.
Seuls ces poings qu'il serrait de plus en plus fortement faisant apparaitre des veines sur toute la surface de sa main, trahissait son état intérieur.

Ashvin n'avait en vérité que faire des amabilités que s'échangeaient le chevalier des Gémeaux et la Prêtresse des Enfers. D'ailleurs, ces tempes battaient avec une force telle que le spectre n'entendait quasiment rien de la conversation entre les deux représentants divins.

Les bancs qui volaient, les dimensions qui s'ouvraient...à vrai dire, il n'y prêta même pas attention. Son regard était perdu dans le vide. Il luttait intérieurement et se concentra sur le cosmos de Mohana afin de ne pas défaillir et libérer la rage et la haine qui rongeaient son âme.

Du tréfonds de son âme où était perdu sa conscience , une voix masculine résonna en son fort intérieur et le tira de sa torpeur. Le feu intérieur qui consumait son esprit, sauvage et brutal, semblait se calmer petit à petit. Non. Le véritable mot serait plus que sa rage se canalisait et s'harmonisait avec son esprit. Elle semblait prête à exploser à toute instant.

Cette rage se concentrait de plus en plus, devenait de plus en plus "pure" et raffinée.
Comme si de son tumulte et cette cacophonie intérieure naissait une puissance et une haine encore plus concentré, une fois qu'elle fut domptée par le spectre.


Les dernières paroles de Gareth venaient effectivement de le tirer de sa torpeur. Le colossal Ashvin se tourna vers l'indienne et dit avec sa voix de Stentor :

-"La petite Barbie face à nous me donne bien envie de montrer notre présence à ces autres petites copines. Qu'en pensez-vous, princesse ?"

Son regard auparavant bestial était devenu maintenant plus perçant, plus vive. Le timbre de sa voix trahissait des pulsions qui ne désiraient qu'à être libérés. On aurait dit qu'il adressait une requête à la Prêtresse des Enfers mais en vérité il s'agissait plutôt d'une "autorisation".
Une demande que ferai un enfant à sa mère afin qu'il puisse s'amuser avec ces jouets. Leur véritable objectif fut uniquement de discuter avec les Saints afin de voir leur positionnement vis-à-vis des marinas. Mais cela, Ashvin n'en avait cure. Lui, n'a reçu que pour seul mission que d'escorter et protéger la Prêtresse Mohana.
En dépit de bon sens, dans un territoire qui leur était devenu hostile, et en sous nombre, le spectre n'hésiterai pas à libérer sa haine quitte à mettre en danger l'Apsara et ces deux autres compagnons.

Face au silence de la Prêtresse qui réfléchissait, le démon la pressa d'impatience afin qu'elle lui donne son aval :

-"Alors ? Ils seront plus à même de discuter une fois mort" tenta-t-il dans un ultime argument.
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Oct - 19:02
Je soutiens le regard du vieux Pope sans même ciller. Je me fous de sa puissance, son esprit est tout aussi basique que celui des autres, aveuglé par des vieux principes et tombé lui aussi dans cet étrange piège qu'est la vie humaine. Je ne peux même pas essayer de le comprendre, j'ai à peine vécu chez les vivants, mais franchement je n'en ai pas super envie. Je suis bien là où je suis.

Il y a comme un snap dans ma tête. Je serre le poing avec force et la canne du Gémeau se brise dans un craquement sec. Je ne dois pas perdre le contrôle de moi-même, sinon il va vraiment avoir une raison de nous en vouloir. Je ferme donc les yeux et respire profondément dans l'espoir de me calmer. La colère aveugle est un péché, je ne dois pas me laisser emporter par elle. Ce serait faire honte à mon maître. 

L'Ashura par contre ne tient plus en place. Moi non plus, je ne comprends que trop bien sa hâte à combattre, mais ce n'est ni le lieu ni le moment pour le faire. On ne doit pas mettre Mohana en danger. 
Je fais un vague signe de la main en me concentrant. Un des bancs d'église décolle du sol et frappe Ashvin juste derrière les genoux, le faisant tomber en position assise sur le banc. Trop facile. En temps normal j'aurais trouvé ça drôle mais maintenant j'ai pas la tête à ça. Je soupire. 

-Ils sont capables de crever tout seul. On a qu'à revenir plus tard.

Je tourne le dos à tout ce beau monde et déploie mes ailes. La prêtresse n'a pas besoin de deux gardes colériques et j'ai autre chose à faire. Je comptais rester assez longtemps pour recevoir ma prochaine mission, mais ce ne serait pas sensé de la recevoir devant le Grand Pope, encore moins faire un rapport. Mais j'ai d'autres moyens de recevoir des ordres. Je tourne doucement la tête vers Mohana. 

-J'enverrai un de mes émissaires vous communiquez les dernières nouvelles, prêtresse. Vous lui donnerez les prochaines directives me concernant ensuite. Je crains ne pas pouvoir rester plus longtemps.

Je la salue avec plus ou moins de respect et sort de la chapelle pour m'envoler. Je me pose sur un toit, plus loin, et appelle une de mes chauves-souris. C'est une des plus petites, elle saura passer inaperçue dans ce village contrôlé par les Saints. Je vais pour partir quand je décide de vérifier les différents cosmos du Sanctuaire. Ils sont moins nombreux que je le pensais. Je souris. 

-Je vais devoir vérifier ça, aussi.

Mais plus tard. Dans un battement d'aile, je disparais. Qui sait ce qui m'attend ensuite?

[Je me pousse! So long les people! /o/]
avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Oct - 13:49
    Mohana n’avait à vrai dire plus grand-chose à dire, non pas par manque d’argument, plutôt par lassitude. Elle ne voyait pas la solution qui serait capable de vaincre l’ignorance qui habitait l’âme de son interlocuteur. La prêtresse se contentait de l’écouter, d’écouter sa réponse qui faisait pleurer son âme pure. Ainsi l’honneur n’avait plus de sens au sein du sanctuaire. Ils semblaient complétement dominés par l’inconscience, la folie. Les paroles du Grand Pope le confirmait lorsqu’il affirma que non loin d’ici se trouvait de nombreux chevalier disposé à attaquer.

    Cela n’affectait guère l’apsara qui ne craignait pas ce genre de menace… Ceci dit, elle eut pour effet d’éveiller la rage chez Ashvin. Qui lui ne semblait guère appréciait l’accueil, ou plutôt qui voyait là une chance pour assouvir sa soif de combat. D’ailleurs lui, mais aussi Prayer prirent le temps de répondre à Gareth.
    Des bancs bougeaient, l’intensité commençait à devenir pesante, et électrique. Sapanâ craignait le pire. Au fond, elle aurait aimé répondre favorablement au souhait des spectres, elle-même l’aurait souhaité s’il ne portait sur sa tête cette couronne de Prêtresse.
    Bien sûr que le choix était du sanctuaire n’était pas guidé par une simple envie de justice, elle en était persuadée.

    -« Vos manières me semblent indignes d’une personne prétendant ce qu’il prétend souhaiter… Est-ce la vérité que vous vous efforcez de nier en l’interprétant toujours aussi mal qui vous blesse ? Est-ce la peur d’ouvrir les yeux qui vous oblige à nous offenser ainsi ? » Demanda la jeune danseuse le ton toujours aussi mielleux et l’allure toujours aussi pieuse

    Aussi paisible qu’à son arrivée, Mohana laissa un petit sourire se dessiner sur son visage pendant que Prayer lui adressa quelque mot pour lui annoncer qu’elle préférait quitter le lieu, et qu’il serait simple de la contacter. Tendrement, la prêtresse lui présenta la paume de sa main comme pour lui offrir sa bénédiction.
    Elle comprenait sa décision, elle préférait quitter le lieu avant d’accomplir un mauvais geste devant le représentant d’Athéna. De toute façon, il n’était plus vraiment nécessaire de rester là. L’ensorceleuse avait vu ce qu’elle voulait voir. Même si elle partait déçue, affligé de comprendre que ce qu’on lui avait apporté sur les saints était loin d’être vrai, et que comme les autres, ils se laissaient emporter par leur propre orgueil, sans se soucier de l’humanité qu’ils utilisaient comme un mur de fumé pour justifier leurs actes.
    Mohana observa Cassandre qui était silencieuse depuis le début, elle aussi devait avoir envie de quitter ce lieu après les réponses qu’ils venaient d’avoir. Son désir serait bientôt exaucé. En attendant, elle s’approcha du colosse dont la colère commençait à se faire fortement ressentir. Elle lui murmura sereinement.

    -« Les marionnettes ne méritent pas ta colère Ashvin, du moins pas encore ! Ayons pitié de leur sort et délivrons-les en détruisant la main qui tient les fils du sanctuaire… » La voix était à peine audible pour arriver à l’ouïe du spectre de l’Asura. Evidemment, elle faisait référence à Poséidon qui avait dû jouer habilement.

    Elle se retourna ensuite, pour observer le Grand Pope qui avait conclu cette rencontre en exigeant le départ de la petite troupe.
    -« Le sanctuaire est une entité importante pour le monde, je ne peux que prier pour que vous entriez au plus vite en raison, et compreniez le bienfait de nos agissements et notre profond désir de collaborer avec votre Déesse pour que les âmes mortelles puissent entrer en Elysion, et que les êtres purs puissent vivre sans craindre la folie des pêcheurs sur terre dont le nombre, hélas, ne cesse de s’accroitre. »

    Observant le ciel, la jeune fille suivit du regard le carrosse divin qui devait les ramener au Palais.
    -« Parfois l’expérience n’est pas un avantage. Nous partons, mais notre seigneur sera peiné de constater que vous allez droit dans un abîme en ne voulant pas reconnaître nos valeurs. Je vous souhaite de le remarquer avant qu’il ne soit trop tard. Non pas pour la bataille que vous souhaitez nous livrer, mais pour l’humanité que semblez vouloir sacrifier pour une envie personnelle ! »

    Le pas dansant elle quitta la cathédral en compagnie de Cassandre et d’Ashvin…
avatar
AshvinSpectre de l'Asura
Spectre de l'Asura

Date d'inscription : 10/12/2011
Nombre de messages : 507
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Oct - 19:48
Ashvin grinça des dents. Il aurai tant aimé voir ses poings frapper et écraser ses saints protégés derrière leur armure rutilante et leur valeur insipide.

La prêtresse faisait preuve de beaucoup de sagesse et aussi de maturité. Pourtant, elle était surement trois à quatre fois plus jeune que le saint qui se tenait en face d'elle. Le temps semblait avoir buriné le visage des Gémeaux; Mais, le temps semblait aussi avoir fait perdre toute notion de Justice et de Sagesse.

D'ailleurs l'ont-ils déjà eu ? Après tout les saints et les marinas n'avaient-ils pas un même but : Dominer les hommes ?
Une fureur commença à naitre en Ashvin. Il avait entendu bien des choses sur les saints, il avait vu tellement d'âme regretter la domination sainte.
Et si après tout, la déesse Athéna était prisonnière du Pope et de ses propres guerriers ? Et si elle se faisait manipuler par cette élite moisie jusqu'à l'os ?

Hadès est une divinité secret mais craint par ses frères. Mais Hadès est un dieu bon et vertueux qui désire que la rédemption de l'humanité. Il n'aurait jamais combattu Athéna depuis les temps immémoriaux sans raison.

-« Les marionnettes ne méritent pas ta colère Ashvin, du moins pas encore ! Ayons pitié de leur sort et délivrons-les en détruisant la main qui tient les fils du sanctuaire… »

Ashvin inclina la tête respectueusement bien que ces poings se serrèrent de rage et de déception.
La carrosse infernale descendit des cieux. Des dizaines de chevaux noires à la crinière flamboyante faites de vives flammes rougeoyantes tirèrent une magnifique calèche faite d'un bois rare de couleur ébène.
Le cocher richement habillé d'une toge et encapuchonné laissa dévoiler son visage macabre. D'un claquement de fouet, il donna l'ordre à des spectres-squelettes d'ouvrir la porte et aider la Prêtresse à monter.
Le cosmos noir qu'il en échappait était clairement de source divine.
Après que Mohana eut monté, Ashvin se dirigea vers la carrosse, posa son pied sur le monte-marche mais n'y entra pas. Il se tint en appuie sur celle-ci, passa son bras sur le toit de la calèche afin de garder l'équilibre et attendit que les chevaux infernaux se mettent en branle.

L'Asura se contenta de tourner son regard vers le saint par dessus son épaule :

-" Pff" pesta-t-il avant que les chevaux ne quitte le sol du territoire saint et ne mène Mohana et son escorte vers le Royaume Infernal.
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

- Où tournera le vent ?!