:: Zone Guerre Sainte :: Cercle Polaire Arctique :: Le village de MagnirAller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12659
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
18.11.14 16:01
Magnir, voilà un moment qu'Ercih n'y avait mis les pieds, fallait dire qu'entre ces va et viens dans les terres étranger, c'est dans le royaume lui-même qu'il ne se rendit que peu, enfin cette halte dans le petit village lui serait bénéfique, son statut particulier de maître de Fanfir était un titre honorable que beaucoup connaissaient, la plupart des habitants le prenaient d'ailleurs pour le guerrier d'Epsilon qu'il fut quelque temps plus tôt, mais aujourd'hui c'était tout autre personne, nul ne connaissait son identité si ce n'est Odin et sa représentante. Bien après une petite marche le trio que formé les deux hommes et Kana arrivèrent dans le village de Magnir. Rien de particulier ne semblait avoir lieu pourtant ...

Bonjour, vous avez vue mes parents ? Ce monsieur m'a dit que vous étiez une haute autorité du royaume et ça fait un moment qu'il ne sont plus là .

Une disparition ? L'Alioth jeta un oeil en direction du garde désigné par l'enfant puis l'interpella.

Dîtes moi, y a t-il eu des disparitions récemment ?


Oui, une dizaine de disparut dans le village et ce n'est pas tout, une petite famille qui vit à l'autre bout du village nous ont aussi contactée pour signaler une soudaine disparition en Alaska, de la famille à eux apparemment, nous avons instauré un couvre-feu et nous sommes rendus au palais, mais il était, le retour de la servante d'Odin et votre venus à tout deux est une bénédiction, ô guerrier des dieux, aidez nous à résoudre ce problème, les gardes enquête en ce moment même dans tout le royaume, mais il semblerait que les disparus n'ai laissé aucune trace.

Vous voulez dire que papa et maman sont …


Non mon petit ce qu'il veut dire c'est qu'il sont sûrement ailleurs, s'il n'y a aucune trace de conflit c'est que tes parents ont sûrement du quitter les lieux et tu sais quoi ? Ce jeune homme et moi même allons tout faire pour les retrouver, rentre chez toi et ne t'en fais pas. 


Il poursuivit alors en regardant son élève.

Reiner, il semblerait que notre escapade doivent t'attendre, la sûreté du royaume avant tout.

Bien raccompagné ce garçon au chaud, il doit sûrement avoir de la famille, nous allons enquêter ici.


L'homme et l'enfant partirent comme ils étaient venus, ne restait plus que le trio devant la seconde entrée du village.

Bien, je te propose de nous rendre à l'autre bout du village, la famille qui a perdus contact avec ces proches d'Alaska peuvent peut être nous renseigner sur la date et l'heure de la disparition, après quoi nous nous sépareront pour interroger les villageois histoire de voir s'il y à des points similaires et des liens entres les disparût sa te convient ? Puis, il me semble qu'il y a des connaissances à toi ici je me trompe ? N'hésite pas a aller voir s'ils vont bien et s'ils on vus quelque choses d'étrange récemment.  

Reiner bien qu'il était son élève n'était plus traité comme telle, il valait Ercih pour lui c'était son égal et c'est pour cette raison qu'il lui demanda son avis, aujourd'hui Reiner allait accomplir sa première mission pour le royaume et c'était l'occasion rêver pour lui de montrer ces talents à Odin...

Bien allons déjà voir comment vont nos amis d'Alaska.

avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Graphiste
Servant de Sleipnir | Graphiste

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2497
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas
19.11.14 19:31

En quittant la salle du trône, Reiner était passé par chez lui pour se changer. Il avait enfilé une tenue plus adéquate et plus confortable pour le long voyage qui l'attendait. C'est ainsi que paré de sa veste favorite, l'apprenti escorta son maitre jusqu'à la ville de Magnir. Arrivé au village, Reiner repensait aux quelques fois ou il avait eu l'occasion de venir ici. Chacune de ses visites avait le même objectif, revoir la famille de l'homme qui lui avait sauvé la vie. Reiner, quand il en avait l'occasion passait les voir, afin de les tenir informés de sa situation. Il aimait leurs raconter ce qu'il apprenait durant son entraînement. Pour le futur guerrier divin, c'était important de pouvoir montrer à à la famille de celui qui l'avait sauvé qu'il ne gaspillait pas la chance qui lui avait été donné, que chaque jour, il travaillait dur pour mériter cette nouvelle vie que lui avait offert l'asgardien. C'était un peu sa façon de rendre hommage à cette homme, qui avait perdu la vie peut temps après l'avoir sauvé.

Dans le village, le gens semblaient reconnaitre et respecter fortement Ercih. Bien que Reiner n'avait jamais accompagné son maitre à l'extérieur du Royaume d'Asgarde, cela ne le surprit pas. Reiner avait un immense respect pour son mentor et il estimait que la reconnaissance dont faisait preuves les badauds étaient tout à fait justifié. Escorté de Kana, les deux hommes furent stoppé dans leur marche par un jeune garçon. Demandant de l'aide, il leurs expliqua, que ses parents avaient disparu.

Ce qui au début ne semblait être qu'une simple disparition pris très vite une ampleur bien plus importante. Après avoir interrogé un garde, ils comprirent que ce phénomène n'était pas isolé et que visiblement les gens semblaient disparaitre dans la région. La suite des évènements furent on ne peut plus logique pour Reiner qui acquiesça quand son maître lui dit que la protection du royaume passait avant leurs quête. Il était évident pour le jeune homme que sa mission première en tant qu’apprentis guerrier divin, était de venir en aide au peuple.

Le plan proposé par L'Alioth était clair et simple. Reiner était d'accords avec lui, trouver le fil d’Ariane qui reliait chacune des disparitions entre elles serait la clé pour résoudre cette affaire. Aucun détail ne devait être laissé au hasard, les lieux des enlèvements, l'heure, les conditions et les relations qu'entretenaient ces personnes entre elles. Tout devait être passé au peigne fin.

"Cela me parait une bonne idée et oui je connais en effet quelques personnes dans ce village. S'il se passe quelque chose de louche, il y a des chances qu'elles soit au courant, j'irais les voir dès que nous auront davantage d'information"

Reiner se mit alors en route, suivant son maitre. Il réfléchissait à ce qui aurait pus créer cette vague de disparition. Sa volonté de venir en aide au royaume d'Asgard avait trouvé sa première cause et le jeune homme allait faire de son mieux pour secourir les villageois disparus.

avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 712
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
23.11.14 12:05
Andréa finit par atterrir à petite distance du village de Magnir, aux frontières du royaume nordique d'Asgard, après s'être tourmenté l'esprit durant tout le voyage. Enquêter sur les événements rapportés par la Voyante n'était qu'un prétexte : elle fuyait le champ de bataille, et se cherchait des excuses. Elle tentait de se convaincre qu'en tant que simple Étoile Terrestre sans expérience du combat réel, elle n'aurait servi à rien face aux troupes d'élite de Poséidon et du Sanctuaire assemblées pour détruire les Enfers, qu'elle serait plus utile ailleurs. Malheureusement, elle ne pouvait croire ses propres mensonges. Elle avait juste trop peur pour rentrer et se battre.

La Liche tenta de se changer les idées en se concentrant sur le village vers lequel elle s'avançait, un rassemblement de maisons de bois et de pierre aux toits couverts de neige. Les volutes de fumée émanant des cheminées donnaient un avant-goût de la chaleur douillette qui devait régner à l'intérieur des habitations, par opposition au froid de l'extérieur dont les autochtones ne semblaient pas se soucier mais qui était à la limite du supportable pour elle. Le spectacle était magnifique, mais quelque peu gâché par les relents diffus d'inquiétude planant dans l'air, une sensation que la jeune Spectre connaissait bien pour l'avoir ressentie dans de nombreux endroits de par le monde. Les expressions sur le visage de certains habitants ne trompaient pas : quelque chose était à l’œuvre, propageant une peur encore légère mais néanmoins insidieuse parmi les braves gens.

Aussi discrètement que possible, elle arpenta les rues à l'écoute de la moindre bribe d'information, apprenant bien vite la cause des inquiétudes des villageois : un nombre relativement élevé de disparitions inexpliquées. Et puis elle entendit un garde s'adresser à deux hommes, les appelant « guerriers des Dieux »...

La présence d'Ases en ces lieux n'avait rien de bien surprenant, ils étaient chez eux après tout, et il était normal de les voir enquêter sur un problème de leur royaume. Cependant, cela allait lui compliquer la tâche : le talent inné des Spectres pour se fâcher avec tout le monde avait été particulièrement bien démontré lors de leur dernière ambassade à Asgard, et en conséquence, on pouvait s'attendre à ce que les protecteurs d'Odin aient une fort mauvaise opinion de ceux d'Hadès.

« Mais agir dans le dos des gardiens légitimes de ce royaume ne fera que m'attirer des ennuis s'ils me découvrent. Je devrais plutôt arrêter de me cacher, et me présenter à eux. » décida-t-elle, alors que les deux Ases commençaient à s'éloigner en direction de la périphérie du village. Elle les suivit, et attendit qu'ils se retrouvent dans un endroit désert pour les héler.

« Excusez-moi ! » appela-t-elle en s'inclinant dans la neige, ouvrant légèrement son épais manteau pour laisser filtrer l'éclat sombre de son Surplis. « Veuillez pardonner mon impudence, nobles guerriers d'Odin. Je suis une Spectre, venue enquêter sur ce qu'il se passe en ces lieux, mais je ne veux pas dissimuler ma présence aux yeux des gardiens de ces terres. »

Andréa se figea ensuite dans une posture de salut, attendant la réaction des Ases et espérant avoir dissipé tout malentendu possible...
avatar
MJ GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
24.11.14 6:43
Citation :
Le prochain tour est libre, aucune consigne exception faite que vous ne devez pas mentionner des phénomènes étranges
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12659
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
24.11.14 12:38
Comme il le pensait Reiner était d'accord avec lui et irait interroger ces connaissances dans le villages, le duo partie donc à l'autre bout du village, l'odorat du guerrier divin ne le trompa pas ils étaient suivit, et par une spectre, longtemps Ercih avait dû s'occuper du camps d'entraînement et par conséquent devenir un expert dans l'art de déceler l'identité d'autrui, il ne dit rien à Reiner dans un premier temps, le spectre en question aurait pus l'entendre, il se contenant de tourner une des petites maisons du village pour être dans un coin plus reculer, en effet il y a peu les spectres avaient proposé une alliance aux Ases, celon les dires d'Alpha, ils leurs avaient totalement manqué de respect et les termes de cette allégeance n'avait rien à envier pour les nordiques. Puis ils étaient également les ennemies de Poseidon avec qui les Ases se serait lié s'il n'y avait eu la guerre. Quoi qu'il en soit il fut assez surpris par la spectre en question, celle-ci interpella le duo et révéla son identité et elle de dégageât aucune hostilité était-ce un piège ? Keyan avait il eu faut à leur sujet ?

Celà semblait probable, mais Ercih resterait méfiant d'ailleurs comment savait-elle qu'il se passer quelque chose ici ?

Bienvenue au royaume d'Asgard, je suis Ercih, formateur ici et réputé pour avoir été le guerrier divin d'Epsilon et voici Reiner, comment sais tu qu'il ce passe quelque chose en ces lieux, dit moi tout ce que tu sais et dans quel intérêt tu souhaites mener l'enquête si loin de chez toi. Il y a peut nous avons reçu la visite d'un juge qui n'était pas des plus courtois, sache que je n'en tiendrais pas rigueur, tu peux te redresser. L'alioth ce tut, il resta méfiant, mais ne la chasserait pas si elle avait des informations elle se devait de leurs dires, ensuite former une équipe serait envisageable, après tout elle n'aurait sûrement pas fait cette route pour ne pas participer à l'enquête non ?
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Graphiste
Servant de Sleipnir | Graphiste

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2497
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas
26.11.14 21:34

Alors que la lueur du jour commençait à baisser à l'horizon, Reiner et son maître laissaient derrière eux le centre de la ville de Magnir, pour en rejoindre la périphérie. Contrairement à son mentor, le futur guerrier divin ne se rendis pas compte qu'ils étaient talonnés par un spectre. Cette filature passée inaperçue n'était pas dû à l'inexpérience du garçon, ni même à une quelconque lacune. Il était évident que comme tout chevalier digne de ce nom, le spectre était capable de dissimuler sa présence. Et à part une légère intuition de la part de son sixième sens, Reiner n'u réellement connaissance de la présence du spectre en question, que quand cette dernière se présentât à eux.

Reiner écoutait avec attention ce qu'avait à dire la porteuse de surplis ainsi que les paroles d'Ercih. Ensuite, il traita rapidement l'information en y ajoutant le rapport de Keyan quant à la demande d'alliance que leur avaient fait les spectres. Toutes ces données analysées, Reiner décida de prendre la parole à son tour.

"Soit la bienvenue sur les terres Odin. Tout comme mon maître, j'aimerais connaitre ce qui te pousse vraiment à te rendre en ces lieux. Je ne comprends pas ce qu'un spectre vient faire ici, d'autant plus que cette affaire ne vous concerne aucunement et ce étant donné qu'elle se passe sur les terres du royaume d'Asgard. Si toutefois tu possèdes des informations qui peuvent nous êtres utiles, je t'invite à les partager avec nous. Sache toutefois que nous les Ases, avons l'habitude de régler nos problèmes seul, nous ne demandons l'aide de personne et aux vues des récent évènements qui se sont déroulés entre nos camps respectifs, je n'éprouve guère le plaisir de faire équipe avec toi. Néanmoins, mon maitre semble te laisser la possibilité de te joindre à nous, mais avant que je soutienne cette initiative je voudrais te poser quelques questions.”


En effet, le jeune homme avait constaté avec surprise l'invitation d'Ercih. Il appréciait que son maître même dans des moments pareils était décidé à ne pas juger la spectre en fonction des antécédents de son camps, mais Reiner décida de rester méfiant.

“Si la situation était inversée et que je me retrouve actuellement en enfer, que je m'adresse à toi et aux tiens et demande de rester sur les terres de votre royaume pour enquête sur une histoire mystérieuse, quel serait votre réaction ? Me laisseriez-vous réellement me promener sur vos terres pour enquêter ? Tel mon maitre me ferriez-vous la proposition de faire équipe avec moi ? Et si tu étais à notre place quelle réponse attendrais-tu de notre part qui justifiait notre présence en enfer ?”


Le jeune homme avait décidé de faire comprendre à leur invité qu'elle se trouvait dans une situation des plus étrange. Que leurs réticences à sa présence en ce royaume étaient fondées, mais pas seulement. Il espérait lui faire voir qu'il ne sevrait à rien de tourner longtemps autour du pot et que si elle ne voulait pas être reconduite en dehors des terres du seigneur Odin, elle devait faire preuve de franchise et transparence. Une fois les questions posées, Reiner laissa un court silence, puis reprit la parole avant que la jeune femme n'ai eu le temps de répondre.

"Avant que tu ne répondes à mes questions, pèse chacun de tes mots, car je les prendraient pour argent comptant. Tout évènement qui suivra ta réponse, je le graverais dans mon esprit. Et si jamais aujourd'hui, nous décidons d'être respectueux envers toi et t'autorisons à mener ton enquête avec nous, j'en attendrais tout autant de ta part et des tiens si un jour nos rôles devaient être inversés. Si cela te semble une promesse impossible à tenir, alors je ne souhaite pas continuer cette enquête en ta compagnie et t'inviterais à quitter cette terre sacrée"

Comme à son habitude, les mots du jeune homme avaient été glaciales, mais jamais irrespectueux. Il ne s'était pas voulut agressif ou offensant, c'était simplement sa façon à lui de prendre la température entre les deux camps. Il était prêt à respecter son adversaire et à lui offrir hospitalité mais seulement si cela était réciproque. Dans le cas contraire, Reiner ne voyait aucune raison quant à la présence d'un spectre en Asgard et l'inviterais à rentrer chez lui. Attendant avec décontraction la réponse de la spectre, le jeune homme tenta de repérer sur le visage de son maître une quelconque réaction quant à ses propos.

avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 712
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
27.11.14 0:53
Il fallait s'en douter, les Ases avaient gardé un mauvais souvenir de la visite de Minos, et accueillaient la Liche avec suspicion. Difficile de les en blâmer, elle aurait eu la même réaction à leur place, c'est pourquoi elle répondit de bonne grâce à leurs questions. Au moins, les guerriers du Nord savaient-ils se montrer fermes sans être impolis.

« Je suis Andréa de la Liche, une simple Étoile Terrestre, et si je suis ici, nobles guerriers d'Odin, c'est parce que j'ai suivi l'oracle d'une Voyante. Il doit y avoir une raison pour laquelle une Spectre comme moi a reçu cette prédiction, alors même qu'elle implique de se rendre sur vos terres. »

Bon, ça, c'était la partie la plus simple. Maintenant, il allait falloir satisfaire les demandes plus inquisitrices et complexes du second Ase, celui qui se nommait Reiner. Ses avertissements étaient clairs, son ton méfiant : si les réponses de l’Étoile de l'Immortalité ne lui plaisaient pas, elle devrait partir. Elle perdrait son excuse pour ne pas rejoindre les Enfers, et devrait prendre part au massacre qui devait se dérouler en ce moment-même sur le champ de bataille... mais cela par contre n'avait rien à voir avec les questions des protecteurs de l'Arctique, elle n'était pas obligée de leur en parler.

« Je suis hélas venue sans rien savoir à part qu'il se passait quelque chose dans le Nord, simplement parce qu'on n'ignore pas l'avertissement d'un devin. Quant à ce que nous ferions si nos situations étaient inversées... difficile à imaginer, et vous comprendrez qu'il m'est difficile de parler pour mes supérieurs. Bien sûr, nous les Spectres ne serions pas forcément ravis de devoir accepter une présence étrangère, comme vous en ce moment, mais il est si rare de voir quelqu'un s'intéresser à la bonne marche du royaume des morts... d'habitude, moins les gens en entendent parler, mieux ils se portent. Ce serait une grande preuve d'ouverture d'esprit, et de plus notre Dieu n'aime pas les conflits inutiles, quoi qu'on vous ait raconté. Voilà pourquoi, tant que vous ne vous poseriez pas en ennemis des Enfers, que vous vous soumettriez à nos règles comme je me soumettrai aux vôtres, je pense que vous seriez traités avec tout le respect et la courtoisie dus à votre rang. »

Le sort en était jeté, elle avait parlé en toute franchise, mais même sa sincérité avait ses limites. Elle ne pouvait promettre à la place de ses supérieurs, toutefois elle croyait en leur capacité à faire passer le bien des deux mondes avant leur fierté personnelle. Elle était sûre que les Juges et Dieux des Enfers, dans leur sagesse plusieurs fois millénaire, n'hésiteraient pas à faire le bon choix. D'ailleurs, à ce sujet...

« Les Enfers changent, messeigneurs. L'actuelle Prêtresse de Sa Majesté préfère le dialogue aux affrontements, et essaye de nouer des liens entre les Spectres et le reste du monde. Nous déplorons que cela se soit mal passé ici, peut-être était-il trop tôt. En tout cas, quelle que soit votre décision, soyez assurés de ma gratitude pour avoir accepté de m'écouter. »

Elle avait beaucoup parlé, maintenant il était plus que temps de se taire et d'entendre le verdict de ses hôtes. Ercih semblait compréhensif et raisonnable, et son compagnon prudent et avisé, elle ne pouvait savoir ce qu'ils choisiraient, mais elle pensait pouvoir leur faire confiance pour ne pas laisser la mauvaise foi obscurcir leur jugement. Favorable ou non, leur avis ne serait pas irréfléchi.


Dernière édition par Andréa le 23.12.14 9:37, édité 2 fois
avatar
MJ GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
02.12.14 18:30
Une personne qui ne ressemblait pas aux autres personnes habitant dans le petit village. On pouvait voir sa différance de part son comportement irrespectueux et ses habits différents des classiques polaires, il semblait frigorifié d'ailleurs, il faisait un tour à Magnir. Il posait des questions aux habitants, leur parlait méchamment, joués au dur s'il n'avait pas de réponse, l’adulte en question semblait néanmoins préoccupé, bien que relative énervé ainsi qu'exaspéré., son regard était pour le moins explicite, il cherchait quelque chose. Il n’avait pas vu les trois éveillés, et n’en avait rien à faire pour le moment…

Instructions PNJ a écrit:
Bon, petite transition, on va débuter les choses "sérieuses" vous avez déjà un choix à faire.

1. Vous engagez la discussion sereinement avec l'individu
2. Vous allez le voir et lui demander de partir du village
3. Vous ne faites pas attention
4. Autres choix [ En gros d'autres possibilités auxquels vous pourriez songer ]

Bon jeu à vous ^^
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12659
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
04.12.14 1:35
Multes questions que posaient là Reiner, fallait dire qu'il avait raison, sa nature méfiante était quelque chose qu'avait toujours aimé l'Alioth, lui en revanche était bien trop ouvert aux autres, sa philosophie, je ne crois que ce que je vois pourrait bien lui jouer des tours, il avait jadis rencontré des spectres avec qui il c'était bien entendus, les propos de Keyan l'avait laissé perplexe quoi que les temps changent. Reiner avait su posé les bonnes questions et Andréa lui donna les bonnes réponses, il n'y avait rien à dire de plus puis elle était en minorité si elle tentait quelque chose. La louve au pelage quand à elle garda un oeil sur la spectre bien qu'elle ne lui montra les crocs elle restait comme à son habitude hostile et possessive vis-à-vis de ces terres.

Andréa, il semblerait que je puisse te faire confiance du moins pour le moment, ne nous trahis pas et tu pourras me compter parmis tes alliés, après tout ce n'est pas tous les jours qu'un Ases collabore avec un étrange. Au faites dit moi, la voyante...

Ercih marqua une légère pose sans doute toujours traumatisé par se que lui avait fait subir Eseranza à Granada, le jeune homme serait traumatisé de Zorro à vie.

Elle ne s'appelle pas Esperanza ?

Ci c'était bien elle alors le doute n'était plus, malgré le faite qu'elle soit un peu givrés sur les bords, ces prédictions étaient bien réels Ercih l'avait vue à l'oeuvre, avant même que la jeune spectre ne puisse répondre, ce fut Kana qui changeât de comportement, la louve changeât son regard de direction et vint montrer ces crocs, un nouvel étranger, l'ouï fine d'Epsilon firent qu'il put entendre les injure qu'il sortait à la population, Kana quand à elle se baissa légèrement, s'avançant calmement vers l'homme, elle était prête à attaquer, Ercih d'une caresse la calma légèrement et observa la scène ayant lieux à une dizaine de mètre des trois protagonistes. L'étranger semblait cherche quelqu'un ou quelques choses, il faisait le tour des habitations posant multes questions, ce n'est que quand il poussa une vielle dame qui ne lui donna réponse qu'Ercih lâcha la louve qui le tarda pas à pousser de ces pattes imposantes l'homme sur le sol pour mettre sa gueule sur le visage de l'homme, la vieille dame salua de la main l'ancien Epsilon puis regagna son foyer tandis qu'Ercih s'avança vers le nouvel inconnu. Il avait accepté Andréa, car elle c'était présentée à eux avant de vouloir fouiner, mais pour cet homme c'était différent, il avait dérangé autrui dans une terre qui n'était pas sienne. Une foie que son maître l'eut rejoins, la louve libéra de son emprise l'homme, le regard percent du God Warrior vint se poser sur les yeux de l'inconnu.

Qui est tu ? D'où vient tu ? Et que viens tu faire ici ? Tes habits et ton teint montre que tu n'est pas d'ici. Pourquoi agressé ces personnes qui ne t'on pourtant rien demandé ? Aimerait tu que je te pousse comme tu as pousser cette vielle dame ?

L'Alioth eut envie de le faire, mais garda son calme il ce tut alors, en ces circonstances la courtoisie n'était pas son fort Reiner ou Andréa arriverait sûrement à lui soutirer des informations en étant un peu plus … courtois si l'homme était quand même toujours capable de ce lever et de répondre à toute ces questions.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Graphiste
Servant de Sleipnir | Graphiste

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2497
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas
06.12.14 16:03

Reiner écoutait avec attention les propos du spectre. Il retenu chacun de ses mots et continuait à les analyser afin de voir si la réponse d'Andréa lui suffisait. Mais comme il s'y attendait, cela ne fut pas le cas. Le discoure de la jeune femme se voulait rassurant et elle semblait montrer patte blanche aux protecteurs du pays, mais pour Reiner, il restait trop de zones d'ombres. Il ne comprenait toujours pas ce qu'un serviteur du royaume des ténèbres venait faire en ces lieux. Hades et ses spectres, d'après ce qu'en connaissait le jeune homme, étaient connues pour n'avoir qu'un seul bute, dominer et contrôler toute l'humanité. Et pourtant, à l'heure actuelle, Andréa se trouvait ici, en plein coeur du royaume d'Asgard sur les propos évasifs d'une voyante pour y régler un problème dont elle ignorait tout. Ce modus operandi ne ressemblait pas à celui des serviteurs du royaume des morts et cela inquiétait fortement Reiner.

"Ta réponse se veut rassurante, mais je n'arrive toujours pas à comprendre le sens de ta présence parmi nous. Il n'y aucune raison logique pour laquelle Hades enverrait un de ses fidèles guerrier ici pour résoudre un problème propre au nord et ce sur les simples propos d'une voyante. Et quand bien tu prétends qu'on ne peut ignorer les propos d'un devin qui t'aurait choisit pour accomplir cette tâche, cela me donne l'impression d'être un prétexte. Pour que tu comprennes ou je veux en venir, je vais t'exposer ma façon de voir les choses. "


Reiner fit une courte pause le temps de bien réfléchir aux mots qu'il allait utiliser. Il voulait que le spectre comprenne pourquoi, malgré le mal qu'elle se donnait, elle n'avait pas réussi à le convaincre.

"Jusqu'à présent, tout ce que je sais, c'est que tu viens ici sous la simple impulsion d'une prédiction et honnêtement, je ne vois pas pourquoi Hades perdrait son temps dans le nord pour si peu et cela, surtout si on prend en compte votre désastreuse tentative de négociation il y a peu. Alors, pourquoi es-tu là ? Avec les informations évasives que tu me donnes, j'ai l'impression que tu me caches des choses, que tu en sais davantage et que si tu es ici, c'est qu'Hades à quelque chose à gagner dans la transaction. Et c'est justement la, que les choses commencent à m'inquiéter. S'il y a quelque chose dans le nord qui peut intéresser le seigneur des ténèbres, il est de mon devoir d'empêcher que cela arrive entre ses mains, car nos camps ont toujours eu une vision du monde fortement antagoniste. Les fiers guerriers d'Asgard ont toujours lutté pour préserver le monde qu'ils connaissaient même si cela inclut le sacrifice d'habiter sous ce climat ingrat, tandis que vous, vous avez par maintes reprises tenté de plonger le monde dans les ténèbres pour en faire votre terrain de jeu. Et même si je peux comprendre qu'on ne dit pas non à une prédiction à légère, il y a quelque chose en amont qui à du justifier, que tu rencontres cette voyante. Une mission, une demande de ton seigneur ? Un rêve, quelque chose de précis et en toute logique, bénéfique pour vous, à du te motiver pour allez voir cette voyante, qui elle-même t'as renseigné sur ce qu'il se passait ici. Une voyante en général répond à une question il y a donc à mon sens un but pour laquelle tu es ici, un but que je n'arrive pas à deviner et cela m'inquiète."

Reiner marqua une nouvelle pause dans son raisonnement. Prononcer ses paroles à haute voix leur avaient encore donné plus de poids et il savait qu'il n'était pas encore prêt à lui faire confiance.

"Tu le dis toi-même, il doit y avoir une raison pour laquelle un spectre comme toi à du recevoir cette prédiction et tant que je ne connaîtrais pas cette raison, je resterais méfiant. Nos camps ne sont pas en conflit en ce moment, mais je continuerais à oeuvrer pour le bénéfice du mien et j'estime que c'est le cas si cela inclut de vous empêcher de gagner quelque chose de valable lors de ta mission ici. Pour l'instant je vais suivre l'instinct de mon maitre et te laisser te joindre à nous. C'est la façon la plus efficace pour moi de comprendre ce qui se trame et de garder un oeil sur toi tant que tu te trouves dans le royaume du seigneur Odin."


Encore une fois Reiner avait preuve d'une certaine froideur avec le spectre, mais comme depuis le début de leur rencontre, il ne se voulait pas hostile. Il avait simplement été d'une transparence de cristal avec son interlocuteur, lui révélant sans la moindre hésitation sa pensée et ses intentions.

"Sache tout de même que je tiendrais paroles et que comme je te l'ai dit plutôt je prendrais chacun de tes mots pour argent comptant. C'est pourquoi, comme tu l'as très bien dis toi-même, tant que tu ne te poseras pas en ennemis et que tu te soumettras à nos règles, tu seras traité avec le respect et la courtoisie qui est dûe à ton rang. "

Les dés en été jetés, Andréa accompagnerait les deux ases ainsi que la louve d'Ercih. Reiner lui, avait agis comme il l'avait annoncé, il avait tenu compte des paroles du spectre et lui avait appliqué le même traitement qu'il aurait eu à subir en enfer. Il voyait cela comme une sorte d'échange de principe et espérait que si un jour il devait se rendre chez les spectres pour une autre raison que le combat, que ces derniers se montreraient aussi juste qu'il estimait l'avoir été avec la jeune femme. Certes, il avait été dur et méfiant, mais il estimait avoir été légitime dans ses décisions.

Alors que Reiner était prêt à reprendre la route, il ressentit le changement d'humeur de louve qui venait de porter son attention sur une nouvelle cible. Le jeune homme ne bougea pas, regardant avec curiosité comme son maitre allait gérer les évènements. Quelques instants plus tard, Kana se trouvait en position dominante sur l'étranger, tandis qu'Ercih semblait réagir avec un instinct plutôt animal à la situation. Cette réaction fit sourire l'apprenti, car le jeune homme admirait la ferveur avec laquelle son maître se souciait toujours des plus faibles et venait en aide à ceux qui en avaient besoin. Reiner lui, perdit le sérieux qu'il avait jusque ici et se rapprochait d'un air décontracter du nouvel étranger.

"C'est pas croyable, pendant des siècles, les contrées du grand nord étaient isolés du reste du monde et personne ne voulait mettre les pieds dans ces terres hostiles et voilà qu'en moins d'une dizaine de minutes deux étrangers viennent perturber le calme habituel qui règne ici à Magnir. Allez l'étranger épargne moi une autre séance interminable de question réponse et dis nous ce que tu fais ici. Nous faisons partie des protecteurs de ce royaume et nous sommes les plus à même de t'aider. Coopère et nous gagnerons tous deux un temps précieux. Dans le cas contraire, en tant que représentant du seigneur d'Odin, nous nous ferons une joie de t'expulser de nos terres, car même si tu penses avoir une vraie raison d'être en colère, nous ne te laisseront pas maltraiter les habitants de ce village."

Le ton qu'avait utilisé Reiner se voulait plus rassurant que celui qu'il avait utilisé avec Andréa. Il estimait pour le moment que l'homme qui était allongé à terre représentait un moins grand danger qu'un spectre. Mais ce qui avait avant tout motivé cette démarche, c'était l'état mental de l'étranger. Ce dernier ne semblait pas réellement vouloir nuire aux villageois, il semblait d'avantage préoccupé et cherchait quelque chose avec acharnement, sans même se rendre compte du mal qu'il faisait. Reiner espérait ainsi avec son ton calme et chaleureux, ramener l'individu à la réalité, lui faisant comprendre qu'il ne servait à rien de maltraiter les habitants de Magnir et que s'il le souhaitait il pouvait l'aider.

avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 712
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
07.12.14 10:46
L'Ase dépourvu d'armure n'avait pas l'air d'apprécier la présence de la Liche, mais la décision appartenait à son maître, Ercih, qui choisit d'accepter l'aide de la Spectre, avant de demander si elle connaissait le nom de la Voyante. Andréa ne sut que répondre, la devineresse ne s'était pas présentée, mais peut-être que le guerrier nordique la connaissait, cela pourrait être un bon point.

« Je ne sais pas comment elle s'appelle, mais elle officie à Grenade, elle est très belle mais aussi plutôt fantasque, et elle a un jeune apprenti un peu empoté. »

Elle eut à peine le temps de répondre avant que Reiner ne recommence à l'interroger, non sans avoir auparavant exposé ses propres déductions. Déductions qui révélaient la profondeur de sa suspicion à l'égard des Spectres en général, mais qui se révélaient fausses pour la plupart. Certes, Andréa dissimulait le fait que les Enfers étaient attaqués en ce moment-même, mais ça c'était son problème, et de toute façon elle serait venue enquêter en Asgard même sans ça. En fait, elle aurait eu beaucoup moins de réticences à se rendre dans ces terres gelées s'il n'y avait pas eu l'attaque.

« Je suis désolée de voir que vous doutez autant de la bonne foi des Spectres, mais honnêtement, si notre Prêtresse m'a envoyée consulter cette Voyante, c'était pour quelque chose qui n'avait rien à voir, une question à laquelle elle n'a pas pu me donner de réponse. À la place, elle a eu la vision qu'il se passait quelque chose ici et j'ai décidé de venir de mon propre chef, même si ça n'était pas censé concerner les Enfers car je le répète, on ne fait pas la sourde oreille devant un signe du Destin. Notre ignorance était totale, comment voulez-vous que nous tirions un profit de cette affaire ? Si vous n'arrivez pas à comprendre, c'est peut-être parce qu'il n'y a rien à comprendre. »

Les mots de la Liche étaient polis, mais elle commençait à s'énerver intérieurement. Pourquoi donc cet homme ne pouvait-il considérer la possibilité qu'elle agissait sans calcul ? À première vue, les Spectres n'avaient rien à gagner là-dedans, cette mission pouvait même être considérée comme une perte de temps par-rapport à ce qu'elle était originellement venue chercher à Grenade, à savoir un moyen de rééquilibrer la balance dans leur guerre contre les Marinas. Et pourquoi ne se retrouvait-elle qu'en présence de supérieurs ou de gens à ne surtout pas froisser ces temps-ci, contrainte de ravaler les répliques cinglantes qui lui brûlaient les lèvres ?

Quant à la partie où il vantait la grandeur d'âme des protecteurs d'Odin, qui devaient supporter l'isolement et le rude climat d'Asgard pour protéger le monde... si l'on devait parler de qui avait le rôle le plus important et le boulot le plus ingrat, l'armée infernale avait aussi de sacrés arguments en sa faveur.

C'était ce qu'elle aurait voulu dire, mais à la place elle se contenta d'un simple « Vous devriez discuter avec notre Prêtresse, elle vous en dirait beaucoup sur nos intentions, et notre vision. »

Une fois que Reiner eut terminé d'exposer son raisonnement et ses intentions, ils furent dérangés par le passage d'un malotru qui harcelait les autochtones. Au bout de quelques instants de son petit manège, Ercih en eut assez et lâcha sa louve sur lui pour l'immobiliser, puis son compagnon commença à l'interroger. C'était leur problème et ça n'avait apparemment rien à voir avec son enquête, Andréa attendrait donc que les deux nordiques règlent ça.

« Une autre séance interminable de questions-réponses ? » pensa-t-elle en entendant les paroles du second Ase, « C'est toi qui l'as rendue interminable... »


Dernière édition par Andréa le 23.12.14 9:38, édité 1 fois
avatar
MJ GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
14.12.14 17:11
L'homme qui posait des questions aux habitants se fit plaquer au sol par la louve, ceci le mettant encore plus en colère, sans même écouter ses interlocuteurs, il beugla :

" - Dites à votre cabot de me laisser tranquille, vous êtes fou pour vous balader avec un loup "

Puis il daigna enfin écouter les interrogations de Reiner qui furent relativement pertinente, peut-être avaient-ils à lui donner, alors il débuta d'une voix moqueuse :

" - Je suis un détective envoyé en mission ici, je dois élucider un mystère concernant des disparus dans ses provinces, vous vous dites protecteur de ses terres, laisser moi en douter, si vous protégeriez vraiment ces terres, vous le sauriez " termina t-il en s'esclaffant de rire

Alors que la louve le bloquait toujours au sol, l'enquêteur scruta les réactions des Asgardiens et de la fille qui était avec eux, puis il reprit avec un ton toujours aussi ironique.

" - P'tet que je peux vous mettre au jus, messieurs les protecteurs du Cercle Polaire "

Citation :
Excusez-moi pour le retard
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12659
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
17.12.14 21:26
Andréa et Reiner ne serait pas amis du moins pour le moment qui sait ce qu'il en sera ensuite, quel plaie enfin après tout tout deux avaient raison dans leurs propos, Zeta Prime ne leur dit rien il garderait un œil sur la jeune spectre, mais la laisserait agir comme elle le veut après comme l'eut dit Reiner il espérait qu'en retour elle l’accueillerait comme il ce doit aux enfers s'il venait à y aller.

L'ases par simple pensé demanda à Kana de lâcher l’inconnue, une chose était sûr c'était qu'Ercih ne l'aimait pas, sa façon de faire d'agir tout quoi, mais bon s'il savait quelque chose il devait parler, c'est pourquoi le god warrior le libéra de l'emprise de la louve.

Bien, met nous donc "au jus" avant qu'elle ne perde patience...


La louve montra légèrement ces crocs puis l'Ases laissa son jeune disciple faire preuve de la diplomatie dont il était si friand.


[Vite fait dsl pour pas bloqué car peut/pas présent jusqu'à lundi ..dsl]
avatar
Asyn

Date d'inscription : 24/11/2008
Nombre de messages : 1252
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas
21.12.14 10:28
[je m'incruste juste le temps d'un post.]

Je pouvais la sentir, cette présence que j’avais connue durant mon enfance. Elle était venue nous rendre visite souvent alors que je n’étais encore qu’Asyn, que je parcourais les neiges d’Asgard, ces terres geler à la recherche de proie pour nourrir ma famille. Il était venu, comme un hommage à père qui l’avait sauvé de la mort froide de ces terres. Elle flottait de l’air, comme un parfum de nostalgie. Je pouvais sentir son cosmos, ce cosmos qui était devenu puissant, prêt à servir Asgard, alors j’eus un sourire, je fermai un instant les yeux laissant mon esprit voguer dans les plaines et les montagnes suivant les appels qui m’emmenèrent dans ce lieu ou la rigueur du froid et l’air pesant de la chaleur se mélangeant dans un contraste le plus déroutant.

Mon cosmos s’éleva doucement dans la salle du palais, traversant les lieux dans un air froid allant vers ce lieu. Les cristaux de glace s’accumulèrent juste en face d’une grotte qui crachait le feu d’Asgard, mes jambes avancèrent pénétrant dans ce lieu unique, avançant dans les entrailles de la montagne de feu.  Elle était la au milieu d’un lac de lave attendant la personne qui lui était destinée, je continuais ma marche vers Seilpnir  qui attendait patiemment la venu de celui qui se montrerait digne de lui, celui qui avait en lui le froid d’Asgard et la flamme qui l’anime. Ma main se posa sur lui le caressant doucement, lui murmurant qu’il était temps, je soufflais sur légèrement d’un souffle aussi froid que nos contrées et le chevale aux 8 jambes d’Odin partir rejoindre son porteur.

Les cristaux fondirent et les vents portèrent à nouveau mon être dans les plaines d’Asgard, allant jusque qu’au village ou Reiner se trouvait encore, alors que l’armure de Sleipnir apparaissait devant lui. Mon corps reprit sa forme, souriant à Reiner, cet ami que j’avais eu pendant mon enfance, ma main se posa sur l’armure d’Odin qui venait recouvrir le corps du jeune homme, lui apportant ça force.

« Faisant bon usage, Reiner, mon ami. »

Puis dans un vent glacial parcourrant les rue de Magnir et mon corps partis dans un nuage de cristaux alors que les dernières paroles à l’attention du nouveau guerrier divin se faisaient entendre.

« Ils seraient fier de toi. »

[Voilà reiner tu es valide, juste le temps que les admin te mette dans le bon groupe mais maintenant tu es un gerrier divin. Wink. C'est mieux si je ne me trompe pas de compte. ]
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Graphiste
Servant de Sleipnir | Graphiste

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2497
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas
21.12.14 16:31

L'air est si frais et pur en en Asgard, qu'une simple inspiration est capable de calmer les plus grandes ardeurs. Reiner le savait et c'est pourquoi, en cet instant précis, il avait décidé de prendre une profonde inspiration, avant d'expirer avec lenteur.

"Je propose qu'on reprennent tous notre calme monsieur l'inspecteur et que nous entrions sans plus tarder dans le vif du sujet."

Reiner avait fait le vide de son esprit, se débarrassent des pulsions de violence qu'il avait ressentie quand l'étranger s'était adressé à lui avec ironie. L'apprenti tout comme son maître, commençait à éprouver une certaine antipathie pour l’homme qui était allongé au sol. Toutefois, ce dernier semblait avoir des informations quand aux récentes disparitions, il décida donc d'agir avec tact.

"Il semblerait que nous partagions tous un but commun, comprendre ce qui se trame actuellement dans le nord. Comme vous cher monsieur, nous tentons de savoir quelle est la cause de ces disparitions. Il s'avère donc que nous sommes bien au courant faits, par contre nous ignorions qu'un détective aux manières quelques peu acariâtre enquêtait également sur l'affaire. Vous pouvez comprendre j'en suis sûr qu'on ne tolère pas la violence à l'égard des habitants du village de Magnir, d'autant plus qu'ils seront ravis de vous aider s'ils le peuvent, car après tout, ils sont les premières victimes à être frappé par ce mal. Faites-nous donc par de ce que vous savez et en échange, je vous propose de vous aider à mener à bien votre travail."

Le visage de Reiner restait impassible, mais dans son esprit les choses commençaient à prendre forme. Ercih et lui avaient commencé à enquêter ici pour aider les habitants du village, mais voilà qu'un spectre et un détective s'impliquaient également dans cette histoire donnant une nouvelle dimension à tout cela. En quelques minutes seulement, cette quête avait prit une tout autre proportion. Reiner en était certain à présent, Ercih et lui étaient face à quelque chose de bien plus complexe qu'une simple histoire de disparition de villageoise. Un mal semblait grandir dans l'ombre, bien à l'abri des regards. Cette pensée qui commençait à se répandre dans l'esprit du jeune apprenti fit naitre en lui un pressentiment des plus inquiétant. Reiner n'aimait pas cette sensation qui commençait à grandir en son seing et alors qu'il cherchait à l'isoler pour le moment, une énergie d'une pureté incroyable vint balayer toute cette noirceur de son esprit.

Avant même de voir apparaitre l'armure, Reiner perçus les vibrations d'une l'incroyable source de puissance qui se dirigeait vers lui. Dans un éclat aveuglant de lumière, l'habit sacré de bêta vint se poser face à son futur propriétaire. L'armure de Sleipnir dégageait une puissance incroyable et à ses côtés était apparu un visage bien familier. D'un geste pur et gracieux, la déesse de la vie vint effleurer l'habit sacré qui s'anima. Sous sa simple caresse, l'armure pris vie et recouvris le corps du jeune homme. Sans s'en rendre compte, à son contact Reiner déploya une partie son cosmos, qui se mit à vibrer à l'unisson avec l'amure. Cette symbiose qui naquit entre l'amure et son propriétaire était unique et il eut l'impression que le cours d'un instant le temps se suspendit. À cet instant précis, l'armure pris vie et Reiner ressentit la même présence qui lui était venue en aide durant son entrainement dans la grotte de bêta. Baigné par l'énergie de l'armure, il pouvait ressentir tout son potentiel s'éveiller au contacte de son cosmos. La fureur du volcan et la puissance du froid implacable du royaume d'Odin résidait en elle.

" Faisant bon usage, Reiner, mon ami. "


"Alors, la voilà mon armure ? Merci Freyja, je te promets du plus profond de mon âme de m'en montrer digne. Je jure de la porter avec fierté pour vous servir, toi ainsi que le Seigneur Odin"

Reiner concentra toute sa puissance dans un seul et unique jet d'énergie qui partie tel une étoile filante vers le ciel. De sa puissance il pourfendit le cieux en direction de la constellation de la grande ourse visant avec précision l'étoile de bêta. Ce trait de cosmos pur, transportait son serment d'allégeance à l'égard de son Dieu. Par ce geste, Reiner voulait montrer toute la reconnaissance et la gratitude qu'il éprouvait envers Odin pour avoir fait de lui l'un de ses guerriers divins.

" Ils seraient fier de toi. "

A ces mots, Reiner sentis son coeur se serrer dans sa poitrine. Ces quelques paroles valaient plus que n'importe quel trésor aux yeux du jeune homme et en les prononçant, Feyja semblait avoir fait disparaitre un poids gigantesque que Reiner avait porté sur ses épaules pendant tant d'années. Il y était enfin parvenus, il avait mérité son armure. Et tendis que le nuage de cristaux laissé par la présence de Freyja terminait de se dissiper, Reiner revint à la réalité, laissant derrière lui toutes ses émotions qui le submergeaient. Gardant tout cela pour lui seul, il les isolat au plus profond de son esprit pour plus tard. Il se tourna ensuite vers l'étranger qui venait d'assister à tout ceci et faisant comme si rien de tout cela venait d’arriver, il pris la parole le plus naturellement du monde.

"Je pense que qu'il est dans votre intérêt de nous aider au mieux dans cette mission, car plus vite nous sauront ce qui se trame ici et plus vite vous pourrez rentrer chez vous et quitter nos contrées ou le climat est particulièrement hostile "

Reiner espérait qu'ils ne perdraient pas trop de temps en vaines paroles. Cette affaire le préoccupait de plus en plus et il ne souhaite pas perdre davantage de temps alors que des vies étaient en jeux. C'est pourquoi, il essayait de se montrer courtois et transparent avec le détective afin qu'ils puissent ensemble se dépêcher de résoudre rapidement ce mystère qui semblait planer sur le village. Tendant la main vers son interlocuteur pour l'aider à se relever, Reiner s'adressa à ce dernier d'un ton interrogateur.

"Au faite pour qui travaillez-vous, qui vous à engager pour enquêter sur ces disparitions ? Et quelle est sa relation avec le village ? "





Citation :
Andréa: Reiner ne s'est pas présenter à toi parce que Ercih l'avait déjà fait pour lui dans son premier poste, ce n'était pas un oubli volontaire ni même un manque de courtoisie à ton égard Wink
avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 712
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
23.12.14 15:33
HRP : Ok Reiner, mes excuses, j'ai corrigé.


Andréa s'était trompée : la présence de l'étranger malpoli était tout à fait liée à leur enquête, puisqu'il était lui-même un détective travaillant sur les disparitions. Réalisant son erreur, la Liche se rapprocha des trois hommes et de la louve, et se joignit à la conversation : « Un détective, vraiment ? Vos méthodes ne sont pas très diplomates. »

Ercih choisit de se montrer aussi compréhensif qu'il l'avait été avec la Spectre, ordonnant à son animal de libérer le « prisonnier », auquel Reiner proposa un accord de coopération, pourvu qu'il arrête de se comporter en rustre. Très bien, le temps des élucubrations soupçonneuses et de la méfiance stérile semblait être passé, et maintenant peut-être qu'ils allaient enfin pouvoir faire avancer leurs investigations en mettant leurs connaissances en commun. Dommage que la Liche n'ait rien à leur apporter de ce côté-là, mais fouiner en se cachant des guerriers d'Odin n'aurait pas été une bonne idée pour la suite de leurs échanges.

En tout cas, les paroles du détective donnaient une toute nouvelle dimension à leur problème. Asgard était une contrée reculée et très difficile d'accès, dont la population comptait sur ses guerriers pour sa protection : le détective devait venir de loin, et la seule raison expliquant sa présence dans le grand Nord devait être que les disparitions n'avaient pas lieu qu'ici. Il avait dû échouer à résoudre leur mystère chez lui, et s'était rendu sur ces terres gelées en désespoir de cause.

Andréa s'approcha de Reiner, et lui fit part à voix basse de cette conclusion. Elle aussi savait extrapoler et elle voulait le lui montrer, mais l'Ase aurait sans doute pensé à ça tout seul. Simple question de fierté personnelle...

Une fierté qui fut bien mise à mal lorsque leurs discussions furent à nouveau interrompues par l'irruption d'un cosmos chaleureux, gigantesque, et surtout divin. C'était incontestable, la Spectre avait déjà ressenti le cosmos de trois autres Dieux différents au cours des derniers jours, et si les impressions qu'ils véhiculaient pouvaient être aux antipodes les unes des autres, certains éléments ne changeaient pas. Ce cosmos annonça l'arrivée d'une resplendissante armure, qui apparut devant Reiner tel un météore en forme d'équidé à huit pattes, avant de finalement le recouvrir des pieds à la tête. L'aura de l'Ase entra en résonance avec sa protection étincelante, s'éleva à un niveau comparable à celui des Juges et Dieux des Rêves, une puissance capable d'écraser sans forcer la pitoyable faiblarde qu'Andréa se sentait être en cet instant.

La Spectre était livide de stupeur et de jalousie mêlées, et profita que tous les regards soient braqués sur le guerrier nouvellement promu pour reprendre de la contenance. Voilà qu'elle devenait la personne la moins importante de leur petit groupe : elle n'avait pas d'informations à donner, mais au moins jusque-là elle pouvait se consoler en se disant que Reiner n'était qu'un apprenti sans armure... plus maintenant, c'était extrêmement inconfortable comme situation. Et comme cela arrivait bien souvent ces temps-ci, une autre mauvaise nouvelle arriva avec un timing si parfait que l'on pouvait se demander si un quelconque Destin sadique ne prenait pas plaisir à l'enfoncer toujours plus. Un message télépathique, passé inaperçu au milieu de la déferlante des cosmos mêlés de l'apprenti d'Ercih et de la divinité inconnue informa la Liche de la défaite de Rhadamanthe et des Chevaliers Noirs, et des progrès de l'invasion que les Enfers ne parvenaient pas à arrêter, achevant de la convaincre que la sagesse populaire était fondée : les merdes volaient bel et bien en escadrilles.

La situation était critique : jusque là, elle avait pratiqué la politique de l'autruche, fuyant ses responsabilités en se répétant que ce n'était pas son problème, et qu'elle n'y pouvait rien de toute façon. La seconde partie était sans doute vraie, mais ce n'était pas une raison pour continuer de fuir, et elle prit la décision de retourner en Enfer sur le champ. Mais comment allait-elle justifier ça auprès des deux Ases ? Elle n'allait pas partir sans donner d'explications, et elle ne pouvait pas parler du désastre en cours... il allait donc falloir trouver un prétexte.

Andréa se creusa les méninges quelques instants, avant d'avoir une fulgurance, une idée lumineuse, parfaite, la mère de toutes les bonnes excuses !

« Toutes mes félicitations, Sire Reiner, Guerrier Divin de... Bêta, c'est ça ? » commença-t-elle avant de rentrer dans le vif du sujet. « Je ne pense pas que vous ayez besoin de moi pour discuter avec cet homme, je n'ai rien à vous apporter pour le moment. Je vais retourner chez moi et consulter les registres infernaux à la place : il suffira de me donner les noms des disparus, et s'ils sont décédés, ces noms apparaîtront dans nos livres. Espérons que ce ne sera pas le cas bien sûr, mais ce serait déjà bien de savoir s'ils sont encore en vie, et s'ils ne le sont pas, j'arriverai peut-être à interroger leurs âmes. »

Elle était fière de son idée : après tout, c'était une proposition sensée qui avait le triple avantage de lui permettre de rentrer en Enfer sans donner ses véritables raisons aux Ases, de faire avancer l'enquête, et de prouver l'utilité des Spectres.
avatar
MJ GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
24.12.14 14:29
L'homme se décida à dire tout ce qu'il savait, il débuta alors :

" - Ok, je suis un détective mandaté par une organisation afin de résoudre un mystère sur ces terres; des personnes qui ont fait une randonné dans des terres près d'ici ont découvert un mystère et on m'a envoyé le résoudre. Ces personnes étaient des aventuriers de l'extrême voyez-vous "


Il marqua avant de reprendre :

" - Si le Sahara est le désert le plus chaud du monde, vot' banquise c'est juste impraticable et c'est surement l'endroit le plus froid du monde, néanmoins, des images satellites nous montrent qu'il y'a une grotte où il fait chaud, ce qui est totalement étrange "

" - En arrivant dans les environs, j'ai découvert que pas mal de personne ont disparu dans les environt de c'te fameuse grotte, messieurs les protectueurs, ça vous en bouche un coin hein ! "


Il éclata de rire devant les Ases et les laissa réfléchir à ce qu'ils allaient faire de ces informations
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12659
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
26.12.14 16:06
Heureuse nouvelle que voilà pensa Ercih en ressentant de loin le cosmos grandissant qui s'approchait peu à peu du trio, il ne reconnu sans aucun mal la divinité représentant la vie en ces terres, Freyja vint rejoindre les protagonistes et pas seul puisque le cheval Spleinir fut également de la partie reprenant vie grâce à la belle déesse et ce posant sur Reiner, un frisson parcourut l'Ases, le cosmos de Reiner s'éleva soudainement dévoilant son potentiel au grand jour, désormais il était son égal de part son titre de guerrier divin bien entendus. Peut être qu'Ercih lui révélerait en être un également... A vrai dire il ne lui avait toujours pas dit ne plus porter Epsilon...

Quoi qu'il en soit lorsque la déesse de la vie s'éclipsa l'enquête repris son cours, Reiner agissait de la façon la plus humble possible tandis qu'André tenta de s'éclipser. Le motif de son départ pourrait être utile dans l'avancer de cette quête, mais ne jouait t-elle pas un double jeux ? Après tout elle aurait bien pus émettre cette suggestion dès le départ non ?

Enfin il ne répondit pas immédiatement coupé par le fou qui vint enfin fournir les informations tant attendue...

« Cette grotte ? «

Ercih vint alors regarder fixement Reiner, cette grotte était l'entrée du royaume des nains, également le lieu ou Ercih dus entraîner Reiner, cet endroit représentait beaucoup pour le duo surtout pour l'ancien apprentis. Sachant qu'il ne pourrait garder son calme en restant ici avec un tel individu le jeune maître laissa son élève agir comme il l'entend...

Andréa, puis-je t'accompagner ? Je ne peux te révéler l'identité des disparut pour l'instant, m'en vois tu désolé. Je veux bien de ton aide dans cette quête, mais pour des informations concernant les villageois il te faudra gagner ma confiance.

Reiner, je suppose que tu sais où tu dois te rendre, Kana viendra avec toi et gardera un œil sur cet individus.

L'Alioth ce tut attendant de voir comment agiraient les autres protagonistes.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Graphiste
Servant de Sleipnir | Graphiste

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2497
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas
26.12.14 20:55

Il en avait fallu du temps, mais il semblait que petit à petit chacun commençait à trouver ses marques dans l'enquête aux disparus. En effet, tous semblaient prendre activement part à la résolution de cette énigme en apportent les informations dont ils disposaient. Même le spectre se mit à agir dans ce sens et fit part à Reiner de ses déductions. Bien qu'Andréa semblait avoir réfléchis sérieusement à la question, Reiner ne partageait pas tout à fait son analyse de la situation.

"Si le phénomène s'étendait réellement au-delà des contrées du nord, nous aurions été avertis plus rapidement de la situation. De plus nous ne serions pas que quatre à tenter de comprendre ce qu'il se passe. Personnellement, je pense que les disparitions n'ont lieu qu'ici, si elles avaient également lieux ailleurs, notre cher détective aurait probablement choisit un endroit plus agréable pour mener ses recherches. Et si toutefois il est venu ici parce qu'il pense que cet endroit est l'épicentre du phénomène, il ne serait surement pas le seul à être arrivé à cette conclusion. C'est pourquoi, je pense qu'il est ici parce que le phénomène est propre à la régions et que quelqu'un à dut l'envoyer directement en ces lieux. "

Reiner avait l'intime conviction d'être dans le juste et son analyse l'amenait à une conclusion des plus funeste. Il espérait faire fausse route et pourtant il sentait au plus profond de lui qu'il avait vus juste. Si le phénomène était local alors quelqu'un convoitait les habitants du village comme une ressource. L'avantage de s'en prendre à Magnir c'est que le village, étant fortement isolé, cela prendrait surement du beaucoup de temps avant que l'on constate les premières disparitions. Quelqu'un semblait utiliser des humains dans un quelconque projet et Reiner n'aimait pas cela. Le jeune homme était ainsi, quelqu'un de froid et de cartésien dans ses analyses, capable de voir le pire comme le meilleur dans chaque situation. Et le pire ici, cela faisait quelques minutes qu'il l'avait déjà envisagé. Si quelqu'un s'en prenait réellement aux villageois dans le but d'accomplir le plus maléfique des dessins, alors il se pourrait qu'on soit face un évènement de sacrifice de masse. Il était donc temps de savoir si tel était le cas et si Reiner et les autres devraient affronter le mal qui en naitrait ou s'il était encore temps pour eux de faire échouer le pire des scénarios.

Alors que Reiner s'apprêtait à faire part de sa pensée à ses compagnons de voyages, Andréa prit la parole et proposa une idée qui séduisit le guerrier divin de bêta. Si en effet elle pouvait avoir la confirmation de la mort ou non des villageois, Reiner pourrait quant à lui savoir s'il devait se préparer au pire ou non. De plus, en opérant de la sorte, il pourrait continuer l'enquête comme cela était initialement prévu, tout en gagnant du temps pour obtenir les informations qui lui manquaient.

"Cela me semble en effet une bonne idée Andréa, ton initiative pourrait nous faire gagner un temps précieux et nous donner les indications qu'il nous manquent"

De son côté, le détective avait lui aussi communiqué ses informations. Des informations qui ne firent que confirmer le côté local des disparitions. Il mentionna également l'entrée du royaume des nains et Reiner ne tarda pas à lui répondre.

"L'endroit dont vous parlez est un volcan souterrain. Je le connais d'ailleurs parfaitement bien pour y avoir passé une grande partie de ma vie. Si vous êtes sûr que la menace vient de là bas, je pourrais m'y rendre en un rien de temps, mais vous devez en être certains.”


Reiner fit une pause dans ses propos pour reconsidérer et la situation et reprit ensuite la parole.

“Pour y avoir grandi, je suis presque certains que vous ne pourrez pas supporter la chaleur qui y règne. Je ne sais pas ce que vous comptez faire, mais je vous suggère de rentrer chez vous et de nous laisser gérer cette histoire. Si toutefois vous souhaiter m'y accompagner, je ne m'y opposerais pas, libre à vous de tenter le diable en mettant votre vie en danger. "

Après ces quelques paroles, Ercih prit la décision de remettre l'avancé de l'enquête en ces lieux à son élève espérant de son côté suivre Andréa et en apprendre davantage dans les enfers. Reiner, d’un signe de tête acquiesça, cette décision lui convenait parfaitement, il attendait à présent la réaction de deux autres protagonistes avant de se mettre en route pour le royaume des nains.




Citation :
Merci pour la modif Andréa
avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 712
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
26.12.14 22:12
Elle s'était trompée, et c'était Reiner qui avait raison : le détective était là pour ce qu'il s'était passé à Magnir, et rien d'autre. Déçue de voir son hypothèse démentie, Andréa grommela un peu avec une mauvaise foi évidente, puis son humeur s'améliora quand le guerrier divin de Bêta reconnut la pertinence de sa proposition. Elle s'améliora même un peu trop d'ailleurs, puisque ses joues rosirent de fierté comme celles d'une petite fille, l'amenant une fois de plus à devoir dissimuler son embarras dans les replis de son épaisse cape.

« Tiens tiens, tant que cet homme était sans armure, peu t'importait son avis, mais maintenant qu'il se révèle si supérieur à toi, le plus petit compliment de sa part te fait rougir comme une jouvencelle ? »

Le commentaire aussi moqueur que silencieux de l'âme parasite la prit au dépourvu, et elle ne put que rétorquer sèchement un « La ferme, vieux dégueulasse » dans le secret de son esprit. Vraiment, Kochtcheï choisissait toujours le meilleur moment pour ses persiflages...

La demande d'Ercih lui remit brutalement les pieds sur terre : l'Ase vétéran approuvait également son idée, mais il souhaitait aussi l'accompagner aux Enfers, tandis que Reiner se proposait pour aller inspecter la grotte volcanique dont parlait le détective. Malédictions, se doutait-il de quelque chose ? Ou alors n'avait-il « simplement » pas confiance en elle ? Difficile de croire qu'il voulait juste, en jouant les touristes, s'assurer de la réciprocité de traitement à l'égard des Ases en visite dont ils avaient parlé plus tôt. Et zut, pourquoi ne pouvaient-ils pas tout simplement la laisser faire... enfin, elle n'avait pas le choix, si elle refusait, elle leur mettrait fatalement la puce à l'oreille. De toute façon, une fois en Enfer, Ercih ne pourrait plus contacter ses camarades, ni même en sortir tout seu... Oups. Si elle se faisait tuer en participant à une bataille contre les Marinas, qui ramènerait l'ex-Zêta dans le monde des vivants ? Et qui irait expliquer aux combattants nordiques les raisons de la disparition d'un de leurs camarades ?

Une goutte de sueur froide coula le long de sa joue. Saleté, pourquoi son idée si géniale devait-elle être ruinée ainsi ? Et surtout, comment cette exigence avait-elle pu si facilement la prendre au dépourvu ? Elle avait encore énormément de progrès à faire en matière d'anticipation, mais il fallait prendre une décision, et vite : plus elle tergiversait, plus elle s'enfonçait. Bon, tant pis, elle emmènerait Ercih en Enfer, loin des oreilles de Reiner, lui avouerait qu'elle n'avait pas été très honnête avec lui, et tenterait de sauver les meubles en lui proposant de le ramener immédiatement à la surface, pour sa propre sécurité, s'il jurait de garder le secret. Encore un plan bancal, qui reposait beaucoup trop sur la gentillesse de l'Ase, mais elle n'arrivait pas à trouver mieux.

La Liche sortit des profondeurs de ses réflexions paniquées, et adressa un charmant sourire à Ercih : « C'est tout naturel. Vous pouvez venir, bien sûr, mon Surplis nous y transportera, et vous serez protégé du pouvoir de Sa Majesté. » Elle tendit la main, révélant les griffes luisantes de sa sombre protection, attendant que l'Ase la saisisse.


HRP : Bon, je vais donc être absent à partir de demain. Ercih, je compte donc nous téléporter à la Forêt Sombre si possible, mais si le staff refuse et dit qu'on doit passer par le Palais de Pandore, j'éditerai. Je te laisse commencer le nouveau topic.
avatar
MJ GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
09.01.15 11:03
Les trois personnes que le détective avait rencontrées semblaient s’organiser sans réellement tenir compte de lui. S’ils pouvaient se débrouiller pour résoudre le mystère sans qu’il n’ait lui à se fatiguer, ça lui allait très bien. L’homme qui venait de recevoir une armure s’adressa seul à l’enquêteur. Il disait connaitre l’endroit en question et que cette grotte était dangereuse. L’homme voulait bien le croire, vu ce qu’il avait entendu.

" – Pour peu que je suis sûr que les disparitions ont eu lieu là-bas. Si vous connaissez la grotte, vous serez le plus à même d’y enquêter effectivement mais je resterais dans les environs pour connaitre les conclusions sur ce que vous découvrirez. Par contre, méfiez-vous quand même, je ne suis pas sûr que votre armure brillante puisse vous protéger contre tout ce que vous pourrez trouver là-bas. "

L’homme salua le guerrier divin et commença à se détourner des trois éveillés.

HRP a écrit:
La quête continuera donc au volcan ^^
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Graphiste
Servant de Sleipnir | Graphiste

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2497
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas
11.01.15 20:53

Désolé, une erreur est survenue. Veuillez essayer d'actualiser la page.

Les dés en étaient jetés, ils agiraient donc de la sorte. Reiner prendrait les commande de l'enquête en Asgard tandis qu'Andréa et Ercih se rendraient en enfer pour consulter le registre des morts. Le plan était clair, chacun savait ce qu'il avait à faire, il leur restait maintenant plus qu'à agir et agir vite, car chaque minute était compté. Reiner commença par libérer quelques bribes de cosmos et tout en s'adressant à son maître, il augmenta progressivement la quantité d'énergie qu'il déployait.

"Je ne sais pas ce qu'il se trame ici, mais dès que vous aurez des info rejoignez-moi au volcan. Si vous tardez trop, je risque de finir le boulot sans vous"

En prononçant ces quelques mots, Reiner sourit tout libérant davantage de cosmos qui commença à se teinter d'un rouge couleur flamme.

"Peut importe qui ils sont, ils vont regretter de s'en être pris aux habitants du royaume et surtout d'avoir osé profané le volcan."

On pouvait sentir la colère de Reiner emplir son cosmos qui était à présent d'un rouge encore plus intense et s'adressa au détective.

"Je m'occupe de tous, allez donc vous réchauffer à la taverne du coin et dès que j'en aurais finis avec ce qu'il se trame ici je viendrais vous voir."

Concentrant son aura qui jusqu'ici agissait avec fougue et liberté, Reiner s'apprêtait à partir. La route il la connaissait et il pouvait s'y rendre en claquement de doigt. Mais avant de laisser ses compagnons de fortune il s'adressa à la dernière personne à qui il n'avait pas encore fait ses adieux.
"Andréa je compte sur toi pour veiller sur mon maitre. J'espère que ton attitude actuelle n'est pas conditionné par le fait que tu te trouves sur nos terres et que tu continueras à faire preuve de respect à notre égard. Si tel est le cas, je promets de me porter garant pour vous auprès des miens et ce pour toutes les futures collaboration ou transaction que nous aurons à échanger"

Les derniers mots du jeune homme s'évanouirent avec lui dans le vent glacial d'Asgard à une vitesse seulement perceptibles par son maître et le spectre, le jeune homme s'en était allé rejoindre le volcan et avec lui il avait emmené Kana.




Citation :
La suite ici
avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 712
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
24.02.15 16:39
HRP : Back from Hell.


Andréa émergea du néant à quelque distance du village de Magnir. Elle n'était partie que quelques minutes, mais elle n'avait pas osé réapparaître à l'emplacement où elle avait rencontré les deux Ases. Personne n'appréciait qu'un Spectre se téléporte chez eux sans invitation.

La Liche vérifia qu'elle avait bien caché son Surplis sous son épais manteau, puis tenta de profiter de la marche vers les habitations pour se calmer et remettre ses pensées en ordre, et il y en avait bien besoin. Malgré ce que Kochtcheï avait pu dire, elle n'allait pas oublier si facilement ce terrible manquement de sa part. La seule solution : utiliser à plein régime sa capacité à se raconter des histoires, prendre les faits, les retourner dans tous les sens, réinterpréter la réalité jusqu'à se convaincre elle-même. Elle commença de suite.

Il n'y avait plus rien qu'elle puisse faire en Enfer, mais quelle que soit la mystérieuse puissance à l’œuvre dans le Grand Nord, elle interférait avec le fonctionnement du cycle de la Vie et de la Mort. Et ça, Guerre Sainte ou pas, c'était sa mission de l'empêcher. En fait, si cette chose inconnue avait le pouvoir de violer à ce point l'ordre naturel en interdisant aux âmes de rejoindre l'Au-delà, c'était sans doute aussi grave qu'une invasion. Elle repensa à l'humiliation qu'ils avaient subie, lorsque les Dieux Hindous, en quittant le monde, avaient osé briser la loi d'Hadès en ressuscitant chacune de leurs victimes.

Oui, voilà, c'était ça ! La mission que le Destin avait prévu pour elle n'était pas de combattre les Marinas, d'autres Spectres plus compétents qu'elle étaient bien mieux placés pour le faire, et libérer leur Sombre Monarque par la même occasion !

Ses efforts d'autosuggestion prirent fin à cause de l'arrivée impromptue d'une paire de Fées, transportant une liasse de papiers. Les Squelettes à la Demeure du Jugement avaient vite et bien travaillé, épluchant les registres à la recherche des cas de défunts pourtant absents du monde des morts, et lui faisaient parvenir une copie de leurs noms. Un message inclus dans la liasse disait : « On pensait que vous en auriez besoin. On va continuer à chercher. »

Andréa remisa les documents dans un recoin de son armure. Les serviteurs infernaux étaient plus utiles et diligents qu'il n'y paraissait, pourvu qu'on leur laisse une chance. Ayant à nouveau les pieds sur Terre, elle vit qu'elle se trouvait à présent au centre de la bourgade nordique, et aucune trace des guerriers d'Odin, pas même d'Ercih qu'elle avait pourtant renvoyé chez lui il n'y avait pas si longtemps. Plus loin devant elle, une énergie diffuse marquait la limite de l'influence des divinités protectrices d'Asgard. À n'en pas douter, une frontière à ne pas dépasser sans l'assentiment des protecteurs du royaume. Comment allait-elle rejoindre Reiner ?

« Kurwa... Mais c'est pas vrai, pourquoi je peux jamais rien prévoir à l'avance ? » jura-t-elle en cherchant du regard autour d'elle, et en tentant de repérer l'aura d'un Ase à proximité.  
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
04.03.15 2:07
[J'escorte Andy, donc le premier qui l'attaque a droit à un mois de cb rage extrême!]
>> Arrive de Toronto

La glace sous mes pieds ne me faillit pas de tout le voyage et c'est en frôlant la vitesse du son que je me dirige en direction d'Asgard. Pour y faire quoi, je ne sais pas trop, mais au moins on ne me blâmera pas pour n'avoir rien fait. Bon, il y a plusieurs chutes et quelques blessures lors du voyage, cette technique n'est pas encore tout à fait au point, mais j'arrive en Alaska en un seul morceau donc je suppose que ça va. 

Mon but était de me rendre à Blue Graad, ou n'importe où ailleurs en Asgard pour au moins faire un rapport, mais je m'arrête avant, tout près de Magnir. L'idée des ennemis et des alliés ne m'a jamais vraiment intéressé, franchement on ne peut vraiment se fier à personne, mais un cosmos de ce genre... je n'en ai jamais ressenti près d'ici. Pourtant, des cosmos il y en a de toutes les sortes, pour une faction presque quasi-asgardienne il y a beaucoup de diversité cosmique, mais ça? C'est juste pas net. Oh bon, je suis là, autant bien aller jeter un oeil. Je suis mieux de gagner un bonus pour heures supplémentaires, franchement, me presser comme ça pour eux...

La neige environnante n'est pas sans rappeler des dunes de sable dans le désert, mais ça ne m'arrête pas dans ma course. Quelques acrobaties, des pirouettes, des sauts et quelques passages de glaces créés dans les airs sans aucun support plus tard, j’aperçois enfin une tache noire dans le décor immaculé. Littéralement: un gros manteau foncé, alors que les gens frileux n'abondent pas ici, je suis moi-même très peu vêtue, c'est déjà un signe que cette personne n'est pas d'ici. Et elle ne s'est pas encore rendue dans le village, elle reste à la frontière, pourquoi?

-Främling...

Une étrangère. Les gens d'ici n'aiment pas ça et moi non plus, alors mieux vaut en finir vite et régler le problème rapidement. 

Dans un grand flash, je revêts mon armure et fonce vers la fille. Une entrée fracassante rajoute tout de suite plus de poids dans la balance de la crédibilité, alors d'une vague de cosmos je gèle le sol autour d'elle et freine brusquement à un mètre derrière elle environ, restant en parfait équilibre sur la glace renvoyant la lumière du soleil comme un diamant. Lentement, très lentement, je commence à lui tourner autour, mes pieds glissants d'eux même sur la glace sans que j'aie besoin ne serait-ce que de les regarder.

-Hm... vous cherchez quelque chose?

Mon ton est égal, mais ma voix est forte et pleine de dignité. Nous sommes dans mon domaine, et je n'hésiterai pas à me montrer menaçante, car les étrangers n'ont rien à faire ici. Contrairement à plusieurs, j'ai les paparazzis et les journalistes en horreur, et quand c'est à moi qu'on a affaire, c'est avec mes règles qu'il faut jouer.
avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 712
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
04.03.15 9:57
Alléluia, enfin quelqu'un ! Andréa pouvait sentir un cosmos se rapprocher à grande vitesse et en ligne droite, mais c'était normal : la Liche ne cherchait pas à se cacher cette fois, bien au contraire, elle voulait qu'on la trouve. Elle évalua la puissance de l'aura glaciale et conclut que celle-ci était au même niveau que la sienne, bien inférieure à celle d'Ercih ou Reiner. Tant mieux ? Pas forcément, elle appréciait d'enfin se retrouver seule avec quelqu'un qui n'était pas d'un rang bien supérieur au sien, ce qui n'était plus arrivé depuis un moment et commençait à lui taper sur le système à force de toujours devoir marcher sur des œufs, mais il n'y avait pas que des avantages. Certes, elle n'aurait pas à faire autant de simagrées, mais les deux Guerriers Divins, de par leur force et leur position hiérarchique, pouvaient se permettre de tordre les règles et de jouer les grands seigneurs ; par contre quand on n'était qu'un péon il n'y avait que peu de marge de manœuvre, et on appliquait les consignes à la lettre. Du moins c'était ainsi que ça fonctionnait en Enfer, et en plus il lui faudrait quand même être polie si elle voulait s'assurer de la coopération de l'Ase en approche.

La Spectre laissa échapper un soupir de lassitude. Finalement, il fallait toujours se surveiller quand on avait affaire aux autres factions. Elle utilisa les quelques secondes restantes avant l'arrivée du « garde-frontière » pour se composer une attitude calme et décontractée : la première impression était importante.

Le guerrier, ou plutôt la guerrière d'Odin fit une entrée en scène théâtrale : des mouvements élégants et décidés, une impression de puissance retenue, les reflets de la glace se mariant à la perfection avec ceux d'une armure brillante... sacré sens du spectacle. Les paroles prononcées contrastaient avec son attitude, mais la voix qui les véhiculait, elle, était tout à fait en accord.

Bon, allez, elle avait assez perdu de temps comme ça. Andréa s'inclina à ce qu'elle estimait être la hauteur correcte, ouvrant les pans de son grand manteau pour laisser voir son Surplis. « Mes hommages, protectrice d'Asgard. Je suis Andréa de la Liche, Spectre d'Hadès, et mes intentions ne sont pas hostiles. Je suis déjà venue ici il y a très peu de temps, afin d'assister deux de vos Guerriers Divins dans une affaire relevant de la sécurité de votre royaume. Je suis allée enquêter de mon côté, et j'aurais de nouvelles informations à transmettre au Sire Reiner de Bêta ; il devrait se trouver dans une grotte volcanique en ce moment. Puis-je vous demander l'autorisation de pénétrer sur ces terres afin de le rejoindre ? »

Voilà, c'était le mieux qu'elle pouvait faire pour la concision et la politesse, et elle espérait que son interlocutrice n'allait pas se montrer trop procédurière en demandant des précisions ou en la faisant poireauter le temps qu'un de ses supérieurs accepte la requête de la Liche. Pourquoi Reiner ou Ercih ne lui avaient-ils pas donné un genre de sauf-conduit, ça aurait été plus vite... Ah non, ça aussi c'était sa faute, elle aurait dû demander. Imprévoyance, encore et toujours...
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

[ Quête Cercle Polaire ] Ercih et Reiner à la recherche des villageois.

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Haïti 2007 : la quadrature du cercle ?
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?
» Reiner Heydrick
» Entrez dans le Cercle des Fées !
» 7ème cercle de l'enfer - mardi 6 mars, 13h10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya :: Zone Guerre Sainte :: Cercle Polaire Arctique :: Le village de Magnir-