avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Nov - 10:29
L’Alaska… Un des derniers territoires encore réellement sauvage. Ici même les plus coriaces des hommes ne peuvent résister bien longtemps à la nature hostile.

Bien que l’état américain soit assez éloigné du Royaume d’Odin, il ne fallut pas longtemps à Andrew pour s’y rendre grâce au Bifrost. L’usage du pont arc-en-ciel était très réglementer, les guerrier d’Odin ne pouvait s’en servir que pour arriver dans un lieu inhabité, sauf sur ordre d’Odin. C’était justement le cas. Andrew avait « atterrir » à plusieurs kilomètres de Juneau, la capital du 49ème état de l’oncle Sam.

Sa pandora box sur le dos et son sac de voyage par-dessus, le guerrier divin se mit en marche vers lieu du pouvoir Alaskiens. Il profita du voyage pour admirer les paysages, finalement l’Alaska ressemblait plus au royaume d’Odin qu’il ne l’aurait cru. La même faune, la même flore mais surtout le même froid.

Avant d’aller à la rencontre du gouverneur, il décida d’explorer la ville et ses alentours.  Il était à la recherche de la source des rumeurs. La ville était remplie de monde qui vaquait à leurs occupations. Il y avait un certains nombres de chercheurs d’or mais pas de quoi créer des inquiétudes jusqu’à Magnir.

Il avança jusqu’au port ou il comprit ce qui inquiétait les chasseurs du nord. Apparemment la marine américaine était à l’ancrage, certains navires directement dans le port et d’autre plus loin au large. Ainsi c’était vrai, une force militaire se mettait en place à quelques jours du peuple d’Odin.

Andrew se posa pour observer et réfléchir. La dernière fois qu’une concentration de force militaire américaine a été recensée dans cette région c’était à l’époque de la guerre froide… Est-ce que le conflit naissant entre Hadès et Poséidon faisait resurgir les querelles passées entre les Hommes ? Possible. Après tout, tous les conflits humains trouvaient leurs origines dans les querelles divines.

Epsilon se releva et se mit à chercher un lieu ou cacher son armure. Il trouva un renfoncer dans la glace ou il put aisément la dissimuler. En cas de besoin il pourrait faire appel à elle et il pourrait se déplacer beaucoup plus discrètement.

Le loup d’Odin se mit en route pour l’Alaska Governor's Mansion afin d’y rencontrer Sean Parnell l’actuel gouverneur de l’état. En l’’état actuel des choses, il ne pouvait se présenter à l’accueil et demander à voir son excellence… Il devrait user de sa capacité au déplacement furtif.

Il commença par éviter les rondes des gardes aux abords de la propriété. Il escalada le mur d’enceinte et retomba à l’intérieur. Là il tomba nez à nez avec deux chiens de garde, les deux canidés d’abord surpris par l’arrivée d’Epsilon s’approchèrent. Andy fit frémir son cosmos et entra en contact avec les chiens, avait-il du sang de loup ou simplement le contact du cosmos du loup d’Odin avait-il suffit à leur faire prendre fait et cause pour Andrew, il ne savait et s’en moquait.

« Une petite diversion les gars ? »

Comme s’il s’était s’agit de Geri et Freki les deux chiens eurent une lueur dans le regard et se mirent à cavaler à l’opposer tout en aboyant, donnant l’alerte et attirant avec eux l’ensemble de la garde. Laissant le champ libre au guerrier d’Odin.

Andy poursuivit son parcours silencieux, jusqu’au bureau du gouverneur Parnell. Il attendit que l’homme fût seul, puis entra.

« Bonjour votre excellence,  veuillez excusez mon intrusion mais l’affaire dont nous devons nous entretenir et de la plus haute importance. »

Le gouverneur ne sut que répondre, il tenta de s’emparer d’une arme dans son bureau mais usant de sa vitesse, Andrew le désarma calment et vint s’assoir en face de lui, séparer par le bureau en tek de l’homme politique.

« Je ne vous veux aucun mal, juste une discussion votre excellence. »

N’ayant d’autre choix, l’homme tenta de reprendre sa contenance.

« Je suis gouverneur ! De quel droit faites-vous irruption ici et puis comment avez-vous la garde a été renforcée »

Andy pouvait sentir la panique transpirait de l’homme, avant toute chose il lui fallait le rassurer.

« Une fois de plus je m’excuse de la façon dont j’ai fait irruption chez vous. Je me présente Andrew Sutherland, guerrier divin d’Odin d’Epsilon. Et je viens vous entretenir des rumeurs qui sont arrivées jusqu’au porte de notre royaume et dont j’ai pu vérifier la véracité.


L’actuel déploiement de force qui a lieu ici, inquiète mes supérieurs et je suis venu vous demander vos intentions »

Le gouverneur sembla reprendre confiance en lui.

« Si vous avez vu la flotte Dans le port vous devez avoir compris que vous n’aurez pas d’échappatoire si vous tentez quelque chose contre moi ! Je suis l’autorité suprême dans cette contrée et je n’ai pas de compte à vous rendre ! Les dieux n’ont fait que créer des problèmes et depuis qu’ils ont déclaré leurs intentions c’est encore pire ! »

D’un ton calme, Andrew répondit.

« Ce que je vais dire n’est guère une menace, mais comprenez bien que vous déploiement de force, m’inquiète car si votre projet et d’attaquer le royaume que j’ai juré de servir, votre combat est perdu d’avance. Certes vous tuerait des civils innocents qui peuplent Asgard, mais vous n’avez aucune chance de vaincre ne serait qu’un éveillé. »

Les paroles d’Andrew firent mouche et le gouverneur prit peur.

« Attaquer votre royaume ? Grand dieu non ! La marine n’est là que pour assurer la sécurité de l’état. Peut-être n’êtes-vous pas au courant mais les médias ne parlent que des interventions de… Spectres d’Hadès ! La population panique et nous essayons de les rassurer. »

Bien sûr, Andrew était au courant de tout ce qui se passait dans le monde, il était vrai que les spectres tentaient de se faire une place dans l’esprit des Hommes en effectuant des missions d’intérêt général selon eux. Mais tous les éveillés le savaient, leur desseins est tout autres.  Bien que sa mission fut une réussite, Andy sentit la une occasion de parvenir à sublimer celle-ci.

« Gouverneur, Si vous avez suivi les médias, vous savez que même la plus puissante armée des hommes ne peut rien faire contre des hommes éveillés au cosmos.


Cependant ma venue avant celle d’autre, vous apportera peut-être une autre solution. L’Alaska fit, il y a bien longtemps, partie du royaume du père de toute chose.  Votre terre s’en souvient et au fond de leur cœur votre peuple s’en souvient. Si ce n’était pas le cas, personne ne pourrait endurer le climat de ces contrées.


Je vous propose de mettre votre état sous la protection d’Odin. Vous pourrez renvoyer la marine qui ne vous sera d’aucune utilité et nous assurerons votre sécurité et l’intégrité de votre frontière !



Qu’en pensez-vous ? »
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Déc - 12:15
Le gouverneur sembla réfléchir à l’offre que lui faisait le guerrier d’Odin. Après quelques instants de silences, il reprit.

« Pourquoi devrions-nous vous faire plus confiance à vous guerrier d’un dieu nordique… Vous êtes comme les autres. Les spectres ont simplement plus de pace médiatique. Mais si mes électeurs venaient à apprendre que nous nous allions à vous, ils seraient tout autant pris de panique.


Le peuple Américains ne croit qu’en un seul et unique dieu… Du moins nous le pensions unique jusqu’à il y a peu. Et puis cette Athéna a pris la parole. Chacun dans le pays a cru que comme les différents panthéons, notre sauveur viendrait prendre sa place parmi nous… »

L’idéologie américaine…Il vénérait un dieu qu’ils pensaient unique, comme beaucoup d’autre personne, mais ce dieu ne s’était pas réveillé en même temps que les dieux ancestraux…  Est-ce que cela voulait dire pour autant que celui-ci n’avait pas un jour existé ? Andrew n’avait jamais réfléchis à la question qui pourtant dans ce monde avait toute son importance.

«  Gouverneur…Je ne peux pas répondre à votre interrogation. J’avoue n’avoir jamais fait de recherche sur le dieu que votre peuple vénère. Par contre je peux vous dire une chose. Le fait que votre dieu ne soit pas éveillé ne veut pas dire qu’il n’existe pas… De nombreux dieux ont foulé la terre, certains ont été vaincu et scellé. D’autre se sont retirés de leur royaumes terrestres, certains reviennent d’autre non. »

Le gouverneur semblait adhéré au discours d’Epsilon. Savoir qu’il y avait une possibilité que la divinité qui était à la base de leur idéologie puisse un jour s’éveillé comme les Dieux Grec, Shinto ou nordique le rassura.

« Alors peut-être devrions-nous attendre son réveil… »

« C’est à vous de faire vos choix… Quoi que vous répondiez à ma proposition, je repartirais en paix. Mais sachez que l’éveil des dieux et une chose particulièrement complexe, même nous qui sommes leur plus fidèle partisans, ne connaissons rien des rouages qui régissent leur éveil… Cela pourrait arriver demain comme jamais…


Aussi je vous propose une chose. »

Il était l’heure de tenter une dernière chose, si cette proposition fonctionnait Asgard resplendirait aux yeux du monde.

« Mettez-vous sous la protection d’Odin et si vous dieu vient un jour à s’éveiller et que votre peuple désire notre retrait, nous quitterons l’Alaska en ami de votre divinité et de son peuple… »

La proposition semblait avoir fait mouche. Le gouverneur semblait intéressé par la proposition du loup d’Odin, cependant il leva une dernière difficulté.

« Je serais assez heureux d’établir cette relation dans les termes que vous abordez guerrier d’Odin. Mais la question de départ reste. Même si j’ai envie de vous croire, mes électeurs ne feront pas de différence entre vous ou les spectres…


Pour eux les éveillés représente une menace et je ne vois pas comment les faire changer d’avis… »

A ce moment même une terrible explosion fit voler en éclat les fenêtres de l’Alaska Governor's Mansion.  Si Andrew n’avait pas été dans le bureau à ce moment-là, le gouverneur aurait-été tué sur le coup par les éclats de verre tranchant.  Faisant éclater son cosmos dans la pièce, Andrew envoya d’un revers de la main un courant glacial qui brisa le verre en poussière.

Le service de sécurité pénétra dans la pièce en quatrième vitesse, afin de s’assurer que le gouverneur allait bien. Quand ils virent Andrew, tous sortirent leurs armes, mettant en joue l’intrus…


Qu’aller faire le gouverneur ?
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Déc - 16:24
Le temps avait suspendus sa course. Bien sûr, sa maitrise du cosmos le mettait à l’abri des armes à feu, mais Andrew entendait accomplir la mission qu’il s’était attribuée. A savoir rendre à Asgard son lustre d’antan.

De la décision du gouverneur allait dépendre la suite.

« Posez-vos armes ! »

Sur cet ordre, les regards des gardes se croisèrent puis ils obtempérèrent à l’ordre du représentant du président en Alaska. En même temps le temps reprit sa course et Andrew souffla.

Le gouverneur se retourna sur le guerrier d’Epsilon.

« Merci… vous m’avez sauvé la vie.
Pouvez-vous faire quelque chose pour nous aider ? »

Avoir sauvé la vie de cet homme avait ouvert de nouvelle opportunité, il fallait maintenant convaincre le peuple que cette alliance entre l’Alaska et le royaume d’Asgard ne serait que bénéfique pour eux.

« Avant de me lancer la dedans, il me faut savoir ce que vous savez sur cette explosion. »

D’un signe de la tête, le gouverneur autorisa le chef de la sécurité à parler.

« A vrai dire nous ne savons pas grand chose. Il s’agit soit d’un accident, soit d’un acte délibéré. Un groupe de gens ont ouvertement manifesté contre le déploiement de la flotte dans le port. Peut-être ont-ils décidé de se faire entendre plus fort… »

Andrew compris rapidement, que les décisions du gouverneur avaient attisés les velléités de certains de ces électeurs. Les originaires d’Alaska était très attachés à leur indépendance et voir les forces armées dans le coin n’avait fait qu’émerger le noyau dur. Mais il s’en occuperait le moment venu. Pour l’instant, il devait stopper l’incendie de l’hôpital.

« Je m’occupe de l’hôpital puis je tenterai de découvrir ce qui s’est passé, si ce groupe est responsable de l’explosion je vous les livrerais ! »

Aidé par les indications du chef de la sécurité et par la fumée, Andy ne mit pas bien longtemps à arriver sur les lieux du désastre le guerrier divin prit vite la mesure du problème. L’hôpital de Juneau était la proie des flammes. Les 3 premiers étages étaient déjà la représentation de l’enfer sur terre.

Epsilon s’était-il trop avancé, lorsqu’il avait promis de stopper l’incendie ? Des cris provenaient des étages supérieurs, les survivants de l’explosion n’avaient eu d’autre choix que de monter pour éviter de bruler vif.

Les flammes commencé à gagner du terrain sur les étages supérieurs. Il fallait agir et vite mais en aurait-il la force ?

Il cessa son interrogation et fit éclater son cosmos. La lueur Emeraude qui émana de lui gagna progressivement en intensité jusqu’à rivaliser avec l’incendie.

Dans pareil cas, les pompiers n’avaient pas beaucoup de solution. Il devait arroser les flammes pour les refroidir ou asperger de mousse afin d’étouffer le foyer.  Andrew allait tenter de combiner ces deux techniques… Au risque de consumer ça vie dans cette tâche.

Son cosmos imprégnant désormais l’air ambiant, Epsilon commença à distiller son pouvoir faisait progressivement et au prix d’effort considérable baisser la température autour de l’incendie. Après quelques minutes de dépense cosmique, l’incendie ne gagnait plus de terrain.

Maintenant que la progression des flammes était  stoppée, il lui fallait l’éteindre pour ce faire il allait tenter de l’étouffer en le privant d’oxygène.

Il devait faire vite, déployer autant d’énergie était éreintant et il ne savait pas s’il pourrait tenir la cadence encore longtemps.

Modelant son cosmos comme jamais auparavant, il allait employer son bouclier venteux… Mais au lieu de le déployer autour de lui, il le déploierait autour des flammes. Les laissant consumer l’oxygène et mourir.

Il savait qu’il allait devoir dépasser les limites de son corps l’espace d’un instant, il savait aussi qu’il n’aurait pas la force de tenir ce rythme bien longtemps. D’ailleurs il sentait ses forces l’abandonner, les flammes commençait à reprendre le dessus sur le froid qu’il imposait à la zone.

Dans un dernier regain de puissance qu’il puisa au plus profond de lui, il lança sa technique.

« Wind… Of… The… Winter »

Il murmura ses mots, posant un genou au sol tant l’effort était intense, l’espace d’un instant tous les badauds présent furent ébloui par l’éclat émeraude du guerrier d’Odin.

Lorsque l’éclat disparu, l’incendie n’était pas totalement éteint mais les quelques flammèches restantes ne posèrent plus de problème aux pompiers présents.


Andrew, quant à lui n’eut pas le loisir d’admirer son fait exploit, l’effort fourni l’avait vidé de toute son énergie…  il gisait au sol, inconscient… Il ressentait une puissante aura approché. Était-ce l’une des valkyries d’Odin qui venait pour le conduire face au père de toute-chose ?
avatar
Clara

Date d'inscription : 24/05/2005
Nombre de messages : 3953
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Déc - 12:56
Précédemment...

Les flammes étaient presque éteintes lorsqu'arriva une nouvelle éveillée sur les lieux du sinistre. Enveloppée d'un manteau sombre, la jeune walkyrie, ses cheveux brun ondulant au gré du vent, se détachait de l'horizon qui se teintait déjà des lueurs enflammées du crépuscule. L'air polaire mordait le visage de la jeune femme. Arriverait-elle un jour à s'habituer à ce froid glacial ? Quelle ironie pour une guerrière d'Asgard...

Clara se sentait étrange, comme si elle n'était plus vraiment elle-même. Réalisait-elle sa nouvelle mission ? Devenait-elle une walkyrie ? Cela lui paraissait tellement abstrait en temps normal mais, en ce moment, elle se sentait dans la peau d'une vraie guerrière d'Odin, une éveillée avec des responsabilités. Elle qui n'avait jamais réussi à en prendre. C'était tellement plus simple de se décharger, mais elle s'était rendu compte qu'elle s'était peu à peu détruite en agissant ainsi car sa vie devenait dénuée de sens... jusqu'à ce qu'elle rencontre Olivia...

Telle une walkyrie balayant le terrain de combat après un sanglant combat pour récupérer les chevaliers tombés avec honneur et fidélité, Clara chercha des yeux son compagnon d'armes. Il ne lui fallut pas longtemps pour le récupérer à une cinquantaine de mètres de l'entrée de l'hôpital, allongé sur le sol. Pendant ce temps, les pompiers éteignaient les dernières flammes.

Passant à côté d'un d'eux, Clara l'arrêta :


" Tout le monde a pu être évacué ? "

Le pompier, surpris visiblement par l'intervention et la question de la jeune femme, alors qu'il était en pleine action, bafouilla :

" Euh... oui oui, je crois... Nous nous occupons d'étouffer les restes de l'incendie, mais ce... cet homme a fait le plus gros... " dit-il en indiquant l'Asgardien.

Clara le laissa alors poursuivre son travail et se dirigea vers Andrew. Elle lui releva un peu la tête et la plaça entre ses mains. Elle s'était mise à genou et commençait à intensifier sa cosmoénergie pour lui redonner des forces.


" Tu t'es trop investi visiblement... " dit-elle d'un ton monocorde, ne sachant pas s'il l'entendait déjà...
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Déc - 13:41
Sa conscience flottait au grès du vent, était-il en route pour rencontrer Odin ? Etais-ce ça mourir ? Son seul regret serait de mourir sans savoir s’il avait pu sauver toutes les personnes dans cet hôpital, d’ailleurs avait-il réussi à éteindre l’incendie ou ces efforts avaient-ils été vains ?

Un peu plus loin, il vit une lueur chaude, comme un appel devait-il allé faire elle ? Tout le monde s’attend à une lumière au bout du tunnel. Mais ce lieu n’avait rien d’un tunnel et cette lueur respirait la vie.

Andrew n’était pas prêt à mourir, pas maintenant, pas comme ça. Pendant ce temps la chaleur commençait à l’envahir. Petit à petit le décor changea se rapprochant de ce qu’il connaissait. Le monde reprenait sa matière
.
Il commença à reprendre conscience, il sentit quelqu’un qui lui tenait la tête, cette personne lui parlait, il avait déjà entendu cette voix mais où ? Difficilement il ouvrit les yeux et découvrit le visage de Clara.

« L’incendie ? »

C’était sa première préoccupation, il fut rapidement rassuré par la guerrière d’Odin. Il avait réussi, pas totalement mais suffisamment pour que les pompiers puissent terminer le boulot. Progressivement il se releva, posant les coude au sol et se redressant légèrement, sa tête tournait, malgré l’énergie transmisse par sa sœur d’arme il était encore très faible.

« Peux-tu m’aider ? Nous devons nous écarter un peu, je dois reprendre des forces et nous devons discuter. »

Aidé par la Valkyrie, il se releva complètement et lentement tout deux quittèrent les lieux. Ils n’allèrent pas bien loin, mais suffisamment pour ne pas être vu de tous. Andy s’adossa à un mur et se laissa glisser jusqu’au sol. Assi par terre il regarda Clara.

« Je te remercie… j’ai présumé de mes forces, je t’en dois une. Nous nous sommes croisés au Palais il me semble, non ? Tu es la première Valkyrie… Clara?»

Il laissa la jeune femme répondre et laissa planer un peu de silence.

« Cet incendie ne peut être accidentel… Les flammes étaient bien trop intenses. Il faudrait interroger le chef des pompiers. Si c’est un acte criminel, nous devrons trouver les coupables… Leurs actions ont un impact sur Magnir… »

Il tenta de se relever, mais ses jambes refusèrent de le porter et il retomba lourdement sur ses fesses. Il regarda Clara légèrement penaud.


« Je pense que j’ai encore besoin de récupérer un peu, tu peux t’en occuper ? »
avatar
Clara

Date d'inscription : 24/05/2005
Nombre de messages : 3953
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Déc - 0:22
Le jeune guerrier divin avait finalement repris conscience ; et la première chose qu'il pensa à demander était liée à l'incendie. Les pompiers avaient pratiquement fini d'éteindre le feu. Clara l'aida ensuite à s'éloigner des lieux, pour discuter un peu à l'écart. Le jeune homme la regarda alors, semblant se rappeler d'elle. La walkyrie lui répondit :

" Effectivement, je suis la Walkyrie du Reginleif. Et toi, le Guerrier divin d'Epsilon apparemment... "

Elle tentait de se rappeler de ses nouveaux compagnons d'armes, bien que cela ne faisait pas longtemps qu'elle avait rejoint les Asgardiens. Quant à elle, elle restait plutôt succincte pour l'instant, elle ne les connaissait pas encore très bien. Ils étaient ses compagnons d'armes, mais Clara accordait très difficilement sa confiance...

Le guerrier fit ensuite part à la walkyrie de sa suspicion : l'incendie devait avoir une origine criminelle étant donné l'importance des flammes. Mais Andrew était trop faible pour s'occuper de rechercher les coupables et il demanda à Clara si elle voulait bien s'en occuper.


" Ne t'en fais pas, lui souffla-t-elle. Reste ici et repose-toi. Je vais me renseigner. "

Puis, elle s'éloigna d'Andrew, se dirigeant à nouveau vers l'hôpital. Les pompiers étaient encore en plein travail. Clara arrêta l'un d'eux.

" Sait-on ce qui a provoqué cet incendie ? "

Le pompier, plutôt jeune, au regard si doux, si innocent, avait l'air surpris - était-ce dû à l'intervention de la walkyrie, sa question ou le fait d'être coupé dans son intervention ? -, semblant perdu.

" Je... euh... On n'en sait rien. La police est sur le terrain. Si vous cherchez des infos, demandez au chef. Il est là-bas, avec le gouverneur " finit-il en indiquant deux hommes qui discutaient à une trentaine de mètres de l'entrée de l'hôpital.

Clara le laissa poursuivre son travail et marcha en direction des deux hommes. L'un d'eux, bien habillé, devait être ledit gouverneur. L'autre homme était en uniforme, plutôt petit.


" Excusez-moi. Que s'est-il passé ? Sait-on ce qui est à l'origine de l'incendie ? "

Les deux personnes la regardèrent étrangement. Clara était toujours emmitouflée dans son manteau qui la recouvrait presque entièrement, cachant de cette façon son armure.

" Vous ne devriez pas être ici. Si vous cherchez des infos, allez voir la police ! " finit le pompier assez nerveusement.

" J'accompagne la personne qui a éteint les flammes. Apparemment, l'incendie aurait été volontairement enclenché... " reprit-elle, toujours aussi calme.

" Vous êtes avec l'homme avec qui je me suis entretenu avant alors ? Comment va-t-il ? " demanda l'autre homme.

" Il va bien. Il s'est éloigné, il reprend des forces. Alors, qu'en est-il ? "

Clara n'aimait pas perdre son temps. Parler pour ne rien dire ou sans que cela fasse avancer les choses la fatiguait et pouvait même l'irriter.

" Eh bien, reprit le gouverneur, il semble effectivement que l'incendie soit d'origine criminelle. Des gens ont été aperçus un peu avant que les flammes ne prennent, dans les environs de l'hôpital. "

L'autre homme semblait méfiant, mais ne broncha pas, laissant le gouverneur parler.

" Sait-on qui ça pourrait être ? "

Le gouverneur parut embêté.

" Eh bien...Peut-être un groupe terroriste... Cela fait quelques semaines qu'ils sévissent en ville, qu'ils provoquent des catastrophes. "

" Et que chercheraient-ils ? "

" L'armée américaine a débarqué sur nos côtes il y a peu. Cela ne plaît pas à tout le monde, mais nécessaire. Mon devoir est de protéger la population. "

Le pompier prit alors la parole :

" Si vous n'avez plus besoin de moi... "

" Non non, merci beaucoup ! " répondit le gouverneur. Lorsque le pompier se fut suffisamment éloigné, il reprit : " Puis-je voir votre ami ? Nous n'avons pas pu terminer notre conversation. "

" Bien sûr. "

Le gouverneur lui fit alors part de ce qu'ils s'étaient dits il y a quelques minutes avant l'interruption de leur dialogue pendant que Clara le guidait jusqu'au guerrier divin.
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Ven 23 Jan - 7:42
De là où il était Epsilon ne pouvait voir ce que Clara faisait. La valkyrie était à la pêche aux informations, c’était la tout ce qu’il savait.

Quelques minutes plus tard, il fut surpris de la voir revenir en compagnies du gouverneur. Péniblement il se releva et s’adossa au mur.

« Votre excellence...».

Clara s’approcha de lui, comme pour s’assurer que son frère d’arme allé bien, puis lui fit par de ce qu’elle avait appris sur l’incendie. Puis le gouverneur pris la parole.

« Guerriers d’Odin, avant toutes choses, je vous remercie pour votre bravoure. Le capitaine des pompiers m’a fait savoir que sans votre aide des dizaines de personnes auraient perdus la vie… Au nom de mes électeurs, merci. »

Andrew acquiesça.

« En tant que guerrier divin, je n’ai fait que mon devoir. Et il en sera de même pour tous mes compagnons qui séjourneront ici, si vous acceptez notre offre. »

Clara se contenta pour l’instant d’écouter la conversation des deux hommes.
Le gouverneur semblait réfléchir, le sauvetage de l’hôpital et de ses occupants, pourrait être une excellente pub pour lui en vue de sa réélection ou même des présidentielles… Il n’aurait qu’à dire que l’accord entre l’Alaska et Asgard avait permis de sauver des vies dès le premier jour de sa ratification…

Mais un problème restait… Le groupement d’hommes et de femmes qui fomentait tous les troubles récents, ne verrait certainement pas d’un bon œil tout ceci.



« Je pense pouvoir convaincre mes électeurs du bien fondé de cet accord, surtout après que votre exploit soit passé aux informations nationales. Mais en l’état actuel des choses, je pense que cela ne ferait que provoquer plus de troubles… »

En fin politicien, le gouverneur posait les termes d’un accord futur, ce qu’Andrew compris très vite.

Il jeta un coup d’œil à Clara qui semblait comprendre elle aussi.

« Votre excellence, nous trouverons ces hommes et nous les livrerons à votre justice. Ainsi le dernier obstacle à notre accord sera effacé. »

Le gouverneur semblait heureux d’entendre cela. D’un point de vue politique et pratique il était gagnant sur toute la ligne. Andrew n’était guère enchanté par le futur reprise politique de l’homme, mais c’était ainsi que tournait le monde.

Les deux guerriers d’Odin s’écartèrent.

« J’aurais besoin de toi Clara… Je n’ai pas encore retrouvé l’intégralité de mes forces… Tu as discuté avec les pompiers… Tu as des infos qui pourraient nous conduire à nos hommes ? »
avatar
Clara

Date d'inscription : 24/05/2005
Nombre de messages : 3953
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Jan - 0:02
Andrew était toujours dans le même état lorsque le gouverneur et Clara le retrouvèrent, quelques minutes plus tard. A présent, le politicien semblait plus que prêt à se ranger sous la protection des dieux nordiques, mais un problème subsistait : les criminels. Tant qu'ils courraient, l'accord entre l'Alaska et Asgard ne pouvait se faire. Alors que le gouverneur s'éloignait après la promesse d'Andrew qu'ils retrouveraient les auteurs des faits, le guerrier s'entretint avec Clara. Il lui demanda si elle pouvait s'occuper de cette affaire, lui-même étant encore trop faible pour s'en charger.

" Très bien, je m'en charge. Je n'ai pas récolté grand-chose des pompiers, mais les policiers pourront peut-être m'en apprendre plus. "

Elle fit un signe à Andrew et s'en alla. Effectivement, la police était arrivé sur les lieux à présent et sans doute auraient-ils des informations à lui communiquer pour qu'elle puisse les aider et coincer ces personnes.

En approchant de l'hôpital, elle remarqua que les pompiers se trouvaient toujours là et que le feu avait totalement disparu. Le stress s'était dissipé et on s'occupait des quelques blessés encore. Clara se dirigea vers une voiture de police et interloqua celui qui semblait coordonner les opérations.


" Excusez-moi, je viens de m'entretenir avec le gouverneur, que sait-on sur l'incendie ? "

Elle ne se formalisa pas trop et ne voulait pas s'étendre sur des explications futiles. Elle espérait simplement que la police accepterait de coopérer. L'homme la regarda pendant quelques secondes, puis répondit :

" Vous êtes une envoyée d'Asgard ? "

Clara fit simplement un signe affirmatif de la tête.

* C'est bien un acte criminel. Mes hommes ont réussi à suivre ces terroristes. Ils se trouvent un peu plus loin, vers le centre-ville. *

Avant que Clara ait pu reprendre la parole, une nouvelle information émana du combiné : les criminels étaient encerclés, mais ils avaient réussi à prendre des personnes en otage. Le policier paraissait un peu plus préoccupé.

" Bon les gars, on y va ! "

Avant qu'il ne referme la porte du véhicule, Clara l'arrêta.

" Laissez-moi aller avec vous, dit-elle sans qu'on sache s'il s'agissait plus d'une prière ou d'un ordre. Le gouverneur compte sur les guerriers d'Asgard pour s'occuper de cela. "

Après une seconde de réflexion, le policier lui fit signe de montrer.

Deux minutes plus tard, ils s'arrêtèrent dans une longue avenue. Des policiers se trouvaient devant une ruelle, flingues en joue. Clara s'y dirigea, les policiers la laissant faire sous ordre de leur chef.

Devant la ruelle, la walkyrie aperçut trois individus, tenant chacun un otage devant eux, qu'ils serraient contre eux, pistolets sur la tempe. Il y avait deux hommes et une femme et inversement dans les otages. Chacun avait la même arme. Clara allait devoir agir vite et précisément si elle voulait que tout se passe bien, sans victime.


" Je vous laisse une chance de vous en tirer sans mal : lâchez les otages et déposez vos armes au sol, devant vous. "

Clara n'y croyait pas trop et imaginait bien que la police avait fait pareil un peu plus tôt. Un des jeunes terroristes s'esclaffa.

" On se bat pour la liberté ! On n'veut pas être gouverné par un autre état ! Que le gouverneur ordonne le départ des américains ! On n'a besoin de personne ! "

Les deux autres grondèrent de même et Clara sut que le dialogue était à présent impossible. Elle profita de l'agitation pour intensifier son cosmos jusqu'à ce qu'il brûle et luise comme une étoile, éblouissant les ravisseurs. Alors, elle fonça sur l'homme du centre, libéra l'otage, désarma l'homme tout en l'éjectant contre le fond de la ruelle par un coup de pied. Elle libéra ensuite la personne à sa droite en assommant le criminel et envoya se dernier contre le dernier, à gauche, tout en agrippant le dernier otage et l'attira vers elle. Les otages, également éblouis, Clara dut les guider vers la police qui, abasourdie, attendait là, l'arme tout de même prête. On ordonna à quelques policiers de se rendre dans la ruelle et d'arrêter les trois criminels. Clara s'en alla ensuite. On pouvait à présent en venir aux choses sérieuses.

Elle retrouva une nouvelle fois Andrew, un peu moins fatigué mais toujours un peu faible.


" Voilà, c'est fait. Les responsables de l'incendie ont été arrêtés. La suite, c'est à la police de s'en charger. On peut aller rendre une dernière visite au gouverneur. "

Elle lui tendit la main, l'incitant à la suivre.
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Jan - 13:46
Clara fut particulièrement efficace, non seulement elle avait récolté les informations nécessaires à leur enquête mais elle avait également arrêtés la petite cellule terroriste.

Lorsqu’elle revint, Andrew avait recouvré suffisamment de force pour se relever. Elle lui annonça l’arrestation.

Clara avait raison, il était temps désormais de revoir le gouverneur, leur mission n’avait que trop duré, il était plus que temps de rentrer en Asgard.

« Tu as raison, il est temps pour l’Alaska de rejoindre Odin, l’événement devenant officiel, il serait peut-être préférable de revêtir nos armures et nos capes d’apparat… »

Joignant le geste à la parole, Epsilon fit exploser son cosmos et appela son armure, son cosmos vert émeraude illuminant la ruelle. La lumière attira des badauds mais surtout les caméras de télévision qui étaient encore là à couvrir l’incendie.

Ignorant l’attroupement qu’ils avaient causé les deux guerriers se dirigèrent vers la résidence du gouverneur. Sans doute avertit par le service de presse. Le gouverneur les attendait sur le pas de la porte. Il allait commencer son show politique, mais le jeu en valait la chandelle pour Asgard. Bientôt le monde entier saurait que le royaume divin du père de toute chose commençait à renaître de ces cendres.

« Mes amis ! Je suis heureux de voir que tout vas bien pour vous ! »

Le gouverneur salua chaleureusement les représentants du peuple d’Asgard. Puis s’adressa aux caméras de télévision.



« Chères concitoyennes, chères concitoyens ! Aujourd’hui est en un grand jour pour nous tous ! Comme vous le savez, j’ai été obligé de poursuivre la ligne de conduite de mon prédécesseur en autorisant la marine de traquer nos perturbateurs, qualifiés par le gouvernement fédéral de terroriste. Avec quel résultat ? Provoquer plus de troubles…




Alors quand un éveillé c’est présenté à moi pour me proposer son aide, je n’ai pas hésité dans notre intérêt à tous. Les faits parlent d’eux-mêmes !



En moins d’une après-midi, ils ont sauvés des dizaines de personnes et permis l’arrestation des fauteurs de trouble !



Alors en ma qualité de gouverneur, je vous appelle aux urnes avec 2 questions !



Devons-nous maintenir la marine américaine ?



Devons-nous saisir la main tendue du dieu Odin ? »

Andrew observa autour de lui, il sentait bien que lui et Clara était au centre de l’attention ! Quel serait la réponse des citoyens ? Au fond de lui il pensait que l’âme Asgardienne de chacun se réveillerait… Mais l’Homme n’étant pas un animal toujours rationnel, il ne pouvait jurer de rien.
avatar
MJ GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Fév - 19:28
La réaction des téléspectateurs ne se fit pas attendre. Des dizaines, des centaines de tweets inondèrent le compte officiel du gouverneur.

Les habitants furent plus que ravis de pouvoir compter sur ces hommes, ces éveillés qui les avaient sauvés de l'incendie qui menaçait sournoisement la ville. 
Les coupables furent arrêtés et la paix était préservée.
En parallèle des milliers de réaction de soutien, s’élevèrent des voix discordantes.

Et si tous celà n'était qu'un complot des guerriers d'Asgard pour assouvir leur pouvoir sur ces terres oubliées ? Comment se fait-il que des criminels aussi dangereux furent en liberté si ce n'est qu'à cause de tacite accord avec le pouvoir en place ?
D'ailleurs, le mandat du gouverneur n'allait-il pas prochainement toucher à sa fin ?
Ces rumeurs gangrènent rapidement les réseaux sociaux et fit estomper la liesse populaire. Un dialogue de sourd se fit entendre entre les pro-asgardiens et les anti-asgardien.

Les conseillers du gouverneur agirent rapidement. Ils lui communiquèrent les doutes forts légitimes d'une partie de la population. Il devait agir rapidement.
La retransmission télévisuel s'interrompit alors.

Le gouverneur choisit de frapper de manière spectaculaire et brutale l'opinion du peuple. Il prit les clefs de la ville. Un objet qui semblait d'apparence anodine mais qui enfermait une source de puissance mystique pour ceux qui avait la capacité de le voir. En clair, des guerriers maitrisant le cosmos.
Il chercha la dite clef dans le coffre fort de la ville. Il demanda à ces gardes du corps d'appeler les deux guerriers divins.

D'un signe de tête, il avertit aux cameras de filmer la scène et à la régie de retransmettre l’événement qui allait se dérouler en ces lieux, aux téléspectateurs.

Cette clef avait la capacité de montrer par sa lueur si une personne était hostile ou non.
Il prononça un discours très rapide expliquant aux téléspectateurs la situation actuelle et les vertus de cette artefact qui fut transmis depuis des temps immémoriaux aux "gouverneurs" de cette région.

Il remis la clef de la ville à un des deux guerriers divins. L'artefact pouvait soit briller d'une lueur bleutée ou soit d'une lueur orangée.

Comment allait réagir l'objet dans les mains du guerrier divin ?


[Choisissez une des deux couleurs. Chacune des couleurs entrainera une réaction différente de la population ]
avatar
Clara

Date d'inscription : 24/05/2005
Nombre de messages : 3953
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Fév - 0:17
Clara pensait en avoir fini avec cette histoire. Malheureusement, ce qui avait semblé n'être qu'une courte mission diplomatique s'était transformée en mission sauvetage, puis en course-poursuite contre des terroristes, pour finir par une sorte de show télévisé, du moins de l'avis de la walkyrie. Son compagnon d'armes et elle étaient en train de se reposer dans un hôtel de la ville. Ils avaient ainsi suivi les informations par leur télévision qui s'intéressaient beaucoup, ces dernières heures, à communiquer l'opinion publique, qui était passée de très enthousiaste après le sauvetage à l'hôpital et l'arrestation des terroristes, à plus contrastée, voire méfiante, après cette succession de faits qui semblait bien arranger l'image du gouverneur selon une partie de la population. Certains allaient jusqu'à affirmer que tout cela n'était que manigances organisées par les autorités, du moins le gouverneur, et les Asgardiens. C'est pourquoi Andrew et Clara s'étaient montrés discrets durant tout leur séjour.

Ils espéraient enfin pouvoir partir lorsqu'ils furent contactés par les autorités. Ces dernières, sous ordre du gouverneur, leur demandaient de se rendre au coffre-fort de la ville. Là-bas se déciderait le destin de l'Alaska. Les deux Asgardiens se rendirent ainsi au lieu communiqué. Heureusement, personne encore ne connaissait le lieu de résidence des deux éveillés. Ce ne fut pas le cas lorsqu'ils arrivèrent à destination. La masse des journalistes n'étaient cependant pas immense et les services de sécurité maîtrisait la situation, si bien qu'Andrew et Clara purent entrer sans trop de difficulté dans la salle du coffre-fort. A l'intérieur, le gouverneur les attendait impatiemment, comme quelques journalistes et cameramans, choisis pour l'occasion.  Le gouverneur leur expliqua ce qu'il cherchait à faire pour dissiper le malaise de la population face à l'alliance que conclurait l'Alaska et Asgard : il allait leur présenter la clé de la ville, transmise de génération en génération et, suivant la réaction de la clé, car elle avait la capacité de déceler les intentions des gens, le peuple saurait s'il pouvait faire confiance aux Asgardiens ou non.

Clara regarda Andrew. Elle ne dit pas un mot, emmitouflée qu'elle était dans son grand manteau, mais, lui, voulait-il exprimer quelque chose avant l'heure de vérité ?
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Fév - 17:10
L'esprit de l'Homme était décidément plus que malléable... Trop malléable même. En quelques heures les deux asgardiens passèrent presque de héros de la nation à ennemis public numéro un.

Chacun trouvant que leur intervention était bien parfaite... Auraient-ils été plus crédible si quelques personnes avaient périt dans l'incendie? Auraient-ils été plus facile de croire à la chance si l'arrestation c'était terminée en bain de sang?

Andrew avait perdu l'habitude de vivre dans un monde de suspission... En Asgard tout cela n'existait pas ou tout du moins, il ne le ressentait pas autant.

Bien sur en habile politicien, le gouverneur trouva rapidement comment régler une bonne fois pour toute cette histoire. il récupéra un artéfact qui avait surement été lassé là par la dernière génération de guerrier d'Odin ayant vécu en Alaska, surement pour attendre ce jour précis.

La clef de la ville, avait le pouvoir, selon les dires, de prédire les intentions des éveillés.

LE gouverneur avait convié presse et habitant à cette célébration qui scellerai le destin de l'Alaska. Alors que les deux guerriers se trouvaient sur l'estrade le gouverneur fit son discours, qu’Epsilon écoutait à peine... En pleine foret il aurait laissé son cosmos se diffuser pour apaiser les esprits. Mais comment réagirait l'objet à une concentration de cosmos? Ne sachant pas anticiper la réaction il prit la décision d'attendre patiemment sans agir. Laissant Clara s'emparer de l'objet...

L'heure de vérité, sans aucun doute.
avatar
MJ GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Fév - 22:38
Le gouverneur resta figé lui donnant un air de statue de cire.
Il ressentit le malaise des deux guerriers divins.

Sa place de gouverneur pouvait très bien être ébranlée par les événements qui étaient retransmis sur toutes les ondes et les chaines de télévision.
L'hésitation de Clara et de Andrew le crispa quelque peu.
Des gouttes de sueur commencèrent à naitre sur le crane légèrement dégarni de ce représentant politique.

Son sourire était crispé, son visage avait conservé la même expression qu'au moment où il leur avait tendu la clef. Tel un ventriloque, sans bouger ses lèvres (afin que les téléspectateurs ne puisse le voir), il murmura ces paroles :

-" Mais qu'est-ce que vous attendez ? Prenez donc cette clef avant que les gens ne pensent que vous étiez de mèches avec ces terroristes"
avatar
Clara

Date d'inscription : 24/05/2005
Nombre de messages : 3953
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Fév - 22:44
Andrew était aussi calme qu'elle. En général, c'est lui qui se montrait plus causant, plus agissant peut-être dans bien des cas ; mais là, aucune parole, les deux Asgardiens se comportaient de manière tranquille et sereine. Ils n'avaient rien à redouter, si ce n'est la furie de la foule, qu'ils sauraient gérer au cas où. Mais... pouvaient-ils se fier à cet objet mystérieux ? A priori oui, ce n'était pas dans l'intérêt du gouverneur de piéger les deux guerriers.

Clara sentit cependant une certaine nervosité émaner du gouverneur. Celui-ci murmura du bout des lèves afin que les Asgardiens se décident à agir. Comme son compagnon ne bronchait pas, Clara décida de s'approcher de l'artefact et de s'en emparer, pour en finir, cette comédie n'avait que trop durer. Elle n'intensifia pas son cosmos, resta de marbre en découvrant une douce lueur bleutée envelopper la fameuse clé. Qu'en serait-il ?
avatar
MJ GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Fév - 22:59
Le gouverneur vit la lueur émaner de la clef lorsque la valkyrie prit l'artefact.

Le gouverneur devint de plus en plus rouge. Une douce lumière bleutée se reflétait sur le crâne du gouverneur qui transpirait de plus en plus.
Il prit alors une énorme inspiration, leva ces bras et les abattit sur les épaules de la guerrière d'Odin. Un geste pouvant paraitre brusque mais qui en réalité était presque fraternel.

Il expira alors de soulagement.

L'homme se tourna alors en direction des cameras. Il n'avait besoin de parler, car on pouvait entendre depuis les lieux que la foule s'était exclamée de bonheur.
Mais en bon yankee qu'il était, il confirma devant le monde entier que les nouveaux protecteurs de l'Alaska seraient désormais les Ases.
avatar
Clara

Date d'inscription : 24/05/2005
Nombre de messages : 3953
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Fév - 0:26
Le teint dégoulinant du gouverneur avait fait place à un enthousiasme soulagé et solaire : bon signe ! Des acclamations commencèrent et les visages s'éclairaient. Clara émit un bref sourire et reçut la joie du gouverneur qui venait de s'abattre sur ses épaules. Enfin, finie cette aventure ! Clara était cependant consciente que, malgré cette victoire, tous les problèmes de politique étrangère n'allaient pas se régler, mais ce n'était plus aux Ases de s'en occuper.

La walkyrie émit un bref et léger sourire et regarda Andrew. Il était l'heure de prendre congé. Après les salutations minimales, bien que franches, les deux Asgardiens partirent pour se rendre bientôt dans leur mère-patrie.

Suite...
avatar
AndrewServant de Fenrir
Servant de Fenrir

Date d'inscription : 15/12/2013
Nombre de messages : 398
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Fév - 12:08
Clara fini par s'emparer de la clef de la ville. Le temps sembla s’arrêter, comment allé réagir l'artéfact? Aller t-il prouver au monde que les intentions d'Asgard était pacifique?

Après quelques secondes qui parurent des heures, une lueur bleu éclaira l'estrade. Sans que des explications ne soient données, la foule hurla sa joie. L'artefact ancestral venait de reconnaitre les nouveaux protecteur de l'Alaska.

Alors que Clara tenait la clef en main, Andrew s'avança vers le gouverneur.

" Maintenant, c'est à vous de jouer gouverneur.

Des décisions politique sont à prendre, mais en cela nous ne pourrons pas vous aidez."

Laissant le gouverneur à sa réflexion, Andrew s'avança et s'empara d'un micro. Pour la première fois depuis l'incendie, il laissa son cosmos irradier, illuminant l'estrade d'une lueur émeraude.

"Mes amis! Odin à autrefois arpenté vos contrées, lorsque le royaume du nord était à son apogée.



Depuis la terre d'Alaska c'est mise en sommeil en attendant ce jour béni par le père de toute chose. Bientôt elle s'éveillera, vous vous éveillerez en tant que peuple d'Odin.


Bientot, le monde autour de vous changera mais n'ayez craintes, en vous sommeil le courage nécessaire pour y faire face, sinon vous n'auriez pas survécu jusqu'à ce jour!



Nous emporterons cette clef au palais de Polaris, de cette manière elle nous avertira de tout danger qui pourrait vous menacer.


Désormais nous devons retourner au palais faire état de votre décision. D'autre viendrons bientôt pour vous guider sur la voie du nord.



A bientôt... Mes frères."

Andrew, descendit de l'estrade et vint s'agenouiller au sol, il plaça une main sur la terre meuble et y déversa un peu de son cosmos. Il sentit la terre d'Alaska répondre à son cosmos.

"Bientôt, l'Alaska respirera comme autrefois".

Puis sans ajouter un mot, les deux guerriers d'Odin, laissèrent le gouverneur et ses concitoyens organiser leur nouvelle vie.

Le vent d'Asgard souffle sur Juneau