InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Mer 16 Sep - 17:51
L'Angleterre, en tant que fervent patriote, Arris ne voyait que très rarement les défauts de sa terre natale. Etant entre le flou et le précis avec sa mission, le Marina avait donc décidé de se rendre à Londres afin de donner les fameuses nouvelles concernant les premiers mouvements de l'opération à grande échelle du Seigneur des Mers. Mais aussi tenter de rallier le peuple anglais à la cause du divin Poséidon. Arrivé discrètement au sein de la ville. La première chose qu'il voulait faire, c'était rentrer chez lui, dans son appartement qu'il possédait et qu'il avait délaissé depuis qu'il avait rejoint Poséidon et son armée. 

Lorsqu'il arriva devant chez lui, il était un brin nostalgique, revenir après tant de choses était étrange. Arris le savait, il n'était plus le même qu'avant, il n'était plus un simple ingénieur ou un simple soldat. Non, il a changé de dimension. Entrant dans son "ancien" habitat. Il fit en sorte que sa Scale l'attende la, bien sagement. S'habillant avec une veste en cuir et un jean. Arris fit en sorte de retrouver l'espace d'un instant une vie normale. Et afin de profiter du reste de la journée. Arris prit soin de remplir son porte-feuille. Une virée dans un vrai pub s'imposait pour la quadragénaire.

Il était environ 18h lorsqu'il arriva devant le pub qu'il fréquentait auparavant. Ce fut avec un brin de nostalgie qu'Arris poussa la porte du bar et entra dedans. Il se dirigea avec une légère difficulté jusqu'au comptoir avant de se laisser tomber sur un tabouret comme un poids mort. Sortant quelques livres sterlings de sa poche. Il commanda un verre immédiatement. Alcool qu'il ne put apprécier à sa juste valeur. Ce qui énerva toujours un peu plus l'Anglais qui posa le verre. Il alla s'asseoir à une table au fond du bar. Une table de poker. Histoire de perdre toujours plus d'argent et boire toujours un peu plus. Histoire de bien oublier le bordel de Venise.
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Sep - 20:32
Après une bonne beuverie... Un bon repos. Il était temps pour Arris de lancer sa mission. Se réveillant assez tôt dans son appartement londonien. Le Protecteur prit soin de se rendre présentable, les projets qu'il entretenait au sein de son esprit étaient dérivés de l'idée de l'opération de grande envergure de Poséidon. Le combattant de Chrysaor voulait réussir à tout prix. Invoquant sa Scale, Arris se mit en marche vers le Parlement Anglais. Tenant sa Lance d'Or fermement dans sa main; le Marina ne reculerait devant rien afin d'accomplir son but. Il savait que les parlementaires étaient en réunion, il allait les prendre au dépourvu.

En arrivant à proximité du site. La foule se mit à détaler en poussant des cris de peurs, le Marina n'en avait que faire. Les policiers dans la zone se mirent toutefois à converger dans la zone, chose qui ne gêna pas Arris dans sa progression, lorsqu'il les vit entrain de braquer leur pistolets. Le protecteur de Chrysaor intensifia sa cosmo-énergie, son énergie rougeoyante se condensa en chaînes autour de lui, ces chaînes fusèrent à la vitesse de la lumière afin de s'enrouler autour des policiers britanniques. Une fois cela fait, le Marina s'avança calmement, sans effusion de sang dans tout les sens. Il reproduisit l'opération jusqu'au moment où il poussa la porte de la salle des parlementaires.

- Messieurs, bien le bonjour. Commença le Marina d'une voix audible par tous.

Il continua sa petite marche calmement jusqu'à l'estrade de ce lieu, afin d'être vu par tous, comme quelqu'un venant proposer une loi. Une fois bien positionné devant cet auditoire. Arris reprit la parole.

- Mesdames et Messieurs, je me prénomme Arris, Arris de Chrysaor. Ancien soldat au service de sa Majesté la Reine. Comme vous devez le savoir, mon seigneur, le divin Poséidon. A décider de lancer un ultimatum aux pays qui polluent cette belle planète qui nous héberge tous... Bien que vous ne soyez pas les cibles premières de cette opération de grande ampleur. Sachez que tôt ou tard, le peuple Britannique aura à faire un choix. Je vous propose une transition beaucoup plus en douceur... Ma proposition est simple...

Arris fit planer le doute au sein de cet assemblée un petit moment, essayant de jauger l'attitude générale afin d'adapter ses propos au mieux.

- Vous pouvez choisir de faire confiance au Seigneur Poséidon, en devenant un territoire affilié à Atlantis. Vous pourrez jouir de certains privilèges, les énergies renouvelables seront plus faciles à atteindre pour vous. Poséidon peut être colérique et imprévisible comme une tempête. Toutefois, il sait récompenser ses fidèles, tout comme la mer récompense les bons pécheurs... Mes amis, je ne viens pas ici en tant qu'émissaire du Dieu des Océans mais bien en tant qu'Anglais, j'aime ce pays, et si il peut perdurer des siècles de plus, alors je serai prêt à donner ma vie à cette chère Angleterre, ce que vous feriez aussi je pense ! déclara le Marina avec une voix teintée par la détermination et le patriotisme.

Plusieurs réactions se firent au sein du Parlement, elles étaient beaucoup trop mitigés pour que le Marina les analyse en leur ensemble. Il coupa court à ces injonctions en prononçant un " Silence ".

- Bien sûr, je n'enfreindrais pas la démocratie... Je vous laisse deux semaines, pour trancher au sujet de ma proposition. Dans 14 jours, je serai ici, à la seconde même, afin d'entendre la réponse de cet assemblée. Mes chers compatriotes, la balle est dans votre camp...

Et suite à cela, le Marina disparut en un flash rougeoyant qui traversa la pièce jusqu'à la sortie. Cela fait, il ne restait plus qu'à Arris d'agir en la faveur de ce projet. Il avait deux semaines pour remplir ses missions.
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Nov - 1:41
Après le Parlement, il était temps d'agir auprès de personnes plus importantes, le Cabinet. Une fois qu'il aura leur soutien, presque toutes les portes allaient s'ouvrir au Marina. Vêtu de sa Scale, il avait attendu le moment où ce conseil ministériel aller se réunir pour "frapper". Il s'était renseigné, il comptait bien rallier les personnes présentes à la cause Marina. Arris avait attendu calmement à proximité du bâtiment logeant le Cabinet; attendu que tous les concernés soient entrés. Se débarrassant rapidement présent aux entrées, le porteur de Chrysaor s'apprêtait à rencontrer le Gouvernement Britannique...

- Mesdames, messieurs... Commença-t-il à peine entré dans la salle où logeaient les ministres.

Devant les regards effarés des secrétaires d'états, Arris affichait un regard ferme et dénué de sentiments, il observait les réactions des divers représentant du pays.

- Ne vous mettez dans de tels états, je ne viens pas avec une optique belliqueuse. Je veux juste discuter avec vous, les dirigeants du Royaume-Uni... Vous n'êtes pas sans savoir qui je suis, j'ai déjà fait une apparition devant le Parlement. Vous devez donc savoir pourquoi je suis là ?

Les différent membres du Cabinet se consultèrent du regard, le Premier Ministre se leva afin de répondre.

- Et bien... Vos dires au Parlement mentionnait un délai avant qu'on puisse vous donner notre décision...

- Je ne viens pas pour ça aujourd'hui. Je pense qu'il est important de vous expliquer la situation et vos intérêt en cet accord. Quand on pense à un contrat de ce genre, mieux vaut savoir tout ce qu'il y'a à savoir, non ?

Les différents membres du Cabinet s'échangèrent des regards et des murmures, Arris restait immobile, patientant d'avoir un minimum de calme avant d'exposer tout les termes de l'accord qu'il leur proposait, après tout, les enjeux étaient énormes.

- Comme vous devez le savoir, le monde connaît de multiples changements liés aux dieux, et depuis peu, le dieu Poséidon, souverain des 7 mers, a décidé de faire changer le comportement mondial vis-à-vis des océans. Des moyens de pressions surpuissant sont mis en œuvre pour faire en sorte que les pays accepte d'adopter une conduite plus adéquate avec le souhait de Poséidon. Certains événements ont plutôt mal tournés; mais il est encore temps pour certains de revoir leur projet environnemental avant d'être touché par la fureur du Seigneur des Mers.

- Vous avez déjà dit cela au Parlement, que vouliez-vous ajouter aujourd'hui ?

- Laissez moi le temps d'y venir... Je viens vous parler des risques qu'il y'a à refuser l'accord qui vous est proposé.

- Est-ce du chantage ? s'offusqua un membre du Cabinet

- A mon sens non, vous n'oublierez pas que le Royaume-Uni n'a pas été entièrement propre vis-à-vis des Océans au cours de son histoire, si Poséidon prend en considération que Londres abrite le siège social des responsable de Deepwater Horizon, il ne serait pas aussi clément de vous épargner la présence d'un golem par exemple.

- Vous vous fichez du monde ? Vous ne voulez pas faire de chantage, mais c'est strictement l'inverse au vu de vos propos !

- Ce n'est que la pure vérité, nullement du chantage. J'imagine que vous avez vu à quel point les Golems pouvaient détruire, à quel point ils étaient invulnérables aux armes conventionnelles. Vous l'avez bien vu, aussi bien à Tokyo, à Venise, ou n'importe où sur le globe; ils sont intouchables. Même des éveillés ne font pas forcément le poids face à ces automates de natures purement divine.

Arris marqua une pause, laissant à son auditoire le temps de digérer cette nouvelle.

- De plus, vos énergies polluantes ne vont pas tarder à s'effondrer, Poséidon mènera une campagne qui ne trouvera de fin que lorsque les Océans retrouveront leur splendeur d'antan, quitte à détruire l'humanité. Lorsque l'on parle d'un dieu, je pense qu'on peut avoir peur de tout ce qu'ils peuvent faire...

- Il n'oserait jamais détruire l'humanité ! s'exclama un autre homme visiblement effrayé par cette annonce.

- Croyez-vous qu'un dieu ne puisse faire cela ? Avez-vous déjà entendu parler du Déluge ?

- Ce n'est qu'une histoire parmi tant d'autres, s'insurgea un autre

- Je vais en venir au fait rapidement, considérez ces mots comme vous le voudrez. Aidez-moi à obtenir un partenariat entre l'Angleterre et Atlantis, vous obtiendrez des avantages non négligeables. Si toutefois le pays refuse, ne vous plaignez pas au prochain passage des Marinas !

Sur ces mots, le Marina intensifia un poil sa cosmo-énergie générant un souffle qui balaya la salle avant de disparaître en un flash écarlate. Il ne lui restait plus beaucoup de jours avant le vote du Parlement, il devait toutefois se préparer à d'autres apparitions publiques afin de s'adapter à n'importe quelle réponse


InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Déc - 2:06
[Petit post pour "geler" cette conquête]

Les menaces prenaient peu-à-peu leurs poids idéals au sein de la capitale, les journaux télévisés firent parler de la présence du Marina à presque chaque diffusion, invitant au calme et à la sureté la plupart du temps. Arris s'en contrefichait, toujours entrain de surveiller la situation dans le bar qu'il côtoyait depuis un petit moment. Il restait beaucoup de temps avant le vote décisif, Arris devait abréger cela assez rapidement, sa présence à Atlantis pourrait être nécessaire rapidement au vu des événements récents. Il devait néanmoins finir sa mission, il reviendrait pour le reste plus tard.

Le déroulement de la journée était simple, faire irruption durant le tournage d'un plateau TV. Raconter tout le blabla nécessaire pour faire un point sur l'Opération à grande échelle du Seigneur Poséidon. En se rendant au siège de la BBC, Arris avait choisi un horaire spécifique, les journaux du 13h. Une fois là-bas, il chercha à expliquer rapidement la situation au monde entier, il expliqua à la fois Moscou, Venise, et le futur des projets de Poséidon. Une fois cette interview donnée, il fit en sorte de repartir rapidement vers sa patrie. Atlantis...
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

[Op. Espadon + Conquête] God Save the Queen !