avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 3000
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Ven 18 Sep - 10:02
Je rentre à peine d'un petit voyage en extérieur, que déjà on m'agresse dans les premiers mètres de notre rougeoyante île fétiche, Death Queen Island.

_ Largo ! Gueule une voix de mâle colérique.
_ Oui, c'est moi, réponds-je du tac-o-tac.

Je pivote vers mon interlocuteur, sorti de nulle part, et je hausse les sourcils devant le mec qui me fait face.

_ Tu te souviens de moi !? Poursuit-il sur le ton de la mauvaise humeur.

Sauf que non. J'ai beau fouiller rapidement dans mes derniers souvenirs, sa tête ne me revient vraiment pas. Et en même temps, une mocheté pareille, il vaut mieux l'oublier très vite, au risque de cauchemarder par la suite, sinon.
Le type est tellement balafré du visage, qu'il gagnerait direct à un concours du meilleur déguisement d'Halloween.

_ Euh... on se connaît, t'es sûr, hein ? Rétorqué-je au bout de plusieurs vaines secondes de réflexion.

Apparemment, ma réponse ne lui plait pas, vu comment il grogne. Et même que dans la foulée, il a aussitôt réussi à bondir jusqu'à moi pour me tarter une sacrée pêche dans les gencives.

Ouch ! Je rejette bien sûr la faute sur mes neurones, tandis que je décolle du sol. Si je n'avais pas eu à me creuser autant les méninges, j'aurais évidemment pu être à l'affût de ce genre de piège. Là, au contraire, j'ai l'impression de m'être fait avoir comme un novice, en prime d'avoir ma mâchoire légèrement déboîtée.
Ensuite de quoi, mon corps s'imprime violemment dans le décor rocheux de l'île volcanique. Un boum retentit à l'impact et ça éclate en morceaux tout autour. Je tousse, je marmonne des vulgarités et je crache du sang.

_ En voilà une façon de saluer quelqu'un ! Plaisanté-je tout de même, une fois sorti des décombres et de nouveau droit sur mes guiboles.

J'ai mal, certes, mais pas question de le montrer à cet inconnu. Alors rien de tel qu'une petite pique d'humour, dans ces cas-là. J'en profite aussi pour réajuster mes fringues... et surtout ma superbe tignasse dorée légèrement en pagaille.

Puis, tout en me rapprochant de lui, je remarque enfin qu'il a une sorte de...

_ Un gant de boxe ? Demandé-je, l'index pointé dans la direction du machin concerné.
_ Une prothèse, pfff ! Corrige-t-il toujours aussi énervé.

Il me joue ensuite son petit numéro d'exhibition de la chose. Sa drôle de main mécanique enchaîne alors des mouvements d'articulation, dans le genre ouvert-fermé, rotation du poignet, et ainsi de suite...

Moi, en échange, pour l'enquiquiner un peu plus, je fais craquer mes propres phalanges. On dirait qu'il n'apprécie pas le bruit que ça produit, car il s'interrompt net et me tire une méchante grimace. Ça me fait sourire, évidemment.
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 3000
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Mar 22 Sep - 14:24
Quand nous avons tous les deux fini notre prestation de mâle dominant, le gars me raconte comment il a perdu sa main. Paraitrait-il que ce serait tout bonnement de ma faute ! Je la lui aurais coupée pendant un exercice d'entraînement, ici même, sur DQI.
Wouah, le choc ! Je ne lui montre pas plus mon émotion, mais le coeur y est, on va dire. En vérité, au fond de moi, je suis toujours aussi sceptique. Et si tout ceci n'était que du pur baratin ? Peut-être pour se faire connaître un peu mieux ou que sais-je ?

_ Tu confonds pas avec quelqu'un d'autre ? Balancé-je alors, histoire de me donner un semblant de bonne conscience.
_ Ça m'étonnerait. Sur cette île, il n'y a pas trente-six blondasses à cheveux longs, et qui n'arrête pas de se vanter sur tous les toits, d'être le plus fort !

Il éclate de rire brièvement, mais redevient très vite le furieux petit garnement qu'il est. Avec plein de rage au ventre, et probablement bourré d'idées d'envies de meurtre sur ma personne.

J'allais tout de même m'apprêter à lui en coller une, afin de le remettre à sa place, mais je me retiens. En revanche, j'ai bien l'intention de le descendre un peu plus.

_ Bon, bah... sans doute que tu étais présent au mauvais endroit, au mauvais moment. Ce qui expliquerait que je ne me rappelle plus de toi. Une victime insignifiante, quoi. Un bête dommage collatéral, ça arrive malheureusement parfois.

Sa mâchoire inférieure tombe, tellement il est stupéfait par mes paroles blessantes. Seulement, je n'ai pas encore fini de réciter mes bonnes excuses.

_ Mais comme quoi, au final, tu t'en sors bien. La preuve ! On t'a greffé un nouveau joujou. Une nouvelle main droite pour te palu... euh... frapper fort, héhé.
_ Espèce de... râle-t-il, toutes dents dehors. Puisque je te dis que je suis un habitant de cette île, tout comme toi, crétin ! En formation pour devenir plus tard, moi aussi, un Black Knight !

Oups. Je reste sans voix un plus ou moins long moment.

Pendant ce temps-là, l'autre quichon en remet une couche. Il me raconte comment ma technique du Medusa Slash lui a pourri la vie depuis. Néanmoins, par la suite, il a pu rencontrer des chirurgiens spécialisés dans ce genre d'opération de rafistolage. Sans doute des rats de laboratoire qui bossent dans l'ombre pour nous, j'imagine. Après tout, la Heaven Inc a su s'implanter partout, alors ça aide pas mal à choper nos entrées ici ou là, dans tel ou tel domaine.

_ Et si je sais taper fort, ce n'est pas grâce à ce don du ciel ! Reprend-il en gesticulant son fameux gros poing artificiel. C'est parce que...

Il ne finit pas sa phrase et préfère brûler son cosmos de sauvageon. C'est tout aussi explicite, remarque. Sur le coup, je suis un peu surpris. Puis je me remémore le passage où il disait n'être qu'un stagiaire de la Chevalerie Noire.

_ Je vois, je vois. Donc tu es venu prendre ta revanche, si j'ai tout compris. Enfin, essayer, du moins.

Il grogne de nouveau comme un félin. M'est avis qu'il doit souhaiter remporter l'armure noire du chaton ou quelque chose dans ce goût-là. Mouarf !
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 3000
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Ven 25 Sep - 10:01
Ainsi, le combat s'engage. Et comme mon rival est chaud bouillant du slip, c'est lui qui déclare les hostilités sans plus attendre. Comme à ses débuts, il me plonge dessus très vite pour m'asséner le premier coup. Étant au plus près, je déguste son pain rancunier dans le bide, plus méchant que jamais.
Décidément ! Sa prothèse est vraiment incroyable. Le mec a beau dire qu'il maîtrise simplement le cosmos, il est pourtant clair que son arme lui donne forcément un petit avantage. C'est comme comparer la douleur d'une tapette à mouches et une batte de baseball, quoi.

Bref, je me plie en deux, le souffle coupé. Pendant ce temps-là, mon adversaire ne se prive pas pour ajouter de nombreux autres beignes à son palmarès. Il pourra être fier de sa performance, j'imagine : avoir eu le privilège de pouvoir rabaisser le grand Black Perseus.
D'ailleurs, à un moment donné, je dois poser un genou à terre. L'enfoiré m'a trop bousillé la carcasse. Résultat, je perds l'équilibre et je commence à voir flou.

Quand il estime avoir fini de me démolir, il se recule de quelques pas. Ça me laisse le temps de retrouver mes esprits, on va dire. Même à quatre pattes.

_ Tu sais... si tu voulais vraiment rester en un seul morceau, t'aurais pu me demander aussi, hein. Sans déconner ! Pourquoi aller voir des pros du scalpel, alors que j'ai les moyens de pétrifier les gens gratos, haha ?

Le mec râle et me sort que je ferais mieux de voir dans quel état je me trouve, avant de pondre des blagounettes de ce niveau.

Puis, il me prend pour un ballon de foot. Avec son pied, il me fait valser comme un dégagement de gardien dans ses six mètres.

J'encaisse autant que possible, mais je vomis tout de même une belle gerbe de sang lors de mon vol plané. En tout cas, je m'attendais à ce qu'il reste aussi fâché, de toute façon. Et justement, c'est avec ce genre de réaction facile et irréfléchie qu'on ne sait plus trop ce qu'on fait.
En effet, le con vient de me propulser en direction de mon premier point de vautrage. Là-bas, je n'y avais pas fait gaffe tout de suite moi-même, mais en me ramassant la figure dans les cailloux tout à l'heure, j'y avais également et malencontreusement délaissé ma pandora box.
Avec l'habitude et l'âge de la trimballer sans cesse sur le dos, faut croire qu'on finit par zapper qu'on la possède.

_ Tu ne mérites vraiment pas de faire partie des BK, Largo ! Chiale mon opposant, à l'autre bout.

Ah, tiens ! Il aurait mieux fait de tourner sa langue sept fois dans sa bouche, celui-là. Pour la peine, je rigole. Difficilement, mais ça suffira à lui faire comprendre qu'il a tort.

_ Tu veux parier ? Relancé-je, dès que je me suis remis debout.

Et tada ! Je rentre donc en communion avec ladite armure de Persée Noir. Quelques secondes plus tard, me voilà vêtu comme un vrai guerrier, avec le charisme qui l'accompagne.

Monsieur Cicatrice peut maintenant ravaler son affront. À la rigueur, il n'aura qu'à considérer sa nouvelle main comme une pièce d'armure. Lot de consolation, dira-t-on.
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 3000
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Sep - 9:44
Le coquinou a encore grogné avant de me traiter de tricheur. Pour ma défense, je lui réponds bien sûr que face à son bras armé, je mérite amplement de porter une protection. Et que si on retourne le problème dans l'autre sens, ce serait plutôt lui, le tricheur. M'avoir défié et tabassé la chair comme il a fait, c'est pratiquement un coup à mourir de mes blessures... du moins, si je n'étais juste qu'un mec lambda, sans aucune force ni quelconque résistance.

_ Promis. Cette fois, je vais essayer de ne pas te faire perdre un autre membre, haha !

Comme je m'esclaffe un peu trop fort, il réitère deux ou trois petites menaces de mort dont il a le secret. Ça ne m'atteint pas plus que ça, évidemment. Mais je m'arrête de rire tout de même, car il est grand temps de lui montrer que c'est mal d'abuser de ma gentillesse.
Bah c'est vrai, quoi ! D'accord, d'après lui, je lui aurais guillotiné un bout à l'époque, mais c'est du passé. N'est-ce pas ? Le principal est qu'il soit toujours en vie, boudidiou ! Alors qu'il s'estime heureux, parce que je deviens vraiment gavé de sa mauvaise humeur, à force. Et si ça perdure toujours sur ce chemin-ci, mon sang-froid va s'envoler pour de bon !

En fait, si j'arrive à me retenir d'exploser comme le volcan non loin de nous, c'est parce qu'il ferait visiblement partie de la maison, selon ses dires. Je n'en ai toujours pas plus la preuve, mais tant pis. Pour l'instant, vu qu'il me tape surtout sur le système, je n'ai pas trop la cervelle apte à cogiter plus en profondeur sur son identité.
Sur ce, je vais donc m'en tenir à ce que je sais faire de mieux : baffer du vilain garçon qui en veut à ma peau... et à mes cheveux !

_ Allez ! Zou ! C'est l'heure de te défigurer un peu plus !

Je saute haut dans les airs à la verticale, et je lui tombe dessus, pied en avant.

Le gars m'a vu venir de loin, alors il pare mon coup très facilement, grâce à sa prothèse. Cependant, ça le fait reculer de quelques mètres tout de même. Son dérapage laisse même aussi échapper de la fumée.
Par contre, les mains toujours devant son visage ne lui permettent pas de savoir ce que j'ai prévu d'entreprendre dans la foulée. Alors dès qu'il baisse sa défense pour obtenir une meilleure vue du combat, il est déjà trop tard. Je me suis déjà jeté sur lui et mes poings prennent un malin plaisir à lui bourriner ses tripes ou son pif, non-stop.

Mon opposant ne sait plus... s'opposer. Son corps incontrôlable danse sous mes violentes séries de coups. Parfois, lorsque sa tête se secoue un peu trop violemment, le porc me postillonne dessus. Et que ce soit de la bave ou du sang, beurk, quoi !
À la fin de mon assaut de boxeur, je conclus avec un ultime coup de tête. Résultat, le mec part à la renverse. Néanmoins, avant qu'il ne tombe carrément, j'ai le temps encore de ramener le célèbre Bouclier de la Méduse, via une acrobatie de ma longue chevelure.
La lourde assiette de métal noir trace alors un arc de cercle, de mon dos jusqu'à son crâne. Et bing ! Ça cogne dur et son sang pisse un peu plus dans la nature. Je crois aussi qu'il a essayé d'hurler un truc, mais mon arme de prédilection l'a sérieusement étouffé.. en quelque sorte.

_ La leçon est terminée, je pense... t'es pas d'accord ? Me moqué-je en lui marchant sur le torse, une fois qu'il est HS dans le sol.

Je clipse ensuite mon Bouclier à mon avant-bras et je lui montre la face de la gorgone incrustée dans l'orichalque de l'arme. Sans l'activer, bien entendu. Calmos, on se détend !
avatar
LargoGuerrier des Ombres de Persée
Guerrier des Ombres de Persée

Date d'inscription : 20/10/2009
Nombre de messages : 3000
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Oct - 10:08
_ Tu disais quoi tout à l'heure, déjà ? Que j'étais une blondasse, c'est bien ça ? Qui se vantait d'être le plus fort, je crois aussi, hein ?

Il tremble de douleur et marmonne des mots incompréhensibles. J'ai beau être assez près de lui pourtant, je ne pige rien. Mais peut-être que je lui écrabouille un peu trop la cage thoracique, va savoir.

_ Devine ? Continué-je alors, conversation en solitaire. Tu avais raison. La preuve ? Le pauvre petit faible, c'est toujours celui qui se fait piétiner, de toute façon. T'es pas d'accord avec ça ?

Il a l'air de grogner comme il en a l'habitude, mais sa voix ne porte vraiment pas loin. Du coup, on pourrait croire qu'il a surtout envie de cracher une bile bien dégueulasse.
M'en fous, j'ai mon Bouclier qui me protège. Par contre, s'il le salit, je lui prévois direct un sale quart d'heure.

_ T'as encore du grand chemin à parcourir avant de mériter une Black Cloth, mon pote ! Enfin... si tu survis jusque-là, évidemment.

Puis je fais une mini pause. J'aimerais tant lui offrir un bouquet final. Mais comment procéder ? Sans le tuer de préférence. Non pas que ça me dérangerait, cependant ce serait un coup à me mettre les autres BK sur le dos, pour le peu qu'ils ne partagent pas mes opinions, pfff !

Finalement, l'idée du siècle me vient pile avant que je me décide à zapper complètement. Et si je remaniais une de mes techniques ? Le mec n'est plus à une cicatrice près sur le visage, qui plus est. Ainsi, même sans avoir à le découper, il y a sûrement moyen de finir mon ennemi en beauté.
Sur ce, je le délivre de son entrave et je le chope très vite à la gorge, afin de le soulever. L'andouille tente bien sûr de se débattre, mais c'est peine perdue. Vu son état, ses ébats risibles ne riment à rien. De plus, mon armure me protège toujours, si besoin.

_ Qu'est-ce que tu vas faire ? Réussit-il à jacter lors de son déplacement. Lâche-moi, espèce de...!
_ Chut. Tu le sauras bien assez tôt.

Et soudain, de ma main libre, je lui allonge une vilaine claque cosmique, tout en m'écriant :

_ Medusa Slap !

Voilà pour l'exception. À défaut du "Slash" habituel et tranchant, ma victime aura eu droit à une variante qui consiste simplement à le baffer avec la paume de la main, style maman sur son gamin pas sage.

Sauf qu'en ce qui nous concerne, le sale gosse quitte bientôt carrément le panorama alentour. Je ne sais pas combien de centaines de mètres il s'apprête à parcourir, mais son dossier ne m'intéresse déjà plus.
Je tourne d'ailleurs déjà les talons dans la direction opposée, la seconde suivante. Reste plus qu'à aller me débarbouiller parce que j'ai quand même pris un peu cher. Et ainsi, je serai tout propre pour de nouvelles aventures.

Par contre, ça me donne une autre idée. Si on répandait cette technologie à plus de gens, ils pourraient peut-être tous prétendre posséder un certain pouvoir de destruction, n'est-ce pas ? Mouhahaha !
Mouais bof, à suivre. Il faudrait également trouver des volontaires qui veulent se faire amputer d'une extrémité, je parie.

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Une Nouvelle Main Droite