avatar
En ligne
WolgornSpectre du Bourreau
Spectre du Bourreau

Date d'inscription : 14/01/2014
Nombre de messages : 763
Age : 23
Autres comptes : Reagan

Revenir en haut Aller en bas
13.11.14 18:56
Wolgorn avait rejoint la Cité de Dité après être réapparu devant la Demeure du Jugement, vagabondant à travers le monde souterrain à la recherche d'une solution à sa faiblesse. Il sillonnait maintenant les rues sombres et rougeoyantes de la ville infernale, plongé dans ses réflexions, se remettant peu à peu de ses émotions. Ses lésions rémanentes le faisaient toujours souffrir et rien ne pouvait l'apaisé. La mâchoire crispée, le Russe abaissa son regard vers le sol et se rendit compte que ses jambes tremblotaient. Avait-il peur ? L'angoisse et la honte de la défaite l'avaient donc marqué à ce point ? Agacé par cette marque de fébrilité indigne de sa fonction punitive, il se mordit la lèvre jusqu'au sang.

"Saloperies ! Arrêtez de trembler, je vous l'ordonne !" hurla-t-il.

L'Exécuteur, s'acharna sur ses jambes en leur appliquant des claques énergiques, mais rien à faire pour stopper les tremblements. Il ne restait qu'une chose pour supprimer cette sensation désagréable qui l'habitait : plus de douleur. La douleur était la seule chose qui pouvait réinjecter la rage du combat dans ses veines, lui donner un nouvel élan après avoir perdu la bataille. C'était aussi elle qui l'imprégnait en tant que Spectre du Bourreau, lui qui devait supporter toute la souffrance des damnés.

"HARYAAAAAAAAAAAAAAH !!"

Déterminé à se débarrasser de sa peur, il se mutila les cuisses -au niveau du vaste externe- en y plantant brusquement ses doigts. Ses nerfs se réveillèrent soudainement et une horrible décharge le parcourut tout entier. Wolgorn ne retint pas ses cris et se laissa aller à pleins poumons, se délestant du mieux qu'il pouvait de ce poids émotionnel. Les tremblements de frayeur laissèrent place à ceux octroyés par la souffrance et il se remit à marcher péniblement dans les ruelles de Dité.

Il atteignit au bout de quelques minutes une bastide, néanmoins différente de celle où il s'était frotté à Rogos. Au milieu de la place était érigé un calvaire et le Russe s'en approcha en traînant ses pieds, endolori. Il s'effondra sur le socle et contempla ensuite le Christ crucifié pour se concentrer sur autre chose que sa douleur. Non, il ne devait pas rejeter la douleur, en tant que Bourreau, il devait impérativement la faire sienne. L’Étoile de l'Exécution torturait les pécheurs pour les expurger de leurs fautes et délivrait la sentence capitale, il ne pouvait décemment fuir sa peine et celle des autres. Désormais, il avait une idée de ce qu'il pouvait faire pour devenir plus fort : extirper de son être ce qui lui était inutile et embrasser sa nature en tant que guerrier d'Hadès.
avatar
En ligne
WolgornSpectre du Bourreau
Spectre du Bourreau

Date d'inscription : 14/01/2014
Nombre de messages : 763
Age : 23
Autres comptes : Reagan

Revenir en haut Aller en bas
13.11.14 23:11
S'écoulant des cuisses de Wolgorn, le sang imprégna la roche volcanique de la bastide. Il s'appuya alors laborieusement sur le calvaire pour se remettre debout et ceci fait, se retourna pour s'y adosser. Pantelant, il se focalisait sur la souffrance qui courait à travers ses nerfs et tenta d'embraser son cosmos, aspiré par le combat et l'éprouvant voyage dans l'au-delà. Il était plus que lessivé et eut grande peine à réactiver sa faculté à user de son cosmos. La douleur l'avait passablement réveillé, mais difficile de se départir définitivement de cette sensation d'avoir les muscles en compote.

"Bordel..."
souffla le Bourreau.

Il prit ainsi une profonde inspiration, expira et se rétablit dans une posture plus assurée. Ses jambes lui faisaient un mal de chien maintenant, la douleur ne lui offrant pas encore assez de hargne et d'énergie pour brûler correctement son cosmos. L'Exécuteur se replongea dans ses pensées, s'ingéniant à élaborer une méthode pour s'approprier pleinement l'impulsion naissant de la souffrance. En fouillant dans les tréfonds de sa conscience et de son âme de Spectre, il trouva finalement la solution : attiser sa peine de telle manière qu'il inciterait son cosmos à s'embraser sous la pression. S'il n'arrivait pas à élever sa puissance bien au-delà du mal qu'il endurait, ce traitement de choc le rendrait fou et sa psyché y succomberait.

Au départ raide comme un piquet, il se mis alors en position de gainage, soumettant ses jambes blessées à une forte tension. Wolgorn fit cependant quelques exercices de respiration avant de passer aux choses sérieuses. Il chargea sa main droite d'une quantité de cosmos qu'il jugea acceptable puis il enfonça ses doigts dans son abdomen, injectant son énergie maléfique dans l'intégralité de son système organique. Il fallut peu de temps pour que le cosmos de l’Étoile Terrestre ne se répande dans la moindre parcelle de son corps et n'éveille chez lui un effroyable engrenage de douleur.

Un hurlement déchirant résonna au sein de la Cité de Dité et un pilier de cosmos démoniaque s'éleva depuis les bâtisses pourpres. L'épyderme du Bourreau devint rapidement aussi rouge que les briques de la ville et ses nerfs ainsi que ses veines étaient à fleur de peau, comme prêts à éclater. Sa masse musculaire s'hypertrophia, s'approchant de plus en plus du point de rupture. Il gueulait tout son saoul, couvrant de sa seule voix les lamentations des damnés portées par le vent. Wolgorn essayait désespérément de supplanter sa souffrance avec son cosmos, de lui répondre avec toujours plus d'affirmation, mais lorsqu'il faisait cela, elle augmentait avec une inconcevable cruauté.

"RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!"


Le Russe se tenait le crâne, lui aussi comme sur le point d'exploser sous la pression d'un cerveau emballé par des décharges impitoyables. La bave ruisselait de sa bouche et de l'hémoglobine fuita de veines endommagées par l'afflux sanguin et énergétique phénoménal. Le supplice ne faisait que débuter...
avatar
En ligne
WolgornSpectre du Bourreau
Spectre du Bourreau

Date d'inscription : 14/01/2014
Nombre de messages : 763
Age : 23
Autres comptes : Reagan

Revenir en haut Aller en bas
14.11.14 23:17
Les torches aux flammes écarlates éclairaient d'une lumière sanglante la chair pourpre et tuméfiée du Bourreau, qui endurait la torture qu'il s'était lui-même infligé. Les fibres de son corps vibraient sous l'afflux continu de cosmos et de douleur qui se dépassaient à tour de rôle, refusant de laisser l'autre l'emporter. Wolgorn ne savait même plus s'il cherchait à se suicider ou à se surpasser, il lui fallait d'abord émerger du torrent de folie dans lequel il s'était plongé. Fuir la souffrance ou étreindre les abysses pour remonter avec un éclat renouvelé ou encore s'y abandonner afin de se mortifier de son impuissance avant de mourir de façon pathétique ? Aucune réponse, juste son cosmos s'élevant paradoxalement de plus en plus à mesure qu'il sombrait.

Sa vie défila devant ses yeux dans une tourmente infernale : son père assassiné par des criminels, sa mère morte d'épuisement, son tragique désir de vengeance, sa culpabilité pour avoir tué ceux qu'il haïssait pourtant, le maelström des damnés de l'humanité... Puis l'ombre de l'Empereur Hadès, l'agrippant d'une main titanesque et le remodelant violemment en tant qu'Exécuteur des pécheurs. Le Spectre devait souffrir et causer la peine pour créer un monde meilleur, endosser le costume du démon pour contraindre les hommes au repentir, tout anéantir s'il le fallait pour rétablir l'équilibre et la quiétude du Cosmos... Wolgorn était un guerrier du Jugement Dernier, un combattant dont la mission était de se sacrifier pour apporter le Salut. Face à de si grands desseins, sa douleur était insignifiante, elle n'était qu'un tribut à payer pour leur réalisation.

L’Étoile de l'Exécution brillait intensément dans le ciel obscur du Monde des Ténèbres, son éclat malfaisant rejaillissant sur la personne qu'elle avait élu. Elle se réjouissait de la résolution de son porteur, l'entraînant toujours plus loin dans son fanatisme et lui apportant les forces nécessaires pour surmonter cette épreuve.

"MUUURYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!"

La pression incommensurable exercée sur son système nerveux et musculaire atteignait un niveau critique, menaçant de faire exploser le Bourreau d'un moment à l'autre. Il n'avait plus rien d'humain et ressemblait désormais à une gigantesque montagne de muscles et de nerfs débordant d'un cosmos déchaîné. C'est alors que son visage à l'expression satanique et son esprit dément retrouvèrent soudain un semblant d'humanité et de lucidité. Wolgorn était parvenu à domestiquer sa peine et à la combiner avec son énergie cosmique, mais il fallait lutter tel un forcené pour conserver la symbiose et rétablir son équilibre intérieur. Dans les tréfonds des abysses de la souffrance, il avait trouvé l'illumination.
avatar
En ligne
WolgornSpectre du Bourreau
Spectre du Bourreau

Date d'inscription : 14/01/2014
Nombre de messages : 763
Age : 23
Autres comptes : Reagan

Revenir en haut Aller en bas
15.11.14 17:45
Depuis maintenant une demi-heure Wolgorn se battait contre lui-même afin de domestiquer le cosmos de souffrance qu'il avait avivé. Lentement mais sûrement, il parvenait à canaliser le flux ravageur d'énergie qui déferlait dans ses veines. L'application était de rigueur dans ces circonstances : s'il s'énervait trop et cherchait à absolument écraser sa douleur, celle-ci reviendrait avec une vivacité renouvelée. Mélanger sa peine et son énergie était loin d'être une mince affaire, tant ces deux forces ne cessaient de se confronter une fois mises en contact.

Le Bourreau passa du carmin au vermeil, le rouge de sa chair se diluant progressivement. En dépit des veines qui avaient éclaté et des micro-déchirures musculaires, sa circulation sanguine et son rythme cardiaque ralentirent, reprenant doucement leur cours normal. Sa musculature se détendit et sa sudation abondante s'apaisa, à l'image de son esprit. L'Exécuteur demeurait focalisé au maximum sur l'appropriation de la souffrance qui avait servi à purifier son âme de la peur persistante. D'une âpre lutte intérieure il glissait maintenant vers une méditation exigeante.

"Fwoooooooooooh..."

Wolgorn expira profondément, son souffle vicié et son cosmos agressif quittant ainsi son organisme maltraité. Une épaisse vapeur pourpre se dégagea de sa silhouette, retrouvant enfin sa taille ordinaire. Le Russe, essoré mais soulagé, tomba sur ses genoux en haletant : il avait réussi à sublimer son cosmos à son paroxysme tout en surmontant sa propre douleur. A compter de cet instant, il se sentait vraiment prêt à accomplir sa tâche de punisseur des pécheurs. Le prix fut dur à payer, mais de sa défaite et de cette torture, il en était ressorti plus fort.

"Éléonore, ce n'est que partie remise..."
gronda l’Étoile Terrestre.

La peau blanche maculée de sang, il se releva en puisant dans sa motivation renaissante. Il invoqua ensuite son Surplis, qui bien qu'entièrement assemblé en totem était strié de fêlures. Qu'importe son état, si sa volonté suivait sur le champ de bataille, son armure survivrait. Le Bourreau appela sa protection à se fixer sur son corps, ce qu'elle fit avec joie, exultant de pouvoir se repaître du sang qu'il avait versé. Ce n'était certes pas suffisant pour le réparer en entier, mais cela devait largement faire l'affaire.

Ceci étant fait, il orienta son regard en direction des astres maléfiques qui étincelaient dans le ciel ténébreux. Les cent huit étoiles spectrales scintillaient bien plus qu'auparavant : les affrontements décisifs de la guerre contre Poséidon allaient bientôt avoir lieu.
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

[Entraînement 7ème sens] Le Bourreau aiguise ses armes