:: Zone Guerre Sainte :: Amérique du Nord :: Autres LieuxAller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3375
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Jan - 9:53
Suite de Sur les traces de Rome (seconde partie)

[ Sanctuaire – 2016 ]

Avant de partir du Sanctuaire, Ephraem passa beaucoup de temps à faire des recherches sur les autres descendant de Romulus. Il était plutôt facile d'obtenir les informations dont il avait besoin. Le Sanctuaire disposait de beaucoup d'accès aux différentes organisations mondiales et les Saints pouvaient s'en servir pour trouver rapidement ce qu'ils voulaient. Le défaut de ces accès, c'est qu'ils n'étaient pas qu'au Sanctuaire, mais aussi aux autres camps divins, par soucis d'égalité. Trouver les informations sur Romulus étaient facile, remonter les premières générations aussi. Maintenant, il fallait pouvoir trouver toutes les branches de cet arbre généalogique. Se servant d'un second ordinateur pour construire l'arbre, Ephraem pu voir des branches disparaître d'un coup, pendant que d'autres continuaient. L'arbre s'éclaircit quand il ne resta plus que six branches principales. Cinq d'entre elles venaient de se terminer récemment, les derniers membres étant morts dans les dix dernières années, comprenant le conservateur du Caire, décédé il y a quelques jours. Il ne restait donc plus que la branche du Taureau, la branche la plus directe des descendants de Rome. Il imprima la fin de l'arbre, pour y inscrire le nom des dernières villes où avait vécu les descendants. Il inscrit facilement Rome, là où il avait vu le jour et Le Caire, pour le conservateur. Il constata ensuite, que les autres descendants, maintenant disparus, avaient fini leur vie sur un continent différent. Alors que lui même venait d'Europe, le conservateur d'Afrique, les quatre derniers venaient de Tokyo en Asie, de Papeete en Océanie, d'Ottawa en Amérique du Nord et de Lima en Amérique du Sud. Maintenant qu'il avait les destinations, il chercha la ville la plus proche, pour préparer son premier voyage. Après plusieurs recherches, il décida qu'il commencerait par Ottawa, étant la ville la plus proche. Il se prépara aussi mentalement son planning pour les villes suivantes, pour perdre le moins de temps possible.

Après avoir passé deux mois à faire ses recherches, rassembler des affaires et réserver un avion privé, avec l'argent de sa famille, le chevalier se décida enfin à prendre le départ. Comme à son habitude le Taureau prit sa moto, pour se rendre en Italie, à Florence. De là, il laisserait le véhicule dans la demeure familiale, pour ensuite prendre l'avion, qui l'attendrait à l'aéroport. Du Sanctuaire, le chevalier ne prit que son armure, qu'il préférait emmener avec lui, pour ne pas se retrouver sans défense, comme la dernière fois. À Florence, il trouva les affaires qu'il lui manquait, un des ancien homme de son père, l'un des plus fidèle et loyal, s'était occupé de réceptionner tout ce qu'Ephraem avait fait livrer. La voiture était déjà prête à le conduire à l'aéroport, le chevalier ne se laissant pas de repos pour le moment. Le pilote attendait déjà dans l'appareil, quand le Taureau y chargea ses affaires. Le plan de vol était déjà défini depuis un moment, le pilote n'ayant plus qu'à obéir aux ordres de son employeur. Les moyens ne manquant pas dans la famille, le pilote avait eu une belle avance sur son salaire, ainsi qu'une chambre, tout frais payés dans chaque ville où passerait son employeur. Bien sur, Ephraem n'allait pas lui payer un hôtel minable, pendant que lui serait dans un hôtel luxueux. Non, bien au contraire, il lui offrait une belle suite, lui permettant d'être tranquille dans le luxe. L'ancien Pope partait du principe, que s'il voulait avoir le maximum d'un emploi, il devait lui offrir plus que nécessaire. Le pilote ne broncha donc pas, ravi d'avoir un employeur généreux avec lui. Il avait même un goût de vacance sur le bout de la langue, alors qu'il faisait son travail.

[ Ottawa – 2016 ]

Treize heures quinze après le décollage environ, l'avion atterri à Ottawa. Ephraem donna des directives pour faire le plein de l'avion et donna une carte, muni d'un code, pour chacun de ceux étant venu avec lui dans l'appareil. Par mesure de sécurité, il précisa tout de même, que les cartes avaient un plafond, elles leurs permettaient de se payer ce qu'ils voulaient, mais pas en illimité. Le chevalier savait que trop bien, que s'il n'avait pas fait cela, l'argent serait monté à la tête des hommes et leur aurait fait faire n'importe quoi. Avant de partir en investigation dans la ville, le Saint trouvait qu'un peu de repos n'était pas de trop. Le décalage horaire ne l'aiderait pas à réfléchir correctement et lui ferait faire n'importe quoi. Il s'installa donc dans sa chambre d'hôtel, posant ses affaires sur le lit, avant de regarder par la fenêtre. Il reprenait enfin la piste de ses ancêtres, depuis le temps qu'il voulait y retourner. Un sentiment de liberté avait empli son cœur, même si un autre sentiment restait implanté en lui, comme une peur, celle de revenir dans un Sanctuaire en ruine.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3375
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Lun 25 Jan - 21:56
L'ancien grand Pope se leva de bonne heure, il avait beaucoup de chose de prévu dans cette journée, à commencer la visite de la dernière demeure du descendant vivant ici. Le descendant de Romulus vivant à Ottawa, était Evan Collins, habitant à Hazel street, dans le vieux quartier de la ville. Sa maison était modeste, une petite demeure classique de la région. Comme pour les autres habitations des descendants, Ephraem s'était arrangé pour qu'elle lui revienne, avant même que les lieux ne soient vidés. Il sorti de sa poche le petit trousseau contenant cinq clés étiquetées E, C, P, T et J. Il présenta la clé C devant la serrure, l'introduisit et ouvrit la porte. Faisant bien attention à lui, portant sa box dans son dos, le Taureau entra dans la maison. Son premier réflexe fut de regarder si des mécanismes de pièges étaient installés. Ne trouvant rien, il referma la porte derrière lui et commença à faire le tour de bâtisse. L'intérieur était aussi modeste que l'extérieur, visiblement, monsieur Collins était un homme normal. En fouillant un plus dans les affaires de l'homme, le Saint trouva une petite boîte, tout ce qu'il y a de plus normal à première vue. Avant de l'ouvrir, il en examina les contours et fini par la ranger dans sa poche, se disant qu'il pourrait prendre son temps dans la soirée pour l'étudier.

Ne trouvant rien de nouveau, il ressorti de la maison pour interroger le voisine. Il découvrit au près des voisins, qu'Evan était un homme très discret et agréable à vivre. Il avait un poste d'enseignant en histoire au Saint Paul University. C'est avec un grand effroi que tous avez appris son décès, qui fut des plus étrange. Pour en savoir plus sur le décès de l'homme, qui avait trente deux ans au moment de sa mort, Ephraem se rendit à l'université pour interroger le doyen. D'après le voisinage, Collins était mort dans sa salle de cours, avec aucun témoin. Il était donc naturel que le Taureau fasse des recherches là bas. On le conduisit directement dans la salle d'Evan, restait fermé depuis l'incident. D'après le doyen et les techniciens de surface ayant trouvé le corps, l'enseignant était mort dans une salle fermé à clé de l'intérieur sans aucune trace d'effraction au niveau des fenêtres. Les agents de police conclurent tout naturellement à un suicide, même si la méthode était toujours à l'étude. Pour le chevalier d'or en revanche, il s'agissait d'un meurtre, il sentait les traces de cosmos qui était encore présente dans la pièce. S'il les sentait aussi bien, s'était pour une autre raison, celui qui avait tué le descendant de Romulus, était revenu plusieurs fois ici. Ephraem demanda à être seul, pour chercher ce que l'individu voulait.

Le tour de la pièce était rapide à faire, le seul endroit vraiment intéressant étant le bureau de l'enseignant. Mais comme il était évidant que le tueur aurait déjà fouillé cette partie, Ephraem ne s'y occupa pas de suite. Finalement, après plusieurs heures infructueuses, il s'installa au bureau pour contempler la salle. C'est à ce moment là, que le Taureau vit une petite encoche sur le bois du meuble. Visiblement, le meuble cachait un secret, que l'assassin aurait voulu percer, comme l'indiquait la concentration massive sur le bois. Cette concentration donnait l'effet d'attaque à répétition, qui pourtant n'avait pas endommagé le bureau. Les chances pour que l'encoche est un rapport avec le mécanisme d'ouverture était grand et avait surement échappé à la brute qui voulait s'emparer du secret. Il devait bien y avoir une clé à glisser à cet endroit, se disait Ephraem. Peut-être que, s'il avait vraiment eu beaucoup de chance. Le Saint sorti alors la boîte qu'il avait rangé dans sa poche plus tôt et l'ouvrit délicatement. À l'intérieur se trouvait un morceau de bois, semblable à celui du bureau et de même dimensions que l'encoche. Quand le Taureau inséra le morceau dans le bureau, sa tête tourna soudainement, avant qu'il ne perde connaissance.

Une scène étrange se dessina devant le jeune homme. Il était comme un esprit, flottant dans la salle du grand Pope, voyant tout ce qui s'y passait, entendant toutes les paroles. Devant lui se jouait le spectacle le plus horrible qu'il n'avait jamais vu. Il se voyait lui même, en tenue complète de grand Pope, assis sur le trône d'or de la grande salle. Entre ses mains se trouvait deux aiguilles à tricoter et une pelote de laine sur ses genoux. Quelle horreur pour ses yeux, que de se voir soi même dans une situation aussi écœurante. Pour couronner le tout, il avait devant lui quatre bambins aux couleurs des armures d'or. Sans savoir comment, Ephraem reconnu les chevaliers du Bélier, de la Vierge, de la Balance et des Poissons. Alors que les gamins de la Balance et de la Vierge étaient en train de se disputer pour une broutille, celui des Poissons était gentillement en train de faire d'horribles tresses à celui du Bélier. Le pire était surement, que le Pope approuvait pleinement ce qui se déroulait sous ses yeux. L'esprit se révolta brusquement, voulant sortir de se cauchemar plus qu'affreux. L'illusion se craquela alors, avant de se troubler et de laisser place à un homme d'une trentaine d'année.

- Je suis Evan Collins, descendant de Romulus. Si vous avez réussi à arriver jusqu'à ce message, c'est que vous êtes vous même un descendant. Ce message ne pouvant se transmettre qu'après ma mort, j'en déduis que je ne suis plus de ce monde et peux vous fournir un indice crucial pour votre destiné. Vous trouverez le fragment convoité dans un lieu ampli de savoir, ici même à Ottawa. Si vous ne trouvez toujours pas, vous n'avez qu'à suivre l'évolution de l'humanité.

La nouvelle illusion disparut alors, pour laisser place à la salle de cours. Le Taureau se redressa, le soir étant déjà tombé, pour se rediriger vers l'hôtel. Il entamerait de nouvelles recherches le lendemain, préférant se reposer après l'horrible vision qu'il venait d'avoir.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3375
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Fév - 22:16
Sa box dans le dos, les clefs dans la poche de son blouson de cuir, Ephraem avançait d'un pas tranquille vers l'hôtel. Il avait ressentit depuis un moment l'homme qui le suivait, se cachant plutôt mal pour un supposé assassin. Au détour d'une ruelle sombre et calme, le Taureau s'arrêta pour surprendre l'espion. L'homme ne fut pas surpris de se retrouver piégé ainsi, face au chevalier, il avait même l'air de s'amuser. Une sacoche lui tomba alors dans les mains, refermant surement un bon paquet de billet. L'ancien Grand Pope leva alors la tête, pour voir une ombre sur le toit, un homme ou une femme de grande taille, son cosmos s'éveillait lentement, montrant une puissance digne d'un chevalier d'or.

- Tu m'as devancé deux fois déjà, dit une forte voix, mais qui était celle d'une femme. Tu as réussi à passer avant à Rome, puis au Caire. J'ai cru prendre de l'avance sur toi à Ottawa, mais tu es arrivé plus vite que je ne le pensai...

La femme se laissa tomber du toit, faisant fuir l'homme et trembler le sol, quand ses pieds rencontrèrent les dalles sombres. Son long manteau de cuir noir fouettait l'air comme une cape, ses larges pieds chaussés de bottes cloutées martelait le sol, ses mains puissantes vêtues de gants également cloutés passèrent sous ses bras, prenant ainsi la pose des anciens chevaliers d'or du Taureau. En voyant la posture, le chevalier se mit aux aguets, se préparant à subir un assaut à tous moment.

- Je me demande bien comment tu as fait pour avoir une armure d'or... les descendants de Romulus ne sont pas connu pour leur allégeance pour Athéna, plutôt pour Arès...

La femme s'avança d'un pas, faisant reculer le chevalier d'un. La prudence était de mise après ce qu'il avait vécu en Égypte.

- J'ai moi même préféré choisir le camp du vainqueur, celui d'Arès vois tu... même s'il n'est plus là pour le moment, il reviendra un jour pour réduire le monde en esclavage, comme le grand conquérant qu'il est. En attendant, je vais récupérer l'héritage de Romulus pour lui, pour lui prouver que son armée n'a pas disparu.

Une lueur sombre et violente entoura alors la femme, faisant disparaître ses vêtements actuels, pour la recouvrir d'une armure rouge sang.

- Je n'ai pas l'intention de t'expliquer comment fonctionne le principe, je perdrai du temps pour t'exécuter.

Les bras de la jeune femme se décroisèrent soudainement, libérant une puissante vague d'énergie qui fit s'écrouler les immeubles sur le Taureau, le faisant disparaître dans un amas de décombres et de poussière.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3375
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Fév - 0:54
Un éclat d'or transperça l'épais rideau de poussière, les gravas partirent en fragments si fins, qu'il ne resta plus aucune trace des décombres quand le chevalier d'or fut visible. Ephraem était maintenant vêtu de son armure, le casque sous le bras, les cheveux et la cape flottant avec le cosmos déployait par le Saint. Même si l'envie de charger la femme était grand, le Taureau ne le fit pas, préférant avancer doucement vers elle, le regard sombre, avec un soupçon d'amusement sur les lèvres.

- Il n'y a pas d'autre descendant de Romulus. J'en déduis donc que tu veux juste récupérer les clefs, pour je ne sais quelle raison, afin de faire plaisir à Arès, car... Romulus est l'un de ses enfants. Bien... amusons nous donc un peu...

Ephraem chargea alors, utilisant la gravité pour accélérer encore plus son mouvement. Son poing aurait du rencontrer l'estomac de la Berserker, mais elle avait réussi à esquiver son coup, sans problème. La femme voulu frapper à son tour, loupant également son coup, alors qu'elle pensait avoir l'avantage. Les échanges continuèrent pendant un temps, chacun esquivant les attaques de l'autre. Les deux combattants avaient la même vitesse, la même force et le même instinct. S'il n'avait pas eu Gareth comme maître, le Saint aurait pensé à une illusion, créé pour le tromper entièrement. Mais aucune illusion n'aurait pu être aussi réaliste, à moins d'être un expert. Hors là, il était sur qu'il n'y avait aucun expert derrière cette femme, juste une guerrière de chair, d'os et de sang, prête à tous pour obtenir ce qu'elle voulait.

- Intéressant, tu n'es pas mauvais pour un Saint...

- Je pourrai dire la même chose de toi... pour une Berserker...

Les deux cosmos s'élevèrent de nouveau, chacun se préparant à une attaque cosmique. Ils allaient tous deux lancer l'assaut, quand une sirène les stoppa net, le vacarme du combat ayant apeuré les voisins.

- Tu as de la chance DIVINATUS Ephraem, je ne vais pas te tuer aujourd'hui, mais sache que moi, FERRI Luciana, te retrouverai prochainement, quand tu ne t'y attendras pas. Et cette fois, personne n'arrêtera le combat.

D'un bond gracieux en arrière, la guerrière disparu dans l'ombre. Ephraem aurait pu la rattraper, si la police n'était pas déjà autour de lui, armes au poing et lui hurlant de mettre ses mains en l'air, avant qu'ils ne comprennent qu'il s'agisse d'un chevalier d'or. Une fois le malentendu passé, le Taureau retira son armure pour reprendre sa tenue civile. Il pourrait enfin rentrer à l'hôtel sans problème, du moins il espérait pouvoir se reposer un peu.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3375
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Fév - 16:50
À son arrivée à l'hôtel, Ephraem déposa ses affaires en hâte, laissant la box à côté du lit, avant de s'effondrer sur celui ci. Dans quel pétrin s'était-il mis encore, pourquoi une Berserker cherchait elle aussi les clefs ? Juste parce que Romulus était un descendant d'Arès ? Quelle idée stupide de chasser un trésor juste pour cette raison. Enfin, celle du Taureau n'était pas mieux, il ne s'agissait que d'un héritage familial et d'une grande source de distraction et d'amusement, qui lui permettait d'avoir une excuse pour s'éclaircir les idées. Plusieurs millier de kilomètres le séparait du Sanctuaire et pourtant le Saint pensait encore à ses compagnons restés sur place. Il savait dans quoi il les avait laissé, mais comme un égoïste, il préféra fuir ses responsabilités. Bien sur, il avait laissé de quoi le contacter à Vargas, au cas où celui ci avait besoin d'aide, mais au fond de lui, il espérait pouvoir rentrer au Sanctuaire, en simple chevalier, pas en Grand Pope.

Après une petite nuit de sommeil, le chevalier commença des recherches sur internet, il devait à la fois résoudre l'énigme du descendant et trouver des informations sur la Berserker. L'énigme ne fut pas un long casse tête, les indices étaient plutôt clairs. Il chercha d'abord les lieux emplis de savoir, triant pour ne sélectionner que les écoles et les musées. Une fois ce premier tri fait, Ephraem compta onze musées et dix-neuf écoles. S'il devait visiter chacun de ces bâtiments, le chevalier en aurait pour un moment. Il s'intéressa donc au second indice, qui lui fit éliminer immédiatement toutes les écoles. Il élimina ensuite une grosse partie des musées, pour ne garder que les musées de la guerre, de l'histoire et de la nature. Même si celui de la nature était intéressant, le Saint trouva le thème beaucoup trop large pour l'indice. Il se pencha ensuite sur le musée de la guerre, qu'il élimina finalement, le sujet étant trop restreint et avec beaucoup trop de chance de croiser la demi cervelle de Berserker.

Maintenant qu'il avait décidé qu'il se rendrait au musée de l'histoire, il pourrait faire ses recherches sur Luciana. La recherche lui prit toute la journée, tout ça pour ne rien trouver. Aucune FERRI Luciana n'était inscrit dans les registres. Par conscience professionnelle, le Taureau laissa un message à Vargas, lui demandant d'agrandir le réseau d'information du Sanctuaire. Les Saints avaient besoin de plus d'ouverture sur le monde, s'ils voulaient prospérer. Si le chevalier d'argent faisait bien son boulot en temps que ''bras droit du Grand Pope'', Ephraem devrait pouvoir avoir les informations dans quelques mois. Le délai était long, mais il ne fallait pas en demander trop aux simples mortels. Puisqu'il n'avait plus rien à faire et que la nuit était déjà tombé, le chevalier d'or retourna sur le lit, ses pensées se dispersant entre le Sanctuaire et sa quête. Le lendemain, il devrait chercher les indices dans le musée et récupérer le fragment, avant que la brute ne revienne.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3375
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Ven 18 Mar - 17:02
Le chevalier rassembla ses affaires, se préparant à aller au musée. Son sommeil avait été agité, des visions étranges lui revenant en tête, l'illusion qu'il avait subit à l'académie ne cessait de le perturber. Pourquoi une telle image, comme s'il allait toléré un tel comportement de la part des autres chevaliers et de lui même. Après avoir enfilé des vêtements assez chics, qu'il ne portait que rarement, n'aimant pas être ainsi, Ephraem mit la box dans son dos et sorti de la chambre.

Une fois au musée, le Saint vit les regards tournés, pas étonnant quand on avait une énorme boîte en or massif dans le dos.

- Vous regardez quoi, ce n'est pas moi l'attraction du musée...

Le Taureau demanda à l'accueil la direction du bureau du directeur. Celui ci n'avait pas vraiment le choix que d'accepter qu'un chevalier vienne le voir. Après avoir fait rentrer l'italien dans la pièce et l'inviter à s'asseoir, le directeur se racla un peu la gorge.

- Alors euh... que puis je faire pour vous ?

- Voyez vous, je sais de source sur, qu'un membre de ma famille, ressèment décédé a laissé un objet important dans votre musée. Je suis donc venu le récupérer, avant que des personnes mal intentionnées ne s'en empare.

Le directeur regarda le jeune homme un peu gêné, avant de lui dire.

- Je ne sais pas ce que cette personne a laissé, mais s'il en a fait don au musée, je ne peux vous céder cette objet.

Ephraem ne changea pas de ton, restant courtois.

- L'objet en question est surement de petite taille, avec ou sans gravure, je ne sais pas encore. Pour vous, il ne s'agirait surement que d'un morceau d'acier finement travaillé datant d'environ 700 ans avant Jésus-Christ et extrêmement bien conservé. Il y a des chances que cet objet ne soit même pas dans vos vitrines, qu'il se trouve caché au plus profond du musée, dans une pièce dont vous ignoreriez l'existence.

L'homme se cramponna à son fauteuil, ne comprenant pas de quoi le chevalier pouvait lui parler.

- Si vous voulez bien, je voudrai pouvoir fouiller le musée moi même, après sa fermeture. Si une pièce cachée s'y trouve, je vous l'indiquerais le lendemain, pour vous permettre dans faire ce que vous voudrez, ainsi que tout ce qui pourrait s'y trouver, ne faisant pas parti de ce que je recherche.

- C'est que... puis je vraiment vous faire confiance comme ça ?

- Je suis Ephraem, chevalier d'or du Taureau et ancien Grand Pope du Sanctuaire, si je devais vous trahir, je trahirai mon ordre entier. En plus, j'aurai besoin que vous me fournissiez un guide, quelqu'un de confiance, qui sera capable de tenir sa langue.

Le directeur regarda alors son bureau, cherchant quelque chose qui n'existait pas.

- D'accord, j'espère vraiment que vous tomberez sur une pièce secrète alors, ça ferait une attraction supplémentaire pour notre musée. Je vous laisse vous installer dans mon bureau pour la journée, vous laisse mon ordinateur et vous ferez venir la personne en qui j'ai le plus confiance pour ce soir.

Ephraem serra la main de l'homme en signe d'accord. Il profita du bureau du directeur pour chercher tous les plans anciens et nouveaux du musée. Une fois le directeur parti, les portes du musée fermées, le chevalier n'avait plus qu'à attendre son guide. Le guide ne tarda pas, frappant à la porte du bureau.
avatar
PNJ Hadès

Date d'inscription : 30/03/2006
Nombre de messages : 343

Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Mar - 2:37
Un homme à la peau dorée et aux yeux légèrement en amande noirs comme la nuit entre timidement dans le bureau en passant la main dans ses longs cheveux noirs. Malgré son apparence trompeuse, il n’est pas asiatique : toute sa famille vient d’une réserve autochtone de Maniwaki et c’est sa minorité ethnique qui lui a permis de se trouver du travail au Musée. En voyant le Taureau, il s’empresse d’entrer et de le saluer de la tête avant de lui tendre la main, soucieux de faire bonne impression.

-Monsieur Ephraem? On m’a demandé de vous guider pendant votre visite. Si vous voulez bien me suivre…

Bien qu’il ne soit pas le plus expérimenté des guides, le jeune employé avait le souci de plaire et était encore trop timide pour approcher les visiteurs de façon plus proactive, au grand dam de ses patrons. Ça ne l’empêchait pas de connaître le Musée comme le fond de sa poche encore mieux que bien des guides, parce qu’il y avait passé bien plus de temps. Selon le directeur, il était le candidat parfait pour la demande particulière du Saint, mais aussi pour une autre raison. En attendant une réponse, il fixe avec attention les lèvres du chevalier, ne le regardant jamais dans les yeux sauf pour lui parler.

-Les lumières resteront allumés pendant quelques heures, pendant que les concierges nettoient, mais quand elles seront fermées il faudra partir. Le patron a dit que vous pourrez revenir autant de fois que vous voudrez si c’est nécessaire. Et si vous avez quelque chose à me demander, il faudra bien me prévenir avant, car je pourrais ne pas vous entendre.

Il hoche la tête d’un air entendu en appuyant le bout de son doigt contre son oreille. D’un signe de la main, il invite le visiteur à le suivre et le ramène à l’entrée du musée. Rendus près de la porte principale, entourée d’une large baie vitrée, il lui explique que l’escalier roulant tout près d’eux descend au premier étage où se situent la Grande Galerie, la Salle des Premiers Peuples et le Musée de la Poste. Plus loin au deuxième étage où ils se trouvaient, passé le bureau de poste, ils pourraient explorer le Musée des Enfants, l’exposition temporaire portant sur les Vikings et le deuxième escalier, celui-là montant vers le troisième étage abritant la Salle de l’Histoire Canadienne, malheureusement en rénovation. Cependant, le guide lui assure qu’il pourrait aller y jeter un coup d’œil dans certaines sections déjà terminée. Sautillant d’un pied à l’autre, le garçon attend la décision d’Ephraem pour le conduire à l’endroit désiré.

[HRP: Tu as maintenant rencontré ton guide et est prêt à commencer l'aventure! Voici comment ça va se passer:

À chaque tour, tu devras choisir quelle partie tu veux explorer, en t'enfonçant un peu plus profondément chaque fois dans le musée. Si tu te trompes d'endroit et ne trouve pas la clé, tu auras toujours l'option de choisir une nouvelle cachette dans la même zone ou de reculer et de choisir une nouvelle zone à fouiller et donc une nouvelle cachette... si tu as le temps. Car en effet, si tu prends trop de temps, les lumières se fermeront et tu seras obligé de partir pour revenir le lendemain et recommencer à partir de la porte d'entrée. À toi de t'organiser pour bien gérer tes déplacements. Ne t'inquiètes pas, la clé ne changera jamais de cachette, inutile donc de fouiller deux fois la même cachette.

Voici tes choix pour ce tour:

1. Premier étage
2.Deuxième étage

Bonne chance!]
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3375
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Mai - 1:44
Ephraem ouvrit la porte, laissant place à un jeune homme que le chevalier qualifierait d'amérindien. Sa façon de parler et de bouger les mains ne laissait aucun doute sur le fait qu'il était mal entendant. Le Saint serra la main du guide, ne voulant pas se montrer brutale avec lui. Le guide lui expliqua rapidement les ordres qu'il avait reçu, avant de conduire le chevalier à l'entrée du musée. Ayant emporté sa box avant de quitter la pièce, le Taureau prit le temps de l'enfiler avant de prendre sa décision. Il y avait beaucoup de chose à voir dans le musée, si le chevalier se débrouillait bien, il devrait pouvoir faire le tour complet en deux voir trois soirs.

Le Saint devait donc faire son premier choix, il ne voulait pas perdre de temps en marche inutile et préféra donc choisir le premier étage. Il avait regardé le plan dans l'après midi et trouvait qu'une zone en particulier serait plus intéressante. Il posa donc sa main sur l'épaule du garçon et le regarda droit dans les yeux.

- Bon... d'abord, je ne suis pas vraiment d'accord avec la méthode de ton patron, il m'a un peu déçu sur ce coup, mais je vais faire avec... j'aimerai que tu me conduises dans la zone des premiers peuples de la côte Nord-Ouest, ça me semble un bon début.

Le chevalier suivi ensuite le garçon en silence, regardant un peu partout pour y trouver des indices. Tout en regardant partout, le Saint s'attendait à trouver la femme qui l'avait attaqué. Il espérait ne pas à avoir à l'affronter dans le musée, ça serait bien dommage de détruire un si bel endroit.

Quand il arriva enfin à destination, le Taureau regarda partout, cherchant le moindre objet suspect. Il y avait des outils, des tenues et des coiffes de chef, le tout encadrés d'œuvres d'art de l'époque. S'il était venu en simple touriste, le chevalier serait resté plus longtemps, mais il n'avait pas de temps à perdre. Il savait que le fragment était dans ce musée, il en était sur et certains, il ne restait plus qu'à le trouver maintenant.
avatar
PNJ Hadès

Date d'inscription : 30/03/2006
Nombre de messages : 343

Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Mai - 1:34
Le choix avait été fait, le jeune employé hocha rapidement la tête.

-Veuillez me suivre.

La salle des Premiers Peuples était un endroit des plus impressionnants, la plus grande exposition permanente du Musée vu les rénovations dans la Salle de l’Histoire Canadienne. Dès son entrée, le jeune guide pointa le plancher du doigt pour qu’Ephraem puisse remarquer qu’il était vitré, et que sous le verre se trouvait d’autres objets appartenant au musée, encastré dans le verre comme s’il avait été de la glace… Un peu plus loin, ils débouchèrent sur la vaste salle d’exposition comprenant des « costumes » posés sur des mannequins de cire et des outils anciens protégés par des blocs de verre. Mais le plus impressionnant restait l’immense morse en plâtre accroché au plafond. En contournant une des représentations des habitations des Premiers Peuples, un autre couloir pouvait être aperçu. Des voix en provenaient.

-Ils n’ont pas encore éteint le film… ils passent beaucoup de documentaires ici.

[HRP: Voici tes choix pour ce tour. Tu ne peux chercher qu'une cachette par tour et elle doit figurer dans les choix (donc tu ne peux pas chercher la maison ou fouiller les mannequins.)

1. Le plancher de verre
2. Le morse
3. La salle de film


Bonne chance!]
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3375
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Juin - 21:22
Une voix se faisait entendre dans le fond, une voix humaine légèrement déformée. Le guide lui expliqua qu'il y avait des documentaires dans la salle voisine. Le projecteur n'ayant pas était éteint, on pouvait encore entendre l'un d'eux faire sa boucle d'image et d'histoire. En se dirigeant dans cette direction, le chevalier pu voir un morse empaillé et un planché de verre. Il se promis de venir les voir plus tard, se demandant qu'elle genre de film pouvait passer. Il passa donc dans le couloir, afin de se rendre de la pièce voisine et enquêter de se coin en premier.

[hrp: Super court, je sais :/ mais je trouve rien comme description des éléments... le musée n'est pas assez détaillé sur le net Razz]
avatar
PNJ Hadès

Date d'inscription : 30/03/2006
Nombre de messages : 343

Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Aoû - 3:51
Bien qu'il inspecta bien chaque siège, chaque recoin obscur de la salle et allant même jusqu'à vérifier l'arrière de l'écran, le chevalier ne trouva rien dans la salle de film. Le jeune guide préféra le laisser effectuer les recherches seul et resta près de l'entrée sans s'interposer. Quand Ephraem fut prêt à passer à autre chose, le jeune homme attendit patiemment ses prochaines directives, les mains dans les poches de son uniforme.

[HRP: La clé n'est pas là. Tu as deux options:

-Chercher une autre cachette dans cette partie
-Poursuivre les recherches sur une autre partie de l'étage (soit la Grande Galerie ou le Musée de la Poste)]
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3375
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Aoû - 18:56
Le chevalier fouilla la salle de fond en comble, cherchant le moindre indice. Il passa dans chacune des rangées, regarda sous chacun des sièges, chercha même des zones qui pourraient montrer un emplacement de trappe sur le sol. Mais rien, la pièce ne contenait rien d'utile pour le Saint, même le film passant en boucle ne l'intéressait pas. Il se redressa pour faire face à son guide.

- Rien ici, on devrait retourner voir dans l'autre salle.

En retournant dans l'autre pièce, Ephraem se tourna vers le guide.

- Je vais inspecter le planché de verre, il y a tellement d'objets qu'il pourrait bien y avoir celui que je cherche. Pendant ce temps là, lui dit-il en posant une main sur son épaule, si tu pouvais regarder du côté du morse pour y chercher quelque chose que tu pourrais trouver... disons inhabituel. Ça me serait bien utile.

Sans attendre de réponse, le bovin se retourna vivement pour contempler minutieusement son nouveau sujet de recherche. Le planché était empli d'objets diverses et variés. La taille était différente pour chacun d'eux et la luminosité faible, obligeant parfois le Saint à se baisser plus encore pour distinguer une pièce. Soudain, le regard du chevalier fut attiré par quelque chose. Il se releva brutalement pour se diriger vers l'objet qui l'intriguait, avant de se relever.

- Non, ce n'est pas ça du tout... quelle chasse ennuyeuse, j'en regretterai presque le sphinx du Caire...

Retournant à ses recherches, Ephraem interpela le guide.

- Toujours rien de ton côté ?

Vraisemblablement, le chevalier avait oublié que son interlocuteur était sourd.
avatar
PNJ Hadès

Date d'inscription : 30/03/2006
Nombre de messages : 343

Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Aoû - 23:08
Ossements, objets de bois, de pierres, bijoux, plusieurs objets de toutes sortes emprisonnés dans le verre illuminé de bleu, comme pour donner l'impression que tout se trouvait sous la glace. Mais aucune trace d'une clé, ou d'aucun morceau pouvant lui ressemblant. De son côté, le jeune employé observait le morse géant d'un air dubitatif, les bras croisés, incertain de ce qu'il devait vraiment chercher. Pas qu'il avait envie de faire les recherches à la place de quelqu'un d'autre. Perdu dans ses pensées, il finit donc par attendre que le chevalier le rejoigne pour pouvoir poursuivre son travail.

[HRP: Tu me remercieras plus tard.

La clé n'est pas là. Tu as donc deux options:

-Chercher une autre cachette dans cette partie
-Chercher dans une autre partie.]
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3375
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Aoû - 16:47
Le planché ne contenait que des babioles inutiles pour le Saint. Les lames de verres protégeaient des objets de valeur certes, mais qui n'en avaient aucune pour Ephraem. L'objet qu'il recherchait était un mystère pour lui même. Il ne savait pas s'il trouverait un nouvel indice ou un fragment explicite de la clef. Il pourrait tout aussi bien s'agir d'un morceau de métal quelconque, qui se rendrait vraiment utile qu'une fois assemblé aux autres parties. Ne trouvant pas son bonheur parmi ces trésors éclairés de bleu, le mafieux se redressa pour faire de nouveau face au guide. Visiblement il n'avait pas vraiment cherché, voir pas du tout.

- Tu n'es pas très utile, sauf en tant que guide...

Le Saint se dirigea donc vers le morse, suspendu au plafond. Il chercha un moyen de l'atteindre facilement. Ou du moins une zone où il pourrait s'y agripper sans problème. Il prit bien soin de regarder le guide dans les yeux, se rappelant qu'il était sourd, et donc qu'il ne l'avait pas entendu un peu plus tôt.

- Je vais voir cette bête de plus près, prévient moi s'il y a du mouvement suspect ou si on doit partir.

Ephraem déposa la box au sol, sachant que personne ici ne pourrait lui prendre de toute façon. Manipulant la gravité, il sauta vers le morse, s'agrippa à une poutre juste au dessus de l'animal et ramena ses pieds jusqu'à ses mains. Changeant les encrages de gravité, pour ainsi avoir ses pieds collés au plafond comme s'il était sur le sol plat de la terre. Il marcha ainsi autour du morse, cherchant un objet quelconque qui ne devrait pas être ici. Il inspecta le dos de l'animal, ses longues défenses et sa gueule.
avatar
PNJ Hadès

Date d'inscription : 30/03/2006
Nombre de messages : 343

Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Aoû - 21:13
La sculpture de plâtre grandeur nature paraît parfaitement normale: pour un objet aussi difficile à entretenir, il est même en parfait état. Mais aucune trace de la clé, ou de quoi que ce soit d'autre. Le guide continua de monter la garde en attendant le retour du chevalier, jetant un coup d'oeil distrait autour d'eux. Il se faisait tard et il avait déjà hâte de passer à autre chose.

-Je ne crois pas que votre artefact pourrait se trouver ailleurs. Sinon, nous l'aurions trouvé. Peut-être qu'il se trouve ailleurs?

[HRP: La clé n'est pas là. Aillant cherché toutes les cachettes de cette partie, tu peux quitter l'endroit pour poursuivre les recherches ailleurs. Le post plus haut les énumère tous.]
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3375
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Aoû - 12:04
Le Saint fit le tour complet de la sculpture de plâtre. Il se demanda comment faisait le musée pour entretenir l'animal aussi bien. En revanche, aucune trace d'objet quelconque, ni même du moindre indice. N'ayant rien trouvé, il se déplaça un peu plus loin, avant de se réimposer une gravité normale. Le Taureau se laissa tomber au sol, tournoyant légèrement dans les airs afin de retomber sur ses pieds. Il tendit ensuite sa main vers sa box, qui vint immédiatement à lui, avant de la remettre dans son dos. Il attendit que le guide lui fasse face, avant de parler.

- Rien ici non plus, on peut donc continuer ailleurs... la grande galerie est vaste, mais me semble un second choix approprié.

Le jeune homme laissant ensuite le garçon passer devant lui, le guidant ainsi vers la galerie. Même s'il ne ressentait toujours aucun danger, Ephraem préféra rester sur ses gardes. Il savait très bien que l'adversaire pouvait sortir à tout moment.

Une fois dans la grande galerie, le chevalier observa les différentes zones qu'il pourrait examiner. La galerie était emplie de colonne, qu'il pourrait toute examiner, perdant surement un temps précieux. Au loin, il vit un étrange bateau blanc, qu'il fouillerait probablement, un grand disque de bronze ou de cuivre se trouvait accroché à un mur. En levant les yeux, il pu également voir une peinture, mélange de couleur, se séparant en quatre zones distinctes. Se préparant de nouveau à de longue recherche, il posa d'avance sa box, non loin du guide.

- Par quoi vais-je bien pouvoir commencer...
avatar
PNJ Hadès

Date d'inscription : 30/03/2006
Nombre de messages : 343

Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Aoû - 1:36
En les observant de plus près, les grandes colonnes représentant des totems comportaient plusieurs cavités capables de contenir de petits objets. Les motifs ancestraux se reflétaient sur le plancher de l'étage, et comme des gardiens ils délimitaient l'entrée de la Grande Galerie. Loin d'être aussi spacieuse que la Salle des Premiers Peuples, elle abrite des objets tout aussi impressionnant: tout à gauche, là où les visiteurs peuvent entrer sans passer par les totems, se trouve une grande pirogue installé sur une plateforme de bois. Comme toutes les pièces de la Galerie, il est possible de s'en approcher et d'y toucher. Ce qui est le plus protégé, ce sont les répliques d'habits et de costumes de cérémonies, derrière leur épaisse vitrine. Pas la cachette la plus subtile, mais sans aucun doute la plus difficile à atteindre.

[HRP : Voici tes choix de recherche pour ce tour:

-Les totems
-La pirogue
-Les habits

Les règles sont les mêmes. Bonne chance!]
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3375
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Aoû - 22:34
Spoiler:
 


- Ce Evan Collins était vachement retord... je ne sais pas comment il a pensé à cacher le fragment ici, mais si je ne le trouve pas, personne ne le trouvera.

Le chevalier se rappela le combat qu'il avait fait la veille contre la Berserker. S'il ne se dépêchait pas, c'est cette crapule qui raserait tout le musée pour avoir le fragment. Pour commencer, le Saint fit comme pour la salle d'avant, utilisant la gravité pour monter jusqu'à la fresque et marcher sur le plafond. Les quatre zones de cette peinture rappelaient d'abord les saisons, les couleurs n'étant pas forcement dans l'ordre qu'elle devrait être pour un tel ouvrage. Chaque zone contenait des formes étranges, telles des flammes dansantes et changeant de couleurs. Mis à part la fresque elle même, il ne trouva rien, aucune alcôve pouvant cacher quelque chose, ni aucun mécanisme. Il redescendit aussi vite qu'il était monté et fit son rapport au garçon.

- Rien là haut, même pas de quoi attiser ma curiosité... trop moderne à mon goût.

Au cas où, il regarda autour du disque de bronze, lisant « Le Corbeau apportant la lumière au monde ». Aucun mécanisme ne s'y trouvait, ni même de corbeau en faite. Le Taureau ne comprenait vraiment pas l'art moderne, devant chercher un animal n'existant que dans le nom de l'œuvre.

- Rien non plus part ici... continuons à chercher...

Même s'il utilisait le pluriel, il savait qu'il chercherait seul. Ephraem parlant à haute voix, plus pour se distraire qu'autre chose. Il se décida enfin à aller chercher autour des colonnes, qui étaient en réalité des totems. En arrivant devant le premier, le Saint se dit qu'il aurait du commencer par là dès le début en entrant dans la zone. Ces grandes colonnes sculptées étaient de vrai trésor d'architecture, un vestige d'une civilisation proche, mais que l'homme oubli peu à peu.

Spoiler:
 
avatar
PNJ Hadès

Date d'inscription : 30/03/2006
Nombre de messages : 343

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Sep - 0:26
Les visages grotesques et absurdes des totems de bois avaient la mauvaise habitude d'éloigner les jeunes enfants; les plus vieux avaient plutôt tenté trop souvent de faire des différentes cavités un endroit pour se cacher. Mais pour la majorité, ils n'étaient que décoration, un simple embellissement à une exposition dans un musée. Le jeune guide, quant à lui, les observait de loin avec un discret sourire sur le visage, admirant toujours la fidélité de la reproduction et la majesté des créatures de bois avec lesquelles il avait passé une bonne partie de son enfance.

Mais il n'y avait aucune clé. Rien. Ou... presque? En tâtant les parois d'un des trous les plus profonds, le chevalier pourrait sentir une gravure très légère faite à même le bois. Un simple graffiti n'aillant pas encore été découvert par les concierges? Pas sûr... qui aurait tenté de graver une pyramide?

[HRP: La clé n'est pas là, mais tu as découvert un potentiel indice pouvant te mener à sa location. Tu as donc deux options:

-Chercher une nouvelle cachette dans cette partie
-Poursuivre les recherches dans une autre partie]
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3375
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Sep - 12:41

La recherche ne donnait rien, le jour allait vraisemblablement bientôt se lever, mais le Saint n'avait pas envie de repartir bredouille. Il examina les totems, grandes sculptures de bois aux formes étranges. Ephraem passa ses doigts sur le bois, visiblement bien entretenu par le musée. Les mâts étaient fixés profondément sous la surface. Visiblement, ils avaient été installés avant de couler la nappe servant de sol. Comme souvent, on pouvait voir que les totems avaient été sculptés dans un seul bloc, les formes étant certes un peu étrange, mais on ne pouvait qu'admirer un tel travail. Il se tourna un peu vers le guide, avant de lui dire:

- Tu crois qu'ils recommençaient tout s'ils se loupaient ? Car si c'était le cas, ça devait être chiant s'ils arrivaient sur la fin... un peu comme faire une erreur sur la fin d'une page à la machine à écrire.

Sur ce trait d'humour inintéressant, le Taureau repris ses recherches. Chaque alcôves y passa, sans le moindre succès. Il allait abandonner pour ce secteur, quand il tomba sur une marque étrange, comme un graffiti. Hors, dans un musée comme celui ci, aucun graffiti ne devrait être toléré, encore moins sur des œuvres d'arts. Le chevalier examina de plus prêt la marque, un triangle qu'on remarquait à peine et qui montrait plus que ça. S'il était toujours ici, c'est qu'il devait s'agir d'un indice.

- Bon bon bon... si cette marque vient bien d'Evan, ça ferait deux indices venant de lui. D'abord le musée, maintenant un triangle...

Ephraem tourna en rond un long moment, cherchant le rapport entre les deux. Il se rappela alors d'un élément sur la carte, qu'il déplia aussitôt.

- Mais bien sur, ce n'est pas un triangle, c'est une pyramide. Il me désigne la pyramide qu'on trouve dans le musée des Enfants au deuxième étage.

Ephraem fit signe au guide et lui montra la pyramide sur la carte.

- C'est là qu'on va, c'est là bas que je trouverai ce que je cherche.

Sans plus attendre, le chevalier se lança dans une course rapide. Il prit les escaliers le menant au second étage du musée, laissant un peu à la traine le guide, avant de prendre la direction du musée des enfants. Il se sentait plus proche du but, espérant qu'il ne s'agisse pas d'une fausse piste.
Spoiler:
 
avatar
PNJ Hadès

Date d'inscription : 30/03/2006
Nombre de messages : 343

Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Sep - 21:29
À la question du Chevalier, le jeune guide se contenta de hausser les épaules. Vu tous les plans et l'organisation qu'il avait dû y avoir avant la construction même, les erreurs avaient sans doute été faite sur papier. Mais il préféra ne rien répondre alors que le Taureau continuait ses recherches.
Finalement, celui-ci lui indiqua que la cachette se trouvait dans... la pyramide du Musée des Enfants? Eh bien, celui qui s'était amusé à cacher cet artefact avait cherché loin. D'un geste de la tête, l'employé invita le visiteur à le suivre...

Une bonne partie des lumières avaient été fermées, si bien que le musée semblait maintenant bien plus lugubres. Des formes incertaines se dressaient autour des deux hommes, ne donnant que très peu d'indice sur ce qu'elles étaient vraiment à moins de les examiner de près. Près de l'admission, une pile de faux passeports à distribuer aux enfants traînait sur le comptoir, manifestement un oubli. Contrairement au reste du Musée, cette partie-ci s'ouvraient à bien plus que l'histoire d'un seul pays...

Le Chevalier avait mentionné la pyramide, une des attractions les plus populaires du petit musée. En avançant prudemment pour éviter les accrochages, le guide y conduisit son visiteur. La structure avait été conçue pour les enfants, les passages risquaient donc d'être un peu étroit, mais un adulte pouvait y circuler sans trop de problème. Dans le dédale de couloir à l'intérieur, par contre... aucune lumière.
C'est du moins ce que pensait l'employé, qui préféra attendre le Saint à l'extérieur. Car les yeux d'un éveillé pourrait percevoir de faibles lueurs sur le bas des murs, décrivant d'étranges symboles... et qui prenaient de l'ampleur dépendamment de la direction qu'il prenait.
La concentration la plus importante de ces étranges marques se trouvait autour d'un minuscule "passage secret."

[HRP: Toujours aucune trace de la clé, mais la piste commence à prendre forme. Littéralement. L'employé ne peut pas voir les symboles et ne peut plus entrer dans la pyramide sans se perdre, et les recherches semblent te mener dans un tout petit tunnel faisant office de passage secret pour les enfants. À toi de voir où il te mènera.]
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3375
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Sep - 13:46
Le guide rattrapa finalement le Saint, se révélant plein de surprise, pour guider au plus vite. En effet, les plans étaient vieux, tellement vieux que ce qu'il cherchait aurait très bien pu être placé ailleurs maintenant. Les lumières se faisaient de plus en plus rare au fur et mesure que le duo avançait. Le ménage devait être sur sa fin, le musée verrouillerait bientôt ses portes pour la nuit. La partie qu'ils atteignirent était presque totalement plongée dans les ténèbres, les différents objets dessinant des ombres lugubres sur les murs. Rien d'inquiétant en soit pour le chevalier, qui suivi sans sourciller le jeune sourd.

Enfin arrivée devant la pyramide, le guide laissa faire le Saint, ne voulant pas s'approcher de l'édifice pendant la nuit. En voyant la pyramide, même de petite taille qu'elle était, Ephraem trouva la situation comique. Il avait déjà eu droit aux pyramides en Égypte, maintenant au Canada, et quelque chose lui disait que ça ne serait pas la dernière. Le guide indiqua qu'il n'entrerait pas à l'intérieur de la pyramide. Le chevalier ne comprenait pas pourquoi, voyant qu'il y avait une lumière pâle qui en sortait. En s'approchant de plus près, il se rendit compte qu'il ne s'agissait pas vraiment de lumière, mais plutôt de marques lumineuses, partant de l'entrée de l'édifice. Plus le regard s'enfonçait dans le tunnel et plus la lumière s'intensifiait ou se réduisait à certain changement de direction. Il étudia d'abord les marques, comprenant qu'elles avaient été faite à l'aide du cosmos. Le guide ne pouvait donc les voir, laissant avancer seul le chevalier.

Le Taureau suivi les traces dans le petit dédale, avançant à pas tranquille. Il devait toute fois se baisser, pour ne pas être gêné par le bas plafond. Par chance, la Pandora Box ne bloquait pas la progression du chevalier, qui pu continuer tout en gardant son armure près de lui, en cas de besoin. Finalement, il arriva vers une zone où les marques se concentraient, marquant l'emplacement d'un petit passage. Il ne fallut pas longtemps pour que le Saint puisse ouvrir la trappe et se faufiler à l'intérieur, devant toute fois laisser sa box à l'extérieur.
Spoiler:
 
avatar
PNJ Hadès

Date d'inscription : 30/03/2006
Nombre de messages : 343

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Sep - 22:23
Normalement, le passage n'était pas très long. En rampant, les visiteurs avaient très peu de chemin à parcourir avant de se retrouver à l'extérieur de la pyramide, près d’un faux chameau en plastique qui servait aussi d’attraction pour les enfants. Et plus loin, se trouverait un immense paquebot muni d’une grue que les enfants pouvaient utiliser pour soulever de gros sacs qui traînaient aux alentours. Même la cabine possédait quelques secrets –c’était sans aucun doute une des partie les plus appréciés du petit Musée.

Mais le chevalier ne trouverait pas de sortie. Le tunnel était interminable, et pendant trop longtemps il dût avancer sans même pouvoir envisager rebrousser chemin; il n’y avait pas assez d’espace pour ça. Après de longues minutes, les quelques symboles restants s’effacèrent et le Saint fut plongé dans le noir total. Tout ce qu’il pouvait faire, c’était avancer, encore et encore… jusqu’à ce qu’une autre lumière n’apparaisse. Blanche, comme une trace de doigt sur la pierre, et prenant la forme d’un symbole bien familier. Une fois complètement formé, un autre apparut sur le bloc à côté, puis un troisième…
À la fin, il y en avait neuf. Neuf marques laissées par neuf autres éveillés passés avant. Et pour former deux parfaites rangées, il n’en manquait qu’une…

[HRP:

Énigme : La dixième marque

Neuf symboles ont été écrits chacun sur un bloc du minuscule tunnel dans lequel tu es maintenant coincé. Il y a un trou dans la rangée du bas, par contre, et c'est à toi de trouver la bonne chose à marquer pour avancer.

Voici le tableau:
XIIIXXVLIIIXLIVLXVII
LXXVLXIIIXLIVXXI

Bonne chance!]
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3375
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Sep - 22:32

Ephraem pu se glisser tranquillement dans l'espace, se disant qu'il devrait bientôt arriver à destination, la pyramide n'était pas très grande. Mais non, absolument rien, les écritures lumineuses le guidaient doucement, se faisant de moins en moins nettes. À force d'avancer, le chevalier se retrouva dans le noir complet, plus rien ne l'éclairant. C'est à cet instant, ne voyant toujours pas le bout du tunnel, que le Saint compris qu'il était coincé dans une autre dimension ou une illusion. Il avait déjà eu droit à une illusion de la part d'Evan, il ne s'en inquiéta donc pas plus que ça, sachant qu'il ne s'agirait pas d'un danger, du moins pour le moment.

En avançant encore, le Taureau retomba sur une trace. Celle ci n'était pas comme les autres, elle était blanche et se déplacer lentement, dessinant devant les yeux de l'ancien Pope. Si Ephraem n'avait pas été sur d'être seul, il aurait pu penser que quelqu'un écrivait avec son doigts sur un mur. Le dessin, ou plutôt l'écriture prit la forme d'un X. Un second trait commença alors, juste à côté, puis un autre. Quand le manège se termina, le mur devant le jeune homme laissa apparaître dix blocs disposaient en deux rangées. Chacun des blocs contenaient des lettres, que le chevalier reconnu vite comme étant des chiffres romains. Il étudia donc chacun des blocs, se doutant qu'il s'agissait surement d'une suite de nombres.

- Voyons voir, merci à père pour les cours de latin. Nous avons donc sur la première rangée, treize, vingt cinq, cinquante trois, quarante quatre et soixante sept.

Le Taureau chercha un premier lien entre eux, mais aucune suite logique ne se dessinait. Il s'attaqua alors à la seconde rangée.

- En bas nous avons, soixante quinze, soixante trois, le nombre mystère, quarante quatre et vingt et un.

Le Saint n'aimait pas vraiment les calculs de tête, mais il n'avait pas le choix, il serait obligé d'en faire.

- Si je fais vingt cinq moins treize, j'obtiens douze. Pour cinquante trois moins vingt cinq, j'obtiens vingt huit. Ensuite quarante quatre moins cinquante trois donnent moins neuf. Et soixante sept moins quarante quatre font vingt trois.

Le mafieux fit de son mieux pour retenir les résultats, afin de les faire potentiellement coïncider avec la seconde rangée.

- Pour la seconde rangée on a... soixante trois moins soixante quinze, qui donnent moins douze... et juste avant, nous avions douze... donc de signe opposé. Voyons voir la suite, vingt et un moins quarante quatre font moins vingt trois. Il s'agit également du signe opposé aux nombres du dessus. Donc, si je fais soixante trois moins vingt huit, qui donnent trente cinq, je devrais avoir le bon nombre. Pour être sur... quarante quatre plus neuf... hum, trente cinq aussi.

Le chevalier prit donc soin de bien tracer en utilisant son cosmos, le nombre en romain, XXXV.

Spoiler:
 
avatar
PNJ Hadès

Date d'inscription : 30/03/2006
Nombre de messages : 343

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Sep - 19:29
Le dixième symbole venant enfin compléter la suite, les dix blocs s'illuminèrent brièvement avant de disparaître, révélant un panneau en bois. En son centre, un trou contenant un petit sac de cuir.
Un autre morceau de la clé avait enfin été trouvé.

Comme si rien n'était arrivé, le chevalier pu apercevoir la sortie à peine quelques mètres devant lui. L'entrée n'était pas bien loin derrière non plus. Dès qu'il pu s'en extirper, s'il décidait de jeter un dernier coup d'oeil derrière lui, il verrait que les murs du petit tunnel avaient retrouvés leur état normal.
Le Taureau se trouva à l'arrière de la pyramide, tout près d'un faux chameau qui était devenu une véritable mascotte pour le musée. Aucune trace du guide, pourtant. En voyant que son client ne revenait pas, avait-il décidé de partir? Aucune importance; un autre chapitre de la quête avait été accompli et il n'y avait aucun autre cosmos dans les environs. Il devait être hors de danger.
Le seul véritable défi allait être de retrouver son chemin dans le noir...

[HRP: Fin de la troisième partie. Tu as la pièce mais le guide a disparu, il ne semble pas y avoir de danger donc tu peux partir sans crainte.]

Sur les traces de Rome (troisième partie)

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Sur les traces de Rome ( première partie ) [FB libre]
» Rome Total War II
» Partie de plaisir
» Faire disparaitre des traces de feutre permanent
» L'heraldique des blasons - Partie 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya :: Zone Guerre Sainte :: Amérique du Nord :: Autres Lieux-