avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Déc - 19:23
Kedarnath... Ville qui se trouve près d'une source du Gange. Mohana venait de s'y rendre pour rencontrer son professeur; Naga. En effet, pour une fois, Maîtresse Pandore lui accorda un peu de répit, ce qui était rare, et même si elle ne se plaignait jamais de son travail au palais, elle ne pouvait guère cacher une certaine fatigue.
Bref, vêtue sobrement d'un sarî violet orné de bordures parfaitement taillées de couleur dorés, elle avait ajouté une cape noir. Marchant au milieu d'une route où une immense foule difficile de traverser ralentissait sa route, elle se laissa guider par sa curiosité et observa les objets qui se vendaient, les vitrines...

Evidemment cela ne fit que ralentir son avancement. Cependant cela ne la dérangea pas, au contraire, elle s'arrêta pas même dans un petit bar pour boire un verre d'eau. Sa route s'arrête devant une troupe de danseur qu'elle observa attentivement, la musique était rythmée, et entraînante. Des jongleurs, des hypnotiseurs de serpents, dont un qui attira son attention.
-" Vous avez du talent..." Lui dit-elle d'un air admiratif, les yeux qui brillaient pour compléter ses paroles.
L'interlocuteur esquissa un sourire gêné avant de répondre.
-" L'effort et la passion m'ont permis d'atteindre ce résultat, jeune fille..."

Intriguée, elle attendit la fin du numéro pour se retirer, et c'est au pas de course qu'elle s'éloigna du centre ville, pour arriver dans un endroit plus calme, non loin d'une source du fleuve sacré du Gange.

Là, l'Apsara entra dans un petit temple, l'ambiance était froide, sacré, des bougies éclairées les couloirs, et sur les murs de nombreuses fresques. Mohana était même angoissé par cette atmosphère.
Arrivée dans la salle principale circulaire, la danseuse céleste inspecta la pièce, une immense statue représentant le Dieu Shiva, un immense escalier menant à une porte, et de petites portes, trois pour être précis.

Son attention se porta sur une Dame, en effet comme elle ne voyait le sage divin, elle allait essayer de se renseigner. Timidement, elle s'inclina comme le voulait la politesse et prit la parole d'une voix basse afin de ne pas briser l'ambiance pieuse de l'endroit.

-" Excusez-moi, je cherche Naga. L'avez-vous vu ? "
La Dame se montra perplexe, et regarda la jeune fille jusqu'à ce rendre compte qu'il s'agissait sans doute d'une prometteuse Apsara dont on lui avait parlé.
-" Je vois, tu es Sapâna... Pour répondre à ta question, non, il n'est pas ici. Il semblerait qu'il soit occupé à une affaire urgente. Mais nous n'en savons guère plus."

Une moue triste, la danseuse se demandait de quoi il pouvait s'agir, il était vraiment rare qu'on est besoin de lui. Pour que cela soit le cas, l'affaire devait être périlleuse. Voyant que l'Apsara ne savait pas quoi répondre, l'une des gardiennes sacrées de ce lieu posa sa main sur l'épaule de la jeune fille.
-" Tu peux rester ici, je suis certaine que tu apprendras beaucoup. Tu pourras ce soir assister à une cérémonie en honneur à Nataraja. En attendant, en empruntant ce chemin tu sortira dans la cour, il y a rien de plus agréable pour patienter que de prendre l'air."

A vrai dire, Mohana n'avait pas vraiment le choix que d'accepter la proposition, elle s'inclina pour la remercier.
-" J'accepte votre offre. Et je vais suivre votre conseil." Répondit la danseuse.

Le pas dansant, elle se dirigea vers la porte pour se rendre comme prévu dans le jardin. Au milieu une immense fontaine à l'eau clair, et une pelouse à coté verte, ornée de nombreuses fleurs et décorations.
Même si elle n'était pas ici avec cette intention, la jeune fille finalement se disait que c'était une aubaine de pouvoir se reposer.

Malgré un calme étonnant, il y avait pas mal de monde, isolé, un peu plus loin, elle remarqua un homme à l'allure modeste qui semblait médité devant un Lingarm, une pierre sacrée. Mohana s'approcha de l'ascète qui dégageait une sérénité qui l'effraya autant qu'elle apaisa. Dans sa main il tenait une fleur de lotus, et dans l'autre un livre mystique. Sur son front des dessins, des longs cheveux bruns qui arrivait aux épaules.
Sans même qu'elle ait pu prendre la parole, l'homme intervint.

-" Comment peux-tu prétendre être une Apsara avec une démarche aussi morose... La Dague Magique du Dieu Shiva se serait-elle trompée en te déclarant du grand tournoi de Danse ? " La voix froide et implacable de son interlocuteur la gela sur place durant de longues secondes. Troublée, frappée en plein dans son orgueil, elle s'empara de la dague, lumineuse dont émanait une énergie capable de briser l'ignorance.
avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Lun 8 Déc - 21:41
Pour qui se prend-t-il pour me donner des leçons de comment doit se tenir une Apsara pensa la danseuse. Là encore, son regard se transforma en une ode à la surprise...

-" La colère ne t'apportera rien ! Tu es encore jeune, tu penses atteindre un sommet en oubliant de monter les premières marches. Mes paroles ne sont pas du sel posé sur une blessure afin de faire naître la rage en toi, mais plus un antidote contre un poison qui ne doit pas te gagner." Volontairement l'ascète ne nomma pas le nom du poison...

-" En affirmant que le Dieu Shiva s'est trompé en m'offrant ce présent, vous l'insultez également. Comment pouvez-vous juger la décision du divin Nataraja ?" Clama l'Apsara l'air furieuse, et peiné.

L'homme se releva alors, et s'inclina devant la pierre, symbole du dieu de la destruction. Un sourire malicieux, il ferma ses yeux alors qu'il se tourna pour faire face à la jeune fille, il tendit la paume de sa main droite ouverte en sa direction comme pour lui apporter sa bénédiction.

-" La colère semble aveugler ta raison. Je savais que les Apsara étaient orgueilleuses, mais incapable de parler depuis l'humilité je l'ignorais." Répliqua-t-il d'un ton moqueur qui agaça encore plus son interlocutrice.

L'inconnu sans demander l'autorisation attrapa le tambourin qui se trouvait accroché sur le coté droit de la ceinture de l'ensorceleuse.
-" Que faites-vous ?! Pourquoi cherchez vous à quereller ?" S'exclama la danseuse en essayant en vain d'un geste de la main de le récupérer.

-" Je ne cherche pas le conflit, plus à savoir si tu es capable de me montrer que je me trompe."
L'homme se mit à jouer du tambourin, à la grande surprise de Mohana ce dernier jouait remarquablement. Elle le regarda avec défiance, tant tout cela lui semblait si étrange. Au plus il jouait au plus l'herbe autour de lui devint encore plus verte et de nombreuses fleurs de lotus poussèrent.

Sapanâ ne refusant pas le défi, et allait lui montrer de quoi elle était capable. Son aura augmenta lentement dans une brise agréable et sereine, un charme hypnotique en plus. Avec grâce, elle dansa en utilisant le Mohiniattam, la danse de l'enchanteresse. Devant les yeux du joueur, le monde devint flou, idyllique, il se voyait au bord d'une plage, avec un ciel bleu, un mer azure... Ses yeux ne voyaient rien de laid, et son coeur était transporté dans un état de pureté divin. Cela dura un court instant, le temps pour l'Apsara de cesser sa représentation.

-" Impressionnant !" Annonça l'homme en soufflant comme pour récupérer du choc, et des soucis qui revenaient hanter son coeur.
Mohana, sans dieu un mot d'une démarche dansante s'approcha, récupéra son tambourin, et s'inclina légèrement.

-" Si vous me le permettez, je vais faire un tour."Lui dit-elle d'un ton
frivole, avant de se tourner, et de continuer sa visite du jardin.
avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Déc - 20:25
Regardant la jeune fille s'éloigner, le mendiant rigola. Un personne s'approcha de lui, l'air enjoué.
-" Alors ? " Lui demanda-t-il en observant lui aussi l'Apsara s'éloigner.
-" La colère l'a aidé à atteindre un incroyable niveau. Elle pourrait nous être utile." Répondit le nouvel arrivant qui semblait bien plus costaud.
-" Elle est capable de maîtriser quelques mouvement du Mohiniattam ! La tâche ne sera pas simple, en plus sa dévotion envers le dieu Shiva n'est pas fait pour nous aider."
Au milieu d'une ambiance de mauvaise augure, ils se retirèrent également pour marcher.

Mohana retourna à l'intérieur du temple, contrariée... Mais elle n'était pas au bout de ses peines; à peine à l'intérieur que la Dame qui l'avait renseigné à son arrivée l'interpella.
-" Sapâna ! Il y a une personne qui souhaite te parler. Il t'attend dans la pièce là-bas." La Dame lui montra du doigt une porte.

Surprise, la jeune fille remercia son interlocutrice avant d'entrer dans la salle en question. Une petite pièce, sombre, éclairée par des bougies. Au centre une table en bois et au fond une fenêtre ancienne.

-" Te voilà, enfin ! " La voix retentit devant elle, et une fine silhouette se dégagea de l'obscurité. Vêtu d'une longue tunique rouge bordeaux, d'un long et gros collier, elle ne put distinguer son visage qui était masqué sous une capuche.
-" Approches, ce que j'ai à te montrer devrait t'intéresser."

L'Apsara s'exécuta et se dirigea vers le table, où elle remarqua un morceau de marbre plutôt imposant. Afin d'y voir encore mieux, il fit apparaître dans le creux de sa main une flamme.
Mohana vit des gravures, des dessins...

-" Mais..." S'exclama-t-elle en posant sa main sur le marbre en constatant qu'il s'agissait d'une représentation de son Maître qui venait de vaincre un Asura...
-" Il ne le tua pas... Il enferma dans une illusion en lui faisant perdre sa " jeunesse "." Repliqua le mystérieux personnage, qui décala la flamme afin que l'Apsara puisse voir la suite.

Là, elle remarqua une porte suspendu dans le ciel qui recevait de l'énergie volé par une armée. Energie qui provenait d'Apsaras. De plus, juste au dessus, se trouvait Ravana qui fit couler une goutte de son sang. Son interlocuteur ôta ensuite sa capuche....
Une Longue chevelure blanche, un visage ridé, un regard dur mais pas méchant.
-" Je me nomme Varun... Un sage qui vit ici depuis de nombreuses années. Et qui put assister au triomphe de Naga sur ce rakshasa. Hélas, comme le montre cette gravure, le pire est à craindre !"

Mohana le regarda et l'écouta avec attention, en comprenant qu'il était un sage, elle s'inclina par respect touchant le bas de sa tunique avec ses doigts. Cependant, elle avait peur de comprendre. Etait-il en train de lui annoncer que le monstre était sur le point de revenir ?
-" Vous croyez qu'il pourrait sortir de sa prison ?" Demanda la jeune fille en contemplant les dessins.
-" Même si je ne souhaite pas t'inquiéter, je crains qu'en effet, cette créature maléfique pourrait très vite semer la terreur par ici."

Sapâna essayait de rester calme, mais au fond, elle tremblait de peur mais aussi d'excitation. Cette " fable " était pour l'instant abstraite, et puis si Naga put vaincre cette créature, cela signifiait qu'elle n'était pas invincible.
-" Varun... Cet asura, en revenant dans ce monde, sera-t-il plus fort qu'autrefois ? "
Le sage posa sa main sur l'épaule de l'Apsara, il voyait qu'elle ne craignait pas le mauvais présage. Cet enfant présume de ses forces ! Pensa-t-il un air grave alors que le soir tombait et le spectacle de danse qui n'allait plus tarder à commencer. Un jour, hélas, propice au retour du "démon".

-" Sapâna, fais attention, le ciel gronde... Le destin ne peut être évité. " Il s'avança vers la porte qu'il ouvrit pour se retirer et laisser Mohana seule dans la pièce. L'apsara regarda encore la fresque. Un long moment, ses doigts glissèrent le long des silhouettes, en finissant par le terrible Asura qui semblait sur le point de revenir.

Cependant, il était d'assister à la grande cérémonie. Timidement, elle prit place au milieu de la foule, une foule nombreuse. Des danseuses sacrées entrèrent, et suivant le son d'une musique mystique divinement joué par un jeune garçon, elles dansèrent.

avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Déc - 17:49
Tout se passait bien, la cérémonie se déroulait paisiblement malgré l'orage qui grondait. Mohana regardait les danses avec ses yeux d'enfants, en essayant en même temps d'apprendre des mouvements qu'elle essayait de reproduire de temps en temps; évidemment parfois, elle heurtait les autres spectateur par mégarde.
C'est alors que les deux hommes qu'elle avait rencontré dans le jardin levèrent les mains au ciel. L'un d'eux tenant une vieille canne en bois usée par le temps.

Ils récitèrent à voix haute de nombreuses formules qui firent trembler le sol et la batisse toute entière. La scène fut ensuite frappé d'une lueur sombre, celle-ci heurta les danseuses sacrées qui se mirent à hurler en tombant au sol. La panique gagna le temple, à cet instant Varun s'approcha de la jeune Apsara.

-" Il vient se venger... Râvana l'a rendu bien plus fort qu'autrefois ! Ceux qui se trouvent sur la scène sont en train de perdre leur jeunesse..." Il regarda en l'air, le toit s'effondra, et sous les yeux inquiet de Mohana un trait lumineux fendait le ciel sur quelques mètres.
La pluie cessa, la lueur qui frappa la scène formait une sorte de lien avec la brèche qui s'ouvrait dans le ciel.
Bousculant le sage, Mohana courut vers l'extérieur et rencontra les deux auteurs de cet acte.

-" Que faites-vous ? Et qui êtes-vous ?" Demanda l'apsara d'un ton dur...

Aucune réponse, hormis celle d'un rire démoniaque, et d'un coup de pied en plein dans les côtes de la danseuse qui heurta de plein fouet le mur du temple, s'y encastrant même. Elle retomba alors lourdement au sol, alors que dans le ciel, le trait lumineux laissa une main dépasser; puis une terrible explosion qui aveugla un instant les personnes présentes.
Ce n'est pas possible ! Pensa Mohana en se protégeant les yeux.

-" Nous avons réussi ! " Clama l'un des brigands...
-" Depuis tant d'années, voilà que nous sommes parvenus à récolter suffisamment d'énergie." Répliqua l'autre l'air satisfait.

***

Dans un endroit calme d'Inde, au bord de la mer, une tour de taille respectable. Il y avait de nombreuses terrasse, l'architecture était ancienne. Sur l'une d'elle, l'épaule posée sur un pilier se trouvait Naga qui fixait l'horizon.
A coté, un autre sage, qui prit la parole avec une voix faible... Mais étrangement mystérieuse.

-" On ressent son aura jusqu'ici. Cette haine ! Cette colère ! Je crains que Sapanâ ne puisse l'affronter. Nous pourrons nous réjouir si elle parvient à neutraliser ses deux soldats."

Naga attrapa sa cape qu'il enroula autour de son corps. Il savait que son interlocuteur avait raison, Mohana n'était pas prête à affronter un tel monstre. Pourtant elle allait devoir se débrouiller. Evidemment, cela inquiétait le sage divin qui ne pouvait plus que souhaitait qu'elle s'en sorte. L'autre poursuivit.
-" Ce monstre viendra ici par la suite, si Mohana n'est pas capable de le vaincre, rien ne nous affirme que tu le pourras cette fois-ci..." En parlant il s'éloigna lentement pour rentrer...
-"... Même sous ta forme divine." Et il s'éclipsa l'air dramatique. En effet Naga se demandait pourquoi il s'excluait d'une future bataille, car son interlocuteur aussi était très fort.
Bref, Naga ne répliqua pas, au final la situation semblait plus grave qu'il ne le pensait...

***

Désolation, c'était le mot qui pouvait résumer ce que voyait Mohana devant ce temple détruit, le jardin réduit en un champ de sang et de cadavre. Elle entendait des cris d'agonis, puis le rire démoniaque du Rakshasa.
D'ailleurs, en se relevant, elle le vit un peu plus loin. Il portait un masque terrifiant, une carrure imposante sans être incroyable, une tunique rouge, et des ongles pointus qui selon sa lecture de la plaque devait être un point dont elle allait devoir se méfier.
-" Il n'y a ici plus personne pour me divertir..." S'exclama l'asura en balayant du regard le paysage jusqu'à tomber sur l'apsara qui se relevait.
-" Vous deux, occupez vous de Varun, il doit se cacher... Je m'occupe de cette Apsara. Elle est l'élève de l'un des coupables de mon enfermement."

Les deux soldats s'exécutèrent en rigolant, et en plaignant le sort de la jeune fille.

Cette-dernière comprit rapidement ce qui se passait, et se tenait sur ses gardes, de toute façon, elle n'avait guère le choix. En la voyant faire le monstre qui s'approcha se moqua en rigolant, puis soudain fit exploser son cosmos qui tétanisa Mohana. Jamais elle n'avait ressenti cette peur ! Avant même de combattre elle voulait fuir. Ses yeux exprimaient parfaitement son état d'esprit...

-" Ne me dis pas que tu as déjà compris ? Bats toi ? " Ordonna le démon en rigolant encore, en faisant apparaitre dans sa main une onde de cosmos sombre.
Rien, l'ensorceleuse était pétrifiée devant cette créature qui faisait trembler le sol à chaque pas, qui dégageait une énergie fabuleuse.
Sans réaction, elle reçut l'onde de cosmos qui la fit hurler, au milieu du sphère ténébreuse parfois traverser par des éclairs qui déchirait son sari sans pitié, ainsi que sa propre chair. Il marcha tranquillement vers elle. Arrivé à sa hauteur, juste devant elle, l'asura donna un terrible coup de poing dans le ventre de l'apsara qui fût éjecté au sol, en faisant quelques mètres en dérapant sur le sol.

avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Déc - 14:02
Tremblante; son regard s'éveilla sur le sol et se plongea dans cette flaque de sang qui grandissait au fur et à mesure que son menton laissait tomber une goutte dans un bruit macabre. Secouant sa tête et cherchant de l'air comme elle le pouvait la bouche ouverte; elle essayait de retrouver un semblant de calme. Malheureusement, l'Apsara craignait de n'avoir aucune solution sous la main pour affronter l'asura.
Celui-ci arriva, en ricanant ce qui agaça la jeune fille qui d'un coup se retourna en lançant un violent coup de poing qui fût facilement stoppé par la main de son adversaire qui serra fort. Mohana sentit lentement ses os qui se briser en criant.
Son aura l'entoura alors, et derrière le rakshasa, un cercle se dessina avec une inscription sacré qui vit naître ensuite de nombreux serpents qui foncèrent dans le dos de l'asura, le heurtant violemment qui du lâcher le poing de la danseuse.
-" Tu pourrais entrer à mon service... Qu'en dis-tu ?" Demanda ironiquement le démon qui adorait lire la colère sur le visage des interlocuteurs qui se sentaient bafoués par ce genre de question.

Reculant d'un pas, Mohana était surprise de voir que son attaque n'avait eu que très peu d'effet. Mais au moins, elle avait pu se libérer... Vu l'état de sa main, il n'y avait rien de réjouissant. Son regard devenait dur...
-" Jamais !"

Elle leva sa main encore valide vers le ciel, en la faisant onduler comme un serpent, d'une façon gracieuse et merveilleuse en dépit de son état. Le terrible Asura riait encore, et se mit à applaudir pour féliciter son " adversaire " pour sa volonté.
-" C'est bien ! Continue ! "

Sapâna laissa alors son cosmos éclater dans un tourbillon blanchâtre qui l'enveloppa majestueusement. Cet aura se concentra et fût alors absorbée par la paume de la main de la Danseuse, qui esquissa un sourire timide. D'un mouvement rapide, elle posa un genou et sa main se plaqua au sol, déversant l'énergie dans un cercle qui grandissait au sol, changeant le cauchemar en songe. De l'herbe verte, des fleurs de lotus, des arbres... Puis un son mélodieux, le chant des Apsaras qui devenait de plus en plus audible pour effacer toute trace de cruauté de la surface. Evidemment, elle visait son adversaire qui restait immobile, un large sourire sur lèvre.
-" Ton effort est louable Sapanâ, mais vain..."

En effet, l'asura montra la paume de sa main à la danseuse qui y vit, comme une bouche apparaître qui dans une terrible tempête absorba le paysage mystique qu'elle venait de créer. Son attaque...
Non... Non ! Exprima le visage dépité de Mohana qui voyait sous ses pieds le sol de destruction renaître fatalement. Les bras le long de son corps ne montraient plus d'énérgie, ses doigts également.

-" Hé Hé..." Le rire sadique du Démon raisonna dans sa tête comme un chant sinistre. Sans le remarquer, son adversaire était là devant elle. Et lui donna un violent coup de tête qui l'éjecta au loin, faisant saigner son front. Incapable de se relever, ni de penser, la jeune fille essaya machinalement de ramper le plus loin possible.  Mais la main du cruel attrapa sa cheville pour la soulever.
-" J'en ai assez de toi !" Hurla-t-il.
Avec une rare brutalité et comme s'il s'agissait d'un vulgaire chiffon. Il fit ce geste jusqu'à ce que les gémissements de la danseuse s'estompaient.
Son corps ne répondait plus, le bout de ses doigts étaient la conclusion d'une cascade de sang dans laquelle elle plongea lorsque le monstre la relâcha.

-" Maître... Nous nous sommes occupé du vieux..." Lança l'un des deux sbires qui avec une certaine tristesse regardait le corps de Mohana...
-" Elle est morte ? " Demanda l'autre.
-" Non ! La souffrance est un fardeau bien pire pour ce genre de créature..."

Et ils quittèrent ce lieu...


avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Jan - 15:56
-" Il est pire que nous ne pouvions l'imaginer... Dire qu'il n'a même pas levé le petit doigt pour déchirer l'orgueil et l'existence de cette apsara qui est pourtant l'un des plus grands potentiels de cet ordre. Là voilà désormais prisonnière de ce monstre; loin..."

-" Laissez moi y aller ! Vous savez qu'elle est incapable de s'en sortir seule." Clama Naga d'une voix un peu plus vive que d'ordinaire.
Le chef du conseil prit un air grave, cependant il ne pouvait nier l'évidence. Malgré tout l'asura envoyé du terrible Varun ne tarderait pas à trouver leur repère pour y accomplir sa vengeance.
-" Très bien, mais je dois te mettre en garde. Nous sommes certain que ton voyage est exactement ce que je cherche notre adversaire. En te rendant dans ce monde tu devras gaspiller une quantité impensable d'énergie. Il te faudra des jours pour retrouver suffisamment de force afin d'envisager de revenir en compagnie de Mohana."

Le début du récit s'acheva à peine, le maître du conseil caché derrière sa capuche se leva, les mains dans le dos, il transmettait à l'assemblée son inquiétude. Et la suite semblait confirmer cette impression.
-" Malheureusement, le monde dans lequel se trouve Sapanâ ne vivra qu'un cycle de trois jours avant de disparaître. Il est inutile de me poser la question, car je vais te répondre...
Il te faudra retrouver l'Apsara, puis détruire la clepsydre maléfique, en la supprimant le cycle s'interrompra et vous reviendrez ici."

-" Je n'ai pas de temps à perdre..." Répliqua le sage divin qui fut interrompu.
-" Même si le passage dans ce monde maléfique te coûtera une perte conséquente de puissante, tu devras éviter d'utiliser ton aura, celle-ci aura pour effet d'accélérer la vitesse du temps. De plus, elle n'est peut-être plus en possession de sa mémoire, ni de la Dague de Shiva. Tu rencontreras surement une Mohana différente, avec une vision tout autre concernant son existence là-bas. Malgré tout, tu as raison, tu dois faire vite. Nous ferons face de notre coté..."

Le sage s'inclina, même si le dernier élément n'était pas vraiment bon, il pouvait toujours compter sur l'épée de la sagesse.

***

-" Princesse il est l'heure... Etes-vous prête ? " Une voix féminine raisonnait dans la chambre d'une "fille de Roi" au sein d'un immense temple de l'Inde très ancienne.
Devant le miroir, Mohana arrangeait sereinement le voile qui ornait sa tête et la moitié de son visage, ne laissant que les yeux apparaître.
-" Je suis prête, Dévikâ ! Nous pouvons y aller. "Répondit la jeune apsara qui se leva en posant ses yeux sur sa confidente qui lui apporta une petite fiole contenant un étrange breuvage.
-" Buvez donc ! "
Avec délicatesse Mohana s'exécuta en baissant légèrement le voile, qu'elle replaça par la suite. Sa suivante le montra alors le chemin vers une salle d'audience.
Là, elle prit place sur un trône qui surplombait à peine la salle du fait qu'il se situait en haut de trois marches. Dévikà, avec calme se plaça à sa droite, à sa gauche, debout, un mystérieux personnage qui s'appuyait à une canne ornée de diamants pour marché. Celui-ci prit la parole pour s'adresser aux gardes qui étaient dans la salle.

-" Ouvrez les portes. Que les habitants viennent déposer leur offrande ! "
Suite à ces mots, les gardiens s'exécutèrent et une foule nombreuse pourtant organisé commençait à marcher en une file parfaitement dirigé par les gardes.
Un brouhaha gagna la salle, on pouvait entendre des commentaires sur la beauté de la danseuse, sur le mystère qui entourait l'homme à coté, sur les offrandes et autres. Tous désireux de recevoir la bénédiction de leur Princesse qu'on disait capable d'éloigner le mal. On racontait aussi qu'elle masquait son visage le jour car son illumination offrait une cécité éternelle.

Le défilé se faisait dans un ordre très étonnant au vu de la foule, la personne s'inclinait, déposait son offrande et recevait la bénédiction de la jeune fille.
Ce fût le d'un tour d'un jeune homme, qui suivit le rituel et s'agenouilla, avant de tendre un morceaux de tissu rouge.
Sapanâ s'en empara et le déroula. Puis elle fronça les sourcils devant cette dague qu'elle semblait connaître. Il s'agissait du poignard magique qu'elle avait remporté au tournoi à l'honneur de Nataraja et qu'elle avait perdu il y a pour elle fort longtemps. A coté l'étrange personnage commença à s'interroger sur le porteur de ce cadeau avec un rictus qui en disait long.

Lorsque le regard de la Princesse croisa celui de Naga, elle se sentait bizarre, comme un frisson... Elle avait des éclairs dans la tête qui lui montrait cette personne. Le conseiller à coté fit un pas en avant et désigna du doigt le sage en hurlant.
-" Arrêtez-le ! "
Les Gardes s'exécutèrent et deux venaient accomplir leur mission, sans rencontrer de résistance.
-" Mettez le hors du Palais !" Poursuivit-il en suivant du regard les soldats dégager Naga avec un fort sourire intérieur.
-" Ne vous inquiétez plus Princesse ! Que la cérémonie se poursuive..." Clama le conseiller d'une voix haute et joviale.
De son coté Mohana observa la dague avec une étrange nostalgie avant de la remettre entre les main de l'étrange personnage qui lui réclama, lui contant que cela avait un mauvais effet sur elle.

***

-" Oust, et qu'on te revoit plus rodé par ici ! " Lâcha un garde en rigolant et en balançant vulgairement le sage au sol sans aucune retenue. Puis ils retournèrent à leur poste.
Naga se releva péniblement en pestant. La situation était plus compliqué que prévu et Mohana semblait comme le lui avait dit le chef du conseil dans un état différent. Malgré tout, il avait remarqué qu'à la vue de la dague magique de Shiva, son élève fut comme troublée, comme si le mal qui la rongeait, perdait du terrain.
Hélas, il lui faudrait encore une fois retrouver cette artefact, au plus vite !
Les bras croisés, le sage céleste se posa au pied d'un arbre, un peu plus loin pour réfléchir, il n'agirait que cette nuit.

***

La nuit tombait sur le Palais, dans l'appartement de la Princesse, celle-ci se reposait, à moitié allongée sur un des sofas précieux.
-" Que de monde ! Vous devez être épuisée. " Déclara Dévikâ qui ôta le foulard de la tête de sa maîtresse. Mohana acquiesça de la tête, même si elle pensait à cet individu qu'elle s'imaginait connaître. Non qu'elle connaissait, elle en était sûr. Tout comme cette dague qu'elle était certaine d'avoir déjà vue. Mais sa mémoire lui jouait des tours.
Elle ne voulait rien dire à Dévikâ, car ce soir son intention était de récupérer cette Dague pour avoir le coeur net sur ses sentiments.
-" Oui, une bonne nuit de sommeil me fera le plus grand bien. Toi aussi, tu devrais te reposer un peu." Suggéra-t-elle à l'attention de sa suivante qui esquissa un sourire pour répondre.
-" Attendez-donc, je dois ôter tout ses dessins qui ornent vos mains... Ensuite je suivrai avec plaisir votre conseil."
Muni d'un mouchoir elle attrapa délicatement la main de l'Apsara pour faire son affaire. Ensuite elle irait dormir, tout comme Mohana...

***

Un flambeau à la main, vêtu d'une simple nuisette, Sapâna longeait les couloirs machinalement, en prenant soin à ne pas se faire repérer par les gardes qui veillaient. Elle s'engouffra discrètement dans la pièce secrète où elle savait qu'était déposée les offrandes, mais également la dague.
Un étrange pressentiment gagna la jeune fille qui poussa les portes. Scrupuleusement, elle inspecta un peu partout, quand soudainement elle remarqua un peu plus loin l'homme qui lui avait offert le poignard, et qui fût renvoyé du palais par son conseiller. Que faisait-il là ? Etait-il un voleur ?

Sa raison lui disait de sortir et d'avertir les gardes de cette intrusion, mais son coeur et son instinct qu'elle suivait en ce moment lui dictait de s'approcher et de l'interroger. Lentement, et lorsqu'elle se trouva à un pas de cet homme; elle prit la parole pour le surprendre, un sabre à la main.
-" Que faites-vous ici ? " Sa voix fut cependant mesurée afin de ne pas réveiller les nombreux membres du palais.
Naga se retourna soudainement, et remarqua la pointe du sabre sous sa gorge, malgré tout, il sut garder un calme étonnant.
-" Mohana ! Je cherche ta dague..." Répondit sobrement le sage en scrutant du retard les nombreux trésors, il savait que sa disciple n'était plus Reine de sa conscience. Cette dernière, l'observa d'un regard rude. Elle avait trouvé l'objet qu'elle présenta à ce qu'elle pensait être un voleur.
-" Regarde-là...." Demanda Naga qui était sûr de lui, ce poignard devait pouvoir combattre l'étrange état dans lequel se trouvait la jeune fille.

Intriguée, Mohana regarda son visage qui se reflétait parfaitement sur la lame. Une aura azur entoura en de nombreux cercles le fer. Soudainement, l'Apsara la relâcha.
-" NAGA !" Hurla-t-elle en se masquant ensuite la bouche avec ses mains. Son cri eu pour effet d'alerter un garde qui entra. La Princesse poussa son Maître afin qu'il reste dans l'ombre, et elle s'allongea au sol, alors que la lueur d'un flambeau s'approchait.
Le garde d'un pas prudent s'avança...
-" Princesse ! Princesse ! Oh non..." Paniqué, le soldat vit l'apsara au sol, inquiet il posa un genou au sol. Hélas pour lui, au moment où sa main allait effleurer le visage de la jeune fille, celle-ci l'attaqua avec son poignard. Sans un mot, le garde s'effondra, et disparu au milieu d'un mystérieux nuage étoilé.

Le Sage se montra en sortant de l'ombre.
-" C'est bien, malgré la situation, tu n'as pas perdu ton calme." Il remarqua à sa ceinture, une fiole...
-" Tu ne dois plus en  boire, cette potion est la cause de ton changement."
-" Mais j'en ai besoin..." Soupira Mohana en attrapant la petite fiole.
-" Nous aviserons à ce moment. Pour l'instant nous devons sortir d'ici. Dehors, je t'expliquerai la situation." Poursuivit Naga en prenant la direction de la sortie. Suivie de la danseuse.

***

avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Jan - 20:30
Le premier jour venait de tomber, Mohana et Naga venaient seulement de quitter le Palais... Sous un ciel étoilé, sur le bord d'un lac merveilleux, ils avaient trouvé refuge. Le Sage en profita pour expliquer la situation à sa disciple.
-" Il était trop fort pour moi ! " Souligna Mohana qui retrouvait ses esprits, et se souvenait de son affrontement contre le Démon.
Le sage divin posa sa main sur la tête de l'Apsara pour la rassurer.
-" Tu n'as toujours pas perdu. Malgré tout, c'est un adversaire périlleux. Tu as eu le mérite de t'être opposée à lui. Il est temps de l'arrêter à présent. Mais pour cela, nous devons trouver la clepsydre."

Sans avoir le temps de répondre, une flèche vint se planter sur le tronc d'arbre, non loin de la tête du sage. Celui-ci attrapa le poignet de sa disciple pour l'écarter. En effet trois autres flèches venaient se planter sur le sol à l'endroit où elle se trouvait. Ils se levaient et pouvaient voir de l'autre coté du lac des soldats. Armés d'épées, d'arcs et de masses...
Sapanâ remarqua, ce qui l'angoissa, que son maître fit apparaître dans sa main l'épée de la sagesse. De son coté, elle s'empara de son poignard magique.
Les deux savaient qu'ils ne pouvaient pas utiliser le cosmos, mais le pouvoirs de leurs armes étaient ailleurs.
La lame de l'épée de la sagesse s'enflamma. Et d'un coup horizontal dans le vide, la lame divine fit naître de nombreuses épées de flammes qui foncèrent vers les gardes.
-" Partons ! " Ordonna Naga qui se retourna pour se diriger vers la forêt. L'Apsara jeta un coup d'oeil vers l'horizon avant de suivre la consigne.

***

L'aube, l'apsara et le sage commençaient à se réveiller, ils avaient achevé leur fuite sur une plage.  Se frottant les yeux, Mohana s'adressa à Naga qui était débout en train d'observer l'horizon bleu.
-" Tu sais où se trouve la clepsydre ?!" Demanda-t-elle en s'asseyant, face à cet océan paradisiaque.
-" Princesse Sapanâ !" Au loin une jeune fille cria, comme paniquée en s'approchant des deux individus. Mohana remarqua rapidement qu'il s'agissait de sa confidente; Dévikâ. D'ailleurs, elle suivit son arrivée d'un air mécontent.
-" Que fais-tu là ? "
-" Je veux vous aider, et retrouver notre monde. Je suis navrée de ne pas être intervenue plus tôt. On m'a forcé à être actrice de ce qui s'est passé."
S'ensuivit un dialogue où Dévikâ expliqua les raisons, qu'elle faisait partie de la troupe d'Apsara que le démon avait détruit à son arrivé, que la peur de la mort l'obligea à l'aider pour ce piège et qu'il voulait utiliser ses talents d'empoisonneuses.
-" Laissez-moi vous guider jusqu'au lieu sacré afin de détruire l'artefact qui nous permettra de rentrer."
Naga n'avait pas bougé, non, il devait laisser sa disciple prendre la décision. Ce qu'elle fit en acceptant.
Le trio prit donc la direction d'un petit temple...

***


-" Ravana n'a fait cela que pour isoler Naga. Ce domaine n'est pas vraiment dangereux, mais le temple est composé de quelques pièges, hélas, je ne sais pas où ils sont."
La discussion continua ainsi jusqu'au moment où Dévika indiqua d'un geste de la main.
-" C'est là ! "

[FB Entrainement] La bataille contre un Asura