avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Avr - 14:08
Ce fut dans un petit village reculé que la prêtresse trouva refuge. Loin du faste connu au Palais. Les villageois étaient tous heureux de sa venue. Même si elle niait être porteuse d'un quelconque pouvoir bénéfique, certains voulaient pourtant qu'elle leur offre sa bénédiction.
La danseuse s'exécuta, au fond cela lui faisait du bien de se croire capable de guérir les peines et les maux que pouvaient souffrir autrui.

Depuis son départ de la maison de la vouivre, elle fit disparaître de sa silhouette tout ornements inutiles. Elle ne portait plus qu'un bracelet, et un collier. Elle avait conservé la tenue empruntée dans l'antre de la diva diabolica.
Il ne restait plus grand chose de la jeune fille pétillante qui ressemblait plus à une poupée. Son maquillage était léger.

En cette fin d'après-midi où elle était sereinement adossée à un arbre, profitant de son ombre, l'un des rares survivants de l'attaque de Poséidon et qui prit la décision de la retrouver s'approcha en lui adressant un message.
- Mademoiselle ! Débuta-t-il en tendant un parchemin. Lisez donc ceci je vous prie ! Ce sont des nouvelles des Enfers.
D'un geste las, elle attrapa le billet et laissa les mots défiler devant ses yeux. La danseuse le replia et le jeta en l'air.
- Rien d'intéressant ! Déclara la ballerine. La couronne ne peut quitter la tête du Seigneur.

Le garde était peiné devant le peu d'intérêt que portait Mohana sur ce sujet délicat. Cependant, il n'avait pas les phrases pour arranger la situation. Poliment, il déclara son souhait de visiter un peu l'endroit et se retira.
Sapâna l'observa, soupira et s'allongea banalement. Elle préférait se tenir loin de cette bataille pour le trône. Puis n'était-elle pas en possession de l'artefact lui conférant le pouvoir ? N'était-elle pas celle qui transmettait au monde la volonté d'Hadès. L'endroit n'avait point d'importance.

Elle n'y pensa plus, ses yeux se fermèrent lentement, non pas pour dormir, simplement pour se reposer.
Un beau silence jusqu'au moment où un choeur de petites filles s'approcha.
- Sapanâ ! Tu es là ? Chantèrent les membres du groupe.
L'ensorceleuse se redressa en adressant un geste de la main à ses interlocutrices.
- On dit que te voir danser est un ravissement...
- On voudrait voir...
- On souhaiterait que tu nous apprennes...
Des palabres accompagnées d'une chorégraphie des plus curieuses qui fit ouvrir grand les yeux de l'Apsara.
- Je suis loin d'être un bon modèle, il y a des reflets bien plus lumineux que le miens ! Répliqua Mohana en se relevant avec élégance.
Comment pouvait-elle enseigner ? Elle qui était loin de tout maîtriser. Un sourire angélique elle glissa sa main sur les têtes de ses interlocutrices. En choeur elles insistèrent.
- S'il te plait !

Un sourire crispé sur les lèvres, elle accepta de faire une démonstration. Rapide, sans artifices. Au loin, dans l'une des maisons, une femme l'observait, les larmes aux yeux, en se demandant pourquoi.


Dernière édition par Mohana le Jeu 21 Mai - 20:35, édité 1 fois
avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Ven 24 Avr - 23:15
Quelques semaines plus tard...

Mohana se trouvait dans un sous-sol. Sombre, à peine éclairé par trois bougies. Un bureau en bois où on y trouvait des petites fioles, des murs usés par le temps et un sol en bois qui grinçait surement trop.
La jeune danseuse observait sa silhouette devant un grand miroir rectangulaire. Son allure obscur se nota clairement avec sa tenue.
Des bottes à talon noir qui dépassait légèrement ses genoux parfaitement lacées. Une jupe courte, ample du même ton. Une chemise blanche, large au niveau des avant bras, avec au dessus un corset d'un vert ténébreux, la serrant un peu.
Elle portait ceci avec une certaine négligence qui cependant en gâchait pas son air d'Apsara. Sapanâ s'admira, de longues minutes. De temps en temps elle s'arrangea une mèche de cheveux, un bijou, une manche.Ou encore sa ceinture marron placée en biais.
Soudain on frappa à la porte, Mohana autorisa le visiteur à entrer. Un petit garçon affolé...
-" Le village est en flamme ! Vite ! Vite ! Il faut partir." Hurla-t-il en se jetant dans les bras de la danseuse.

Mohana ne montrait rien, son visage transmettant seulement une tranquillité et une sérénité des plus curieuses. Elle s'agenouilla posa ses mains sur les épaules du triste messager.
-" Sortons ! Allons voir..." D'un geste de la main, elle fit s'éclipser la lumières des bougies, et quitta la pièce en marchant lentement.

A l'extérieur, un immense incendie, des dépouilles... Un paysage détruit. On entendait encore des cris d'agonis. Immobile, elle sentit l'étreinte du jeune garçon qui lui était en larme.
Soudain, une flèche ordinaire visant le petit fût intercepté par un étonnant réflexe de la danseuse juste avant qu'elle ne touche le visage de la cible. La seconde flèche la visant, elle esquiva d'un mouvement de tête habile.
-" Tu devrais te mettre à l'abri, cours en suivant ce chemin, tu trouveras un temple, on s'occupera de toi. Je te rejoindrai très vite."

Le jeune garçon accepta d'un geste de la tête, et courant le plus vite possible s'éclipsa. La main de Mohana laissa la flèche tomber au sol. A partir de là, elle se mit à marcher, cherchant l'auteur de se méfait dans un semblant de cache-cache. La danseuse se faufila au milieu des flammes, des débris, des corps brûlés.
Des fois elle remarqua une silhouette au loin. Puis à un endroit, elle tomba nez à nez avec une mygale. D'une taille loin de la normale.
Une moue interrogatrice sur le visage; Sapanâ reprit ses recherches.

Elle dégaina la dague sacrée du Dieu Shiva, un poignard magique dont elle n'avait à vrai dire que très peu d'informations sur ses pouvoirs. La Prêtresse d'Hadès savait que le coupable de se massacre n'était pas bien loin.
Son intuition se vérifia alors que devant elle une silhouette se dessina, la main de celle-ci attrapa son poignet avec virulence.

Une mains avec des ongles longs, parfaitement taillés comme des aiguilles. L'homme était masqué par une tunique qui recouvrait jusqu'à son front, et devant sa bouche un foulard. Soudain, il se mit à rire... Un rire froid et moqueur.

-" Un beau visage. En plus elle possède vraiment l'artefact de Shiva..." Murmura l'étrange personnage. Mohana avait beau se débattre, elle ne put rien faire pour se sortir de cette situation.
-" Lâche-moi ! Et ne touches pas à cette dague."

Rigolant de plus belle, son autre main se porta à la ceinture de la jeune Apsara. Lorsque la paume de sa main frôla l'artefact, il hurla de douleur. Relâcha Mohana qui massa son poignet en rigolant à son tour.


avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Mai - 23:39
-" Pas de doute, il s'agit bien d'un présent façonné par le Dieu Shiva..." Une voix annonçant la venue d'une autre personne. Un homme au visage ridé, bossu, on entendait le bruit de sa canne heurtant le sol, une canne qui s'avérait être un bâton à l'allure sacré, fait d'un métal précieux, avec des ornements divinement sculptés... Au bout se trouvait, une sorte de pierre verte.
-" Ninini on dirait que tu n'es pas digne de toucher cet objet ! Notre Maîtresse nous avait pourtant avertis " Lança-t-il à l'encontre de l'autre inconnu qui semblait être son complice.
-" Qui êtes-vous ?! " Demanda d'un ton sévère la Prêtresse.

L'homme à la canne s'approcha... L'autre resta silencieux, comme s'il n'était pas vraiment intéressé par ce qui était discussion. Il observait simplement, laissant donc son compère "s'amusait" avec Sapâna.
-" On dit que ton art est capable d'atteindre le céleste et le merveilleux. On dit que lorsque tu l'atteins les regards ne voient plus que le paradis. Un don que très peu d'Apsara sont capable de posséder... " Il leva sa canne " Un don que tu vas devoir nous prêter." Termina-t-il.

-" C'est pour cela que vous avez ravagé ce village ? " Répondit la jeune fille.
-" Lorsque tu connaîtras la raison, tu comprendras ! " Répliqua l'étrange personnage accompagnant sa phrase d'un rire maléfique. L'orbe verte scintilla ensuite. -" Allons-y ! Tu comprendras bien vite."
Sans laisser le temps de réponse, un rayon verdoyant fonça vers Mohana qui fut téléportée.

***

Mohana arriva au sein d'un somptueux palais. En fond une musique traditionnelle raisonnait. Une sorte de rivière coulait le long des pièces. Un faste des plus majestueux, cependant la Prêtresse ressentait une sorte d'atmosphère plus que démoniaque. Pourtant, elle trouvait la décoration jolie, aux couleurs vives...
La jeune fille s'avança le long du couloir, se laissant guider par le son des chants, et des mélodies. Devant le passage menant à un tournant, elle tomba sur l'homme de tout à l'heure, celui qui l'avait téléporté jusqu'ici.
-" J'espère que tu apprécies la beauté de ce domaine?! Il s'agit du repère d'une Apsara; tout comme toi." Annonça-t-il un large sourire ornant son visage.

-" Une Apsara ? Que me veut-elle ? " Demanda Mohana.
-" Nous avons besoin d'une élue de Shiva pour atteindre notre objectif. Mais suis-moi; tu comprendras rapidement. Namaja doit surement t'attendre..." Puis ils se mirent en route, au rythme des coups de la canne de l'étrange sorcier.
Ils arrivèrent dans la salle, il y avait des danseuses, des joueurs de musique. Sur une petite estrade, il y avait un trône, et dessus, était assise la Maîtresse des lieux. Cette dernière se montrait surprise de voir une jeune fille en face d'elle.
Namaja se leva, sa longue robe rouge foncée toucha le sol, ses bras possédaient de nombreux tatouages sacrés.
Une peau bronzée à la perfection, une beauté sortie d'un songe. Le sorcier prit alors la parole.
-" Voici Sapâna... Il s'agit de votre " soeur " possédant la dague du Seigneur Nataraja."

Un visage illuminé par un sourire, elle s'approcha de Mohana; une main délicate osant se balader sur les joues et le front de cette même jeune fille.
-" Je suis surprise de constater la déchéance de l'ordre des Apsaras.... " Lança-t-elle d'un ton moqueur que n'aimait point Mohana qui ôta la main de son interlocutrice qui traînait dans ses cheveux.

-" Comment osez-vous ?! " Rétorqua la jeune fille montrant une certaine défiance...
-" Prétends-tu pouvoir m'affronter ?"
-" Certainement ! " Ajouta Mohana, le poing serré, devant le sourire du sorcier et de l'apsara. Le sorcier se plaça entre les deux, et s'exprima.
-" Un peu de calme. Sapanâ, si tu es sûre de toi, tu n'as qu'à nous le prouver. Cela te permettra également de comprendre pourquoi nous sommes venus te chercher. Il usa l'un de ses dons, s'avança vers le trône, et ouvrit à l'aide de son bâton mystique une porte.
Un geste de la main pour inviter les deux Apsaras, et ils quittèrent cette pièce.





avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Mai - 17:49
Ils arrivèrent au fond du grotte, une sorte de prison. Le sorcier ouvrit la cellule au rythme d'un son désagréable. Avec stupeur, Mohana remarqua au fond, les poignets et les chevilles liés par des chaines qui naissait au mur d'un sage qui n'avait au vu de sa silhouette plus vraiment d'âge. Des cheveux blancs et gras si longs qu'ils touchèrent au sol et se glissèrent sur quelques mètres, et une barbe de la nature. Torse-nu, il était si maigre qu'il ressemblait plus à un squelette qu'à un homme. Il était assis au sol, en train de méditer, les yeux clos, immobile. Autour de son cou, un chapelet précieux.
-" Qui est-ce ? " Demanda Mohana...
-" C'est un sage sur le point d'atteindre l'éveil... Il est ici depuis de nombreuses années. J'imagine que tu connais la mission des êtres comme toi et moi ?" Répliqua Namaja sous l'oeil amusé du sorcier qui s'approcha du vieillard pour observer son état.
Sapanâ connaissait la réponse. Les Apsaras existaient pour lutter contre les humains cherchant à atteindre l'éveil.
-" Namaja fut incapable de briser la méditation de cet homme... Toi qui l'a défié, tu as l'occasion de montrer ta valeur !" Ajouta le sorcier. Mohana l'observa, un autre coup d'oeil à l'autre Apsara puis elle fixa le sage avant de répondre.

-" Nous devons briser la méditation des sages... Je vais essayer. J'espère que ma réussite aura comme récompense des excuses de votre part. " Annonça la Prêtresse le ton décidé.
-" Mieux que cela, le village est enfermé dans une illusion, le sort sera rompu..." Annonça le sorcier.
Un sourire sur les lèvres, elle s'avança vers le "prisonnier" étrangement celui-ci lui adressa la parole.
-" Non... Non... Ne fais pas ça..." Souffla-t-il d'une voix basse et épuisée.

Dans l'ambiance et prise par le défi, Mohana n'entendit qu'un lointain murmure, elle se concentra, les deux autres personnes s'écartèrent un peu pour ne pas la molester. Ils se regardèrent, apparemment heureux...
Une larme coula sur le visage du vieux sage, comme s'il savait... Comme s'il savait que son point faible était sur le point d'être touché par Namaja via cette jeune fille.

Mohana se concentra, et débuta son oeuvre avec grâce. Lorsqu'elle toucha le beau, une aura enflammée se dessina autour de sa fine silhouette, des flammes "mortelles" pour le sage. En effet, il fut troublé !
-" Regardez ! " Lança le sorcier en montrant la danse, et le sage tremblant.
-" Mhm Nous avons réussi ! Bientôt le maléfice sera rompu ! "

Les flammes sacrées tournoyaient autour de Mohana, s'approchant dangereusement du sage. Il commençait à trembler, à ressentir des sentiments, à voir sa méditation brisée... Soudain, un vent, faible d'abord, plus grand ensuite, plus fort qui éteignit les flammes de la tentation ! Mohana s'arrêta net ! Stupéfaite ! Comme le sage, comme l'autre Aspara et son serviteur.
Cependant le sage se reprit, toussotant, d'une voix faible qui essayait de narguer la jeune fille il prit la parole.
-" Il est trop tard ! Il te faudra plus que cela... Les dieux me protègent ! Tes soeurs m'ont jadis puni... Rhaaaa" Un caillou heurta le front du sage, un caillou envoyé par le sorcier.
-" Tais-toi ! "
Mohana regardait les deux hommes. Le mystérieux sorcier poursuivit
-" Ce fou protège depuis trop longtemps un secret concernant les Apsaras... "
-" Il ment... "
avatar
MohanaSpectre du Nâga
Spectre du Nâga

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 14525
Age : 32
Double Compte : Fille d'Estrée *.*

Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Mai - 13:25
Mohana ne savait pas. Heureusement pour elle un événement allait venir à son aide. Le vent soufflait un peu plus fort. Faisant virevolter un peu plus sa chevelure et ses habits. Au loin le groupe  entendait des chants, des mélodies, toutes festives. Des rires également.
- Nous marchons au gré du vent... A la recherche les plus beaux trésors de notre merveilleux pays ! En chantant !
En rigolant !
En dansant !
Ce soir nous demandons en ce lieu l'hospitalité !
Mais nous savons qu'ici dort un être maléfique !
Sors de ton trou ! Ce trésor ne doit pas être trouvé !
C'est la volonté des Dieux !

La Danseuse chercha du regard les gens qui approchaient. Le sage, le sorcier et l'autre Apsara en firent de même. Le sorcier chuchota à sa Maîtresse !
- Nous ferons mieux de partir et d'emporter avec nous cette roche ! Il s'agit de cette troupe de vagabonds !
- Tu as raison ! Mais il me semble que c'est la dernière fois que nous pourrons utiliser ce pouvoir. Il nous faudra du temps avant de pouvoir transporter cette roche, cette prison. Dépêche toi !

Des flèches se plantèrent dans le sol. Le sorcier leva son bâton... Une lueur aveuglante gagna l'endroit avec une intensité qui termina par une explosion au son lent, magique comme des gouttes d'eaux chutant dans un lac.

Lorsque Mohana ouvrit les yeux, elle vit une plaine verdoyante. Quelques arbres, et un chemin improvisé par la nature.
Une moue d'inquiétude sur le visage, la danseuse entendit derrière elle comme une roulotte qui approchait.

En se retournant pour voir, elle rencontra en effet une roulotte, plutôt petite, un cheval pour la tirer, cheval guidé par un homme qui portait un chapeau de paille, une chemise blanche, un grand collier. A ses côtés une femme, belle, brune, des grands yeux noirs, des bijoux qui brillaient. Dans la roulotte elle devinait la présence d'une personne qui devait jouer de la guitare.
Le cheval s'arrêta !
-" Nous sommes arrivés au bon moment, tu étais sur le point de commettre un acte terrible." Lança la femme un sourire sur les lèvres.
-" Ce vieux sage est le gardien du plus précieux secret des apsaras."

Perplexe, Mohana s'approcha. Elle observa les deux personnes.
-" Qui êtes-vous ? Et que s'est-il passé ? " Demanda-t-elle !
-" Namaja a usé un pouvoir qui lui a permis de fuir et de téléporter tout son domaine. Et nous, nous sommes un petit groupe de vagabond, nous sommes des apsaras, et des gandharvas. Je me nomme Tahara ! Lui, c'est Jahul...Et derrière, tu trouveras Kalan !

Une Apsara et deux Gandharva ! Pensa l'ensorceleuse.
-" Et que faites-vous ? Vous connaissez ce trésor, et ce sage, pourquoi était-il enchaîné ? "
-" Eh bien ! Débuta Jahu... Montes, nous allons t'expliquer ! Mais présente-toi à ton tour."

La jeune fille se présenta et prit place entre les deux personnes, derrière, se trouvait Kalan qui jouait de la guitare, il était un peu plus âgé qu'elle. Dans son dos, elle remarqua un arc et son carquois.
Il y avait aussi un tas d'objet...
Tahara se décida alors à prendre la parole, pour compter son histoire et répondre aux questions de la curieuse.
Elle conta alors qu'ils étaient un groupe de vagabonds qui voyageaient sans réfléchir, cherchant des trésors, et vivant à l'aide des marchandises qu'ils revendaient ensuite. Mais ce qui intéressa le plus la jeune fille fût quand elle arriva sur le sujet récent.
Ainsi ce sage fût puni par la Reine Apsara pour l'avoir repoussé. Celle-ci lança une malédiction; il devait méditer pour l'éternité. Shiva par pitié lui annonça que seul l'une des apsaras qu'il bénirait à l'avenir serait capable de briser le maléfice.
Le plus intéressant était le passage concernant le fait qu'il maintenait enfermer dans la roche les artefacts de la Reine elle-même ! Un trésor dont nul ne connaissait la puissance.

Pour l'obtenir, il fallait briser la méditation de l'homme, le tuer vulgairement serait inutile, car l'assassin prendrait le relais.

-" Il commence à faire nuit, arrêtons nous ici, demain nous arriverons à un petit village ! " Clama Jahul !
Un feu de camp pour se réchauffer, Tahara proposa à Mohana de danser un peu pour qu'elle puisse voir à la voir à l'oeuvre, elle dont la réputation disait qu'elle était un prodige.

Accompagné de la guitare de Kalan, Sapanâ dansa avec l'autre Dame. Très vite, Mohana commençait à perdre le rythme et à sentir la fatigue.
-" Ah Ah ! Tu as du talent, un jolie potentiel, mais la bénédiction de Shiva ne fait pas tout. Tu es encore jeune. " Déclara la belle apsara, souriante, prenant dans sa bras la jeune fille qui semblait ne plus tenir sur ses jambes. Elle arborait également un doux sourire alors qu'elle prit place à coté de Jahul et Kalan.

Pendant quelques minutes, ils discutèrent du passé... Avant que Mohana ne s'endorme.

Un trouble... [FB]