:: Zone Guerre Sainte :: Lieux hors du temps :: Les Enfers :: Septième Prison (Duplicité) / Les MalebolgesAller à la page : 1, 2  Suivant
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
19.11.14 20:47
Lorsque l'escorte de la prêtresse endormie parvint enfin aux portes du Purgatoire, le bruit de l'arrivée de Poséidon et de ses créatures s'était déjà répandu. Garnet s'arrêta sur une parcelle de mousses piquée d'élodées et fit signe à Tahitoa de déposer Mohana sur le manteau que Chalcédony avait ôté pour l'étendre dans le pré fleuri. L'air de la cantatrice était grave et inquiet.

On aurait pû croire que la mère qu'elle jouait tantôt s'était calmée de sa crise et s'était résignée à la situation. Garnet se faisait surtout du soucis pour la situation du royaume des morts. Mohana avait été beaucoup trop laxiste dans sa gestion du royaume des Enfers et dans la diplomatie. La fillette avait beau avoir un potentiel immense, ce n'était qu'une oie blanche qui croyait qu'avec de la sagesse on parvenait à résoudre tous les problèmes. Mais Garnet elle savait à quel point le monde était mauvais et perverti.

Il y avait trente ans de cela, Hadès avait été défait. L'armée se relevait à peine que les vautours venaient achever les restes sous les regards complaisants des autres puissances. Pas un seul ne lèverait le petit doigt en leur faveur, la cantatrice en était persuadée. L'idéal éthique d'Hadès faisait ricaner ou pousser des cris d'orfraie, tout simplement parce que le monde entier était terrifié par cette chose inévitable et tragique qu'est la mort. La seule méthode qui aurait pû fonctionner aurait été de combattre le poison de la peur par le poison. Mais l'on ne pouvait désormais plus revenir en arrière.

La soprane s'assura que le serpent qui gardait le jardin infernal restait assoupi dans les herbes hautes. Elle se laissa tomber à genoux, couvant Mohana d'un regard amer et fatigué. L'ensorceleuse finirait par s'éveiller, elle avait simplement besoin d'un peu de temps pour se remettre. Ou d'une aide extérieure à laquelle Garnet n'arrivait pas à penser ...

* Quelle ironie. Le jardin d'Orphée où nous nous sommes rencontrées. Le destin nous joue parfois de ces tours ... *
avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 33
Autres comptes : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
19.11.14 21:42
[ PNJ le vieux qui s'occupe de la porte du Purgatoire mr Red le retour ]

Le silence, encore et toujours... Les âmes qui passaient par ici se devaient de rester muet, calme... C'était le premier pas pour entrer au purgatoire et espérer obtenir la clémence et l'abolition de leurs pêchés.
A l'entrée, un vieil homme, une tunique blanche éclatante, une barbe blanche parfaitement coupé, et de longs cheveux blancs.

Nous le retrouvons donc, en train de s'occuper du passage d'une âme...

Spoiler:
 

Après cela, son acolyte lui indiqua en désignant avec son index que des visiteurs étaient là, des spectres, mais surtout la Prêtresse du Seigneur Hadès qui semblait inconsciente. Se caressant la barbe, l'air mystérieux, il leva les bras, et d'une voix faible répliqua.

-" Biiiiiiiiiiiiiiiiiieeeeeeeeen ! Allons-voiiiiiiiiiiiiiiir ! "

Puis en marchant lentement, il prit la direction du champs de fleurs pour rencontrer le groupe. Il grognait parcequ'à vrai dire il n'aimait guère laisser son poste libre. Mais bon, il s'agissait de cet jeune enfant qui représentait le Maître suprême de la mort. Bien qu'indépendant, il avait tout de même des devoirs et un respect profond pour l'autorité.

-" Ouuuuuuuuuuuuuuh Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuh " Hurla le gardien comme un fantôme en arrivant devant l'assemblée, à première vue, il ne remarqua qu'un spectre qui devait faire bien 2 mètres, voir plus. Ensuite, il baissa ses yeux pour voir, une Dame, élégante et distinguée au chevet de la Prêtresse.

-" Voir une Diva est un honneur !" Indiqua-t-il en usant son plus beau sourire, tout en écartant du bras son jeune apprenti.
-" Voyons levez-vous, ne salissez pas votre robe." Poursuivit-il en s'abaissant légèrement pour donner un petit baiser sur le revers de la main de la Dame Maléfique.

Avec un affreux mal de dos, il se redressa, et porta son regard sur l'inconsciente. Il se disait qu'elle était bien jeune pour le rôle de Prêtresse ! Malgré tout, il fallait bien agir pour qu'elle reprenne ses esprits au plus vite.
En réflechissant le maître des lieux salua d'un geste de la main le géant avec un en prime un sourire niais. Il remarqua ensuite, une jeune femme à coté qui semblait être une sorte de suivante. En regardant son élève, il se disait qu'ils iraient bien ensemble, ce serait peut-être une idée à soumettre plus tard. Cependant, poliment il lui offrit une boite.
-" C'est pour toi, il y a des petits gâteaux... Mais fais attention, si tu en manges, tu devras faire su sport ensuite !" Signala le vieux avec un large sourire, pour reprendre après son sérieux.

-" Que s'est-il passé ? Il semblerait que ça bouge en haut ? Je me demande quand les autres comprendrons que la douleur d'ici n'est rien de plus que le reflet de leur vie sur terre." Prenant une petite pause en esquissant un geste de degoût sur les mauvais choix qui se prenaient dans le monde, il poursuivit.
-" Vous avez essayez de lui mettre des petites gifles ? Ou lui plonger la tête dans le fleuve ?"
avatar
TahitoaSpectre du Taniwha
Spectre du Taniwha

Date d'inscription : 25/08/2014
Nombre de messages : 22
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas
24.11.14 21:11
Tahitoa déposa donc les deux jeunes femmes délicatement sans pour autant prêter attention aux autres spectres présents. Toujours enivré par le délicat chant que la cantatrice avait interprété. Désormais il avait un objectif, trouver le moyen de se procurer un lecteur de musique, puis y enregistrer la voix de la belle cantatrice. Il devait maintenant s'occuper de la jeune prêtresse, c'était la première fois qu'il la rencontré. Le vieux spectre leur donna des conseils pour réanimer Mohana, lui mettre la tête dans le fleuve n'était peut être pas la meilleure des solutions surtout lorsqu'on voyait ce qui flottait dedans. Un rapide coup d'oeil aux alentours et rien ne semblait vraiment pouvoir réveiller la prêtresse, lui asséner des baffes c'était hors de question , Tahitoa ne prendrait jamais cette responsabilité et la moindre tentative de lui en asséner finirait immanquablement par mettre le spectre de la bravoure en rogne et ça c'était pas beau à voir. Peut être que l'autre dame qu'il avait transporté aurait une meilleure idée ? Prendre des décisions c'était pas vraiment le fort du petit gars, il agissait surtout à l'instinct et sans vraiment jamais réfléchir aux conséquences de ses actes.
Il n'y avait pas d’hôpitaux ici bas et de toute façon même s'il y en avait un à quoi ça servirait ? des spectres malades ça n'existait pas normalement, qu'avait t-il bien put arriver à la jeune fille ?
Bon quand on en sait pas trop quoi faire mieux vaut faire du sport ça permet de réfléchir.

Sans un mot le spectre entreprit de faire des pompes, ça faisait circuler le sang et l'irrigation du cerveau y a que ça de vrai dans une situation comme ça.
Peut être qu'un bref massage ca serait une bonne idée ? Mettant ses bonnes idées en pratique Tahitoa s'approche de Mohana et entreprend de lui masser les épaules, rien de tel pour remettre les idées comme il faut ! Mais aucune réaction...
Après avoir attend un peu il place Mohana en position latérale sécurisée non sans avoir bien sur vérifiée au préalable qu'elle respire. Un nouveau regard insistant vers Garnet, elle a surement une bonne idée à leur présenter pour sauver Mohana ?
Si tout se passe bien il se fera un nouveau tatouage pour célébrer sa rencontrer avec la prêtresse des enfers !
avatar
ScarletChevalier d'Or du Scorpion
Chevalier d'Or du Scorpion

Date d'inscription : 16/05/2006
Nombre de messages : 797
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas
25.11.14 21:09
Luna descendait à présent à très vives allures dans le puits des Enfers en maintenant bien fermement sa poigne sur les poignets de Tourmaline et celui Chalcedony. L'étoile de la Magie faisait tout ce qu'elle pouvait pour accélérer leur chute en la rendant la plus dynamique possible. Ce puits n'était pas un endroit sûr pour autant, si des tonnes d'eaux s'y engouffrent, c'est la noyade assurée, si elles ne sont pas broyées auparavant par la pression hydraulique.

À la surface c’était la panique totale et ce fut réellement chacun pour soi et Hadès pour tous. Sans compter que le délicat et raffiné arome, veuillez souligner l'euphémisme de la situation a enfumé tous les couloirs aux alentours du puits.

Petit à petit une lumière commença à paraitre sous leurs pieds, les Enfers n'étaient plus très loin. Avant de s'écraser telles de vulgaires crêpes sur le sol, Luna déploya l'intégralité des feuilles de son surplis, elle les avait auparavant rétractés pour accentuer le l'aérodynamisme de leur chute. Les feuilles du surplis fonctionnèrent tel un parachute et l'effet escompté fut immédiat, la vitesse de chute de la jeune Alraune ainsi que celle de sa sœur et de son frère jewel en fut donc également réduite.

L'atterrissage ce fut sans trop de fracas et prestement, une fois le sol atteint, Luna se hâta de rejoindre la Bienfaitrice Dame Grenat en compagnie de deux autres Jewels à qui elle avait presque coupé la circulation sanguine à force de presser leur poignet tel des oranges. La situation actuelle n'était guère encourageante, il n'était trois spectres pour protéger la prêtresse face à une armée qui leur sera certainement et plus que probablement beaucoup plus nombreux qu'eux dans l'état actuel des choses
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
30.11.14 19:17
A chercher les aspects positifs de la situation, Garnet ne trouvait pour le moment que ceci : de l'escorte de la prêtresse remplaçante, tout le monde était arrivé à bon port. Luna était toujours un peu désorientée dans la panique, elle tenait encore Tourmaline et Chalcedony par les poignets. Ceux-ci n'osaient même pas se dégager de sa prise de peur de provoquer une nouvelle réaction démesurée du spectre de l'Alraune.

En revanche, la brute qui avait enlevé Mohana à la barbe des envahisseurs était beaucoup plus sereine. La cantatrice infernale fut d'ailleurs agréablement surprise par la manière très attentionnée que le spectre avait de traîter la prêtresse endormie. Il était beaucoup moins maladroit qu'il en avait l'air.

Tout dépendait maintenant de la volonté de Mohana de s'en sortir. Empoisonnée par les pavots, la jeune hindoue était blême. Toute l'agitation n'avait pû provoquer la moindre réaction de sa part. Garnet le savait : la danseuse seule avait le pouvoir de rompre le charme dont elle était victime. Bien entendu, elle pouvait bénéficier d'une certaine ... aide.

La mère des joyaux allait utiliser une fois de plus ses chants maléfiques pour persécuter son ancienne protégée jusque dans ses rêves, lorsque le gardien de la porte du Purgatoire délaissa ses damnés pour venir fourrer son nez dans leurs affaires. L'ancêtre enjoignit à Garnet de se relever tout en lui baisant la main. La diva dissimula une moue de dégoût dans un pincement de lèvre au contact de la vieille lippe parcheminée avant de patiemment répondre avec une reconnaissance hypocrite :

" Ce sont les divinités infernales qui vous envoient, qu'elles soient louées. Nous n'avons malheureusement guère eu le loisir de faire ces tentatives dans notre précipitation. "

" Je crains de n'avoir pas compris ce qu'il s'est passé. Nous étions en train de répéter des exercices lorsque la couronne de pavots qui ne devait être qu'un léger handicap pour la prêtresse l'a intoxiquée. Pourtant, cela ne peut être du fait de Luna qui l'a créée, j'étais avec elle pour l'aider ... "


Garnet fronça des sourcils d'un air faussement soucieux, et se rapprocha du jewel de Melilite pour s'opposer à une éventuelle accusation. Elle cligna brièvement des yeux en voyant que le maori profitait d'un temps mort pour s'entraîner. Ses tatouages complexes s'animaient dans l'action, roulant sur ses muscles bombés. Le spectacle était assez intéressant, il fallait l'avouer. Ayant achevé ses exercices, il s'occupait à son tour de la jeune représentante inanimée. Garnet quitta subitement son air rêveur, comme si elle réalisait une soudaine association d'idées, portant sa main à sa bouche avec stupeur.

" Se pourrait-il que le sol où tu as fait pousser les pavots ait été empoisonné par quelqu'un de malveillant ? ! Par Hadès, je porte la responsabilité de cette faute, j'aurais dû m'assurer qu'elle était saine. Que pouvons-nous faire ? ... "

Et la cantatrice lança un regard suppliant au vieil homme comme une pauvre femme en détresse, le priant silencieusement d'être leur sauveur et de leur montrer la voie dans sa grande sagesse.
avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 33
Autres comptes : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
02.12.14 21:46
    Où suis-je ? Se demanda Mohana en s'éveillant dans un lieu qui lui était inconnu, une montagne entièrement recouverte de neige. Croisant ses bras devant elle pour se rechauffer, elle observa les alentours avec un certain air de panique. Elle s'aida aussi en augmentant son aura. Soudain au loin, elle remarqua une silhouette sombre. Une cape ample qui volait dans le dos de cet homme. Le sol se mit à trembler et autour d'elle le vide.
    Angoissée, et cela se ressentait sur son visage, tant dans ce " songe " que sur son visage endormi devant la porte du Purgatoire, elle constata qu'elle se trouvait sur la langue d'un immense cobra de cire.
    Sans rien comprendre à la situation, la langue du serpent juste après un sifflement entra dans la bouche du reptile qui venait donc de l'avaler...

    Devant la Porte, après avoir reçut de nombreux soins de la part des spectres, Grenat planta son regard sur le vieil homme qui lui semblait totalement sous l'emprise de cette dernière. Il fallut que son assistant lui donne un petit coup de poing dans le dos pour qu'il se reprenne en faisant mine de tousser. Malgré tout il avait écouté et observer les protagonistes. Selon l'enquête de la cantatrice, il s'agissait sans doute de la terre empoisonnée.

    L'air soucieux, il remarqua que le visage de la Prêtresse commençait à bouger, ses yeux clignaient un peu. Le vieux gardien attrapa la couronne pour l'inspecter. Une merveille maléfique pensa-t-il en essayant de trouver une idée. C'était que lui n'avait pas les capacités pour soigner les Prêtresse, de plus, Pandore n'avait jamais subi un tel acte de vandalisme.
    -" Essayons ce remède..." S'exclama-t-il en sortant de sa poche une fiole contenant un liquide rouge clair. Avec beaucoup de mal, il posa les genoux au sol, et porta le remède sur les lèvres de la jeune fille.

    -" C'est suffisant... L'effet ne devrait pas tarder. Regardez !" Annonça le gardien en attrapant la main de la représente du Seigneur des Enfers.
    -" Réveillez-vous ! " Répéta-t-il de nombreuse fois jusqu'à ce qu'elle ouvre les yeux lentement.

    Elle y voyait flou, et petit à petit les silhouettes des présents se faisaient plus clairs. Mohana essaya de comprendre où elle se trouvait, légerement angoissé par sa vision pendant son sommeil forcé. La Prêtresse remarqua rapidement l'endroit, la porte du Purgatoire.
    Hélas, elle avait du mal à se souvenir de ce qu'il s'était passé auparavant. Frottant sa tête avec sa main, elle se redressa, un peu gênée par la situation, devant de nombreux gardes, spectres, ainsi que le gardien de la porte qu'elle salua.
    -" Vous devez savoir que Poséidon et son armée sont arrivés. Il a détruit le Palais terrestre... La Guerre a commencé."

    Croisant les bras, la Prêtresse se montra soucieuse, sur son poignet se trouvait un bracelet qui était celui qui lui donnait le droit de passage vers l'Elysion. Hélas, il était sans doute trop tard pour s'y rendre.
    -" Notre Seigneur s'est montré au Palais, il est à présent à Elysion en compagnie de sa nièce. Suite à un accord, tout les chevaliers d'Athéna qui se seront en Enfers seront des rénegats de la justice..." Annonça le vieil homme comme s'il avait deviné l'intention de la Prêtresse.

    Comment ? Pensa la Prêtresse ! Bref, il fallait agir, c'était là son devoir... Même si elle avait préféré garder ses distances, au vu des circonstances, elle devait évacuer de sa tête cette égoïsme. D'un pas lent, elle s'approcha de la Bienfaitrice.
    -" Vous avez entendu ? Puis je-vous demander de rester par ici afin de veiller sur ce lieu ?" Son regard se porta alors sur la Jewel...
    -" Evidemment, Luna pourra rester avec vous. Mais dites moi, qu'est-il arrivée pour que je me retrouve ici, inconsciente ?" Demanda-t-elle en cafouillant un peu, la diva diabolica devait tout lui expliquer.

    Elle recula d'un pas pour d'une voix un peu plus forte, s'adresser au reste de l'assemblée, et à Tahitoa qui était l'autre spectre présent ici.
    -" Nous devons être prêts à lutter contre cette menace... Ce combat a pour enjeu de punir l'orgueil d'un être qui en agissant de la sorte démontre qu'il n'a rien de divin. Entrainant avec lui des guerriers dont il a sacrifié l'honneur. "

    Achevant ainsi cette tirade et, avant de poursuivre, elle attendait les explications de son ancienne Maîtresse.
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
06.12.14 20:57
Pour réveiller Mohana, le vieillard avait usé d'une étrange potion rouge. Le spectre du Drak fixa la fiole un instant d'un oeil intrigué. Le résultat ne se fit pas attendre, et la jeune prêtresse se réveilla de son sommeil. Garnet se demandait ce que ce liquide pouvait bien être, et comment le vieux se l'était procuré. Mohana reprit donc ses esprits et s'enquit de la situation, alarmée par ce qu'elle pressentait comme danger. Naturellement, elle se tourna vers sa tutrice.

" Je crains de ne pas pouvoir vous éclairer parfaitement sur ce sujet, votre Excellence. Vous vous êtes évanouie à cause de cette simple couronne de pavots, je n'imaginais pas qu'elle pouvait vous être si néfaste. Je soupçonne hélas un acte de malveillance à votre encontre. Je réponds de la probité de Luna, je vous l'assure. Cet attentat ne peut être que du fait d'un être particulièrement maléfique. "

Garnet jouait parfaitement son rôle de faible femme dépassée par les évènements devant les divers spectateurs de la scène. Elle termina en expliquant à Mohana ce qu'elle avait manqué. Elle lui présenta Tahitoa avec beaucoup de grâce.

" A peine étiez-vous tombée que l'alerte a été lancée que le danger approchait. Le spectre que voilà est venu pour vous prendre sous sa protection et vous a emmené jusqu'ici au préril de sa vie. "

Mohana voulait charger Garnet de veiller sur le purgatoire, mais la tutrice s'opposa à cette décision :

" Il est vital d'enquêter au plus vite sur la personne qui a attenté à votre vie, votre Excellence. Je suis persuadée que sous la surveillance de monseigneur le gardien, il ne risque absolument rien. Malheureusement, je crains que la nécessité vous oblige à vous tenir prête à intervenir bientôt. Nous allons nous séparer. Bonne chance à vous. "

Et la diva s'inclina profondément devant Mohana avant de disparaître avec ses jewels.

>> hors GS
avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 33
Autres comptes : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
10.12.14 22:45
    Mohana écouta le récit de sa Tutrice avec attention. Il était évident que tout cela était bien étrange. Voir même curieux. Pourtant, elle n'arrivait pas à comprendre. Cependant, elle n'eut le temps de trop réfléchir qu'on lui présenta Tahitoa, le spectre qui l'avait sauvé d'un terrible massacre alors qu'elle dormait. Il était évident que l'état d'esprit de Poséidon n'était guère propice à suivre la justice.
    Mohana s'approcha du spectre à l'allure plus qu'imposante pour le remercier.

    -" Que le Seigneur t'accorde une force digne de résister à la violence de ceux qui cherchent à offenser la vérité. En attendant, reçoit ma bénédiction !" La paume de sa main ouverte, une aura pure entoura son interlocuteur qui pouvait ressentir un calme étonnant qui l'aiderait sans doute dans son aventure.

    Suite à cela elle reporta son attention sur la cantatrice qui lui annonça qu'elle préférait mener une enquête afin de trouver l'auteur de l'attentat sur sa personne, refusant ainsi de garder en compagnie du vieux sage la porte du Purgatoire. Hélas elle ne lui laissa guère le temps de répondre qu'elle s'eclipsa en compagnie de ses jewels.

    Un soupir, elle observa les soldats, et le spectre. Un garde arriva et lui informa des défaites de Radamanthe, la disparition de Phantasos, ainsi que de deux mercenaires. Cela ne signifiait rien de bon. Cependant elle gardait espoir, de plus, cette bataille n'avait au final qu'une faible signification , pour elle, il était simplement dommage de constater que leurs adversaires le comprendraient trop tard.
    De toute façon, elle n'avait plus le choix. Il lui fallait endiguer l'égoisme et la haine qui étaient arrivés en Enfer. Car il n'y avait vraiment rien de logique dans cette attaque. Et cette pensée se confirmait au fil du temps.

    Et pour réussir, elle possédait des atouts, ou plutôt les enfers possédaient de nombreux atouts qu'il lui faudrait user avec précision. Puis le retour du Seigneur était également une bonne chose pour eux. Maintenant il s'agissait de savoir le résultat de son entretien avec la Déesse Athéna. Lors de sa visite à Rodorio, elle avait la conviction que les chevaliers agissaient sans son accord, en se laissant dominer par le dieu des océans.
    -" Retrouvez vos postes ! Quant à moi, je dois au plus vite me rendre à la Cité." Dans sa main droite se matérialisa le trident qui confirmait son rôle de Prêtresse d'Hadès/ Le gardien de la porte s'approcha et s'inclina.

    -" Vous devez préserver la justice, et éloigner de l'humanité le mal qui le ronge... Il est dommage que cette guerre soit déclaré par des êtres aveuglés par la jalousie, et l'ignorance."
    La jeune Prêtresse inclina légèrement la tête pour le remercier pour son encouragement.

    -" L'avenir du monde n'est pas en jeu. Vaincre ou non ne définira rien... A quoi bon vaincre quand l'objectif est tout sauf noble ? A quoi bon se battre si au final nos adversaires perdront leur honneur, et leur dignité ? Je n'ose le dire, mais je ressens de la pitié pour eux."
    Répondit-elle l'air triste comme ses paroles, au-délà de tout, en face d'eux se trouvaient des humains dont elle avait pitié, des êtres à l'ignorance fatale en train de tout perdre en se laissant manipuler.

    Le gardien posa sa main sur son épaule.
    -" Vous êtes jeune, pourtant vous parlez avec une compassion rare. Hélas, vous avez tout fait pour préserver leur honneur, et pour écarter l'ignorance de leur coeur. En vain ! Le destin est ainsi fait, et la fin de la vie les conduira comme tout mortel jusqu'ici. Le seul regret est de savoir que cela causera de la peine à notre Seigneur..."

    Un silence, solennel... Et l'Apsara après avoir remercié le gardien, prit la route en direction de la cité.



avatar
CassandraSpectre de l'Ange Noir
Spectre de l'Ange Noir

Date d'inscription : 26/09/2014
Nombre de messages : 14
Age : 21
Autres comptes : Oui

Revenir en haut Aller en bas
23.12.14 20:11
Il est vrai que depuis le début de cette stupide Guerre Sainte, je n'étais pas vraiment au courant des événements actuels, et pour tout dire, je ne faisais pas vraiment en sorte de me tenir informée, tout ceci semblait si loin. Depuis le début je n'avais reçu qu'une seule mission : Celle d'accompagner la jeune Dame Mohana, jusqu'à Rodorio dans le but de faire changer l'avis des Saints d'Athéna. Mission qui s'était soldée par un échec et nous avions du quitter rapidement les lieux.  Pauvres âmes aveugles, dans quelques temps vous viendrez grossir les rangs des âmes à juger, ici bas, en enfer.

Enfin, peu m'importais, ça laisserait des adversaires contre qui les autres spectres qui participaient à cette Guerre pourraient se défouler et combattre. 

De toute manière, tout ceci, que ce soit la Guerre Sainte ou le fait même de me battre ne m'intéresse guère, pensais-je en observant mes doigts parfaitement manucurés.

-O-

Aucune mission ne m'avait été confié, je pouvais donc vaquer tranquillement à mes occupations, en veillant bien entendu à me montrer prête si je devais en recevoir une.

Je m'étais rendue compte que depuis mon arrivée en Enfers, quelle étrange contradiction .. Un spectre qui ne pourrait pas situer n'importe quel lieu dans les enfers .. Il était temps de se repérer un peu ! 

Surplis sur le dos, visage impassible comme à mon habitude, j'arpentais les enfers en notant dans un coin de ma tête les lieux devant lesquels je passais, ainsi que le chemin le plus rapide pour les rejoindre. 

Ainsi j'avais réussi à retenir un bon nombre de lieu, et à présent je m'occupais de celui du Purgatoire , ou du moins en premier lieu sa porte. J'avançais, et perdu dans mes réflexions pour retenir le chemin, je ne sentis pas tout de suite un obstacle sur ma route, c'est lorsque je reculais de quelques pas involontairement que j'en pris conscience : je venais de percuter Dame Mohana, sans même m'en apercevoir.

L'instant suivant, je m'inclinais respectueusement, pour saluer la demoiselle et m'excuser :

-"Veuillez excusez ma maladresse Dame Mohana ! Moi, Cassandra de l'Ange Noir, étoile Céleste de la Froideur, suis prête à recevoir la punition de votre choix pour mon acte déplacé."
avatar
En ligne
WolgornSpectre du Bourreau
Spectre du Bourreau

Date d'inscription : 14/01/2014
Nombre de messages : 763
Age : 23
Autres comptes : Reagan

Revenir en haut Aller en bas
03.01.15 22:07
Le Purgatoire était la dernière étape avant la Giudecca, palais d'Hadès aux Enfers. Bientôt, Wolgorn serait à ses côtés pour le protéger. Il avait franchi les temples des Juges dans le Cocyte avec regret, marqué par le souvenir de Rhadamanthe et du sang qu'il lui avait offert. Sylphide était maintenant loin de lui, le Bourreau l'ayant distancé dans sa retraite stratégique. Hors de question pour lui de se cantonner à la fuite, il reviendrait sur le champ de bataille pour foudroyer l'ennemi de son poing affamé de justice. Ses yeux embrasés étaient portés sur la titanesque Porte du Purgatoire, tellement immense qu'elle se profilait dans l'horizon lointain.

L'Exécuteur courut au milieu d'un vaste champ de fleurs, les plantes se fanant sur son passage et repoussant dès lors qu'il s'en éloignait. Vint ensuite une colline glaciale qu'il gravit aisément pour la redescendre avec tout autant de facilité. Ainsi il put atteindre une plaine dont le sol était composé d'une pierre lisse qui préfigurait l'architecture globale du Purgatoire. Wolgorn compléta le reste de son trajet en patinant sur cette roche surnaturelle, augmentant alors sa vitesse de course. Il ne lui restait maintenant plus que quelques centaines de mètres avant d'arriver au seuil du portail infernal et il lui semblait que des confrères s'y étaient déjà réunis.

L’Étoile de l'Exécution, enfin parvenue à la Porte du Purgatoire, aperçut la prêtresse Mohana, accompagnée de deux autres Spectres. L'un était un colosse plus massif encore que le Russe et l'autre était une jeune fille qui lui semblait étrangement familière. Le Bourreau s'approcha alors du Nâga et s'inclina avec déférence, toujours honteux de la tournure des événements. Les priorités étant ce qu'elles étaient, il devait informer sa supérieure de l'actuelle situation catastrophique.

"Dame Mohana, Wolgorn du Bourreau de l’Étoile Terrestre de l'Exécution à votre service." dit-il avec morgue. "Les premières lignes défensives ont été enfoncées par Poséidon et ses alliés Saints. Le Seigneur Rhadamanthe a été vaincu et je n'ai hélas aucune nouvelle de Minos ni d'Eaque."

Malgré lui, le rapport qu'il voulait aussi neutre que possible était teinté de défaitisme, ce qui l'énerva contre lui-même. L'Exécuteur, prit de tremblements succincts, serra les poings de frustration avant de se calmer. Il embraya ainsi sur tout ce qui représentait pour lui l'ébauche de la riposte de l'armée spectrale :

"Cependant, l'un des Dieux Jumeaux et des Étoiles Célestes et Terrestres luttent pour les ralentir. Je suis venu auprès de vous pour quérir le plus de Spectres possible et lancer une contre-attaque."


Sur ces paroles, il redressa la tête et avisa les deux Spectres qui étaient avec l’Étoile de la Sagesse. Si Wolgorn ne se posait absolument aucune question sur le géant tant il avait été superficiellement scotché par sa stature et sa musculature, il attarda son regard sur la fille. Celle-ci paraissait solide et droite même si elle était loin d'être aussi intimidante que l'autre monstre. Mais ce qui l'intriguait chez elle puis le frappa était son Surplis : c'était le même que celui de Luan, l'Ange Noir. L'enfant avait donc laissé sa place à une autre, sans doute mieux taillée pour le rôle de guerrier d'Hadès. Soudain empli d'une profonde mélancolie, le Russe soupira, triste qu'il n'ait pas tenté sa chance en dépit de sa timidité.
avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 33
Autres comptes : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
06.01.15 21:07
Mohana était déterminée à suivre son chemin. De toute façon, elle n'avait guère le choix. La folie et l'injustice des pantins de Poséidon était bien plus grave qu'elle ne le pensait. Et le monde ne pouvait se permettre de voir l'injustice qu'incarnait leurs ennemis régner. Il fallait faire vite !
Malheureusement les informations étaient peu flatteuses. Mais l'abandon n'était pas la solution, de toute façon, la mort était inévitable même pour ses inconscients.

Leur geste en plus de stupide, faisait peine à voir. Bref, de toute façon, ils ne faisaient que se défendre, elle était las de lutter contre l'ignorance des autres factions qui semblaient enfermer dans un mensonge.
C'est alors que plongée dans ses pensées, elle fût heurtée par une personne, ce qui l'obligea à reculer de quelques pas pour essayer de conserver son équilibre. Aidée en cela par le trident. Reprenant ses esprits, elle remarqua qu'il s'agissait de Cassandra, une des spectres qui étaient venue avec elle à Rodorio.
Poliment, elle s'inclina pour s'excuser. La Prêtresse esquissa un sourire bienveillant...

-" Ce n'est rien. Mais fais attention à la prochaine fois. Je suis heureuse de te voir." Se contenta-t-elle de déclarer d'un ton simple, et habituelle. Evidemment, son caractère faisait d'elle une Prêtresse bien plus souple que ne pouvait l'être sa Maîtresse, Pandore. Puis, Mohana n'avait guère l'intention de l'imiter, non, elle se savait incapable d'atteindre son niveau et ses compétences pour ce rôle qui n'était pas le sien.
En attendant, elle se devait de régner du mieux qu'elle le pouvait ! Cassandra n'était pas la seule à se montrer. Wolgorn arriva. Porteur malheureusement de mauvaise nouvelle. Il lui annonça l'avancée des troupes de Poséidon.

-" Merci pour ce rapport Wolgorn..." Commença l'Apsara, en se disant que finalement, elle ferait mieux de ne pas trop s'éloigner d'ici pour l'instant. L'important était de suivre ses conseils, et de se préparer pour lancer une contre-attaque; hélas, sa perte de conscience du durer un certain temps qu'elle ne savait plus exactement l'état des troupes.

En pleine réflexion, la jeune fille était soucieuse pour la santé des spectres, même si son rôle de Prêtresse lui donnait ce privilège d'avoir la protection, elle aimerait tant allait au combat. Cependant elle devait rester raisonnable, et agir pour le bien commun.
-" Cassandra t'accompagnera." Déclara-t-elle en observant la demoiselle.

Faisant une petite pause, Mohana se demandait qui était encore en vie, et présent. D'ailleurs, elle avait un mauvais présage en pensant au sombre Monarque.
-" Savez-vous où sont les spectres ? Du moins, ceux qui ne sont pas encore disparus ? " Demanda-t-elle afin d'en savoir plus, et surtout afin de pouvoir organiser la riposte.
avatar
ExAthénaDéesse de la Justice
Déesse de la Justice

Date d'inscription : 07/11/2014
Nombre de messages : 64
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
13.01.15 3:31
Une lumière blanche d'une intensité incomparable se propageait dans le purgatoire. On pouvait distinguer deux silhouettes qui s'avançaient à l'entrée du purgatoire. Le lieu ou se trouvait quelques spectres. Les cheveux violet de la déesse de la justice se balançait de gauche à droite. Derrière elle une lumière s'intensifiait de seconde en seconde. Le purgatoire s'illuminait. Les chevaliers, les spectres, les marinas, Poséidon étaient tous à proximité du lieu et pouvait dorénavant sentir ou voir le cosmos d'Athéna qui se répandait sur le territoire et chassait les ténèbres. Le visage de la déesse affichait une fermeté mais également une inquiétude qui pouvait être clairement identifiait. Un homme se tenait près d'elle qui pouvait être reconnu par les spectres ainsi que Mohana. L'ancien hôte d'Hadès libéré de son emprise. Le simple fait de voir cet homme ici pouvait faire comprendre la situation dans laquelle était dorénavant le Dieu des Ténèbres. Athéna tenait son sceptre de la main droite. Son cosmos entouré son corps mince. Elle jetait un regard sur chaque spectres présent devant elle avant de fermer les yeux. Des chevaliers s'approchaient de ce lieu. Elle comprenait à présent que la guerre était fini. Ou plutôt la guerre devait se finir. Depuis le début que ce soit elle, les chevaliers, les marinas ou bien les spectres chacun firent de mauvais choix. La guerre ne pouvait plus continuer. 

-Spectres...

Elle ne l'avait pas employé avec dégout mais plutôt avec respect. Bien que ce sont des spectres. Athéna respectait chaque personne qui se présentait devant elle. Elle rouvrit les yeux lentement et délicatement. Pour être franche, elle ne savait que dire devant les spectres qui avaient sans doute compris ce qui se passait. La lumière disparaissait petit à petit avant que le lieu ne redeviennent que noirceur et ténèbres. Le cosmos autour du corps de la déesse disparu également.
avatar
En ligne
WolgornSpectre du Bourreau
Spectre du Bourreau

Date d'inscription : 14/01/2014
Nombre de messages : 763
Age : 23
Autres comptes : Reagan

Revenir en haut Aller en bas
13.01.15 10:43
Mohana, en dépit du contenu désastreux du rapport de Wolgorn, ne lui en tint pas rigueur et le remercia de façon laconique. La jeune fille paraissait envahie par la fatalité de la défaite, ce qui peinait le Bourreau, à la recherche d'une braise de combativité. La prêtresse décida néanmoins d'assigner Cassandre avec lui à la contre-attaque, Tahitoa ne pipant pas mot de son côté. Ce dernier n'avait tout de même pas abandonné ? La situation des Spectres était donc si désespérée que ça ? Le Nâga demandant ensuite à l'Exécuteur ce qu'il en était précisément de leurs confrères qui étaient déjà au combat. Considérant qu'il n'avait senti que des auras faibles en comparaison du rouleau-compresseur constitué de Chevaliers d'Or et de Généraux Marinas, les Étoiles Céleste et Terrestres dépêchées sur le front risquaient fortement d'y laisser la vie.

"J'avais demandé à Sylphide de me suivre pour vous rejoindre mais il est resté en arrière... il doit déjà s'être fait rattraper par la coalition ennemie. Tous les autres Spectres sont maintenant au milieu de la bataille, submergés par des guerriers aussi coriaces qu'un Gold Saint. Poséidon, quant à lui, n'aura aucun scrupule à balayer tous les autres..."
résuma piteusement le Russe avant d'enchaîner. "Tous sont dans les zones inférieures des Enfers, c'est-à-dire derrière."

Wolgorn pointa du doigt les horizons qu'il avait quitté précipitamment afin de ne pas se faire abattre comme un chien. Néanmoins soucieux de ne pas disperser les troupes après avoir réussi à rejoindre ses collègues, il se risqua à objecter l'ordre de l’Étoile de la Sagesse :

"Dame Mohana, Cassandra et moi ne pouvons vous délaisser !  C'est justement pour faire bloc que j'ai regagné les profondeurs infernales ! Sinon, nous serons trop faibles pour affronter le péril qui s'annonce."

Il se frappa le torse, chassant sa pensée de simplement se réfugier auprès de ses camarades et se déterminant à user de son corps pour déployer une barrière infranchissable. Ensemble, ils parviendraient sans doute à repousser l'armée adverse ou du moins à la retarder jusqu'à l'arrivée d'éventuels renforts. Si les Marinas et les Saints devaient se présenter devant Hadès, ce serait à genoux et couverts de blessures ! Ainsi, ces hérétiques allaient comprendre ce que c'était que de trahir celui qui purifiait le vice de leur monde et qui avait dans sa magnanimité envoyé ses fidèles Spectres pour surmonter la menace hindoue !

Soudain, la Porte du Purgatoire s'ouvrit, délivrant une lumière d'un éclat incommensurable qui aveugla le Bourreau. Un cosmos sacré se diffusa alors dans un flux à la fois doux et inopposable, caressant les soldats infernaux de manière rassurante. Cependant, le Surplis de l'Exécuteur réagissait mal à ce cosmos, brûlant la chair de son porteur. L'infâme protection l'exhortait à ne pas se laisser amadouer aussi facilement et à faire face : il avait trop longtemps évité la confrontation. Wolgorn posa donc les yeux sur la personne dont émanait ce cosmos radieux, la douleur qu'il suscitait devenant la seule vérité.

Il avait en face de lui une jeune femme d'une beauté divine et inaltérée, vêtue d'un blanc aussi immaculé que son aura. A ses côtés se tenait un garçon habillé d'une robe cléricale sombre, semblable à celles que portaient les fidèles du Monarque des Enfers. Le Russe n'avait aucune idée de qui pouvait bien être le second individu mais il reconnaissait d'instinct la première, pour avoir subi sa défiance durant des siècles. Ce regard aussi naïf et hautain et cette aura débordant d'un éclat insolent ne pouvaient appartenir qu'à une personne...

"Athéna !" s'écria l’Étoile Terrestre.

Comment pouvait-elle être ici, aussi loin dans le Royaume Souterrain, alors que les Spectres s'acharnaient à défendre leurs terres ? De plus, elle venait de la direction opposée, ce qui impliquait qu'elle avait pu tout aussi bien fouler le sol de la Giudecca, voire pire encore ! Mais alors, qu'en était-il de sa Majesté ? Plongé dans ses angoissantes réflexions, le Bourreau se sentit vieillir et de la sueur froide se remit à s'écouler sur son visage. Elle ne pouvait tout de même pas avoir rencontré Hadès... et qu'est-ce que c'était que cette boîte ? En cet instant, troublé par ses pensées, il ne pouvait songer à attaquer la méprisable déesse, ni à la houspiller pour son ignominie, ni à faire le moindre geste.
avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 33
Autres comptes : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
16.01.15 22:35

Mohana essayait du mieux qu'elle le pouvait de garder son calme. Il le fallait, et encore plus en cette période trouble pour le Royaume du Monarque. Le tout était d'agir en prenant des décisions justes, et permettant de ne pas détruire l'humanité comme le prétendent leurs ennemis. Elle écoutait Wolgorn lui expliquer  la situation.
La bataille faisait rage, et le spectre avait pensé à la suite en venant jusqu'ici. Il avait d'ailleurs bien fait. Avec Cassandra, ils étaient trois pour faire barrage à l'envahisseur. La Prêtresse espérait simplement que la première zone de conflit puisse finir par bien décimer les rangs des sbires de Poséidon.
-" Tu as bien fait Wolgorn, et nous allons donc rester ici en attendant. Souhaitons que les premières lignes puissent accomplir avec courage leur devoir de protéger le Royaume."

S'appuyant avec le trident, la jeune fille ressentit un cosmos qui irradiait le domaine du Purgatoire. Très vite, elle comprit qu'il s'agissait de la Déesse Athéna. Que faisait-elle ici ? Se demanda Mohana en suivant du regard sa démarche. La danseuse resta immobile au moment où la déesse prononça le mot "spectre".
-" Athéna..." Murmura Mohana dans un ton totalement contraire à celui de l'exécuteur. Il fallait dire qu'elle avait eu l'expérience avec Poséidon. Méfiante, la jeune apsara fit quelques pas en direction de la divinité. Au fond, et au vu de la situation elle ressentait de la peine. Sa rencontre avec son armée à Rodorio lui permis de comprendre que le sanctuaire était rongé par le vice, et la manipulation de Poséidon. Hélas, les événements actuels ne permettaient pas de conclure à un arrangement de ce point, même avec Athéna ! Mohana joignit ses mains, le trident au centre, elle inclina son buste respectueusement devant la déité.

-" Je me nomme Mohana, je suis actuellement la Prêtresse du seigneur des enfers. Voici Cassandre et Wolgorn, deux spectres qui luttent en ce moment même comme d'autres de leur compagnon pour que vive la justice et l'humanité."
Elle prononça les derniers mots avec un sentiment de colère certain. Mais aussi de la tristesse. Toujours très élégante et soignée dans ses gestes et mots, Sapanâ se redressa et plongea son regard dans celui d'Athéna.

-" Pouvons-nous savoir ce que vous faites là ? Votre place ne serait pas auprès de ceux qui semblent ne plus suivre la route de la sérénité que vous défendez ? La plupart de vos guerriers et Poséidon se battent à présent pour réduire à néant le monde et les humains, mais sachez..." Elle leva le trident des enfers bien haut comme pour montrer sa détermination qui était celle de tout le Royaume d'Hadès.
-" Que nous nous battrons de toute nos forces contre eux, et contre vous s'il le fallait."

Elle baissa le trident, l'air soucieuse, mais tranquille...
-" Cependant en tant que Déesse, j'ose croire que vous ne cautionnez pas les actions de vos Poséidon et de vos chevaliers qui hélas sont tombé sous sa domination."
La question était clair, et ne cherchait nullement la confrontation; surtout que Mohana savait que Athéna pourrait peut-être l'informer sur leur seigneur par la suite.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
Razal

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 4216
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
18.01.15 13:58
Le Capricorne s'éloignait doucement, n'attendant pas son camarade. Après tout, le Taureau faisait de même quand il partait en éclaireur. Cependant, le chevalier nu pas le temps d'aller bien loin, qu'Ephraem le rattrapait déjà pour partir vers le prochain lieu. Le Saint laissa rapidement le fleuve derrière lui, pour poser le pied dans un champ rempli de magnifiques fleurs.


- On doit être dans le jardin de Perséphone... dommage que ces fleurs poussent dans un tel endroit.


Encore une fois, les Enfers voulaient piéger les Saints. Une petite voix sifflait aux oreilles des chevaliers. Elle cherchait des faiblesses, essayait de créer la dispute entre les Saints. « Attention à tes arrières chevalier, ton compagnon pourrait te tuer », persiffla le démon. Pendant une heure, Ephraem était méfiant, son esprit embrouillé par la voix, mais les doutes s'estompèrent. Après tout, qu'avait à crainte le chevalier ? On ne s'attaquait pas entre frère d'armes. Du moins pas sans raison, et il n'y avait actuellement aucune raison de se battre.
Prenant une nouvelle fois la tête de l'expédition, le Taureau avançait en direction des prochaines portes.


- Y a pas mal de portes aux Enfers... on devrait peut être faire pareil, mettre des portes à chaque temples, ironisa Ephraem. On devrait même les fermer à clé tien, avec un peu de chance, choqués par la porte formée, les ennemis feront demi tour.


Le rire joyeux du Taureau se perdit dans l'étendue du champ. Le rire fut court, puisque qu'à l'approche des portes, le chevalier vu des Spectres. Avec eux se trouvait Athéna. Avait-elle réussi ce qu'elle voulait faire ? Pour le savoir, Ephraem s'avança d'avantage, pour distinguer tous les Spectres et ainsi juger de leurs puissances. C'est avec surprise que le Saint reconnu l'un d'eux, avec qui il avait combattu côte à côte par le passé.


- Heureux de te revoir Mohana, ça fait si longtemps depuis la dernière fois... Tu n'as absolument pas vieilli. Mais avant de parler retrouvailles, permet moi de m'entretenir avec ma déesse.


Le chevalier se plaça face à Athéna, son regard plongeant dans les yeux de la déesse.


- Avez-vous réussi votre mission déesse ? Ou dois-je anéantir les Spectres ici présent pour vous libérer le passage ?
Locke

Date d'inscription : 15/09/2013
Nombre de messages : 178
Age : 37
Autres comptes : Hruodland / Izanagi

Revenir en haut Aller en bas
18.01.15 21:27
Connor fut vite rattrapé par Ephraim, et ce fut de nouveau ensemble qu'ils avancèrent au coeur des Enfers.

Leurs pas les conduisirent rapidement au lieu suivant qui se trouva être de nouveau un grande porte. A croire qu'il n'y avait que des portes en Enfers. Le Taureau fit d'ailleurs une blague sur leur utilité qui força Connor à sourire en réponse.

Dès qu'ils passèrent les lourdes portes, le Capricorne senti le doux cosmos de sa Déesse. Athéna se trouvait là. Ils ne tardèrent pas à le trouver auprès de deux Spectres. Les Saints accélèrent leur marche afin d'être au plus vite près de leur Déesse si elle avait besoin de protection. Dès qu'il fut à sa porter, Connor posa un genou au sol en guise de respect.

- "Votre majesté, vous revoir apaise mon inquiétude. Comment c'est déroulé votre entretien avec Hadès ? Êtes-vous parvenu à vos fins ou les Spectres sont-ils toujours nos ennemis ?

Le Saint se releva en prononçant ses paroles et jugea les Spectres présents. S'il devait y avoir combat, il serait intense vu la puissance qu'ils produisaient.
avatar
ExAthénaDéesse de la Justice
Déesse de la Justice

Date d'inscription : 07/11/2014
Nombre de messages : 64
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
20.01.15 5:10
Athéna se tenait droite mais ne dégageait aucune fureur ou d'envie de guerre. Elle restait un moment sans bouger. L'ancien hôte d'Hadès se trouvait derrière elle cachait par sa chevelure qui s'envolait légèrement dans les airs. Un des spectres avait prononcé son nom. Ses yeux se posèrent sur lui. Mais elle ne disait rien. Aucun sentiment ne traversait son esprit. 



Une femme s'approchait d'elle. Elle tenait un trident dans ses mains. Le cosmos de la déesse disparut en quelques secondes. Celle-ci s'inclina devant elle. Saori ne ressentait pas d'empathie, ni de haine envers ses spectres et de cette femme qui devait sans doute être la protectrice d'Hadès. Une femme qui soigne, prend soin de son maître, la prêtresse d'Hadès. 

-" Je me nomme Mohana, je suis actuellement la Prêtresse du seigneur des enfers. Voici Cassandre et Wolgorn, deux spectres qui luttent en ce moment même comme d'autres de leur compagnon pour que vive la justice et l'humanité."



Les derniers mots de la prêtresse sonnait comme une provocation pour la déesse qui ne montrait rien en apparence. Ses spectres avaient combattu avec vaillance et se serait donnés la mort pour protéger le Dieu des Enfers. Mais maintenant il était trop tard. Ne pouvaient-ils sentir le cosmos de leur maître auparavant. Athéna ne pensait devoir s'expliquer du début sur sa présence. 

-" Pouvons-nous savoir ce que vous faites là ? Votre place ne serait pas auprès de ceux qui semblent ne plus suivre la route de la sérénité que vous défendez ? La plupart de vos guerriers et Poséidon se battent à présent pour réduire à néant le monde et les humains, mais sachez..."



La prêtresse avait marqué une pause. Elle démontrait à travers ses gestes mais également son cosmos que leur volonté n'allait aucunement faillir devant elle. Athéna ne bougeait pas attendant la suite de ce qu'allait dire la prêtresse Mohana. 

-" Que nous nous battrons de toute nos forces contre eux, et contre vous s'il le fallait."



Par la suite Mohana espérait que la déesse de la justice était contre les croyances du Dieu de la Mer mais également de sa garde rapproché, les chevaliers d'or. Avant de pouvoir parler, elle sentait à présent deux cosmos s'approchaient. Des cosmos qu'elle reconnaissait facilement. Ses yeux se fermèrent lentement avec un sourire au lèvres. Leurs cosmos dégageaient une telle chaleur mais également un sécurité sans faille. 

 Heureux de te revoir Mohana, ça fait si longtemps depuis la dernière fois... Tu n'as absolument pas vieilli. Mais avant de parler retrouvailles, permet moi de m'entretenir avec ma déesse.



Puis celui-ci s'avançait vers la déesse de la justice d'un pas décidé. 

- Avez-vous réussi votre mission déesse ? Ou dois-je anéantir les Spectres ici présent pour vous libérer le passage ?



- "Votre majesté, vous revoir apaise mon inquiétude. Comment c'est déroulé votre entretien avec Hadès ? Êtes-vous parvenu à vos fins ou les Spectres sont-ils toujours nos ennemis ?



Connor le chevalier du Capricorne s'avançait également. Athéna se sentait de plus en plus heureuse de savoir que deux chevaliers d'or avaient survécu. Elle fit un signe à l'homme se trouvant derrière elle de se mettre à ses côtés dévoilant son visage devant Mohana, les spectres ainsi que les chevaliers d'or. Elle ouvrit doucement les yeux, mais cette fois-ci ce n'était pas de la douceur qu'elle montrait mais des signes de colère. Elle était heureuse de voir ses chevaliers, mais l'heure n'était pas à la joie et au bonheur mais au moment décisif dans le monde des Enfers. Elle soulevait une main en direction de l'homme se tenant près d'elle. 
-Comme vous pouvez le voir, cet homme se trouve être l'ancien hôte d'Hadès. Après de nombreuses opinions qui s'opposaient entre moi et mon oncle Hadès. Au final j'ai enfermé le Dieu des Enfers dans la boite de pandore. Son corps ainsi que son âme sont dorénavant scellé à tout jamais. Mais....
Athéna marquait une pause en fermant les yeux. Elle réfléchissait. La déesse savait parfaitement comment allait réagir les spectres ainsi que la prêtresse. Mais elle avait pris sa décision sur le chemin du retour. Il était dorénavant temps.

-La guerre se termine maintenant...Spectres vous n'avez plus personne à protéger. Mais la victoire n'à pas été emporté par l'un des camps. Moi Athéna ainsi que les chevaliers d'or nous allons nous retirer du royaume des Enfers. J'ai fait ce serment à mon oncle Hadès. Mais je vais à présent donner une condition à vous Mohana ainsi que les spectres...Quitter le monde des Enfers, ainsi que vos armures et repartait vivre sur terre en tant qu'humain. Assez de sang ont coulé, il est temps que la terre retrouve une paix et tranquillité. Vous devez trouver ma demande absurde, mais j'ai longuement réfléchie et je ne peux accepter vous laissait vivre ici après tous ses évènements....veuillez accepter ma demande mais également respectait la volonté d'Hadès qui voulait une paix durable. Si vous n'acceptez aucunement ses conditions, les chevaliers d'or ainsi que moi même, Athéna déesse de la justice seront dans 'obligation d'agir et je prendrais ma responsabilité en tant que déesse envers les dieux. Vos réponses ne peuvent dorénavant se trouvaient dans les Enfers. J'attends vos réponses prêtresse Mohana, spectres...
Athéna ouvrit les yeux et regardait les spectres ainsi que la prêtresse. Ephraem ainsi que Connor savaient ce qu'ils devaient faire. Soit se préparer à repartir pour le sanctuaire ou bien combattre les derniers spectres ainsi que la prêtresse pour les forcer à abandonner toutes représailles. 
avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 33
Autres comptes : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
22.01.15 21:50
Après Athéna, deux chevaliers venaient d'arriver. La jeune Prêtresse resta de marbre, fière. Elle reconnut cependant le saint du taureau qu'elle avait rencontré il y a quelques années à Florence. Son compliment ne la toucha guère, bien au contraire, elle haïssait l'arrogance de ces êtres qui étaient en train d'attaquer un Royaume innocent et qui se croyaient plus fort. C'en était lamentable ! Finalement elle comprenait son échec à Rodorio, le caractère des saints en faisaient des proies simples pour les manipulateurs comme pouvait l'être Poséidon.

Bref, là n'était pas l'important pour elle, et en réponse à l'attention d'Ephraem, l'apsara adressa un petit sourire pour dire qu'elle aurait préféré que cela se passe dans une circonstance plus sereine. Le plus important était la présence de Roman, enfin du Seigneur Hadès. Du moins c'était ce qu'elle pensait, car alors qu'Athéna expliqua qu'il s'agissait simplement de l'humain, Mohana ne pouvait que l'admettre en ne sentant plus du tout la présence du Dieu des Enfers.
Le regard mélangeant inquiétude, et colère, la Prêtresse écouta la Déesse Athéna qui poursuivait son discours en déclarant ce qu'il s'était passé en Elysion. Sans la présence du Monarque, elle se sentait démunie, désarmée... Pourtant elle n'avait pas le droit d'abandonner, et devait continuer à se battre pour son rêve.

Serrant fort le trident, elle avait du mal à croire ce qu'elle entendait. Elle pouvait bien croire que le Maître des Ténèbres ait fait ce choix pour mettre fin à ce ridicule conflit. Mais de là à accepter de quitter ce lieu.
-" Déesse Athéna, il n'est pas dans mes habitudes de m'opposer à la volonté divine... Ainsi pardonnez-moi !"

D'un geste vif, elle pointa avec le trident les deux saints, comme pour leur donner l'ordre de ne rien tenter, et de surtout pas bouger. En avançant en direction de l'Impératrice du Sanctuaire.
-" Vous venez d'offenser un Royaume innocent... Nous dites que vous venez de faire un serment avec notre Maître que vous avez enfermé. Respectez-le, quittez les enfers avec vos serviteurs, et n'ajoutez pas une règle maintenant que le seigneur n'est plus. Depuis le début nous avons rien fait à votre endroit, nous avons même tout fait pour éviter à votre Royaume de tomber dans le piège de Poséidon... Et vous, vous venez et n'apportez que tristesse et effroi dans nos coeurs. " Une larme commençait à naître au sein d'une voix qui tremblait. Oui, la disparition était pour elle un échec, même si Hadès s'était " sacrifié " pour sauver l'honneur d'Athéna, et détruire la folie de Poséidon.

-" Vous rendez-vous compte que votre demande au lieu d'appeler la paix, est un hurlement pour faire couler le sang ? Nous resterons ici, car c'est la volonté de notre seigneur. Je vous en prie Déesse Athéna, prouvez-nous que tout comme le seigneur vous ne désiriez pas cette bataille, le geste qu'il a fait, rendez le lui en ôtant votre demande." Elle fit une pause au milieu de cet harangue. Elle jeta un coup d'oeil aux deux spectres présents, mais aussi au loin, à la porte du Purgatoire, tout ce monde qui faisait que le Royaume était si merveilleusement dirigé.

-" Nous sommes les gardiens des Enfers, comme vous pouvez l'être du Sanctuaire. Pourquoi devrons-nous partir ? Pour avoir dû supporter l'incompétence de Poséidon qui ne sait parler qu'avec colère et qui à un mot répond par un coup de poing ? Déesse Athéna, ce n'est pas nous qui avons troublé la paix et fait couler le sang. Je vous fais la promesse d'accomplir le pacte que vous avez passé avec l'Empereur... N'ajoutez pas de condition comme vous êtes en train de le faire !" Avec une rare tendresse elle tomba à genoux devant la Divinité en faisant disparaître le trident.

-" Si vous trahissez la confiance du Seigneur Hadès et que vous persistez, nous serons dans l'obligation de nous défendre ! Accomplissez votre devoir, auprès de mon Maître vous avez obtenu vos réponses, alors pourquoi nous menacer maintenant ? " La prêtresse s'exprima toujours avec cette fois triste, mélancolique, elle ne pouvait pas laisser Athéna bafouer ainsi le seigneur. Et était prête à agir, son coeur voulait croire qu'Athéna était sincère, et qu'elle souhaitait vraiment la paix. Malheureusement, elle n'avait d'autre choix que de se préparer à une nouvelle déception de la part des chevaliers.
avatar
En ligne
WolgornSpectre du Bourreau
Spectre du Bourreau

Date d'inscription : 14/01/2014
Nombre de messages : 763
Age : 23
Autres comptes : Reagan

Revenir en haut Aller en bas
22.01.15 23:06
Wolgorn, inconfortable, regarda Mohana faire face à Athéna et lui rappeler le geste sacrilège qu'elle avait commis en se liguant contre Hadès avec Poséidon. Le Bourreau n'arrivait pas à comprendre comment la prêtresse pouvait conserver une telle constance dans une situation pareille. L'idée que la déesse puisse avoir rencontré son souverain dans le dos des Spectres le taraudait. Arrivèrent ensuite deux Chevaliers d'Or, dont un qu'il avait déjà entraperçu à l'Achéron. Ceux-ci présentèrent leurs hommages à leur maîtresse avant de menacer à demi-mot les guerriers infernaux. L'Exécuteur n'appréciait que très peu leur comportement, comme s'ils marchaient déjà en territoire conquis, mais ceci le renvoya à son angoisse précédente. Que se passait-il donc à la fin ?

Apparemment, le Saint qui portait ce qui lui semblait être l'Armure du Taureau connaissait l’Étoile de la Sagesse. Ceci l'intriguait fortement mais d'autres soucis vinrent se poser lorsqu’Athéna annonça solennellement que les Spectres se retrouvaient sans roi. Elle désigna le jeune homme qui la suivait comme l'hôte de l'âme d'Hadès et le Russe écouta ses déclarations avec une incrédulité teintée d'angoisse. Elle n'avait tout de même pas réussi à enfermer Hadès dans la boîte qu'elle détenait en l'extirpant du corps de ce garçon, ceci au nez et à la barbe de ses fidèles ! Wolgorn se refusait à le croire, jusqu'à ce qu'il ressente comme un vide terrifiant dans le Monde Souterrain : le cosmos de l'Empereur des Morts s'était évanoui.

Même sur cet accablant constat, il s'acharnait intérieurement à ne pas vaciller. Ces billevesées étaient forcément une ruse grossière pour faire rendre leurs armes aux Spectres, ce ne pouvait être que cela ! Et quand bien même Hadès aurait été scellé, l’Étoile de l'Exécution ne renoncerait jamais à l'idéal qu'il lui avait donné. C'était devenu une évidence depuis sa vie terrestre : ce monde avait besoin d'être purgé définitivement de son vice et les justes rejoindraient les dieux dans la félicité de l'Utopie. L'univers ne pouvait supporter autant de malfaisance et l'équilibre du Cosmos était menacé par la méchanceté de l'humanité et des divinités égoïstes. De plus, le reste des paroles d'Athéna n'incitaient pas à désarmer, au contraire, elles ne faisaient qu'attiser sa haine.
 
"Vivre paisiblement comme des humains ? La belle affaire !" persifla le Bourreau avec une incrédulité écœurée.

Effectivement, il ne pouvait accepter que la Déesse de la Guerre oblige les Spectres à renoncer à leur lutte. Elle ne connaissait rien de ceux qui vivaient en Enfer, surtout de lui, qui avait tout perdu sur Terre... Wolgorn avait été cruellement privé de ses parents, de son foyer et de son honneur par des criminels, qui l'avaient ensuite chassé comme une bête ! Naïvement, elle pensait qu'après tant de souffrances et un tel rejet, ils allaient retourner couler des jours heureux dans son monde prétendument merveilleux... Les Spectres avaient vécu tout ce qu’il y avait de pire sur cette planète souillée. Cette femme était lamentable et piétinait avec sa soi-disant compassion les sentiments du Russe. Son choix de se battre pour la purification de l'humanité était fait et il ne s'en détournerait jamais. Aussi dure soit sa tâche et même si Hadès l'avait initialement choisi contre son gré, il l'avait fait sienne au fil du temps. Sa Majesté lui offrirait la possibilité d'être libre qu'il déclinerait cette option sans ciller. Ce devoir était dorénavant sa conviction !
 
Négocier la paix, annoncer un prétendu statu quo pour ensuite requérir la reddition de l'armée spectrale, ça aussi c'était une belle blague. Le Bourreau rirait tant ce qu'elle racontait était hypocrite et stupide si seulement la rage ne lui nouait pas la gorge. Ces chiens veules et méprisables paieraient pour leur bassesse et finiraient broyés par ses poings. L’Étoile de l'Exécution adressa un regard irrité au Nâga, n'attendant que son autorisation pour flanquer une raclée à ces abjects paladins. Athéna ou pas, Gold Saint ou non, la coupe était pleine : fini de trembloter dans son coin, ça allait castagner. La prêtresse avait beau implorer ces ahuris de cesser leur folie, ceux-ci n’en démordraient pas. Il n’y avait plus qu’une seule manière de les inciter à partir.
 
Sentant l’occasion de laisser libre cours à la violente fureur qui l’embrasait, Wolgorn déploya ses bras musculeux, enflamma son cosmos et fit s’écouler son énergie démoniaque dans l’intégralité de son corps, fortifiant sa musculature. Un éclat rougeoyant scintilla dans ses yeux, signifiant qu’il avait choisi sa cible : celui qui portait l’Armure du Capricorne. Puisque Athéna s'ingéniait à voler leur idéal aux Spectres, le Russe se ferait un plaisir de réduire l’un de ses fidèles guerriers en miette. Marchant d’un pas lourd et funeste vers ses ennemis, il prononça sa sentence d’une voix caverneuse :
 
"Pour des comploteurs de votre genre, je n’ai qu’un remède : la mort."
 
L’Exécuteur désigna de l’index le Chevalier du Capricorne, puis reprit le cours de ses réquisitions :

"Tu seras le premier à passer à la guillotine si vous demeurez en notre royaume. Vous avez dépassé les bornes, vous qui laissez le monde se corrompre... Sa Magnificence s'est peut-être inclinée, mais sachez que des minables paladins tels que vous n'empêcheront pas les Spectres d'apporter leur jugement aux âmes défuntes ! Que ce soit Damnation ou Salut !"
 
Respectant la volonté et la bonté de l’Étoile de la Sagesse malgré la fourberie des Athéniens, il se limiterait momentanément aux menaces. Mieux valait ne plus trop user de sa patience tant son amertume débordait. Pourtant, les Saints mériteraient plus que mille fois les supplices réservés aux pécheurs ordinaires pour leur félonie et leur déshonneur.

HRP- On a donc soit un arrêt des conflits, soit un Wolgorn vs Connor et Mohana vs Ephraem, selon les forces disponibles. Nous sommes en pleine zone de tension ! -HRP
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
Razal

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 4216
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
25.01.15 13:10
Le choc fut violent pour le Taureau. Qu'entendait-il ? Athéna voulait envoyer les Spectres sur Terre ? Envoyer des morts hors de leur royaume. Il était hors de question que le chevalier laisse faire une telle chose, même si pour cela, il devrait affronter Athéna elle même. Les esprits s'échauffaient chez les Spectres, leur ardeur était tout à leur honneur, mais il était temps pour Ephraem d'intervenir dans cette mascarade, cette comédie grotesque qui ridiculisait la déesse de la sagesse. Le chevalier se plaça entre les deux groupes, décidant de devenir neutre dans cette guerre qui n'avait plus aucune logique. Il regrettait soudainement de s'être défoulé sans raison sur la cité qu'ils avaient traversés. Il posa sa main gauche sur le torse du du Spectre menaçant et la droite sur celui du Capricorne, pour stopper l'affrontement.

- Je ne connais pas les conditions de la reddition de votre oncle, chère Athéna, mais je suis avec les Spectres sur ce coup là. Vous n'avez absolument aucun droit sur leurs désirs. Vous ne pouvez leur demander de venir vivre sur Terre. Les Spectres sont une armée de mort, ils n'ont rien à faire dans le royaume des vivants !

Le cosmos du Taureau augmenta, mais il avait reprit sa couleur sombre, montrant son désaccord.

- J'ai reçu l'ordre du grand Pope, mon maître, de renvoyer tout Spectre, posant le pied sur Terre, dans son royaume. Même si je dois utiliser la force pour y parvenir. Je n'ai pas eu d'ordre contraire, alors j'obéirai encore. Cette guerre est terminée, même si la fin est tragique pour les Saints...

Ephraem tourna sa tête vers Mohana.

- Si les Spectres veulent encore se battre, pour leur honneur, alors nous les affronterons.

Il tourna ensuite la tête vers Athéna.


- Mais si, chère Athéna, vous restez borné sur votre idée d'envoyer les Spectres sur Terre, alors je vous stopperai moi même. Ne devenez pas le mal que vous voulez détruire. Car si vous choisissiez cette voie, je devrai vous vaincre. Éradiquer le mal par le mal... tel est la voie que j'ai choisi en vous servant majesté...
Locke

Date d'inscription : 15/09/2013
Nombre de messages : 178
Age : 37
Autres comptes : Hruodland / Izanagi

Revenir en haut Aller en bas
26.01.15 11:16

Le Capricorne n’eut pas le temps de répondre à la provocation du Spectre que déjà Ephraem s’interposa pour tenter d’empêcher un combat. Connor avait bien écouté les paroles d’Athéna. Elle souhaitait que les Spectres quittent les Enfers et vivent comme des humains sur terre, la chose était des plus spéciales mais le Saint n’était pas là pour juger du bienfondé des désirs de la Déesse. Lorsqu’il entendit les paroles du Taureau, il sentit une colère sourde naitre en lui. D’un geste brusque, il chassa la main posée sur son torse et toisa son homologue.

- " Tu t’égare Ephraem ! Tu n’es pas en droit de t’opposer à la volonté d’Athéna !

La Capricorne recula de quelques pas afin d’avoir bien en vue le Taureau et le spectre derrière lui.

- " Les ordres du Grand Pope n’ont aucune priorité sur ceux de notre Déesse. Si elle désire que les Spectres quittent les enfers pour vivre sur terre, cette seule parole te sert d’ordre et tu dois y obéir… Sinon je saurais t’y contraindre !

Un Cosmos doré entoura le corps de Connor à mesure qu’il parlait. Ephraem perdait la raison s’il pensait qu’il pourrait tenter de convaincre Athéna de faire autre chose que ce qu’elle désir et surtout s’il pensait que le Capricorne le laisserait agir. Connor regarda tour à tour les deux Spectres présents.

- " Quant à vous Spectres, vous savez ce qu’ils vous restent à faire. Athéna à donner ses ordres et vous devrez vous y soumettre !
avatar
AshvinSpectre de l'Asura
Spectre de l'Asura

Date d'inscription : 10/12/2011
Nombre de messages : 507
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
26.01.15 20:41
[Désolé de l'intrusion ^^' Au pire, je ne fais que passer ]

Ashvin avait traversé les enfers depuis le fleuve de sang où demeure le Sapindus jusqu'au porte du Purgatoire.
De puissants cosmos s'affrontaient en ces lieux. La beauté des cosmos d’Ébène surpassait de par leur éclat les rutilants cosmo-énergie des saints d'or d'Athéna.

La déesse de la guerre et de la sagesse se tenait aux cotés des deux saints à l'armure dorée. La spectre de la sagesse Mohana était également accompagné par le spectre du Bourreau.

Ashvin n'avait entendu les conversations qui s'était déroulées auparavant. Il ressenti uniquement le cosmos de ce saint d'or aux cheveux roux qui devenait de plus en plus puissant. Ces dernières paroles résonnèrent aux oreilles du démon indien.

- " Quant à vous Spectres, vous savez ce qu’ils vous restent à faire. Athéna à donner ses ordres et vous devrez vous y soumettre !

Au fur et à mesure que le spectre de l’Étoile de la Plénitude s'avançait vers les saints, Ashvin ressentait pleinement la haine et la colère qui les habitaient.
Leur âme était vicié par des sentiments peu nobles. L'hypocrisie des saints n'avait d'égal que la bassesse de leur œuvre.
Le spectre fut à quelques mètres des saints, il vociféra alors ces mots, tout en prenant bien garde de bien les articuler :

"Pourquoi donner une quelconque importance à une chienne qui aboie ? Qu'importe les ordres que ta chère maitresse a osé proférer en ces terres sacrées, il est de bon ton que tu te les colles au fin fond de ton...  " le spectre toussota alors.

Le spectre inclina alors respectueusement son buste en direction de la déesse Athéna.
avatar
En ligne
WolgornSpectre du Bourreau
Spectre du Bourreau

Date d'inscription : 14/01/2014
Nombre de messages : 763
Age : 23
Autres comptes : Reagan

Revenir en haut Aller en bas
05.02.15 22:42
HRP- Comme Athéna met du temps à répondre, je poste. -HRP

Au grand étonnement de Wolgorn, le Chevalier du Taureau osa s’opposer à la décision absurde d’Athéna. Voilà enfin un personnage raisonnable dans cette armée d’hérétiques, refusant que l’on bafoue la fierté des Spectres en les obligeant à une vie humaine. Un tel dédain pour le devoir fondamental des répurgateurs infernaux ne pouvait rester inaperçu et ne pas choquer pour sa naïve impertinence. Cependant, la naïveté d’Athéna blessait les guerriers d’Hadès dans leur honneur et le Taureau était vraisemblablement le seul à capter une chose aussi élémentaire. Il était prêt à les affronter pour protéger une humanité certes souillée, mais il ne leur soumettait pas une retraite aberrante. Le Bourreau savait qu’il était un ennemi, mais celui-ci avait une valeur morale supérieure aux autres. Néanmoins, une sédition aussi impromptue ne pouvait demeurer sans une virulente réaction.
 
Naturellement, ce Gold Saint désobéissant à sa souveraine, le second le réprimanda pour ses paroles. Apparemment, il y avait un manque de cohérence au sommet du Sanctuaire, ce qui affligeait l’Exécuteur. L’intention du Taureau était louable, mais il s’opposait à sa maîtresse et à son camarade, d’où résidaient théoriquement la légitimité. Athéna était une méprisable reine mais il restait grotesque que ceux qui lui avaient juré allégeance puissent s’insurger contre elle. Dire que les Chevaliers Sacrés voulaient débarrasser la Terre de l’armée de l’Empereur de l’Inframonde et prétendaient la protéger du mal avec un état d’esprit pareil… ridicule. En comparaison, les Spectres étaient tous unis derrière un idéal fort et sous l’égide d’un guide éclairé : ils étaient indéniablement le camp de l’Ordre et de la Justice.
 
Tandis que le Russe fulminait devant ce spectacle navrant, il vit qu’un confrère s’était invité au seuil de la Porte du Purgatoire. Il s’agissait de l’Asura, lui aussi débordant de rage contre la coalition impie qui prétendait étouffer la noble cause des Enfers. Celui-ci invectiva copieusement les Saints et leur lamentable déesse avant de s’arrêter, sans doute pour attendre les consignes de Mohana. Toutefois, le contenu des mesures à prendre tombaient sous le sens pour Wolgorn : il fallait éliminer les Gold Saints pour les punir du sacrilège qu’ils avaient commis. Le Nâga serait forcément d’accord avec lui sur ce point, surtout qu’il pensait aussi rendre service aux Chevaliers. Puisque le Taureau se souciait de l’honneur des Spectres, autant qu’il lui rende la pareille en mettant fin à ce cirque.

BGM- https://www.youtube.com/watch?v=R1KeLS5q6Tk -BGM
 
Le Bourreau prit donc l’initiative en écartant la main que le dénommé Ephraem avait posée sur son torse pour le tenir éloigné du Capricorne. Il agrippa ensuite ce dernier par le col et l’amena brusquement vers lui de sa poigne puissante, puis expliqua son geste d’un grondement orageux :
 
"Ephraem, c’est ça ? Inutile d’affronter cet imbécile, nous pouvons défendre notre honneur seuls. Tu n'as pas à t'infliger un combat dégradant avec lui, il reste ton frère d'arme après tout..."
 
L’Étoile de l’Exécution se tourna ensuite vers son adversaire désigné et le dévisagea férocement avant de continuer :
 
"Nous sommes les purificateurs de la malfaisance de la Terre, pas des éboueurs que l’on congédie. Tu ne sais rien de ce que nous avons pu vivre lorsque nous étions humains... Si tu t'obstines, je te ferai comprendre le poids de ton ignorance."
 
Tenant le combattant zodiacal d’un seul bras, il le souleva du sol avec une aisance telle qu’il ne ferait aucune différence avec un nouveau-né. Le Russe jeta un dernier coup d’œil au Taureau, s’assurant qu’il n’intervienne pas dans son duel contre son compère. De toutes manières, les Étoiles de la Sagesse et de la Plénitude étaient là pour empêcher un quelconque gêneur de l’interrompre dans l’administration de la sentence. Avec ce qu'il allait lui flanquer, ce paladin doré allait appréhender dans son intégralité ce qu'était un digne soldat du glorieux Royaume des Ténèbres.

HRP- Comme vous le constatez, Wolgorn ne va pas vous laisser vous bastonner. Il est monolithique dans sa position : Connor, c'est partir ou se battre. -HRP
avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 33
Autres comptes : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
13.02.15 13:19
Que signifiait le silence d'Athéna ? Sentait-elle le regret de son agissement ? Ou comprenait-elle simplement que sa demande était exagérée au vu de la volonté des spectres. Ils subissaient depuis le début des provocations, les pires qui soient.
Elle avait l'impression que ces gens n'attendaient qu'une réponse pour commencer à excuser cette attaque. Et Mohana. Que pouvait-elle faire de plus ? Il semblerait que rien. Pourtant elle avait tout tenté pour éviter cette situation.
Les guerriers s'échangeaient des mots. Cela était naturel, et la Prêtresse ne pouvait plus rien y faire. Une larme coulait le long de ses yeux comme pour exprimer sa défaite devant le plan de Poséidon. Il était parvenu à détourner ceux qui se prétendaient être les protecteurs de la justice. Il était parvenu à manipuler les plus puissants guerriers d'Athéna comme s'il s'agissait de simples pantins de bois.

Ashvin se présenta à son tour, comme à son habitude, il dégageait un cosmos colossal; plein de rage, et de colère. D'un geste délicat elle essuya la larme qui allait tomber sur le sol. Les paroles des chevaliers n'avaient plus vraiment de valeurs, car ils n'étaient maintenant que de vulgaires poupées. Sapanâ n'avait plus de peine pour eux tant elle s'était battue pour vaincre l'ombre qui hantait leurs coeurs.
Elle abdiquait, elle avait même longtemps lutté contre l'opinion de l'armée spectral pour protéger le royaume. Mais elle admettait son erreur, sans doute possédait-elle une âme trop pure pour remplacer Maîtresse Pandore. Pas assez dur, pour comprendre le mal qui ronge les hommes.
-" Comment prétendez-vous que nous suivons les ordres d'Athéna, si vous êtes incapables d'assumer la volonté du Seigneur Hadès. Nos dieux se sont mis d'accord, notre ennemi commun est en train de vaincre à cause de votre folie et votre incapacité à juger avec rigueur ce qui touche les enfers." Elle lança ces mots à l'encontre de Connor qui était en même temps au prise avec Wolgorn, qui lui était déjà passé à l'action.

Serrant ses poings, la jeune fille se releva, détérminée...
-" Mais j'ai compris qu'il était inutile de chercher à vous convaincre, j'ai sans doute commis l'erreur de tarder à le comprendre."
Baissant sa tête, elle s'adressa aux deux spectres présents avec elle.
-" Je n'ai pas été digne de mon rôle, je n'ai pas su diriger comme le méritait notre Royaume. Je vous demande pardon, par ma faute, nous nous trouvons dans une situation critique. Je pensai que les valeurs du sanctuaire allaient bien au-délà d'un simple mensonge. Mais j'ai compris, j'ai compris le fardeau d'être spectre..."

Voyant que Wolgorn était en pleine discussion avec Connor, qu'Athéna semblait plongée dans ses pensées, l'apsara ne savait pas que faire. Pour elle se battre était la dernière solution; hélas; se disait-elle, il n'y avait à présent plus le choix.
-" Ephraem ! Lors de notre rencontre j'ai pu constater ta puissance, et le fait que tu seras un redoutable adversaire. Mais je ne souhaite pas t'affronter, sauf si tu m'y obliges. Tu es libre de choisir."

Elle jeta un coup d'oeil vers Ashvin, lui aussi pouvait se battre... D'ailleurs cette fois, elle n'oserait pas aller contre sa volonté et ne le retiendrait pas ce put être le cas à Rodorio.

avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
Razal

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 4216
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
15.02.15 16:05
L'ambiance était tendue entre les convives, Athéna gardait le silence, Connor prêt à se battre pour protéger l'honneur de sa déesse; Wolgorn avait choisi son adversaire et Mohana était perdue dans ses pensées, ne savant pas comment agir. Un nouveau Spectre venait d'arriver, cherchant visiblement à se battre en insultant directement Athéna. Ephraem répondit aussitôt aux paroles du Bourreau, avant que celui si ne décide de reprendre son altercation avec Connor.


- Je ne pourrai pas me battre contre mon frère, sauf si lui même décidait de vouloir me tuer. Je serai alors contraint de me défendre. Mais puisque tu décides de l'affronter toi même, je te laisse faire.


Ephraem ne montrait toujours pas la colère qu'il avait ressenti en entendant le troisième Spectre insulter Athéna. Bien sur qu'il en voulait à la déesse pour ce qu'elle avait dit et toutes les souffrances qu'il avait endurées. Cependant, il ne pouvait laisser passer cela et s'en occuperait après.


Alors qu'il allait reparler à Mohana, celle si prit la parole. Elle avait bien changée, prenant la place de représentante du dieu des Enfers.


- Je n'ai pas envie de me battre contre toi Mohana. Tu es la première Spectre que j'ai rencontré et tu es également la seule que je considère comme une amie. Je respecte ton compagnon, qui décide de continuer à combattre, c'est tout à son honneur. Mais pour celui qui vient d'arriver, ce n'est pas une question d'honneur... Je l'affronterai lui, car on n'insulte pas ainsi une divinité sans en payer les conséquences. Alors vient Spectre, choisi ton terrain et bat toi contre moi. Montre moi que tu as la force nécessaire pour insulter un dieu ou si tu ne fais qu'aboyer.


Le Taureau avait augmenté son cosmos, faisant trembler le sol. Il ne voulait pas se battre ici avec tout ce monde, mais si son adversaire décidait d'attaquer sur le champ, il ne refuserait pas l'affrontement.
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Retour à la Réalité

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ô! Le dur retour à la réalité!
» Retour à la réalité | Cérya
» Retour à la réalité [Flashback / One-shot]
» Retour à la réalité
» La Campagne Fragments de Réalités : "Le Retour du Décharné" (N3)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya :: Zone Guerre Sainte :: Lieux hors du temps :: Les Enfers :: Septième Prison (Duplicité) / Les Malebolges-