avatar
PNJ1 GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Mar - 18:47
Un long couloir, étroit. Long, très long, le nyorais pouvait marcher qu'il ne voyait pas encore la sortie. L'éclairage bancal n'était l'oeuvre que de quelques torches accrochées sur les murs. Des murs décorés par de nombreux dessins. Soudain, le couloir devint plus large. De chaque côté, il put voir des orifices. Au plafond également.
Le plafond était bien trop bas pour que le visiteur puisse sauter. Au sol, de nombreuses dalles numérotées. Il y en avait 50 en tout. Certaines usées, d'autres brillaient.

L'ambiance y était froide, seulement réchauffée par la gueule d'un serpent de pierre qui se trouvait au dessus de la porte. Il avait une expression qui en disait long sur le fait d'avoir de la visite.

Pour parvenir à la sortie, le guerrier se retrouvait dans l'obligation de marcher sur 15 des dalles...

Spoiler:
 
avatar
GaïusEn Test RP

Date d'inscription : 21/05/2014
Nombre de messages : 735
Age : 15

Revenir en haut Aller en bas
Mer 25 Mar - 17:30
La porte se referma rapidement sur le guerrier; il était pourtant sur de ne pas l'avoir touchée. Le couloir était tellement étroit, que Kaito du garder ses lances dans son dos, n'en gardant qu'une en main. Quant il pu enfin avoir plus d'espace, le Dragon étudia les dessins qui se trouvaient sur les murs. La base était classique, comme ce qu'on pourrait s'imaginer de dessin Aztèque ou Maya. Par contre, plus le guerrier avançait, plus les dessins devenaient étranges. Des scènes de massacres commençaient à décorer les murs, des combattants en armures inconnues tuant sans pitiés de pauvres innocents. Plus loin, un hôtel était peint sur l'un des mur, une forme que l'on pourrait parler de féminine était attachée sur l'hôtel. Au dessus d'elle, se trouvait un homme, comme un prêtre, un couteau brillant dans les mains, levé comme s'il voulait l'abattre sur la femme. Kaito comprit qu'il s'agissait d'un sacrifice humain. Au dessus de l'homme, une ombre féroce se dressait, comme un dieu malveillant surplombant les hommes. Un dieu pour qui l'on faisait un sacrifice afin d'obtenir sa clémence. Le Nyoraï trouva la scène ridicule, tellement le besoin du dieu était trivial. Jamais il ne pourrait servir un dieu aussi insignifiant. En avançant d'avantage, Kaito tomba sur un couloir plus grand, à l'ambiance froide. Des trous aux murs et au plafond indiquaient que la zone était piégé. À l'autre bout du couloir, une porte surmontait d'une tête de serpent.



* Tu as choisi la bonne porte on dirait, on a le droit de voir un cousin peu développé. *



Kaito aurait bien rit, s'il ne sentait pas le danger aussi présent. Il décida de tricher un peu, flottant au dessus du sol pour s'approcher de la porte. Il examina rapidement l'ensemble, avant de constater qu'il ne pourrait pas l'ouvrir ainsi. En regardant la pièce plus attentivement, il distingua des chiffres sur les dalles du sol. Il avait d'abord pensé que les dalles étaient des interrupteurs qui déclencheraient une série de pièges, mais se ravisa et décida de retourner devant la première, toujours en flottant. Comptant mentalement, le guerrier vu qu'il y avait cinquante dalles en tout. Combien de dalles devrait actionner Kaito ? Il ne le savait pas encore, mais se prépara à jouer au loto. En posant son pied sur la première dalle, il fit un léger changement sur la porte. Il la fixa mieux pour voir combien de ces crans il devait actionner pour ouvrir la porte. Avec celui déjà ouvert, il en comptait quinze. Il se prépara donc et marcha sur quinze dalles, sautant parfois pour en esquiver une.



Hrp:
 
avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Avr - 13:36
Le Nyorais traversa le couloir, la chance le suivit; mais le mena tout de même à faire chuter quatre dalles....
Des flèches furent crachées par les murs et se dirigèrent d'un coup sec en direction du guerrier. Pourra-t-il les esquiver.

Citation :
[ Tu tires 4 dés, un par flèche. ^^ Si tu fais 1 ou 6 tu esquives la flèche. Sinon ben elle te touche et tu perdras 1hp par flèche pour le prochain combat. Tu termines ton post en franchissant la porte ^^]









avatar
GaïusEn Test RP

Date d'inscription : 21/05/2014
Nombre de messages : 735
Age : 15

Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Avr - 11:39
Je lance donc pour voir ^^ ( et tu n'aurais pas du prendre le pnj ? Razz )
avatar
Game MasterGame Master /Guerrier Mythique

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 773
Age : 371

Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Avr - 11:39
Le membre 'Kaito' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :
avatar
GaïusEn Test RP

Date d'inscription : 21/05/2014
Nombre de messages : 735
Age : 15

Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Avr - 20:07
La première moitié de la salle était facile à traverser, même un peu trop au goût du Nyoraï. Une salle, pleine de dalles numérotées, avec des murs comportant des trous pouvant laisser passer des flèches et rien ne se passait. C'est quand il plaça son pied sur la dalle numéro 30, qu'une flèche se planta dans ses côtes, traversant sans peine l'armure du jeune homme.



- Kii, c'est quoi ça ? Se demandait Kaito en regardant la flèche.



Plaçant une main sur le projectile, il sentait la faible douleur que celui ci lui procuré. Il referma sa main et retira la flèche d'un coup sec, lui arrachant un nouveau cri de douleur. Lâchant la flèche, pour prendre une de ses lances en main, le Nyoraï allait se préparer à faire un nouveau pas et à esquiver le projectile avec son arme. Quand il fit son pas sur la dalle 34, le jeune homme n'eut le temps que de légèrement bouger la tête et d'esquiver une nouvelle flèche. S'il n'avait pas, en plus de son geste, utiliser une rafale de vent, il serait maintenant au sol, une flèche plantée dans le crâne, Seiryu cherchant un nouveau porteur.



* Fait attention à toi gamin, la salle entière n'est pas normal *



- Merci mon vieille ami, mais je m'en étais rendu compte...



Posant délicatement son pied sur la 36 ième dalle, le jeune homme poussant un soupir de soulagement. Ne baissant pas sa garde pour la suite, le guerrier posa son pied sur la dalle suivante. Il voulu une nouvelle fois esquiver le tire, qui lui entailla l'oreille gauche. Portant la main à son oreille, Kaito ne comprenait pas comment la flèche avait pu le toucher. Il continua sa route et s'est en posant son pied sur la dernière dalle qu'une nouvelle flèche vint se planter dans son bras. Il était pourtant sur d'avoir mit une rafale de vent puissante autour de lui, mais la flèche avait tout de même réussi à passer. La retirant en retenant un nouveau gémissement, il examina le projectile pendant que la porte s'ouvrait enfin.



- Du bon travail ces flèches, on dirait un alliage d'or et d'autre chose...



* C'est de l'or Aztèque, imprégné d'essence divine *



- Ah... ça explique pourquoi je ne pouvais rien y faire. Elle devait en plus s'adapter de plus en plus à mon ki...



* C'est exact, elles se sont adapter. Tu as de la chance de ne pas toutes les avoir déclenchées, sinon tu serais mort. *



- Merci, très rassurant comme parole...



Rejetant la flèche, le guerrier se décida à passer la porte, pour découvrir ce que lui réserverait la prochaine salle.

[Je présume que les blessures durent jusqu'au premier combat que je ferai ? ^^]
avatar
PNJ1 GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Juin - 12:44
Il était parvenu à traverser le couloir. Evidemment avec quelques blessures. Cela n'était pas étonnant de toute façon... L'ambiance froide toujours présente, le guerrier poursuivit alors sa route dans l'unique direction qu'offrait le chemin.
Il pouvait observer de nombreuses statues, des torches flamboyantes, et un son lointain de gouttes de pluie qui heurtaient le sol à rythme régulier.

Lorsqu'il parvint dans la nouvelle pièce, le Nyorais pouvait remarquer au fond un immense soleil qui semblait réel, il brillait si fort que le visiteur sentait sa peau chauffer. Sur les murs, des fresques contant d'anciennes légendes. On y voyait des serpents, des hommes en plein combat contre des êtres maléfiques. Des dessins dont certains étaient faits de façon banale, alors que d'autres semblaient proche de la perfection.

Aux pieds du guerrier était gravé l'inscription suivante:
Citation :
Active l'un des leviers... Que le ciel te permette...


La suite était effacée, en effet au centre de la salle, sur le sol, trois grands leviers identiques en bois... Kaito n'avait plus le choix, il devait faire un choix avant que le soleil ne brûle sa peau.
avatar
GaïusEn Test RP

Date d'inscription : 21/05/2014
Nombre de messages : 735
Age : 15

Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Juin - 20:48
Le dragon d'azur parcouru une nouvelle fois un long couloir. Les flammes des torches ondulaient et éclairaient les deux murs que composaient le couloir. Le long des murs, se trouvait des statues, ressemblant vaguement à un mélange, mi homme, mi animal. Il serait resté ainsi à les contempler longuement, s'il n'avait pas une mission, celle de sauver le monde. Pendant que les dieux grecques se disputaient stupidement, c'était aux troupes orientales du dieu Izanagi, de réduire au silence le mal qui remontait lentement. Quand des gouttes se firent entendre, Kaito accéléra le pas pour en trouver l'origine. En arrivant dans la salle, aucune source d'eau visible, mais une chaleur étouffante venant d'un soleil brûlant. Le guerrier trembla un instant devant l'astre, qui éclairait la pièce et les fresques historiques. Il avait déjà senti une chaleur semblable, une flamme pourpre qui lui avait brûlée la main, passant sans problème le bouclier de vent qu'il utilisait. Là, le même effet, son vent ne faisait qu'amplifier la chaleur.


* Arrête donc ta protection un instant, tu n'as aucun adversaire ici, à part toi même *


- Tu as raison...


Le bouclier de vent cessa, mais la chaleur resta assez imposante pour lui brûler la peau. Soudain, alors que le guerrier allait avancer, une violente douleur se fit ressentir dans son crâne. Une vision rapide, puis le noir complet.


- C'était quoi ça ?


* C'était... le porteur de Byakko vient de perdre la vie... *


- Le meilleur d'entre nous a échoué ?


Kaito inspira longuement, avant d'expirer.


- OK, au boulot alors, je vais devoir redoubler d'effort pour honorer sa mémoire.


Se rendant compte qu'il était au sol, le jeune homme se redressa pour reprendre sa marche. Il avait devant lui trois leviers, l'un entre eux pourrait le sortir de cette salle, ou du moins arrêter ce soleil surnaturel.


- Très bien, on va commencer par celui là.


Le Nyoraï actionna alors le troisième levier et attendit de voir ce qui se passerait.

- Porte 1 ( Kaito )