avatar
EurydiceChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 1262
Age : 29
Autres comptes : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Mar - 22:43
Utilisation du pouvoir divin d'omniprésence

Quelle froideur… Poséidon réprima un frisson et resserra autours de son buste ce long manteau de fourrure. Utilisateur parcimonieux du don d’omniscience Poséidon l’utilisait ce jour pour ne plus retarder une conversation devant se tenir. L’Empereur des mondes marins avançait silencieusement, le bruit de la neige crissant sous ses pas pour seul trouble à l’ordre sonore. Non sans dégoût il observa ses bottes enneigée, la chaleur de son corps transformait la blancheur immaculée en immondice brunâtre.

-« C’est définitif je déteste la neige. »

Tranquillement, il continua de s’enfoncer dans les profondeurs d’Asgard alors qu’une autre partie de son être s’entretenait avec ses troupes dans la chaleur d’Atlantide. Il profitait de sa solitude pour récapituler les raisons de sa venue en ces lieux. Tout d’abord expliquer ses choix dans la guerre sainte qui secouait encore il y a peu le monde Olympien, dans un monde où le moindre mouvement divin peut-être apparaître comme une menace il faut savoir se présenter sous son meilleur jour. Ensuite il pourrait évoquer les nombreux contentieux qui ont souvent opposé son royaume et celui qu’il visitait aujourd’hui…

Il se présenta devant un poste de garde à l’entrée de la forêt d’Epsilon. Le garde commença par le dévisager longuement puis comprenant que son interlocuteur n’était pas un visiteur commun, il fit venir son supérieur direct. Le dieu des Océan garda le silence un court instant avant de fournir son identité et les raisons de sa présence.

-« Poséidon… Je voudrais rencontrer vos dirigeants et avant que vous ne posiez la question, je suis seul. »

Les deux gardes s’observèrent longuement et en cédant un peu à la panique l’un d’entre eux pénétra la forêt. Poséidon demeura immobile, attendant une éventuelle réponse du garde restant ou l’apparition d’un guerrier d’Odin.

avatar
Einar

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 584
Age : 37
Autres comptes : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Mar - 15:13

Izanagi rejoint rapidement la forêt jouxtant le village où il avait rencontré la prêtresse d’Odin. Le lien, malgré le froid et la neige, regorgeait de vie et d’odeur de nature. Cela plu au Kami. Il savait que cette forêt, à l’histoire millénaire, était en réalité l’entrée du royaume d’Asgard ainsi que sa première défense. Ce fut là, qu’il trouva Poséidon devant un poste de garde. Le Dieu semblait attendre quelque chose.

- « Je suis surprise de te trouver ici Poséidon. En as-tu déjà fini avec ton frère ? Je n’ai pas vu de mort surgir du néant, je suppose donc que tu n’as pas rasé les Enfers… »

Le Dieu shinto souriait en parlant à son homologue grec. Ils avaient tous deux échangé sur les raisons du conflit que le dieu des océans voulait engager contre Hadès, peu de temps auparavant dans la vallée d’Izumo. Izanagi trouvait ça original qu’ils se retrouvent désormais dans ces terres étrangères au même moment.

- « Puis-je te demander ce qui t’amène ici ? Vu ton passif avec la région, c’est bien le dernier lieu où je m’attendais à te voir. J’ai moi-même rencontré la douce Freyja ainsi que la prêtresse d’Odin il y a quelques heures et j’avoue que cette région a beaucoup pour plaire. »

Le Kami se plaça à proximité de Poséidon et attendit sa réponse, où de voir qui le Dieu attendait…


avatar
EurydiceChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 1262
Age : 29
Autres comptes : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Mar - 17:00
L’Empereur des Océans attendait toujours l’arrivée des plénipotentiaires nordiques lorsqu’une présence particulière se révéla à lui. Izanagi et lui s’étaient rencontrés peu de temps avant la guerre qui déferla sur les enfers. Poséidon souhaitait s’attirer, au minimum, la neutralité des nippons sur cette affaire et il semblait y être parvenu.

-« Effectivement j’en ai terminé aux enfers… Ce fut plutôt bref, leurs alliés et leurs défenses se sont effondrés rapidement. Et si tu n’as vu pas vu de nués infernales déferler sur terre c’est que les spectres sont toujours à la tête de la petite entreprise mortuaire. » Poséidon esquissa un sourire et continua doucement. « La puissance de mon frère fut scellée alors que mes troupes avançaient au cœur des enfers… Une fois tous les dangers écartés je n’avais aucune raison de continuer et je pense être une personne des plus raisonnables. »

Izanagi devait avoir guidé une ambassade en ces lieux il y a peu pour se trouver encore ici… Finalement la raison de la présence de Poséidon en ces lieux lui était plus intrigante que l’issue de la guerre.

-« Je suis ici pour enterrer de vieilles querelles, j’envisage de nombreux changements pour ma famille… » il sous-entendait de grands changements pour l’Olympre, l’empereur des mers ayant l’ambition d’accéder au trône divin il ne souhaitait pas que les factions en état de mener une guerre se tournent vers l’Océan en cette période. « Et il faut toujours entretenir de bons rapports avec ses voisins tu ne penses pas ? Les Ases et moi-même sommes des protecteurs de la nature dans le fond, les activités humaines sont aussi nuisible pour mon royaume que pour le leur. Et toi? Tu cherches de nouvelles espèces pour agrémenter ton jardin?»
avatar
Einar

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 584
Age : 37
Autres comptes : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Mar - 12:39

L’Empereur des Océans résuma succinctement au Kami la situation aux Enfers. Ainsi, Hadès était scellé… Bien, ça faisait déjà un Olympien inutile de moins.

- « Tu es donc le seul Olympien présent sur Terre… Tes rêves de grandeur doivent être plus grands que jamais ? »

Poséidon ne semblait rien cacher de la raison de sa présence. Mais malgré ses paroles, Izanagi se doutait de la vérité. Il était ici pour les mêmes raisons qu’il s’était rendu à Izumo : les Ases représentaient une puissance dangereuse pour son royaume et il voulait entrer dans leurs bonnes grâces.

- « Effectivement, la nature de ce lieu est tout à fait saisissante mais je n’aurais pas le cœur de la séparer de son origine. Non, je ne suis venu ici que pour discuter stratégie et alliance. Les Ases et les Nyorais représentent les deux factions les plus proches des humains et surtout les plus éloignées des Olympiens. Un rapprochement est donc des plus logiques.
J’ai cru comprendre, que nos amis du nord sont en proie à des tourments conséquents ces derniers temps. Je n’ai pas de détails mais, vu l’attitude de Freyja, la chose avait l’air grave. Il n’est donc pas sûr qu’il voie ta venue du meilleur œil. »


Les rapports entre Poséidon et les Ases n’avaient jamais été au beau fixe, surtout depuis l’affaire de l’anneau des Nibelungen. Izanagi s’était renseigné avec de venir en ces lieux et il était à peu près sûr que le Dieu des Océans ne serait pas accueilli chaleureusement. A vrai dire, maintenant qu’Hadès était scellé et que Poséidon se retrouvait en position de force, le Kami pressentait qu’il représenterait un danger pour ses projets.

- « Dis-moi Poséidon, maintenant que tu es le seul de la triade divine à être en pleine possession de tes moyens, quel sont tes projets ? Tu parles de changement au sein de ta famille, tu comprendras aisément que je m’en inquiète donc…»


InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Mar - 17:16
Sans même avoir eu le temps de rentrer au palais, Sighild sentait qu'on avait besoin d'elle autre part, elle ressentait deux cosmos puissants dans la forêt d'Epsilon, les deux aura cosmiques étaient calme, ne représentaient pas de danger apparent, alors la voix des Einherjar décida de s'y rendre d'elle-même. Arrivant tout près des deux, elle reconnut Izanagi, le Kami qu'elle avait rencontré très peu de temps auparavant, elle en déduisit que l'autre personne était un dieu aussi. Ecoutant la discussion des deux divins, elle entendit que la deuxième divinité était Poséidon, dieu de la Mer. Jugeant qu'elle devrait le rencontrer d'une manière ou d'une autre, comme convenu peu de temps avant, la prêtresse s'avança et s'annonça de manière souriante.

- Seigneur Izanagi, je suis surprise de vous revoir aussi rapidement.

Puis elle se tourna vers le dieu de océans et déclara

- Seigneur Poséidon, je suis Sighild, Prêtresse d'Odin, je suis ravi de vous rencontrer ce jour.

Marquant une courte pause, elle se rendit compte qu'elle s'était immiscé dans leur conversation sans leur permission.

- Oh, excusez-moi d'intervenir ainsi dans vos débats messieurs, j'espère tout de même ne pas intervenir à votre défaveur.

S'approchant encore un peu, elle termina son petit discours en s'adressant à Poséidon :

- Puis-je savoir ce qui vous amène sur les terres d'Asgard, Seigneur Poséidon

Sans oublier qu'il avait été convenu avec les Guerriers Divins que la représentante d'Asgard devait calmer les tensions existantes entre les Ases et les Marinas, elle espérait s'en sortir aussi bien qu'avec Izanagi un petit moment auparavant, si elle arrivait à négocier la paix, alors les Ases serait hors de danger d'une guerre pour les moments à venir.
avatar
EurydiceChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 1262
Age : 29
Autres comptes : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Mar - 10:13
La conversation entre les deux divinités prenaient une tournure agaçante, avec ses questions cinglantes Izanagi cherchait très certainement à pousser Poséidon dans ses derniers retranchements. Si Poséidon avait envie de se mesurer à la divinité qui lui faisait face, il n’en fit rien, il résorba ses envies de meurtres et lui répondit le plus poliment possible.

-« Pourquoi cela t’effraie-t-il ? Je n’ai pas la moindre revendication quant à ta présence sur terre ou ton royaume. Je suis persuadé que nous pouvons coexister en bonne intelligence, nous sommes tous deux des individus mesurés. » L’Olympien se tourna vers la forêt d’Epsilon avant de reprendre la suite de son discours. « Je ne cherche qu’à, comment dire… réorganiser les jeux d’influences chez mes frères et sœurs, neveux et nièces. Depuis trop longtemps les Olympiens s’évertuent à se complaire dans des guerres stériles, Hadès n’était plus que l’ombre de lui-même et Zeus se refuse à reprendre ses droits. Je pense être l’un des mieux placés pour reprendre la barre. » L’empereur des océans marqua une courte pause et s’interrogea sur le ton à adopter pour faire comprendre à son interlocuteur qu’il ne craignait rien de lui. « Mais toute cette histoire concerne peu les autres Panthéons sur lesquels nous n’avons aucune autorité. »

Puis ils furent interrompus par l’arrivée d’une jeune femme que Poséidon trouva immédiatement à son goût. En succombant aux charmes scandinaves de la représentante d’Odin Poséidon se lassa des jeunes latines qu’il fréquentait habituellement. Personnellement je pense que Poséidon succombe aux charmes de toutes les femmes et qu’il n’est pas l’homme le plus difficile qu’il soit en ce domaine, (car il est admis que Sighild tient plus du thon que de la sirène *private joke*). Le divin empereur se pencha pour déposer un baisé sur le dos de la main droite de l’asgardienne.

-« Je suis ravi de vous rencontrer et n’ayez crainte, le Seigneur Izanagi et moi-même sommes de vieilles connaissances nous étions occupé à entretenir nos souvenirs communs. » Poséidon se tourna doucement vers le Kami en souriant. « Le seigneur Izanagi me précisait que je risquais d’être fort mal accueillis, je me réjouis qu’il se soit trompé. Il m’a également évoqué le fait que vous traversiez une mauvaise passe, puis-je vous être d’une aide quelconque ? » Souriant le frère de Zeus avait l’impression de mener la danse entre les trois protagonistes et continua sur sa lancée. « Je suis ici pour que nos peuples enterrent leurs vieilles querelles, si toutefois je tombe mal je peux reporter ma visite à plus tard. »
avatar
Einar

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 584
Age : 37
Autres comptes : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Mar - 14:43

- « La peur n’est pas ma motivation, Poséidon. Tu connais très bien mes désirs pour ce monde, ce n’est que la paix que je recherche. Pour le moment, j’ignore si tes désirs seront en faveur de cela ou au contraire… »

Le Kami sembla réfléchir un instant.

- « Même si je pense que toute divinité sur terre est concernée par des changements de cet envergure, je dois avouer que pour l’heure tu as su faire preuve de réserves dans tes actions. »

Coupant court à la discussion entre les deux divinités, le Prêtresse d’Asgard fit irruption. Izanagi fut ravi de revoir si rapidement la jeune fille mais il aurait souhaité avoir plus de temps afin de connaitre toutes les motivations de Poséidon.

- « Sighild, je suis ravi de vous revoir si tôt. J’aurais préféré que l’on se retrouve dans un lieu plus accueillant mais votre sourire réchauffe de nouveau mon cœur. »

Poséidon fut prompt à se manifester auprès de la jeune fille. Izanagi ne put s’empêcher de sourire devant l’attitude cavalière du dieu des océans.

- « Je vois que tu es toujours aussi entreprenant avec les jeunes filles. Tu es fidèle à ta réputation. »

HRP a écrit:
Peu inspiré là ^^’

InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Avr - 19:36
Très rapidement, le dieu marin s'était montré très amical, presque chevaleresque. Ce qui fit rire docilement la prêtresse peu habituée à cela. Peu après, reprenant un sang-froid type représentant, la demoiselle scandinave écouta les deux divinités. Peu importe ce qu'ils s'étaient dit avant, cela ne la concernait pas. Elle laisserait donc les propos dits s'évaporer. Bref, elle considéra les dires de Poséidon, avant de répondre d'une voix assez douce :

- Asgard reçoit positivement toutes les personnes désirant entretenir des relations bénéfique. En tant que voix d'Odin sur terre, je m'assure de cet accueil avec toutes les divinités. Actuellement des troubles planent sur Asgard; mais ne connaissant pas la nature de ces dit-troubles, je pense que les Guerriers Divins pourront s'en charger, toutefois je suis touchée par votre proposition. L'Asgardienne marqua une courte pause, en esquissant un fin sourire, jetant des coup d'oeils rapides sur Izanagi puis repris à l'attention de Poséidon - Récemment, nous avions convenu avec Freyja que nous devions enterrer la hache de guerre des conflits du passé. Selon moi tous peuvent commettre des erreurs, mais rien ne condamne, tout peut s'arranger si les parties s'investissent. Je suis heureuse que je ne suis pas dans l'erreur dans cette affaire.

Croisant ses mains et jouant machinalement avec une extrémité de son écharpe, la princesse d'Asgard était assez intimidé par ces deux dieux, ils étaient important, Sighild avait peur de faire une erreur dans les pourparlers. Elle se recula d'un petit pas et en regardant les deux. Elle reprit :

- Je vous aurai bien emmené au Palais de Polaris discuter messieurs. Mais je ne souhaite pas vous monopoliser trop de temps, je pense que vous devez être très occupés de part vos fonctions. A vous de choisir, rejoindre le palais ou continuer notre discussion dans cette forêt affirma-t-elle toujours aussi amicalement

avatar
EurydiceChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 1262
Age : 29
Autres comptes : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Ven 10 Avr - 20:42
-« J’ai fort à faire et je ne me vois pas vous accaparer alors que vos terres ont besoin de votre attention. » Répondit l’Empereur des Mers.

Qu’aurait-il pu dire ? Izanagi ne les lâchait pas et Sighild l’avait également invité, Poséidon appréciait l’intimité pour exposer ses points de vues. Il était venu pour présenter une offre d’avenir à Asgard non pour naviguer entre deux eaux. Izanagi se méfiait de la situation actuelle, le souverain des eaux en avait conscience et ne voulait pas donner à son homologue un prétexte pour lâcher ses précieux Nyorais sur le monde.

Poséidon tira de sa poche deux cartes sur lesquelles était inscrit un nom « James Andersen » avec le logo de la Paradius Corp dans leurs coins supérieurs gauche. Il en tendit une à chacun de ses interlocuteurs et continua à l’adresse de la jeune femme présente : « le numéro est derrière, appelez et ma secrétaire nous trouvera une date plus intéressante pour nous entretenir de ce nouvel avenir. »

Il dédia un baisemain délicat à Sighild avant de jeter un regard amical à Izanagi, hochant la tête pour le saluer tout en se jurant de régler les problèmes qu’il présentait un jour ou l’autre. Lui et sa bande d’équilibristes rentreront gentiment dans la boite qu’ils n’auraient jamais dû quitter. Pour ce faire il lui faudra récupérer toute la puissance du Mont Olympe…

-« Tu devrais te trouver une couverture humaine Izanagi, le monde n’est plus comme avant tu sais. »

Poséidon les salua une dernière fois et s’éclipsa dans une brume épaisse.
avatar
Einar

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 584
Age : 37
Autres comptes : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Lun 13 Avr - 15:26

Les paroles de la jeune prêtresse faisaient montre d’une réelle maturité et d’une bonne réflexion sur le sujet. Asgard semblait prêt à pardonner aux Marinas et il est vrai que Poséidon n’était pour rien dans ce conflit… pour une fois. Izanagi n’en demeurait pas moins méfiant quant aux intentions réelles de l’Empereur des Océans.

- « Votre offre est des plus tentantes Sighild mais, comme le dit notre ami Poséidon, je ne veux pas vous monopoliser alors que vos terres sont en danger. »

Poséidon prit congé de ses interlocuteurs, sans omettre de donner un conseil au Kami. Ce dernier le prit en souriant et balaya l’idée d’un revers de la main.

- « Nos mondes sont bien différents Poséidon, je n’ai nul besoin de me cacher. Je préfère montrer à tous mon existence et ce que j’apporte. »

Le Grec disparut dans un nuage de brume.

- « Je pense que ma présence l’a empêché d’être libre de ses paroles. Et peut-être aussi des vôtres… Si c’est le cas, je vous prie de m’excuser, je ne pensais pas à mal en venant à sa rencontre. »

Le Kami affichait un beau sourire afin de montrer sa sincérité. La confiance qu’il avait en Poséidon était proche du zéro mais il ne souhaitait pas s’immiscer dans la politique de son camp. Tant qu’il demeurait ne pas être un danger pour les humains, Izanagi ne se dresserait pas contre lui. Mais, leur courte discussion avait appris bien des choses intéressantes au Nyorais et il savait désormais à qui s’adresser pour avoir quelques compléments d’informations.

- « Comme je l’ai dit plutôt, je ne désire pas vous accaparez dans ces moments importants. Donc, à moins que vous sollicitiez mon aide pour vous aider à résoudre vos soucis, je vais moi aussi prendre congé. »

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Petite visite