avatar
AslingProtecteur d'Atlas
Protecteur d'Atlas

Date d'inscription : 23/12/2015
Nombre de messages : 126
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Amarok

Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Mar - 17:11
La mission de l'Atlante enfin fini, il décida de rentrer à la maison. Se disant que le général du Kraken ne serait pas encore revenu de sa mission, Asling commença à faire un tour de la citée. New-atlantis était une ville moderne, une ville qu'on ne pouvait trouver nul part ailleurs. On y trouvait très peu de maison, les immeubles étant ce qui occupaient le plus de la surface. Pour le pirate, les immeubles n'étaient que des cages à lapins, pratique pour y faire vivre plusieurs familles, mais inconfortable et dénoué d'intimité.

Au détour d'une ruelle, l'Atlas entendit une musique, il se dirigea vers elle et regarda par la fenêtre ouverte du rez-de-chaussé d'un immeuble. Des enfants regardaient des images mouvantes, que le jeune homme ne comprenait pas. Il avait devant lui de la sorcellerie, que son écaille du lui décrire. Un lion, un phacochère et un suricate étaient en train de chanter des paroles qui n'avaient aucun sens.

- Hakuna matata, répéta Asling. Ça ne veut absolument rien dire...

L'écaille se manifesta de nouveau au pirate pour lui expliquer le sens de ces mots.

- Oh, donc c'est une expression Swahili, une langue d'Afrique central. Je devrais y faire un tour un jour, j'ai tellement de chose à découvrir. Mais avant, allons tester le cadeau des forges de Poséidon.

Le général prit la direction des profondeurs, pour se rendre dans les zones d'entraînements atlantes. La zone y était quasi déserte, seul quelques apprentis et gardes étaient en train de discuter. Ne cherchant pas à créer la panique, le général retira son écaille, ne gardant qu'une partie du bouclier servant de centre au monde que soulevait Atlas. Il déballa ensuite ce qu'il avait récupéré avant de partir chez les Saints. Le pirate détailla la poignée d'or et d'argent, admirant les finissions. Il s'attarda ensuite sur la lame, à la fois souple et solide. Le poids et la maniabilité de l'arme était parfaite, un vrai chef-d'œuvre. Asling était enfin prêt, son sabre en main, comme à la belle époque de la piraterie. Un sabre dans la main droite, un bouclier sur le bras gauche, l'atlante pouvait commencer son entraînement.

Il demanda alors à un garde de venir s'entraîner avec lui, lui promettant de ne pas utiliser son cosmos. Le garde accepta, gardant son équipement sur lui par sécurité et maintenant sa lance à hauteur. Le pirate chargea le premier, plaçant son bouclier en avant, pour dévier immédiatement la lance, avant de porter un coup, du plat du sabre, sur le flanc du garde. Le général n'étant pas satisfait de cette attaque, demanda aux autres de les rejoindre, de faire du un contre cinq. Pensant avoir l'avantage, ils acceptèrent tous, entourant au plus vite le Marina. Comme à son époque, l'ancien capitaine de navire se donna à cœur joie dans ce combat. Il n'avait bien sur pas le dessus, à cause du nombre, mais plus le temps passait et plus il gagnait du terrain, ses muscles se rappelant petit à petit du combat. Ce qui était une vraie bataille pour les gardes et les apprentis, n'était en faite qu'un échauffement pour Asling.
avatar
AslingProtecteur d'Atlas
Protecteur d'Atlas

Date d'inscription : 23/12/2015
Nombre de messages : 126
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Amarok

Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Avr - 16:28
Asling déviait les coups un par un, sa lame lui servant d'avantage de protection que d'arme. Une fois habituait à la cadence de ses opposants, il repoussa le groupe complet, en pivotant sur lui même et en utilisant le bouclier pour écarter les armes. Il s'apprêtait à donner un coup du plat de sa lame, quand il reçu un message, provenant du canal sécurisé. S'il n'avait pas eu le rapport d'Hakon, le Marina aurait complètement oublié l'existence de cette communication. Même si le message rendez ce qu'Atlas avait pu apprendre caduque, il envoya tout de même son rapport sur le réseau sécurisé.

Maintenant qu'il avait fait son rapport, il laissa une pause aux apprentis, pour n'affronter que les deux gardes. Son échauffement étant terminé, il se donna à fond contre eux, ne leur laissant aucune chance. Le bouclier était devenu inutile, les lances n'arrivant même pas jusqu'à lui. Dans son élan d'amusement, il brisa même une lance, obligeant le garde à récupérer une nouvelle arme, avant de retourner affronter le général.

Après un certain temps, le lance se brisant de plus en plus, les gardes décidèrent d'arrêter là, ne voulant plus combattre. Les apprentis s'étaient déjà retiré, les combats devenant beaucoup trop sérieux pour eux. Le Marina posa donc son sabre et son bouclier, continuant l'entraînement seul. Il allait maintenant entraîner son cosmos, les techniques qu'il avait l'intention de graver dans l'écaille. Il commença donc à concentrer son cosmos, cherchant au plus profond de lui. Seul, debout en plein milieu de ce grand espace qui lui servait d'entraînement, le général frappa un grand coup le sol de son poing. La terre se mit alors à trembler, ouvrant de petites crevasses, faisant résonner le basalte autour de lui. Même s'il n'avait rien prononcé, le pirate connaissait déjà le nom de l'attaque qu'il venait de déclencher.

- Pour toi Atlas, cette attaque sera Titan Quake.
avatar
AslingProtecteur d'Atlas
Protecteur d'Atlas

Date d'inscription : 23/12/2015
Nombre de messages : 126
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Amarok

Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Avr - 17:02
Le cosmos du général montait encore, faisant trembler la terre et chanter le basalte de nouveau. La douce musique qu'il s'en dégageait aurait pu distraire Asling, s'il n'était pas occupé à concentrer son cosmos. Cette fois ci, il préparerait une attaque différente, une attaque qui se ferait en deux vagues. La première allait bientôt partir, le cosmos se concentrant dans la jambe, puis dans le pied droit du pirate. Avec violence, il frappa ensuite le sol avec son pied, décrochant des centaines et des centaines de morceaux de pierre, qui montèrent dans les airs. La pierre continuait de se briser, flottant comme si le temps était au ralenti. Chaque morceau devenait une aiguille épaisse, aux bords tranchants. La pierre était à la fois fine et tranchante, comme un fleuret se préparant à fondre sur une proie inexistante.

Il y avait maintenant des milliers de fleurets autour d'Atlas, le petit publique regardant le spectacle avec admiration et peur. Si l'un d'eux avait continué son entraînement avec le général, il serait maintenant devant une armée entière, prête à bondir sur lui, au moindre ordre de celui qui les contrôlait. Le regard d'or du jeune homme se posa alors sur une zone, sans un mot, une pluie de fleuret vint rentrer en contact avec cette zone. La deuxième vague était lancée, une pluie de pierre meurtrière, qui aurait déchiré celui se trouvant en face. Le basalte continuait de résonner, offrant une nouvelle mélodie, où se joignait les percutions. Une fois la poussière dissipé, il ne restait rien des fleurets. Seul les traces des impacts montraient la violence de l'attaque. Une attaque rapide et dévastatrice, que le pirate nomma mentalement: Earth Rain.

Le cosmos ne s'arrêta pas pour autant, Asling voulait le pousser encore plus loin, le pousser à son paroxysme. L'écaille était en train de le guider, lui expliquer que les généraux pouvaient utiliser un sens, se trouvant au dessus des autres. Il lui fit un bref récapitulatif, lui expliquant la base des cinq sens. Il lui expliqua ensuite, que le sixième sens était son cosmos, lui permettant de voir et d'appréhender le monde d'une autre façon. Puis, pour généraux et leur équivalent dans les autres factions, il y avait le septième sens, un sens qui pouvait changer le cour d'une bataille. Pour cela, il fallait concentrer son cosmos au maximum, non pas en le plaçant à un endroit précis du corps, mais en le faisant parcourir le corps en entier. Une fois atteint ce stade, il suffisait de le faire brûler d'un seul coup, de le faire exploser pour dépasser la vitesse de la lumière.

L'aura du Marina vacilla un peu, avant de doubler de volume, le cosmos concentré venait d'être libéré. La puissance était énorme pour les spectateurs, qui durent se mettre à l'abri. La terre trembla, le basalte ne dégagea plus aucun son. Le sable, la terre et la pierre s'éleva dans les airs, se regroupant pour ne former qu'un. Rapidement, une sphère minérale apparue au dessus de la tête du général, qui tendait les mains vers cet amoncellement. Le globe descendit lentement, pour se poser sur les mains du pirate, qui regardait encore la zone des impacts. Il l'avait compris, il venait d'atteindre son septième sens. Cette sphère serait un attaque surpuissante, qui pourrait engloutir une armée, couler des navires ou détruire une montagne. Cette attaque était encore un hommage à Atlas, qui lui apprenait tant sur le nouveau monde dans lequel il se trouvait. Alors, encore pour lui, il prononça le nom de cette technique.

- The World !

Le pirate lança alors la sphère sur la zone qui lui servait de test. L'impact fut brutal, d'une puissance si dévastatrice que la terre trembla sous le poids de ce globe, se craquelant de partout, allant jusqu'à détruire une partie des parois de basalte. Asling se tourna vers son écaille, avant même que le souffle ne soit fini, sa vitesse décuplé par l'éveil de son septième sens. Il enfila sa protection pour faire barrage de son corps aux spectateurs, dont la protection rocheuse ne serait pas suffisante. La zone avait été remodelé, pour devenir le terrain de jeu du général. Le souffle enfin arrêté, Asling se dirigea vers la sortie, maintenant qu'il maîtrisait ses attaques, il pouvait retourné au front, prêt à combattre comme il se doit.

[Entraînement] Le Monde appartient à ceux qui le lève haut.