InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Mar 4 Aoû - 15:38
HRP a écrit:
D'avance, je présente mes excuses vis à vis du titre et du post, j'avais aucune idées sympa d'intro sur le coup.

Depuis quelques heures déjà, la déesse était arrivé à Izumo, d'abord arrivée à Jukai, elle fit le tour de la ville; afin de voir à quel point les efforts des Kamis pour aider les humains avaient payés. En même temps, Izanami se servait de ce petit tour de ville pour expliquer en détail l'idéologie de l'ordre shintoïste à Sighild. Sitôt fini d'avoir vu la ville, la déité avait décidé de pénétrer un peu plus loin sur les terres d'Izumo. Dès qu'elle s'approcha du Sapiento. La Kami intensifia quelque peu son cosmos, le laissant pulser pour signaliser sa présence.

Toute souriante, Izanami continuait sa route, d'un pas léger et rapide, en une dizaine de minutes, la Kami approchait du Benisakura, lentement, elle s'en approchait. Puis enfin, la divinité nouvellement réincarnée s'arrêta devant cet arbre si particulier. Elle s'en approcha et caressa l'écorce tout doucement. Via l'arbre, Izanami ressentait le Yomi. A la fois étonné et amusé, elle s'en écarta, souriante. Elle détacha ses cheveux, les laissant flotter au gré du vent. Elle s'approcha d'un banc situé non loin. S'amusant avec ces nouvelle facultés, elle matérialisa de fines fleures gelés qui fondaient aussi rapidement qu'elles apparaissaient.

- Tu attendais quelqu'un en particulier ? lui demanda Sighild intrigué

- Peut-être.

Izanami profita de cet instant de songe pour réajuster sa longue robe noire. Puis elle laissa son cosmos bleu nuit la recouvrir pour qu'elle puisse ressentir les âmes des Yoroï qui étaient éveillées ou non. Repliant ses jambes sur elle-même, la divinité laissait toujours pulser son cosmos pour rencontrer les autres membres de l'ordre ou voir-même Izanagi...
avatar
Eirika

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 124
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Aoû - 16:06

Le temps était extrêmement clément. Les fleurs embaumaient l’air de leur doux parfum tandis que les oiseaux chantaient agréablement. Se promener en ce lieu sacré était un véritable onguent pour l’âme et Kurama l’appréciait à sa juste mesure.

L’Onmyoji avait rejoint la province d’Izumo comme lui avait demandé son père avant de mourir. Il ignorait encore en quoi il pourrait être utile en ce lieu mais, l’homme qui l’avait élevé lui avait dit de se mettre au service du Premier Homme. D’après ses connaissances, le Premier Homme n’était autre qu’Izanagi, le Kami de la Création. Kurama n’était pas sans savoir que le Dieu s’était incarné et se trouvait désormais à Izumo mais il ignorait encore en quoi il pourrait lui être utile. Toute sa vie, il avait été entrainé pour devenir un maitre du Yin et du Yang et il avait développé ses pouvoirs à un niveau qu’on lui avait dit rarement atteint pas des Onmyoji plus âgé. Il ne doutait pas que le fait d’être le fils d’un Yokai y était pour quelque chose. L’esprit avait certainement dû lui transmettre un pouvoir particulier lorsqu’il avait abusé de sa mère. Mais ce savoir ne lui permettait pas encore de comprendre son rôle auprès d’Izanagi.

La visite de la nouvelle ville de Jukai fut fort intéressante. Le lieu était récent mais sa construction fut d’une rapidité réellement incroyable. Les habitants vouaient un véritable culte aux Nyorais et à Izanagi. Pour eux, c’était grâce au réveil des Kami qu’ils pouvaient vivre en paix. Kurama apprécia sa visite mais il sentit que sa voie serait révélée plus loin dans la province. Il sortit donc de la ville et marcha jusqu’à atteindre un temple. Celui-ci était d’une taille que le garçon avait rarement vue. Il devait être réellement important dans la province pour bénéficier d’une telle splendeur. Il passa la porte du Dragon, comme le voulait la tradition, et ne rencontra personne jusqu’à arriver devant la porte d’entrée à proprement parler du lieu. Là, plusieurs serviteurs ou prêtres vaquaient à leurs occupations habituelles et ne lui prêtèrent guère d’attention. L’un d’entre eux, daigna quand même s’arrêter dans sa tâche pour le renseigner.

Le temple était dédié aux Nyorais et en son cœur, se trouvait le Cerisier Ecarlate. L’arbre était sacré pour ce qu’il représentait et en entendant parler, Kurama sentit que sa place était à ses côtés. Le serviteur ne pouvait guère plus le renseigner mais l’informa néanmoins que l’accès aux abords du Cerisier risquait d’être contrôlé. Le jeune garçon le remercia et continua d’avancer. Cette fois-ci, il savait où se rendre.

Il s’attendait à rencontrer des gardes vu ce que le serviteur lui avait révélé mais il parvint au jardin jouxtant le Cerisier sans problème. Il se promena un moment à l’intérieur mais fini par rapidement ressentir une présence. La puissance qui s’en dégagea choqua l’Onmyoji un instant mais ses donc lui permirent vite de comprendre qu’il n’avait pas à faire à un esprit ou à un démon. Non, l’être qui émettait cette énergie était tout autre. Sa nature divine n’était pas à prouver pour un être comme Kurama. Il trouva la femme qui émettait la puissance, assise sur un banc aux côtés du Cerisier. Le regard aiguisé du garçon ne le trompa pas une seconde : en face de lui, se tenait un Kami. Il pouvait même percevoir l’âme de l’hôte enfoui au fond de l’être qui lui faisait face. Un corps, deux âmes… La chose avait de quoi surprendre.

- Bonjour Majestée… Il ignorait encore à qui il avait à faire, mais il jugea qu’être révérencieux était le ton à adopter. Je vous prie d’excuser mon incursion en ce lieux mais un être d’une importance capitale m’a confié la mission de me mettre au service du Premier Homme. Je m’appelle Kurama et je suis Onmyoji.


InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Aoû - 14:35
L'entité mythologique patienta quelques temps avant d'entendre des pas se rapprocher. Un mélange de curiosité et d'excitation animait les sens divins d'Izanami. Se demandant qui pouvait-être l'arrivant en ce lieu magnifique. L'attente prit fin lorsque elle put apercevoir les traits d'un jeune garçon. La déité nippone ressentit une pointe de déception qui s'effaça en une poignée de centièmes de secondes lorsqu'elle comprit que ce n'était pas son frère qui arrivait mais bel et bien un de ses fidèle.

Écoutant son interlocuteur, elle ne le coupa pas, elle exprima toutefois un léger rire quand au ton employé. Izanami avait perdu l'habitude des rapports de subordination après son sommeil forcé.

- Les traditions de l'Onmyōdō sont encore pratiquées en cet ère. Intéressant... pensa t-elle rapidement

Le visage toujours aussi doux; elle se permit d'observer l'Onmyoji. Pendant un bon moment, la divinité regardait ce jeune homme semblant sortir d'une autre époque. Un petit sourire se dessina sur les lèvres de la déesse avant qu'elle se décida enfin à lui répondre.

- Si tu viens voir mon cher époux, je suis triste de t'annoncer que je ne l'ai pas encore vu sur ces terres aujourd'hui. Il doit être en un autre lieu, défendant notre cause. Contrairement à Kurama, la déesse nippone avait adopté un ton très doux, comme si les deux étaient des amis de longue date.

- Malgré cela, je pense pouvoir t'aider à remplir ta quête en ces lieux. Après tout, si tu dois te mettre au service d'Izanagi. C'est un peu comme si tu te mettais à mon service, non ?

Izanami se leva vivement pour se placer face à Kurama, regardant le sol et plaçant son index droit contre sa joue. La déesse se demandait bien ce qu'elle allait pouvoir dire.

- Que suis-je idiote, je ne t'ai pas révélé mon identité secrète. Je suis Izanami. s'écria-t-elle en riant vivement

Puis revint la question des explications, en réfléchissant assez vite, Izanami tendit sa main, un fin bloc de glace se matérialisa a côté des deux individus nippons. Fermant un œil, la Kami agita sa main; comme si elle peignait une toile. Plus la déité agitait sa main, et plus la glace se sculptait. Quand elle eut fini, elle se tourna vers Kurama en étant toute joyeuse.

- Ce n'est pas glorieux comme illustration, mais ça devrait faire l'affaire .

Venant se placer à côté de son oeuvre, l'être mythologique fit apparaître un petit bâton de bois dans sa main.

- Si tu dois jurer allégeance à Izanagi, j'imagine que tu vas faire partie de notre armée, le corps de notre ordre est composé des Yamahoshi, des Kamitoshi, des Shi Tenno et des Sanqing. Chacun des membres de ces divisions sont liés à une Yoroï. Une armure mystique.

La belle déesse marqua une pause, comme étonnée par ce qu'elle allait dire.

- Mais je n'ai pas l'impression que tu es lié à une armure. Ce qui veut dire que mon époux t'a élu pour un poste plus important. Je pense qu'il t'a choisi pour être l'Empereur du Ciel, qui est potentiellement, le plus puissant des Nyoraïs hormis nous les Kamis...

Izanami posa sa main sur la sculpture de glace qui se désagrégea en un instant. Adoptant un air beaucoup plus calme que pendant ces premiers instants.

- Excuse moi si je ne suis pas très claire, je ne suis pas vraiment au courent à propos de la situation et des projets de mon cher frère. Je dois avouer que je suis pleinement éveillée depuis très peu de temps. termina-t-elle en passant sa main dans ses cheveux blancs
avatar
Eirika

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 124
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Mar 18 Aoû - 16:32

Même si Kurama avait pressenti avoir à faire à une divinité, il n’aurait pu croire être en présence d’Izanami en personne. Il s’inclina plus encore en guise de respect, même s’il n’avait que peu de compréhension de ce que l’identité de son interlocuteur impliquait.

- Nous sommes peu nombreux à pratiquer cet art ancestral, mon mentor était le dernier grand maitre.

Ces paroles révélaient une triste réalité. Les maitres de l’Onmyodo était quasiment tous disparus aujourd’hui, l’interdiction de cette pratique durant plusieurs décennies n’y était pas étrangère. Malgré cela, Kurama se faisait un devoir de respecter ce que son « père » lui avait apprit toute sa vie et mettait un point d’honneur à faire connaître la voie du yin et du yang.

- Je dois vous avouer, votre altesse, que j’ignore si être au service du Divin Izanagi est comme être au Vôtre. Si je suis venu ici, c’est pour honorer la mémoire de l’homme qui m’a élevé. Il m’a informé que je devais me mettre au service du Premier Homme. Par ses paroles, il ne m’a pas révélé ce que je devais faire vis-à-vis de Vous.

L’Onmyoji sembla réfléchir un instant. Il était assez confus sur ce qu’il devait faire, d’autant plus suite aux révélations que venait de lui faire Izanami. La représentation qu’elle avait réalisée, avait bien servie ses plans. Grâce à elle, le jeune homme avait une bonne vision de ce qu’était les Nyorais dans leur hiérarchie mais il doutait encore d’être celui qui était destiné à être l’Empereur du Ciel. Tout cela était bien trop étrange et arrivait bien trop vite après la mort de son « père ». Tous ces chamboulements le laissaient un peu groggy, comme avec une bonne gueule de bois.

- Tout ce que Vous me dîtes… est, comment dire, un peu compliqué à accepter en si peu de temps. Selon Vous, ma destinée serait de devenir cet Empereur du Ciel ? Qu’est ce que cela peut avoir comme conséquences ? Je me doute bien qu’un tel poste donne de lourdes responsabilités et je n’ai rien contre cela, mais serais-je à la hauteur ? Veuillez m’excuser mais quelles seraient mes fonctions si je suis réellement l’Empereur du Ciel ? Je n’ai rien d’un guerrier, même si mes pouvoirs offensifs sont bien réels, je pourrais peut être porter votre paroles dans le monde…
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Aoû - 11:56
Le monde avait interdit les pratiques liés au Yin et au Yang; chose assez irréaliste pour Izanami. Elle appréciait cet art qu'elle jugeait intimement lié avec la vision du monde des Kamis, c'est alors qu'elle lui fit part d'une idée qui venait d'émerger dans son esprit.

- Lorsque nous offrirons au monde l’Équilibre, ces pratiques pourront retrouver leur âge d'or. Après tout, la maîtrise du Yin et du Yang en font partie, qu'en penses-tu ?

La remarque vis-à-vis de son allégeance était compréhensible pour la déité, de plus, elle ne lui en voulais pas; ainsi elle ne répondit pas immédiatement à cette affirmation. Sans attendre très longtemps, elle revint sur le poste de l'Empereur du Ciel.

- Les guerriers ont des armures pour combattre... Les empereurs ont la voix pour parler. L'Empereur du Ciel incarne la parole de nous les Kamis. Son principal rôle en cette terre est de nous représenter. Il agit comme un commandant au près des guerriers de l'ordre; et comme un diplomate avec les autres factions cosmiques. Comme ce que tu proposes Kurama, c'est peut-être pour ça que ton maître t'a envoyé ici.

La déesse marqua une pause; en regardant le jeune homme, elle le trouvait assez perturbé face à cet enchaînement d'informations. Chose tout à fait normale, apprendre que le destin nous choisit pour quelque chose d’impensable, aussi bien Sighild qu'Izanami l'avaient vécu; pour le meilleur ou pour le pire... La déesse s'approcha du nouvel arrivant, posant une main bienveillante sur son épaule.

- Je pense que le destin existe, nous avons beau croire que nous pouvons décider ce que nous voulons pour nos vie. A un moment ou un autre, tout bascule sans que nous puissions remédier à cela. Tu peux me croire sur ça, je n'ai jamais voulu mourir à cause d'un enfant que j'ai mis au monde durant ma première vie. Alors je crois que si tu es ici et que tu as été choisi pour devenir l'Empereur du Ciel comme je le pense... Alors je suis persuadée que tu auras les compétences requises pour remplir cette fonction.

S'éloignant une nouvelle fois, la déesse nippone reprit place sur son banc; laissant ses phrases philosophiques faire leurs effets envers les diverses interrogations de son interlocuteur.

- Lorsque tu verras Izanagi, j'imagine qu'il sera plus à même de t'aider à comprendre le pourquoi de la chose. termina-t-elle sur un ton optimiste, accompagnant ses mots avec un clin d'oeil.
avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 563
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Aoû - 20:44

Retour à la maison… Izanagi se sentait soulagé d’être rentré à Izumo. Le trajet avait été court et heureusement : les sentiments de Subaru menaçaient de le submerger à tout moment. La colère et la tristesse que ressentait le jeune garçon étaient si intenses, que même pour un Kami la chose était difficile à supporter. Il allait falloir y faire quelque chose…

Pour l’heure, une présence dans les terres sacrées d’Izumo attirait l’attention du Dieu. En réalité, il y avait deux nouvelles présences particulières mais une l’attirait plus que l’autre. Les deux se trouvaient ensemble, auprès du Cerisier Ecarlate. Izanagi se rendit donc directement là-bas, ne faisant rien pour cacher sa présence. Une fois sur place, il put contempler le magnifique visage de la Représentante d’Odin qu’il avait eu la chance de rencontre peu de temps auparavant mais, il sentait que quelque chose avait changé. Elle n’était plus la même personne… Et l’évidence s’imposa rapidement à lui : Izanami !

Ainsi son aimée avait choisi le corps de Sighild pour s’incarner. La chose était surprenante, l’attraction que la jeune fille avait exercée sur lui y était-elle pour quelque chose ? Peu probable. Auprès de la Déesse, se trouvait un jeune homme à la tenue peu courante. Le pouvoir qu’il possédait impressionna Izanagi et il comprit vite de qui il pouvait s’agir. Les rangs de son armée s’élargissaient rapidement et c’était une bonne chose pour l’avenir.

- Izanami, ma tendre aimée, quel bonheur de te revoir ! J’attendais avec impatience le jour où tu choisirais de t’incarner mais je n’aurais jamais cru que tu choisirais l’enveloppe de la prêtresse d’Odin pour ça.

Izanagi affichait un sourire radieux. Revoir sa sœur lui apportait un bonheur sans précédent et il sentit que ce simple sentiment, renforçait la colère de Subaru. Il se tourna alors vers le jeune homme.

- Je ressens en toi la puissance de l’Empereur du Ciel. Sois le bienvenu sur les terres des Nyorais, je suis Izanagi. Je suis ravi que tu ais déjà rencontré mon épouse.

avatar
Eirika

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 124
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Lun 24 Aoû - 12:30
HRP a écrit:
Par souci pratique je fais intervenir Izanagi dans mon post afin de ne pas dupliquer les interventions

- L’Omnyodo n’est pas sans risque. Qu’il soit interdit est aberrant mais il ne faut pas oublier la puissance et le danger potentiel qu’un tel art représente. Désormais, il est de nouveau autorisé à le pratiquer mais nombre de personne se prétendant Maitre du Yin et du Yang, ne sont en fait que des charlatans. Par contre, j’ai pu en rencontrer certains qui avaient un réel pouvoir et ceux-là, pouvait représenter un réel danger autant pour eux que pour autrui. La chose est donc bien compliquée à conjuguer avec la liberté.

Kurama ignorait si sa réponse conviendrait à la Kami mais il avait parlé avec son cœur. Ses connaissances en la matière étaient nombreuses mais il ne savait pas tout. Son maitre était mort avant que son enseignement ne soit terminé et il en ressentait chaque jour le manque. Pour l’heure, sa préoccupation principale était davantage centrée sur son rôle auprès des Dieux que sur celui de la liberté d’exercer son art.

- Je tâcherais de faire de mon mieux pour vous servir avec honneur, si ma tâche est celle-ci. Je demeure assez surpris d’avoir été choisi pour un rôle aussi important dans les armées des Nyorais…

Alors qu’il parlait, une présence s’imposa au jeune homme. Une puissance comme il n’en avait ressenti qu’une instant auparavant, en rencontrant Izanami. Un jeune garçon fit donc irruption juste après la sensation. Il paraissait réellement jeune mais une aura en lui montrait qu’il était bien plus qu’il ne semblait. Kurama sentit de nouveau la dualité de l’âme en cet être mais quelque chose semblait briser dans l’une des deux.

La voix de la personne retentit et il déclina alors son identité : Izanagi ! Sans donc avoir eu besoin de chercher, Kurama avait trouvé les deux Kami. Les mots du Dieu de la Création lui confirma les paroles d’Izanami, il était donc bien l’Empereur du Ciel. La chose le surprenait toujours mais il était prêt à endosser le rôle qui lui était destiné. Son père ne l’avait pas envoyé ici pour rien de toute façon, il savait toujours tout sur ce qu’il convenait de faire et l’Omnyoji était prêt à parier qu’il savait qu’elle serait son destin auprès d’Izanagi. Kurama s’inclina afin de témoigner son respect au Kami.

- Seigneur Izanagi, je suis honoré d’être en votre présence. Me retrouver ainsi devant les deux Kami primordiaux est quelque chose que je n’aurais jamais espérer vivre. Il semblerait que j’ai été effectivement élu pour porter la parole des Nyorais dans le monde et faire briller votre splendeur dans les cieux. Je m’acquitterais de cette tâche au mieux de mes compétences.

- Tes paroles sont nobles et je n’ai aucun doutes sur tes capacités. Les choses doivent te sembler encore troubles et tu dois avoir des tas de questions.

Izanagi se tourna vers le Cerisier.

- Cette arbre est sacré pour les Nyorais et en tant que représentant de notre ordre, l’un de tes devoirs est de le protéger. Bien au-delà d’un simple végétal, ce Cerisier possède un esprit propre. Posa ta main sur son écorce et tu obtiendras toutes les réponses que tu désires. Une fois cela fait, je souhaiterais pour ta première mission, que tu te retrouves deux de nos Nyorais dans la forêt. Ensemble, vous pourrez vous rendre au Sanctuaire d’Athéna, en Grèce, afin de rencontrer les Saints. Tu comprendras pourquoi, une fois que tu auras tes réponses.

Le sourire d’Izanagi était bienveillant et Kurama sut qu’il devait obéir. Le jeune homme s’avança vers le cerisier et y déposa sa paume. Son esprit fut alors submerger d’informations et il sut. Toutes ses interrogations trouvèrent une réponse et sa mission lui fut désormais claire. Lorsqu’il rompit le contact avec l’écorce, il sut que son monde ne serait plus jamais le même.

- Je suis Kurama, mi-homme, mi-yokai, et ainsi je suis l’Empereur du Ciel, gardien du Cerisier Sacré !

La déclaration était solennelle mais marquait son acceptation. Il connaissait désormais son destin et il l’embrasserait avec honneur. Inclinant simplement la tête devant les deux Kami, Kurama prit congés des divinités et se dirigea vers la sortie des terres d’Izumo…

InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Aoû - 19:00
Pendant la réponse de Kurama à sa propositon. Une sensation bien particulière traversa le nouveau corps de la déesse. Son frère avait rallié les terres d'Izumo, à cette pensée, Izanami tourna la tête vers l'horizon. Reprenant conscience de la discussion en cours. Elle porta une nouvelle fois son attention vers l'Empereur du Ciel.

- Ton avis sur la question est très intéressant Kurama. Je suis ravie de pouvoir partager une discussion aussi importante avec quelqu'un d'aussi raisonné. Je suis sûre que nous pourrons en rediscuter un autre jour, car je pense que notre discussion ne va pas tarder à trouver son terme. répondit la bienveillante Kami

En n'ayant pu rassurer d'elle-même le nouvel Empereur, l'aura d'Izanagi se faisait déjà présente. Heureuse de le retrouver après toutes ces années. Elle lui fit un petit signe de la main, ne souhaitant pas gêner le Nyoraïs se trouvant encore présent. Gardant le silence, la déesse laissa son frère parler avec Kurama, tout en sachant qu'elle aurait le temps de parler avec son mari après. Au moins, comme ça, tout le monde y'trouvait son compte.

Durant ce court laps de temps, la belle resta souriante devant les deux hommes, laissant son âme soeur expliquer les détails techniques du poste de représentant au nouveau membre de leur armée. Le visage bienveillant de la Kami ne laissa transparaître presque aucune émotion, bien qu'elle fut surprise par la rapidité d'exécution des ordres. A peine arrivé, et voilà le jeune homme déjà parti pour sa première mission de nature diplomatique. En le voyant partir, elle lui fit au revoir de la main. Enfin seule avec son mari, elle se recoiffa rapidement.

- Pour tout dire, elle n'était plus Prêtresse lorsque je l'ai trouvée, il s'est passé pas mal de choses à Asgard récemment depuis ta dernière visite là-bas. J'espère que ce choix te plaît mon cher débuta-t-elle avec une pointe de malice

Puis elle marqua une pause, avant d'aborder les choses plus sérieuses. C'est à dire, l'état de l'ordre. De plus, elle pouvait profiter de ces instants pour savoir comment allait son cher frère depuis que les hindoux leur avait permis de revenir en ce monde.

- Dis moi tout, ce qu'il se passe en ce monde. Et bien sûr, ce qui te tracasse. Je suis consciente que tu es éveillé depuis plus longtemps que moi. Et que tu dois avoir beaucoup à me raconter. Et n'oublie aucun détails. Je veux tout savoir !

avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 563
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Lun 21 Sep - 15:06
Citation :
On va ignorer ce qui s’est passé avec Kurama ^^

- Sighild sera une perte pour Asgard mais ton retour sous ses traits est un trésor si inestimable que cela m’est égal. Tu n’aurais pu mieux choisir pour t’incarner que la pureté de glace de ces traits. J’espère juste, qu’Odin ne nous en tienne pas rigueur… Mais nous verrons cela en son temps.

Izanagi était tout sourire. Le retour de sa bienaimée le remplissait de joie et provoquait par la même la colère sourde de Subaru. Ce sentiment devenait un problème dont il était urgent de s’occuper.

- Ce monde… Il fit un large geste afin de montrer qu’il englobait la totalité de ce qui les entourait. … N’a plus rien à voir avec ce que nous connaissions autrefois. Il a changé de manière drastique et les forces en présences sont aussi très différentes. Des Olympiens qui nous ont enfermé, seul Poséidon reste libre de ses mouvements. Hadès a disparu et Thanatos dirige actuellement les Enfers, et Zeus n’est pas réapparu depuis fort longtemps. Athéna fait office de bouclier pour protéger les humains… Au risque de sacrifier la planète.

Le Kami soupira et peina à laisser son sourire sur son visage.

- Les choses ne sont guère heureuses, l’humanité court à sa perte par sa propre faute et aucun camps d’éveillé n’est encore intervenu pour l’en empêcher. Poséidon, que j’ai rencontré à plusieurs reprises, semble vouloir prendre les choses en main. Je pense qu’il serait bon qu’un émissaire se rende dans son territoire pour en apprendre plus. Peut-être pourrais-tu être cet émissaire ?
Pour ma part, je vais me rendre au Sanctuaire afin de mesurer leurs forces et leurs intentions. Ha, et j’allais oublier les Chevaliers Noirs que nous avons chassé du Japon à notre retour. Ces renégat ont élu domicile sur l’ile de la reine morte mais ne représente qu’une maigre menace.


Le sourire qu’il s’était forcé à afficher disparu cette fois-ci.

- Plus grave, nous avons déjà du déplorer plusieurs morts dans nos rangs. Les Shi-Tenno sont partis combattre Buluc Chaptan, et aucuns d’eux n’en est revenu. Le frère de mon hôte, le porteur du Byakko, y a trouvé la mort… Et l’esprit de ce corps est en colère contre moi depuis.

Izanagi faisait de son mieux pour forcer au silence l’âme de Subaru mais il commençait à ne plus pouvoir le faire.

- J’ai fait en sorte de restaurer le Yomi à mon réveil afin que les âmes de nos guerriers y trouvent la paix mais je ne suis pas toi, ceci est à la limite de mes pouvoirs. Avec ton retour, nous allons pouvoir activer la totalité du Yomi et y accueillir nos fidèles. L’âme de Seishiro s’y trouve actuellement et… Le Dieu fit une pause. Il se demandait encore comment allait réagir Subaru à sa suggestion. … Je pensais que tu pourrais extraire l’âme de mon hôte afin qu’elle rejoigne celle de son frère.

* C’était donc ça ton plan : prendre ma place en me tuant ! C’est hors de question !

* Ne dis pas de bêtises, je ne veux pas te tuer. Ton âme irait rejoindre celle de Seishiro dans le Yomi et y serait libre. Si jamais je venais à devoir quitter ton corps, ton âme pourrait le réintégrer, si tu le désires. De cette manière, je serais libre d’agir pour le bien des Nyorais et du monde sans que tu ne sois témoin de mes actions et que cela te dérange.

Un silence suivit la déclaration d’Izanagi. Subaru ne savait que faire, que dire mais il savait qu’il n’avait guère le choix. Le Kami ne lui demandait pas son avis, il lui imposait.

* D’accord, je n’ai guère le choix…

Sans retrouver son sourire, Izanagi s’adressa de nouveau à sa sœur.

- Subaru me donne son accord. C’est à toi de jouer mon amour.


InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Sep - 14:47
- Elle te plaisait déjà sans que je la choisisse ?

Le ton de la déesse s'était fait malicieux. Accompagné d'un petit sourire de la Kami.

- A vrai dire, j'ai sauté l'occasion dès que j'ai trouvé un si bel écrin. Qui plus est libre de toute allégeance. Bien que le vieux d'Asgard puisse ne pas accepter, j'ose espérer qu'il se souviendra ce qu'il a dit à Sighild, lui avoua la déité assez calmement.

Lorsqu'elle entendit la description du monde vu par son époux. Elle comprit avec assez d'aisance la peine éprouvé par son frère. Il était vrai que le Monde éprouvait quelques difficultés entre les actes des Hommes et des Dieux.

- Nous ne commettrons pas les erreurs du passé. Les Olympiens ont été fourbes, nous devons nous faire un point d'honneur à faire attention à tout les évènements, et à nous tenir prêt. Mais bien sûr, nous devrons œuvrer à établir l'Equilibre que nous recherchons tant, afin de rendre sa gloire à cette terre, nous devons profiter de notre retour pour concrétiser cet idéal.

La géopolitique n'avait jamais été le fort, les informations d'Izanagi couplés à quelques renseignements de la part de Sighild furent assez utiles à la maîtresse du Yomi pour comprendre ce qu'il se passait sur l'échiquier du pouvoir..

- Bon... J'irais voir le Seigneurs des Océans en ton nom oniisan. déclara-t-elle de manière assez jovial, sans trop vouloir s'attarder sur ce sujet

Le passage sur les Shi-Tennos attrista légèrement la déesse. Il y'avait déjà des morts à déplorer au sein des forces nippones ? Serrant légèrement ses poings derrière son dos. Seul la présence d'Izanagi la dissuada de libérer son cosmos de manière violente.

- Je prêterai une grande attention aux actes de cet être... Si je vois qu'il agit de travers... Je m'assurerais moi-même qu'il retourne au Néant dont il n'aurait jamais du sortir, en l'honneur des valeureux guerriers morts là-bas.

L'espace d'un instant, le visage d'Izanami avait pris un air plus sombre, teintée par quelques pulsions meurtrières. Sous les suppliques de Sighild, la Kami retrouva son air de gentillesse et de bonté

- Alors comme ça tu essayes d'utiliser mes jouets ? lâcha-t-elle avec une petite touche d'ironie. - Je vais offrir à nos fidèles la paix éternelle. Afin d'honorer leur contribution à l'idéal qu'il servait. Nous leur devons bien ça...

Fermant les yeux, la Kami libéra l'essence même de sa nature divine, elle chercha à se lier au Yomi, lui insufflant la puissance divine nécessaire à son réveil complet. Le processus dura quelques minutes, lorsqu'elle en eut fini, la déesse chancela avant se d'écrouler sur ses genoux. Elle ressentait désormais clairement ce monde, elle en retrouvait les droits...

- Alors comme ça, ton frère est mort ?

Les propos de la déesse n'étaient pas destinées à son mari, non, elle cherchait à atteindre l'âme de Subaru, afin de lui offrir la paix et la sérénité avant son passage dans l'autre monde.

- Tu sais, le Yomi a pour but de récompenser les personnes dignes de le rejoindre... Ton frère a rejoint ses lieux et peut profiter de l'éternité en n'éprouvant plus aucune souffrance. Tu peux le rejoindre. Vous pourrez vivre à deux, là-bas, comme deux vrais frères, sans avoir les contraintes des combats et des hiérarchies. Tu verras, là-bas, tu comprendras pourquoi Izanagi t'a proposé cette option. Il te fait un cadeau, le cadeau de pouvoir être avec ton frère.

Et en laissant à peine une minute au jeune frère le temps de comprendre. Elle s'approchait d'Izanagi, posant ses mains sur les joues de son époux, elle intensifia très légèrement sa cosmo-énergie, utilisant ses facultés divines, la déesse fit en sorte d'établir un lien avec l'âme de Subaru. Avant de la guider lentement hors de son propre corps, puis ensuite le cosmos divin de la déesse emmena cet âme à travers les limbes, jusqu'au Yomi. Une fois le processus terminé. Le cosmos nuit de la déesse s'effaça rapidement. Le sourire aux lèvres, la déesse resta plantée là devant lui.

- Bon, j'imagine que je vais aller papoter avec ce coquin Poséidon maintenant. Tu as une piste pour le trouver ? Oh et tu préfères que je dialogue avec lui de manière à ne pas l'avoir sur le dos tout de suite ou bien ? demanda-t-elle amusée. Après tout, elle ne voulait pas faire d'erreur capitale dès son retour en scène.
avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 563
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Sep - 12:42

- Elle était déjà très intéressante, oui.

Izanagi sourit en répondant à sa bienaimée. Il savait qu’elle le taquinait et la remerciait silencieusement d’essayer de chasser ses sombres pensées, mais il leur fallait agir vite. Le Kami ne pouvait se permettre de conserver le trouble généré par Subaru dans son esprit, l’avenir du monde dépendait de ses choix, de leurs choix.

Izanami reprit la parole mais elle ne s’adressait plus à son époux. Non, elle prenait contact avec l’esprit de l’hôte. Ses paroles se voulaient chaleureuses et apaisantes afin de bien faire comprendre à Subaru ce que représentait le cadeau que lui offrait Izanagi. Elle savait quoi dire pour finir de le convaincre et le garçon n’offrit aucunes résistances lorsqu’elle utilisa son cosmos pour le connecter au Yomi. Rapidement, le Kami sentit la chaleur du cosmos de sa sœur enserrer l’esprit du jeune garçon et l’extirper de son corps.

* Je te promets de bien veiller sur ton enveloppe charnel Subaru, et je viendrais de voir pour te raconter ce qu’il se passe… Enfin si tu le veux bien.

* Oui, merci.

* Sois heureux avec Seishiro mon jeune ami.

A mesure que l’énergie de la Kami l’enveloppait, la colère de Subaru semblait disparaitre. Izanagi savait qu’il avait fait le bon choix en lui offrant le repos de l’esprit de cette manière et lui-même serait libre d’exercer son autorité comme il le souhaite. Lorsque l’âme de Subaru fut totalement extraite du corps, le Kami sentit un accès de puissance monter en lui. Les barrières que l’esprit du jeune garçon dressait instinctivement avait disparu et il avait de nouveau accès à toute sa puissance.

- Merci mon aimée, je me sens plus libre désormais.

Izanagi saisit la main de son épouse qui se trouvait toute proche et la porta à ses lèvres.

- J’aurais souhaité que nous ayons plus de temps pour fêter nos retrouvailles dans les Terres Célestes, comme il se doit mais je ressens la présence de Poséidon non loin. Il se trouve à Tokyo apparemment, j’ignore ses buts en la matière. Je l’ai rencontré à plusieurs reprises et le changement d’interlocuteur lui prouvera notre puissance. Avec ton retour, la force des Nyorais sera sans égale. Et au fait, il a aussi déjà rencontré Sighild et il conserve un fort penchant pour la gente féminime, je suis persuadé que tu serais plus à même que moi de discuter avec lui et de l’amener où nous le désirons avec tes formes affriolantes.

Izanagi rit de bon cœur pour une fois. Il se sentait libre et il aimait cela.

- Sois néanmoins prudente, il n’a rien perdu de ses colères. Mais ses actions actuelles me sont plutôt agréables vu qu’il désire apporter la paix dans le monde quitte à sacrifier les humains qui s’y opposent. Il lutte pour préserver la planète dans son écologie et tu sais comme moi que l’équilibre que nous recherchons passe par la préservation de la Terre dans son ensemble et pas seulement des êtres pensants qui la peuplent.
Tu sais à peu près tout ce que je sais moi-même, va mon aimée et nous nous retrouverons bientôt pour fêter la joie de nos retrouvailles.


Le Kami enlaça un instant sa moitié et aurait voulu n’avoir à jamais la lâcher mais leurs missions étaient pour l’heure capitales.


InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Sep - 16:34
[HRP : Petite conclusion pour ma part]

A peine arrivée, elle était déjà sur le départ... Après avoir remis le Yomi au goût du jour, après avoir séparé l'âme de Subaru de son corps, pour voir Izanagi qu'une poignée de minutes. Ce fut avec une pointe de déception que la déesse resta là, impassible. Imaginant déjà comment aborder la situation à Tokyo. Dans les bras de son frère. Izanami se sentit apaisée, calant sa respiration sur celle de son époux. Le corps de la déesse sembla devenir comme éthérée petit-à-petit. La divinité japonaise se dégagea doucement des bras de son mari, toute souriante. Elle sembla se mordiller la lèvre quand elle répondit enfin.

- Ne t'inquiètes pas, j'ai cru comprendre qu'il avait traité avec Hadès il y'a peu. Enfin selon les dires de Sighild. Je vais faire de mon mieux pour traiter avec lui, toutefois, je vais réquisitionner quelques uns de tes guerriers. Histoire de ne pas être prise au dépourvue si jamais il n'est pas seul. Bien que ma première priorité sera d'éviter le combat, bien entendu.

Elle s'approcha de sa moitié, avant de lui déposer un baiser sur la joue, arborant un sourire espiègle, la déité nippone s'écarta aussitôt. De fines volutes bleu nuit dansèrent autour du corps de la Kami. Elle dressa sa main afin de faire un petit signe à son mari.

- J'ai hâte de te revoir. Je ferai au plus rapide pour te retrouver chez nous. A la prochaine... Oneesan

Sur ces mots, la déesse fit un dernier sourire avant de disparaître en une effusion d'arabesques sombres qui s'évaporèrent rapidement. La déesse s'était téléporté vers Tokyo, non sans envoyer un ordre de ralliement à Tokyo aux quelques Nyorais encore libre

Le début d'un nouveau cycle