avatar
LilithSpectre de la Succube
Spectre de la Succube

Date d'inscription : 14/03/2014
Nombre de messages : 312
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Avr - 10:55
Cela fait bien longtemps que je ne me suis pas rendue à Paris car j’ai vécu trop de choses dans la capitale de la France et j’ignore si la personne qui occupe mes pensées en ce moment, vit toujours dans cette ville. D’ailleurs, je me demande pourquoi je suis là ? Est-ce que je souhaite revoir mon ami Aldaris une dernière fois ? C’est du moins ce que mon cœur essaye de me faire comprendre car après, il sera peut-être trop tard. Donc, je marche dans les rues de cette immense ville pour me rendre au domicile de mon ami et arrivant devant la porte de ce dernier, je décide d’annoncer ma venue en appuyant sur le bouton de la sonnerie. La malchance me guette vu que Aldaris ne semble pas être chez lui et esquissant une légère moue, je décide de reprendre la marche pour tenter de trouver une quelconque occupation.

D’ailleurs, l’occupation ne tarde pas à arriver lorsque je pose mon regard sur un homme ayant la quarantaine et je peux sentir que ce dernier est entrain de tromper sa femme avec une fille deux fois plus jeune que lui. Je décide donc de les suivre jusqu’à un bar et entrant dans ce dernier, je vais prendre place juste à la table à côté de la leurs, histoire de pouvoir écouter tranquillement leur discussion. Bien entendu, je compte agir mais pour le moment, je préfère rester là durant un instant et me remémorer certains souvenirs avec Aldaris. Après quelques minutes à être plongée dans mes pensées, je remarque que la jeune femme se lève et j’en fais de même pour me placer devant elle pour lui adresser un doux sourire avant de m’exprimer.

« Cet homme est marié et tu ferais mieux de rentrer chez toi si tu ne veux pas avoir des problèmes. »

La jeune femme n’est pas du tout à l’aise et elle s’excuse avant de se diriger vers la sortie sous le regard incompréhensif de ma future victime. Venant prendre place en face de lui, il pose son regard sur moi et il semble légèrement furieux.

-Que lui avez-vous dit ?

« Je lui ai simplement dit qu’elle ne vous méritait pas et que je comptais prendre sa place. »

L’homme semble être ravi et j’esquisse un sourire en coin tout en croisant les jambes. Malgré que je ne suis pas venue pour ce genre de choses, il faut admettre que le charme de la succube est déjà en marche et il ne me faudra pas longtemps pour pousser cet individu au suicide mais avant tout, je compte m’amuser.

-Puis-je vous offrir un verre ?

« Bien entendu…. Un diabolo grenadine pour moi. »

L’homme se lève immédiatement pour se rendre au bar et je prends le soin de détailler les personnes présentes en ses lieux. Je m’attarde sur un individu qui me tourne le dos et il n’y a pas de doute possible, je connais cette personne.

« Aldaris… »

Je décide de me lever alors que l’homme revient à la table avant de se placer devant moi pour m’empêcher de partir.

-Je compte passer une nuit de folie avec toi et il est hors de question que tu me laisses comme ça.

Je le regarde droit dans les yeux, esquissant un sourire malsain avant de lui chuchoter quelques mots.

« Merci pour le verre et à présent, tu vas te rendre à la Tour Eiffel pour la visiter et tu quitteras l’endroit en te jetant dans le vide. »

-Compris.

Je saisis ma boisson tout en observant l’homme quitter le bar et je m’approche d’Aldaris qui semble être ivre d’après ce que je peux voir.

« Cela fait longtemps qu’on ne s’est pas vu, Aldaris et j’espère que ton état ne t’empêche de reconnaître ton amie, Mégane. »
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Avr - 16:06
- Un autre verre ?

- Ca ne peut plus faire de mal maintenant j'imagine.

- Fais gaffe pour rentrer cher toi, ça me ferais chier de savoir que j'ai laissé un accident se produire.


Aldaris haussa les épaules avant de rire aux éclats, connaissant le barman depuis quelques années déjà, il savait pertinemment qu'il en avait plus pour l'argent du vicelard que pour sa santé. Ayant gagné une belle somme d'argent au blackjack dans un casino plus tôt dans la soirée, il noyait désormais l'aigreur de sa défaite éclatante au craps. Une longue tournée des bars pour revenir ici, sans savoir pourquoi particulièrement. Peut-être par nostalgie, peut-être par hasard. Quelques jeune femme dans la fleur de l'âge l'avait approché, à certaines il avait décliné leurs avances avec politesse, pour les dernières, il les dégageait avec des paroles plutôt virulente.
- Faut pas te chercher des problèmes ce soir. Fit son ami barman en lui tapant amicalement l'épaule.

- C'est pas le timing approprié ce soir, comme tu le dis...


L'entraîneur de la Palestre restait toujours à moitié lucide après ses quelques verres d'alcools aussi divers que variés : vodka, Ricard, bière et autres joyeusetés. Tout en buvant, il réfléchissait à sa présence ici, à ses escapades nocturnes rendues possible uniquement par sa maîtrise correcte du cosmos. Avait-il vraiment besoin de jouer et de boire ? Il n'en savait rien, le cœur lui disait oui, la raison elle lui répondait non.
Ce fut qu'un peu plus tard alors qu'il était la tête contre le comptoir que le serveur lui tapota la tête pour lui montrer une scène qui se dérouler quelques mètres plus loin. Une fille en dégageant une autre pour un homme, la scène amusa les deux amis, le patron n'hésitant pas à lancer une pique à son client.

- Il va finir par t'arriver ce genre de coup à force


Aldaris répondit avec un simple rire, à vrai dire il n'y croyait pas vraiment, il ne ferait que s'échapper de la situation pour continuer ses pérégrinations nocturnes, un détail l'interpela cependant : Ce fut les beaux mais étonnant cheveux couleur jade de la deuxième jeune femme. Le Saint était sur des les avoir déjà vu quelque part or il n'arrivait pas à associer ce détail à des souvenirs clairs. Ennuyé de réfléchir à ce point, il reposa sa tête contre le comptoir.

Une voix féminine le tira légèrement de sa torpeur, ce fut toutefois la tape du barman qui le força à tourner la tête vers Mégane. Il resta stoïque quelques instants voir même minutes, de fil en aiguille il arrivait à se souvenir de la demoiselle.

- Mégane hein...

Il répéta ce nom plusieurs fois, avant de commander un mojito au barman.

- Encore un huh? Fit-il avec humour

- Contente-toi de prendre mon fric et de me servir... Comme d'habitude.
répondit Aldaris avec une pointe de moquerie.

Il posa son verre contre le bar, pour ensuite se lever et faire face à la succube, il réajusta sa chemise à manches courtes pour paraître un minimum présentable devant la jeune femme. Il fit un fin sourire, mêlant la joie à la surprise de son visage.

- Que se passerait-t-il si je te disais non ? Débuta-t-il avec un ton sérieux

Il se rapprocha d'elle, l'enlaçant rapidement pour lui tapoter dans le dos, oui il était content de revoir une amie; pour une fois qu'il sentait de la compagnie autre que son barman.

- Tu m'as manqué depuis le temps, comment vas-tu ? Lui déclara-t-il avec un ton plus doux

Bien qu'à moitié ivre mort, Aldaris restait toutefois conscient de l'étendue de la situation, il n'avait pas revu Mégane depuis beaucoup de temps. Il s'écarta légèrement, avant de tituber contre son siège pour finalement se rattraper contre le comptoir.

- Je vois que tu n'as ni perdu ta beauté, ni tes charmes. lâcha-t-il finalement avec un sourire amusé par la tournure de la situation
avatar
LilithSpectre de la Succube
Spectre de la Succube

Date d'inscription : 14/03/2014
Nombre de messages : 312
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Avr - 19:35
Cela me fait du bien revoir Aldaris après tout ce temps mais cela me fait énormément de peine de le voir dans cet état. Il est clair que je ne suis pas habituée à un ami qui boit jusqu’à en perdre la raison et d’ailleurs, je lui fais part d’une petite remarque alors qu’il s’exprime au barman. Il lui demande de lui servir un nouveau verre de Mojito et vu qu’il a de quoi payer, il est parfaitement normal d’avoir sa boisson. Cependant, Aldaris ferait mieux d’arrêter de boire avant de finir à plat ventre sur le sol et je porte mon regard sur le barman pour m’adresser à ce dernier.

« Je crois qu’il a assez bu comme ça, vous feriez mieux de ne plus le servir à mon avis. »


-Très bien mademoiselle.

Parfait, cet homme se montre compréhensif et c’est une bonne chose. Je porte à nouveau mon regard sur Aldaris alors que ce dernier vient de se mettre debout et il tente de faire un effort pour être présentable. Suite à ce que je lui ai dit un peu plutôt, il me répond par une interrogation et j’esquisse un fin sourire avant de m’exprimer.

« A vrai dire, je n’en sais rien du tout. »

Après s’être rapprochée de ma personne, il m’enlace et j’en fais de même. Je dois dire que je suis très contente de le revoir après tout ce temps et il m’a énormément manqué. Il est vrai que je ne suis pas le genre de femme à avoir énormément d’amis mais en ce qui concerne Aldaris, je tiens énormément à lui. Il m’avoue que je lui ai manqué et je dois dire que cela fait plaisir à entendre.

« Tu m’as manqué aussi… Je vais plutôt bien merci et toi ? »

Quand il rompt l’étreinte pour s’écarter de moi, il manque de perdre l’équilibre et d’un geste rapide, je lui attrape le bras par simple réflexe.

« Comme je m’en doutais, tu as assez bu pour aujourd’hui. »

Tout en finissant mes paroles, je porte un regard sur le barman qui fait profil bas en s’éloignant de nous sans rien ajouter. Ayant de nouveau mon attention sur Aldaris, ce dernier n’hésite pas à me complimenter et je lui adresse un doux sourire accompagné d’un petit clin d’œil séducteur.

« Je te remercie et j’avoue que tu es toujours l’homme très séduisant que j’ai connu. Cependant, boire autant ne te ressemble pas du tout et je pense qu’il est temps pour toi de retourner à ton domicile. »

Je décide de venir me placer à ses côtés pour lui prendre le bras et je compte bien le raccompagner jusque chez lui afin de lui éviter le moindre problème qu’il pourrait rencontrer en chemin.

« Et comme je suis une amie très aimable, je vais te raccompagner jusque chez toi. »
InvitéInvité


Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Avr - 22:58
Alors qu'il voulait prendre un énième verre, Mégane mit fin à cette buverie en s'adressant directement au barman. Aldaris poussa un profond sourire de tristesse, il essaya de supplier son ami de lui servir son cocktail, ce dernier toutefois refusa non pas sans refouler un rire.

- Désolé vieux frère, la dame a parlé.

Aldaris maugréa silencieusement à l'attention de son ami, il ne voulait pas attirer la colère de son amie aussi inutilement. De plus il devait lui répondre à ses questions et remarques, certaines d'entre elles étaient particulièrement dure à entendre pour lui.

- Comment je vais hein ? On va dire que j'ai eu des jours meilleurs mais ça tu dois le savoir n'est-ce pas. plaisanta-t-il

Plus il pensait à son état d'ébriété, plus il ne comprenait pas pourquoi il faisait cela, peut-être pour combler des vides que les jeux ne comblaient pas.

- Tu n'as pas à t'inquiéter sur ma consommation d'alcool, je ne vais pas en mourir tu sais.

Le visage d'Aldaris, bien que légèrement marqué par l'abus d'alcool, prit une expression plutôt attentionnée à l'égard, il prêtait beaucoup d'attention aux paroles de la demoiselle, il était même touché par la considération qu'elle avait à son égard.

- Tu vas me faire rougir à force de vouloir prendre autant soin de moi. Je suis grand tu sais lâcha-t-il avec un très fin soupçon d'ironie.


Alors qu'elle lui prenait le bras, lui prit une veste noire encre sur laquelle il était assis tout ce temps, là il était prêt à sortir du bar, il posa des billets sur le comptoir en indiquant au patron qu'il devait mettre tout sur son ardoise. Puis il plongea ses yeux dans ceux d'émeraude de son amie, la menant lentement hors de cet endroit rempli d'ivrogne comme lui.

- Je plaisantais hein, je ne voudrais pas que tu penses que je me moque de toi. D'ailleurs, je trouve ça mignon que tu me portes autant d'attention après autant de temps...

Sa voix s'était un peu radoucie, il avait un peu de mal à percevoir son entourage et guider la marche commençait à le gêner particulièrement, malgré cela il ne voulait pas rentrer chez lui pour dormir des heures durant. Aldaris souhaitait profiter de ces retrouvailles à travers Paris.

- Dit, j'apprécie ta proposition de me raccompagner chez moi mais... La nuit ne fait que débuter et je suis heureux de retrouver une amie chère, nous pourrions peut-être en profiter pour...

Il marqua une pause délibérément, en étant presque convaincu qu'elle répondrait avant qu'il termine sa phrase. Il faisait monter le suspens d'un cran histoire de s'amuser, toujours abruti par l'alcool.

- Enfin bref... Est-ce que tu voudrais te balader avec moi en ville ? Pourquoi se priver de la beauté parisienne ?
avatar
LilithSpectre de la Succube
Spectre de la Succube

Date d'inscription : 14/03/2014
Nombre de messages : 312
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Avr - 9:35
En tant qu’amie, j’ai du agir en demandant au barman de ne plus servir Aldaris vu que ce dernier a consommé beaucoup d’alcool et il vaut mieux ne pas en rajouter car je ne souhaite pas le ramener chez lui en le portant sur mes épaules. Sans oublier que je suis là pour lui et cela risque de m’embêter si je dois faire un monologue alors que monsieur est entrain de dormir. C’est pourquoi, je préfère l’avoir lucide même si c’est à moitié que pas du tout. Quand je lui demande comment il va, Aldaris m’avoue qu’il a déjà connu des jours meilleurs et que je dois le savoir. Effectivement, je suis parfaitement au courant de ça et je compte bien l’aider à remonter la pente.

« Maintenant que je suis à tes côtés, ça ira mieux, je t’en fais la promesse. »

Le jeune homme me demande de ne pas m’inquiéter sur son état d’ébriété car il ne va pas en mourir, j’exprime une légère moue tout en passant ma main droite sur son torse avant de prendre la parole avec beaucoup de douceur dans le son de ma voix.

« Je m’inquiète toujours pour mes proches, c’est donc normal que je le sois pour toi. »

Il est évident que je tiens énormément à lui car je n’ai pas beaucoup d’amis dans mon entourage et il est parfaitement normal que je prenne soin de Aldaris. Quand ce dernier avoue que je vais le faire rougir à agir de cette façon avec lui et que c’est un grand garçon, je ne peux m’empêcher de rire légèrement. D’ailleurs, je pourrai croire que ce dernier se moque de moi mais je sais qu’il fait un petit peu d’humour, je le connais depuis le temps.

« Tu es mon ami… Peut-être le seul d’ailleurs. »

Je me contente de lui sourire après lui avoir fait cette petite révélation et après m’être placée à ses côtés pour lui prendre le bras car il est temps pour nous de quitter cet endroit. Il s’excuse à sa façon et je lui adresse un nouveau sourire accompagné d’un petit clin d’œil.

« Ne t’inquiètes pas, je te connais parfaitement depuis le temps et je sais que tu plaisantais. Si tu trouves cela mignon, ça me fait plaisir. »

Aldaris a besoin de repos et en tant qu’amie, je me dois de le raccompagner jusque chez lui afin qu’il puisse récupérer un peu. Cependant, ce dernier ne le voit pas du même œil que moi et il ne souhaite pas rentrer de suite. Je lui lance un regard, un peu comme si une mère est sur le point de gronder son fils et je ne garde pas mon sérieux très longtemps.

« Oui, nous pourrions en profiter pour fêter nos retrouvailles. » Lui avouais-je avec un fin sourire. « Mais est-ce que tu arriveras à tenir le coup malgré ton état ? Il est évident qu’on a du temps à rattraper et je suis là pour quelques jours. D’ailleurs, tu pourrais m’héberger chez toi durant ce temps ? Je te promets que je serai sage comme une image. »

Moi rester sage avec un homme qui me plait énormément, c’est impossible. Quand Aldaris s’exprime à nouveau, il me demande si je souhaite me promener avec lui afin de profiter de la beauté Parisienne et je décide d’accepter sa proposition.

« Bien entendu… Je ferai tout ce que tu souhaites. »

Alors là, je suis une petite vilaine mais je veux juste tester sa réaction après une telle proposition.
avatar
En ligne
LyneSpectre du Garuda | Administrateur
Spectre du Garuda | Administrateur

Date d'inscription : 04/08/2016
Nombre de messages : 441
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Sep - 13:08
Il posa ses deux mains sur les épaules de Lilith, plongeant ses yeux dans ceux de la jolie demoiselle, un sourire se dessina sur les lèvres d'Aldaris. Le fait qu'elle désirait prendre autant soin de lui l'amusa, il ne voulait toutefois pas être le seul dans l'équation.

- Arrête de te tracasser autant, moi aussi je veux prendre soin de toi. C'est le minimum que je te dois non ? Fit-il avec un air triste, ne voulant pas la voir agir que pour lui

Depuis le moment où il avait arrêté de boire, il était resté un poil lucide, à vrai dire, Aldaris craignait plus la gueule de bois que la nuit et ce qu'il pourrait faire ou dire durant la nuit. Certains propos de Lilith firent rire le jeune homme, il doutait qu'ils étaient vrais et pensait plutôt qu'ils étaient destinés à le provoquer.

- C'est possible ça que tu sois sage ? Tu as du bien changer depuis le temps alors...
Fit-il avec un ton légèrement ironique.

L'ivrogne fit un clin d'œil à Mégane, il s'autorisa à caresser la joue de la jeune femme avec soin et délicatesse. Pour une fois depuis longtemps, Aldaris se sentait bien, il ne se sentait pas seul mais plutôt comblée par la bonne compagnie de son amie.

- Je ne sais pas si c'est une bonne idée de me laisser diriger notre barque, je ne pense pas être assez lucide pour savoir ce qui est bon, qu'en penses-tu ?

Sa voix fut sereine, il faisait pleinement confiance à la douce pour répondre à son tour. Il ne savait pas vraiment comment la soirée allait tourner, Si il laissait vraiment à Lilith le contrôle de la soirée, il pensait savoir où ça allait finir.

-Ne t'en fais pas pour moi, je suis certain que je pourrais te porter à travers toute la ville sans faillir un seul instant. J'ai appris à tenir l'alcool à force tu sais.


Joignant le geste à la parole, il fit en sorte de la prendre dans ses bras un peu à la manière d'une mariée, suite à cela il fit quelques pas dans la rue, Pendant ce court moment, il ne put réprimer son rire qui s'arrêta à peine lorsqu'il la déposa.

-Oh, et mieux vaut éviter de me dire que tu feras ce que je veuille faire. Je serais tenté de rentrer chez moi, me mettre dans mon canapé et dormir. Je ne pense pas me tromper si je dis que cette fin ne te plairait. Ajouta-t-il avec son ton ironique

Aldaris s'avança ensuite vers un croisement de rues, invitant Mégane à le suivre.

-On y va ?

Il regarda la montre attaché à son poignet, à cet heure là, la seule possiblement faisable était d'aller marcher comme ça, sans vraiment faire attention, il songea tout de même à faire deux trois ponts de la ville.
















avatar
LilithSpectre de la Succube
Spectre de la Succube

Date d'inscription : 14/03/2014
Nombre de messages : 312
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Sep - 17:28
Entre nous, qui a le plus besoin de l’autre en ce moment ? C’est lui et non moi. Aldaris est dans un piteux état à cause de l’alcool ingéré depuis qu’il est là et j’éprouve beaucoup de peine pour lui.

« Tu ne me dois rien du tout et en ce moment, c’est toi qui as besoin de moi et non le contraire. » Lui avouais-je avec un fin sourire.

Même si à la base, je suis venue pour avoir de ses nouvelles, il est tout à fait normal pour moi de ne pas le laisser comme ça sans lui apporter la moindre aide. Je l’observe légèrement en coin lorsqu’il se met à rire suite à certains de mes propos. Il est évident que je suis le genre de fille à ne pas rester sage mais j’essaye de lui montrer que j’essaye de changer un peu.

« Disons que pour le moment, j’essaye de faire des efforts pour rester sage… Surtout en ta compagnie. » Marmonnais-je la fin de mes propos tout en souriant en coin.

Quand je sens la main de Aldaris me caresser la joue, je ne peux m’empêcher de fermer les yeux tout en posant l’une de mes mains sur la sienne pour profiter pleinement de ce moment. Cela me fait énormément de bien et je suis très ravie d’être venue à Paris pour le retrouver car il faut reconnaître que depuis tout ce temps, le bougre m’a énormément manqué. Quand il m’avoue ne pas être assez lucide pour diriger notre barque, je ne peux m’empêcher de rire légèrement avant de m’exprimer à mon tour.

« Peu importe ton état, j’ai une parfaite confiance en toi pour nous diriger correctement. »

Malgré que le temps s’est écoulé depuis notre dernière rencontre, ma confiance en lui n’a jamais cessé et cela ne changera jamais, peu importe ce qui se passe par la suite. Après m’être retrouvée dans ses bras, je le laisse me porter même si c’est comme une mariée et cela m’amuse énormément. D’ailleurs, malgré son état, il m’avoue être capable de me porter dans toute la ville sans vraiment faillir et je n’en doute pas un seul instant.

« Je sais que tu es fort… Et je sais aussi que tu supportes l’alcool mieux que moi mais quand même… Ne me tentes pas car je risque de te lancer un défi. » Lui avouais-je avec amusement.

Après avoir fait quelques pas dans la rue, il me pose sur le sol lorsqu’il se met à rire suite à mes propos. Bah quoi ? C’est tout à fait normal que je lui dis que je ferai tout ce qu’il veut, non ? Après tout, j’ai simplement envie de lui faire plaisir et de lui changer les idées.

« Effectivement, cette fin de soirée risque de ne pas me plaire mais je l’accepterai parce que je t’aime bien. » M’exprimais-je tout en lui tapotant le bout du nez avec mon index de la main droite.

Hochant la tête suite à son invitation à le suivre, je marche à ses côtés tout en fixant le sol et en restant silencieuse. Une question privée me trotte dans la tête et j’hésite à lui demander. Finalement, après quelques secondes d’hésitation, je porte mon regard sur lui et je décide de me lancer.

« Est-ce que tu as quelqu’un dans ta vie ? Enfin, je veux dire… Comment se passe ta situation amoureuse ? »


Curieuse un jour, curieuse toujours… Telle est ma devise.

[FB]Des retrouvailles intéressantes. [Pv Aldaris]