avatar
AryenDame Noire de la Vierge
Dame Noire de la Vierge

Date d'inscription : 08/03/2014
Nombre de messages : 267
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Juil - 10:30


Du Sable Chaud sur un Océan de Terres Froides
Alessa







Il était un lieu que la Belle Demoiselle voulait explorer dans ses moindres parcelles. Le Sanctuaire des Créateurs était un objectif, comme d’habitude parmi tant d’autres, qu’elle souhaitait mettre en avant. Ce petit bout de terre ne lui était pas inconnu et lui rappelait d’anciens souvenirs quelconques et sans la moindre grande importance. Détaché de toute forme de sentiment, la Dame Noire entreprit de se diriger vers la Haute Tour malgré les difficultés supposées qu’elle devrait rencontrer. Aujourd’hui, pour le plus grand plaisir des yeux, la Belle Demoiselle ne porte pas son tailleur habituel mais avait opté pour une tenue de circonstance à la fois confortable, légère et douce. Un pantalon belge s’accompagnait d’un polo marron clair, épousant parfaitement ses formes généreuses, enfermés par un sweat conçu par les meilleurs alpinistes de Death Queen Island. Des chaussures bleus lui permettaient une traversée sans danger et agréable. Le vent est capricieux : il fait voleter la longue queue de cheval de la Somptueuse Demoiselle. Comme d’habitude, la température, en ce lieu, n’est pas taillée pour une charmante femme qui préfère se prélasser au soleil plutôt que de connaître les malheurs d’une brise glaciale.

Elle agit seule : non qu’elle ne fasse confiance aux autres mais Aryen possède une façon de penser qui demeure si particulière qu’il faut beaucoup de temps pour la comprendre. Elle ne s’en émeut point car elle sait toujours où elle veut aller, même si ses motivations peuvent paraître très obscures aux yeux des autres, qu’importe après tout. De toute manière, Aryen prévoit toujours plusieurs coups à l’avance : ce n’est pas pour rien qu’on la surnomme la « Marchande des Ténèbres ». Pour l’heure, il était temps de traverser le Cimetière des Cloths. L’atmosphère se charge d’une lourdeur mortelle mais n’empêche guère les pas de la Belle Demoiselle. Hélas, pour avancer, il n’y a d’autres moyens que de s’imposer par la force: face à cette armée de squelettes vêtues d’armures des temps anciens, la beauté des yeux de la Dame Noire virèrent, un très court instant, en une lueur un peu plus lumineuse qu’à l’accoutumée. Elle tendit une main face aux oppresseurs et s’il y naquit rien de bien particulier, l’illusion prit fin immédiatement. Ce très court instant de déchaînement de puissance fut instantané : Aryen n’aimait pas révéler ses véritables pouvoirs. Tout au plus, se permettait-elle de se contenter de montrer une puissance légèrement plus bas que celui d’un Chevalier d’Or. L’immuable désir de ne rien montrer de plus participait à ce profond mystère qui entourait la Belle Demoiselle. À un court instant, sur ce maigre chemin qui amenait à sa destination finale, elle cessa ses pas et regarda en bas les miettes et les restes de ce qui étaient, avant, des Élus du cosmos. Puis, elle reprit son chemin comme si de rien n’était.


Elle n’émettait plus aucune trace de cosmos et son aura avait complètement disparu. Pour le commun des élus et des non élus, même aux yeux des dieux, elle n’était rien de plus qu’une simple humaine. Elle se trouvait maintenant face à un lieu qu’elle avait bien connu jadis. À mesures que des souvenirs jaillissent sans influencer le visage inexpressif de la Belle Demoiselle, elle se mit à penser qu’il était tout de même agréable de revenir aux sources de son existence. Peut-on évoquer une notion de regret lorsqu’on est devenu un Maître dans la Domination des Sentiments ? Est-il acté d’avoir de remords quand on n’éprouve aucun ressenti ? En tout cas, quelque chose devait être accompli, si possible aujourd’hui… De préférence bien entendu… L’Agenda de la Marchande des ténèbres est de plus en plus chargé : cela signifie seulement que les Hommes et les Dieux ne sont rien de plus que des êtres rongés par des sentiments à la fois mesquins et fourbes. Ils convoitent ce qu’ils ne peuvent obtenir et c’est là qu’intervient la Dame Noire :elle leur offre ce qu’ils souhaitent à mesure qu’elle les entraîne dans leurs déchéances et leurs destructions.









Dernière édition par Aryen le Mar 16 Aoû - 11:13, édité 1 fois
avatar
AlessaEn Test RP

Date d'inscription : 09/06/2014
Nombre de messages : 202
Age : 19
Double Compte : Nobody

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Juil - 14:29
La jeune russe faisait face à un avenir flou, pas d'entourage, de famille ni d'ambition définie, elle vivait sa vie au jour le jour. Cependant, la jeune femme avait bien un souhait, parcourir le monde autant qu'il lui était possible. La petite voyageait seule, un simple sac à dos pour bagage dans lequel elle pouvait ranger quelques babioles. Elle traversait plusieurs territoires, sans vraiment savoir où elle passait ni où elle allait. Elle se plaisait à apprendre de nouvelles cultures, des légendes propres à un pays et rencontrer des personnes plus ou moins acceuillantes. 

La jeune fille voyageait déjà depuis plusieurs mois lorsqu'elle découvrit un nouveau territoire. La température y était plus basse que dans la majorité des pays qu'elle avait visité. Pourtant la fraîcheur mordante ne lui posait pas de problème, la jeune femme avait appris à s'adapter au températures basses, ayant passer toute son enfance en Russie. La jeune femme était mal à l'aise par les températures élevées des territoires du sud. Alessa relevait les manches de sa veste polaire marron pour dégager ses avant bras pour s'adapter à la température sans pour autant retirer sa veste pour le moment. En dessous elle portait une chemise blanche, accompagné d'un pantalon de la même couleur et d'une paire de bottes. Tout un tas d'attaches entouraient sa taille, ses cuisses ainsi que le haut de sa poitrine. Elles permettaient à la jeune fille d'avoir des couteaux à porter de main. Alessa ne savait que peu se battre, mis à part ce que l'on apprend dans la rue en étant enfant. 

Soudainement, le vent se leva. Alessa plissa les yeux alors que ses cheveux volaient au gré du vent. Elle repassa une mèche derrière son oreille avant de continuer son chemin. Le paysage était magnifique, ainsi perché sur une chaîne de montagne, cependant elle n'arrivait à croiser aucune âme qui y vive, comme si le lieu était désert. Pourtant, lorsque le vent cessa, elle entendit des bruits de pas, ne correspondant pas au sien. Elle avançait, guidée par les bruits de pas qu'elle percevait par moment. Soudainement, ses yeux se posèrent sur une silhouette féminine au loin.  Elle la rejoint du plus rapidement qu'elle le pu, avant de lui adresser la parole :

-"Hum ... Excusez-moi..." Commença-t-'elle. Elle avait l'impression d'embêter la jeune femme, qui ne semblait pas non plus d'ici, dans le doute elle continua :"J'ai peur de m'être égarée, pourriez-vous m'indiquer où je me trouve ?"
avatar
AryenDame Noire de la Vierge
Dame Noire de la Vierge

Date d'inscription : 08/03/2014
Nombre de messages : 267
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Aoû - 11:14


Du Sable Chaud sur un Océan de Terres Froides
Alessa






La Belle Demoiselle ne sera restée guère longtemps seule devant la Tour de Jamir. Une présence se fit sentir : qu’elle demeure impromptue ou pas n’est point essentiel à ses yeux. Lentement, elle se retourne lorsqu’on l’interpelle. Ses longs cheveux marron s’envolent au gré d’un vent bien capricieux alors que le synonyme de la splendide perfection pose ses yeux d’un vert étincelant et charmant sur la nouvelle venue. Un regard neutre, qui ne demeure ni bienveillant ni agressif, décortique rapidement l’aspect de l’invitée de Jamir. De beaux yeux bleus accompagnent une chevelure blonde, une tenue vestimentaire à la fois classique et utile dénotent d’un aspect pratique tandis que ses bras nus indiquent que la jeune femme s’accommodent fort bien des températures glaciales de ce lieu secret. Premiers indices, premières réflexions.


« Vous vous trouvez devant la Tour de Jamir. Ce lieu, légendaire, est l’endroit où les armures de la Déesse Athéna sont réparées lorsque celles-ci sont détruites. Normalement, je ne serais pas autorisé à y pénétrer sans l’aval du Chevalier d’or du Bélier, propriétaire de ce lieu. Mais, comme il ne semble pas être là, et puisqu’il n’y a pas de Saint dans les environs, je pensais me donner le droit d’y entrer pour me réchauffer et visiter ce lieu. » Annonça la Belle Demoiselle, de sa voix pure et cristalline lorsque l’inconnue lui demanda où elle se trouvait, de crainte de s’être perdue en chemin.

Comme à son habitude, elle instaura un long et profond silence où elle posait son regard sur l’inconnue avant de tourner lentement la tête vers la Tour de Jamir. Bien entendu, on ne pouvait ressentir ni son aura, ni sa cosmo énergie : la Belle Demoiselle maîtrisait parfaitement l’art de la dissimulation. Aux yeux de toutes et de tous, excepté les uniques personnes qui la connaissaient, qui pouvait se douter qu’elle était une Dame Noire ?


« Alors… À moins que vous ne soyez une Protectrice du Sanctuaire égarée en ce lieu, je pense que je vais me permettre d’entrer dans ce lieu pour me réchauffer. Après tout, je dois bien vous avouer que je suis un peu frileuse de nature. Si, par nature, vous désiriez que je vous en révèle plus au sujet de cet endroit, vous pouvez me suivre… » Proposa-t-elle d’une voix aimable et courtoise.


L’inconnue, ne s’étant pas présentée, Aryen ne voyait aucune objection à ce qu’elle déclin son identité. Plus le mystère s’épaissirait, plus cela ne le dérangerait pas. Bien au contraire, les ombres entourent la Belle Demoiselle, tel un voile ténébreux qui masque perpétuellement les désirs de la Reine des Ténèbres. C’est alors qu’elle entreprend de se diriger sereinement vers l’entrée de la Tour, dégageant autour d’elle une assurance paisible et sereine que le Chevalier de la Vierge n’aurait guère renié pour un sou...







avatar
AlessaEn Test RP

Date d'inscription : 09/06/2014
Nombre de messages : 202
Age : 19
Double Compte : Nobody

Revenir en haut Aller en bas
Mer 31 Aoû - 14:18
Après avoir longuement voyager, le destin avait guidé la jeune russe jusqu'à un lieu inconnu, la jeune russe remarqua une présence, sans doute pensait-elle pouvoir lui demander son chemin. Chose qui se confirmait lorsqu'elle lui présenta le lieu, la tour de Jamir et expliqua son utilité. La suite fit sourire Alessa, elle avait la même façon de voir les choses, après tout si le maître des lieux n'était pas présent, autant en profiter pour les visiter.

Après un long silence, l'autre jeune femme annonça son intention à rentrer dans le bâtiment afin de se réchauffer et lui proposa de la suivre  si jamais elle désirait en savoir d'avantage sur la tour de Jamir. Entrer dans un lieu sans la permission du maître des lieux n'était pas dans ses habitudes mais peu importe, l'idée d'outre passer les limites était excitante, et en savoir plus pourrait toujours lui être utile pour la suite.

-"Non en effet, je ne suis point une protectrice de ce lieu, je ne ferais donc rien pour vous empêcher d'y pénétrer, au contraire même, je vais vous y accompagner, ce lieu m'intrigue au plus haut point."
 
La seconde femme s'éloignait alors pour rentrer dans le bâtiment. Alessa se mit à son tour en route et la suivait de loin. Soudainement, un fait vint s'imposer à la petite blonde, elle ne c'était point présentée et n'en connaissait pas plus sur sa compagne de visite. "Attends !" S'écria-t-elle. Elle avait été malpolie et souhaitait rectifier son comportement en se présentant correctement.

Elle rejoignait alors la jeune femme en trottinant, avant de s'immobiliser devant cette dernière et de lui tendre la main en souriant :"Au fait, moi c'est Alessa, enchantée de faire ta connaissance !"
avatar
AryenDame Noire de la Vierge
Dame Noire de la Vierge

Date d'inscription : 08/03/2014
Nombre de messages : 267
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Sep - 12:59





Votre cœur est mort, votre âme erre dans les ténèbres. Le démon qui vous accompagne a le sourire, parce que vous êtes entré dans le jeu qu'il a réglé.





La Tour de Jamir : un monument si mystérieux à la Gloire des Saints de La Déesse Vierge. La soif de connaissance de la Belle Demoiselle est semblable à l’appétit insatiable des Géants Mythologiques : tout savoir pour tout comprendre. Tout comprendre pour pouvoir tout manipuler. Tout manipuler pour pouvoir parvenir à ses propres fins. Nombreux sont les sots qui cherchent à découvrir le but ultime de la Somptueuse : ils n’y sont jamais arrivés car Aryen n’a pas un objectif final. Au contraire, c’est une somme de nombreux desseins qui alimentent sa vie pour ne finir que sur une seule et unique volonté… Que personne ne sait. Elle demeure ainsi l’être le plus imprévisible et le plus mystérieux que le monde n’ait jamais connu. Même une divinité ne saurait, par quelques moyens que cela soit, réussir à deviner sa seule et unique volonté et ce pour une raison aussi simple qu’élémentaire : elle-même est une adepte du « Je ne sais pas ». Toute sa vie, elle s’est formée à ce principe basique : « Au sommet de l’ignorance, l’esprit devient la science de l’omniscience dissimulé profondément dans les méandres de son inconscience. » La Vie est un immense Jeu d’Echec et elle affronte le Destin en une partie qui ne s’achèvera que lorsque sonnera le glas de son éternité. Réflexion faite : Cet endroit est un lieu dont elle connaît l’histoire mais pas encore les véritables mystères qui y règnent.



L’inconnue se révéla comme n’étant pas une protectrice des lieux. Elle souhaitait même l’accompagner dans sa quête car le Sanctuaire du Peuple Disparu l’intriguait au plus haut point. Après tout, mensonge ou pas, ceci était le cadet des soucis de la Belle Demoiselle. En réponse, dans un profond silence, Aryen acquiesça simplement la tête en signe de consentement et avança vers l’entrée lorsqu’elle fut interpellée par la Russe. Elle avait oublié de se présenter et souhaitait rectifier cette erreur en tendant une main amicale, s’accompagnant d’un franc sourire. Ainsi, elle se prénommait Alessa.



E nchanté de faire votre connaissance Alessa, je me nomme Aryen.

Se présenta-t-elle en lui serrant la main de manière professionnelle, ni trop fortement et ni trop faiblement, ajoutant un sourire calme sur un visage serein. Un juste équilibre des choses pour une Femme que l’on nommait « La Reine des Ombres » et qui voyait le monde en gris.



Puis, elle entra dans la Tour. La température y était plus acceptable qu’à l’extérieur. Très silencieusement, elle observait le lieu de bas en haut. Son visage était redevenu un masque inexpressif où rien ne se lisait. Elle avait rendez-vous avec une des nombreuses parties de l’Histoire de ce monde. Elle se doutait que ce lieu devait être protégé mais elle ne ressentait aucune autre présence à part celle de son interlocutrice. Qu’importe après tout : si un gardien devait apparaître, elle agirait avec lui, comme d’habitude. Si tel n’était pas le cas, elle explorerait ce lieu dans ses moindres recoins.



Connaissez-vous l’Histoire de ce lieu Alessa ? Savez-vous que vous vous trouvez à l’intérieur d’un Palais qui a défié les âges, retranscrivant l’une des périodes les plus abominables de la Guerre entre les Dieux, au cours duquel tout un peuple innocent fut châtié ?

Demanda-t-elle d’une voix impassible lorsque l’autre jeune femme arriva à sa hauteur. Un genou posé au sol, elle nettoyait la poussière du sol, son splendide regard observant des dalles à la signification, à priori, sans aucune importance. Puis, elle se releva et posa sa main droite sur un mur sur sa gauche alors qu’un escalier en colimaçon d’un plus bel effet par sa simplissime prestance s’offrait à ses yeux non loin devant elle sur sa droite.



L ’Histoire des Dieux et des Éveillés est retranscrite ici : du moins, en ce qui concerne Athéna et Poséidon. Il faut savoir regarder avec attention et discernement les indices qui s’offrent à vous. Ils sont nombreux, ils vous entourent, ils vous observent et ils n’attendent qu’une chose: que la conclusion tragique d’un évènement pathétique devienne la symbolique et véridique d’une passion qui conduisit tout un peuple à sa destruction…

Déclara-t-elle alors qu’elle posait ses mains sur ses hanches et qu’elle continuait d’observer la Jeune Guerrière avec une attitude des plus neutres. Jusqu’où était prête à aller celle qui se prénommait Alessa dans ce voyage initiatique avec la Dame Noire ?




© Jawilsia sur Never Utopia



Dernière édition par Aryen le Dim 25 Sep - 10:24, édité 1 fois
avatar
AlessaEn Test RP

Date d'inscription : 09/06/2014
Nombre de messages : 202
Age : 19
Double Compte : Nobody

Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Sep - 11:21
Après  s’être présentée en bon et due forme, les deux jeunes femmes pénétrèrent dans la grande tour. Elle détaillait la pièce rapidement, avant de reposer ses yeux sur sa camarade alors qu’elle lui adressait la parole, expliquant rapidement que le bâtiment avait traversé les pages, comme pour nous retranscrire l’histoire d’un peuple aujourd’hui disparu. Alessa regardait autour d’elle pour s’assurer que personne ne les suivaient, ni même si un quelconque danger pourrait leur nuire.
 
Soudainement, elle voyait Aryen se pencher pour observer dalles du sol, ensevelies sous une bonne couche de poussière, comme si personne n’avait investis les lieux depuis des décennies, comme si la tour avait été inviolée depuis des années. Aryen semblait bien connaître cette tour, alors qu’elle se relevait pour poser une main sur le mur. Alessa posait ses yeux sur le sol, peut-être pourrait-elle y voir ce qu’elle n’eut pas la chance d’observer. Mais elle ne vit rien, ni même ne savait quoi chercher, si bien qu’elle détournais le regard à nouveau tandis qu’elle avançais doucement et venais se placer aux côtés d’Aryen.
 
La jeune brune lui expliquait que la tour rassemblait l’histoire d’une grande partie de l’histoire, celle d’Athéna et Poséidon. De plus, il semblerait que beaucoup d’indices attendaient à raconter l’histoire de ceux qui les avaient laissés. Alessa grattait le sol avec son pied, dévoilant une dalle abîmée par le temps, par le choc des talons des Hommes qui ont frôlé ce dernier.

-« Vous semblez plutôt bien informée, des gens « ordinaires » comme moi ignorent la position de ce lieu. »
 
Alessa essayait de s’imaginer où la jeune femme pouvait avoir appris autant de chose sur cette tour, en l’apparence ordinaire aux yeux de simples vivants comme elle. Peut-être avait-elle reçu l’enseignement d’un gourou ou d’un maître d’un maître possédant un savoir ancestral … Seule Aryen aurait cette réponse.

Tout à coup, la jeune russe sentait quelque chose contre son pied droit. Elle pencha la tête et aperçus une petite masse noire, qui s’avéra être un rat. Alessa secoua son pied nerveusement dans tout les sens : « Tire-toi ! Lâche-moi ! ». Certes, un comportement pas vraiment courageux.
avatar
AryenDame Noire de la Vierge
Dame Noire de la Vierge

Date d'inscription : 08/03/2014
Nombre de messages : 267
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Sep - 10:28





Votre cœur est mort, votre âme erre dans les ténèbres. Le démon qui vous accompagne a le sourire, parce que vous êtes entré dans le jeu qu'il a réglé.





Des gens « ordinaires »… Non… Alessa n’était pas une personne comme les autres : c’est le privilège des Éveillés de pouvoir détecter les Élus du Cosmos. Ils ne s’en rendent jamais comptent mais tout est pourtant si clair. Comme de l’eau de roche. La Belle Demoiselle continua d’observer la scène qui se présenta à elle lorsqu’elle fut attirée par un mouvement d’humeur de la Jeune Fille. Un Sourire amusée se dessina sur son visage lorsqu’elle s’aperçut que la Vaillante se mit à craindre l’arrivée impromptue d’un petit animal aussi offensif qu’un rat. Lentement, elle posa un genou à terre, tendit la main vers le petit animal et le laissa s’approcher d’elle. Celui-ci, hésitant, s’avança lentement avec la méfiance si démonstrative des bêtes au prime abord craintives. Puis, il grimpa doucement sur la main de la Merveilleuse tandis que celle-ci ne bougeait pas : on aurait dit qu’Aryen était une statue, qu’elle faisait partie du décor. L’animal se sentait en sécurité : c’est comme s’il y avait une sorte de communion entre deux espèces pourtant si différente. Puis, quelque chose se produisit : pour un non initié, cela n’avait aucune signification particulière, peut-être était cela se rapprocherait d’une sorte de sensation fugace, comme une brise qui passe sur vos cheveux pour finalement disparaître comme si de rien n’était. Mais, pour les Éveillés, on appelait cela « Aura ». Finalement, la compatibilité entre deux êtres rejetés par ce monde les rassemblait car, en tout état de cause, l’animal se calma tandis qu’Aryen se releva doucement. Elle gagna un petit animal de compagnie temporaire. Celui-ci se mit à courir le long de son bras pour se poster sur son épaule. Il se redressa de toute sa hauteur : sur ses deux pattes, il tourna la tête à gauche et à droite, renifla plusieurs fois, puis se posa sur ses quatre pattes pour se nicher silencieusement au creux de son épaule. La Dame Noire demeura indifférente à ce petit manège mais elle posa un regard à la fois neutre et amusée sur sa compagne du jour.



I Il était inutile de craindre ce rat… Il était vain de le rejeter… Il fallait juste le comprendre…

Déclara la Belle Demoiselle tout en affichant un visage cependant bien compréhensif à l’égard de la Russe. Puis la Dame Noire caressa la tête du rat avec son petit doigt avec un geste à la fois tendre et maîtrisé.



Vous vous trompez à votre sujet : vous n’êtes pas une personne ordinaire. Vous avez un potentiel qui sommeille en vous. Je le perçois, je le conçois : il demeure certainement invisible à vos yeux et votre esprit. Mais, il est bel et bien présent. Vous avez de la chance Alessa car un choix se présente à vous. Rester telle que vous êtes ou bien accepter ce que vous êtes en réalité…

Poursuivit la Somptueuse qui se rapprocha de la Promise en se montrant toujours neutre mais agréable.



À moins que… Dans les tréfonds de votre âme… Vous ayez toujours senti que vous étiez différentes du commun des mortels sans savoir, cependant, pourquoi. Peut-être aviez-vous eu la sensation d’une présence autour de vous ? Qui sait après tout…

Rajouta Aryen alors que plus elle se rapprochait et plus l’animal se mouvait librement sur l’épaule de la Belle Demoiselle pour se retrouver en son centre. Il se redressa sur ses deux pattes et jetait un regard interrogatif à Alessa.




© Jawilsia sur Never Utopia

[RP FB Alessa & Aryen]Du Sable Chaud sur un Océan de Terres Froides