avatar
SighildFléau des Nornes

Date d'inscription : 26/02/2016
Nombre de messages : 34

Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Mar - 21:40
Ses idées pour s'enfuir de cet "hôpital prison" qu'elle détestait avait porté leur fruit. Vêtue de vêtements beaucoup plus adapté pour se fondre dans la masse civile; Sighild n'avait pas eu énormément de mal à partir incognito de cet endroit, quelques moments de pressions durant cette échappée, mais le plus dur fut vite fini. Gardant ce morceau de carte mondiale coloré sur elle en permanence, l'ancienne prêtresse s'était renseigné sur les dénominations de ce lieu. Quelques livres mentionnait ce lieu comme étant Asgard. La jeune femme pensait connaître ce lieu sans avoir de réelles certitudes. Depuis cela, elle avait cherché des vêtements adaptés au grand froid ainsi qu'un billet d'avion pour s'y rendre le plus rapidement possible.

Pas encore rétablie à 100% de l'accident de Tokyo, elle essayait de se tenir le plus loin possible de sources de stress. Pendant qu'elle progressait dans cet aéroport d'où son avion décollait, elle avait dans sa main un sac avec l'étoffe en laine camouflant le masque et l'épée courte qui lui avaient été remis plus tôt dans la semaine. Toujours mal à l'aise à cause des ses objets qui portaient très clairement son nom; Sighild ne les regardait presque jamais. Ayant été obligée d'acheter une valise pour ces deux objets uniquement.

Extrême nord de l'Europe, une journée plus tard ~

Les températures froides étaient pour le moins déconcertantes au début, voilà la première remarque que Sighild faisait, munie d'une carte de la région qu'elle avait acheté à la fin de son aventure dans les transports. Vêtue d'une parka et d'une cape afin de ne pas succomber au froid avant d'avoir trouver quelques chose d'intéressant, elle avait pris cette fameuse étoffe en laine qu'elle avait bloquée contre son torse.
Elle marchait dans des plaines enneigées depuis une ou deux heures déjà, les bras contre son torse, elle avait placée le masque nippon sur son visage pour le préserver du froid, son corps tremblait d'inquiétude. Qu'allait-elle trouver ? Qu'allait-elle faire si elle se perdait en chemin ? Ces questions l'oppressaient, Seule au milieu de cette nature pure semblant intouchable, elle avançait à pas rapide malgré le sol couvert d'une épaisse couche de neige.

Le soleil commençait à disparaître, laissant place à la nuit, épuisée par tant de marches, un problème majeur commençait à se présenter à elle, où dormir ? Elle trouva une sorte de petite grotte au pied d'une montagne, elle s'y engouffra doucement, la fouillant à l'aide d'une lampe torche, elle n'y trouva rien. Rassurée, elle se plaqua contre un mur en recroquevillant ses jambes contre elle, essayant de fermer ses yeux sans bouger. Elle sentit une vague de chaleur qui grandissait en elle petit à petit. S'endormant, une fine lueur violacée émanait de son corps, une lumière qui semblait la protéger avec ferveur...
avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 553
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Mar - 11:56
HRP a écrit:
Utilisation d’omniprésence


Loki avançait dans la neige, s’aidant d’un long bâton qui s’associait parfaitement à l’apparence de vieillard qu’il avait adopté. Un long manteau à capuche recouvrait le corps frêle que son aspect lui octroyait. Il savait parfaitement où il allait, il ressentait la présence de celle qu’il recherchait. Cette jeune fille que sa fille avait laissée pour morte mais que Freyja avait sauvée. Aujourd’hui, le Fourbe sentait qu’elle était prête à être cueillie.

Loki pénétra sans faire de bruit dans la grotte où elle s’était réfugiée. Il la trouva endormie, son cosmos entourant son corps pour la protéger. Elle ne semblait pas avoir pensé à allumer un feu où peut-être ignorait-elle comment faire. Le Dieu sourit en la regardant. La jeune fille était plutôt belle, de jolie traits fins que les marques qu’elle arborait aujourd’hui ne faisait que faire ressortir. Loki s’agenouilla à ses côtés et utilisa ses pouvoirs pour faire apparaitre un feu au centre de la grotte. La douce chaleur envahit rapidement les lieux et le Fourbe s’assit face à Sighild. Il attendit un peu de voir si sa présence la réveillait, se mettant doucement à fredonner.

Petit à petit, la chaleur se mit à attirer quelques animaux. Rapidement, lapin, rongeurs et même quelques loups pénétrèrent dans la grotte pour se coucher prêt du feu. Aucun d’entre eux ne semblait se sentir menacer par la présence des autres, seul Loki dominait l’assemblée animalière.

- Je suis heureux de voir jeune fille. J’attendais ta venue prêt de moi depuis longtemps…

avatar
SighildFléau des Nornes

Date d'inscription : 26/02/2016
Nombre de messages : 34

Revenir en haut Aller en bas
Mer 9 Mar - 17:44
Une impression de malaise réveilla la jeune fille, l'aura violacée qui la recouvrait s'était rapidement dissipée. Les yeux encore embrumés, tirée du sommeil par ses instinct les plus profonds, elle mit quelques minutes à voir distinctement l'assemblée qui s'était formée dans cette grotte. Terrorisée par tout ça au début, elle tenta de se décaler de quelques pas vers l'entrée de la caverne. Frôlant un loup, Sighild revint promptement à sa position de départ, face au vieil homme, ainsi, la jeune Asgardienne put voir le feu allumé à partir de rien, ne comprenant rien à sa situation, elle ne put que poser des questions à ce mystérieux personnage qui trônait en face d'elle.

- Qui êtes-vous ?! Que faites-vous ici ?! s'exclama-t-elle sur un ton terrifiée.

Pourquoi tant de malchance ? Une question qui obsédait la jeune demoiselle depuis qu'elle s'était rendue compte de la présence de prédateurs dans cette grotte. La seule phrase donnée par cet homme était surprenante, comment pouvait-il savoir qu'elle serait ici ?

- Comment... Comment saviez-vous ? Comment saviez-vous que j'allais être ici ?!

La voix tremblante de Sighild laissait librement sa peur transparaître. Se sentir seule ici, au milieu de l'inconnu terrorisait la jeune femme, elle respirait plus vite, son cœur battait plus vite. Balayant la grotte du regard presque toutes les secondes pour guetter une occasion de fuir; la jeune dame aux cheveux argents se sentait comme une proie facile au milieu d'une fosse aux lions en ce moment même.
avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 553
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Mar - 16:47

La belle au bois dormant émergea rapidement. Avait-elle sentit la présence de Loki et des animaux ? Le Fourbe sourit en la voyant apeurée devant l’assemblée qui s’était réunie. Il conserva la capuche de son long manteau sur sa tête, afin de masquer encore un peu son visage transformé.

- Oulhala, que de questions jeune fille. Ne m’es-tu pas reconnaissante de te réchauffer avec ce feu ?

En dessous de la capuche, seul le sourire qu’il affichait était visible. Il s’amusa encore un peu de l’attitude effarouchée de Sighild, caressant doucement la crinière d’un loup couché près de lui.

- Tu n’as pas à avoir peur de moi petite, ni même des amis qui nous entourent.

A ces mots, les animaux relevèrent la tête et fixèrent l’ancienne hôte d’Izanami. Un des loups se hissa sur le sol afin de se rapprocher d’elle pour se coller douillettement.

- Regarde, il t’aime bien celui-là.

Loki décida qu’il était temps de se révéler, ou tout du moins de révéler le physique qu’il avait choisi. Il ôta donc sa capuche et ses traits de vieillard apparurent. Le corps qu’il avait choisi d’incarner n’avait rien d’extraordinaire et était même l’une des apparences qu’il utilisait le plus souvent. Simplement un vieil homme au visage chaleureux, bien qu’un peu maigre, qui ne pouvait guère inquiéter un guerrier.

- Je suis venue ici pour toi et simplement pour toi. Je savais que tu serais ici car je dispose de connaissances et de pouvoirs que peu peuvent imaginer. Et grâce à cela, je sais que nous sommes fait pour nous entendre Sighild. Vois-tu, j’ai la volonté d’apporter la paix et la sérénité dans le royaume d’Yggdrasil et j’ai la conviction que tu peux… Non, que tu dois m’y aider.

Le sourire qu’affichait Loki était toujours entier, il ne souhaitait que lui plaire.

- Mais je précipite peut être les choses en te racontant ceci. Tu m’as l’air encore paniquée et je sens que ce n’est pas qu’à cause de ma présence. Puis-je t’aider en quelque chose afin de calmer ce sentiment ?

avatar
SighildFléau des Nornes

Date d'inscription : 26/02/2016
Nombre de messages : 34

Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Mar - 22:00
Toujours paniquée par la présence du Fourbe camouflé, les yeux de la demoiselle s'agitèrent dans tout les sens pour guetter une quelconque agression. Tremblante, l'ancienne prêtresse savait que ce n'était pas le froid mais bien cette peur extrême qui l'affectait ainsi. Néanmoins, une autre pensée traversa son esprit, une question pour être plus précis. L'avait-elle connue avant Tokyo ? Il semblait ouvert à la discussion pour l'instant et ne paraissait pas vouloir lui faire du mal. Sighild tenta de se calmer, essayant de retrouver une respiration et un rythme cardiaque normal. Le vieillard semblait connaître beaucoup de choses, de plus, il avait l'air de la connaître surtout, la jeune demoiselle enleva sa capuche, la chaleur du feu l'épargnant allègrement du froid de la région.

- Dîtes-moi... Nous sommes nous déjà rencontrer avant aujourd'hui ?

La voix de l'ancienne prêtresse était légèrement plus calme que précédemment. Elle tenta avec beaucoup de difficulté d'afficher un air plus agréable à voir qu'un visage terrorisé. Tout comme elle réprima un cri de stupeur en sentant le loup de Loki collé à elle. En soi, il n'avait pas l'air agressif mais ces animaux l'angoissaient toujours, surtout les prédateurs qui composaient cette assemblée. Puis l'étrange individu révéla son visage, un vieillard à première vue, toutefois, les instincts les plus profonds de l'Asgardienne la dissuadait de le considérer comme faible, intuition rapidement confirmée par les propos tenus par Loki. La suite la laissa perplexe, comment pouvait-elle l'aider à agir sur la sureté du royaume d'Yggdrasil ?

- Je ne comprends pas... Comment pourrais-je vous aider à assurer la sureté de ces lieux ? Je ne sais même pas si je connais ce royaume dont vous parlez...
fit-elle avec une moue un poil déçue

Elle ne voyait pas comment s'en sortir, Sighild ne comprenait pas ce qu'elle aurait pu éventuellement admettre il y'a quelques semaines de cela. Actuellement l'ancienne incarnation de la Kami de la Création se sentait manipulée comme une marionnette pour aider cet homme à accomplir ses projets.
avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 553
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Mar - 17:17

- Non jeune fille, nous ne nous sommes jamais rencontré mais cela ne m’empêche pas de te connaitre. Vois-tu, je connais tous ceux qui ont un rôle à jouer dans l’avenir de ce royaume.

Naturellement, les paroles étaient exagérées. Loki ne connaissait que certaine chose ou certaine personne. Il sentait que l’ancienne prêtresse d’Odin serait l’un des élus des armures des Protecteurs et il comptait bien qu’elle demeure proche de lui.

- Tu es quelqu’un d’extraordinaire Sighild. Il n’est pas difficile de le savoir. De quoi te souviens-tu avant ta venue ici ? Je peux t’apporter toutes les réponses que tu souhaites. Je sais par exemple que tu es née sur ces terres, dans ce royaume. Que toute ta vie, tu l’as passé à servir Asgard et Odin. Mais que tu as fini par avoir des doutes légitimes sur tout ça et que tu es partie. Ce que tu as ensuite est encore vague mais ce qui compte aujourd’hui, c’est que tu es de retour et qu’avec moi, tu pourras accomplir tout ce que tu as toujours recherché.

Le Cosmos du Fourbe augmenta et s’insinua dans les moindres recoins de la grotte. Les animaux levèrent la tête et semblèrent apprécier les sensations que cette énergie leur apporta.

- Je pourrais tout t’offrir Sighild. Tout ce que tu souhaiterais. Et je ne te demanderais qu’une seule chose : accompagnes moi dans mes projets.

Loki fixait la jeune fille, continuant toujours d’étendre son énergie. Il ne voulait pas la choquée ou lui faire peur, les effluves de son cosmos ne faisaient que démontrer la bienveillance qu’il souhaitait laisser transparaitre.

avatar
SighildFléau des Nornes

Date d'inscription : 26/02/2016
Nombre de messages : 34

Revenir en haut Aller en bas
Ven 18 Mar - 21:21
- Si je viens avec vous... Pourrais-je retrouver la mémoire ? lâcha-t-elle finalement avec une fine larme lui coulant sur la joue.

C'était peut-être la seule chance de la jeune femme d'en finir avec son amnésie, retrouver qui elle était. Bien qu'elle ne comprenait pas tout les devoirs que représentait les projets du Fourbe, il avait comme trop dis pour la demoiselle, aveuglée par ses désirs. Lorsque le divin personnage employa son cosmos, une fine couche de son propre cosmos s'était interposé; sans qu'elle le souhaite réellement, une sorte de manifestation de son subconscient. Sighild ne chercha point à comprendre ces signes, on lui offrait une solution pour récupérer ce qu'elle avait perdue, balayant d'un revers de main ce manteau de cosmos et ses doutes.

- J'espère avoir raison de croire en votre pouvoir surréaliste. Si vous pouvez m'aider comme vous le prétendez, j'essayerai de vous aider du mieux que je peux, bien que je ne sache toujours pas comment je pourrais vous être utile...

Le changement de ton dans la voix de Sighild était complet, de la terreur suscitée par son instinct jusqu'à ce ton déterminé lié à ses désirs de recouvrir les pleins possessions de ses souvenirs et non pas d'infimes bribes. Laissant ses mots se perdre dans la grotte, elle s'imprégna de l'énergie cosmique de Loki, le doux cosmos stimulait ses sens les plus profonds; ressentir l'énergie du dieu réveillait de manière très lente le propre cosmos endormie de l'ancienne Prêtresse. La jeune femme reporta son attention sur le loup accolée à elle, étrangement, en y réfléchissant avec du recul, la belle ne se sentait nullement menacée par la faune du Grand Nord, comme si elle l'avait côtoyée toute sa vie.
avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 553
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Ven 25 Mar - 12:31

- Tu retrouveras ta mémoire que si tu le désires réellement. Moi, je peux t’offrir les connaissances que j’ai à ton sujet où tout du moins, t’orienter vers ceux qui pourraient le faire. Mais ne préfèrerais-tu pas te créer une nouvelle vie plutôt que retrouver l’ancienne ?

Loki sentait qu’elle avait mordu à l’hameçon qu’il avait lancé. Sighild était proche du désespoir, les derniers évènements et la perte de sa mémoire l’avait grandement ébranlé. Elle devenait donc facile à manipuler…Enfin c’est ce que pensait le Fourbe.

- Oui tu as raison de croire en moi et en mon pouvoir. Les maigres démonstrations que j’ai fait ici ne sont rien en comparaison de mes réelles capacités. Même toi, ce sont des choses dont tu serais capable avec ton cosmos.

Il était temps, temps d’en finir avec les masques.

- Il est temps que je te révèle ma véritable identité jeune fille. L’apparence que tu vois n’est qu’un mirage que j’ai choisi de revêtir afin de ne pas t’effrayer. Bien que mon véritable corps soit emprisonné, je retrouve peu à peu l’accès à la totalité de mes pouvoirs et, bientôt, je pourrais enfin me révéler à tous. En attendant, j’utilise ce genre de subterfuge pour que mon retour reste secret mais je sais qu’à toi, je peux me révéler.

Le corps de vieillard du fourbe se mit à luire tandis qu’il utilisait ses pouvoirs pour changer d’apparence. Il ne reprit pas celle du Subaru, non cette fois-ci il modela son corps afin qu’il soit la copie conforme de son véritable lui. Ce fut donc un corps jeune et vigoureux qui apparut devant l’ancienne prêtresse. Les longs cheveux de geais encadraient un visage des plus harmonieux qui dégageait une prestance comme peu d’être pouvait afficher.

- Je suis Loki, celui que certains appellent le Dieu de la Fourberie. En réalité, je suis celui qui devrait contrôle tous les royaumes d’Yggdrasil mais pour cela, j’ai besoin de personne comme toi. D’êtres dotés de pouvoirs hors du commun qui seront aptes à revêtir les armures des Protecteurs que j’ai éveillés. Acceptes-tu de me suivre Sighild ? Acceptes-tu de te tenir à mes côtés dans mes projets et de combattre pour moi ?

avatar
SighildFléau des Nornes

Date d'inscription : 26/02/2016
Nombre de messages : 34

Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Mar - 23:11
Les masques tombèrent, celui du vieillard s'effrita pour montrer le Fourbe sur sa véritable apparence, tandis que Sighild perdait son masque de demoiselle perdue pour le troquer contre celui d'une fanatique qui espère trouver ce qu'elle cherche auprès du dieu. Médusée devant la transformation physique, la jeune femme en déduisait rapidement qu'il n'était pas à prendre à la légère mais surtout, qu'il pouvait très bien en finir avec elle ici même dans cette grotte si elle en voulait pas le suivre. L'ancienne prêtresse fixa le dieu docilement.

- Peut être que... Une nouvelle vie serait idéale, toutefois, je préfère me renseigner sur qui j'étais avant de décider, si cela ne vous gêne pas bien sûr... déclara-t-elle avec une petite voix intimidée

Elle se frottait les mains contre son ventre, essayant de se calmer et de réfléchir avant d'agir. Il semblait avoir une confiance précaire certes mais existante entre les deux, Sighild comptait bien tirer cela à son avantage. Sighild se redressa sur la pointe des pieds, balayant une nouvelle fois encore le lieu pour regarder la meute qui s'était assemblée auprès du Fourbe. Le louveteau qui était collé à elle se frottait doucement à elle, ce qui fit sourire la jeune femme en y pensant.

- Vous parlez de combattre, de porter une armure. Imaginons que j'ai fait cela avant, auprès d'Odin comme vous le dîtes si bien. Je ne sais pas si j'en serai autant capable qu'auparavant, je veux bien vous servir en échange de vos informations. Mais, j'aurai probablement besoin d'aide pour être apte à porter cette Armure dont vous parlez.


Le ton de la demoiselle, sérieux, laissait clairement transparaître la vérité, elle ne sentait nullement les pouvoirs cités par Loki en ce moment même. Ecartant une mèche de cheveux de son visage, le visage de Sighild apparaissait clairement, ses yeux rouges vifs fixant Loki droit dans les yeux.

avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 553
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Avr - 17:30

Loki étira ses lèvres dans un sourire qui se voulait de vainqueur. Il avait réussi à piquer l’intérêt de la jeune fille et c’était tout ce qui lui fallait.

- Tant que tu fais le bon choix, rien ne me dérange. Mais ne te trompe pas, tu n’as jamais porté d’armure pour Odin, tu étais bien plus que ça. Tu étais sa seconde, tu étais celle qui dirigeait ses armées. Ton pouvoir véritable allait bien au-delà de celui des simples guerriers divins.

Le Dieu fit une pause afin de donner plus d’ampleur à sa déclaration. Il avait conscience que Sighild ne possédait plus le même cosmos qu’à l’époque. Il ignorait ce qui lui était arrivé au Japon pour que son énergie diminue, bien qu’il puisse voir dans les souvenirs de Subaru qu’elle avait été l’hôte d’une Déesse là-bas.

- Je ne sais pas si tu seras en mesure de récupérer le même pouvoir, mais dans tous les cas ton utilité me sera plus que nécessaire. Après, tu recevras toute l’aide que tu auras besoin pour être apte à porter une armure si tel est ton choix mais tu as déjà l’accès à ton cosmos. L’aura que tu as développée pour te réchauffer avant mon arrivée en est la preuve.

Le Fourbe sentait qu’il n’avait guère d’efforts pour posséder la jeune fille. Maintenant, il faudrait qu’il la mène sur le chemin de son armure. Il savait qu’en utilisant ses pouvoirs, il pourrait forcer une armure des Protecteurs à choisir Sighild comme élue pour la porter.

Il se leva, faisant frémir quelque peu les animaux qui s’étaient réunis. Ce n’était pas dans cette grotte qu’il pourrait faire de la jeune fille un Guerrier Divin.

- Viens avec moi Sighild, allons chercher ton armure…

Perdue...