avatar
Elèna.

Date d'inscription : 17/07/2014
Nombre de messages : 138
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Oct - 20:19
Rentré dans sa chambre qui lui servait de toit la jolie blonde qui avait quitté le colisée après Adam s'assoupie un instant, des secondes non quelques minutes...

Il faisait une trentaine de degrés en ce jour dans la ville de Sparte, Elèna avait pourtant un teint bien pâle ce soir là, en effet elle était blanche comme neige et il y avait fort à parier que sa température corporelle ne dépasse pas les dix degrés rien ne justifiait pourtant cela, était-elle malade ? Nul ne pouvait le dire, le cosmos de la demoiselle était dissimulée la plupart du temps de se faites ces confrères ne pouvait détecter sa détresse pourtant en ce soir de pleine lune elle allait découvrir quelque chose qu'elle ignorait sur elle-même.

"Rêve"


Extrème nord de l'Europe, le pays où tout à commencé et ou tout a finis c'était de cette manière qu'Elèna voyait son ancienne patrie désormais, une nation ou dans l'ombre ce tapis le mal, pourtant c'était vers ces lieux que son coeur allait, enfin plus depuis le jour ou l'âme de l'ancien Berserker de Cadmos vint à sa rencontre, en effet cet ultimatum lui brisa le coeur à jamais, sauver sa vie en abandonnant son pays, ce faisant passer pour morte envers celui qu'elle aime et devenir Berserker en donnant coeur et âme au seigneur Arès. Avec le temps la blondinette ne regretta aucunement ce choix, Ercih devait avoir reprit gout à la vie tout comme Kana et elle... Pourtant d'un air nostalgique elle rêvât de cette forêt situé à l'entrée du royaume.

Elle se voyait là endormis immobile dans ce blizzard, se voyait elle morte ? Nul ne pouvait le savoir quoi qu'il en soit elle se vit dans les terres de son enfance toujours dans cette vision elle se vit se lever et appeler son père, homme à qui elle aimerait aujourd'hui ôter la vie, ce qu'elle voyait était-il une de ces envies ? Revenir à Asgard pour revoir son paternel et lui ôter la vie ? Quoi qu'il en soit elles ce vie perdre connaissance dans ce même rêve, est c'est un ours qui vint à ça rencontre, griffant le bras de la jeune blonde...

Fin du rêve :


Un hurlement de douleur puis une injure puis la jeune femme ré-ouvrit les yeux là face à cette puissante masse de muscle de plusieurs centaines de kilos, le mammifère blanc était près à l'achever instinctivement elle esquiva le coup d'un bon en arrière, elle ôta son manteau noir et arracha une manche de celui-ci, la plait sur le bras fermement bander par le tissu de sa blouse estompa rapidement la couler de sang, un peu de neige et elle cicatrisera rapidement, enfin là n'était pas la question elle qui dormait dans un hôtel de sparte venait de se réveiller un jour plus tard à Asgard, même si elle venait de faire preuve de somnambulisme une journée entière c'était écoulé, mais comment ? Ce qu'elle croyait un rêve était en faites la réalité c'est ce qu'elle put conclure en voyant l'ours se précipiter vers elle, la blondinette bien que d'apparence fragile pouvait abattre aisément l'animal, cependant respectant la faune des environ elle se contenta de créer une illusion d'elle-même qui resterait face à l'ours tendit qu'elle s'éloignerait dans la forêt d'Epsilon ...

1heure plus tard :


Assise, blessure "soignée" Elèna soupira cherchant à savoir ce qui lui était arrivé, nul doute qu'elle était devenus somnambule, mais encore, aurait elle erré 24 H ? Elle ce demanda que faire désormais, elle aurait bien put faire appelle à son anima et quitter les lieux, mais pourtant elle eu envie de rester un moment ici sans doute par nostalgie.

"Peut être ne vaut il mieux pas que je m'annonce comme guerrière d'Arès, se serait plus prudent"


Pour avoir vécut toute ça vie en ces terres Elèna connaissait la nature méfiante du peuple Asgardien, elle eu une pensée pour Ercih qui devait la croire morte s'était il sortie de cette chue du haut de cette falaise ? Elèna ce promena donc sans son armure, confiante elle erra dans la forêt étrangement la faune sauvage n'attaqua pas la belle comme si la nature de ces lieux reconnaissaient la jeune femme.
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12648
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Oct - 19:55
Grenada, magnifique ville où Ercih put passer un agréable moment sans se soucier des soucis externes, pourtant une foie rassasié il repensa aux siens, sa patrie sa nation, depuis combien de jours était il partit ? Six ? Non sept, il fallait dire que l'accueil fait par la voyante eut attisé la curiosité de l'homme loup qui avait décidé de rester sur place pour découvrir ce pays et obtenir des renseignements sur les cartes d'Espéranza, après tout ne lui avait il pas promit de l'aider dans cette quête ? Ercih tiendrait parole c'était dans sa nature, ce moment de liberté lui avait fait le plus grand bien, mais il était venu le moment pour lui de revenir vers les siens c'est donc à la forêt d'Epsilon qu'il se rendus la route fut longue, mais sans embuche, il traversa Magnir puis atteint le seuil de la forêt qui jadis portait le nom de son étoile protectrice...

Etrangement l'ancien guerrier d'Odin eut une pensée pour Andrew qu'était il devenus depuis leurs rencontre ?

D'allure fière et toujours sûr de lui Ercih pénétra dans la forêt atttentifs à chaque bruits, chaque odeur, il crut d'ailleurs reconnaitre l'odeur d'Andrew amené par la brise du grand nord, mais il était assez éloigné et hélas Ercih ne pouvait aller à sa rencontre puisqu'à deux cents mètre de là se trouver quelqu'un qui n'avait rien à faire ici, une personne pour qui Alioth aurait put donner la vie, une femme qui pour lui était revenu d'entre les morts...

"Elèna..."


C'est dans une course folle que le loup des steppes ce précipita dans la direction d'où il crut sentir une odeur, lorsqu'il arriva sur les lieux il ne trouva là qu'un animal courant derrière... derrière quoi au juste ? Il ne put voir l'illusion que voyait la bête et ne pus comprendre l'attitude de la masse de muscle, quoi qu'il en soit il était sûr désormais que son amie d'enfance était passé par ici, était elle devenue une sbire d'Hadès pour être revenus à la vie où y avait il autre chose ? L'Alioth pris alors un autre chemin suivant son flair il laissa l'ours courir dans une direction où il n'y trouverait rien, la course de quelques secondes fut intense est fatigante, notamment par le faites que les battements du coeur d'Ercih semblait bien plus rapides sans pour autant n'avoir fait d'effort, l'envie et l'espoir tout comme la terreur pouvait être lisible dans les yeux d'Ercih. Cependan,t seul la joie fut exprimée par le sourire qu'il venait de dégager, se trouver à quelques mètres de lui la personne qu'il crut morte des mois plus tôt...

Elèna ? Tu est .. vivante ? Que c'est il passé ? J'ai entendus le coup de feu, ton père ta tiré dessus à bout portant, j'étais là, même dans ma chute j'ai pu entendre le bruit du coup de feu dégagé par ton père ....


Ercih serra un instant son poing puis ajouta:

L'homme à la cicatrice.

Toujours traumatisé par son passé douloureux Ercih ne pus rester calme, il en voulait au père d'Elèna et espérait que vengeance soit faite, il lui en voulait aussi à elle de l'avoir laissé seul, elle était vivante et pourtant n'avait donné signe de vie, pourquoi avait elle choisie l'exil et quitter ces terres sans rien dire, ceci ne ressemblait en rien à la douce et fragile Elèna qu'il connaissait pourtant niaisement il s'approcha d'elle une larme au coin de l'oeil il la sera dans ses bras sans poursuivre son monologue.
avatar
Elèna.

Date d'inscription : 17/07/2014
Nombre de messages : 138
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Oct - 20:54
La guerrière d'Arès à peine couverte ne ressentis pourtant pas la brise glaciale du pays, sans doutes ces origines, quoi qu'il en soit elle continua sa ronde dans ces terres où elle vie le jour, elle reconnue une grotte où elle passée la plupart du temps après sa fuite de la demeure familiale, elle s'y installa un moment repensant au loup au croissant de lune et à Ercih.

"Que diraient ils s'ils me voyaient ici ? "


C'est sur cette pensée qu'elle s'enfonça toujours plus dans la neige, sereine elle ne chercha ni à cacher sa présence ni à trop se montrer pourtant elle savait que depuis quelques minutes déjà un éveiller la traquée, le cosmos perturbé de celui-ci indiquer qu'il la suivait à toute vitesse indiquent de se faite la curiosité de celui-ci à l'égard de sa "proie" pourtant elle ne reconnus le cosmos émanant du protagoniste situer à une centaine de mètres, l'âme du Berserker qui sommeillait en elle reconnut par contre la puissante aura qui en émané, il s'agissait là d'un guerrier divin ou du moins d'une personne ayant élevé son niveau à celui des légendaires guerriers d'Odin, en sachant cela Elèna compris qu'elle devait masquer son identité de guerrière d'Arès, elle ne savait pas comment elle était arrivée là, mais qui pourrait la croire surtout qu'elle était éveillée...

Quoi qu'il en soit pour montrer qu'elle n'a aucune intention hostile elle tourna dos à la présence qui s'approchait peu à peu, l'homme qui était derrière elle fut quand même reconnue avant même qu'il ne dise un mot. Les palpitations du coeur de la blonde en disait long sur ce qu'elle ressentait elle devait être heureuse de revoir celui qu'elle aime pourtant lorsqu'il lui demanda des explications c'est un regard noir qui s'échappa du siens un regard hostile à vrai dire comment pouvait il lui demander ce qui c'était passé et affirmé qu'elle devrait être morte, ces questions avaient un sens c'était sûr, mais la jeune femme aurait espérée qu'il se taise et la prenne dans ces bras avant même de parler, de plus il énonça son père ce qui l'énerva assez, ne devrait il pas oublier le passer pour lui souhaiter un bon retour ? Aurez-il une idée des sacrifices qu'elle eut à faire pour rester en vie ?

Lorsqu'il la prit le regard triste dans les bras c'est une lame qu'il put ressentir s'enfoncer dans son estomac. Elle qui était si douce par le passé avait tout sacrifié pour survivre et devenir par conséquent et servante d'Arès, en choisissant cette voie elle avait décidé d'aller de l'avant. De plus elle s'était promise de ne plus revoir Ercih afin de ne pas compromettre ce qu'elle pue dire à l'âme de l'ancien porteur de Cadmos. C'est par lâcheté et dû au faite qu'elle ne sus comment agir qu'Elèna agissa ainsi reculant sa main ensanglantée et laissa sur le sol le corps d'Ercih, il n'était pas mort, mais semblait sous le chocs, ces retrouvailles n'étaient pas ce qu'elles auraient dû être, l'amitié, l'amour puis ensuite ???

La belle premièrement n'adressa aucun mot a Ercih, elle l'avait blessé, mais ce n'était rien, elle savait qu'il possédait un cosmos colossal et une volonté indomptable ce coup n'était rien quant à lui il ignorait ce qu'elle était devens, voir couler le sang pour elle n'était devenu qu'un jeu, un jeu ou Ercih devenait le principal personnage, agissant comme de rien été la jeune femme s'asseya au côté d'Ercih, elle oublia ces vingts ans passé à ces côtés et plaça seulement une phrase:

Ca faisait longtemps, que devient tu ?


La brise qui soufflait alors semblait disparaître tout comme le craquement des branches sous le poids de la faune, Elèna tourna dos au passé, pourtant elle se jura de tuer son père aujourd'hui même...
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12648
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Oct - 21:49
Une douleur dans l'estomac ? Non au niveau du coeur, la blessure externe qu'avait infligé Elèna à l'ex God Warrior n'était rien comparé à la blessure interne qu'il avait désormais, il se laissa tomber lourdement sur le sol laissant son sang ce geler sur le sol glacé, la brise n'était plus, la faune même semblait en cet instant disparaître tout comme la flamme cosmique de l'ancien porteur d'Epsilon, il ce mourait peu à peu espérant rejoindre la véritable Elèna qu'il pu voir mourir ce jour ci funeste.

Il entendit la voie de sa belle une dernière foie avant de tomber dans un profond sommeil, un sommeil lourd, mais court, puisque quelques secondes à peine s'écoulèrent avant que n'eut lieu l'appel de la forêt, la meute de Kana, les loups qui autrefois avaient accompagné le duo dans toutes ces épreuves vinrent à la rencontre des deux protagonistes, Ercih ré-ouvri les yeux aux premiers hurlements, il saisissa de la neige qu'il mit sur sa plaie pour aider la cicatrisation, il resta au sol un instant regardant chaque membres de la meute individuellement.

C'est .. bien elle ?

L'oeil du loup ne pouvait avoir faux, Ercih compris qu'il s'agissait bien d'Elèna, elle avait changé, évolué, mais c'était bien elle, lorsque les loups ce mirent à chanter Ercih s'asseya aux côtés d'Elèna, il garda une main remplit de neige sur sa plaie et ignora la phrase dite par celle-ci elle ne pouvait ignorer leur passer commun, le jeune homme lui devait la vie et il ne pouvait oublier ceci.

Je... je refuse de croire que tu ai oublié, tu est Elèna, tu m'as tiré de l'enfers aux côtés de Kana, tu m'as sauvé à maintes reprises je te dois la vie... Je refuse de croire que tu est la même personne que t'est il arrivée depuis « nôtre mort ». Ton père vie en nous pensant défunts, peut être devons nous en terminer avec cette histoire et se de manière définitive. Qu'en pense tu ?

Il y eut un moment de silence, la jeune femme qui resta de marbre ne dit un mot Ercih poursuivit alors.

Beaucoup de choses se son passé depuis cette chute, j'ai perdu la mémoire et avait jusqu'à y à quelques semaines oublié même mon nom, je t'ai également oublié puis j'ai réussi à retrouver la mémoire grâce à Kana notre amie commune.

Aucun mot ne sortie de la bouche de la jeune femme elle ne bougeât pas ignorant les propos d'Ercih qui laissa le temps d'un instant son impatience reprendre le dessus, un mensonge ferait sûrement réagir Elèna.

J'ai quelque chose à te dire, ton père est vivant... Kana a sentie sa trace il y a quelques jours et je suis arrivé sur les lieux trop tard, il était parti laissant dans une marre de sang cette louve qui était notre point de repère commun par le passé, je n'ai rien pus faire...

Le chant des loups était terminé, la meute s'asseya autour du duo fixant les deux personnes en les percent du regard, la suite s'annoncer prometteuse et dangereuse, puisqu'Elèna révéla enfin sa nouvelle identité.


Dernière édition par Ercih le Jeu 16 Oct - 22:50, édité 1 fois
avatar
Elèna.

Date d'inscription : 17/07/2014
Nombre de messages : 138
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Oct - 22:46
Alors que les loups ce mirent à chanter, la belle blonde pensa à Kana, mais comment pensé à elle tout en allant de l'avant devait elle tout renier ? Etait-ce là son fardeau en tant que porteuse de l'anima de Cadmos ? La jeune femme ce posait de multiple questions qui restaient pourtant sans réponses la principal étant comment aller de l'avant et oublié un passé si douloureux ? Elle écouta le chant des loups qui la transpercèrent de leurs yeux jaunes, elle ce sentie ridicule un instant puis compris qu'elle avait un choix à faire, elle écouta d'une oreille le monologue de son ancien amant puis garda son attention à cette réflexion qu'elle se faisait. « Renouer avec le passer et risquer de compromettre mon avenir ? « En se posant seulement cette question une douleur à la poitrine ce fit ressentir comme si l'âme que son coeur « hébergé » refuser simplement cette pensée elle eut un flash du jour fatidique, le jour du commencement et de la fin :

Flash-back :

Canon sur la tempe, le père d'Elèna ordonna à Ercih de se jeter d'une falaise afin d'épargner la belle, chose faite, la louve au croissant de lune prie le même chemin pour sortir de l'eau le corps pour mort du jeune homme qui durant sa chute put entendre un coup de feu émaner du haut de la falaise, celui-ci devint d'ailleurs amnésique à la suite de cet événement. Quand à Elèna elle venait de se faire tirer dessus par son père un tire mortel pour tout humain, mais pas pour un éveillé puisqu'en elle sommeillait l'âme du Berserker de Cadmos :

Je t'offre une chance de vivre, ceci peut devenir illusion ou être réalité selon mon bon vouloir, si tu acceptes de vivre tu dois choisir l'exil, tu resteras morte aux yeux que tu aimes, mais vivra comme une guerrière redoutable, tes souvenirs resterons telle qu'elle et un jour tu pourras être amené à faire face à ce passé... Si tu souhaites refuse, je t'offrirais une mort douce, sache qu'en acceptant tu choisiras une voie qui t'amènera vers de nombreuses aventures tu ne pourras pas revenir en arrière et tu devras te détacher des tiens, ceci peut être le commencement d'une nouvelle vie et la fin de celle-ci.

En acceptant ceci et en fusionnant avec l'âme du Berserker la belle c'était lié au seigneur Arès et par conséquent n'avait le droit de vivre avec son passé, en effet chez les Berzerkers vivre avec son passé était faire preuve de faiblesse et si Elèna devait renouer des liens avec Ercih cela voulais dire qu'elle ne méritait pas le titre de seigneur de guerre. C'est depuis cette promesse qu'elle fit le serment de ne plus revoir Ercih pour ne pas céder et vivre comme tout autre...

Fin du flash-back

Lorsqu'elle entendit parler de l'amnésie qu'il eut elle soupira légèrement, ce demandant pourquoi elle n'a pas eu la chance d'oublier simplement son passé, elle ne répondit quand même pas elle en avait assez, si Ercih voulez renouer ne serait-ce qu'un lien amical il lui fallait juste parler de l'avenir, la belle blonde ne pouvait parler du passer et se montrer faible, ce qui été derrière devait y rester c'était simple pourtant lorsqu'elle entendie parler de la mort de Kana, la jeune blonde perdit son calme, Kana et Ercih étaient les seuls qui comptaient aux yeux d'Elèna, fallait dire que depuis qu'elle était devenue une « autre » son affection envers tout autres hommes semblait avoir diminuée et il semblait qu'il en était de même pour Ercih au vût de son attitude par contre Kana c'était autre chose.

Ce levant brusquement la jeune blonde transperça du regard l'ancien guerrier d'Odin, elle le défié aujourd'hui et à cet instant, le cosmos rougeâtre de la belle ne tarda pas à l'envelopper, son anima la rejoignie en une fraction de seconde et vint couvrir l'ensemble de son corps, son visage même fut recouvert par l'armure grisâtre de la fière guerrière de Cadmos, c'est de sa lance qu'elle pointa son ancien amis en lui avouant pourquoi ce changement si soudain .


Ton aura... Ton cosmos... Ercih tu est devenu un guerrier d'Odin je ne me trompe pas ? Alors comment ce fait il que tu n'est pas put protéger Kana d'un simple mortel ? Les guerriers des dieux scandinaves sont ils faibles aux points de laisser leurs proches mourir ? Déjà enfant tu n'as rien pus faire pour moi, mais à ce stade je ne peux comprendre comment tu a pus perdre Kana. Tu a voulu parler du passé, j'ai voulu croire en notre avenir, je vais aujourd'hui mettre un terme à notre histoire passée et tirer un trait sur ces vingt dernières années.

Un frisson parcourut alors la belle, l'âme du Berserker qui partagé ce corps ce jouissait de la situation, elle était enfin prêtre et digne de porter cette armure, elle qui n'avait que peu d'expérience aux combats auraient le savoir des anciens porteurs, un savoir assez grand pour tenir tête aux plus grands guerriers.

Moi Elèna, Berserker d'Ares et porteuse de l'anima de Cadmos te défis, sache que je ne vient pas au nom de mon dieu, je suis ici seulement pour mettre un terme à mon passé, nos actions à tous deux n'impacterons nullement les relations neutres de nos nations et tu prêt Ercih ?

Avant même lui laissant le temps d'appeler son armure qu'elle balaya la zone de sa lance, une bourrasque balaya quelques arbres et fit fuir les loups, elle ne voulait pas toucher la faune, sa seule cible était Ercih, il ne fallut que quelques secondes pour créer de multiples armes autour du guerrier, lance, faux, couteaux, épée, marteaux et autres étaient suspendus au-dessus du jeune homme, une partie de ces armes n'étaient qu'illusion, l'autre partie réalité.

D'un claquement de doigt elle laissa chaque armes s'abatre sur son ancien amis, Elèna malgré cette douleur qu'elle ressentait dans le coeur avait choisi l'avenir et c'est Sparte qui serait sa patrie, pour devenir plus forte il lui fallait mettre un terme à son passé, tuer Ercih et son père...


Tu dois payer pour Kana... Ercih !!!!!

Elle envoya alors sa lance en direction de sa cible voulant transpercer celui-ci, pour elle la victoire était certaine était-ce la fin du guerrier sans armure ?
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12648
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Oct - 23:39
Réaction quelques peu surprenante, là était le mot qui convenait le mieux, la douce et sensible Elèna n'était définitivement plus, d'ailleurs elle était devenue une éveillé, elle transperçât du regard l'ancien porteur d'Odin et « invoqua » une armure, celle des Berserkers d'Arès, Ercih n'en avait pas encore rencontré et d'ailleurs aux dernières nouvelles Arès n'était plus depuis un moment déjà, que c'était il passé ? Il devait en informer la déesse de la vie c'était là son devoir, enfin il le ferait quand il en aurait le temps puisqu'un défis venait de lui être lancé, a porteuse de Cadmos semblait vouloir en découdre, le jeune homme compris le changement de comportement d'Elèna, il avait lu dans les livres du royaume quelques ouvrages concernant Arès et ces hommes, les Berserkers sont fait pour le combat et devienne plus fort à chaque adversaire vaincus, ce combat serait sûrement rude, Elèna qui était déjà rapide et agile avant d'être éveillé devait sûrement avoir accru ces capacités aujourd'hui...

Bien entendus Alioth accepta le défi, il n'aurait jamais crus un jour lutter contre celle qu'il aime, le masque qui cachait son visage aida le jeune homme à voir celle-ci en ennemis, puis de toute façon s'il voulait vivre il devait se battre, il n'avoua pas avoir menti immédiatement voulant tester la force d'Elèna...

Le premier problème était déjà dû aux faites qu'il dut venir rapidement sur les lieux en effet son adversaire avait déjà décelé le niveau de sa cosmo énergie témoignant de son expérience au combat, le soucis étant même s'il était ancien guerrier divin aujourd'hui Alioth était un solitaire, un protecteur d'Asgard, un formateur, mais sans armure... Pourtant il ne recula pas lorsque la bourrasque balaya la zone, il sourit heureux de ne pas avoir à retenir ces coups, ces compagnons loups partis, il pouvait ce défoulé.

Tu as bien deviné je suis bien un guerrier divin enfin j'étais, si ta façon de mettre un terme au passé et de m'ôter la vie alors essaye donc, je ne me laisserais pas faire et tenterais de faire de même en retour, si tu me bats aujourd'hui alors seul le futur importera puisque tu auras détruit tes souvenirs avec moi, si je l'emporte, tu devras admettre que les sentiments passés sont encore une force aujourd'hui. Et cette péripétie de notre histoire comme tu le souhaites ne concerne que nous, les Berserkers et guerriers divins n'ont rien à voir avec ce conflit qui ne concerne que nous... ton père ... et Kana ...

A peine eut il fini sa phrase qu'il sentit le cosmos de la belle augmenter, il n'eut envis de perdre ce combat le soucis étant qu'il ne possédait pas d'armure, il se mit alors à chanter telle un loup, créant de son chant une barrière invisible qui le séparé des armes qui apparaissaient devant lui, celle-ci d'ailleurs ne tardèrent pas à le taillader de toutes part, la barrière fut hélas rapidement détruite, Elèna en plus d'avoir pris l'initiative avait l'avantage, notamment lorsque sa lance transperça le bras d'Alioth le figent dans un épais conifère. Une gerbe de sang puis rien.

« Elle se met dans cet état pour Kana et ne ressent rien pour moi ... «

L'Alioth regretta un instant Epsilon, en effet le combat était bien mal partie, de son bras droit il enleva la lance qui était figée dans l'épaule gauche et la jeta derrière lui au moins, Elèna ne pouvait plus utiliser sa lance. Le bras gauche inutilisable et le faite que Kana ne soit pas là n'arranger pas les choses en effet il a défaut de son armure il aurait pu compter sur sa symbiose avec la louve pour s'en tirer, mais là. Il resta face à la guerrière un instant immobile réfléchissant sur une façon de riposter, il déploya alors son cosmos de façon incroyable tout en prenant parole !

Crois-tu vraiment que j'aurais laissé ton père tué Kana sans agir ? Je t'ai dit ça dans le but d'avoir une réaction de ta part et je suis plutôt surpris, Kana va bien et se trouve actuellement en sécurité, cependant notre duel ne peut s'achever par de simple mots, nous sommes hélas allés trop loin.

Les loups des steppes

Une fraction de secondes suffirent pour qu'Ercih puisse créer de multiple loups fantomatiques, tous de taille plus ou moins grande allant du lièvre à l'ours ne tardèrent pas à fondre en masse sur l'heure adversaire, les crocs des spectres tous comme les griffes ne tardèrent pas à pourfendre certaines parties de l'armure d'Elèna, insensible à la douleur les ectoplasmes ont pour ordres de s'acharner sur leur adversaire et c'est ce qu'il firent puisqu'au bout de quelques secondes qui devaient en parraître plus pour la jeune femme c'est dans une marre de sang qu'elle fut retrouvée, cependant elle semblait encore apte à en découdre, Alioth ne pouvait l'affronter au corps-à-corps c'était bien trop risqué, il resta donc là mettant son bras indemne en avant, s'il ne parvenait pas à se défendre de la prochaine attaque d'Elèna alors il en serait fini de lui...
avatar
Elèna.

Date d'inscription : 17/07/2014
Nombre de messages : 138
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Oct - 0:22
C'était donc bien un ancien guerrier divin le savoir que partager cette armure avait permis à la belle d'avoir juste, enfin qu'y aurait il d'honnorable de vaincre un adversaire incapable de se battre, sans armure il était comme un agneau, cependant l'agneau était d'accord pour défier le loup, d'ailleurs il survécut à la jolie lance de Cadmos, cela voulait dire qu'il était digne de mourir en fière représentant d'Odin, quoi qu'il en soit Elèna n'eut le temps de l'attaquer elle eut un léger choc lorsqu'il lui avoua avoir menti au sujet de Kana, mais elle n'en fit pas tout un plat elle était plutôt heureuse à vrai dire cette nouvelle la ravie et Ercih voulait toujours se battre... Pour elle hors de question de revenir en arrière un combat commencé doit être finis.

Lorsqu'elle ressentie le cosmos d'Alioth se dévellopper la jeune femme vint garder le regard fixe sur les yeux de l'homme loups, elle n'agissa pas croyant son armure capable de résister aux premiers ectoplasme ce n'est qu'à la venue des plus grands qu'elle esquiva, mais la meute semblait affamé et les crocs ne tardèrent pas à transpercer son armure.

« Merde.. »

Une blessure au visage énerva particulièrement Elèna elle se demandait ce qu'Adam et Nayru penserait en la voyant ainsi après tout c'était elle qui avait l'apparence la plus fragile parmis ces confrères récemment ré-incarné, et pourtant c'était elle la première à baigner dans le sang. Lorsque l'assaut fut finis elle gisa de courtes secondes sur le sol baignant dans son sang elle se mit à rire telle une folle, elle ôta son casque un instant puis étala le sang qui était sur le sol sur son visage, l'âme du Berserker et la belle ne faisait qu'un justifiant donc cette phrase :

Celà fait des années que je n'y avait goûté, donne m'en plus, tu veux ?!

Elle remit alors son casque et refit face à Ercih, cependant concsiente désormmais que même sans armure il pouvait rivaliser elle décida d'attaquer fort et d'en finir pour de bon.

Drain de vie

Levant un bras en l'air elle créât un léger vent qui traversa Ercih, un frisson parcourut son corps, sa vie fut drainé, son sang quelques sois son groupe ne tarda pas à se mélanger à celui d'Elèna, bien entendus les globules particuliers de la belle éliminèrent toutes maladies potentiels avant de la régénérer ce n'est qu'après ça quelle fit appel à un des cauchemar du royaume, un monstre qui fut vaincus par Siegfried autrefois, le légendaire Fafnir, en effet bien que celui que créât la belle était moin puissant que celui de la mythologie il était bien là imposant par sa masse tout comme par la force qu'il pouvait dégager, la guerrière au visage masqué ne tarda pas à monter sur le dos du dragon ailé, ce protègent d'éventuelle attaques adverses, elle laissa le dragon prendre son envol et reculer un peu, le monstre laissa s'échapper un grondement qui pétrifia de peur la faune environnante, certes la bête n'était pas celle de la mythologie, mais elle ferait trembler les quelques personnes ce trouvant dans les environs, Ercih était à la merci d'Elèna.

Puisse tu renaîtres et revenir à mes côtés Ercih.

Une larme s'échappa du casque de l'anima de Cadmos puis eu lieu la destruction d'une partie de la forêt d'Epsilon.

Déflagration :

En effet une flammèche sortie du nez du dragon, ce n'était rien si ce n'est pour les deux sapins situés dessous, puisqu'en effet le dragon concentrer en lui une véritable fournaise qu'il envoya directement sur Ercih, n'épargnant hélas pas la flore et la faune qui n'avait quitté les lieux la fournaise dégagée par la gueule du monstre balaya tout sur plusieurs centaines de mètres, le feu était dirigé sur Ercih, mais certaines flammes avaient fait ravages ailleurs, quand aux jeunes homme il ne restait surement plus rien désormais quoi qu'un miracle pourrait peut-être avoir lieu ? Pour avoir longtemps connus ces terres Elèna ne cria pas victoire, Ercih était déterminé et l'avait montré, elle resta donc sur sa « monture » craignant une riposte s'il avait survécu, mais comment survivre à cela sans une intervention divine ?
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12648
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Oct - 11:53
« Au moins elle ne salie pas la réputation des Berserkers » pensa l'Alioth en la voyant heureuse de baigner dans son sang fallait dire que les forces d'Arès étaient réputés pour avoir le goût du combat et apprécier le sang, la porteuse de Cadmos en était la preuve pour justifier cela elle draina même la vie du guerrier qui fut totalement impuissant, le frisson qui lui parcourut le corps accentua d'ailleurs la douleur à son épaule, fallait dire que la lance d'Elèna n'était pas une arme anodine.

La guerrière d'Arès n'en avait pas fini, elle révéla d'ailleurs un terrifiant pouvoir qui lui permit d'invoquer un monstre issus de la mythologie nordique, Fanfir, le dragon qui avait été vaincus par Siegfried, un léger frisson parcourut Alioth, il savait que l'animal en question n'était pas le vrai qu'il était créé par l'imagination loufoque de son « amie » mais aller jusque là n'était-ce pas de la folie ? En effet Elèna avait combiner son savoir sur la mythologie scandinave à ces dons offert par les pouvoirs de son anima.

« Quel plaie... Cette foie ça vas être dure de sans sortir... »

L'idéal aurait été d'atteindre directement la jeune femme qui était sur le dragon, mais comment ? Voulant prendre l'initiative avant qu'il ne soit trop tard Ercih déploya sa cosmo énergie et tenta d'attaquer :

Le souffle du loup :


De la bouche de l'ancien porteur d'Epsilon sortie un puissant vent, celui-ci déracina les arbres ce situant entre lui et son adversaire, mais n'eut le temps d'atteindre sa cible puisqu'un jet de flamme sortie de la bouge du monstre et vint atteindre le jeune homme. Tout d'abord, Ercih put ressentir ce qu'était le désespoir et compris qu'il ne reverrait plus ces véritables amis, ceux qui étaient présents depuis qu'il eu le titre de protecteur d'Asgard, Freyja, Kana, Andrew, ou encore les jeunes qu'il formait aux camps, que deviendrait-ils ?

Le guerrier aux cheveux bleueq déploya alors sa cosmo énergie et déploya un cosmos glacial, plus froid encore que les blizzards hivernal du royaume, il gela même une partie des flammes du dragon, quand au reste il fut inefficace et sembla disparaître sur une forme peu commune, en effet situé là entre Ercih et Elèna l'amure divine de Zeta Prime, celle-ci brillante comme jamais ne tarda pas à se poser sur Ercih et recouvrir tout son corps, le jeune homme ce sentit revivre, par son cosmos il put geler les flammèches encore allumées et re-geler la nature dévasté, il fixa donc Elèna un instant et par la brise qu'il dégagé par son septième sens pus transformer le « monstre « en un bloc de glace qui s'écrasa au sol :

Shadow Tiger Clow


Ercih à vive allure ce précipita vers la jeune femme qui tombait sur le sol, avant même de la laisser poser pied à terre il vint frapper plusieurs fois celle-ci dans l'estomac, une dizaine de coups vifs et successifs qui firent craquer l'armure grisâtre pour laisser place à la chaire rougeâtre d'Elèna, Ercih s'il le souhaitait pouvait en finir, mais sa ne valait plus la peine, il venait de tourner dos au passé et irait de l'avant tout comme elle.

Il attrapa donc la jeune femme et l'adossa à un arbre, le combat aurait pu continuer, mais cela était inutile, l'un deux mourrait ou les deux d'ailleurs et pour rien puisqu'au fond les deux protagonistes s'appréciaient, mais par leurs devoirs respectifs feraient abstraction de leur passés pour aller de l'avant.

Elèna, ce combat nous mènera nulle part, je vais aller de l'avant également soit en sûre, quand à ton père, il est au palais, enfermé et va payer pour ses crimes soit en sûr.


Un sourire amical puis une main tendue, il ne la voyait plus comme la faible femme qu'il devait protéger, mais comme la redoutable guerrière qu'elle était devenue. Quand à lui désormmait il irait de l'avant en tant que porteur de l'armure de Zeta Prime.

« Ercih, tu as une foie de plus prouver ta bravoure, Epsilon ne t'a pas quitté car tu ne la mérité plus, ton ancienne étoile protectrice a resentis qu'un de tes disciples avait d'avantage besoin d'elle qu'elle de toi, on ne choisit pas son armure c'est elle-même qui choisit son porteur, en tant que Zeta Prime tu as la liberté que tu as toujours désiré tout en conservant tes devoirs envers le royaume, tu peux agir à ta guise tant que c'est pour le bien de nos terres, Ercih d'Alioth, fidèle servant du royaume d'Asgard, les dieux ne t'on pas mit de côté, la déesse de la vie ta déjà tout dit ton destin est déjà scellé... «


La voie disparût alors, Ercih reconnus celle d'Odin, il eut une pensée pour chacun de ces disciple ce demandant vers lequel irait Epsilon, il y en n'avait en effet un qui se démarquer... oui un futur porteur de saphir bien prometteur.

L'homme bien que grièvement blessé esquissa un sourire à Elèna il était tant pour elle d'accepter la situation et de repartir dans le domaine d'Arès, Ercih ne la questionna d'ailleurs pas à ce sujet tenant parole sur le faites qu'il garderait cette rencontre pour lui, de toute façon il savait qu'il la reverrait tôt ou tard.
avatar
Elèna.

Date d'inscription : 17/07/2014
Nombre de messages : 138
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Oct - 12:28
Lorsque l'armure des dieux vint recouvrir son compagnon la guerrière d'Arès esquissa un sourire le combat n'en serait que mieux, d'ailleurs le retournement de situation qui eut lieu vint montrer l'immense talent et la volonté de fer d'Alioth, Fanfir fut vaincus quand à la belle, elle n'eut le temps de se ressaisir que le loup des steppes vint détruire son armure la frappent multes fois dans l'estomac, le guerrier divin était de retour, son niveau dépassé celui d'Eléna elle due le reconnaitre, il avait le dessus au moin à cet instant ceci finis il aida la belle à s'asseoir tendis qu'il la convainc de cesser ce stupide combat et il y parvint.

Le plus puissant des dieux scandinaves fit d'ailleurs par de sa présence, imposante, Elèna ne dit un mot laissant Ercih réfléchir à la situation, elle fit de même comprenant qu'elle n'avait plus rien à faire ici elle accepta d'échanger la poignet de main avec son ancien amant, qui était désormais aujourd'hui un rival.

Bien, ce combat ne sert plus à rien si mon père est effectivement au palais alors je n'ai plus rien à faire ici, j'espère que nos chemins vons se recroiser et qu'un jour peut être nous redeviendrons amis, si tu le peux viens me voir à Sparte... Ce n'est pas un adieu Ercih.


L'anima de la belle disparut alors partant comme elle était venu elle s'éloigna titubant elle entama le long voyage qui la ramènerait à Sparte...

=> Retour à Sparte ^^
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Le mal du pays.