avatar
BlakialChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 21/07/2016
Nombre de messages : 38
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Aoû 2016 - 19:50
Il était environ neuf du matin quand Blakial et son ami Takeki pénétrèrent le territoire du Sanctuaire. Le Lion et la Colombe qui étaient maintenant les meilleurs amis du monde n'avaient cessé d'échanger sur la route.

Blakial mettait ainsi fin à un passé douloureux et ouvrait la porte à un avenir radieux. Pourtant, le jeune homme n'oubliait pas que ce nouveau statut s'accompagnait d'énormes responsabilités et de multiples dangers. Mais pour le moment, le réunionnais savourait. Il se sentait libérer d'un poids. C'était comme s'il se voyait guéri d'une longue et douloureuse maladie. Il prenait ainsi un plaisir non feint à écouter Takeki.

Ce dernier aussi avait changé suite à cette épreuve. Il se faisait maintenant plus confiance et avait prouvé à tous qu'il était capable de grandes prouesses. Ce qui le rendait surtout fier, c'était que pour atteindre son objectif, il n'avait pour autant pas renié ses convictions.

Les deux compères avançaient doucement profitant de la moindre image, de la moindre scène qui se présentait à eux. Les gardes qui patrouillaient, les servants qui s'affairaient, les apprentis qui s'entraînaient, ils regardaient tout avec attention.

C'était ainsi que tout tranquillement, les deux nouveaux chevaliers se retrouvaient en bas des marches des douze maisons du zodiaque. Ils échangèrent un regard complice. Les deux garçons étaient submergés d'une émotion intense. Un mélange de joie, d'appréhension, de confiance. Le moment était encore plus particulier pour Blakial qui fixait au loin la cinquième maison.

Soudain, une voix le ramena à la réalité.

- Qui êtes-vous et que faites-vous ici?

Blakial regarda Takeki puis se posa la main sur le front.

- Alors toi, t'es pas une flèche! T'as pas vu? Disait-il en montrant sa pandora box.

Le garde qui venait prendre conscience de sa bourde s'inclina aussitôt. C'est alors qu'intervint Takeki.

- Allons, allons! Ce n'est pas bien grave. C'est un peu de notre faute. Laisse-moi nous présenter. Voici Blakial, chevalier d'or du Lion et moi je suis Takeki, chevalier de bronze de la Colombe. Nous sommes tout juste devenu des saints. Voilà pourquoi nous sommes ici.

- Ouais, on est là pour se présenter ou un truc du genre. Bref, on respecte le protocole à moins que tu veuilles pas qu'on y aille? Reprit un Blakial taquin.

- Blakial, voyons, cesse de tourmenter ce brave monsieur qui ne fait rien d'autre ce pour quoi il est là.

- Je vous prie de m'excuser allez-y.

Takeki jeta un regard noir au saint du Lion qui pouffait de rire. Enfin, les deux hommes allaient pouvoir entamer la dernière partie de leur court voyage.

Spoiler:
 
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3254
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Aoû 2016 - 18:03
(HRP: Pour le FB, l'époque va correspondre au moment où Ephraem est Grand Pope, maintenant il ne l'est plus... pour le moment vu la tournure des choses ^^)

Le son de la moto faisait écho sur les murs de Rodorio. Comme régulièrement, Ephraem était parti faire un tour sur sa LiveWire. Sa pandora box sur le dos ne le freinait pas plus que ça. Tout en zigzaguant dans les rues, il se demandait s'il n'était pas possible de créer des moteurs alimentés avec le cosmos. Une moto qui pourrait s'adapter à son conducteur, devenant pour le Pope un véhicule anti-gravité, pouvant rouler sur toutes les surfaces, ainsi que créer son propre chemin via la matière noire. Son rêve n'était pas vraiment réalisable, les humains n'étant pas assez avancé technologiquement pour ça et heureusement. Imaginez si l'Homme pouvait construire de tel moteur, cela voudrait aussi dire qu'il pourrait manipuler quelque chose proche du cosmos, sans en être. On pourrait alors voir la naissance d'armes anti-éveillées, les Hommes faisant ainsi la loi eux même, luttant contre les dieux avec leur rage et leur stupidité habituelle...

Arrivant devant le Sanctuaire, le Taureau rangea la moto dans l'ancienne écurie se situant à l'entrée. Il retira son casque et remua doucement la tête, pour remettre ses longs cheveux en place. Il ouvrit sa veste de cuir, révélant un torse nu à la musculature d'athlète. Il posa le casque sur la moto, avant de sortir du bâtiment. À l'entrée du Sanctuaire, devant les gardes, se trouvait deux jeunes hommes d'à peine dix huit ans. L'un avait une box blanche décorée d'un oiseau prenant son envol. Ayant du retenir toutes les constellations, sous peine de subir une forte correction de la part de son maître, le Saint y reconnu l'armure de bronze de la Colombe. Quand au second inconnu, Ephraem reconnu l'or de la box, le même or que la sienne, un lion bondissant en était le symbole. Il s'approcha du petit groupe, rapidement repéré par le garde. Il déposa sa box un peu en retrait et fit signe aux gardes de ne rien dire. Le Saint s'avança ensuite vers le groupe avant de prendre la parole.

- Buongiorno... alors voilà deux nouveaux Saints ? Un chevalier de bronze de la Colombe et un chevalier d'or du Lion. Ravi de voir de nouvelles têtes.

Ajouta t-il avec un sourire mi feint mi carnassier. Le Taureau baissa la tête poliment, avant de se présenter.

- Je me nomme DIVINATUS Ephraem...

Le Pope ne dit rien de plus, volontairement, cachant ainsi son rang aux deux nouveaux, aussi bien son rang de chevalier que celui de Grand Pope. Il regarda de plus prêt les deux Saints, avant de lancer.

- J'ai l'impression de vous connaître... vous n'étiez pas à la Palestre il y a deux trois ans de ça ? J'ai du vous croiser là bas pendant votre formation surement...
avatar
BlakialChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 21/07/2016
Nombre de messages : 38
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Aoû 2016 - 12:20
Alors que Blakial continuait à taquiner le garde, un nouvel individu faisait son apparition. Avant de l'avoir vu, le saint du Lion et celui de la Colombe avait ressenti son puissant cosmos. Pas de doute, cet homme était un chevalier. Quel était son rang? Assez mystérieux, il resta évasif sur ce point lors de sa présentation.

Au look résolument moderne, il faisait penser à ces rocks stars. Veste ouverte, longs cheveux noirs, le style faisait son effet. Poli, il se présenta avant de questionner les deux jeunes hommes sur leur période passée à la Palestre. Surpris, Blakial et Takeki se regardèrent.

Blakial avait beau se triturer l'esprit, il n'avait pas le moindre souvenir d'avoir vu cet homme auparavant. Vu le regard que son ami lui avait jeté, il était fort peu probable qu'il l'ait lui-même rencontré. Pourtant, le tout nouveau gold saint en avait vu du monde. effectivement, il n'était pas rare de croiser des chevaliers ou d'autres personnes importantes. Il paraîtrait même que le Grand Pope en personne était venu là-bas. Seulement, le jeune réunionnais était si peu attentif qu'il ne se rappelait plus des visages. Le japonais prit la parole.

- Permettez-moi de nous présenter. Je suis Takeki et voici Blakial. Oui, vous avez raison, nous étions à la Palestre.

Blakial poursuivit.

- Ouais! On a passé un certain temps là-bas pour s'entraîner et avoir nos armures. Mon maître est Vasilis Priam. Vous le connaissez? Je pense que oui, on peut pas le rater le pépé. Il faut dire qu'il prend de la place le bougre! Si vous êtes un chevalier vous avez certainement dû vous battre contre lui. Il pas du genre fut fut et est rentre dedans. Tout ce qui est capable de se battre, il le provoque!

Blakial tentait bien d'utiliser l'humour mais une pointe de nostalgie s'empara de lui. Son maître lui manquait déjà. Cela lui rappelait aussi qu'il volait maintenant de ses propres ailes et qu'il devait désormais tracer sa route tout seul.

Takeki lui, regardait son ami d'un regard amusé en se disant que la description que Blakial venait de faire était exactement la sienne. Il se garda bien cependant de le lui faire remarquer.

- Enfin bref, oui on était à la Palestre! Mais franchement sans vouloir vous offenser, votre tête ne me rappelle rien! Vous pouvez nous rafraîchir la mémoire?
avatar
AlecChevalier de Bronze d'Andromède
Chevalier de Bronze d'Andromède

Date d'inscription : 05/08/2015
Nombre de messages : 219
Age : 20
Double Compte : Athena, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Aoû 2016 - 14:01
« Ephry !

Cette voix, familière pour Ephraem mais pas pour Blakial et son ami, ne devait être, pour le chevalier du taureau, que mauvais présage. Alec déboula avec son immense sourire chaleureux habituel. Il portait la Pandora Box de l’armure d’Andromède dans son dos, pourtant, malgré son rang de bronze, il ne semblait pas le moins du monde intimidé devant les trois autres. Sa mèche de cheveux, impeccablement coiffée comme d’habitude, était maintenue par deux barrettes, une rose et une orange- il n’avait pas sut choisir ce matin là. Il portait une veste en faux cuir qui ne descendait pas même jusque son nombril. Ouverte, elle dévoilait un T-shirt moulant qui dévoilait sans pudeur sa musculature finement taillée, de celles qui a été entretenue pour l’esthétique avant tout. Son pantalon, également en faux cuir, était tout aussi moulant. Quant à ses bottes, elles rappelaient, sans l’être directement, le drapeau des Etats-Unis- patriotisme oblige. Noires, des rayures rouges montaient jusqu’à mi-hauteur pour finalement laisser place à des étoiles dorées sur fond noir, et elles étincelaient tant au soleil qu’on pouvait légitimement se demander si l’astre flamboyant en était l’unique responsable.
L’américain s’approcha d’Ephraem et lui donna une tape dans le dos :

-Tu as tellement grandis ! La dernière fois que je t’ai vu tu faisais cette taille, et tu étais totalement insolent. Si le premier à sacrément changé, permet moi d’émettre un doute sur le deuxième !

Puis, s’adressant à Blakial et son ami :

-J’avais du m’occuper d’un de ses entrainements, mais je crois bien que tout ce que je lui ai dit n’a même pas prit la peine de rentrer dans une oreille ! Dis-moi Ephry…. Rassure-moi, c’est du faux cuir que je touche là, non ?

Sans attendre de réponse- la question était rhétorique, il se doutait de la réponse- il retira vivement sa main avec une grimace de dégout et s’écarta.
Dire qu’il s’était occupé d’une séance d’entrainement d’Ephraem devait paraître surprenant. En effet, Alec faisait extrêmement jeune, et semblait ne pas avoir plus de 25 ans, pas beaucoup plus, donc, que le chevalier d’or du taureau. Pourtant, il avait bel et bien 32 ans. Mais, supportant difficilement son âge, il faisait généralement en sorte que tout le monde pense qu’il avait la vingtaine.
Il porta ensuite son attention sur Blakial et Takeki et lança avec un grand sourire :

-Mais je n’ai pas le souvenir de vous avoir déjà vu auparavant. Vous êtes nouveaux ? Cool ! Plus on est de fou, plus on rit ! Je me présente : Alec Weber d’Andromède ! Et vous êtes ?
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3254
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Aoû 2016 - 13:57
En voyant les réactions sur le visage des deux nouveaux Saints, Ephraem avait réussi son entrée. Celui qui avait l'air le plus sage des deux les présenta. Le second prit ensuite la parole, son parler était différent de celui de son ami, il était plus direct et un peu plus rude. Bien sur, cela ne fit que le monter dans l'estime du Pope, qui préférait des chevaliers pouvant se manifester, plutôt que des Saints se cachant derrière les autres.

- En effet, je connais bien Vasilis, je ne me suis pas entraîné avec lui, mais je l'ai déjà rencontré.

Ephraem sentait que Blakial avait un certain mal être.

- Tu sais, être chevalier ou garde ne change rien, tu pourrais toujours retourner voir les autres à la Palestre. Je connais même un chevalier qui y va souvent.

Les derniers mots du Lion ne choquèrent pas le Taureau. Il s'était entraîné à l'écart des autres, n'aimant pas vraiment la compagnie à cette époque. De plus, il avait peur, même encore aujourd'hui, de blesser quelqu'un de cher à ses yeux avec son pouvoir. Ephraem se souvint aussi qu'il n'avait pas les cheveux aussi long à l'époque, les laissant pousser depuis qu'il était devenu chevalier.

Alors qu'il allait répondre au duo, une voix retendit derrière lui. Une voix qu'il reconnaissait et qu'il n'avait pas vraiment envie d'entendre. À peine arrivé, que déjà le Saint d'Andromède tapait sur les nerfs du Taureau.

- Oui, j'ai grandi tout comme toi tu as vieilli... et oui, je suis toujours insolent comme tu le dis, mais c'est ce qui fait mon charme non ?

Alec lança encore des répliques, une main sur l'épaule du jeune homme, avant de se rendre compte de son erreur.

- C'est du vrai cuir, cela te pause t-il un problème ? Puis, s'adressant à Blakial et Takeki, il parle d'entraînement, lui qui est un pacifique pur... alors qu'en réalité, cette ivrogne m'a emmené dans un bar, alors que je n'avais que quatorze ans... vive la responsabilité...

Ephraem avait surtout balancer ses phrases en étant amusé. Il n'en voulait pas à Alec de l'avoir emmené là bas. Et contrairement à ce qu'Andromède pourrait penser, Ephraem avait retenu la leçon, même si le déclic ne s'était fait que récemment, lorsque la Guerre Sainte contre les Spectres prit une tournure complètement ridicule à ses yeux. Il respectait Poséidon pour sa force, mais il n'aurait pas suivi le mouvement, s'il avait compris que l'assaut n'avez aucun sens.
avatar
BlakialChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 21/07/2016
Nombre de messages : 38
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Aoû 2016 - 18:49
Blakial et Takeki allaient de surprise en surprise. Alors qu'ils discutaient avec Ephraem, un nouveau chevalier se joignit à leur conversation. Ce dernier boute-en-train, taquin et aussi amical qu'Ephraem lui-même n'était autre que le chevalier de bronze d'Andromède. Il se prénommait Alec et malgré son apparence physique jeune il était plus âgé.

Ephraem et lui se connaissait de toute évidence depuis un certain temps. Le nouveau venu ayant entrainé celui qui les avait accueillis. Il existait une belle complicité entre eux. Blakial échangea un regard avec son ami japonais. Les deux chevaliers espéraient sans doute développer une aussi forte amitié. Après la présentation d'Alec, Blakial lui adressa un signe de tête tandis que le japonais lui répondit simplement par un:

- Enchanté! Je suis Takeki et lui c'est Blakial. Nous sommes nouvellement devenus chevaliers! Alec, tu as en face de toi le nouveau saint d'or du Lion. Moi, je suis le chevalier de bronze de la Colombe.

Ephraem poursuivit l'échange avec des paroles qui se voulaient rassurantes pour le saint du Lion. Il avait réussi son coup car même s'il ne le montrait pas savoir qu'il pourrait continuer à se rendre à la Palestre malgré ses nouvelles responsabilités le soulageait.

Seulement, le réunionnais ne perdait pas le fil et s'il connaissait le rang d'Alec, celui d'Ephraem leur était toujours inconnu. Il insista.

- Pardon, je me répète mais, t'es qui? Un chevalier ça, ça semble une évidence. Au vu de ton cosmos je pencherais pour le même rang que le mien. Vu ton style, je dirais le Scorpion d'or! Je me trompe?

Il souriait. En effet, ce petit jeu de devinette lui plaisait bien d'autant plus qu'il pensait avoir tapé dans le mille. Alec, l'intriguait aussi. Certes, les deux hommes n'avaient nullement besoin de leur cosmos mais Blakial percevait quelques effluves. D'après ce qu'il ressentait, Alec aussi semblait costaud. Blakial souriait encore plus. Il se plaisait déjà ici et n'avait qu'une hâte, c'était de se mesurer à ces hommes.

- Je vous laisse à vos devinettes messieurs. Moi, je dois me rendre au plus vite auprès du silver saint responsable des patrouilles autour et dans le sanctuaire. Selon mon maître, je vais commencer par ça. Rien de bien dangereux à première vue mais je suis terriblement excité de me mettre à la tâche! Blakial, on se reverra plus tard. Tu me décriras ton temple, promis? A bientôt les amis!

Blakial et son ami se serrèrent une fois de plus la main.

- A bientôt Takeki. Soit tout de même prudent mais ne te laisse pas faire, ok? Et promis, je te raconterai tout!
avatar
AlecChevalier de Bronze d'Andromède
Chevalier de Bronze d'Andromède

Date d'inscription : 05/08/2015
Nombre de messages : 219
Age : 20
Double Compte : Athena, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Aoû 2016 - 19:16
Alec ricana nerveusement aux paroles d’Ephraem avant de répondre en croisant les bras et en essayant de prendre un air détaché :

« Vieilli vieilli. Tout de suite les grands mots ! J’ai juste grandit. Tout comme toi. Voyons Ephry, tu vas faire croire aux petits nouveaux que j’ai au moins la trentaine !

Il se remit à sourire d’un air plus détendu et lança :

-Tu sais bien que je ne supporte pas de toucher du cuir ! puis, à l’adresse des nouveaux chevaliers, Ne l’écoutez pas, je ne suis pas si irresponsable que ça. Je veux dire, d’accord je l’ai amené dans un bar en guise d’entrainement, mais je ne l’aurais pas laissé faire n’importe quoi non plus.

Il poussa un soupir faussement attristé avant d’ajouter sans se départir de son sourire :

-Haaa… A peine arrivés les petits nouveaux arborent fièrement une armure d’or alors que je ne suis toujours qu’un pauvre petit bronze. Je me sentirai presque mal !

A l’expression de son visage, impossible de se tromper, il n’était pas sérieux. Et pour cause, tous ceux qui le connaissent savent qu’il ne cherche pas à avoir une meilleure armure. Celle d’Andromède lui convenant parfaitement. Finalement, le chevalier de la colombe dut se retirer pour une patrouille. Alec hocha la tête avant de le saluer :

-Pas de problème ! Vas-y, je me souviens encore de l’excitation de ma première mission. Même si ce n’est pas grand-chose, tu tiens à faire bonne impression ! Allez, file !

Puis, il pivota vers Ephraem et lança d’un ton sincèrement innocent :

-D’ailleurs en parlant d’armure. Ephry, j’ai vu ton armure du taureau cachée derrière le buisson là-bas. Celui là, à côté de Dehb.

Il désigna un buisson à côté duquel se tenait le fameux Dehb, occupé à on ne savait trop quoi.
Puis, il pivota et croisa le regard de Blakial :

-Oh, pardon, tu voulais peut être essayer de deviner…

S’excusa t-il aussitôt.


Dernière édition par Alec le Lun 22 Aoû 2016 - 13:46, édité 1 fois
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3254
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Aoû 2016 - 21:34
Alec riait nerveusement sur la remarque du chevalier. Il venait de se faire traiter de vieux, lui qui n'aime pas qu'on lui parle de son âge. Malheureusement pour lui, Ephraem aimait jouer avec ça et continuant encore un peu.

- Pourquoi ferai-je croire la vérité ? Après tout, tu dois avoir trente deux ans, si mes calcules sont exact.

Un large sourire se dessina sur le visage du Pope, voir le jeune homme cherchait l'amuser beaucoup. Il ne cacha pas son rire, avant de reprendre son sérieux, les gardes derrière Blakial se demandant s'il devait rire aussi ou se taire.

- Eh bien... non, je ne suis pas le chevalier d'or du Scorpion, mais j'ai bien connu l'ancienne porteuse et suis de la même famille que son maître, également un ancien porteur de l'armure.

Takeki salua ensuite le groupe, devant faire son tour de ronde. Le Taureau le salua donc d'une petite révérence, avant de retourner sur Blakial, qui cherchait encore le rang du chevalier. Alec étant lancé dans ses commentaires de tour de garde, se rappela soudain qu'il avait vu l'armure d'Ephraem derrière le buisson. Il le clama haut et fort, réduisant l'amusement du Saint à néant.

- Merci beaucoup papi pour cette remarque... tu es aussi amusant qu'un volcan éteint...

Le Taureau tendit le bras vers Dehb, non pas pour le faire venir, mais pour utiliser son pouvoir sur sa box. La box du Taureau traversa l'espace du buisson à Ephraem en un instant. Le jeune homme pu ainsi la replacer dans son dos, prêt à gravir de nouveau les marches du Sanctuaire.

- Tu as au moins l'œil sur le cosmos de ceux qui t'entoure, c'est déjà un bon début. Si tu veux, je pourrai t'expliquer quelques trucs supplémentaires, comme qui porte quelle armure. Je met un point d'honneur à connaître les Saints et leurs armures.
avatar
BlakialChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 21/07/2016
Nombre de messages : 38
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Aoû 2016 - 5:14
Blakial regardait Ephraem dit "Ephry" et Alec tenir leur petite joute verbale amicale. Celle-ci lui paraissait tout de même un peu surréaliste. Ils étaient au sanctuaire, des gardes se trouvaient non loin d'eux, ils étaient en présence d'un saint d'or et ils débattaient tranquillement sur la veste d'Ephraem!

Il faut dire que tout ceci était nouveau pour le réunionnais et il s'attendait sans doute à un accueil peut-être plus cérémonial. Au final, il se dit que qu'avec le temps, ces deux-là étaient ici comme chez eux et donc les sujets de conversation ne devaient pas uniquement tourner autour de la défense du monde.

Enfin, celui qui l'avait accueilli acceptait de se dévoiler un peu et de répondre aux questions du chevalier du Lion. Ephraem n'était pas le saint du Scorpion. Au vu de son style vestimentaire et de son caractère totalement décalé, il émit l'hypothèse que peut-être il était le chevalier des Gémeaux. Ce n'était là qu'un simple préjugé de Blakial qui pensait naïvement qu'un homme habiller de la sorte ne pouvait pas être aussi enjoué et que donc, il devait souffrir d'un dédoublement de personnalité... . Préjugé quand tu nous tiens!

Finalement, le trublion Alec vendit la mèche. Ni chevalier d'or du Scorpion, ni des Gémeaux, Ephraem était chevalier d'or du Taureau. En effet, le bronze saint venait de faire remarquer qu'il avait vu l'armure de son élève cachée dans les buissons. Non sans exprimer un certain délice d'avoir gâché le petit jeu qui s'était installé entre Blakial et son aîné.

- Tu es donc le protecteur de la deuxième maison?

La voix du jeune homme dévoilait là un mélange de joie, d'excitation et de surprise. De surprise? Finalement pas tant que ça car la personnalité de l'homme aux longs cheveux collaient bien avec l'image qu'il se faisait des porteurs de cette armure. Vasilis, son maître, était lui-même doté d'une nature amicale et joyeuse.

- Tout connaître sur ces lieux et sur les saints présents? Bien sûr que oui! J'accepte ta proposition et j'avoue que j'ai hâte d'en savoir plus. Déjà, je vous connais tous les deux et c'est un plaisir! Fit-il en adressant un signe de tête à l'adresse d'Alec.

- Tu pourrais m'accompagner jusqu'à mon temple Ephraem? Je serai content que tu viennes aussi Alec. Au fait, il faudrait que vous me présentiez au Grand Pope! Ça va être sérieux là! J'espère qu'il est pas trop du genre coincé car les rendez-vous pompeux c'est pas trop mon truc! Dit-il sans se douter une seule seconde de la portée de sa remarque.
avatar
AlecChevalier de Bronze d'Andromède
Chevalier de Bronze d'Andromède

Date d'inscription : 05/08/2015
Nombre de messages : 219
Age : 20
Double Compte : Athena, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Aoû 2016 - 22:50
« 32 ans ? Je… Je ne vois pas de quoi tu parles ! J’ai… 24 ans. Juste 24. Franchement, j’ai vraiment l’air si vieux que ça ? Qui goberait ça ?

Quand il vendit la mèche, Ephraem ne se priva pas de l’enfoncer plus encore, comme s’il ne s’en voulait pas encore assez d’avoir gâché le plaisir du nouveau chevalier. En effet, le chevalier du taureau, en plus de l’accuser d’être aussi amusant qu’un volcan éteint, le nomma papi.
Son regard se perdit dans le vague et il cessa d’écouter les deux chevaliers d’or pendant un instant. Vieux, il était vieux. Bordel 32 ans. Il avait l’impression que sa vingtaine passée à se saouler dans des bars avant de finir sa nuit dans le lit d’un inconnu était hier.
Sans doute parce qu’il vivait toujours de la sorte…
Mais il n’avait jamais bien vécu le fait de vieillir. Il aurait tellement pouvoir s’arrêter de vieillir. Au lieu de quoi, il ne lui restait plus qu’à prendre extrêmement soin de son apparence et tartiner son visage de crème antiride.
Finalement il redescendit enfin sur terre quand il entendit Blakial parler du Pope. Sans vraiment avoir entendu le contexte. Ce fut juste un petit mot qui surgit de nulle part. Pope. Peut être même n’avait il même pas parlé du Pope. Alec n’en savait pas vraiment grand-chose, puisqu’il n’avait pas écouté.

- Oh ! D’ailleurs ! J’avais complètement oublié ! Félicitation pour être devenu le pope Ephry ! J’ai du mal à croire que tu es le petit insolent dont j’ai dut m’occuper une journée.

Commenta t-il avec un air faussement ému en essuyant une larme inexistante avant d’esquisser un mouvement pour lui donner une tape dans le dos. Mouvement qu’il stoppa net quand il se souvint de la matière dans laquelle était fait son manteau. Il se contenta alors de lui offrir un sourire rayonnant comme s'il avait déjà totalement oublié que le chevalier du taureau l'avait traité de vieux quelques secondes plus tôt.

avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3254
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Aoû 2016 - 22:00

Alec n'avait pas aimé qu'on lui rappelle son âge. Peut être l'humour du Saint n'était pas à son goût. Toujours est-il qu'Ephraem continua sur sa lancé en ajoutant.

- Franchement, Alec... si tu avais vingt quatre ans, tu m'aurais fait cours avec seulement trois ans de plus que moi ?

La question qui suivi l'annonce de l'armure d'Ephraem le choqua un peu. Il attendait beaucoup de question, comme: « Pourquoi es-tu si petit pour un chevalier du Taureau ? », « Pourquoi n'as tu pas la carrure des anciens porteurs ? » ou encore « Qui a été ton maître ? ». Au lieu de ça, il eu une question qu'il balaya d'une revers.

- En faite non, je suis vendeur de sushi à Rodorio, mais parfois je viens faire le ménage dans le second temple...

Il n'y avait pas besoin d'être intelligent pour comprendre que le Saint n'avait pas apprécié la question, puisqu'elle était évidente. Inspirant un bon coup, pour ne pas rentrer dans le tas, il ajouta.

- Je suis loin d'être comme les anciens porteurs de l'armure. Je base ma puissance, non pas sur mon physique, mais sur mon cosmos. J'aurai pu mettre Aldébaran à genoux, en utilisant qu'un fragment de ma puissance. Et je ne parle pas de sa compassion à deux sous... j'aurai zigouillé les bronzes rapidement si j'avais été à sa place... et surement le Pope aussi pour sa tyrannie et Saori pour son manque de cervelle...

Alors que le chevalier d'Andromède était dans les vapes, Blakial arriva sur un autre sujet, celui du Grand Pope. Ephraem riait intérieurement, en cachant volontairement son rang complet au chevalier. C'est à ce moment qu'Alec décida de revenir parmi eux, pour balancer la vérité, gâchant la surprise. La main du Taureau vint directement sur la gorge du chevalier, avant qu'il ne le plaque violemment au sol.

- Tu viens de gâcher la surprise petit crétin

Les yeux d'Ephraem était plein de haine, comme s'il allait briser le chevalier de bronze. Mais en réalité, il n'y avait aucune violence dans son geste. Il avait fait en sorte qu'Alec ne se fasse pas mal dans l'action. Il relâcha tout, une fois que les gardes étaient parti paniqués et que le Lion ait pu admirer la scène. Le Pope éclata ensuite de rire, montrant qu'il ne s'agissait là que d'un jeu.

- Tu aurais du voir ta tête.
avatar
BlakialChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 21/07/2016
Nombre de messages : 38
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Sep 2016 - 9:24
Blakial avait posé la question machinalement à Ephraem. En fait, cette question ne lui était pas tout à fait destiner. Le Réunionnais pensait tout haut et cette remarque ne valait que pour lui-même. Malheureusement, le chevalier d'or du Taureau le prit assez mal et lui répondit sèchement. Surpris, Blakial ne rebondit pas et laissa faire.

Ephraem continua alors et Blakial en apprit plus sur la façon de penser de son aîné ainsi que sur son utilisation du cosmos. Il fut en effet assez surpris de constater que le saint d'or était capable de ne faire preuve d'aucune pitié. Il tranchait ainsi avec les autres porteurs de l'armure du Taureau, Vasilis en tête.

- Pauvre Aldébaran! Je constate que même aujourd'hui, il est encore sous-estimé et méprisé. En même temps, je suis plutôt satisfait de voir qu'il sera probablement difficile voire impossible à d'éventuels ennemis de traverser ta maison. C'est une bonne nouvelle et cela doit rassurer tout le monde. Au fait pardon pour ma remarque un peu bête!

Quant à Alec, comment dire? Il était aussi fin et adroit qu'un éléphant dansant dans un magasin de porcelaine. Il révéla ainsi maladroitement qu'Ephraem était non seulement le chevalier d'or du Taureau mais aussi et surtout le Grand Pope. Le jeune homme se garda bien cette fois-ci de faire la moindre remarque. Il en avait déjà pris pour son grade. D'ailleurs, le chevalier de bronze d'Andromède subit les foudres de son ancien élève. En une fraction de seconde, il se retrouva plaquer au sol.

Encore une fois surpris, Blakial ne se laissa pas berner. Il ne ressentait aucune agressivité de la part du Pope et le fait qu'Alec ne chercha pas à se défendre le conforta dans cette pensée. Si les quelques gardes présents d'étalaient sans demander leur reste, Blakial ne fit que croiser les bras. Ephraem ne tarda pas à éclater de rire dévoilant ainsi sa supercherie et son humour un peu spécial.

- Vous êtes très bizarre! Avec tout le respect que je vous dois la tête que je fais exprime plutôt la consternation. Tout à l'heure je me félicitais de ta supposer force mais maintenant je doute vue votre attitude.

Il terminait à peine sa phrase qu'il eut une sorte de flash. Au lieu de voir Ephraem et Alec, il se vit avec son maître Vasilis. Finalement, ce genre d'attitude ne lui était pas étrangère et il esquissa alors un sourire.

- Bah, je retire ce que je viens de dire. C'est plutôt cool de voir qu'ici on n'est pas comme dans les autres camps. Nous savons apprécier la vie! N'est-ce pas les gars? Bon Grand Pope, tu me conduis jusqu'à ma future demeure? On pourrait continuer de palabrer tout en marchant, non?

Le saint du Lion avait hâte de prendre ses fonctions et de commencer ses missions tout comme le faisait en ce moment même Takeki.
avatar
AlecChevalier de Bronze d'Andromède
Chevalier de Bronze d'Andromède

Date d'inscription : 05/08/2015
Nombre de messages : 219
Age : 20
Double Compte : Athena, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Sep 2016 - 21:30
Alec avait à peine félicité Ephraem pour sa place de pope que l’italien lui bondit dessus pour le saisir par la gorge et le plaquer au sol en lui reprochant d’avoir gâché la surprise. L’américain écarquilla les yeux sur la surprise et de panique.

« Mais je n’avais aucune idée de ce que tu avais en tête moi ! Ce n’est pas comme si tu m’en avais parlé !

Mais le chevalier du taureau le relâcha avant d’éclater de rire, se moquant de la réaction de son ainé. Le chevalier d’Andromède resta hébété un long moment tandis que le nouveau lion commentait le comportement de leur Pope. Puis, quand Alec fut remit de ses émotions, il s’étrangla :

-C’était une blague ?!

Il réalisa qu’il était resté entendu au sol depuis tout à l’heure, aussi, il se releva avant d’épousseter ses vêtements un long moment, jusqu’à être convaincu par leur état. Puis, il se recoiffa, prenant à nouveau un long moment avant d’être satisfait, en profitant pour essayer de se détendre tout en écoutant Blakial qui avait reprit la parole. Finalement, il le dévisagea, les yeux ronds comme des soucoupes.

-Apprécier la vie ? Mais… Mais… J’ai faillit faire un infarctus ! Je n’appelle pas ça apprécier la vie ! Bien au contraire ! Je te jure Ephraem, si j’ai le moindre cheveu blanc demain…

Cependant, même s’il râlait, on voyait à son regard qu’il n’était pas vraiment en colère. Il avait juste un peu de mal à se remettre de ses émotions. Le chevalier du Lion demanda ensuite à Ephraem s’il acceptait de l’accompagner jusqu’à son temple, proposant de continuer leur discussion en route.

-En ce cas, je vais vous laisser moi. Je n’en ai peut être pas l’air mais j’ai des choses à faires. Salutation !
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3254
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Mer 7 Sep 2016 - 12:39
Ephraem écouta les paroles du Lion, pendant que qu'Alec se plaignait à côté. Il tilta sur quelques mots, qu'il décida de reprendre.

- Tu te trompes, les autres camps, du moins certain... apprécies la vie autant que nous. Ils ont juste leur façon à eux de le montrer, comme nous avons chacun une vision du monde différent. Même entre nous, chevaliers d'Athéna, la vision n'est pas la même.

Le Saint tourna son regard vers le sommet du Sanctuaire, avant de reprendre.

- Par exemple, bien que je donnerai ma vie pour protéger la Terre, je pense que nous ne sommes que des pions pour les dieux. Nous ne sommes que les pièces d'une immense partie d'échec, qui ne se finira jamais.

Le Grand Pope commença à grimper les premières marchent, demandant à Blakial de le suivre et se demandant si Alec viendrait avec eux.

- Vois tu, j'ai participé à la dernière Guerre Sainte, qui nous opposa il y a peu aux Spectres. Cette guerre était ridicule, déclenché par l'orgueil de Poséidon, suivi par un aveuglement des Saints et terminé par une Athéna méprisant les efforts fournis pour avancer aux Enfers. Le Grand Pope de l'époque a alors abandonné ses fonctions, laissant son armure par la même occasion, m'obligeant à prendre sa place.

Entendant qu'Andromède ne les suivrait pas, le Taureau lui fit un signe de la main pour le saluer.

- Chacun de nous doit faire un choix, un jour ou l'autre. Quand ce choix arrivera sur toi, n'écoute pas les autres, n'écoute pas ton devoir envers un dieu, n'écoute que ton cœur, il sera ton meilleur guide.

Le duo grimpa ainsi les marches, prenant la direction du temple du Lion. Ephraem lui expliqua le fonctionnement global, les Saints qui se trouvaient encore parmi eux et les quelques fonctions que chacuns avaient.

[HRP: Le fb fini donc là, on ne va pas en refaire un direct, je préfère que tu commences des rps au présent. On peut te trouver un truc à faire en zone Sainte, si tu ne sais pas toi même ^^]
avatar
AlecChevalier de Bronze d'Andromède
Chevalier de Bronze d'Andromède

Date d'inscription : 05/08/2015
Nombre de messages : 219
Age : 20
Double Compte : Athena, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Sep 2016 - 22:11
Alec écouta Ephraem expliquer à Blakial que les autres camps appréciaient également la vie, qu’ils avaient juste des façons différentes de le montrer. Alec ne pouvait qu’approuver.

«La différence ne se fait pas selon les camps, mais selon les personnes. Je suis sûr que dans les autres camps, certains savent s’amuser tout autant que nous, alors que chez nous, d’autre sont un peu plus… Coincés. Par contre, vous ne me ferez jamais croire que les spectres savent apprécier la vie.

La vie, les spectres, la blague ne volait pas très haut, lui-même s’en rendait compte. Il regarda ensuite pensivement le Pope expliquer nombre choses à leur nouveau chevalier d’or, songeur. Finalement, il s’était trompé. Le chevalier du taureau avait bien changé depuis la fois où Alec lui avait servit, le temps d’un jour, de mentor. Jamais, auparavant, il ne se serait occupé de la sorte. Son discours semblait même sortit tout droit d’un shônen. C’est comme si le jeune garnement qui prétextait que les amis ne servaient à rien, que les autres n’étaient qu’une gêne pour lui, et le chevalier du taureau, étaient deux personnes différentes. Un sourire étira les lèvres d’Andromède. Il ignorait ce qui avait fait changer l’italien de la sorte, mais il espérait que ce soit son propre discours de shônen qui avait fait réfléchir le sale gosse qu’il était à l’époque. Avec un pope comme ça, le sanctuaire était entre de bonnes mains. Alec était prêt à placer en lui une confiance aveugle. Il espérait qu’il ne tombera pas avant un moment, et qu’il continu de les guider encore longtemps. Il sortit finalement de ses pensés et, détachant son regard des deux chevaliers d'ors, il tourna les talons et partit. Il espérait que Blakial se sentirait chez lui parmis les Saints.

avatar
BlakialChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 21/07/2016
Nombre de messages : 38
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Sep 2016 - 12:19
Blakial écoutait ses deux aînés. Bien que saints d'Athéna et par définition rivaux des guerriers des autres camps, ils n'avaient pas un avis tranché sur la question. Rivaux toujours, ennemis souvent, amis parfois, alliés s'il le fallait, Ephraem et Alec avaient réussi à changer le point de vue du saint du Lion.

Aujourd'hui, jour de son arrivée officielle au sanctuaire, il venait d'apprendre sa première leçon. Celle du respect et du rejet des préjugés. Ce discours l'avait bizarrement apaisé et soulagé. Finalement, les autres n'étaient pas si différents. Oui mais cela soulevait une autre interrogation en son for intérieur. Pourquoi toutes guerres s'ils n'étaient pas si différents? Sans doute parce que les hommes n'étaient que des pions à la botte des dieux.

Alors qu'Alec s'éloignait, Blakial entamait sa première montée des marches du zodiaque. C'était un moment historique et inoubliable dans la vie d'un saint et Blakial savourait le moment. Bientôt, lorsqu'il aura atteint son temple, une nouvelle page de sa destinée se remplira.
Spoiler:
 

[FB] Arrivée de Blakial (Part 1) [Saints]