avatar
Azur

Date d'inscription : 08/12/2014
Nombre de messages : 172
Age : 27
Double Compte : Archibal étoile céleste du Nécromancien

Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Déc - 10:20
Chapitre 1:En retard, je suis en retard!!!








A sa montre il était bientôt quinze heures, heure où il avait rendez-vous lui et l'ensemble de sa promotion pour un voyage d'un mois en direction d'une des plus vieilles dynasties du monde.
Enfin.. voyage qu'il pourra faire seulement si les bouchons qui se trouvent à la sortie menant à l'aéroport finissait par se débloquer, comme si le stress de prendre l'avion pour la première fois ne suffisait pas, voilà qu'il n'était même pas sur d'être à l'heure au rendez-vous donné. Devant la voiture , une foule de voiture claque sonnant , donnant l'impression d'un mauvais concert ou chaque instrument joué quand bon lui semblait. Si au moins il essayait de s'accorder entre eu ça rendrait le bruit un poil moins stressant.Forte heureusement pour lui la famille était là pour le calmer, le rassurant que si nous lui demandai d'être là avec un minimum de trois heures d'avance c'est qu'il avait prévu ce genre de risque.
Au final c'est après un long calvaire qu'Azur et sa famille finit par arriver à bon port. Passant un poste de contrôle qui mène à l'entrée des parkings, s'en suivi une multitude panneau indiquant chacun quelle route il fallait suivre pour aller à la bonne destination. Les places étaient pour la plupart toute prises, rendant davantage difficiles de croire qu'Azur finirait par être à l'heure au point de rendez-vous. Ce fut sur un coup de chance et un peu de forcing que la mère finit par se garer. Derrière elle une voiture klaxonnant, faisant comprendre son mécontentement qu'on se gare là où il avait prévu d'aller.Faisant comme si rien n'était la famille sortie de la voiture, attrapant la grosse valise noire à roulette du jeune homme, réaction qui porta ses fruits puisque le conducteur fini par partir abandonnant l'idée que la place allait lui être cédé. Ainsi la famille put prendre le chemin de l'ascenseur serein, l'accès était juste assez large pour qu'on soit obligé de passer les un derrière les autres et comme si cela ne suffisait pas une forte odeur désagréable se propageait dans la cage de l'ascenseur.
Forte heureusement que ce supplice ne dura que l'instant de faire le voyage entre le parking et le point de rendez-vous.
Au milieu de tous ce bain de foule un groupe d'élève accompagné par la famille était là,tentant du mieux qu'ils pouvaient pour ne pas se faire écraser ou encore que quelqu'un trébuche sur la valise, Posant sa valise à son tour, Azur salua l'ensemble des élèves qu'il croisa, avant de se stoppé devant le prof charger de recenser les élèves présent et de vérifier que toute était ordre, qu'aucun papier ne manqué et récupérer le passeport qu'il allait garder jusqu'au retour des élèves.
La paperasse c'était fait à présent Azur pouvait respirer un peu, il était sur de ne pas loupé un voyage qu'il avait préparé déjà six mois à l'avance, ce genre d'occasion n'était pas donné à n'importe qui de le faire. Autre le fait que cela allait permettre à Azur de découvrir une tout autre civilisation ça devait aussi lui servir pour validé sa Licence en Histoire de l'art. Il ne savait pas exactement ce qu'il fera une fois celle-ci en poche, continué afin de devenir prof ou alors se stoppé là et envisagé de pouvoir devenir un jour qui sait un archéologue réputer dans le monde, du moins si la chance lui souris.
Si dans le domaine de la communication Azur n'était pas dans son fort, on ne pouvait pas en dire autant de ses études.
Élèves très assidu, il n'est pas rare que ses profs lui conseils de ne pas se stopper en si bon chemin et de pousser ses études aussi loin qu'il pourra . Peu prétentieux en règle général il ne niera pas que
cette reconnaissance ne l'atteins pas et ne vas pas oublier de le faire remarquer au autre élèves, provoquant une certaine jalousie et une mise à l'écart de la part de ses collègues.
Partie dans ses pensées de nouveau ce fut l'appel au micro qui le sortie de là, annonçant que les voyageurs en direction de Tokyo était attendu à la porte H, c'était l'heure pour le jeune homme de dire en revoir à ses parents. Embrassant sa famille, c'est le cœur lourd qui leurs tourna le dos attrapant sa valise en route, suivant ce avec qui pendant un mois il sera à longueur de journée.







Chapitre 2 : En territoire inconnu 




Heureusement qu'Azur avait prévu de quoi s'occuper pour le voyage, si la solitude faisait partie de son quotidien il savait tous de même quoi faire de son temps entre le PC, la musique, la lecture historique il ne s'ennuyait jamais. Une fois arrivée dans l'aéroport de destination, à la sortie de l'avion plusieurs familles étaient là un panneau à la main indiquant le nom de l'élève qui serait avec quelle famille. À la vue de son nom et prénom sur une sorte d'ardoise, notre jeune attrapa de nouveau qui lui semblait lourde soudainement, certainement la fatigue. Vingt-quatre heures de voyage à rester assis sans moyen de trouver une position suffisamment agréable pour se reposer à cela on rajoute le déréglage dû au changement des fuseaux horaires, il y avait de quoi avoir des poches aussi grandes que celle des Kangourous.
Passant les portes de sécurité Azur fut rejoint par la famille, attrapant d'un bras Azur qui s'écroulait et maintenant comme il put la valise de la pointe de pieds. Malgré la fatigue qu'il l'envahissait il arriva à lâcher un petit sourire du coin des lèvres avant qu'il ne finisse par rejoindre le pays des rêves.


« Azur voilà enfin arrivé l'heure pour toi de rejoindre celle pour qui tu promettras allégeance »


Un brouillard laissé apparaître une forme semblable à un visage sans possible réelle distinction du visage de celle qui s'adressait à lui. Ce fut donc sur cette étrange rêve que notre voyageur se réveillant découvrant par la même occasion le centre de Tokyo, si le réveil fut dur en soit il en valait amplement le coup d’œil, à l'extérieur de la voiture une foule de personne, le nombre resté incalculable, même si Paris était déjà grand en sois à côté de la capitale du Japon elle semblait avoir perdu de son charme. À l'extérieur une quantité de magasin tout aussi divers et varié attirant l’œil. Ce fut finalement sur le temple qu'Azur jeta son dévolu et encore une fois cette voie qu'il entendit dans sa tête.



" Azur, l'heure pour toi de me rejoindre et proche."


Encore cette même voie qui lui avait parlée lorsque qu'il s''était assoupi et qu'entendait-elle par l'heure pour moi de rejoindre celle en qui il promettra obéissance ? La fatigue voilà la raison pour laquelle il entendait des voix, c'était la seule raison rationnelle à tous cela. Ce fut donc une fois arrivé qu'il s'excusa au prêt de sa famille d'accueil de ne pas rester avec eu, mais que cette excursion l'avait fatigué et qu'un peu de repos lui ferait le plus grand bien et tous cela dans un japonais presque correct
Guidé jusqu'à sa chambre il remarqua que le style respecter bien la tradition, que ça soit dans la porte avec un cadre en bois et un voile blanc en guise de porte, qu'à l'intérieur de celle-ci ou le lit se trouvait à même le sol avec tout autour des tapis. Autant ses chaussures à l'entrée il remercia la famille comme il se doit pour l'accueil et s'excusa de ne pas pouvoir rester auprès d'eux.


[HRP: Je te laisse voir comment tu vas me rencontrer, je te laisse faire comme bon te semble. Saut dans le temps et me débrouillerais dans mon prochain rp pour être cohérent t'inquiète.)
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Déc - 15:05
Tokyo, capitale japonaise, chef-lieu de l'archipel. Une très grande ville, imaginez-vous entrain de chercher quelque chose ici, sans indices, c'est presque impossible. Yoshitô s'en doutait, et semblait sûr que sa mission allait durer. C'est ainsi qu'il chercha un temple dans la ville nippone. Rencontrant des prêtes et autres membres de la religion. S'asseyant sur un banc, faisant mine de prier. Le Sanqing entreprit de converser avec Laozi.

" - Honnêtement, tu crois que c'est possible ? Même s'il est éveillé, ce n'est pas certain qu'il puisse ressentir notre présence, tout comme utiliser la cosmo-énergie comme balise me semble dangereux. Nous ne savons rien des autres camps et leur possessions actuelles précises"

" - Nous allons devoir nous concentrer, mes liens avec Izanagi me permettent de ressentir les autres esprits de Yoroï. Je te ferais signe si je le ressens. Mais tu ne pourras pas le suivre grâce au cosmos, c'est impossible ici, nous devons rester incognito, il vaut mieux. "

" - Merci, j'ai ma petite idée pour éventuellement le suivre "


Ainsi, il sorta, se postant devant le temple, téléphone à la main. Appelant un taxi. Peu après, le véhicule arriva, Yoshiô s'approcha du moyen de transport, et déclara au chauffeur d'un japonais simple.

" - Bonjour monsieur, j'ai besoin d'un taxi, mais je dois attendre un appel ici avant, puis je devrai partir dans le plus bref délai, je vous payerai le temps d'attente selon vos envies "

Le Nyorai sortit alors d'une poche de sa veste, une petite liasse de billets qu'il tendit alors vers le conducteur. Ce dernier accepta, se garant non loin tout en disant au sage.

" - Une heure pas plus "

Yoshitô acquiesçait alors, s'asseyant sur un banc. L'esprit de sa protection l'interrogea alors mentalement

" - Tu es conscient que tu as utilisé pas mal d'argent sur cette action? "


" - Je n'avais pas le choix, c'était obligatoire au vu de la situation "


Sans plus de répliques, Yoshitô porta son regard sur la circulation, avant que Taishang lui dise alors toujours par lien mental.

" - Cette voiture là bas, celui qu'on cherche est dedans "


Yoshitô comprit tout de suite, voyant la voiture en question, il se rua vers son taxi, et décrivit le véhicule qu'il devait suivre. Le chauffeur conduisit promptement Yoshitô là où la voiture allait. Payant le chauffeur pour la course, il le remercia encore une fois. Il repéra la famille qu'il avait suivie, là où ils entraient et Yoshitô resta assez près, changeant régulièrement de postes d'observation. La nuit venue, il en appela à son agilité pour grimper près de la fenêtre. Il regarda Azur, concentrant son cosmos faiblement dans sa main, il le propagea dans cette pièce. Maître dans les arts de l'esprit, il allait donner un message indirect à Azur à travers une attaque affaiblie au maximum.

" - Il est l'heure pour toi de t'éveiller pleinement, ton destin est plus grand que celui d'un adolescent normal. Pour en découvrir l'étendue, rends toi demain au Tōshō-gū du Parc d'Ueno de cette ville, repére un vieil homme et un homme d'âge normal qui sont à deux. Tu devras être seul "


Puis sur ces mots, il redescendit, partant dans ce fameux parc, il n'allait pas dormir, et comptait bien méditer. Une fois là bas, il invoqua la forme physique de Taishang Laojun.

" - Désolé, mais faut bien que je donne des indices pour qu'il nous repére "


" - Astucieux, je te fais confiance, jeune Yoshitô "

[HRP: Désolé du retard ^^]
avatar
Azur

Date d'inscription : 08/12/2014
Nombre de messages : 172
Age : 27
Double Compte : Archibal étoile céleste du Nécromancien

Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Jan - 20:52
" - Il est l'heure pour toi de t'éveiller pleinement, ton destin est plus grand que celui d'un adolescent normal. Pour en découvrir l'étendue, rends toi demain au Tōshō-gū du Parc d'Ueno de cette ville, repaire un vieil homme et un homme d'âge normal qui sont à deux. Tu devras être seul "


Chapitre 3: Je veux savoir


Le soleil se levait petit à petit éclairant bientôt l'ensemble de la salle ou Azur dormais, un rayon vient frapper le visage du jeune homme qui tentait avec bien tant de mal d'immergé de son sommeil. Quelle étrange nuit qu'il venait de passer, après une longue journée à croire entendre des voix voilà qu'à présent il se mettait à rêver de voie lui donnant rendez-vous, décidément ce voyage l'avez bien plus fatigué qu'il ne l'avait cru.Un bon bain pourrait sûrement ne lui faire que du bien et le rebouster un coup, après quoi il irait prendre un petit-déjeuner en s'excusant de ne pas avoir été présent lors du repas du soir, mais que le voyage avait été très long et qu'il n'avait pas réussi à se réveiller. Attrapant ses affaires il se dirigea vers la salle qu'on lui avait indiquée la veille afin qu'il puisse se débarbouillé. Finalement, les maisons au Japon n'était pas si différente que celle en France, seul quelque truc changé tel que le lit à même le sol et les portes ,mais sinon à première vu rien de bien différent. Il verrait par la suite, pour le moment bain et petit déjeuner, il avait rendez-vous avec l'ensemble de sa promos pour une première visite et hors de question d'être en retard.Voilà qui faisait du bien, histoire de se détendre un peu avant la longue journée qui l'attendait.

Se laissant emporté par la chaleur de l'eau Azur se laissait coulé peu à peu jusqu'à ce qu'il ne reste qu'une faible partie de son visage qui sortait de l'eau.C'était dans le calme le plus complet qu'Azur avait réussi à finalement se détendre n'entendant plus aucune voie. Les yeux fermé il ne pensait à rien, la seule chose qu'à présent il pouvait distinguer c'était le bruit son cœur battant à un allure normal. Son corps ne faisait plus qu'un avec l'eau, il pouvait sentir l'eau qui maintenait son corps en apesanteur. Sortant la tête de l'eau après y être restée pendant un petit moment le jeune paraissait soudainement perdu, la salle où il se trouvait précédemment avait comme qu'il dirait changé, il n'était plus dans une baignoire, mais dans un lac entourait végétaux. C'était tous sauf logique, comment cela pouvait être possible ? Cela n'avait aucunement raison d'avoir lieu, la panique prenait notre jeune ami bien trop perdu pour pouvoir réfléchir calmement.Regardant tout autour il cherchait quelque chose qui serait expliqué ce soudain changement de lieu, ce fut sur un étrange homme assis au milieu d'une îlot qu'il posa son regard. Décidément plus rien n'avait de cohérence à présent autant voir avec cet homme peut-être qu'il aurait la réponse à sa question.

« Excusez-moi pourrais-je savoir où je me trouve actuellement et qui êtes-vous ?»

Se retournant en direction du jeune homme, ce fut non pas un visage humain que le jeune homme vit, mais celui d'une tortue d'une centaine âge. Pris de panique Azur refusait de croire que cela puisse être réelle.


«Tu me sembles perdu mon jeune ami, que ce passe t-il? Est-ce mon aspect qui te perturbe ? Cela peut paraître normal toi qui à toujours vécu dans l'ignorance jusqu'à présent, du moins jusqu'à ce que Laozi et son jeune compagnon chevalier te touche de leurs cosmos.»

Cosmos, chevalier de quoi parlait-il et qui était-il? Tout ce qu'il disait était incompréhensible pour le jeune Azur . Et puis depuis quand une tortue était capable de parler ? Cela n'existait que dans les dessins animés pour enfants les animaux parlant.

« Je peux ressentir comme de la perplexité dans ton fort intérieur, entre doute et interrogation tu ne sembles plus savoir ce qui est réel et ce qui ne l'est pas. J'aimerais pouvoir tous te raconter, mais pour l'heure ce n'est pas encore à moi que tu dois t'adresser, au moment voulu crois moi que je te serais là pour répondre au innombrable question qui se bouscule dans ta tête. En attendant je te demande de me faire confiance et de te diriger en direction du rendez-vous que l'on t-a donné afin que tu comprennes ce qu'il se passe et qu'elle avenir t'attends. Une dernière chose avant que tu t'en aille en ressortant d'ici je pense que tu douteras encore de ce que tu viens de vivre, ce qui est fort explicable, mais dans le doute pense fort à moi et pensant à mon prénom et tu verras que tous cela est nullement le fruit de ton imagination .»

Avant même qu'Azur puisse sortir un mot, le voilà qu'il venait de ressortir la tête de l'eau en panique s'accrochant fermement au rebord de la baignoire. Avait-il encore dormi? Était-ce réellement arrivé ce qu'il venait de vivre? Qu'une façon de le savoir, attrapant la serviette suspendue au lavabo, il s'entourait de celle-ci autour de la taille avant d'essuyer le miroir couvert de buée. La vieille tortue disait qu'il lui suffirait de pensé à lui pour qu'elle fasse son apparition. Bon bah après tout cela ne lui coûterait rien d'essayer . Maintenant qu'il y pensait la tortue il ignorait totalement le prénom de son interlocuteur comment pouvait-il faire pour être sur de ce qu'il disait. Pas d'autre solution. Au risque de louper sa première visite avec sa promo il devait en avoir le cœur net. Attrapant ses affaires en vitesse Azur s'habilla en vitesse avant de descendre, tombant nez à nez avec sa famille d'accueil il s'excusa pour hier avant de partir en trombe leur demandant de leur demander de prévenir ses profs qu'il arriverait avec un gros retard sans expliquer quelqu'on que raison. Sautant dans le premier taxi qui arrivait il se stoppa soudainement se souvenant même plus le lieu du rendez-vous.

«Ça ne serait pas au Tōshō-gū du Parc d'Ueno que tu as rendez-vous par le pur des hasard ? »

Cette voix c'était celle de la tortue de tout à l'heure qu'il entendait ?

« Oui c'est bien moi, voyant que tu ne m'avais pas appelé je suis resté silencieux jusqu'à présent, en même temps il serait compliqué de m'appelai puisque je ne te l'avais pas dit et je m'en excuse. Permet moi de me présenter, je suis le Gardien du Nord et me nomme Genbu. »

Cette fois il n'est plus question de rêve , nul doute qu'il était éveillé et que ce qu'il vivait était réelle. Qu'importe, donnant le nom du parc au chauffeur il prit enfin la direction de la rencontre.

« Genbu, puisque j'ignore le temps de trajet était-il possible que l'on parle de qui tu es exactement ? Tu dis être le gardien du Nord, mais le gardien de quoi exactement ? »


« Comme je te l'ai déjà dit j'ai bien vu qu'un tas de questions trotté dans ta tête , mais ce n'est pas à moi d'y répondre du moins pas tous de suite tout ce que je peux te dire c'est que tu dois remercier celui que tu vas voir, car sans son cosmos tu ne m'aurais pas à tes coté en ce moment, disons que le fait de t'avoir touché avec son cosmos à éveiller une infirme partie.»


Avant même d'avoir eu le temps de rétoquer le taxi s'arrêta, la course s'arrêtait là. Attrapant son portefeuille, le jeune homme paya ce qu'il devait avant de rentrer dans le parc ou il chercha les deux personnes qu'on lui avait décrit. Le parc était grand, la recherche risquait de prendre plus de temps qu'il ne l'aurait cru. Marchant au hasard , Azur cherchait du coin de l'oeil un vieil homme et un jeune homme plus jeune. Ce fut comme dit dans le message sur un banc qu'il pensa trouvait ses mystérieux interlocuteur.


« Excusez-moi, êtes-vous mon rendez-vous ? »


Si son Japonais laissai encore un peu indésiré cela ne semblait pas gêner les deux personnages qui levaient la tête.
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Jan - 14:53
Méditer, voilà une occupation sympathique pour attendre, se détendre, se concentrer, oublier l'espace d'un instant le tracas des combats, des préoccupations. Il avait passé la nuit secrètement près du Toshu-go. Il attendait de rencontrer son éventuel frère d'armes face à face.

La forme physique de Laozi à côté de lui, ils adoptaient les méditations taoïstes. Le jeune homme avait toujours une peur persistante en lui, il repensait sans cesse à Minami et Rune, parties pour Fuji. Le visage de la divinité se posa sur le Sanqing et il entama la discussion.

«  - Izanagi t'a assuré qu'ils ne leur arriveraient rien, et puis tu pourras les aider quand tu en auras fini ici, ne l'oublie pas. Tu dois toujours rester concentré sur l'instant présent. Tu possèdes certes une grande puissance, mais n'oublie pas que tu dois t'en servir avec sagesse, et l'utiliser au meilleur de son potentiel, et pour ça, tu sais comment faire »

«  - On arrête jamais d'apprendre de nos ancêtres, tu me l'as montré plusieurs fois en si peu de temps. J'espère pouvoir faire aussi bien avec d'éventuels disciples. T’en dis quoi toi. Tu penses que je vais bien m’en sortir avec ce petit ? »

« - Tu le sauras en temps et en heure, Yoshitô, d’ailleurs il ne devrait plus tarder »

En effet, le jour commençait à se lever sur la métropole nippone, lentement, l’aurore laissait place à l’illumination du soleil. Le guerrier d’Izumo méditait toujours. Puis voulant changer d’endroit, il alla sur un banc, tout en commandant un truc à manger au passage.

« - Le voilà, je crois que tu ne vas plus avoir besoin de moi pour le moment »

« - Oui, pour le moment… »

Lorsque le jeune homme lui posa cette question, Yoshitô esquissa un fin sourire, avant de se lever, il fixa Azur droit dans les yeux, avant de déclarer.

« - Je le suis surement car tu es là, si tu es la, alors tu as cru à ce fameux rêve. Comment je le sais diras-tu, eh bien je suis ton fameux rendez-vous. Je suis Yoshitô Kitagaki. »

Laozi s’approcha du jeune Sanqing, et en éclat lumineux, Yoshitô était vétu de sa précieuse Yoroï.

« - Aussi appelé, le Seigneur des Immortels, protecteur du Kami de la Création, Izanagi… »

Puis, une aura blanche se décrivit autour de lui, et qui vint entourer Azur aussi. Et moins de dix secondes après, les deux étaient disparus. En vrai Yoshitô avait pris Azur pour employer sa vitesse cosmique. Arrivé dans une sorte de clairière, le Nyorai déclara.

« - Quel est ton nom, jeune homme ? »
avatar
Azur

Date d'inscription : 08/12/2014
Nombre de messages : 172
Age : 27
Double Compte : Archibal étoile céleste du Nécromancien

Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Jan - 22:20
« - Je le suis sûrement, car tu es là, si tu es là, alors tu as cru à ce fameux rêve. Comment je le sais diras-tu, eh bien je suis ton fameux rendez-vous. Je suis Yoshitô Kitagaki. »

« - Aussi appelé, le Seigneur des Immortels, protecteur du Kami de la Création, Izanagi... »

« - Quel est ton nom, jeune homme ? »


Chapitre 4: Quand l'irréelle devient réelle

Le voici donc son rendez-vous, un homme devant être pas plus vieux qu'Azur et toutefois habillé de manière peu traditionnel pour son époque. Encore un ces illuminés se prenant pour ce qu'il n'était pas. Un instant comment pouvait-il savoir pour son étrange rêve, mise à part Genbu l'étrange tortue du bain il en avait parlé à personne d'autre.

A peine eu le temps de lui adresser un mot qu'en une fraction de seconde le voilà atterrissant au milieu d'une sorte de carrière. Repoussant la main de son interlocuteur Azur recula jusqu'à trébucher sur ce qui semblait être un gros cailloux.

Si la douleur à sa main en trébuchant sur le sol lui faisait mal elle fut vite oubliée avec cette étrange chose qui venait de ce passé. Dans toute sa vie il en avait vu des tours tous aussi surprenant les un que les autres, mais réussi à disparaître d'un endroit pour reparaître ailleurs dans un décor totalement différents c'est du jamais vu encore.

« Azur calme toi , j'aurais peut être était trop négligeant au sujet de qui nous sommes, ce que tu vois actuellement sera ton pain quotidien dans un futur proche je t'aurais volontiers expliquait tous cela, mais s'il est là c'est pour justement le faire donc je te demande de lui faire totalement confiance et d'écouter attentivement tout ce qu'il a à te dire c'est extrêmement important»

En même temps que Genbu parlait à Azur il l'entourait d'un aura l'arpégeant intérieurement. Azur était à présent en total confiance avec la tortue, même si cela semblait complètement impossible qu'une voie puisse interagir dans sa tête Azur voyait la tortue comme cet ami qu'il a toujours eu à ses côtés afin de le soutenir. Se relevant et faisant face à son interlocuteur, Azur essuya la poussière qui couvrait l'ensemble de ses vêtements avant de répondre à sa dernière question.

« Bonjour, pour ma part je me nomme Gaku Azur, élève en terminal actuellement en voyage avec ma promo . Je vous demande de m'excusais pour cette aptitude totalement puérile que je viens d'avoir, le coup de disparaître du parc pour apparaître ailleurs m'a totalement surpris. D'après Genbu si vous êtes là c'est pour une raison bien précise et d'après lui je devrais vous écouter. Donc je vous écoute.»


Azur était en total assurance, son fort intérieur ne semblait pas voir Yoshitô Kitagari comme une potentielle menace. Il était prêt à présent à entendre tout ce qu'il allait lui dire même si au premier abord ça paraîtrait irréelle. Genbu ne l'avait pas simplement réconforté , il avait même réussi à le convaincre que tout ce qu'il vivait n'était pas fictives. Et si tout ce qu'on lui avait appris n'était qu'un tissu de mensonge ,que ce qu'il s'apprêtait à entendre était une toute autre version de l'histoire des siècles passés. Serait-il prêt à l'entendre et à accepter que tout ce qu'on allait lui compter. Maintenant qu'il savait tous cela, il n'avait qu'une hâte entendre ce qu'on avait à lui raconter concernant le passé et son futur proche.
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Jan - 15:59
Yoshitô fixa le jeune homme, écouta son nom, le moindre mot prononcé, tout en réfléchissant  l’entraîner ici ne servirait à rien. Il fallait lui montrer plus, lui faire voir que les capacités cosmiques dépassent l’entendement d’un simple humain et qu’il lui était possible de voyager à une vitesse équivalante à celle de la lumière. Et pour ça, il allait le transporter jusqu’à Izumo, là-bas, en plus de démontrer les capacités d’un éveillé, le Sanqing pourra présenter le futur lieu de vie d’Azur. Il pensait tout d’abord à l’amener au Taiqing pour l’entraînement, lieu mystique situé au-delà, dans les Terres Célestes. La voix de Laozi résonna alors dans sa tête.

« - Tu devrais l’emmener au Lac Sapiento, je suis sûr que Genbu se sentira chez lui, et ça pourrait aider ce jeune Azur à réveiller tout son potentiel. »

« - Laozi, tu veux dire que l’esprit de Genbu l’accompagne ? »

« - Oui, ça laisse présager de belles choses pour cette mission. Et dire que tu voulais foncer à Fuji »

Yoshitô tourna autour du plausible Shi-Tenno, le jaugea, essayant de ressentir la moindre émanation cosmique, et à un moment, il revint à son point de départ, un sourire se décrivit sur ses lèvres. Son aura cosmique se déploya faiblement autour de lui, puis gagna en puissance rapidement, avant de prendre son niveau de puissance normal. Son armure se mit elle à luire d’un bel éclat immaculé. Le Seigneur Nyorais tendit la main, attrapa celle du jeune qui allait être son disciple. Et tandis que le cosmos du rang or forma une sphère autour d’eux. Ce dernier s’exclama amicalement.

« - Eh bien, ravi de te rencontrer Azur ! »

Et vivement, les deux disparurent, soumis à une vitesse extrême, en quelques secondes, les deux se trouvaient désormais au beau milieu d’un pont, au-dessus d’un lac sombre…

--> Lac Sapiento

It's a time