Owain
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
OwainChevalier d'Or du Taureau
Chevalier d'Or du Taureau

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 4457
Age : 31
Autres comptes : Daphnae et Beldur

Sur les traces de Rome ( première partie ) [FB libre] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Sur les traces de Rome ( première partie ) [FB libre] 201195horloge225.10.14 11:41
[Sanctuaire – Avril 2015]


Un serviteur courrait vers le temple du Taureau, cherchant son gardien avec frénésie. Il trouva celui-si en train de bricoler une moto, sans comprendre pourquoi il le faisait. Pour le pas surprendre le Taureau, le serviteur s'annonça, avant de s'avancer. Il venait de l'entrée du Sanctuaire, où des gardes lui avaient dit de remettre un courrier au chevalier de la seconde maison. D'après ce qu'il avait entendu des gardes, le courrier venait lui même d'un habitant de Rodorio, qui venait de le recevoir. Sans plus attendre, Ephraem se releva pour prendre des mains le courrier en question. La lettre était faite d'un papier assez ancien, surement une vielle enveloppe du XVIII ième siècle. En guise d'adresse, était inscrit: '' A l'intention du chevalier d'or du Taureau, Ephraem VAMALIAL DIVINATUS ''. S'interrogeant sur qui pouvait connaître l'ancien nom de sa famille, le chevalier retourna l'enveloppe, pour y voir un cachet de cire, avec une couronne de laurier en imprimé. Sans plus attendre, le Taureau décolla le cachet et en sortie la lettre, écrite sur un papier aussi vieux que l'enveloppe.


'' Cher Chevalier,
vous ne reconnaîtrez pas directement cette missive, mais nous nous connaissons déjà. Je suis le conservateur du musée de Florence et un vieille ami de votre défunt père.


Je vous envoie ce courrier, car je sais à quel point, dans votre enfance, vous aimiez l'histoire. Et je viens de trouver quelque chose qui vous plaira surement. J'ai ici, près de moi, une carte indiquant les passages secrets et les lieux inconnus de la Rome antique. Si vous êtes toujours intéressé par cette mythologie, je pense que cette carte vous plaira. Pour ma part, je suis trop vieux maintenant pour m'aventurer dans les catacombes. Mais ce n'est pas la même chose pour vous, qui êtes jeune et de plus, devenu un gardien de la mythologie et des légendes.


Si cela vous intéresse, vous pourrais me trouver tous les jours au musée.


Sincèrement, un vieil ami de la famille. ''


Sans en demander plus, le chevalier chassa de sa main le serviteur. Il prépara un sac de voyage avec juste le nécessaire et attrapa sa box, qui s'ouvrit rapidement, pour y ranger l'armure. Le Taureau descendit ensuite les marches du Sanctuaire, pour récupérer sa Harley et partir rapidement, sans laisser de message à quiconque.


[Florence]


Sans même avoir donné le nom du musée, Ephraem savait lequel il devait aller voir. Il se dirigea donc vers celui-si, installant sa moto et ses bagages dans l'ancienne demeure familial. Le chevalier ne tarda pas longtemps pour récupérer la carte au près du conservateur, repérant directement l'emblème impérial sur la carte. D'après le vieil homme, la carte aurait était tracé pas Brutus en personne. Mais il ne pouvait pas en être sur. Se dépêchant de voir tout ses secrets en vrai, Ephraem récupéra ses affaires et reparti pour Rome, sa ville natale.


[Rome]


Installant ses affaires chez lui, le Taureau se dirigea vers le colisée, l'un des lieux les plus mythiques de Rome, mais aussi le plus touristique. C'est donc avec une partie de la carte en tête, que le chevalier fit le tour de l'édifice, se fondant dans le flot de touriste.

[hrp: si quelqu'un veut venir, il est le bien venu ^^ cela lui comptera comme un FB normal Smile]
Owain
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
OwainChevalier d'Or du Taureau
Chevalier d'Or du Taureau

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 4457
Age : 31
Autres comptes : Daphnae et Beldur

Sur les traces de Rome ( première partie ) [FB libre] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Sur les traces de Rome ( première partie ) [FB libre] 201195horloge228.10.14 17:04
Ayant repéré ce qu'il cherchait, Ephraem se dirigea vers ce qui ressemblait beaucoup à une entrée secrète. Mais il n'aurait jamais deviné qu'elle en était une, s'il n'avait pas vu les plans juste avant. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à ouvrir cette entrée, sans être vu par les gardiens du monument. Posant sa main sur la paroi, le chevalier laissa la matière noire s'insinuer dans la pierre, cherchant les contours de l'entrée. Une fois les contours définis, la matière continua de chercher le ou les blocs pouvant bouger et servant de serrure. Le Taureau repéra ainsi quatre blocs de pierres, qui devaient pouvoir être pousser sans problème. Poussant alors, une première pierre, en haut à gauche de l'entrée, le chevalier pu entendre un bruit sourd, celui de quelque chose de lourd et lointain se déplaçant, suivi d'un petit déclic, juste au niveau de l'entrée. Le temps de réponse entre l'appui et le déclic était plutôt court pour un système antique. Mais après tout, les Romains étaient connu pour leurs ingéniosités à cette époque là. Ephraem poussa ensuite la pierre se trouvant en haut à droite, une fois encore, le bruit sourd se fit entendre, mais cette fois si, le déclic était différent, comme un verrou qui se fermait.


- Bon... ça veux dire qu'il faut bouger les pierres dans un certain ordre, sinon, la masse que j'entends au loin reprend sa place initiale et n'ouvre pas la porte... Et je sais aussi, que la première pierre est celle du haut à gauche. OK c'est parti !


Le chevalier poussa une seconde fois la première pierre. Le bruit sourd et le déclic se firent une nouvelle fois entendre. Il essaya ensuite la pierre la plus basse, qui se révéla la bonne, puisque le déclic retenti une nouvelle fois. Décidant de pousser sur la pierre centrale, le Taureau ne pu que constater, qu'il devait tout refaire depuis le début.


- Plutôt simple maintenant, mais je pense qu'à l'époque où le système a était conçut, la ville faisait moins de bruit et l'épaisseur séparant la chaussée et le contre poids devait être moins important. Allez, on y retourne pour un dernier tour.


Sans plus attendre, Ephraem poussa les pierres une à une. D'abord celle du haut à gauche, suivi de celle tout en bas. Il poussa ensuite la pierre du haut à droite, pour finir par la pierre centrale. Le déclic final n'était pas très bruyant et le léger mouvement de la pierre n'inquiéta pas le chevalier. En revanche, il s'étendait à ce que l'entrée s'ouvre complètement, mais à la place, seul un entrebâillement avait fait son apparition. Regardant une nouvelle fois autour de lui, le Taureau poussa la porte de pierre, avant de rentrer dans le sous terrain et refermer derrière lui. Il sorti alors une lampe torche, ayant troqué sa box pour un sac à dos.
Owain
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
OwainChevalier d'Or du Taureau
Chevalier d'Or du Taureau

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 4457
Age : 31
Autres comptes : Daphnae et Beldur

Sur les traces de Rome ( première partie ) [FB libre] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Sur les traces de Rome ( première partie ) [FB libre] 201195horloge231.10.14 14:20
Cela faisait déjà quelques heures qu'Ephraem avançait dans l'étroit tunnel. Mais toujours rien, pas même un piège. Il pouvait se repérer à l'aide de la carte, qui était extrêmement précise, à l'échelle prêt. Cependant, les tunnels étaient immenses et parcourrais la ville entière, et le chevalier devait souvent faire demi tour, à cause d'une zone effondrait. Le Taureau avait trouvé pas mal de squelette dans les sous sols de Rome et avait vite compris qu'à l'exception de Brutus, tout les esclaves et hommes de science qui avaient servi ou aidé à construire les cavités, étaient restés enfermé ici pour l'éternité. Alors qu'il était perdu dans ses pensées, imaginant ce que Brutus avait fait pour bâtir un réseau aussi immense, pour cacher quelque chose qui devait être plus précieux que la vie de millier d'hommes, le chevalier tomba de nouveau devant un tunnel bouché. En revanche, cette fois si, il s'intéressa beaucoup au squelette qui était à moitié sous les gravas. Les tissus étaient certes en lambeaux, mais il était sur qu'ils ne provenaient pas de l'antiquité.


- Voyons ça de plus près... une tenue d'archéologue, datant du XVIII ième il me semble... donc le trésor n'y est peut être plus. Avançons quand même, on ne sait jamais.


Reprenant son chemin, toujours suivant la carte qu'il avait dans les mains, le Taureau se dirigeait vers le trésor de Brutus. Alors que le chevalier pensait arriver devant le dernier couloir menant à la salle principale, il tomba face à un mur.


- Bah tiens, c'était trop facile de juste passer un labyrinthe avec une carte en mains... et je présume que si j'essaie de faire péter ce mur, tout va me tomber dessus...


Ephraem analysa la surface de la pierre, pour y trouver les même blocs qu'à l'entrée. D'instinct, il poussa donc les blocs dans le même ordre que la première fois. C'est donc sans surprise, qu'il pu pousser le bloque de pierre et ainsi accéder au long couloir, qui était la dernière ligne droite vers le trésor. En posant ses yeux sur le sol, le chevalier comprit que la zone avait était piégé, mais visiblement, les corps jonchant les dalles, ainsi que les flèches se trouvant un peu partout, montraient qu'ils avaient étaient activés. Se disant qu'il pouvait passer sans crainte, le Taureau avança à vive allure. Mais en posant son pied à deux mètres de l'entrée, il dû esquiver un carreau, qui aurait pu se planter dans son crâne.


- Celui qui a installé ces pièges était pas bête, le système se recharge tout seul, pour continuer à fonctionner... et en plus, il fonctionne toujours après autant d'année... loin d'être un idiot, mais alors très loin.


Décida d'avancer tête baisée, le chevalier se mit à courir, utilisant une faible dose de gravité devant lui, pour déclencher les pièges quelques secondes avant son passage et ainsi ne prendre aucun risque. Ephraem était enfin devant la morte en acier forgé de l'antiquité. Une porte lourde, qui avait dû être portée par dix hommes pour la faire venir jusqu'ici et qui devait surement avoir besoin d'autant pour l'ouvrir. Malgré le poids de la porte, le Taureau pu la pousser sans difficulté et ainsi accéder à la salle tant attendue. Malheureusement, la salle était entièrement vide, aucune trace de trésor ou autre. À l'exception d'un petit coffre de bois, beaucoup plus ressent que les fondations. S'approchant doucement, même s'il n'y avait aucun cadavre dans cette pièce, le chevalier examina le coffre. La boîte n'avait aucune serrure, ni aucun piège. Et en l'ouvrant, le Saint pu y trouver une lettre manuscrite, qu'il lu aussitôt.


'' Nous sommes les descendant de Romulus, fondateur de la grande Rome. De notre expédition, pour retrouver le trésor volé par Brutus, il ne reste plus que nous six. Nous sommes les dernier de la ligné de Romulus, du moins, une partie. Par sécurité, seul un descendant de Romulus pourra trouver le trésor que nous avons caché. Pour se faire, cinq d'entre nous sont partie dans le monde, emportant une clé avec eux. Les cinq clés sont nécessaire pour ouvrir le coffre. Quand au coffre, c'est moi qui le garderai chez moi, à l'abri de tous, en utilisant toute la force qu'il faudra, pour que le coffre reste en sécurité avec ses gardiens. Pour trouver le coffre, la méthode sera simple, il suffira que le descendant de Romulus rejoignent ma maison, la maison de l'ancêtre que je serai pour lui. En indice, la sortie secrète de cette salle, mène directement à une de mes dépendances. Pour les clés, le trajet est simple, chaque membre est partie sur un continent différent de celui si.

Bonne chance descendant de Romulus et que tes ancêtres guident tes pas et ton poing. ''


- Et bien... je sais pas qui était c'est gars, mais ils ont pas de chance que ce soit moi qui trouve le message.


Le chevalier rangea la lettre dans son sac, avant de chercher l'issue secrète. Il ne mit pas longtemps à la trouver, ni même à l'ouvrir, le système étant le même que précédemment. En revanche, il fut surprit de reconnaître les murs de l'escalier qu'il commençait à monter. Combien de fois avait-il descendu ces marches en essayant de trouver un passage pour échapper à la colère de son père ? Ephraem avait perdu le compte, mais il reconnaissait les murs de la maison qui l'avait vu grandir. Il était chez lui, là où il avait laissé sa box quelques heures plus tôt.


- Je suis donc... un descendant de Romulus ?


- Et oui jeune homme, plus digne que votre père ne l'a était.


Ephraem se retourna, pour faire face à l'homme qui venait de parler. Il s'agissait du conservateur de Florence, qui était venu le voir, tout en restant discret.


- Tout comme toi, je suis un descendant de Romulus. En revanche, je ne suis plus très jeune et il me reste peu de temps à vivre. Mais je vais te donner un nouvel indice, le seul que j'ai en ma possession. L'une des clés est détenue par mon ancêtre, il est sur le continent africain. Oui, je connais le contenu de la lettre, elle a était transmise de génération en génération par mes ancêtres. Mais je suis le dernier de ma ligné. En réalité, après ma mort, tu seras le dernier descendant de Romulus. Alors part, va au Caire, trouve la clé, puis les quatre autres et récupères le trésor de Romulus.


Avant que le chevalier puisse dire quelque chose, l'homme était déjà parti, ne laissant qu'une pièce vide d'âme. La quête venait d'être lancé pour le Taureau, une quête qui le mènera sur les traces de son ancêtre, une quête pour prendre la place de Romulus.

[suite Sur les traces de Rome (seconde partie)]
Contenu sponsorisé


Sur les traces de Rome ( première partie ) [FB libre] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Sur les traces de Rome ( première partie ) [FB libre] 201195horloge2

Sur les traces de Rome ( première partie ) [FB libre]