avatar
Ashley

Date d'inscription : 10/04/2009
Nombre de messages : 466
Age : 20
Double Compte : /

Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Jan - 2:31




Montréal, comme toujours, manquait cruellement de charme. Résultant d'une mixité bâtarde entre l'alternatif et l'aseptisé, l'ambiance que la ville dégageait sentait bon les effluves neutres d'une crème glacée tournée. Ashley n'avait jamais aimé le Canada : elle n'y trouvait jamais rien de bon, avait horreur du Québec et de ses habitants, et gardait un très mauvais souvenir de la gastronomie locale -à ses yeux franchement dégueulasse. Mais bon, les ordres sont les ordres, les happenings les happenings, et une exhibition reste une exhibition -c'est à dire une excellente opportunité de se faire un max de thunes et de se rouler dans l'argent : une perspective extrêmement agréable que la top d'Asgard allait devoir partager avec une coéquipière dont elle ne goûtait qu'assez peu la compagnie, une certaine Wanda Kylig.

Assise dans les coulisses de l'Olympia, réquisitionné pour l'occasion et transformé en salle de défilé, elle s'était mise en tête de trouver des qualités à son nouveau « bagage à main ». « Allez, ma vieille, faut voir le bon côté des choses : avec la sale tronche qu'elle se tire, y'a pas le moindre risque qu'elle te fasse de l'ombre. » Elle bâilla, détailla avec attention toutes les tares physiques qu'elle avait su déceler chez sa patineuse adorée -elle n'avait jamais vu des pointes aussi sèches, faudrait qu'elle pense à nourrir ses cheveux-, et s'affaira à tromper son ennui en ajustant un peu le son de sa voix. Plus que quelques minutes, et elle allait passer en salle de maquillage pour clôturer la soirée d'inauguration : l'exercice du catwalk ne lui faisait évidemment pas peur, mais elle n'était pas au courant du contenu de la liste exacte des invités qui avaient fait le déplacement ; alors, tiraillée par l'impatience, elle se leva d'un bond gracieux et tourna les talons vers la pièce où elle avait rendez-vous avec son équipe personnelle.

____________________________________________________________________________


En finissant d'enfiler la tenue qu'elle avait conçue en collaboration avec Donatella pour la collection Versus Versace, Ashley demanda à ce qu'on lui apporte le tout dernière modèle de casque "hair friendly" qu'elle avait commandé chez Moncler , et ordonna qu'on le lui mette en faisant très attention à ne pas la décoiffer -elle avait un rôle à tenir, et n'allait pas s'abaisser à avoir un cheveu de travers pour la gloire de la sécurité. Plutôt morte que mal fagotée. Elle se fit ensuite amener son bolide et s'élança sur la piste.

Elle sourit en traversant la salle, perchée sur sa luge de bobsleigh transparente prévue pour révéler toutes les coutures de sa tenue, en dévalant la piste qui avait été installée dans l'ensemble de dispositifs de sports d'hiver prévu pour pimenter le défilé. Elle sourit à mesure qu'elle scrutait scrupuleusement les bancs des spectateurs ; elle y reconnut Anna Wintour -dont elle n'avait rien à faire mais qui rapporterait de l'audience-, Azealia Banks -une bonne copine-, M.I.A -de même-, Kim Kardashian -tire toi avec ta môme débile et ne reviens jamais-, Nicki Minaj -my anaconda don't-, Pharell Williams -un tâcheron-, et Courtney Love -extraordinaire à ses heures perdues et caution nineties du show- : de quoi se faire une bonne blinde de dollars en chopant la ville de Montréal au nez et à la barbe des sectes adversaires. On tiendrait presque le scénario d'un film de Jane Campion.

Ashley se dégagea de son bolide en salto avant et atterrit comme une fleur sur le podium en contrebas. Elle se para de son plus beau sourire hypocrite, fit le signe de la victoire avec sa main droite, et éclata d'un rire d'une franchise douteuse. « Bonsoir, et bienvenue à la New Fashion Week de Montréal ! » Elle reprit son souffle brièvement. « Vous êtes les invités d'un événement exceptionnel retranscrit en direct sur plus d'une trentaine de chaîne ! Saluez la caméra ! » Elle se tourna vers l'une d'entre elles et la gratifia d'un mouvement de main un peu trop énergique. « Starting In Asgard vous remercie pour votre accueil chaleureux ! Vous êtes adorables ! Restez comme vous êtes ♥ ! » Un violent relent de dégoût lui prit la gorge à la pensée de ce qu'elle allait dire. « Et vous n'êtes pas au bout de vos surprises : pour fêter le début de cette semaine de festivités, nous avons vu les choses en grand ! La valkyrie des showrooms chauffa quelques instants la salle en encourageant gaiement les applaudissent par de grands gestes des bras. « ☆ Voici notre marraine et invitée surprise : la fabuleuse Wanda Kylig ☆ ! »

InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Jan - 20:54
-Je ne peux pas, Zack. Je ne fais pas dans ce genre de médias.

-Je sais, undrar, mais je ne crois pas que tu aies bien le choix.

Au fond des coulisses, derrière tous ces chanteurs et autres reconnus plus pour leurs débauches sur le web que leur réel talent, je pousse un léger soupir.  En acceptant de rejoindre la cause d’Asgard une nouvelle fois, je n’aurais jamais pensé que ce serait ce qu’ils attendaient de moi. Venir à Montréal n’est pas un problème, j’adore le Canada malgré le caractère de cochon de ses habitants québecois ( mr Red le retour ) leurs célébrités sportives sont incroyables, voilà du vrai talent et une vraie façon de le montrer aux gens. J’ai réussi à discuter un peu avec les trois sœurs Dufour-Lapointe, qui font aussi partie du défilé, et nous nous entendons à merveille, et mon manager a tenté de m’arranger un rendez-vous avec Joanie Rochette, mais je n’ai pas reçu de nouvelles encore. Entre temps, ce défilé n’a même pas encore commencé et il est déjà ennuyant. Je n’ai vraiment pas l’impression d’y avoir ma place, et je ne me gêne pas pour en faire part à mon manager au bout du fil, parlant automatiquement en suédois sous le coup de la frustration.  Zackariah tente de son mieux de me rassurer.

-M.I.A., les Dufour-Lapointe, Courtney Love, Pharell Williams… ce n’est pas parfait mais ça pourrait être pire, non?

-Tu as oublié Nicki Minaj, Ashley Li, Kim Kardashian et toutes les autres dans ce genre là. Tu vois où je veux en venir?

-Fais comme avec la danse, undrar. Tu te concentres sur le positif et tu laisse faire le reste.

-Oui… je vais faire ça…

Il me souhaite bonne chance et raccroche. Je range mon cellulaire dans mon sac, pas bien plus certaine des résultats de cette mission, mais au moins plus décidée à au moins essayer. En espérant que tout se passe vite…

Mon équipe vient enfin me chercher pour terminer de me préparer. Quelques retouches de maquillage, friser mes cheveux, y rajouter un peu de paillettes, rajouter quelques derniers accessoires. J’ai toujours bien aimé tout ce qui brille, normal pour la Walkyrie de l’éclat.  Nous parlons peu, je tente de rassembler mes idées pour le grand moment.  Et il finit par arriver.



-☆ Voici notre marraine et invitée surprise : la fabuleuse Wanda Kylig ☆ !

Une nuée de projecteurs se braquent sur le grand escalier de glace construit pour l’occasion (et dont j’ai rajouté un peu du mien,) et la lumière s’y reflète d’une magnifique façon alors que je descends, vêtue d’une belle robe blanche parsemée de minuscules pierres précieuses désignée par Odin sait qui, j’ai toujours eu de la difficulté avec le nom des stylistes, sauf pour ma styliste personnelle qui n’a pas pu se présenter, Mika. Je salue doucement, me contentant de sourire avec élégance sans parler, laissant ce sale boulot à ma collègue d’un jour : Ashley Li. Plus le temps passe et plus l’envie de m’éclipser est tentante : quelqu’un devrait surveiller, non? Il y a des gardes de sécurité à peu près partout, mais après avoir été en Asgard je sais que ça peut très bien ne pas être suffisant. Peut-être que je suis là pour ça? Je tente de me rappeler des conseils de Zack : je ne suis pas à l’aise ici, et mes fans ne devraient pas être à l’aise de me voir là non plus, alors ça doit paraître : jouer de la pitié du public, devenir la pauvre jeune fille qui n’est pas de ce monde là, seule personne encore sénile au milieu des stars de la chirurgie plastique et de l’Autotune…  alors je me contente de regarder autour de moi, forçant un sourire, et sautillant légèrement sur place comme si j’avais hâte de partir. Ce n’est pas tout à fait faux…
avatar
Ashley

Date d'inscription : 10/04/2009
Nombre de messages : 466
Age : 20
Double Compte : /

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Jan - 0:09



Wanda, pour ne rien changer, s'était montrée d'une platitude stupéfiante -ce qui aurait pu s'avérer tout à fait acceptable si elle avait au moins pris la peine de se faire habiller correctement. Peut-être qu'elle pensait susciter la pitié, allez savoir : après tout, considérant son impact auprès du public senior, il lui restait ce créneau-là pour compenser l’inexistence totale de son maigre talent.

Ashley continua à brasser de l'air avec les bras pour exciter la foule pendant quelques secondes, et décida de s'accorder un peu de répit. Hors de question que tout le gratin assis mollement sur des fauteuils hors de prix se tourne les pouces pendant qu'elle espérait vainement que sa coéquipière forcée daigne adresser une phrase monosyllabique à leur public de plusieurs millions de personnes. « Merci pour tous vos applaudissements ! Je suis persuadée que notre invitée d'honneur est absolument ravie d'être en votre présence ♥ ! » Elle sourit avec malice, et se remémora brièvement la suite du programme ; pas de toute, tout ça promettait d'être très amusant. « J'appelle sur scène les extraordinaires Die Antwoord ! Faites leur le triomphe qu'ils méritent ! » La top sautilla gaiement sur place et s'assura que les rappeurs sud-africains n'était ni en avance, ni en retard -puis jeta quelques regards complices à Azealia Banks, histoire qu'elle ait encore plus de mal à se retenir de rire.

Ceci étant dit, en faisant venir ces deux-là sur scène, la supermodel d'Asgard avait réussi à s'assurer deux grosses prises dont elle était certaine de l'utilité. Pas de doute, elle allait marquer des points cruciaux en mettant son plan à exécution ; de toute façon, si quelque chose finissait par clocher, elle avait déjà prévu de tout mettre sur le dos de quelqu'un -ou, à défaut d'un bouc-émissaire universel, d'accuser le service de sécurité de défaillance grave durant la représentation. Deux fusibles valent toujours mieux qu'un seul -mais elle préférait quand même récupérer le cachet d'une tierce personne un peu trop naïve tout en préservant son arrière-train de la lave grimpante du scandale.

La présentatrice d'un jour, voyant que le groupe était à quelques pas d'elle, se débarrassa de son casque, agita ses cheveux d'une propreté éclatante en secouant la tête, et garda la protection sous son bras. « Les Die Antwoord nous faire l'honneur d'interpréter leur dernier single, Ugly Boy, accompagnés par une chorégraphie originale de l'étoile montante de la danse et du patinage Wanda Kylig ! J'espère que vous êtes prêts, parce qu'ils ne vous feront pas de cadeaux ! ☆ ♥ ! » Un tonnerre d'applaudissements s'éleva dans la salle tandis qu'Ashley se décalait discrètement dans l'arrière-scène pour laisser place à la prestation de ses deux invitées. La partie de sol gelé où elle se tenait quelques instants auparavant pivota sur elle même et présenta à la place de la surface nue une magnifique paire de patins ouvragés Saint-Laurent, dont le prix prohibitif était équivalent au PIB du Bangladesh et de la République Démocratique du Congo, tandis que les instruments nécessaires à la représentation étaient envoyés via la piste de bobleigh qu'Ashley avait empruntée pour se rendre sur scène. L'organisation était au top niveau, et la mannequin asgardienne sentait d'ici l'odeur savoureuse de la victoire et du succès planétaire.

InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Sam 28 Fév - 20:42
Désolé, Zack. Mais je ne peux pas rester ici. Sois à peu près tout le monde va finir dans mon chemin, soit je vais simplement mourir d'ennui. Vraiment, organiser ce genre de chose à Montréal ne fait pas honneur à la province, pas du tout. Au moins je ne serai que peu associée à ce cirque que certains appellent un défilé et à ses clowns que l'on surnomme "stars." Je vaux mieux que ça, on est Von Höpken où on ne l'est pas.

Je regard d'un œil froid le dévoilement de la scène et des patins, tente d'estimer le coût et l'organisation demandée, roule des yeux en voyant la taille de la patinoire, et fait un signe à ma maquilleuse restée en coulisse.

-Mira? Viens m'aider à me préparer.

Mais, surprise, je vais la rejoindre dans les coulisses, retire mon micro et le jette plus loin.

-Va chercher mes affaires et suis-moi.

Elle me demande si quelque chose ne va pas, mais je ne réponds et elle se contente de s'exécuter sans plus poser de question. Je prends le sac qu'elle me tend, et sans même me débarrasser de ma robe, quitte l'endroit sans prévenir personne. Voyons voir à quel point les "stars" réussiront à se sauver la face maintenant.

Une fois dehors, mon téléphone sonne. Zack ne peut pas être au courant que je viens de quitter l'endroit, alors qui...? Intriguée je décroche.

-Kylig.

-Wanda! Grande soeur!

J'ai l'impression que l'on tente de m'étrangler. Mikaël, mon petit frère, comment est-ce qu'il a réussi à avoir mon numéro? Je l'avais changé pour qu'il ne tente pas de me contacter! Mais la petite voix de Mikaël poursuit sans que j'aie le temps de lui demander.

-Pourquoi tu es partie? Tu vas revenir, n'est-ce pas? On a même pas eu le temps de finir le film avec les superhéros!

-Je... oui, je vais revenir, ne t'inquiètes pas. Tu peux finir le film sans moi, si tu veux, ce n'est pas grave.

-Vraiment? Ça ne te dérange pas?

-Du tout. Je dois y aller, on se reparle plus tard.

-OK, je t'aime Wanda.

-Je t'aime aussi, Mikaël.

Je raccroche. Ah tiens, ça me fait penser... il y a une chose que je voulais essayer depuis un temps. Je suis sûre que ça fera plaisir à Mikaël.

[conquête] Live through this