avatar
CélesteSpectre du Garuda
Spectre du Garuda

Date d'inscription : 14/05/2012
Nombre de messages : 59
Age : 2007

Revenir en haut Aller en bas
15.07.15 2:48



Il est bien agréable de profiter du malheur des autres ; il s'agit d'un plaisir si vif qu'il vous contraint parfois d'abandonner toutes vos obligations pour vous concentrer sur sa seule satisfaction. Céleste, qui lit dans les méandres de l'avenir, n'en connaît que trop bien la douceur des méfaits. Cela lui serait cependant un fardeau beaucoup plus difficile à porter si'l s'était agi d'un être précautionneux - ce qu'elle n'est pas et ne sera jamais, trop heureuse de pouvoir assister à la chute d'autrui du haut de son piédestal de verre, qu'elle entretient avec toute la minutie dont sont capables les sorcières qui préparent leurs malédictions. Prévues par les Enfers pour conquérir la ville de Venise, elle s'était laissée distraire sans le moindre remord par la réalisation de quelques prophéties pour divers personnages qui la payaient grassement pour se réserver ses services. Le plus impoliment du monde, elle avait préféré planter Custodio plutôt que d'abandonner ses affaires. Tant pis pour lui. Il ne lui inspirait de toute manière aucune sympathie.

Au gré de la volonté des cartes et du mouvement des étoiles, la course de la jeune Juge des Enfers l'amena jusqu'à Los Angeles, où on l'avait mandée pour une séance de prédiction complexe. S'il est plus compliqué qu'il n'y paraît de paver la voie d'une personne sur le chemin de son avenir, il n'est rien qui puisse permettre plus d'influence sur quelqu'un -et, quelque part désireuse de prouver sa valeur à la somme inconnue de ses supérieurs, la porteuse du surplis du Garuda s'était finalement mis en tête de conquérir la cité en prenant appui sur ce qu'elle faisait de mieux : tirer le tarot et lire dans la psyché d'autrui.

Cependant, pressentant la possibilité qu'on la poursuive ou que qu'un camarade des enfers veille lui couper l'herbe sous le pied, elle décida, plutôt que de s'exposer en manoeuvrant sans attendre, de patienter jusqu'à la venue d'un éventuel soutien ou, peut-être, d'une complication inopinée qui viendrait lui mettre des bâtons dans les roues dont elle n'avait certainement pas besoin. Son jeu, néamoins, ne lui prédisait rien qui puisse lui être particulièrement défavorable en personne -il lui faudrait simplement rester sur ses gardes. Si l'odeur du Chariot se faisait insistante, celles de la Mort et du Jugement la suivaient de très près. Des changements étaient à venir, de ça elle en était certaine : il lui restait à en déterminer l'ampleur autant que la teneur, sur lesquelles il était encore bien trop tôt pour qu'elle puisse posséder quelconque information.

Tandis qu'elle marchait le long d'un couloir sombre illuminé seulement par le faible éclat d'astres à demi morts, un large pan de paroi noire se déconstruisit subitement et fit place à une large fenêtre de taille humaine, délimitée par une géométrie rigoureuse, dont Céleste s'extirpa pour prendre place dans une pièce vide, richement décorée, qui semblait être le salon d'une luxueuse villa. Une fois l'anomalie refermée, elle pivota légèrement la tête sur la droite, ajusta sa cape de plumes de corbeau finement brodée de fils d'argent, et plissa les yeux dans une expression de défiance. « Je sais que vous êtes là, je ne suis pas idiote. » Elle siffla. « Sortez de votre trou, si vous n'avez pas peur du Monde. »
avatar
CélesteSpectre du Garuda
Spectre du Garuda

Date d'inscription : 14/05/2012
Nombre de messages : 59
Age : 2007

Revenir en haut Aller en bas
11.08.15 19:48



La douceur du climat ne rendait en rien la situation plus agréable aux sens de la sorcière du Tartare, qui n'avait décidément pas beaucoup de chance vis à vis de ses compagnons d'arme ; à choisir, elle aurait préféré des subordonnés plus disciplinés. Elle n'était pourtant pas folle : elle avait bien senti quelque chose, aussi lui semblait-il parfaitement impossible de s'être trompée sur la possibilité ou non d'une présence étrangère ; en revanche, c'était à l'arrivée d'un allié qu'elle s'attendait à recevoir, non à l'apparition inopportune d'un inconnu qu'il lui faudrait tôt ou tard avoir le déplaisir de supprimer s'il avait l'indécent malheur de la voir utiliser ses pouvoirs.

C'est pourquoi elle se retourna.

Dans les premiers instants, pourtant, elle ne remarqua strictement rien. Pas une ombre. Rien. Elle serra les paupières et intensifia son regard avoir la certitude de ne rien laisser passer, puis sortit les Amoureux de son bras droit. Visiblement, il s'avérait que c'était sur leurs connaissances qu'elle allait devoir s'appuyer : le destin est chose capricieuse, les cartes ne font que lui faire miroir.

La Juge des Enfers intensifia son cosmos et en emplit la pièce, qui dès lors se distordit progressivement, comme atteinte d'une affection terrible qui lui tordrait la structure interne. Les murs, aux couleurs désormais changeantes, clignotaient comme des yeux de fantômes ; le sol ondulait avec la force des vagues d'Atlantique, imitant la houle d'un jour de tempête ; l'air, saturé de sifflements, couvrit les bruits extérieurs dans les ondulations vocales d'un crissement d'horreur. Quand le chaos fut fixé, il ne restait plus qu'une salle, perdue au milieu du temps, dans un espace insensé.

Tout du moins, c'est ce que l'enchanteresse faisait croire à la forme qui lui faisait désormais face, à demi effacée par l'âge de son inexistence. La chose l'observait, la scrutait sous toutes ses coutures en la dardant ses yeux de chat.

Ça n'était pas normal. Oh non, ça n'était pas normal.

Et rien ne lui faisait plus plaisir que cela.

Le visage de Céleste s'illumina d'un sourire satisfait tandis que les inscriptions des Amoureux changeaient à mesure de sa lecture de l'image. « Que fait une âme comme vous en dehors des Enfers ? » L'être ne lui répondit pas et continua de la regarder sans bruit -la cosmo-énergie du Garuda se fit alors plus insistante qu'avant. « Racontez-moi, Mademoiselle Lupe Vélez, ce qui vous retient ici. »

Sbagliarsi e conquistare


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya :: Zone Guerre Sainte :: Amérique du Nord :: Los Angeles-