avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9897
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Fév - 11:18

Le calme d’un voyage en avion fut le bienvenu. Les Nyorais purent apprendre à mieux se connaitre et purent préserver leur force. Seishiro passa un bon moment du voyage à tenter de s’endormir un peu mais finit par préférer converser avec Byakko. Ses questions étaient presque toutes lié à leur mission et trahissait du stress qui commençait à naitre dans son esprit. Le tigre immaculé y répondit de bonne grâce mais ne souhaita pas s’étendre sur certains aspects sombres de la précédente guerre. Le Japonais en conclut qu’il devait s’agir de la mort de certains Shi-Tenno et se demanda si son prédécesseur avait lui aussi succombé mais il ne parvint pas à convaincre l’esprit de sa Yoroï de lui répondre à ce sujet.

Le pilote les prévint qu’ils approchaient de leur destination. Seishiro se plaça près de l’un des hublots et fut stupéfait de ce qu’il vit. Ils étaient encore hauts mais il ne semblait n’y avoir que des ruines partout où il posait le regard.

- * Tu crois que c’est Buluc qui a fait ça ? *

Le Tigre ne prit pas la peine de réfléchir un instant.

- * Evidemment. Attends-toi à rencontrer un véritable monstre ! *

Seishiro commençait à s’en apercevoir…

L’avion atterrit le plus doucement possible mais en l’absence d’une véritable piste, les passagers furent rudement secoués. Une fois à l’extérieur, tous ne purent que constater l’ampleur des dégâts : toutes les habitations étaient à l’état de ruines répandues sur le sol. Nul n’aurait pu croire qu’une ville s’était tenue ici il y a encore quelques temps. Seishiro eut l’impression d’avoir été projeté dans le passé, à une époque où les seuls monuments solides et durables étaient les temples et les pyramides.

- « C’est incroyable… »

Les paroles trahissaient à la fois l’émerveillement de voir de telles splendeurs et l’horreur de penser à tous les êtres qui avaient dû trouver la mort en peu de temps.

Le regard du Nyorais fut attiré par un arbre de grande taille, surplombant un temple qui n’aurait jamais dû se trouver là.
avatar
GaïusEn Test RP

Date d'inscription : 21/05/2014
Nombre de messages : 735
Age : 15

Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Fév - 15:06
Kaito s'était mit aux commandes de l'avion. Après quelques vérifications, le groupe décolla pour la destination qui pourrait les conduire à leur perte. Pour avoir plus de réponse sur ce qu'ils allaient affronter, le Nyoraï interrogea Seiryu.



* Qu'est ce qui nous attend là bas ? *



* La mort... surement... *



* Très rassurant comme concept, c'est ce qui est arrivé la dernière fois ? *



Le silence du dragon ne rassura pas le jeune homme.



* Ils sont tous mort ? *



* Non, pas tous... mais la victoire n'était pas glorieuse... *



* C'est à dire ? *



* Ton prédécesseur n'avait pas les mêmes qualités que toi... *



* Tu restes trop flou encore, soit plus précis *



* Ce crétin était colérique et arrogant, il a fait semblant de pactiser avec Buluc... mais son adversaire était plus intelligent et l'a réellement retourné contre les autres... pour se libérer de l'emprise de ce monstre, il a du tuer ses amis... il faisait parti des survivants avant qu'il ne mette fin à ses jours... *



* Ça a du être dur pour toi de le laisser pour ne pas combattre les autres *



* Justement... nous sommes liés à vous jusqu'à la mort. J'ai du combattre mes frères contre mon gré. *



Kaito garda le silence, ressentant la tristesse et la colère du dragon azur. Bientôt, les ruines furent en vues l'avion amorça sa descente. L'atterrissage fut un peu chaotique, à cause du terrain instable, mais le groupe étant en un seul morceau. Le décors était somptueux et terrifiant. Laissant le superflu pour se préparer aux batailles, Kaito préféra sortir avec seulement son jean, ses baskets et son carquois. Le grand tatouage de dragon dans son dos était trompeur, il faisait croire qu'il s'agissait de la marque de Seiryu.



- En avant mes amis, on a une guerre à remporter.
avatar
Yuniko

Date d'inscription : 05/05/2009
Nombre de messages : 503
Age : 32
Double Compte : Ex-Freyja

Revenir en haut Aller en bas
Mer 25 Fév - 15:14
Bon l'avion s'en était fini pour moi, je détestais réellement être dans ces carcasses, alors que de temps en temps Seigi apparaissait par mon hublot en me claquant dans la tête « qu'est ce qu'on est bien à l'air frais », je l'aurais éventré. Alors qu'on se rapprochait, je doutais encore de ma force, de mon combat, comment faire, je n'avais jamais combattus, si ce n'est les arts martiaux de mon père. Je polissais mon épée pour évacuer le stress, être sûr que la lame soit tranchante, jusqu'au moment où une pensée de Seigi m'arriva de nouveau.

*Oh non, mon dieu quelle horreur !

Qu'y a-t-il ?

Regarde par toi-même *


Je passais ma tête par le hublot, trop de nuage encore, je rangeais mon sabre, puis à ce moment-là une image bien triste, qui restera à tout jamais dans ma mémoire, cette petite ville brulée, en cendre, aucune vie humaine où animal, même les chiens étaient morts. L'atterrissage se faisait sentir et je serrais un peu plus fort ma ceinture, j'avais eu le bon réflexe vu les secousses qu'on pouvait à présent ressentir. Dès qu'il fut stoppé, je descendais la première pour voir devant moi des ruines anciennes, il avait donc soulevé des terres, son ancien habitat. Je sentais de la peine dans mon cœur, pourquoi, ces ruines n'étaient pas tristes à regarder ! un sanglot et je compris alors, cette peine venait de Seigi, qui derrière l'avion avait la tête vers la forêt, je le rejoignais en courant.

*Seigi ?

Il a recommencé ! Ils n'ont rien faits et aujourd'hui ils sont déshonorés*


Des yeux de mon cheval coulaient de vraies larmes, une odeur arrivait alors à moi, une odeur que j'avais provoquée il y a quelques jours, regardant dans la même direction que lui, je comprenais à présent cette peine. Devant nous, dans la forêt, des corps sans têtes d'hommes, de femmes et surtout le plus cruel d'enfants. C'était d'eux que parlait Seigi, je serrais la tête de mon cheval dans mes bras posant le haut de son museau sur mon épaule, essuyant ses larmes.

Nous les vengeront, garde cette image en tête pour le combat, déchaîne ta force et rendons lui la monnaie de sa pièce, pour chaque chevalier et dieu que je tuerai, je lui trancherais la tête ! Allez Seigi, on ne doit pas se disperser !

Je rejoignais mes deux compagnons en admiration devant les temples, il fallait retrouver ce Buluc au plus vite, j'avais une tête à récupérer, avant de quitter l'avion je murmurais à mes deux nouveaux amis.

Essayons de ne pas se dissocier, ce qui est sûr c'est qu'il est bien ici et qu'il n'est pas seul, je reviens de la forêt, ce n'est pas beau à voir, les villageois ont été décapités, adultes comme enfants, il n'y a pas de temps à perdre.


J'entamais ma marche vers le temple que regardait Seishiro, il n'y avait plus de doute en moi, je devais venger les morts de ces gens.
avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9897
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Mar - 12:27

Les trois compagnons étaient prêts pour le combat. Seiryu se mit en mouvement le premier pour se porter au-devant du temple. Seishiro le suivit dégouté de ce qu’il voyait. Buluc était à arrêter au plus vite.

Les deux guerriers commençaient à gravir les marches du temple, lorsque Yuniko les rejoignit. Elle avait été voir le village proche et ne rapportait que des mauvaises nouvelles prouvant, s’il était nécessaire, la barbarie de ce qui s’était passé ici. Byakko rugit dans l’esprit de son porteur pour montrer la colère qu’il ressentait.

- * On fonce Seishiro ! Et on détruit tous ceux qui cherchent à nous stopper ! *

- * Calme toi mon ami. Agir sans réfléchir ne nous aiderait pas. Tu as dit toi-même que Buluc et ses guerriers n’étaient pas à sous-estimer. *

Le tigre immaculé sembla se calmer un peu en entendant les paroles de Seishiro. Le garçon avait employé les mots qu’il fallait même si ce n’était pas ce qu’il ressentait. Lui aussi était prêt à foncer dans le tas pour en finir au plus vite.

- « Il ne faut pas laisser la colère nous emporter vers l’imprudence mes amis. Nous ignorons encore ce que nous allons rencontrer et les périls seront surement nombreux. »

Le porteur du Byakko se remit en marche et pénétra dans le temple. Machinalement, il posa la main sur le pommeau de son tachi, prêt à en découdre rapidement si besoin. Il sentit que le tatouage dans son dos commençait à se mouvoir, preuve que le Byakko se tenait prêt à le recouvrir pour le protéger.
avatar
GaïusEn Test RP

Date d'inscription : 21/05/2014
Nombre de messages : 735
Age : 15

Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Mar - 14:45
Kaito ne voyait rien de bon en avançant. Tout n'était que ruine autour des guerriers. Seiryu envoyait des images mentales du passé, pour préparer son porteur au pire. Des visions emplies de cadavres, de sang ruisselant. Le guerrier ne savait pas si la bataille serait identique, mais la dernière fois, les Nyoraïs avaient réagis trop tard. Une armée était devant eux, pour seulement une poignée de combattants. Ils avaient certes gagnés, mais avec beaucoup de pertes, aussi bien pour l'ennemi que pour eux. Aujourd'hui, la situation était encore plus risquée, puisqu'ils n'étaient venus qu'à trois, pour vaincre un bataillon ou peut être une armée entière. Combien d'entre eux repartiraient vivants ? Combien d'ennemis tomberont ?



- Seishiro ? Quel style de combat utilises-tu ? J'aimerai bien connaître mes alliés avant la bataille, pour savoir qui défendra mes arrières...



Kaito laissa son frère d'armes répondre, avant de lui même se présenter pleinement.



- J'ai était entraîné très jeune aux arts ninjas et samouraïs. Je connais le maniement de toutes nos armes traditionnelles. J'ai apprit à être aussi discret qu'une ombre, mais aussi solide qu'un diamant. Je suis le chef de mon clan, portant leur espoir avec moi sur le champ de bataille. J'ai apprit à maîtriser l'air qui m'entoure, pour en faire une arme et me rendre plus puissant. Avec cette maîtrise, je peux utiliser douze lances en même temps et ainsi ne laisser aucun répit à mon adversaire.



Les combattants savaient maintenant qui allaient combattre à leurs côtés.
avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9897
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Mar - 16:58

Yuniko resta un peu en arrière tandis que les deux garçons arrivaient devant la porte du temple. Une tension palpable était présente et Seishiro fut reconnaissant à Kaito de la rompre en posant ses questions. Le porteur de Seiryu semblait vouloir mieux connaitre son compagnon du moment.

- « Je maitrise la foudre. Le tachi que je porte est une arme spéciale, elle-même relié à l’élément électrique. En l’utilisant, mes pouvoirs se retrouvent augmentés. »

Seishiro écouta ensuite Kaito énoncer ses propres compétences. La liste était longue, un peu trop au gout du Byakko mais au moins, il était bon d’avoir un guerrier compétent dans leur rang.

- * Soit il est vraiment aussi compétent qu’il le dit, soit il aime s’écouter parler. *

Le porteur du Byakko ne put s’empêcher de sourire en entendant la réflexion de l’esprit de sa Yoroï.

- * Parle-moi un peu de Seiryu et de ses porteurs s’il te plait. *

- * Boarf, il n’y pas grand-chose à dire. Tout comme tous les Shi-Tenno, ce sont des guerriers très puissants. Je sais qu’il faudra toutefois le garder à l’œil. La dernière fois, le porteur de Seiryu nous avait trahit pour rejoindre Buluc. La plupart de nos morts ont été son œuvre…*

Seishiro accus la déclaration du Byakko sans dire un mot. Il n’y avait guère de raison de tenir rigueur à Kaito de ce que son prédécesseur avait fait mais la méfiance était une nature chez le Japonais.

- « Je n’ai pas forcément autant de compétence que toi mais je me défends bien je pense. J’ai moi aussi été entrainé dès mon jeune âge au combat de toute forme et Byakko me procure une vitesse et une agilité bien supérieur. »

Tout en discutant les deux guerriers commencèrent à pénétrer dans le temple. Tous deux semblaient prêts à en découdre contre toutes menaces…
avatar
PNJ1 GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Mar - 17:04
Dans un village isolé de la réalité, une femme vêtue de blanc avec de longs cheveux bruns orné d’une couronne de fleurs, et une peau bronzée était en train de prier dans sa petite cabane. Agenouillée, les yeux fermés elle récitait.
-« Ô Suprême […] Que le sang que nous t’apportons calme ta colère ! Ce soir, demain au plus tard tu seras comblé ! »
Elle se leva, pour prendre place devant une petite table. Dans un silence aussi effrayant que paisible usant des méthodes antiques elle se mit à écrire, longuement…
-«  Rodrigue ! Viens par-là ! »
Un jeune garçon entra dans la pièce. Il avait une allure bien maussade pour son jeune âge. Il baissa la tête.
-«  A vos ordres. »
-«  Rends toi immédiatement au Temple, le soleil m’a averti d’un danger pour nos projets. Qu’ils meurent ! Je veux qu’en arrivant mon pied marche sur un tapis rouge et non sur une dalle froide. »
Clama la Dame d’une voix impériale et déterminée.
Le messager répondit affirmativement d’un geste de la tête et disparut comme il était apparu.

***

Au fond du temple, sur un trône riche en apparats, un mystérieux personnage portant un masque reçut le message qu’il lisait à voix haute avec à ses côtés des guerriers.
-«  Ces créatures ne doivent pas vivre. Ils viennent profaner nos richesses. Que leur sang apaise la colère des dieux ! » Pliant le parchemin, il se leva, tenant dans sa main une épée qu’il leva bien haut, il harangua son armée et ses plus puissants guerriers.
-«  Avez-vous entendu ?! »
-« Oui ! » Chanta en chœur l’assemblée.
-«  Les yeux de ces intrus ne doivent plus jamais pouvoir admirer notre soleil adorée. Ils sont indignes de sa lumière. Qu’ils crèvent lentement ou d’un coup. Qu’ils souffrent ou non. Qu’ils vous implorent ou luttent. Cela ne doit pas vous toucher. »
-«  Oui ! » Répondit encore une fois en chœur le groupe.
-«  Ils sont déjà dans le temple. A vos postes ! »  Il ne restait à présent que les plus valeureux guerriers de ce comité mystiques.

-«  Un piège leur est déjà tendu ! » Souffla l’un d’eux.
-«  Ils souffriront ! » S’exclama un autre.
-«  Le feu les consumera ! » Annonça un troisième.
D’un geste de la main, le chef déclara le début d’un recueillement devant une immense flamme qui vivait au fond de la pièce.

***

Les Nyorais venaient d’entrer dans le temple sacré. Une ambiance feutrée, un bruit sourd comme un chant majestueux. De nombreuses statues, et de torches accrochées aux murs. Devant eux il y avait trois portes numérotés. Sur la droite de chaque porte se trouvait un mécanisme permettant l’ouverture pour une seule personne à chaque fois.
Un mécanisme ne fonctionne que deux fois… S’il est actionné une troisième fois, le feu consumera le profanateur.
Cela était noté sur un bandeau de pierre se situant en juste au-dessus.


Spoiler:
 
avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9897
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Mar - 13:52

L’intérieur du temple était surprenant. Jamais Seishiro n’aurait pensé trouver cela dans un temple apparu par magie.

Tout autour de lui, il put voir des statues représentant des Dieux dont il ne connaissait pas le nom. Des torchères allumées éclairaient ses pas et une sorte de chant se faisait entendre sans qu’aucun être ne semble présent pour l’invoquer.

- « C’est incroyable… »

Le Byakko partageait son sentiment mais il demeurait plus méfiant que jamais.

- * Méfie-toi, il doit y avoir un piège. *

Seishiro jeta un regard vers Kaito. Le jeune garçon éprouvait-il la même chose que lui ?

- « Byakko me dit d’être prudent, qu’il doit y avoir un piège. »

Le porteur du tigre immaculé continua d’avancer et finit par arriver devant trois portes portant chacune un numéro.

- « J’ai l’impression que notre chemin passé par ces portes. Trois portes alors que nous sommes trois… Il est temps de nous séparer. Si ça te va, je vais prendre la porte trois. J’aime bien ce chiffre. »

- « Penses à laisser une indication pour le Kirin, afin qu’il sache où aller. *

Seishiro apposa la lame de son tachi sur la porte trois et y inscrivit ses initiales.

- « Voilà, comme ça Yuniko saura où on a été. »

Il actionna ensuite le mécanisme d’ouverture et s’engouffra à l’intérieur…

HRP a écrit:
Donc c'est partit pour la porte 3 ^^
avatar
GaïusEn Test RP

Date d'inscription : 21/05/2014
Nombre de messages : 735
Age : 15

Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Mar - 17:50
Kaito était d'accord avec le commentaire que venait de faire Seishiro, l'intérieur du temple était magnifique. Tellement magnifique, que le porteur du Seiryu n'aurait pas prit garde, si on ne lui avait pas dit. Effectivement, une menace planait sur le groupe, elle était aussi grande que le temple était beau. Pourtant, malgré le danger proche, le duo avança. Ils étaient partis à trois, mais leur camarade était resté auprès de l'avion, peut être était elle en train de se remettre de ses émotions.



- On devrait se préparer à des combats imminents à partir de maintenant...



Pendant que son frère d'armes marquait la troisième porte, Kaito posa son grand carquois et laissa les lances s'envoler autour de lui. Il en attrapa une au vol et l'utilisa pour marquer la première porte d'une croix. Avant d'entrer de son côté, en même temps que Seishiro, il lança à celui ci.



- Bonne chance mon ami !



Seiryu et Kaito étaient tous sens en alertes, prêts à affronter ce qui se trouverait plus loin.


hrp a écrit:
Pour moi, ça sera la première mr Red le retour
avatar
Yuniko

Date d'inscription : 05/05/2009
Nombre de messages : 503
Age : 32
Double Compte : Ex-Freyja

Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Mar - 9:03
Les garçons rentraient pendant que je surveille la porte du temple, regardant autour de moi, Seigi quant à lui avait prit son envol, scrutant la forêt cherchant la moindre personne, mais rien, rien qu’une rivière de sang qui avec le soleil agrémentait le ciel d’une odeur puante. Une fois de retour au sol, j’avançais avec mon compagnon à l’intérieur du temple. Pas de signal d’alerte lancé par mes deux compères, il n’y faisait pas si sombre ici, des torches étaient allumées sur les côtés, l’humidité tombait sur les murs, ce n’était pas un endroit sein, loin de là.

* Ils sont ici, leur présence est dans le temple, mais pas encore devant nous, en tout cas ils n’ont aucun gout pour la décoration !

Seigi !

Quoi, il faut détendre l’atmosphère, ça sert à rien d’être stressé, il faut te détendre Yunico !

Je serais détendu quand on sera de nouveau à la maison avec la tête de Buluc !


Oui et oui après qu’ils arrêteront de chanter ! *

J’esquissais un sourire, puis on arrivait devant trois portes de bois et la porte « 1 » venait de se refermer ! Alors que la trois portait une trace fraiche.

* C’est la signature du Byakko, il a donc prit la trois et c’était bien le dragon s’est engouffré dans la une.

Alors que fait-on ?

Ton rêve te disait de ne pas se séparer et ces portes sont faites pour !

Pourquoi cette dernière Shi tenno n’est pas venue avec nous ! Je n’aurais pas eu à choisir ! *


Me dirigeant vers la porte une, je sortais un de mes Nagamaki.

* Je pensais que tu suivrais le Byakko, en tout cas c’est ce que je ferais !

Et c’est ce que je vais faire moi aussi ! *

Je dessinais un K sur le côté de la porte, puis en fit de même avec la trois en y posant un Y en dessous du S, juste au cas où une aide arriverait en plus, puis je pénétrais dans la porte 3, sur le dos de mon cheval, baissant ma tête pour passer la porte.

Choix 3:
 

[Quête Nyorais] - Le retour d'un Mystère !