:: Zone Guerre Sainte :: Cercle Polaire Arctique :: Le village de MagnirAller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12648
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Fév - 18:52
Le village de Magnir, voilà longtemps que le blond n'y eu mis les pieds à vrai dire il n'avait que peu quitté Nibel récemment, hormis ces divers voyages pour son amie voyante il n'eut entrepris d'ascension périlleuse, enfin fallait dire que là aucun danger le guettait quoi qu'à Magnir...

Un, deux, trois, … dix-huit !!!

C'était là le nombre de foie qu'il eut finis inconscient avant de quitter le village, il était connu ici, en bien où en mal allait savoir, quoi qu'il en soit vêtit d'une simple tunique marron recouvrant tout son corps il pénétra au sein du village et avança fièrement comme à son habitude en direction de la taverne. Nouvelle ascension périlleuse et peut-être dix-neuvième coma en vue allait savoir.

Chope commandés le jeune homme cette foie ne se contenta de la boire, il dévisageât une à une les personnes présentes sur les lieux, il recherchait parmi eux des éveillés, il lui était nécessaire au vus de son niveau actuel de rencontrer un guerrier divin, il voulait servir le royaume au mieux et pour ce faire il lui fallait accumuler des informations par ces frères d'arme. Bien entendus il préférerait rencontrer un partisan de Loki, mais soit, ci c'était pour le bien du royaume alors n'importe qui ferait l'affaire, après tout l'objectif de tout éveillé présent en ces lieux n'étaient pas d'empêcher la fonte des glaces et de protéger le royaume ?

Une première chope vidé, puis une seconde il ne vit personne de particulier, un léger soupire puis il s'éloigna réglant au passage une dette de son dernier passage. Le patron le connaissait bien et d'ailleurs il se demandait ce qu'avait le jeune homme pour repartir ainsi sans avoir bus quelque chose de plus fort.

Le guerrier si l'on pouvait l'appeler ainsi traversa en long, large et travers le village, il fit quelques achats puis en fit la traverser une dernière foie. Il lui fallait apporter quelques provisions à sa grand-mère, l'on trouve malgré le climat commun à son village des produits différents ici.

Il s'éloigna alors ce demandant comment réussir à contacter les véritables guerriers divins, comment être utile ? C'est sur c'est pensé qu'il quitta le village faisant halte à l'entrée devant les deux gardes.

Bonjour, excuser moi, je voudrais rencontrer un des guerrier divins, savez-vous où il sont ? Un garde vint alors chuchoter à l'oreille de l'autre avant de poursuivre :

Ces informations sont confidentielles, nous ne pouvons pas te répondre, si tu souhaites en savoir plus rends toi au palais .Le garde désigna donc la direction du palais de la représentante d'Odin, Ark s'y était déjà rendu, mais n'avait osé y pénétrer.

Sinon, essaye d'attirer leur attention, si toute-fois tu le peux . Était-ce là un défi ? Voulait il qu'Ark lui ôte la vie pour qu'enfin un guerrier divin se rende sur les lieux ? Cette pensée traversa l'esprit du jeune homme, mais il ne le fit il tourna dos aux deux hommes les salua de la main et s'éloigna de quelques mètres .« Attirer leurs attentions, pourquoi je n'y ai pas pensé avant... »

Ark posa délicatement son sac de provision et déploya sa cosmo énergie, il la maîtriser bien au point de ne pas montrer signe d'hostilité dans celle-ci, mais pas encore assez pour que cela ne dure, en effet il ne la déploya que quelques secondes était-ce assez pour qu'on vienne à lui ?

Il s'asseya donc sur un rocher attendant l'improbable.



Citation :
[ RP d'intro donc pour lancer tout ça ^^ Si question MP ^^ ]

 
avatar
SkärnGuerrier Divin de Garm
Guerrier Divin de Garm

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 100
Age : 25
Autres comptes : Wulf

Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mar - 1:25
Skärn était arrivé à Magnir il y a peu, l’esprit encore préoccupé par le dénommé Alfgrim. Il s’interrogeait sur l’identité de ce dernier et surtout sur sa position actuelle. Au début, il avait rut qu’il devait s’agir d’un simple paria qui avait voulu jouer aux apprentis sorciers, mais il semblait trop bien s’y connaitre dans le Sejdr pour n’être qu’un simple paria, de plus ses recherches en Niflheim n’avaient rien donnés. Il lui fallait trouver de nouvelles pistes à exploiter avant qu’il ne récidive, après tout, son mentor l’ayant formé à calmer les morts et étant le porteur de l’armure du gardien des enfers, il n’allait pas rester à rien foutre alors qu’un guignol croyait pouvoir jouer impunément les nécromanciens d’opérette, il s’agissait de quelque chose de sérieux que diable, et accessoirement cela risquait d’éventuellement rajouter un peu plus de bordel dans les royaumes d’Yggdrasill, ce dont ils n’avaient pas vraiment besoin. Il gardait aussi à l’esprit la découverte du poignard en os, il aurait peut-être dû le conserver pour l’examiner, mais il l’avait détruit pour mettre fin au sortilège. De toute façon la vue seul des runes de l’objet suffisait à lui faire saignée les yeux, et il ne lui en restait qu’un auquel il tenait. En repensant au poignard, Skärn passa machinalement la main sur la cicatrice de son œil droit.
 
Il était en ce moment à Magnir, il s’agissait de l’une des bourgades les plus importantes d’Asgard, et il savait que si une rumeur ou un ragot faisait son apparition dans l’un des neufs royaumes, elle finirait tôt ou tard par atterrir ici. Il était donc assis dans la taverne un verre d’hydromel à la main. Il n’avait pas revêtu son armure, il voulait rester discret pour pouvoir profiter du maximum d’information. Actuellement, il était habillé dans un costume traditionnel de sa contrée natal portée en général par les épées-liges des grandes familles nobles. Son vêtement était plutôt usé et les couleurs avaient depuis longtemps perdues leur éclat. Le symbole de la famille des Krakirs y était représenté, une famille noble autrefois respecté, mais disparues depuis des siècles, à un point que la plupart des gens devaient le prendre pour le représentant d’une famille noble mineur. Il devait d’ailleurs avoir l’air plutôt miteux comme gars. Il avait également camouflé son énergie pour ne pas être repéré par un éveillé, après tout, il n’avait pas encore prêté le moindre serment, donc il n’avait encore de compte à rendre à personne.
 
Il remarqua un type aux yeux d’or, un peu plus jeune que lui à vue de nez, ce dernier semblait avoir une sacrée descente et Skärn le regarda enchainer les verres dans son coin, bien à l’abri des regards. Ce dernier sembla partir peu après, il n’avait visiblement pas trouvé ce qu’il cherchait. Skärn reporta son attention sur un duo de commerçant discutant de leurs magouilles pour faire entrer de la technologie en Asgard, un peu plus loin, il entendait de jeunes personnes discuter de ragot qu’ils avaient entendu « par-la-sœur-d’un-type-qui-connaissait-quelqu’un-qui… », bref rien de bien fiable, et surtout rien à propos de morts se levant ou de truc de ce genre.
 
Il sirota alors son hydromel un coup, il ne savait pas vraiment combien de temps il comptait encore rester sur place, mais il avait de moins en moins d’espoir de trouver quelque chose d’intéressant. Ce fut à ce moment qu’il ressenti une cosmo-énergie s’élevée l’espace de quelques secondes avant de retomber. Sa curiosité ayant été piqué, il se leva en laissant une pièce à l’attention du barman pour venir voir d’où provenait ce cosmos.
 
En sortant de la taverne, il se dirigea en direction de l’endroit où il avait perçu le cosmos. Finalement, il vit le type aux cheveux et aux yeux d’or qu’il avait vu plutôt à la taverne. Il était assis sur un rocher, semblant attendre quelque chose. Skärn observa pendant quelques instants l’individu en question, tentant de le jauger, sa main gauche caressant machinalement le pommeau de son épée pendant à ses côtés. Était-il l’éveillé qui avait émis le cosmos qu’il avait ressenti un peu plus tôt ? pour qu’elle raison aurait-il fait cela ?
 

Gardant ses distances, Skärn augmenta très légèrement son cosmos pendant un bref instant. Il testait le jeune homme, allait-il réagir à cela ? et comment ? allait-il seulement ressentir cette « réponse » ? juste après avoir fait cela, Skärn alla entamer la discussion avec les gardes de la porte, une discussion bien banale en somme, mais il tenait à voir si le jeune homme l’avait repéré. Bien qu’il se doutait qu’avec sa crinière blanche, son œil borgne, sa balafre et son 1m 94, il était facile de le repérer physiquement, mais ce qui l’intéressait était de s’assurer que le garçon aux cheveux dorés saurait l’identifier en tant qu’éveillé. Et après tout, peut-être que ce gars lui fournira la piste qu’il cherche tant.
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12648
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mar - 9:29
Il n'eut pas attendre longtemps, l'idée du garde avait été la bonne en effet seul quelques minutes s'écoulèrent entre le jet cosmique effectué par Ark et la réponse d'un mystérieux inconnu, il allait enfin rencontrer un guerrier divin à moins que bien sûr cet homme soit comme lui un simple villageois à la recherche de réponse. Quoi qu'il en soit il se leva fixant au loin l'individu, Ark le reconnus et revis la scène où il buvait son verre d'hydromèle, il comprit alors que chercher par l'aspect et par la force cosmique pouvait être bien plus dure que sa en avait l'air... Il prit conscience du faites qu'il soit possible de cacher ça cosmo énergie puis ce demanda comment agir dans cette situation, cet homme, grand-mère Lisbeth lui avait demandé de respecter les représentants des dieux, car ils imposaient le respect, mais bon … Le caractère d'Ark rendrait ça compliqué.

Retour la case départ le blondinet revint en direction des deux gardes croisés plus tôt est-ce que l'un des deux était un éveillé ? Non … Le regard d'Ark ce posa sur un troisième protagoniste qui n'avait rien de commun, sa taille tout comme ça carrure et ces multiples balafres ne laissèrent l'orphelin indifférent. Il resta un instant figé sur l'œil de cet inconnu, et instinctivement il vint toucher sa cicatrice à l'oeil gauche, nostalgique des temps passés où il faillit perdre la vue. Après quelques secondes nécessaire pour reprendre sa concentration Ark entama enfin le dialogue.

Bonjour, vous... je … tu …
Léger bug et premier échec pour le jeune homme, fallait dire que sa grand mère Lisbeth avait énormément insisté sur la notion de respect et lui n'était pas doué pour là, il reprit alors :

Salut, je suis Ark, j'ai ressentis ta cosmo énergie plus tôt est-tu un guerrier divin ?


S'il répondait négativement alors Ark chercherait à en savoir plus sur lui si c'était positivement alors il demanderait une preuve au balafré.

J'ai à te parlé, cependant je n'aime pas les oreilles indiscrètes.
Ajouta il en regardant les deux gardes qui semblait plus attentif à la discution qu'à leurs fonctions premières.

Ark tourna alors dos à l'homme s'éloigna de l'entrée du village, s'il voulait vérifié l'identité de l'homme il lui valait mieux prendre ces distances, lui ne maîtrisé pas encore tout à fait le cosmos alors que l'inconnu semblait se jouer de celui-ci, s'il devait le tester par la force Ark perdrait sûrement, quand au géant, qui était-il vraiment ?
avatar
SkärnGuerrier Divin de Garm
Guerrier Divin de Garm

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 100
Age : 25
Autres comptes : Wulf

Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mar - 18:35
Skärn fut presque surpris de voir que le jeune homme avait effectivement ressenti l’appel qui lui avait adressé. Au début, Skärn continua à discuter avec les gardes, n’observant l’arrivée du garçon aux cheveux dorés que via la cosmo-énergie qu’il émettait, ce dernier arrivait en effet dans son angle mort. Lorsque le blondinet lui adressa la parole, Skärn s’amusa intérieurement du manque d’assurance qu’il dégageait. Au moment même où il lui demanda s’il était un guerrier divin, Skärn se tourna en direction du jeune homme, laissant par la même occasion apparaître son œil valide, d’un bleu profond et semblant scruter ses interlocuteurs jusqu’au plus profond de leurs êtres.
 
Ça dépend, qu’est-ce qu’un guerrier divin pour toi ?
 
Ark émit ensuite la demande de lui parler à l’écart des oreilles indiscrètes. Avant même que l’un des garde ne puisse réagir, il les stoppa d’un simple geste de la main. Leurs signifiant par la même occasion de rester à leurs postes. Qu’il soit un guerrier divin ou simplement l’épée-lige d’une famille noble, aussi peu connue soit-elle, il n’en restait pas moins leur supérieur hiérarchique, ils n’eurent donc pas d’autres choix qu’obéir.
 
-  Comme tu voudras, mais j’espère que tu ne me feras pas perdre mon temps pour des futilités.
 
Arborant un sourire carnassier, il accepta donc de suivre le jeune homme. Bien que tout cela ne semblait pas vraiment pouvoir l’aider dans sa recherche du dénommé Alfgrim, mais cela promettait d’être intéressant. Il était curieux de voir quel genre d’éveillé était ce Ark, il ne lui semblait pas encore bien maitriser ses pouvoirs. Était-il un autodidacte ? Quel prix avait-il dut payer pour obtenir ses capacités ? Possédait-il une véritable âme de guerrier ?
 
Skärn suivit donc Ark jusqu’à ce que le village de Magnir ne soit plus visible. À ce moment-là, Skärn s’arrêta net, il estimait que ce serait assez loin pour ce qu’il aurait à faire, quoi que ce soit. Il n’y avait personne dans les environs et le coin ne semblait pas être des plus fréquenté pile ce qu’il lui fallait. Il s’adossa donc contre un arbre avant de prendre la parole.
 
-  Je crois qu’à présent on est assez loin, tu peux donc dire ce que tu me veux, Ark.
 
Au passage, Skärn avait commencer à légèrement élever son cosmos, ce dernier avait quelque chose de sombre, sinistre. Skärn commença à subtilement imprégner les environs avec son énergie. Son visage arborait alors un air grave et sérieux.
 

J’espère pour toi que ça en vaudra la peine.
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12648
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mar - 19:34
Le village n'était plus visible, le blizzard du grand nord ne tarda pas à camoufler celui-ci de a vus des deux hommes, il ne restait plus qu'à agir, le regard percent du géant fit froid dans le dos au jeune homme, mais malgré cela il resta imperturbable, son objectif était simple trouver le moyen de ce rendre utile et seul un guerrier divin pourrait l'aider. Quand à ça première question le jeune homme voulus le remballer en lui demandant s'il savait qui il était, mais il ne fit rien, le borgne avait fait reculer les gardes d'un simple signe et sa question n'avait de sens que s'il était un porteur d'une des armures divine. Lorsqu'il s'arrêta le blondinet ne pus s’empêcher de sourire finalement il avait trouvé ce qu'il cherchait plus rapidement que prévus. Quoi qu'il en soit l'atmosphère devint plus tendus lorsque le cosmos de l'homme pris possession des lieux.

Ark concentré sur celui-ci ressentit une menace émanant de ce cosmos nul doute que si les réponses du jeune homme ne lui convenait pas il le balayerait simplement et il en avait le pouvoir, même lorsqu'il dus user de sa cosmo énergie Ark n'eut atteint ce niveau que brièvement alors que pour cet homme cela semblait si simple .

Ark recula d'un pas instinctivement, son instinct lui dit de rester méfiant quand à l'attitude de l'homme, cependant il ne pouvait ce permettre de montrer quelconque signes d’inquiétude face à ce pouvoir écrasant il resta donc de marbre, immobile, statique, les bras croisés il commença son monologue .

Les guerriers divins, ce sont l'élite des forces du royaume d'Asgard, ce sont les protecteurs du royaume et sont fidèles aux divinités scandinaves. Odin, Loki, Freiyja et tant d'autre. Alors que le peuple Asgardien a pour rôle par ces prières d'empêcher la fonte des glaces, les guerriers divins eux défendent le pays contre les danger de grande ampleur. J'ai eu vent des dernières guerres par delà les livres et les connaissances de ma grand-mère et je sais que jusqu'à présent aucun guerrier divin porteur de saphir où non n'a faillis à sa tâche où son devoir, pour preuve le royaume du grand nord n'est actuellement pas en danger alors que dans d'autre pays des catastrophes ont lieux.
 
« Grand mère m'a parlé de golem et de catastrophes naturelles ayant eu lieux, que voulait elle dire ? «


Les guerriers divins bien que leurs fonctions soit de protéger nos terres peuvent aussi les quitter pour entrer en guerre où non avec d'autres factions si cela a pour but bien entendus de renforcer nos contrées.

Il laissa alors un blanc, fallait dire qu'habituellement les monologues n'était pas sont truc, ais pourtant il poursuivit.

Je pense pas me tromper à ton sujet, tu est un guerrier divin n'est-ce pas ? Si tel est le cas dit moi de quelle façon je peux me rendre utile...

Une brise glaciale puis un nouveau silence, le blond sûr de lui allait ce présenter, après tout le guerrier qu'il avait en face ne le connaissait pas...

Je suis Ark, originaire du village de Nibel, j'ai vécus la-bas une dizaine d'années puis quelques autres près du cimetière d'Améthyste pour enfin repartir à mon village natal, me voit tu désolé, mais je n'entrerais pas dans les détails. En effet ce lourd passé que cachait l'homme, il ne pouvait le confier à un inconnu quelque soit son rang...

Bien, satisfait ?
avatar
SkärnGuerrier Divin de Garm
Guerrier Divin de Garm

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 100
Age : 25
Autres comptes : Wulf

Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Mar - 12:05
Skärn observait Ark avec intérêt tout en écoutant son monologue à propos du rôle des guerriers divins. Il s’amusait de l’état de nervosité dans lequel Ark était plongé. Il ne fit cependant rien, rien à part continuer d’imprégner le lieu de son énergie, l’atmosphère des environs se faisaient de plus en plus pressante, une ombre semblait s’étendre sur leur lieu de discussion. Alors que son énergie se manifestait au fur et à mesure, tout cela pour augmenter la pression histoire de l’amuser, une petite flamme d’un bleu sombre apparut dans son œil mort, il pouvait percevoir l’âme d’Ark… et il semblait être de ceux qui n’avaient pas eu une vie facile, cependant il ne chercherait pas à en savoir plus.
 
 En entendant d’où il était originaire, Skärn ne put s’empêcher d’avoir un sourire amusé. Il fallait dire qu’entre un village du Royaume de Nibelheim et le cimetière d’Améthystes, ce type savait choisir des endroits sympa. Skärn ne reprit la parole qu’une fois que Ark eut finis de causer.
 
C’est bien, je vois que t’as bien appris tes leçons par cœur, mais ce n’est pas vraiment ce que je t’ai demandé.
 
Skärn augmenta d’un seul coup son cosmos, les ombres autour d’eux s’étendirent d’un seul coup, assombrissant un peu plus les environs. Soudainement, une lueur apparut et l’armure de Skärn vint le recouvrir. Son visage était un présent impossible à voir, mais derrière son heaume on pouvait encore percevoir la flammèche bleue dans son œil. Sa voix se fit moins humaine, comme si son casque le déformait pour la rendre plus profonde.
 
Quand je te demande ce qu’est un guerrier divin pour toi, je ne te demande pas de me sortir la théorie, je te demande ton avis. Est-ce leur puissance qui les définit ? Leurs armures sacrées ? où leur engagement ? Dans mon cas, comme tu peux le voir, je possède le premier et le second.
 
Skärn commença alors à s’approcher de Ark, il comptait bien l’acculer pour le forcer à montrer ce qu’il avait dans le ventre. Si Ark voulait servir Asgard, il devrait lui prouver qu’il en avait l’étoffe. Autour d’eux, Skärn fit apparaitre une série d’âmes errante qui tournoyèrent autour d’eux. Pour l’instant, il maitrisait encore sa puissance dans le but de garder une réserve au cas où.
 
Quant au dernier, je pourrai te dire que je suis Skärn, de l’éclat divin de Garm, que je suis le « traqueur d’âme », ou que sais-je comme autre titre, mais aucun d’entre eux n’est officiel, car je ne suis lié à aucun serment envers un quelconque seigneurs, que ce soit le Père de Tout, les Polaris, ou un autres Ase. Cependant je n’ai pas besoin de cela pour servir les Royaumes du Nord, je n’ai jamais eu besoin que quelqu’un me dicte quoi faire.
 
Il s’arrêta face à Ark, en position pour pouvoir répondre à toute action entreprit par le blondinet. Il était plus que prêt à répondre par la force s’il l’estimait nécessaire.
 
Nos Royaumes sortent tout juste d’une guerre, je crois que les occasions d’aider notre peuple ne doivent pas manquer, même sans être un éveillé. Mais je suppose que si tu cherchais un « guerrier divin » pour t’en voir confié une c’est que tu cherches un défi plus costaud. Je me trompe ?

Dans ce cas, il falloir que tu me prouves que tu as l’étoffe pour être un guerrier divin, montre-moi donc ce que tu vaux.
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12648
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Mar - 11:22
La tension entre les deux guerriers augmenté, Skärn avait le dessus c'était sûr, le jeune blondinet ressentit un léger malaise en ressentant le regard percent de l'homme le pénétrer, c'était comme s'il pouvait lire à livre ouvert dans le plus profond de son âme . Et ci c'était le cas ?  Cette idée fit frissonner Ark, mais il ce devait de ne rien montrer, pourtant lorsque l'armure de l'éclat divin de Garm vint le recouvrir il ne put s'empêcher de reculer de quelques pas, c'était une grande surprise pour lui et une première.. Une armure bénit par les dieux... Celle-ci recouvrit entièrement son hôte et semblait ne faire qu'un avec lui l'on pourrait dire d'ailleurs qu'elle était faîtes pour lui, ces imposants muscles tout comme ça taille ne génère en rien l'habit des dieux, les légendes étaient elles donc toutes réelles ? 

L'orphelin écouta attentivement chaque propos de l'homme qui lui faisait face, il reculait en ne montrant trop pour autant qu'il craignait cet individus, il lui fallait ce ressaisir où trouver une ouverture, il était hors de question pour lui de faiblir face à cette situation, Skärn le dominait peut-être en plusieurs points, mais il ne pouvait ce laisser passer pour un faible, sa fierté en prendrait un coup.. 

C'est lorsque les âmes prirent place qu'Ark changeât de regard, celui qui semblait craintif plus tôt devint sûr de lui, son objectif premier était de rencontrer un guerrier divin, ceci fait il lui faudrait le convaincre quelque-soit le moyen de son utilité à servir le royaume. C'était là le moment pour lui d'agir tel un futur guerrier et non comme un lâche. 

Bien... 

Une légère hésitation put ce faire ressentir dans et unique mot, Ark pouvait il seulement oser défier ce guerrier ? Il le ferait et si nécessaire subirait le courroux de cet homme.

Je n'ai appris aucune leçon, mais acquis les connaissances de mes ancêtres. Effectivement, je souhaites me voir confier une mission autre que celle donné au peuple, pas que je me crois supérieure, mais je possède des capacités qui pourraient sûrement vous être utile. Skärn, Tu te dit être le traqueur d'âme ? Bien, sache que je suis le brûleur d'âme. 

Ceci dit, le comos du blond augmenta brusquement, pas assez pour recouvrir l'ombre émise par celui de son adversaire, mais assez pour qu'il puisse dévoiler l'étendu de ces capacités. 

Des flammes vivantes ne tardèrent pas à s'échapper du corps du jeune homme, chacune de couleurs différentes ne tardèrent à ce diriger vers une potentiel cible, les flammes verte pour brûler les âmes errantes, les bleue pour le corps humain, les rouges pour l'armure, et la jaune pour aspirer l’essence cosmique de l’ennemie. L'apprentissage de cette technique avait était fort long, mais aujourd'hui pouvait faire ces preuves, Ark put, et sut augmenter sont cosmos de façon radical, il ce devait de faire face sans reculer... Il créât dont une flamme verte pars âme apparut, s'il voulait tester les capacités d'Ark, il verrait de quoi il est capable... Quoi que … Ark perdit brusquement l'équilibre, il posa un genoux à terre et tenta comme possible de garder l'effet de ça technique actif hors de question pour lui de laisser Skarn s'en tirer comme-ça, l'effet de son attaque serait sûrement amoindrit par ça faible maîtrise du cosmos, mais il tiendrait bon . 

D'un mouvement de bras il envoya chaque flamme en direction de leurs cibles, il était conscient qu'après ça le guerrier divin le balaierait sûrement, mais si c'était le risque pur avoir un mentor où un guide quand à son future il assumerait sans broncher.

 
avatar
SkärnGuerrier Divin de Garm
Guerrier Divin de Garm

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 100
Age : 25
Autres comptes : Wulf

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Mar - 14:51
Skärn observait Ark avec intérêt, il pouvait sans peine percevoir la peur et le doute l’assaillir. Le garçon aux yeux dorée faisait de son mieux pour cacher ce genre de chose, probablement pour ne pas passer pour un lâche. Pendant un instant, Skärn se demanda s’il n’allait pas devoir rajouter de l’huile sur le feu pour pousser le jeune Ark à enfin réagir, peut lui importait d’y aller trop fort, ce n’était que dans les situations de danger qu’on révélait sa vraie personnalité, et Skärn voulait connaître celle de Ark, un lâche ? Un fou ? Un vrai guerrier ?
 
Cependant, Skärn fut surpris de voir Ark soudain prendre en assurance, il n’aurait pas parié que ce dernier réagirait ainsi en voyant les âmes des morts. Il ne put réprimer un sourire en l’entendant se proclamer « le brûleur d’âmes », il trouvait que les nornes avaient un bon sens de l’humour.
 
- Mérite donc ton titre dans ce cas.
 
Ce fut à ce moment que le cosmos de Ark explosa, créant une lueur intense au milieu des ombres, toujours plus intenses, créé par l’aura de Skärn. Des flammes de différentes couleurs, rouge, bleu, verte et jaune, apparurent autour du jeune homme. Skärn resta impassible en voyant cela, il attendait le moment où Ark passerait à l’attaque, Skärn savait qu’il avait un sérieux avantage dans l’affaire, cependant, le technique utilisé par le jeune homme était assez puissante et Skärn sentait qu’elle pourrait lui poser problème … ou en tout cas elle aurait pu. Presque immédiatement après avoir fait appel à cette fantastique énergie, Ark montra des signes de faiblesses, parvenant tout juste à maintenir sa technique active.
 
Sympas ton spectacle son et lumière, mais j’espère que tu n’as pas que ça dans le ventre.
 
Au moment où Ark lança son attaque, Skärn observa la technique, les flammes vertes étaient destinées aux âmes errantes, les autres étaient pour sa pomme. Il vit les flammes vertes embraser les âmes, Skärn émit un soupir, il avait déjà son idée pour contrer la technique. D’un simple geste, il fit fondre la totalité des âmes errante sur Ark, sans se soucier quelles rencontres les flammes, pour ensuite encercler en tournoyant à toute vitesse et toujours plus proche de sa cible. Sa technique aurait sans soucis, même à ce niveau, neutraliser des âmes errantes normales, malheureusement comme Skärn les contrôlait, elles ne paniquaient pas alors qu’elles s’embrasaient.
 
Les autres flammes fondaient toujours sur lui, mais elles restaient lentes pour lui, en bonne partie à cause de la maîtrise encore maladroite de leur utilisateur. Skärn émit une vague de son cosmos pour neutraliser la plupart d’entre elles, mais en laissa certaines l’atteindre, juste par curiosité. Les flammes bleues ne purent même pas passer son armure, quant au rouge, elles commencèrent à embraser son armure et il senti les jaunes s’attaquer à son cosmos. Mais très vite, les flammes furent recouvertes par des flammes spectrales qu’il créait à partir de son cosmos et ce fut comme si elles s’étaient consumée d’elles-mêmes. Pendant ce temps, Skärn reporta son attention sur Ark.
 
- Connais-tu le phénomène de la Possession ?
 
Skärn tendit alors sa main droite, pointant les griffes de métal terminant celle-ci vers Ark. Une, puis deux et enfin trois des âmes incandescentes fondirent sur Ark et pénétrèrent en lui, apportant ses propres flammes au contact de sa propre âme, avec la douleur que cela impliquait. Cela ne fut bref, car d’un nouveau signe, Skärn dissipa les âmes qu’il avait invoqué, autant pour stopper leur combustion que pour éviter que l’âme d’Ark subissent de trop gros dommage, le reste était entre ses mains.
 
-  Je te conseil de dissiper ton sort si tu ne veux pas subir le même sort que ce que tu réservais à ces esprits.
 
En disant cela, et en profitant de l’instant de douleur dans lequel était pris Ark, Skärn se déplaça en un clin d’œil sur le flanc droit de Ark, restant à quelque pas de lui. De là, des dizaines de nouvelles âmes errante qui avaient été asservit par lui, et par les précédents utilisateurs de son épée, apparurent autour de lui, avant de plonger dans le sol. L’atmosphère autour d’eux se fit de plus en plus ténébreuses, il semblait que la lumière du jour évitait la zone autour d’eux. Des murmures inintelligibles se firent entendre tout autour d’eux, ceux des milliers d’âmes en son pouvoir. Puis des bras spectraux sortirent du sol tout autour de Ark, tentant de le griffer ou de le faire tomber et des visages déformés parcouraient le sol. Le bruit d’une lourde pierre que chutant contre le sol se fit alors entendre, suivit de cliquetis.
 
Tu es du genre à abattre tout ton jeu d’un coup je vois, si tu avais concentré ton énergie dans une attaque au lieu de tenter de me montrer la totalité de tes capacités en une fois, tu aurais pu me gêner. Dans un vrais combat ton âme aurait déjà rejoint celles en mon pouvoir. De plus, je ne me suis pas arrêter ici par hasard.
 
Ce fut à ce moment qu’un guerrier depuis longtemps mort sortit des ombres avançant en direction de Ark, prêt à en découdre. Une énergie bleu sombre l’habitait, signe qu’il n’était qu’une marionnette manipulé par la « magie » de Skärn.
 


- Nous sommes situés juste à côtés d’une série de tertre. Vu ton état d’épuisement, je doute que tu puisses seulement m’atteindre, je me suis donc permis d’emprunter le corps d’un des résidents pour faire un adversaire plus abordable. Je te présente Ivar le tueur de Vargs, il s’agissait d’un grand guerrier en son temps, mais il ne devrait pas poser de problème à un vrais guerrier divin, qu’importe son niveau. Si tu en viens à bout, je trouverai quelque chose à faire de toi.
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12648
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Mar - 19:38
Toujours un genou à terre Ark peina à finir son attaque, les flammes envoyaient vers leurs objectifs, il ce releva regardant la réaction de Skärn qui fut d'ailleurs immédiate, les âmes créaient par le guerrier divins fondirent en masse vers l'orphelin, certaines s'embrasèrent avant de disparaître tandis que d'autre le "pénétrèrent". Une douleur atroce envahis l’apprenti guerrier qui sentie une douleur indescriptible au plus profond de lui, ces âmes ne l'atteignaient pas directement, elles allaient ce frotter à la sienne... Bien que la douleur soit intense il ne ferma les yeux pour continuer de regarder si son attaque avait l'effet désiré sur le guerrier divin, il fut fort déçut lorsqu'il balaya les diverses flammes, mais heureux de l'atteindre, finalement, pour une courte durée.
 
Quand à la riposte, elle s'annonçait terrible, en effet trois âmes incandescentes fondirent sur lui pour brûler son âme souillé, cette foie la douleur était pire, un hurlement de douleur s'échappa de la bouche de l'homme, c'était là le pouvoir d'un guerrier divin ? Il dissipa sans même le vouloir l'effet de son attaque précédente, tendis que Skarn vint éteindre le brasier interne qui c'était allumé en Ark. La situation s'empira encore, cette foie l'Asgardien put ressentir le cosmo de son adversaire, celui-ci grandissant semblait sans limite, il changeât la nature des lieux, les rayons de soleils même peinèrent à traverser la zone, des visages déformés et de multiples bras semblaient sortir du sol, l'orphelin cependant ne crains cette situation, Skärn voulait jouer avec les nerfs du blondin, c'était certains et Ark ne tomberait pas ans son piège, il ce ressaisis donc malgrès la douleur interne qu'il pouvait ressentir et piétina l'un des visage pour ce redresser. 


Il lui fallait à son tour agir, il écouta le discours du porteur de Garm .

« Il a raison, je me suis épuisé inutilement, tout ça pour rien.. C'est rageant... »


Ceci pensé Ark aperçut le revenant ce diriger vers lui était-ce une plaisanterie ? Allait il vraiment envoyer un cadavre ambulant attaquer à sa place, le jeune homme n'aimait pas ça, il ce sentait sous-estimé par le guerrier divin, la bonne image qu'il avait d'eux diminua légèrement étaient-ils tous ci méprisable ?

«  Sa va être rapide... »


Le jeune homme d'un élan sûr ce précipita en direction du cadavre, si c'était un combat qu'il voulait il l'aurait, à peine eu-t'il atteint celui-ci qu'il feinta de lui mettre un coup de pied sur le flanc droit pour en réalité lui mettre un coup de poing dans l'estomac, étrangement il ne le traversa pas, ce corps pourris sous-possession était plus solide qu'il n'y paraît, lorsque le poing du blond voulut cette foie atteindre le visage du morbide il fut surpris de la vitesse d'esquive d'Ivar qui lui réussis à atteindre le flanc d'Ark pour le propulser quelques mètres en arrière.

« Et merde, un nouveau phénomène que voilà. Moi qui venait juste discuter pour partir pour Asgard, je vais devoir séjourner chez le toubib si ça continue . »


Un coup d'oeil sur Skarn qui demeurait immobile Ark pensa attaquer le créateur pour vaincre la créature à vrai dire il avait l'impression que l’individu lui ressemblait sur certains points. Ark était un créateur tout comme Skärn la grande différence était sans aucun doute leurs aisance quand à la maîtrise du cosmos et le faites que l'un deux ai déjà bien vécut en tant que guerrier divin, l'un était expérimenté l'autre non. Pourtant, bien qu'il pensait connaître le secret de cette technique, il comprit où crus que c'était différent pour Skärn, en effet  il testait les capacités d'Ark du coup dans la théorie ce n'était pas lui la cible... 


Le trop de réflexion de la part d'Ark fut interrompus par le squelette qui repris l’assaut, le futur god warrior esquiva un à un les coups d'Ivar tout en reculant, il lui fallait renverser la situation, devait il jouer ça carte maîtresse contre lui ? Où devrait il la garde pour Skärn si nécessaire, un soupir puis il ressentis le tronc d'un arbre dans son dos, instinctivement il frappa celui-ci du pied droit de façon à faire chuter la masse recouverte de neige en avant pour s'écraser sur le cadavre, la tentative fut réussite, le tronc écrasa le corps d'Ivar, Ark esquiva vers la droite puis déploya son cosmos en direction de l'arbre, celui-ci s’enflamma alors.

«C'est finis »


Il laissa la flamme jaune consumer le tronc pour finalement achever la peau pourris d'Ivar puis il créât une flamme verte d'une toute autre taille qu'il envoya brûler son âme de façon définitive. Ceux-ci fait, il ce retourna vers Skarn.

Bien, continuons-nous ?
Dit il sereinement conscient que son cosmos diminuait de plus en plus, était-ce déjà la fin du parcours  ...
avatar
SkärnGuerrier Divin de Garm
Guerrier Divin de Garm

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 100
Age : 25
Autres comptes : Wulf

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Mar - 21:43
Skärn regarda Ark affronter Ivar, le corps de ce dernier, malgré le poids des âges, était resté vigoureux et donnait bien du fil à retordre à l’aspirant guerrier divin. Au début, Skärn n’était pas sûr qu’affronter le cadavre au corps-à-corps était la meilleure stratégie au vue de l’état d’épuisement d’Ark, Ivar était déjà mort, il ne risquait pas de ressentir de la douleur, sans même compter les effets de sa magie. Skärn s’aperçut aussi que Ark était de ceux qui réfléchissait de trop dans les combats, il ne se laissait pas guidé par le « Harmr », en d’autres mots, par son instinct. Cela n’était pas forcément un mal, car l’analyse de la situation serait plus efficace, mais en faisant cela, il laissait la place au doute, aux hésitations, et cela pourrait lui être fatale un jour.
 
Il remarqua également que Skärn avait bien compris que les bras spectraux lui griffant les jambes n’étaient qu’une gêne mineure, bien inoffensive, car Skärn en avait voulu ainsi, tout comme il avait remarqué l’hésitation qu’il avait eu à directement s’en prendre à lui. En soi, avec assez de puissance, ça aurait été la bonne tactique à utiliser, mais dans ce cas précis, Ivar était un moins grand danger. Finalement, Skärn fut extrêmement surpris de la façon dont Ark se défit de son adversaire.
 
Pendant toute la durée de l’affrontement, les murmures autour d’eux n’avaient fait qu’augmenter, tout en restant inintelligible, et les ombres les entourant s’étaient faites de plus en plus pressant. Jusqu’à ce qu’il allume son brasier, le cosmos de Ark avaient été la seule lueur, une lueur perdue dans les ténèbres, elle et la flammèche bleue brillant d’une lueur inquiétante dans l’œil borgne de Skärn. Le brasier s’éleva alors illuminant les environs sans pour autant arriver à percer les ténèbres surnaturelle les entourant.
 
Au moment où Ark se retourna pour lui demander quel était la suite, Skärn fit un grand mouvement du bras en sa direction, comme s’il griffait l’air, mais Ark n’eut à subir aucune attaque, juste ses flammes vertes qui disparurent. Skärn, une nouvelle fois pour préserver les âmes dont il avait la garde, se refusant dans sacrifier pour un simple test, avait dissout les âmes qu’il avait envoyé animer le corps, coupant le combustible à celle-ci.
 
-  Pas mal, mais je te concerne de fermer les yeux.
 
Son cosmos descendit d’un seul coup, dissipant par la même tout ce que son cosmos avait créé de manière tout aussi brutal. Les ténèbres disparurent pour laisser place à la lumière du jour, les murmures se turent, les âmes disparurent… seul la lueur dans l’œil de Skärn resta présente.
 
Tu t’en es bien tirer, si tu bosses encore certain truc, en particulier ta maitrise du cosmos, il se pourrait bien que tu deviennes un guerrier divin. Du moins… si une armure sacrée te choisis.
 
Skärn conserva un moment le silence, laissant le blizzard d’Asgard et les bruits de la forêt reprendre peu à peu le dessus sur le bazar qu’il avait créé. Il laissa également l’opportunité à Ark de reprendre tous ses sens.
 
Si tu tiens à aider notre peuple, tu peux traquer les derniers suivants de Hèl qui ravagent encore les Royaumes du nord, il y a de belle saloperie qui voyagent avec eux, tu devrais pouvoir y trouver ton bonheur. D’ailleurs, à ce propos, si j’étais toi, j’éviterais de crier sur tous les toits que tu viens de Nibelheim. Il y a pas mal des tiens qui avaient rejoint les armées de Hèl et il y a plus d’une famille qui aimeront probablement venger l’un des leurs.
Sinon, j’enquête actuellement sur un possible groupe d’illuminés qui profitent du chaos ambiant pour sévir. Ou bien tu peux te rendre au cimetière d’Améthyste, je crois qu’il y a encore pas mal de mort-vivant qui y traînent depuis l’affaire du portail vers le monde des morts.
 
Skärn laissa alors un temps de réflexion pour voir si une de ces pistes le bottait plus que d’autre. D’une certaine manière, le devenir du blond lui importait peu, mais ce dernier avait réussi à éveiller son intérêt, il était curieux de voir ce qu’il pourrait devenir une fois devenu un vrai guerrier divin. Une idée qu’il n’aurait jamais cru avoir un jour germa alors dans sa tête.
 

- Ou alors, je peux toujours essayer de te former pour améliorer ton efficacité et par là même ton utilité pour les royaumes du nord. Mais je t’avertis que dans ce cas tu dois t’attendre à un traitement bien plus rude que ce que tu as eu jusque-là.
avatar
Hagen

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 583
Age : 37
Autres comptes : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Mar - 18:28

Loki observait les évènements. Perché dans un arbre, sous une forme de corneille, le Dieu s’amusait de voir les ombres grandir aux alentours du village. Mais cette fois-ci, il n’y était pour rien. Le responsable était l’un des deux hommes qu’il observait.

De là où il était, le Fourbe pouvait entendre les mots qu’ils s’échangeaient. Les deux possédaient le cosmos, mais un seul était déjà pleinement éveillé. Loki s’intéressa donc davantage au second. Il était une parfaite page vierge qu’il pourrait modeler comme bon lui semble. Il était parvenu à éveillé les armures des Protecteurs maintenant, il ne lui restait qu’à leur trouver des porteurs. Il sentait déjà que plusieurs d’entre eux s’étaient éveillés et il sentait aussi que ce Ark en serait un parfait.

Loki s’envola de son arbre et virevolta un instant dans les cieux avant de fondre vers le sol, un peu à l’écart d’où se tenait son intérêt. Durant sa chute contrôlée, son corps s’illumina et il changea de forme en atterrissant. La lumière qui l’entourait s’estompa et révéla les traits d’une toute jeune fille en petite robe noire. Avec cette nouvelle apparence, il sautilla vers les deux hommes. Il n'eut pas à s’inquiéter des ténèbres qui avaient été dressées : celles-ci avaient été dissipées par leur créateur. Son petit rire cristallin rompit le charme qui s’était installé suite à la question de Skärn.

- Bonjour, bonjour. Comment allez-vous messires ?

La petite fille continua de sautilla jusqu’à se trouver entre le guerrier divin et l’apprenti. Elle les regarda tour à tour, affichant un sourire espiègle.

- Qu’est-ce qui vous amène ici dîtes moi ? C

Au cœur des ténèbres présentes, Loki pouvait voir des âmes qui virevoltaient. Le porteur de l’Eclat de Garm en était la source et le Fourbe le trouva vraiment très amusant. Pourrait-il le détourner d’Odin ? La chose était très alléchante. Mais pour l’instant, son but était le second éveillé. Elle tourna donc son regard juvénile vers Ark et avança vers lui. Une fois toute proche, elle lui saisit la main et tira dessus.

- Coucou monsieur. Dis, tu t’appelles comment ? Moi c’est Flora. Dis, tu voudrais pas être mon ami ?

avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12648
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Mar - 12:34
Lorsqu'il lui demanda de fermer les yeux Ark s'exécuta, les ténèbres disparurent peu à peu, il semblerait que Skärn reconnut Ark comme potentiel futur guerrier divin, le jeune homme n'en dit rien, il fallait avant tout être élus par les dieux pour qu'enfin une armure le choisisse, il attendrait donc et ce perfectionnerait d'ici là. Alors que l'atmosphère semblait peu à peu devenir « vivable » Ark reprit doucement ces esprits, ces blessures, heureusement pour lui n'étaient pas mortel et n'avaient rien de grave. Il écouta donc les dires du géant avec attention, lorsqu'il lui parla des morts-vivants près du cimetière le jeune homme sus qu'il ce rendrait sur place, en effet lorsqu'il eu dix ans il eut subit un choc qui lui fit perdre connaissance pendant presque cinq ans, c'est dans une petite clinique proche des cercueils rosâtres qu'il fut soigné, bien entendus sa grand-mère adoptive étaient resté à ces côtés, il eu une pensée pour elle, puis juste au moment de répondre le guerrier de Garm lui fit une proposition alléchante.

Un maître, un guerrier divin ? C'était là tout ce dont avait rêvé l’apprentie guerrier pourtant il ne pouvait courir le risque de laisser celle qui lui avait tout donné au proie de morts-vivants, il continua donc :

J’accepte....

Il n'eu le temps de poursuivre, une petite fille apparut de nul part et ce mit entre les deux protagonistes, qui était elle ? Ark ne l'avait sentit arrivé, de plus aucun enfants suite à ces événements n'auraient osé ce mettre entre eux, le rire de la gamine changeât l'attention du futur guerrier, il fixa celle-ci ce demandant si une nouvelle foie Skärn ce jouait de lui …

Il ne ressentit cependant pas le cosmos du guerrier borgne, il ne semblait pas non plus être à l'origine de la chose puisque l'enfant lui adressa quelques mots.

Le blond répondit pas immédiatement à l'enfant, les révélations de Skärn concernant Hèl, l'arrivé d'une gamine sur une zone de "conflit" le laissa perplexe, elle avait sûrement vus ce qui eut lieux plus tôt, et l'on savait que les villageois restait assez éloigné des conflits de guerriers, alors que venait elle faire ?

Instinctivement, Ark méfiant déploya une once de cosmo énergie pour faire apparaître une flamme de couleur jaunâtre, bien entendus il la fit apparaître assez loin et derrière un arbre de façon à ce que la gamine ne puisse la voir, près à attaquer si besoin, quand à la fille si elle la ressentait c'est qu'il s'agissait d'une éveillé où pire, Skärn lui aurait sûrement ressentit le cosmos d'Ark, d'ailleurs connaissait t-il cette nouvelle protagoniste ?

Lorsqu'elle lui saisit la main, le jeune homme laissa un blanc puis ce prêta au jeu tout en restant méfiant bien entendus, après-tout peut-être était-ce simplement une enfant à la recherche d'amis ?

Salut je suis Ark, j'habite pas loin d'ici et toi que fit tu ici ? Flora ? c'est un très jolie prénom, soyons amis ! 

Il n'en dit pas plus, il resta méfiant, mais courtois, il fit un sourire à l'enfant puis attendit une réaction de Skärn et une réaction de la part de cette jeune fille..
avatar
SkärnGuerrier Divin de Garm
Guerrier Divin de Garm

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 100
Age : 25
Autres comptes : Wulf

Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Mar - 16:53
Ark accepta la proposition de Skärn de l’aider à se maîtriser, ce dernier pensa intérieurement que Ark ne se rendait pas compte dans quoi il allait poser les pieds, car il ne comptait aucunement le ménager. Le « Brûleur d’âme » semblait être sur le point d’ajouter quelque chose lorsqu’un petit rire se fit entendre. Une petite fille fit alors son apparition dans la clairière. Bien que Skärn ne bougea pas d’un pouce, restant dressé de toute sa hauteur et les bras croisés, tournant à peine la tête pour accorder un regard à cette fillette, mais sous son armure, tout son corps c’était tendu pour être prêt à réagir à la seconde en cas de menace. À aucun moment il n’avait senti l’approche de cette jeune fille, et quelque chose dans son attitude insouciante malgré ce qui venait de s’y passer lui semblait extrêmement étrange.
 
Très rapidement, la fillette s’intéressa plutôt à Ark qu’à lui. Il sentit sans peine la méfiance qu’éprouvait Ark face à la jeune fille, il perçut également la « précaution » que ce dernier avait pris. Skärn était heureux d’avoir revêtu son armure, son casque cachant la totalité des traits de son visage, donc également le sourire en coin qui s’était dessiné sur son visage, il n’aimait pas le fait de ne pas saisir la nature de la jeune fille mais d’un autre côté, il trouvait que les choses prenaient une tournure intéressante et cela l’amusait. Il repéra également Ark créer sa flamme à l’abris de regard. Ark avait vite appris le principe de préparer ses affrontements, il n’était pas sûr que la mesure qu’il avait prit servirait à quelque chose mais c’était toujours cela. De son côté, Skärn ne bougea à aucun moment, presque comme s’il avait été une statue, il se concentra sur ce qui suivait, voyant Ark décider de jouer le jeu de la jeune fille.
 
De son côté, il ne restait pas inactif, il sondait l’âme de la fillette, il tentait de comprendre la nature de cette dernière, comment avait-elle fait pour échapper à sa vigilance, Skärn voulait le savoir. Aucune petite fille normale n’aurait pu le faire, était-elle un esprit ? Pourtant elle possédait une existence physique, et pas celle d’un cadavre. Une humaine possédé ?  Possible, mais dans ce cas il devrait être capable de repérer la chose. Il pouvait aussi s’agir d’un des êtres surnaturels qui vivaient dans les terres du nord. Skärn se concentra légèrement pour percer l’identité de cette Flora. Il finit par repérer quelque chose… le önd de la jeune fille… la part immortelle en chaque âme… il était particulièrement important. Skärn ne pouvait en découvrir plus, mais il était déjà sûr qu’elle n’était pas humaine, après, en termes de créature immortelle, les Royaumes du Nord étaient plutôt bien garnis.
 
Skärn garda un instant encore le silence, il écoutait le vent souffler autour de lui, ce dernier pouvait offrir des informations extrêmement précieuses si on savait l’écouter. Il pouvait voir par moment la fine couche de givre qui se formait sur la surface de son armure par moment. Puis il reporta son regard sur la fillette vêtue d’une simple robe, même si les habitants du nord étaient naturellement résistant au froid, il s’agissait d’une caractéristique qui s’affirmait avec le temps, et à cet âge-là on se promenait généralement plus couvert, la mortalité infantile et juvénile frappait encore si facilement sur leurs terres, surtout avec le blizzard qui se levait.
 
Il n’est pas prudent de s’aventurer si loin de chez toi, les bois ne sont pas sûr.
 
Lentement, il décroisa les bras, continuant à observer la fillette, la flamme bleue dans son œil borgne continuant de luire sous son casque, et Ark, et posa sa main droite sur la poignée de son épée, juste au cas où. Bien qu’il avait levé l’obscurité qui l’entourait et dispersé les âmes qu’il avait invoqué, il n’avait à aucun moment réellement abandonner son contrôle sur les environs. Il était prêt à le réaffirmer dès qu’il lui en prendrait l’envie, son cosmos s'éleva légèrement.
 

- T’es as une fille comme les autres, n’est-ce pas ?




hrp:
 
avatar
Hagen

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 583
Age : 37
Autres comptes : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Mar - 17:58

Flora avait réussi à attirer leur attention. Bien, Loki en était satisfait. Le Dieu sentit celui qui l’intéressait le plus allumé son cosmos un instant et il perçu la flamme jaune qu’il envoya se cacher derrière les arbres. Il n’en laissa rien paraitre bien sûr, mais ferait en sorte de ne pas l’oublier. Cela pourrait être amusant.

Le jeune homme se présenta à son tour. Loki savait naturellement déjà son nom mais le simple fait qu’il lui confia pouvait signifier que sa méfiance n’était que légère. Et en plus il accepta d’être son ami. Flora en afficha un magnifique sourire. Le Fourbe sentait que Skärn tentait de percer le secret de sa présence et surtout de son existence. Il cacha sa nature divine mais laissa quelques spécificités percer dans les recherches du guerrier divin de Garm.

- Oh c’est vrai, tu veux bien être mon ami ? C’est formidable !

Loki sur-jouait le tout afin de donner un aspect presque comique à la scène. La petite fille tira encore plus le bras d’Ark et se colla davantage à lui. Sous cette forme, elle ne lui arrivait qu’à peine à la taille. Ce fut-là, que Skärn se décida enfin à parler. Il cachait moins sa méfiance qu’Ark mais ses mots demeuraient courtois. Son armure empêchait Loki de voir ses traits, seuls ses yeux étaient visibles et l’un d’eux était plus que curieux. Flora fit semblant d’avoir peur de lui lorsqu’il lui demanda si elle était « normale » et se cacha derrière Ark.

- Ben oui je suis une fillette normale, tu voudrais que je sois quoi ? Ark, il me fait peur le monsieur. Son masque, il est pas beau.

Elle tirait sur la tunique de son futur serviteur pour mimer un réel besoin de protection.

- Ta question est bizarre… Et pourquoi tu caches ton visage d’abord ?

Tout tremblotante, elle resta derrière son protecteur désigné et espérait qu’il la prendrait en pitié.

avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12648
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 10 Mar - 21:30
Qui était-elle ? Skärn tout comme son futur apprentis (si l'occasion s'en présenté) semblait méfiant vis-à-vis de celle-ci, il fallait dire que son arrivé impromptus juste à l'issu d'un combat d'éveillés pouvait en dire long sur le personnage, soit elle était insouciante, soit elle était une éveillé où encore une autre entité fallait dire q'Hèl était passé par là il y a peu était-ce un résidus de force obscur ? Le porteur de Garm le demanda clairement, après une analyse poussé, bien entendus, Ark avait ressentis cette sensation qu'il eut plus tôt l’œil bleue du borgne en effet dévisageât la nouvelle protagoniste pour sonder son âme, s'il posait donc cette question c'est qu'il n'avait rien trouvé où plutôt quelque chose de louche. Quand à la gamine elle prit peur en écoutant la question de l'homme si bien qu'elle ce mit derrière Ark en le tenant par la main.

« Qu... que dois-je faire ? «  Bien entendus elle affirma son identité, elle était Flora, humaine lambda "apparemment". Quand à Ark bien entendus il ce fit un avis sur « la chose » une enfant ne ce promènerait jamais seule en dehors du village, surtout après l'arrivé d'Hel, un couvre feu avait sûrement dus être instauré, il répondit donc :

C'est vrai qu'avec ton masque tu ferait peur à tout le monde, heureusement que les villageois sont sous surveillance et qu'ils ne doivent sortirent seuls où sans surveillance. Dit il en souriant faisant mine de connaître Magnir aussi bien qu'il connaissait Nibel. Ne restait plus qu'à voir la réaction de l'enfant suite à ce sous entendus, il continua quand même de poursuivre le jeu fait plus tôt avec celle-ci.

Je te protégerais, on et amis après tout n'est-ce pas ? Lui dit il en ce mettant à côté d'elle et lui serrant doucement la main, il était simplement pour lui hors de question de tourner dos à cet enfant. Il continua donc :

Par contre si tu veux vraiment être mon amis tu dois me dire ton plus grand secret, je ferais pareil bien sûr, les amis doivent tout ce dire t'est pas d'accord ?

Ajouta t-il en faisant un clin d’œil à l'enfant et en laissant apparaître un long sourire, il espérait bien entendus entendre autre chose que j'ai volé un bonbon à la boulangerie, mais pourquoi pas tenté ? Quoi qu'il en soit se serait sûrement la dernière foie pour Ark qu'il accorde sa confiance à Flora, trop d'indices laisser pensé qu'elle masquait son identité. Est-ce que quelqu'un dans le royaume d'Asgard possédait le pouvoir de changer d’apparence ? Cette pensé traversa l'esprit du jeune homme qui bien entendus ce remémora les récits des dernières guerres narré par sa grand-mère, il eut une conclusion qui le figeât un instant et ce refusa d'y croire...

« impossible …. »
avatar
SkärnGuerrier Divin de Garm
Guerrier Divin de Garm

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 100
Age : 25
Autres comptes : Wulf

Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Mar - 0:06
Skärn écouta la réponse de Flora, il ne s’agissait pas vraiment de la réponse qu’il attendait, cette dernière se disait « normale », alors que la plupart des enfants de son âge auraient probablement saisit la perche qui lui était tendue pour se mettre en avant mais d’un autre côté… Flora semblait effrayée, et lui-même ne faisait (et ne comptait faire) aucun effort pour la rassurer, et cela pouvait expliquer sa réponse, dans le but de ne pas attirer l’attention. Mais Skärn en doutait, même sans son naturel méfiant il y avait encore trop de mystère qui l’entourait pour qu’il se satisfasse de cette réponse.
 
Skärn ne prit ensuite même pas la peine de répondre à la question que lui retourna la fillette. C’était dans ce genre de moment qu’il se rappelait pourquoi il n’appréciait pas la compagnie des enfants, ces derniers étaient trop exaspérant et trop naïf à son goût, souvent (et son séjour dans le sud n’avait fait que renforcer son avis) il se demandait comment des êtres aussi fragiles arrivaient à survivre jusqu’à l’âge adulte. Peut-être était-ce puisque lui-même n’avait eu qu’une enfance très brève, son éducation étant plus axé sur la survie et sur comment ôter la vie à un adversaire que sur les jeux… une forme de jalousie refoulé en somme.
 
Continuant de sonder l’âme qui lui faisait face, dans l’espoir de trouver plus d’indice sur la nature de la fillette, si tant est qu’elle en était bien une, il dut vite se rendre à l’évidence qu’il ne pourrait pas en apprendre plus. L’idée de l’attaquer lui traversa l’esprit, mais il se ravisa, il n’avait pas de vraie raison d’entreprendre une action hostile pour l’instant, il préférait continuer à réunir des informations, « le savoir était le pouvoir » disait-on, alors autant réunir se savoir tant que c’était possible, ça pourrait aider si une situation similaire se représentait. Mais Skärn n’était pas non plus du genre à rester inactif, son cosmos augmenta légèrement et certains des esprits sous son contrôle plongèrent dans le sol, de là ils se tiendraient prêt à réagir au moindre de ses ordres et ainsi, il affirmait un peu plus son contrôle sur la zone. Directement après, il rabaissa son énergie, et au passage, la flamme dans son œil mort disparut, créant un masque d’ombre sous son casque.
 

Skärn resta silencieux, guettant une occasion. Bien que Flora ne semblait à priori pas hostile, il préférait être prêt dans l’éventualité que cela changerait. Il observa également l’attitude de Ark, ce dernier semblant aller dans le sens de la gamine, pour ensuite tenter de la piéger à son propre jeu. Skärn trouvait cela plutôt malin sur la manière dont Ark avait agi, maintenant il était curieux de voir si les résultats seraient au rendez-vous. Il savait que ce ne serait pas la voie que lui-même aurait adopté, il n’avait aucun goût pour la manipulation, du moins pas dans un but autre que jouer avec les nerfs de son interlocuteur, pour obtenir ce qu’il voulait il préférait l’intimidation. Néanmoins, il allait laisser Ark gérer l’affaire à sa manière, lui-même se préparant à réagir au moindre changement d’attitude de la part de Flora.
avatar
Hagen

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 583
Age : 37
Autres comptes : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Mar - 17:23

Ark était gentil, il semblait entrer dans le jeu de Loki. Mais le Fourbe n’était pas dupe sur les paroles de l’apprenti.

- Tu dis des choses bizarres toi aussi. Depuis quand les villageois ont pas le droit de quitter le village ? Si on n’avait pas le droit de sortir, je n’aurais pas pu venir ici pour vous voir. D’ailleurs vous faites quoi ici tous les deux ? Vous semblez pas très normaux en fait…

Flora lâcha la main d’Ark et se recula un peu, comme si elle commençait à avoir peur de lui aussi. Lorsqu’il lui confirma qu’il voulait bien être son ami, elle sembla s’apaiser et revint vers lui pour lui reprendre la main, affichant un sourire radieux. Puis elle entra dans une grande réflexion lorsqu’il lui demande son plus grand secret. Toujours dans son rôle, et sentant que Skärn continuait de le surveiller et le sonder, Loki posa un doigt sur sa lèvre inférieur comme le ferait tout enfant. Son plus grand secret… S’il savait, il n’aurait jamais posé cette question.

- Tu veux savoir mon plus grand secret ? C’est pas facile comme question…

Il lui fallait trouver quelque chose de particulier, qui puisse suffisamment attirer Ark pour qu’il puisse le conserver prêt de lui. En même temps, il y avait Skärn… Pourrait-il attirer les deux dans ses filets ? La chose serait compliquée, Skärn était un guerrier divin accompli. Tant pis, l’un des deux lui irait déjà très bien donc il lui fallait jouer le grand jeu. L’effroi serait peut-être une bonne chose…

- … Mon plus grand secret…

La fillette sembla frissonner et se colla davantage à Ark.

- Et ben une foi j’ai failli mourir. J’étais partie de chez moi pour me balader, un peu comme aujourd’hui, et je suis tombé sur un groupe de soldat du palais. Ils semblaient avoir trop bu et ils se sont mis à m’embêter. Moi j’ai eu très peur et je me suis mis à courir pour me sauver. Les soldats m’ont poursuivie et pendant ma course je suis tombée dans une rivière gelée et la surface s’est brisée. J’ai bien cru que j’allais me noyer mais quelqu’un m’a sauvé et m’a ramené au village.
Je ne l’ai jamais dit à mes parents, ça.


Mimant toujours la peur, elle continua de se serrer sur le garçon espérant qu’il la prendrait en pitié.

- Dîtes, vous allez pas me faire de mal vous ? Les soldats, ils vous ressemblaient un peu…

avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12648
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Mar - 21:21
Skärn ne bougeât que peu préférant l'analyse à des tentatives sûrement veine, si ça ce trouve les deux guerriers avaient simplement tord concernant cette petite, elle semblait ne pas être au courant des conflits ayant eu lieu dans le royaume, cela n'étonna guère Ark, les divins avaient sûrement préféré garder cela aussi secret que possible quoi qu'il en soit il écouta attentivement la petite histoire de la jeune fille, une histoire bien triste à vrai dire, il ce demandait si ces fait été récent et de quel manière il pourrait punir ces gardes, brûler leurs âmes ? Non trop radical.. il laissa un blanc et changeât de regard, il devint plus sérieux et ce dit qu'une petite visite au palais pourrait être la solution au problème, de multiple guerriers vivaient las-bas ainsi que la représentante d'Odin, si cet enfant cachait quelque chose alors elle serait vite démasqué.

Poursuivant alors en ce baissant et prenant la petite Flora dans les bras, l'Ases poursuivit :

Tu as été très courageuse de faire ça, ce n'est pas tout le monde qui aurait réussis à partir.. dit il en ce demandant comment faire pour réconforter l'enfant, fallait dire que c'était une première pour lui, il n'aimait pas trop les enfants à vrai dire, trop de bruit sûrement où de pleurs inutiles...

Dit moi Flora, je suis ton amie n'est-ce pas ? Ne t'en fait pas je ne te ferait jamais de mal. J'ai une idée, une petite fille comme toi doit sûrement avoir envie de visiter l'intérieur du palais qui est la-haut ? L'homme que tu vois la-bas peut peut-être nous y conduire, tu pourras y voir toute sorte de chose et si jamais tu revois les gardes tu me les montres pour que je règles avec eux leurs erreurs de conduite, on embête pas mon amie . Tu est d'accord ?

Un coup d’œil en direction de Skärn, il voulait l'amener au palais, mais pas la faire entrer à l'intérieur, nul doute que s'il s'agissait d'une entité elle refuserait où ce détournerait comme possible de la situation, s'il s'agissait de la personne qu'il eut pensé plus tôt il s'esquiverait sûrement préférant éviter ce lieu un temps, après allait savoir …

C'est à moi de te raconter un de mes secrets c'est bien ça ?

Il repris un ton plus sérieux, que dire, il y avait tellement de mystère autours de son passé, il lui fallait ne pas révéler certaines choses, ne pas choquer un enfant, et en même temps attiser sa curiosité, Ark pensait de plus en plus que Flora était bien humaine, pourtant cette sensation étrange depuis son arrivé ne le quitta aucunement, peut-être devait il simplement faire une erreur dans cette « histoire » pour voir la réaction de Flora .

Bien, je n'ai raconter ça à personne d'autre, et seul toi le sera...

Il s’avançât doucement vers l'oreille de l'enfant et continua.

J'ai appris une mauvaise nouvelle il y à longtemps, et je me suis suite à ça endormis 5 longues années, après quoi j'ai appris l'usage de la cosmo énergie et essayer de modifier ce qui à fait que je me suis endormis, mais j'ai pas réussis...

Encore une tentative visant à analyser une réaction de l'enfant, il parla doucement préférant dévoiler son passé à un minimum de personnes, puis c'était un secret entre amis non ? Désolé Skärn !

Il ne continua son discourt et ce tus, attendant la réaction de Skärn quand à son idée et de Flora concernant ces propos... La suite s'annoncer prometteuse.
avatar
SkärnGuerrier Divin de Garm
Guerrier Divin de Garm

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 100
Age : 25
Autres comptes : Wulf

Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Mar - 22:24
Skärn restait à l’écart de la conversation, il laissait Ark gagner la confiance de la fillette… en espérant que cela se passerait bien dans ce sens… de son côté, il avait abandonné ses tentatives de trouver d’autres indices dans l’âme de Flora, il ne pourrait pas en apprendre plus par ce moyen-là… pas par la méthode douce tout du moins…. Il entendit Flora révéler son « secret », qui si terrible soit-il, n’émut guère Skärn, au contraire, pour lui s’il y avait vraiment un truc qui le choquait dans cette histoire c’était que ces gardes d’opérettes avaient été incapable de rattraper une petite fille, pour le reste il lui semblait que la fillette s’était plutôt bien remise de son expérience.
 
- Il faudra que je touche un mot ou deux à propos de la formation des gardes à première vue.
 
Bien qu’il avait parlé plutôt pour lui-même, il n’avait pas spécialement fait l’effort d’être discret et une oreille attentive pourrait entendre ses propos. Par contre, il fut réellement surpris en entendant la proposition de Ark, cela il ne l’avait pas vus venir. Faire entrer cette « Flora » dans le palais des Polaris ne lui disait guère, pas sans savoir ce qu’elle était vraiment. Il existait dans les légendes de nombreux être capables de changer d’apparence, et il y en avait très peu qui était digne de confiance, la métamorphose n’étant que duperie, un moyen de cacher un peu plus sa vraie nature. Mais si elle n’était pas une méthamorphe, qu’elle n’était qu’une fillette… capable de lui cacher sa présence ainsi que de l’empêcher de lire son âme… en fait il ne savait pas laquelle des deux possibilités lui déplaisait le plus.
 
- Je devais de toute façon m’y rendre un de ces quatre, pour signaler ma présence aux dirigeants, alors pourquoi pas, mais je ne lui garantis pas un accès total.
 
Skärn avait, après une certaine hésitation, décidé de laisser Ark mettre son plan en application, cependant, il ne pouvait se débarrasser du doute qui l’assaillait quant à la justesse de cette décision. Il observa ensuite Ark confier son propre secret à Flora, celui-là il ne put l’entendre, même s’il lui aurait été facile d’espionner cette conversation.
 
Skärn se délaça, bougeant de la position qu’il avait occupé jusque-là, mettant en mouvement la masse métallique qui composait son armure. Il commençait à lentement contourner Ark et Flora, gardant un œil vigilant sur ces derniers, pour se diriger en direction des tertres se trouvant juste à côté d’eux. Skärn appréciait ce genre d’endroit que certains trouverait morbide, pour lui il s’agissait d’un lieu calme où il pouvait ressentir les traces des anciens, et peut-être même trouver l’information. Les tertres disposées ici étaient la dernière demeure de Heidri Polaris, un membre de l’illustre famille régnant usuellement sur Asgard, et de ses compagnons dont Ivar faisait partie, cet endroit ayant été leur dernier carré où ils auraient tenu 3 jours de suite face à une armée de trolls (ou des guerriers d’un autre royaume, ça variait d’une légende à l’autre) qui avaient pour but de réduire les habitants du village de Magnir en esclavage.
 
Il comptait à présent effectuer un rite pour s’excuser d’avoir pris le contrôle du corps de l’un des leurs. Il commença par murmurer une incantation puis à élever légèrement son cosmos. Ensuite, il éleva légèrement la voix et tendit son bras gauche, avant de s’entailler la peau d’un simple coup de griffe, du sang s’écoula de son armure pour tâcher la neige, il payait ainsi symboliquement le prix pour avoir troubler leur repos. Il profita également de ce moment pour garder un œil sur la situation grâce aux âmes qu’il avait lié à la zone, espérant que l’illusion qu’il s’était désintéressé de tout ça pousserait Flora à dévoiler ses intentions. Il continua son petit rituel pendant quelques minutes avant de se retourner.
 

- J’ose espérer que vous en avez finis avec les cachotteries.
avatar
Hagen

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 583
Age : 37
Autres comptes : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Mar - 15:58

Le jeu de rôle semblait avoir fonctionné. Ark continuait à se montrer prévenant envers Flora et lui proposa même de l’emmener visiter le château. Bien sûr, il n’était guère envisageable pour Loki de s’y rendre dans ces conditions. La chose serait néanmoins amusante à tenter mais il n’avait guère de temps à perdre pour cela.

Du coin de l’œil, l’enfant vit Skärn se déplacer afin de rejoindre les tertres tout proches. Le Fourbe sentit le cosmos du guerrier lorsqu’il s’approcha et aima son parfum. Mais il avait conscience qu’il était encore trop dangereux de se révéler et c’est ce qu’il aurait dû faire s’il avait désiré s’approprier Skärn. Délaissant Garm de son attention, Loki écouta le récit que fit Ark de son secret et en fut pleinement satisfait.

- Ouhaaaaa !!!!! C’est une histoire incroyable… Mais c’est quoi la cosmo énergie ?

Le Fourbe feignait encore l’innocence afin de ne pas paraitre trop suspect.

- C’est gentil de me proposer de visiter le château mais je ne peux pas y aller comme ça. Mes parents ne voudront pas. Tu préférerais pas venir chez moi plutôt ? On pourrait s’amuser tous les deux.

Flora tira plus fort sur le bras d’Ark, cherchant à l’entrainer avec elle. En même temps, le Dieu utilisa ses pouvoirs afin de marquer le garçon. Il ne pourrait pas s’en apercevoir de lui-même mais ainsi, Loki savait qu’il reviendrait vers lui quoi qu’il arrive.

- Aller viens, tu verras on s’amusera bien et je suis sûr que je pourrais te donner ce que tu recherches…

Ce fut à cet instant que Skärn revint vers eux. Il avait l’air d’en avoir terminé avec les esprits, Flore ne continua donc pas de parler et une fois que le Guerrier Divin les eut apostrophé, elle se contenta de lui tirer la langue.

- Si t’étais plus gentil, et ben on partagerait avec toi ce qu’on se dit d’abord.

Elle lâcha la main d’Ark et s’éloigna un petit peu.

- Alors tu viens ou tu veux rester avec lui ?

avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12648
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Mar - 18:23
Bien qu'il eut quelques doutes quand à l'accord de Skärn pour cette épopée, Ark fut surprit qu'il accepta  cependant, à sa grande surprise; avait il comprit a ou il voulait en venir  ? Quoi qu'il en soit, il ne l'interrompis pas lors de son histoire, Ark pus ressentir le cosmos de celui-ci quand à ce qu'il faisait seul lui pourrait le savoir. Le blondinet écouta attentivement l'enfant, en effet ces réponses cette foie pouvait la trahir, les doutes du futur guerrier augmentèrent lorsqu'elle refusa de ce rendre au palais, mais s'estompèrent également quand à sa proposition. Hum … « Ses parents ? Que devait il croire ? Où faire ?" Lorsque le porteur de Garm revint vers lui, Flora lui tira la langue et lui demanda ouvertement s'il (Ark) le suivait où non. D'ailleurs à ce moment précis il fut perdu, fallait avouer qu'il voulait rester avec Skärn dans le but de ce parfaire et éventuellement suivre ces traces, mais en même temps il savait au plus profond de lui que cet enfant cachait quelque chose et que c'était à lui de découvrir. Il marqua un blanc qui sembla durer des minutes, la gamine avait évidement nier l’existence du cosmos, mais son refus d'aller au palais laisser encore planer le doute après tout ces parents lui avait t'ils donné l'autorisation de quitter le village seule dans cette tenue ? Si telle était le cas ils était bien inconscient... De toute façon il n'y avait pas 50 façons pour lui d'en savoir plus ...

Skarn...


Seul ce mot sortit de la bouche du jeune homme son choix était fais, mais comment placer ça sans blesser un des protagonistes ?

Je crois que nos chemins vont ce séparer un moment, il semblerait que j'ai à faire avec ma nouvelle amie .


Comment faire comprendre à Skärn qu'il la suivrait tout en restant méfiant et sans tomber dans un éventuelle piège ? Hum … Le cosmos de l'orphelin s'intensifia alors légèrement, la taille de la flamme crée plus tôt augmenta légèrement, c'était là sa manière de dire au porteur de Garm qu'il resterait prudent. Sachant pertinemment qu'il ne pourrait faire entrer cette énergie crée dans le village de Flora, il laisserait le feu cosmique s'estomper une foie proche de chez Flora. Il poursuivit quand même son monologue espérant ne pas offenser le seul guerrier divin qu'il eut rencontré.

J'ai un étrange pressentiment, une sensation inexplicable, bien que j'ai toujours voulus rencontré un guerrier divin tu m'a peut être même sans le savoir apporter bien plus que tu ne l'imagine, puis qui sait si ta proposition tient toujours nous allons vite nous revoir, je compte allez régler les soucis ayants eu lieux près du cimetière d'Améthyste, j'ai des connaissances là-bas...


Au moins si Garm voulait le revoir il serait ou ce rendre quoi qu'il décide Ark fut heureux d'avoir prit une dérouillé par ce guerrier et ce jurat s'il ne parvenait à le croisait rapidement d'égaler celui-ci à leur prochaine rencontre.

Flora, où habite donc tes parents ?
Dit il en lui faisant donc comprendre qu'il la suivrait...
avatar
SkärnGuerrier Divin de Garm
Guerrier Divin de Garm

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 100
Age : 25
Autres comptes : Wulf

Revenir en haut Aller en bas
Mer 16 Mar - 0:34
Au moment où Flora lui répondit, Skärn ne sembla pas plus réagir que cela comme s’il ignorait superbement cette dernière, néanmoins, le sinistre hurlement d’un chien se fit entendre, semblant sortir du plus profond des bois, cela était créer par son cosmos, et aussi le signe de l’exaspération que ressentait Skärn dans cette conversation. Il ressentait l’irrépressible de la faire taire à tout jamais, mais s’il faisait cela il était probable que Ark s’oppose à lui, et cette fillette, quoi qu’elle soit, n’en valait pas la peine. Cependant, une nouvelle foi, le cosmos de Skärn assombrit légèrement les environs alors que le hurlement retentissait.
 
Puis ce fut Ark qui lui adressa la parole. Il écouta attentivement ce dernier lui expliquer qu’il comptait suivre la fille. Skärn ne comprenait pas vraiment ce qui motivait Ark, mais il ne lui appartenait pas de le juger, après tout chaque homme devait assumer ses choix, et ce n’était pas à lui de dicter ses choix à Ark. Il sentit la flamme de Ark s’intensifier, ce dernier n’avait donc pas encore totalement baisser ses défenses face à la jeune fille. Il garda le silence alors que Ark continuait son monologue, ainsi donc, Ark comptait se rendre au cimetière d’Améthyste car il y avait des connaissances qui s’y trouvait. Skärn s’interrogea sur la marche à suivre, les laisser ? les suivre ?... Finalement il relâcha la pression de son cosmos d’un coup.
 
Soit.
 
Sur ce simple mot, Skärn se retourna et commença à s’avancer dans la forêt saluant Ark d’un geste nonchalant de la main. Sa démarche était calme, après tout il ne se sentait pas vraiment insulté où blesser par le choix de Ark. Il lui avait fait la proposition de l’entrainer essentiellement car il avait vu du potentiel en lui et qu’il voulait le rendre plus efficace pour servir Asgard, après le reste lui importait peu. Il restait néanmoins curieux du devenir de Ark, il garderait probablement un œil sur ce dernier, après tout, le chemin du « brûleur d’âme » et le sien se recroiserait probablement et ce coup-ci, il n’était pas sûr que Skärn soit capable de le dominer aussi aisément. Avant de disparaître sous les frondaisons, il se retourna un coup pour dire une chose, mais il utilisa son cosmos pour dire faire raisonner son dernier message autour de Ark, sans avoir à lever la voix.
 
-Lorsque j’entendrai que la demeure de Delta aura retrouvé toute sa quiétude, alors je me manifesterai… pour peu que le « brûleur d’âme » aie encore besoin d’un traqueur.
 
Puis Skärn reprit son chemin et marcha un certain temps, jusqu’à être sûr d’être hors de portée de la perception des deux autres, il s’arrêta. À ce moment Skärn retira son casque, laissant le vent d’Asgard lui caresser le visage. Il réfléchit alors à ce qui venait de se passer, se remémorant toute la scène, en y repensant, il lui semblait avoir senti un léger changement chez Ark, bien qu’il était incapable de dire en quoi ce changement consistait. Dans le fond, qu’importe tout cela, il en aurait le cœur net à sa prochaine rencontre avec Ark. Puis Skärn se concentra sur la petite Flora, il n’était pas du tout convaincu de l’humanité de cette dernière. Il avait eu amplement le temps d’échafauder plusieurs théories quant à la vraie identité de cette dernière. Si aucune de ces théories ne pouvait être confirmé, elles avaient néanmoins toute un point commun, cette être était un « porteur de chaos », un être voué à remettre en question l’équilibre en place. À cette pensée, Skärn se mit à rire… pour lui, l’avenir s’annonçait plein de surprises et il avait hâte de voir cela.
 
Maintenant, il ne lui restait plus qu’à attendre le retour de « l’espion » qu’il avait envoyé à leur suite, une âme appeler Ràd. Il s’agissait de l’âme d’un escroc et un voleur extrêmement doué qui avait vécu il a plus de sept siècle de cela, et qui rencontra son destin le jour où il tenta de voler l’un des précédents propriétaires de l’épée qui avait donc emprisonné son âme dans la lame. Malgré tout ce temps, Skärn avait remarqué que l’esprit du voleur n’avait rien perdu de sa ruse. Il l’avait donc envoyé suivre Flora et Ark, il avait pour ordre de revenir dès qu’il aurait vu la maison de Flora, ou bien qu’une chose inhabituelle se passait. Ràd prendrait probablement possession de plusieurs animaux durant le trajet. Son âme étant lié à Dainsleif, aucune chance qu’il s’enfuie (seul le possesseur de la lame peut l’en libérer) ou lui désobéisse et s’il était découvert et qu’il subissait une attaque, Ràd se réfugierait directement dans la lame pour protéger son existence. À ce moment-là, il ne resterait à Skärn qu’à extraire les infos de ce dernier.
avatar
Hagen

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 583
Age : 37
Autres comptes : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Ven 18 Mar - 12:30

Loki fut ravi d’entendre Ark accepter de le suivre. Il espérait vraiment pouvoir faire de grande chose avec ce guerrier. Ce dernier semblait néanmoins déçu de devoir quitter le porteur de Garm mais le Fourbe savait qu’il avait bien plus à lui apporter.
Flora reprit la main d’Ark et commença à le tirer vers le village. Elle s’arrêta un peu après et retourna vers Skärn.

- Au revoir monsieur en armure. On se reverra peut être bientôt…

Puis elle regarda son nouvel ami.

- Ma maison est de l’autre côté du village, tu verras on y sera bien.

La petite fille tira Ark afin de l’entrainer derrière elle. Ils traversèrent le village en entier et Loki installa son cosmos petit à petit dans l’environnement. Tout doucement, sans que quiconque ne puisse sans apercevoir, le monde changeait autour d’eux. Loki créa un univers à part basé sur des illusions puissantes afin de modeler l’espace comme il l’entendait. Mais son pouvoir lui permettait de faire fusion ce monde illusoire avec le monde réel afin qu’Ark ne puisse s’apercevoir du fait.

Le village devint donc plus grand qu’il ne l’était en réalité. La nouvelle partie créée fut celle où devait se trouver la maison de la petite fille. Ce fut là qu’elle entraina l’apprenti guerrier et ce serait là, que Loki l’entrainerait vers lui.

Flora s’arrêta devant une petite maisonnette avec un jardin minuscule sur le devant. Elle lâcha la main d’Ark et poussa la grille du terrain et se dirigea vers la porte.

- Voilà c’est ici. Viens vite.

La petite fille pénétra dans la maison en criant comme le ferait tout enfant.

- Maman je suis rentrée. J’amène un nouvel ami avec moi !

avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12648
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Mar - 19:36
Contre toute attente le porteur de Garm laissât le God Warrior partir avec la gamine, fallait dire qu'il était humble de respecter le choix d'Ark, après tout jusqu'à présent et après multiples tentatives aucun des deux protagonistes n'avaient sus expliquer ce qui n'allait pas chez l'enfant, quoi qu'il en soit en la suivant au sein du village et en rencontrent ces géniteurs, les doutes de l'apprentie guerrier s'estomperait sûrement, il ce laissa donc traîner dans cette aventure par la petite Flora, il fit disparaître sa flamme cosmique dès qu'il eut mis pied au village, bien entendus il ne baissa aucunement sa vigilance et gardait un œil sur la petite.

Il l'accompagna donc à l'autre bout du village il eu un léger doute quand à l'endroit où il fut amené, il connaissait Magnir, où plutôt son bar et ce recoin du village ne lui disait absolument rien, après cela ne le perturba pas d'avantage, ce n'est pas comme s'il devait psychoter quand au moindre fait étrange.

« Hum, je dois me tromper... »

Finalement ils atteignirent une maisonnette avec un petit jardin, rien de bien suspect la-dedans finalement, les deux hommes c'étaient sûrement trompé quand à l'identité probable de cette enfant, du coup Ark ce demanda un moment s'il ne devait pas rebrousser chemin et rejoindre Skärn, ces doutes s'estompant il n'avait aucun intérêt à jouer avec cette enfant, il était venus ici pour une raison et l'avait trouvé, cette raison c'était Skärn qu'il avait abandonner plus tôt .

« Bon, je dit bonjour et pars au cimetière... »

En effet c'était là-bas qu'il espérait retrouver Skarn, allait savoir.

Flora, je ne pourrais pas rester longtemps, désolé, c'est que j'ai des trucs à faire.

Lui dit-il lorsqu'elle poussa le portail pour finalement entrer dans la maison et appeler ces parents.


Un soupir sortit alors de la bouche de l'orphelin, tout ça pour ça … Tant de mystères pour rien, il rigola intérieurement, si Skärn voyait ça, finalement tout deux avaient tord, Flora était une petite fille courageuse qui vivait à Magnir, c'était aussi simple ! Bon ba pourquoi pas après tout, il espérait donc que le paternel lui paye une bonne chope avant d'aller chasser les cadavres ambulants présent près du cimetière d'Améthyste . Ici plus rien ne le retenait .


Ark resta à l'entrée de la maison attendant la venue des parents de Flora, il regarda l'heure sur sa montre tout en étant discret pour ne pas manquer de respect.

« 19H00, allez, dans une heure je m 'en vais ! »
avatar
Hagen

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 583
Age : 37
Autres comptes : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Ven 25 Mar - 15:52

Malgré l’appel de Flora, personne ne vint les accueillir mais la petite fille ne semblait pas surprise. Ark l’informa qu’il ne resterait pas longtemps mais ça aussi, Flora s’en moquait. Maintenant, il était pris dans ses filets et le Fourbe ne le laisserait pas filer.

- Ho ben non, tu ne peux pas me laisser comme ça !

L’air qu’affichait Flora changea. Elle leva une main et claqua des doigts. Au même moment, la porte qu’ils avaient tous deux traversée disparut.

- Maintenant que nous ne sommes plus que tous les deux, il serait dommage que tu veuille me quitter. Nous avons tant à nous dire.

La maison commença à changer, les murs s’assombrirent et le bois qui les composait se changea en glace. Les fenêtres disparurent, masquant la lumière qui pénétrait dans le lieu. En quelques secondes, toute la structure de la demeure changea et Flora se tint au milieu d’une sorte de grotte obscure dont les murs étaient recouverts de glace.

- Voilà, nous serons mieux en ce lieu pour la suite.

La voix fluette de la fillette choqua dans le cadre que le Fourbe avait désormais généré. Il ne fallait pas se tromper, les deux personnes n’avaient nullement voyagé. Seul le cadre visible qui les entourait avait changé, tout n’était qu’illusion mais le réalisme était tel qu’il était impossible de le réaliser.

- Tu es quelqu’un d’intéressant Ark et je ne pouvais pas ne pas te remarquer. Tu sembles désirer plus de pouvoir et je peux t’en offrir encore plus que tu ne peux l’imaginer. Tu vas avoir un choix à faire maintenant : soit tu acceptes la réalité et ta destinée en restant avec moi, et alors je te révèlerais qui je suis ; soit tu décides de me quitter et je serais alors obligé de te tuer. Quel est ton choix ?

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Un guerrier divin ?

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Arkel, Guerrier Divin Digamma du Bifrost [ok]
» Lydia, Guerrier Divin de Iota de l'Yggdrasil [ok]
» Raine, Guerrier Divin d'Epsilon (finit)
» Beowulf, guerrier divin de l'ours polaire
» Erik, guerrier divin d'Eta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya :: Zone Guerre Sainte :: Cercle Polaire Arctique :: Le village de Magnir-