avatar
AlessaEn Test RP

Date d'inscription : 09/06/2014
Nombre de messages : 202
Age : 19
Double Compte : Nobody

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Déc - 14:52
Fraîchement réincarnée, Amphitrite avait juste eu le temps se remettre de ses esprits avant qu'elle ne rencontre un jeune homme, membre de la garde de Poséidon et celui-ci lui avait proposé une visite rapide de la cité sous-marine. Amphitrite avait bien entendu accepter puisqu'elle ignorait tout simplement où elle se trouvait. Tout deux étaient arrivés rapidement au cœur de la belle cité, où un second homme vint les rejoindre. Amphitrite fut heureuse de rencontrer ceux qui formaient l'armée de son époux, bien que les porteurs des écailles aient changé depuis sa dernière réincarnation.

Les choses continuaient à s’enchaîner, l'homme qui s'occupait de l'entretien du Palais du seigneur des Océans les avait rejoint à son tour, il semblait plutôt hésitant, comme si il était porteur d'une mauvaise nouvelle, pensait soudainement Amphitrite.

En effet, il vint leur porter une nouvelle qui remettais tout en cause, il était arrivé quelque chose à son époux, quelque chose de mauvais puisque ses attributs divins étaient revenus sans lui. L'homme avait donné les directives que le Seigneur des mers avait laissés si quelque chose lui arrivait, déléguant le commandement au kraken. Tout en continuant sa lecture, il s'adressait à Amphitrite, Poséidon avait demandé à ce qu'elle parte à sa recherche et puisse le rejoindre. 

Amphitrite s'était rapidement éclipsé afin de mener ses recherches de son côté, en commençant par l'endroit où il était parti avant de disparaître. Arpentant la demeure de son époux, elle trouvait des indices laissant penser que ce dernier était parti pour pour le Japon, afin de continuer de veiller sur les êtres vivants. 

Amphitrite s'était donc rendue rapidement là-bas, dans l'espoir de retrouver son époux et de lui venir en aide. Remuant ciel et terre, elle allait là où elle pensait que son époux puisse avoir mis les pieds, sans beaucoup de résultat.
avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9877
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Fév - 19:50

Le Leviathan ne parvenait pas à se calmer. La réunion à laquelle il avait été convoqué n’avait été qu’une perte de temps et en plus de l’avoir empêché d’écraser les Saints à Paris, elle lui avait démontré que l’armée de Poséidon n’était composée que de lâche. Discuter ? Non mais quelle idée ! Ils étaient sensé être l’élite des troupes de l’Empereur des Océans, ils devraient conquérir le monde et anéantir les autres Dieux au lieu de parlementer avec eux.
Envoyer des émissaires était une action de lâche, et Hruodland n’en démordrait pas. Discutailler n’était pas pour lui, il ne se nourrissait que d’actions et il savait où il devait la trouver aujourd’hui.

Augmentant son cosmos en un instant, il décolla de New Atlantis pour sa nouvelle escale. Avec la vitesse dont il était capable, le trajet fut de courte durée. Il atterrit sur les côtes Japonaises avec fracas, le sol se fendant sous l’impact de son corps et de son armure. C’était à Tokyo que Poséidon avait été vu pour la dernière fois, c’était donc à Tokyo que Hruodland voulait passer ses nerfs. Il savait que le Dieu n’était plus dans la capitale Nippone mais cela ne changerait rien.

L’ancien Preux observa un instant les alentours : les traces du combat qu’avait mené son Seigneur étaient bien visibles. C’était un véritable miracle que la ville n’est pas été totalement éradiquée. C’est une chose que Hruodland se ferait un plaisir de corriger…

Partout autour du port, des forces de sécurité et des services de secours s’activaient. Il se rappelait qu’Hakon avait parlé de moyen Atlante envoyé sur place, il n’en serait qu’un d’un autre genre. Le Marina commença à marcher au milieu du tumulte. Beaucoup en le voyant crurent qu’il venait aider et certains humains commençaient même à se regrouper autour de lui. La simple vu de ces Japonais, qui par leur existence avait causé la disparition (même ponctuelle) de Poséidon, lui donnait envie de vomir. Son énergie fusa en un instant, sans même qu’il ne prenne la peine de se concentrer, et tous les humains furent mis en pièces. Des cris s’élevèrent alors dans l’assemblée et ceux qui ne s’étaient pas rapprochés commencèrent à vouloir fuir.

- Il est inutile de fuir. Vous périrez tous !

La puissance du Léviathan s’éleva instantanément et Durandal frappa tout autour de lui. Tous les corps furent purement couper en morceaux, la lame ne faisait aucune distinction. Une fois le ménage fait sur le port, le Marina commença à avancer vers la ville…




Dernière édition par Hruodland le Sam 13 Fév - 20:13, édité 1 fois
avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9877
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Fév - 20:12

La marche de l’ancien Preux ne laissait qu’un vaste sillon sanglant derrière lui. Son cosmos acéré l’entourait à chaque pas et tout être qu’il croisait finissait immanquablement réduit en morceaux. Au bout de quelques heures de marche, Hruodland finit par arriver au cœur de Tokyo. L’annonce de sa présence avait eu le temps d’avoir lieu et par deux fois, les forces de l’ordre avaient tenté de l’arrêter et par deux fois, le Léviathan avait nourrit son désir de destruction de leurs entrailles.

Maintenant, il allait pouvoir frapper plus fort. Tout autour de lui se dressait de haut immeuble qui, il le sentait, regorgeaient de vie. Les cibles seraient plus nombreuses et en plus, elles se regroupaient pour l’attendre. Des hélicoptères survolaient les lieux et semblaient l’observer, tant mieux le Marina voulait des spectateurs. Il s’arrêta d’avancer une fois qu’il fut au milieu de la place où il se trouvait. Son cosmos était toujours actif autour de lui, toujours désireux de semer la mort. Il l’éleva encore plus, lui faisait atteindre des niveaux que peu de guerriers pouvaient. Une fois qu’il fut satisfait du niveau atteint, il le relâcha et le fit exploser autour de lui dans un simple cri DURANDAL ! . La vague d’énergie se mit à ravager tout ce qui se trouvait dans son sillage, ne faisant aucune différence entre les structures des immeubles ou les êtres vivants.

Lacérés de millions de coups, les constructions humaines commencèrent à s’effondrer les unes après les autres, conservant en leur sein les corps de leurs occupants. Prisonniers des structures de pierres et d’acier, ceux qui n’étaient pas mort de la main de Hruodland, le serrait de leur blessures ou du temps. En quelques instants, la puissance qu’avait déployée le Marina modifia la totalité de l’espace qui l’entourait ne laissant plus que des ruines fumantes. De nombreuses explosions étaient survenues lorsque les immeubles s’étaient écroulés et plusieurs incendies étaient maintenant en cours. Le Léviathan pouvait compter sur son Ecaille et ses pouvoirs pour ne pas être blessé d’une quelconque manière, il n’en serait pas de même pour les rares survivants.

Satisfait de cette étape, l’ancien Preux se remit en mouvement pour disséminer encore plus de dégâts à la ville…


avatar
GarethChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 726
Age : 28
Double Compte : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Fév - 20:37
[Utilisation d'omniprésence]

Une pluie violente et épaisse frappait la capitale nippone…

-« Là ne sont pas tes ordres Léviathan. »

L’espion, consterné par les actes sanglants du preux, barrait le chemin du général. Simon augmenta considérablement son cosmos et s’imposa à l’écaille adverse… D’abord rétive la protection de l’ancien s’abandonna et quitta, pièce par pièce, son porteur. Le totem du Léviathan prit place aux côtés de l’espion…

-« Comment vas-tu faire sans ton armure ? »

Simon tira ses armes de leurs fourreaux et augmenta son niveau cosmique, bien au-delà de ce qu’il était possible pour un éveillé. Contre toute attente, il jeta ses armes au sol avant de retirer son écaille et son masque, dévoilant ainsi sa véritable identité.
Poséidon retira sa chemise et fit face à son soldat, la pluie battante était pour lui une seconde peau. Le dieu serra et les poings tout en continuant d’augmenter la pression cosmique qu’il exerçait sur les lieux… Sa mortalité récente n’avait en rien limité ses forces, pourtant, pour la première fois de son existence il craignait la disparition. Il jeta un coup d’œil rapide à la marque laissée sur son poigné par Izanami.

-« Ne m’oblige pas à te soumettre par la force… J’entends que l’intégralité de mes consignes soient respectées, quand bien même elles ne te conviendraient pas. »

Hruodland était le plus expérimenté de ses guerriers et Poséidon ne souhaitait pas se l’alénier. Cependant, l’Empereur ne supportait pas de voir son autorité être sapée. Ses ordres ne sauraient être discutés, quitte à perdre l’un de ses avantages tactiques.

-« J’espère ne pas avoir fait une erreur lorsque je t’ai extirpé des enfers… »

Poséidon s’approcha du Léviathan puis stoppa à mi-chemin, attiré par une présence qu’il n’avait plus ressentie depuis longtemps. Le dieu ferma les yeux et inspira profondément, Amphitrite venait d’arriver à Tokyo, finalement elle était venue…
avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9877
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Fév - 21:01

La destruction dont avait fait preuve le Marinas avait laissé une trainée plus que sanglante derrière lui. La ville était en ruine, tout du moins une majeure partie. Il avait déployé tout son pouvoir dans un seul but : terminer ce que Poséidon avait commencé. Sa lame cosmique avait tranchée les bâtiments comme les humains qui y grouillaient. Et Hruodland commençait seulement à être satisfait.

Ce fut lorsqu’il s’avançait vers le palais de l’Empereur, alors que la pluie avait commencé à tomber depuis près d’une demi-heure maintenant, qu’il ressentit une présence cosmique. Elle lui était familière pour l’avoir rencontré peu de temps auparavant. Une voix s’éleva, cherchant à le rappeler à l’ordre et devant lui, apparut le Marina du Nénuphar. Il était fort surpris de le voir ici, l’ancien Preux pensait que le Kraken l’aurait envoyé en émissaire quelque part et non pas le stopper. Peut-être que le guerrier avait agit seul…

- Je n’ai pas à recevoir d’ordre du Krake….

Hruodland ne finit pas sa phrase. Il sentait que son Ecaille était appelée, manipulée même, mais un seul être avait la possibilité de faire cela. Son armure fut aspirée loin de son corps et se reconstitua aux côtés de Simon. Dépourvu de sa protection, le Marina n’en restait pas moins un combattant hors pair. Il ignorait encore comment le Nénuphar était parvenu à cela mais ça ne se passerait pas ainsi.

Alors que son cosmos commençait à s’élever dangereusement, celui de son opposant en fit de même et rapidement, l’énergie déployée par Simon atteint des sommets que même Hruodland ne pouvait atteindre. Ce fut à cet instant que l’espion se révéla : Poséidon ! Le Léviathan commençait à comprendre pourquoi ce guerrier lui avait semblé si particulier à New Atlantis. Le Dieu n’avait pas disparu, il s’était caché. L’ancien Preux ne parvenait pas à comprendre pourquoi Il avait joué une telle comédie à ses hommes. Etait-ce un test ? Dans tous les cas, Hruodland n’aimait pas ce genre d’attitude.

- C’était donc vous… Pourquoi ? Pourquoi vous êtes-vous caché de nous ? Si je suis venu ici, ce n’était que pour finir ce que vous aviez commencé. C’est ici que vous aviez disparu et c’est ici que je voulais vous obtenir réparation.

Hruodland regarda son Ecaille posé sur le sol et eut un soupir triste.

- Cette armure est votre don, même sans elle je continuerais à combattre comme je l’entends. Vous savez que rien ne peut m’arrêter une fois que j’ai commencé une action… Je souhaitais vous offrir Paris mais l’appel du Kraken m’en a empêché. Je souhaitais vous offrir Tokyo et maintenant c’est vous qui vous y opposez. Que recherchez-vous réellement ? Je pensais que vous souhaitiez gouverner le monde, le mettre à vos pieds et j’étais prêt à vous aider à cela. Aujourd’hui, je ne reconnais plus vos actions. Laisser les commandes au Kraken et l’autoriser à stopper les Golems… Tout cela ne ressemble en rien à ce que je vous ai observé faire durant des siècles. Que vous est-il arrivé ici pour que vous preniez de telles décisions ?

L’ancien Preux ne comprenait plus ce qu’il se passait. Il avait observé Poséidon durant sa captivité et son esprit belliqueux l’avait séduit. Oui le Dieu savait faire preuve de diplomatie mais son arme première était sa force brute.

- J’espère que c’est moi qui n’ai pas fait une erreur en vous suivant…


avatar
GarethChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 726
Age : 28
Double Compte : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Fév - 13:23
-« Tu crois que mon but est de détruire l’humanité ? Je suis venu à Tokyo pour défier les maîtres des Nyorais avant qu’ils ne deviennent trop puissants et j’ai réussi au-delà de mes espérances. »

Effectivement, en omettant le petit aléa dont il faisait l’objet, l’Empereur des mers avait mis à genoux l’humanité tout en écartant une faction complète de l’échiquier divin. L’agressivité du Léviathan retomba quelque peu, dès lors, le dieu diminua l’intensité de son propre cosmos.

-« Cependant, personne, pas même l’un des trois grands Olympiens, ne peut défier deux divinités sans y laisser quelques plumes. »

Poséidon inspira profondément, en révélant sa faiblesse au général il craignait une réaction de dédain, le monstre froid ne jurant que par la domination. Pourtant, il devait comprendre les raisons qui ont poussé l’ébranleur des sols à agir de la sorte.

« Suite à l’affrontement je suis devenu mortel. J’ai beau avoir conservé l’intégralité de mes pouvoirs, mon existence n’est plus assurée. C’est pourquoi, j’ai du activer la procédure d’urgence.» Expliqua Poséidon. « Hakon, s’il n’est pas le plus puissant de mes hommes, possède une capacité de planification rarement entrevue chez un être humain. Et, à l’inverse de l’écrasante majorité de mes troupes, il fait preuve d’un sang froid à toute épreuve. »

A l’image de leur dirigeant, les marinas obéissaient, bien souvent, à une irrépressible impulsivité. Ils sont, par conséquent, des guerriers francs, honorables et peu calculateurs. Loin de critiquer cet état de fait, Poséidon reconnaissait, tout de même, qu’il pouvait nuire au fonctionnement classique d’une faction. Hakon, bien que trop pacifiste, possédait des qualités que le dieu des océans ne pourrait jamais obtenir.

-« J’ai besoin de temps pour récupérer ce qui m’a été pris. En mon absence Hakon saura gérer les intérêts de notre Empire. » Le dieu recula de quelques pas et retira de son totem le heaume du Léviathan avant de le lancer à Hruodland « Tu pourrais peut-être m’aider ? L’endroit dans lequel je me rends est particulièrement dangereux, même pour moi. »
avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9877
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Fév - 20:59

Mortel… Voilà donc ce que cachait Poséidon. Un Dieu, l’un des trois Olympiens était donc devenu un simple mortel. La chose paraissait suffisamment invraisemblable pour être vrai. La nouvelle fut un choc pour Hruodland. Durant les siècles qu’il avait passé à observer Poséidon, jamais il n’aurait pu se douter qu’il puisse faire preuve de faiblesse et se laisser ainsi maudire, même dans une lutte contre deux autres divinités.

Le Marina demeurait stupéfait mais commençait déjà à envisager la suite. Il était fidèle au Dieu Poséidon, en serait-il de même pour l’humain ? Le Coléreux semblait avoir conservé la totalité de ses pouvoirs mais comment en être sur ? Hruodland pouvait-il tenter de l’attaquer et de lui ôter la vie ? L’ancien Preux y réfléchit en quelques secondes et jugea qu’il n’aurait rien à en retirer. Même humain, Poséidon demeurait celui qui l’avait séduit et il n’avait aucune raisons de se retourner contre lui. Pouvait-il lui demeurer malgré tout fidèle ? Cela était une toute autre question, à laquelle il lui faudrait réfléchir.

Pour l’heure, la proposition de l’Empereur des mers l’intriguait. Hruodland attrapa le heaume de son Ecaille lorsque le Dieu lui lança et il ne perdit pas de temps. Intensifiant son cosmos, il appela à lui son armure dont il avait été dépossédé. Le totem du Léviathan explosa en morceaux en vint recouvrir chaque parcelles de son corps. Malgré que la protection lui obéit, le Franc sentit que la fusion ne se faisait pas de la même manière qu’à l’accoutumée. Il avait des doutes sur Poséidon et l’Ecaille le ressentait, mais le Marina savait qu'il lui faudrait conserver le fond de ses pensées pour lui. Poséidon ne le jugeait pas fin stratège ? La chose n'était pas erroné, Hruodland avait bien trop tendance à agir avant de réfléchir à la finalité de son action mais, il n'en restait pas moins un militaire accompli. Quoi qu'il décide dans l'avenir, il ne lui faudrait rien laisser paraitre devant Poséidon ou les autres Marinas.

- Je ne suis là que pour vous aider votre Altesse. Quel est cet endroit où vous ne désirez pas vous rendre seul ?
Si vous êtes venu en personne requérir mon aide, je suppose qu’il s’agit d’une mission secrète aux yeux des autres Marinas et que ma puissance vous sera nécessaire.



avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4027
Age : 36
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Fév - 15:59
HRP) j'en ai parlé à Hruo^^, si soucis me mp.^^) (hrp)

Il faisait sombre dans cette petite chambre, sombre et frais. Elle devais probablement se trouver sous terre, en fait c'était probablement un mini blockhaus, peut être la propriété d'un riche industriel... Le lion ouvrit les yeux et découvrit un plafond blanc, il était dans une chambre médicalisé et quand il s'assit, un mal de crane carabiné lui enserrera le crane, comme après une affreuse gueule le de bois, sauf que le Seigneur noir n'avait jamais eu de gueule de bois et n'en aurait jamais grâce à son métabolisme exceptionnel et son cosmos. Il n'avait aucun souvenir de ce qui s'était passé avant cette chambre, peut être quelques vagues idée sur l'inde, mais l’héritier de Prométhée n'en avait que de vague souvenir. étrangement, quand il se leva, tout sembla un instant danser autour de lui, puis il se sentit mieux. sur la petite table en bois près du lit, une grande bouteille d'eau de montagne. Il l'a prit et but les deux litre cul sec. Petit à petit, il ne ressentit plus aucune douleur, mais ses souvenir après son départ pour l'inde refusait de revenir. Il grogna, se massa les tempe, puis se secoua la tête avant de remarque qu'il était totalement nue et que sa pandora box était près de lui avec une chemise bleu nuit, un jean sombre et des dock martins.

C'est à se moment la que ses sens sur développés plus particulièrement son ouïe repérèrent des bruits d'explosion, de combat, des cris... Il appela son armure à lui et la sombre protection vint le recouvrir, puis, il monta quatre à quatre l'escalier en colimaçon pour se rendre à la surface et déboucha dan les ruines d'un building. immédiatement, il ressentit deux puissant cosmos...


("Probablement des marinas, bien que l'un semble bien plus puissant que l'autre, son aura me dit clairement quelque choses...")


Au fur et à mesure que le Seigneur noir avançait dans les ruine, sa colère et sa frustration montait. Qui avait bien pu faire ça? à quoi avaient servit les Nyorais? pourquoi tant de destructions?

(" Poséidon est là avec l'un de ses généraux...")

Ce qui fit rentrer Takeya dans une grande réflexion. Il avait clairement la rage contre les responsable de ce désastres..., mais aussi contre les Nyorais qui n'avaient pas su défendre ce qu'il leur avait laissé... la cause humaine lui était de première importance, mais le dieu des mer n'avait pas forcément tort sur le fond, même si la forme était a chier...


Thanatos ne donnait plus de nouvelle depuis un bout de temps... Il se demandait même si leurs accord avaient jamais existé... les dieux ne valaient pas mieux les un que les autres et il se pris un court instant à se rêver de trouver d'autres Seigneur noir aussi motivé et fédérateur que lui pour créer une coalition... mais il fallait se rendre à l'évidence, même si il devenait lui même un dieu par la suite avec l'aide de Déimos, ferait il vraiment la différence? ou deviendrait il comme eux... et si temporairement, il bossait avec poseidon, histoire d'étudier sa façon de voir, au final, ça ne serait qu'un contrat ou il métrait un terme quant il le voudrait, un contrat comme un autres...

Que faire... à peine arrivé, amnésique, le Seigneur noir du lion nageait en plein doute... tout à ses pensé, il arriva sur le lieu où Poséidon et son général conversait.

Il les observa, les écouta et se posta à quelques mètre d'eux et plus exactement à quelques mètre du sol, sur les ruine d'un centre commercial. sa cape carmin claqua dans le vent, signalant sa présence peu après son cosmos, puissant, mais curieusement, malgré sa rage intérieur, pas vraiment agressif.

"Takeya, Seigneur noir du lion, tu te souviens? la dernier fois qu'on c'est vu, je t'envoyait un jet dessus?"

Un petit sourire amusé vint un instant éclairé son visage sombre. et teinté de mécontentement.

"C'est vous et les Nyorais les responsables de tout ça?, c'était bien la peine de leur laisser le japon à ces guignoles..."

Malgré son assurance, son visage reflétait clairement le doute, ses prunelles rougeoyante passaient de l'un à l'autre étudiant leurs réactions. les yeux de Takeya n'était pas comme ceux d'un simple albinos, on aurait dit qu'un feu ardent brulait à l'intérieur, près a incendier celui ou ceux sur qui il aurait posé son regard inquisiteur, mais ce regard était troublé par mille et une questions qui demandaient réponses...

"Pourquoi?"

Conclu-il- simplement. le lion se contenait, mais la curiosité et aussi le fait qu'au final, son amour pour la nature était équivalent à celui pour l'humanité lui permettait de tenir, d'attendre et de voir comment la situation pouvait évoluer...

avatar
GarethChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 726
Age : 28
Double Compte : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Fév - 11:31
Poséidon remarqua que la résonnance de l’écaille du Léviathan était légèrement différente. Le preux avait-il des doutes ? Dans tous les cas le marina ne laissait rien paraître… En construisant son camp sur ses seules démonstrations de force, l’Empereur marin n’avait le droit à aucun moment de faiblesse, même passager.

-« Nous irons au cœur du Tartare… Actuellement nous négocions un sauf-conduit pour traverser les enfers sans encombre. »

Puis avant qu’ils ne puissent continuer plus en avant leur conversation, les deux hommes furent dérangés par un nouveau venu. L’actuel leader des chevaliers noirs et son franc parler habituel… Poséidon fit un geste à l’attention d’Hruodland, il ne souhaitait pas le voir occire le Lion Noir, du moins pas pour le moment.

Poséidon accorda un regard à Takeya. Il avait bel et bien couvert, non sans audace, l’évacuation du château de Pandore, mais les chevaliers noirs ne s’étaient pas illustrés par leurs talents guerriers. Malgré tout, à l’inverse de nombreux spectres ils avaient tenté de former une première ligne pour couper l’avancée des forces alliées.

-« Les Nyorais ne sont plus et les raisons de ces évènements ne concernent pas les mercenaires. »

Le regard de Poséidon alternait entre ses deux interlocuteurs. Bien que gênante au premier abord, La présence de Takeya offrait une perspective particulière et peut-être un moyen de sauvegarder l’essentiel de ses troupes. En enrôlant le chevalier noir, Poséidon maintiendrait en place les autres fronts tout en protégeant la stratégie d’Hakon.

-« Les chevaliers noirs sont-ils toujours liés aux spectres ? » lança Poséidon à l’adresse du seigneur noir.
avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9877
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Fév - 15:52

Une mission audacieuse à n’en pas douter. Hruodland écouta Poséidon lui donner de maigres détails sur le plan, en réalité il ne lui donna que la destination : le Tartare. Le Léviathan ne se doutait guère que la destination serait un tel lieu mais la tâche ne l’effrayait pas. Au contraire, il aurait même souhaité devoir se frayer un chemin à coup de lame au travers des Enfers pour y parvenir.

Avant même que le Paladin ne put répondre au Dieu, une voix retentit. Hruodland avait bien ressentit un cosmos dans les environs mais il n’était pas parvenu à le situer si proche. Sans même savoir qui était l’impromptu, le Marina s’avançait déjà pour l’expédier ad patres mais un geste de Poséidon l’interrompit dans son mouvement. Le Dieu semblait connaitre cet individu revêtu d’une armure d’ébène. Hruodland se remémora les paroles qu’il avait émise : Seigneur Noir du Lion… Cela semblait être son rang mais ne précisait que peu de chose sur son camp. Le Marina se rappelait avoir observé brièvement des êtres vivants sur île stérile et portant des armures noires, peut-être leur était-il lié.

Quoi qu’il en soit, il avait l’outrecuidance de s’adresser à l’Empereur des Océans avec bien trop de familiarité. Hruodland n’avait qu’une envie, celle de lui sauter à la gorge et de lui arracher le cœur. Malgré cela, il se contint et obéit aux consignes de Poséidon, ne se permettant que de répondre aux questions de l’impromptu.

- Les dégâts de Tokyo sont mon œuvre. Et tu peux remercier le Seigneur Poséidon, c’est grâce à son intervention qu’il reste quelque chose de la ville.

Hruodland n’en dit pas plus. Les raisons de ses actions ne regardaient personne d’autre que le Coléreux. Il s’abstient dont de paroles supplémentaires et écouta ce que son seigneur avait à dire à cet individu. Il se contenta de sonder son cosmos afin de l’évaluer. L’homme était fort, pas autant que lui mais la puissance de son cosmos était d’un niveau que le Léviathan avait rarement pu observer. Son attention toute portée sur l’étude de ce potentiel adversaire, il faillit ne pas entendre la question que posa Poséidon. Les Chevaliers Noirs étaient donc liés aux Spectres… Cela faisait une raison de plus de se méfier de lui mais Hruodland se doutait que si l’Empereur posait une telle question, c’est qu’il devait avoir une idée précise en tête…


avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4027
Age : 36
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Fév - 17:03
"Bon débarras..."

Répondit simplement le lion. les bras croisé, la posture dorsale droite, il ne quittait pas des yeux les deux Marinas.... Ainsi, ils allaient en enfer et plus précisément dans le tartare... Intéressant. Thanatos allait il les laisser faire? ce dont ils avaient parlé n'allait pas à l'encontre d'une tel proposition, alors pourquoi pas...

Puis le dieu des mer s'informa sur les relation entre les spectres et les chevalier noir, avait il l'intention de l'embaucher? Tout aussi intéressant. Après tout, Seul Thanatos et peut être Andrea connaissait les relations qu'entretenait le dieu des mort et le Seigneur noir...

"Actuellement non. L'ordre noir à prit de la distance avec les enfers après le petit quiproquos du château. "

C'était vrai, seul le lion noir avait rencontré la mort et devisé avec lui. Pour le commun des mortel et immortel, les Chevalier des ombres avaient pris de la distance avec les enfers après leur défaite. A ce jour, mis à part lui même, l'ordre noir n'était plus affilié avec les Spectres.

Sa cape claquait dans le vent. ses pupille ne quittait maintenant plus Poséidon. C'était l'opportunité parfaite pour étudier le dieu des mer et ses ambitions. L’Héritier de Prométhée "marchait sur un fil au dessus du vide", mais si il réussissait à se faire engager par le monarque océanique, il gagnerait sur tous les tableaux.

Quand il entendit le Léviathan, son cosmos semi divin grandit brusquement la rage faillit s'emparer de lui, mais il n'avait pas fait tout ses effort pour rien alors une nouvel fois, il prit sur lui et ne répondit que d'un regard noir au paladin déchu qu'il ignora volontairement afin de concentrer son attention sur le souverain des mers.




"Qu'elle est ton but dieu des mers? que recherches tu? je ne te comprends pas. tout ces morts inutiles... les véritables responsables de la destruction de la planètes sont des humains bien plus haut placé... les grands lobby industriels principalement... Pourquoi tuer des innocents?"


Intérieurement, il était encore très partagé sur ce qu'il voulais vraiment... Il était concentré sur Poséidon, ignorant Hruodland qu'il avait déjà classé dans la catégorie "méprisable" et qui pour lui n'était rien de plus qu'un chien du dieu des mers... Le lion des ombres voulais des réponses, même si il savait où Poséidon voulait en venir.








avatar
GarethChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 726
Age : 28
Double Compte : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Fév - 20:11
Pourquoi Hruodland souhaitait-il prendre sur lui les évènements de Tokyo ? Il n’y était pas pour grand-chose, toutefois, le dieu des océans accepta la position de son subordonné et ne fit rien pour le contredire.

Aux dires de Takeya les chevaliers noirs n’avaient plus de liens avec les spectres. Seulement, à la guerre la vérité est la première victime et les chevaliers noirs sont loin d’être des modèles de vertu.

-« Lorsque j’éprouverai le besoin d’aller à confesse où de justifier mes actes je penserai à toi… Humain »

Takeya n’avait aucune autorité pour exiger quoique ce soit de Poséidon. Le seigneur noir était isolé, il ne tiendrait pas longtemps s’ils décidaient de lui donner congé, définitivement. Malgré tout, l’entêtement de Poséidon à ne pas fournir d’explication, particulièrement à un être humain, offrait du grain à moudre aux moulins des sans dieux.

Le regard de Poséidon passa de l’un à l’autre de ses interlocuteurs, puis il modifia sa position afin de se retrouver entre les deux.

-« Je prépare actuellement un groupe pour investir le Tartare et je ne souhaite pas dégarnir mes différents fronts… Le seigneur noir du Lion souhaiterait-il se joindre à ce groupe ? »

Sous la volonté de Poséidon, la pluie cessa et un soleil radieux s’éleva sur les ruines de la capitale nipponne. Amphitrite était toujours dans la ville et elle tardait à arriver. Quelle pourrait-être la raison d’un tel retard ? Les pensées de Poséidon s’éloignèrent un instant des considérations de la conversation actuelle.
avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9877
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Fév - 0:19

Le chevalier noir ignora totalement Hruodland. Se croyait-il supérieur ? L’envie de le réduite en miette qu’il avait depuis le début ne s’en retrouva qu’amplifier.

Le Marina se contenta d’écouter l’échange qui se mettait en place entre Poséidon et le manant, notant mentalement tout ce qui pourrait lui être utile un jour. Ainsi, les renégats étaient proches des Spectres. La chose était plutôt curieuse et le Paladin se dit que ce serait un point à creuse. En attendant, Hruodland tâcha de se montrer le plus dédaigneux possible en toisant Takeya mais il eut du mal à retenir un rictus de mépris lorsque le porteur d’obscurité osa interroger l’Empereur des Mers sur ses intentions.

Il n’eut néanmoins nul besoin d’intervenir, Poséidon remit avec aisance le mercenaire à sa place. Par contre, la proposition du Dieu surpris le Marina. Pourquoi les forces Atlantes auraient besoin de lui ?

- Seigneur, nous n’avons nul besoin de lui. Il ne fera que nous retarder. Ma lame vous ouvrira le chemin du Tartare avec aisance. Laissez-moi plutôt vous débarrasser de cet importun.

L’ancien Preux commençait déjà à s’avancer vers le Chevalier Noir pour en finir avec cette discussion qui s’éternisait…


avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4027
Age : 36
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Fév - 1:58
La réponse du dieu des mer laissa Takeya de marbre. Plus jeune, il aurait bondit sur la divinité sans penser aux conséquence. Avec l'âge et la puissance, il avait apprit a contrôler sa rage pour la transformer en quelques choses de constructif. ce qui ne voulait pas dire qu'il ne la déchargeait pas quelques fois pour se faire plaisir, ou qu'il ne faisait pas de temps à autres de titanesque effort pour ne pas la laisser sortir...


Il n'avait qu'une envie, rassembler un maximum de partisan anti divinité et se lancer dans une guerre avec pour allier des Déicide professionnels...

Mais il fallait se rendre à l'évidence... Peu de gens étaient de son niveau et avaient la volonté d'aller où il était capable d'aller... l'ordre noir actuel n'était plus en majorité qu'une bande de bureaucrates égoïste... Ils ne se composait que de peu de vrai guerrier, surtout à son niveau... il était seul, isolé et aussi puissant soit il, même si plus tard, il devenait une vrai divinité grâce à Déimos, que pourrait il contre les autres dieux...

Il était clairement blasé, les rares divinité se rapprochant, même de très loin, de ses idéaux étaient soit trop faible ou lâche, soit trop hypocrite... Asgard? Il l'avait chassé étant enfants... Athéna? le sanctuaire ne valait pas mieux que les autres, ils avait travaillé longtemps pour eux et avait même faillit devenir le chevalier d'or du lion... Il ne les connaissaient que trop bien...

Restait Hadès, enfin plutôt Thanatos et poseidon... tant de choix... N'était ce pas merveilleux...


Son visage était aussi froid que la glace, aucun sentiments n'en émanaient, même son cosmos était devenue quasi imperceptible...

Soudain, il Éclata de rire.

"C'est noté Seigneur des mer, décidément... Et après on se demande pourquoi les divinité énervent tant les paladin du néant! Mais t'as de l'humour, j'aime ça. Bon, je vais être franc pour moi, vous ne valez pas mieux les uns que les autres, mais faut bien choisir un camp. J'aime ton coté écolo, notre mère la nature à bien besoin d'un coup de pouce de temps à autres. Le Tartare? ça pourrait être amusant."

Son cosmos recommença soudain à grandir et une aura de flamme entoura le Seigneur des ombres. Un cosmos qu'il avait contenu jusqu’à présent et dépassait de loin celui des plus puissant représentant divins. Un cosmos flamboyant à la fois rouge comme le sang et doré comme le feux le plus pure...

"Je suis l'un des neufs, membres de l’élite de la chevalerie du néant et détenteur d'un pouvoir qui n'a rien de commun avec la majorité des chevaliers..."


Sa cosmos énergies continuait de croitre, devenant digne de l'incarnation divine qu'il était. mais son aura n'avait toujours rien d’agressive, c'était plus une démonstration de puissance qu'autre chose.


"Je n'ai rien de commun avec le menu fretin Habituel, Je vois que tu possède déjà un général avec un grand potentiel, il irradit de puissance et de rage, une rage qui donne envie... Si nous ne parlions pas travail, je serai ravi de me mesurer à lui car il est rare de trouver des combattant digne de valeur."


Son regard se posa un instant sur Rhuodland., un tel adversaire ressemblait à une juteuse forêt noire pour le lion, un met de choix pour lui qui aimait tant les véritable duel...

"Mais comme je le disais, nous parlons affaires., le plaisir n'a pour l'instant pas sa place. Rien n'est gratuit empereur des mers. que me propose tu comme payement?"


Le Seigneur noir se faisait l'effet du diable pactisant pour avoir une âme et pas n'importe la quelle, c'est du dieu des mer, s'il vous plais. Il maintint son petit sourire amusé, soutenant le regard de ses deux interlocuteur.



avatar
GarethChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 726
Age : 28
Double Compte : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Mar - 20:02
Poséidon constata que le leader des chevaliers noirs était d’une vanité sans borne. Vanité qui semblait exaspérer le porteur de l’écaille du Léviathan…

-« Avec une telle présentation, nous en viendrions presque à oublier qu’une enfant a eu raison du puissant Takeya lors de l’invasion des enfers. »Précisa le dieu dans un sourire non voilé.

Les humains ont trop souvent la mémoire courte, c’est donc aux dieux de leur rappeler leur errements. Dans cette affaire, l’empereur se fichait pas mal du sort de Takeya, pourtant quelque chose le poussait à ne pas laisser le preux s’occuper de son sort.

Bien entendu, Poséidon ne prêtait aucune importance au chevalier noir ou sa prétendue force. Mais il souhaitait connaître les raisons de sa présence en ces lieux et approfondir les rapports que le Lion entretenait avec les enfers. De plus, ouvrir un nouveau front s’avérerait dangereux et ce malgré la faiblesse des protecteurs de l’île de la Reine Morte.

-« Quant au paiement… Je propose que les marinas conquièrent un territoire et le livre aux chevaliers noirs. Enfin, encore faut-il que la prestation soit à la hauteur du paiement. »

Poséidon attendait patiemment la réponse du chevalier noir, si elle était positive ils pouvaient se séparer et se rejoindre au château des spectres.
avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9877
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Mar - 12:21

Le chevalier noir ne cacha en rien sa véhémence à l’égard de Poséidon. Son cosmos grandit, entourant son corps d’une aura enflammée. Hruodland écouta son petit discours en se gardant de tous commentaires. Seul son cosmos montra son mécontentement en augmentant à mesure de celui du Lion Noir, s’arrangeant pour demeurer toujours un cran au-dessus. Par pur instinct, il demeura devant Poséidon dans une tentative qu’il savait futile de protection. Il avait émis la demande d’en finir avec l’opportun et il aurait aimé que le Dieu la lui concède mais il n’en fut rien. Pour ses simples paroles, Takeya aurait mérité mille fois la mort bien que le Léviathan pouvait comprendre son aversion pour les Divinités par sa propre expérience personnelle. Mais, et ce jusqu’à preuve du contraire, Poséidon se démarquait du commun des Dieux.

Après sa diatribe pompeuse, le chevalier noir fut vertement remis en place par l’Empereur des mers qui ne manqua pas de lui rappeler de fâcheux évènements. Hruodland ne retint pas le rire moqueur lorsqu’il apprit la défaite de cet être vaniteux face à une fillette. C’était ça la puissance des Chevaliers Noirs, l’ancien Preux pourrait les mettre à genoux seul si nécessaire. Il continua d’écouter Poséidon sans intervenir lorsque ce dernier évoqua le paiement qu’il était prêt à honorer. Conquérir un territoire pour de tels êtres ? Pour le Marina, la chose était absurde. Il ne voyait guère en quoi les guerriers Atlantes auraient besoin d’eux pour mener à bien leur mission. Encore une fois, Hruodland eut le sentiment que le Dieu démontrait une faiblesse qu’il ne lui connaissait pas mais il était prêt à lui laisser les bénéfices du doute, attendant de connaitre son véritable plan.

Conservant son allure et son cosmos belliqueux, le Léviathan ne prononça pas une parole suite à Poséidon. Il se contenta d’attendre un ordre qu’il espérait tendre vers l’exécution du Chevalier Noir…


avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4027
Age : 36
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Mar - 23:59
"Diantre, tu à percé mon point faible! les jeune femme sont ma plus grande peur!"
répondit il en éclatant de rire.
 Brusquement, un étrange douleur vint lui titiller la tête, un faible mal de crâne peu douleureux, mais dérangeant... Il partie d'ailleurs ausi rapidement qu'il était venue. Que lui arrivait il? l'expérience et l'âge ne pouvaient à elles seul expliquer son comportement. Jouer les agent double n'avait jamais été sa tasse de thé, alors pourquoi éprouvait il soudain autant de curiosité pour le dieu des mer et son général. d'ailleur comment un homme de la trampte du Leviathna pouvait il travailler pour un tel être?  Il puait la vanité et l'orgueuil, mais surtout une indépendance exacerbé... Le lion jeta un coup d'oeil intérogateur  à Rhuoland avant de continuer.

 "Quand au payment, il me convient. étant mon employeur, tu sera le seul et unique intervenant avec qui ne traiterai. Ceci étant dit, qu'elle est exactement ta demande et ton besoin. Du moment qu'il n'enbfreint pas mon code de l'honneur, je ne penses pas que ça pose problémes, mais pour satisfaire au mieux mes client, j'ai besoin de savoir exactement pourquoi il m'emploie."

 Soudain, son étrange migraine refit un instant surface, tout comme son amnésie, il n'en connaissait pas l'origine, mis à par qu'elle allait et venait selon ses mots, depuis son reveil... Soudain, elle disparue de nouveau et il put concentrer son attention sur la réponse de la divinité. la formulation du voeu était des plus importante car elle délimitait les possibilitées et la liberté du Seigneur noir. Brievement, il repensa à Thanatos, mais tant que les enfers n'entraient pas officielement en guerre contre les marinas, ccela ne devait pas poser de problémes. Il faudrait qu'il parle quand même à la mort un de ses jours, ne serait que pour son absence incompréhensible... Une fois de plus son regard se posa sur le Leviathan, un regard intérogateur et curieux, il se battrait avec lui un jour, s'était sur, mais serait ce pour le plaisir ou pour leurs idéeaux?
avatar
GarethChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 726
Age : 28
Double Compte : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 31 Mar - 21:23
avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9877
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Avr - 0:43

Le choix était fait, Poséidon aurait le dernier mot et il n’allait pas dans le sens de ce que désirait le Léviathan. Mais pouvait-il désobéir à son Dieu ? Bien qu’il ait révélé sa faiblesse nouvelle, il demeurait l’Empereur des Mers et Hruodland lui avait juré fidélité. Oui fidélité, lui qui s’était promis de ne plus suivre aucun Dieu. Mais les choix changeaient, qu’en était-il alors des promesses ?

Beaucoup de question emplissait l’ancien Preux mais il n’avait guère le temps de s’attarder à en chercher les réponses. Poséidon lui avait donné l’ordre de se rendre en Allemagne et il comptait bien y aller séance tenante. Surtout que là-bas, il aurait peut-être la chance de pouvoir s’opposer aux Spectres et finir ce qui avait été commencé à Venise.

Le Marina regarda un instant le Lion Noir. Il mesurait encore sa puissance et se disait qu’elle était suffisante pour changer beaucoup de chose. Pourraient-ils s’allier tous les deux pour s’opposer à Poséidon si le goût en prenait Hruodland ?
Le Paladin secoua la tête pour chasser cette idée : s’il devait un jour affronter un Dieu, il le ferait seul avec toute sa puissance.

- Mercenaire… Tu sais ce que tu as à faire. Essaie de suivre le rythme sinon je n’aurais aucun scrupule à t’abandonner ou à t’achever ! Poséidon accepte tes services mais il n’en est pas de même pour moi. La seule chose qui m’empêche de te tuer là tout de suite, est la volonté de mon Seigneur. Mais c’est une chose qu’un être tel que toi ne peut surement pas comprendre. Dans un sens, tu as mon admiration car tu as su te libérer du joug divin et tu es ton propre maitre…

Hruodland réalisa qu’il en avait déjà trop dit et préféra ne pas finir sa phrase. Il s’avança de quelques pas avant d’accélérer son corps à la vitesse de la lumière et de s’envoler pour l’Europe…


Pour ben go pour le château alors ^^

avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4027
Age : 36
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Mer 6 Avr - 14:37
Un étrange sourre éclaira un instant le visage du mercenaire. lorgueuil des divinité était souvent exaspérant, mais avait ses avantages. Le code des contrats de mercenaria était clair, aussi clair que celui des démons des croisements, si ce n'était du diable lui même.  Dans sa vanité, le seigneur des océan venait simplement de demander au seigneur noir de le suivre dans le tartare. En cela, le chevalier noir respecterai à la lettre la demande de la divinité...

"Entendu, contrat enregistré, majesté."

Cette petite promenade lui pérmétrait d'étudier la divinité et de tenter de la comprendre et qui sait? Peut être de faire changer son avis sur l'humanité si il dépassait la petite blague du lion. Soudain, le Leviathan lui adressa la parôle et le fauve des ombres fut quelques peu surprit par celles-ci.

"T'inquiete pas mon vieux, j'en ai autant à ton service. de toute façon comme je l'ai déja dis, mon unique employeur est  le dieu des Océan, ud moins pour le moment. Quand à l'admiration, c'est plutô moi qui t'admire de vouer adoration et obeissance à un mec  qui te cache les trois quart de ses projets, m'enfin du moment que tu y crois...

 Dans un grand éclat de rire, il déchaina son cosmos. lui qui prenait d'habitude son jet privé, ça allait le changer de se déplacer à la vitesse de la mumiére... Une nouvelle fois son étrange migraine l'enquiquina quelques seconde avant de disparaitre... de quoi pouvait bien souffrir celui dont le cosmos brulait tout? il irrait quand même voir le service medical de l'Heaven Inc en revenant... Dans une titanesque eruption de cosmos en fusion, il disparut à la suite du Leviathan!

[OE] Pourquoi conquérir quand il ne reste que des ruines ?