:: Zone Guerre Sainte :: Afrique et Moyen-Orient :: Autres LieuxAller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
AslingProtecteur d'Atlas
Protecteur d'Atlas

Date d'inscription : 23/12/2015
Nombre de messages : 132
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Amarok

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Sep - 22:50

À la première question du Marina, Alec donna une partie de réponse. Mais la réponse était exactement ce que le pirate avait compris. Il laissa donc la femme prendre le soin de leur expliquer le tout. S'il comprenait bien, les dieux égyptiens étaient beaucoup plus vieux que les dieux grecques, mais ont potentiellement disparu avec le temps. Malheureusement, Asling ne comprit pas tout, les mots employés par la femme étant trop complexe pour le jeune homme. Il compris au moins une chose, la magie pouvait être supérieur au cosmos.

- Bon, magie supérieur au cosmos... ça veut dire qu'on devra faire attention...

Il avait parlé plus pour lui que pour les autres, essayant de suivre et de rattraper encore plus d'histoire qu'il ne connaissait pas. Il était déjà dur de rattraper les siècles qu'il avait loupé, mais si en plus on lui parlait des siècles qui étaient avant lui et que les gens d'aujourd'hui avaient appris à connaître. Rien de que d'y penser, le pirate en avait mal à la tête. Il aurait préféré être sur son navire, à parcourir le monde.

Quand vint la question du temps qui pressait, la femme se leva pour y ramener une boîte. Effectivement, ils avaient peu de temps pour agir, peut être même était-il déjà trop tard. Asling prit la carte, laissant l'ampoule à Alec pour éviter de faire une bêtise avec. Il la regarda brièvement, essayant de s'imaginer en mer. Après un instant, il reposa la carte sur la table.

- On est où sur la carte au faite ?

Après qu'on lui est gentillement montré, l'Atlas pu retourner à son étude de la carte. Il se fit le chemin mentalement, avant de la tendre à Alec.

- Bon, c'est parti pour moi... tu arriveras à suivre ? Et vous aussi si vous venez ?

En réalité, le Marina se fichait de la réponse qu'on lui donnerai. Il sorti en hâte du bâtiment, levant les yeux vers le soleil brillant. Il se concentra rapidement pour faire appel à son écaille. Malgré la distance, celle ci répondit à l'appel de son porteur, venant le recouvrir. Il avait maintenant son sabre sur le côté, le bouclier accroché à son bras. Asling se lança ensuite dans les rues, le chemin en tête. Il zigzagua longuement, avant d'arriver à la sortie de la ville. Même si pour certain la voiture serait rapide, il préféré partir à pied, la terre l'aidant à se propulser pour aller plus vite et plus loin. Les véhicules motorisés ne feraient que le ralentir, encore plus maintenant qu'il était sur le sable fin.
avatar
AlecChevalier de Bronze d'Andromède
Chevalier de Bronze d'Andromède

Date d'inscription : 05/08/2015
Nombre de messages : 221
Age : 20
Double Compte : Athena, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Sep - 12:52
Alec ne put retenir un sourire flatté quand Zlatanna le désigna comme un bien beau jeune homme. Au-delà du fait que la femme ne lui déplaisait pas, l’américain prenait énormément soin de son apparence et ne crachait pas sur les compliments.
Finalement, la femme leur donna une carte ainsi qu’une petite fiole emplie d’un liquide qui semblait tellement fragile qu’il se promit de ne pas y poser le petit doigt pour ne pas risquer de…. Ah… Non, changement de plan, Asling lui laissa l’ampoule. Le regard gris d’Alec voyagea de la fiole à Asling, d’Asling à la fiole.

« Mais… »

Il poussa un profond soupir de résignation. Il ne lui restait plus qu’a veiller dessus comme la prunelle de ses yeux. Grimaçant, il pria pour que rien ne lui arrive, et qu’elle soit toujours en un seul morceau au moment où ils en auraient besoin.
Madame Z s’approcha pour leur faire la bise avant de leur souhaite bonne chance. La première pensée d’Alec ne fut pas des plus sages.

« Est-ce que j’ai une chance avec elle du coup ? »

Puis, il chassa ces pensés de son esprit. Il avait bien plus important à régler d’abord. Il inclina la tête en direction de la femme avant de répondre avec un grand sourire :

« Nous ferons en sorte que cette mission soit un succès ! Pas vrais As…

Son ami était profondément plongé dans la contemplation de la carte. L’américain grimaça, il devait vraiment questionner son sens des priorités. Heureusement que le pirate était là pour pallier à ses manquements. Il demanda ensuite à Alec s’il arriverait à suivre, et si Zlatanna allait les accompagner.

-Heu… Je ferais de mon mieux, mais ne va pas trop vite non plus, je ne suis qu’un bronze moi…

Il doutait fort que Madame Z les accompagne, même s’il aurait adoré. Pourquoi leur avoir fait la bise et leur avoir souhaité bonne chance sinon ?
Le chevalier ne prit pas le temps d’observer la carte et se précipita à la suite du Marina, après avoir lui aussi revêtit son armure. Même s’il aimait beaucoup sa capacité de maitriser la lumière, en cet instant, il regrettait de ne pas avoir quelque chose de plus… Physique. Quelque chose qui, comme Asling, pourrait l’aider à aller plus vite. Et à suivre le rythme.
Il sentait déjà qu’il allait finir la course complètement lessivé.
avatar
MJ GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Sep - 15:53

Les échanges thermiques étaient importants entre le jour et la nuit, comme dans tout désert qui se respecte. Les hommes souffraient en permanence de la chaleur et veillaient à s’hydrater régulièrement. L’excavation avait bien progressé ; l’entrée avait été mise à jour assez rapidement. Les employeurs étaient désormais à l’intérieur du tombeau : une expédition archéologique apparemment…

Un campement avait été monté sur les flans Nord et Est de la structure antique. Des clôtures électriques avaient été érigées tout autour du monument. Des gardes armées patrouillaient jour et nuit à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur de l’enceinte. Les employeurs avaient apparemment peur d’une attaque terroriste, ou un truc du genre. Ils avaient payé le prix fort pour l’appui d’une société de sécurité privée.

L’entrée du tombeau était positionnée à flanc de dune et visible uniquement depuis le Sud. Sa taille était imposante et, tel un iceberg, laissait présager une partie enfouie bien plus gigantesque encore. La sécurité était importante, mais pas au point d’inquiéter quelques éveillés…


HRP:
 

avatar
AslingProtecteur d'Atlas
Protecteur d'Atlas

Date d'inscription : 23/12/2015
Nombre de messages : 132
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Amarok

Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Sep - 14:17
Le sable chaud, le soleil brulant, Asling continuait d'avancer, heureux d'être sur son terrain. Même si le Marina était un ancien pirate, il avait toujours eu un second élément de prédilection. La mer était son univers, quelle soit faite d'eau ou de sable. Hors là, la mer dorée qui s'étendait devant lui était un paysage magique s'offrant à lui. Il n'avait jamais vraiment vu d'océan de terre aussi vaste que les flots qu'il avait pour habitude de chevaucher. Il était un protecteur de Poséidon, le dieu des océans, et pourtant la terre était aussi son domaine. Il se trouvait un bien étrange protecteur, à moins qu'il s'agisse là d'une logique divine.

L'Atlas s'arrêta soudain, plaçant son bras de sorte de stopper Alec dans son élan. À une centaine de mètres devant eux, cachés derrière une colline de sable fin, se trouvait un groupe d'homme armés. Sans chercher plus loin, le pirate pensa que les hommes faisaient parti de la cabale noire et qu'il faudrait les neutraliser avant d'avancer plus avant. Faisant signe au Saint, Asling se dirigea doucement vers un autre monticule, se cachant à la vue des gardes en faisant glisser le main de sable possible. En jetant un rapide coup d'œil à la zone, il vit une clôture, qu'il pourrait passer sans problème. Des gardes étaient aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du périmètre.

- Bon... il y a une bonne vingtaine de personnes là bas. Jusqu'à preuve du contraire, ils sont innocent, donc on ne tue personne. Par contre, je peux créer une petite tempête de sable, juste le temps de les neutraliser. On passe rapidement par la clôture et on neutralise les autres. On doit faire tout ça en peu de temps, ce qui sera dur, mais pas impossible.

Asling laissa Alec lui expliquer que la clôture n'était pas classique, mais qu'elle était électrifié. Ne connaissant pas ce genre de système, le pirate laissa son écaille lui expliquer qu'il aurait juste à ne pas toucher à clôture, où alors à la détruire pour qu'elle ne soit plus actif. Le mieux étant bien sur de détruire la zone pouvant l'alimenter. Le plan d'action se mit rapidement en place, Alec devant s'occuper de désactiver la barrière. Asling déclencha alors une rapide tempête de sable, pour ensuite courir vers les premiers gardes. En faisant quelques mouvements, se rapprochant à des coups de poings dans le vide, des bloques de pierres et des colonnes de sable vinrent frapper les premiers gardent, le bruit alertant surement les autres. Pour éviter tout incident, le pirate répéta le cycle plusieurs fois, afin de dégager un passage à Alec, qui devrait d'occuper de la suite.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Administrateur
Servant de Sleipnir | Administrateur

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2441
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Sep - 18:42

Over The Shadows
Le livre des morts

La chaleur qui régnait sur le désert d'Abydos était impressionnante. Reiner qui s'était entraîné de longues années en plein coeur le coeur d'un volcan ne ressentait aucune difficulté à se mouvoir sous cette chaleur, mais le constat devait être bien différent pour Wulf.

Les deux compagnons de voyages avaient déjà réalisés un sacré bout de chemin dans l'avancée de l'enquête. Le magasin new-age avait au final été une bonne piste, elle les avait conduit ici en plein coeur de l'Egypte et Reiner espérait enfin obtenir des réponses à toutes les questions qu'il se posait. Durant le trajet qui avait mené les deux guerriers sur le continent africain, Reiner avait échangé son opinion et ces analyses de la situation avec Wulf, tout en préparant la suite du voyage.

“Je n'aime pas ce qu'il se passe ici, j'ai l'impression d'être baladé comme un pion sur un échiquier depuis le début de cette affaire, de n'avoir aucun contrôle sur ce qui se passe, il va falloir que cela change ! Pour l'instant, continuons de rester discret, mais dès que l'occasion se présentera, il faudra qu'on reprenne la main dans cette enquête “

Le guerrier divin de bêta avait pris le temps de communiquer l'avancée de l'enquête au royaume d'Asgard et au journaliste avant de prendre l'avion en direction de Luxor. Durant les longues heures de vol qui séparaient les deux pays, Reiner avait pris le temps de se renseigner sur Abydos, les coordonnées géographiques qui étaient apparues sur la porte noire dans le magasin, mais aussi sur toutes les informations que leur avait livré Ziemmer. En regroupant toutes ces données, le brouillard qui recouvrait cette affaire se dissipait peu à peu. Dans l'esprit du porteur de l'habit de Sleipnir un diorama prenait forme mettant toutes ces informations en relation. La Golden Down, le necronomicon, le temple d'Osiris, certains de ces idées n'avaient pas encore de liens solides et il restait des blancs à remplir, mais Reiner pouvait sentir que le dénouement de cette affaire était proche.

Pour l'heure, les deux compagnons de voyage se dirigeaient en direction des coordonnées qui leur avaient été donné. Dans une bonne dizaine de minute, la jeep qu'ils avaient loué à Luxor arriverait à destination.

C'est aux abords d'une colline, que Reiner aperçu une tornade de sable s'attaquant à des hommes armés. Ces derniers semblaient protéger l'accès à un site qui était entouré d'un grillage imposant. Le guerrier divin de bêta pila net sur les freins de la jeep. Il était un peu loin pour comprendre ce qui se passait avec exactitude, mais il avait une certitude, celle qu'il devait se rendre au-delà de ce grillage. Faisant rugir le moteur de son véhicule, Reiner s'élancerait à tombeau ouvert dès qu'une ouverture se dessinerait à l'horizon. Le jeune homme n'était pas encore prêt à révéler sa nature d'éveiller et décidait donc de percer les défenses adverse avec sa jeep en profitant de l'intervention des deux autres chevaliers.

“Accroche-toi camarade, ça risque de secouer un peu!”

avatar
AlecChevalier de Bronze d'Andromède
Chevalier de Bronze d'Andromède

Date d'inscription : 05/08/2015
Nombre de messages : 221
Age : 20
Double Compte : Athena, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Sep - 20:37
Asling était déjà arrivé depuis un moment quand le chevalier de bronze le rejoint, pantelant. Ce fut à peine s’il ne s’étala pas de tout son long arrivé à la hauteur du Marina. Si son camarade était dans son élément, ce n’était pas du tout le cas de l’américain. Il prit le temps de reprendre son souffle avant d’observer le terrain. Il y avait des gardes partout, ainsi qu’une clôture. En faisant plus attention, il réalisa qu’il ne s’agissait pas d’une simple clôture, mais qu’elle était électrifiée. Il se demanda alors si ce genre de barrière était une menace pour un éveillé en armure. Cependant, il n’était aucunement prêt à faire le test, il y a des choses pour lesquelles on préfère rester ignorant. Asling décida qu’ils ne devaient tuer personne, car ils ignoraient qui étaient exactement les gardes, et qu’ils pouvaient être innocents. Ceci dit, Alec n’avait pas besoin de se le faire dire deux fois :

« De toute façon, je suis pacifique, je ne tue personne, et je ne blesse qu’en cas d’extrême nécessité. Si on peut s’en sortir sans blesser personne, c’est parfait.

Le pirate comptait passer rapidement la clôture, ignorant manifestement- et c’était tout à fait normal compte tenu de son époque- qu’il s’agissait d’une clôture électrifiée. Alec l’en informa alors aussitôt. Après un instant de silence, ils convinrent d’un plan d’action. Asling laissait le chevalier de bronze se charger de la clôture. C’était une évidence, il était celui qui connaissait le mieux ce genre d’installation. Mais cela ne signifiait pas pour autant qu’il était un expert en la matière. Le pirate souleva alors une tempête de sable pour se débarrasser des premiers gardes et ouvrir un passage à l’américain qui se précipita vers l’alimentation de la clôture. La détruire devrait suffire à rendre l’obstacle parfaitement inoffensif. Il absorba alors une quantité suffisante de lumière pour passer à l’action.

-Daegan.

Il avait à peine murmuré, si bien qu’il était impossible que qui que ce soit d’autre que lui ne l’ai entendu, à moins d’avoir des capacités extraordinaires de détection sonore. Il concentra toute la lumière qu’il avait absorbée pour générer un laser qu’il utilisa pour détruire l’alimentation. Il pivota ensuite vers Asling et créa une petite lueur qui pouvait paraître pour le reflet du soleil sur une vitre, signe convenu avec le pirate pour lui signaler qu’il avait neutralisé la barrière.
Mais à cet instant là, il perçut un son qui s’approchait à pleine vitesse. Plissant les yeux, il essaya de discerner ce qui se passait. Etait-ce lui ou une jeep arrivé droit vers eux ?

avatar
AslingProtecteur d'Atlas
Protecteur d'Atlas

Date d'inscription : 23/12/2015
Nombre de messages : 132
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Amarok

Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Sep - 20:08

Le sable soufflait en une petite tempête, aveuglant les gardiens se trouvant dans tout le secteur. Le feu ne fut pas tiré, les soldats n'ayant pas le temps de voir venir le danger. Alors qu'Asling se cachait derrière une colline, attendant le signal de son compagnon, le bruit d'un véhicule se fit entendre. Le signal lumineux éclaira une zone encore dans la tempête, que le pirate distingua, avant de voir le véhicule se lancer à pleine vitesse dans sa direction. Se demandant s'il s'agissait d'allier ou d'ennemi, il préféra simplement esquiver le bolide pour le laisser entrer en collision avec la barrière. La voiture, tout comme la barrière ne restèrent pas indemne, la cabale noir n'avait pas lésiné sur le matériel, ils avaient pris soin d'installer du bon matériel.

Comprenant que le véhicule était un allié, ou alors un agent complètement stupide, le Marina profita de la cohue pour se glisser dans la seconde zone, déclenchant une nouvelle tempête. Avec la nouvelle aide, neutraliser les gardes étaient un jeu d'enfant, même un groupe d'apprenti aurait pu le faire. Puisqu'il n'y avait plus aucun risque maintenant, l'Atlas se dirigea vers le nouveau duo, afin de jauger la nouvelle puissance de frappe qu'ils avaient. Du moins, si frappe ils avaient besoin.

- Merci de l'aide... fracassante que vous avez fourni. Je me nomme Asling, général d'Atlas et voici Alec, chevalier d'Andromède.

Le jeune homme reconnu l'un des deux nouveaux. Du moins son visage lui disait quelque chose, tout comme celui du Saint à qui ils avaient parlés tout deux devant le Sanctuaire. Mais pour son nom, il ne s'en souvenait plus vraiment, quelque chose comme wolf il lui semblait. Ne s'en souvenant plus, il préféra ne rien dire, se rappelant que l'Ase n'avait pas fini bien aimable et avec raison. Ils s'étaient croisés alors que Poséidon venait de détruire une partie du monde moderne, chose que n'acceptait pas le pirate, mais qu'il était obligé de subir.

- J'image que vous êtes au courant pour tout ? Sinon vous ne seriez pas ici. Mais si ce livre existe vraiment et qu'une force maléfique est en œuvre, nous devons l'arrêter au plus vite.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Administrateur
Servant de Sleipnir | Administrateur

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2441
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Sep - 21:42

Over The Shadows
Le livre des morts

L'action fut rapide, violente et brutale. Bien que cela fut nullement prémédité, il semblait que l'action combiné des deux groupes de protagonistes mis fin aux défenses adverses. Le moteur crépitait encore quand le général d'Atlas se présentât aux deux hommes. Reiner avait préparé son petit discoure d'inspecteur, mais les mots de son interlocuteur changea ses intentions. Se tournant vers Wulf, le guerrier divin se mit à libérer son cosmos.

“Mais si ce livre existe vraiment et qu'une force maléfique est en œuvre, nous devons l'arrêter au plus vite.”

Non seulement l'approche du chevalier de Poséidon avait été bien trop direct s'il avait vraiment a faire à des inconnus, mais cette phrase qu'il venait de prononcer prouvaient définitivement que l'Asling savait qu'ils étaient des éveillés.

“Très bien, je vois que la discrétion n'est plus nécessaire surtout avait le bazard qu'on vient de mettre. Toute la région doit être au courant de notre arrivée à l'heure qu'il est, alors autant prendre cette affaire au sérieux”


Le temps que pris cette phrase à être prononcé, c'est tout ce qu'il avait suffit à l'habit de sleipnir pour fendre les cieux depuis le royaume d'Asgard et venir recouvrir avec fougue et puissance le corps du guerrier divin de bêta.

“Reiner, guerrier divin de bêta au service du seigneur Odin”

Ces mots avaient étés prononcés avec clarté et conviction.

“Que les choses soient claires dès le début. Mon ami et moi somme la pour régler cette affaire et aux vues de la situation, on va devoir faire équipe avec vous. Mais en aucun cas, nous ne souhaitons être mêlé publiquement à ce qui se passe ici. Si à cause de l'un d'entre vous, le royaume d'Asgard se retrouve lié à cette affaire, je viendrais moi-même m'assurer qu'à l'avenir vous ne soyez plus en état de raconter quoi que ce soit.”

Le visage hostile que Reiner avait arboré en prononçant ses mots, disparut rapidement pour laisser place à un visage plus amicale. Le guerrier avait simplement mis les choses au clair, pour le reste, il n'éprouvait aucune animosité envers les deux chevaliers et ce peu importe les antécédents de leurs camps respectifs. De son expérience avec Andréa, le guerrier avait appris à ne pas juger les membres d'un camps sur les actions passées de ce dernier.

avatar
AlecChevalier de Bronze d'Andromède
Chevalier de Bronze d'Andromède

Date d'inscription : 05/08/2015
Nombre de messages : 221
Age : 20
Double Compte : Athena, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Sep - 21:37
Sous les yeux ébahis de l’américain, la voiture fonça droit dans la barrière. Ne pouvant s’empêcher de songer qu’il avait coupé le courant à temps, il observa les dégâts. Ni l’un ni l’autre n’étaient sortis indemne de cette rencontre fracassante. Alec nota que le moteur crépitait encore quand Asling leur adressa la parole pour les présenter.

« Je pouvais me présenter tout seul…

Bougonna le chevalier d’Andromède, pas assez fort, cela dit, pour que les trois hommes l’entendent. Il rejoint le pirate et se rangea à son côté pour suivre la conversation. Apparemment, les deux compères étaient ici dans la plus grande discrétion- du moins à l’origine- et le chevalier de bronze se sentit rougir. Aurait il dut faire preuve de plus de discrétion lui aussi ? Ca n’avait jamais été son fort, il préférait de loin se sentir sous le feu des projecteurs. Mais après tout, il était venu de son propre chef… Il espérait que son imprudence n’apporterait pas d’ennuis aux Saints. Il secoua la tête et reporta son attention à celui qui parlait. Il venait de se présenter sous le nom de Reiner et les mettait à présent en garde quant à l’hypothétique provocation de problème par l’un des deux amis. Alec retint une grimace. Si les nouveaux arrivants se montraient si amicaux, la suite de leur quête ne s’annonçait pas des plus agréables. Et si le groupe manquait de cohésion, ça ne marcherait jamais. Mais l’expression du guerrier de Bêta se radoucit bien vite, avant que l’américain n’ait le temps de réagir. Finalement, les choses ne seraient peut être pas si horrible que ça. L’homme voulait juste s’assurer que l’affaire n’apporte pas de problème à son camp, et c’était parfaitement normal.

-On saura tenir notre langue. Promis. Ce n’est pas comme si on gagnerait quoi que ce soit à vous vendre de toute façon.

Répondit-il en offrant aux deux guerriers un sourire amical.

-On dirait en effet qu’on va devoir faire équipe. C’est plutôt une bonne nouvelle. Outre le fait qu’on sera plus fort en nombre, un vieux dictons dit « plus on est de fous, et plus on rit », et il se trouve que j’aime bien rire !

Il croisa les bras et, toujours en souriant, ajouta d’un ton plus sérieux.

-Comme l’a dit mon camarade, le temps nous est compté. L’entraide ne sera pas de trop. Quant à moi, j’essaierais de ne pas trop trainer dans vos pattes !

Même en essayant de rester sérieux, l’auto dérision était trop plaisant pour qu’il puisse y resister.

avatar
WulfFléau de l'Ulfark | Modérateur
Fléau de l'Ulfark | Modérateur

Date d'inscription : 31/01/2014
Nombre de messages : 694
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Sep - 15:45
Wulf n’était pas fâché de quitter les lieux, ce qu’il avait vu dans le magasin le rendait extrêmement nerveux. Ce qui se trouvait dans cette cave ne lui semblait pas naturelle, cela il en était sûr. Il ne put s’empêcher de ressentir de la colère, mêlé il est vrai à un certain sentiment de dépit, face à l’angoisse qu’il ressentait face à une simple porte. Ce n’était pas digne d’un véritable fils du nord. Quant à son frère d’arme, ce dernier semblait partager son avis général par rapport à leur traque… toute cette histoire puait.
 
La suite de la traque se déroulerait sur la terre des pharaons, plus précisément dans le désert d’Abydos. Sur place, le guerrier-fauve fut très impressionné par les antiques monuments qui parsemaient le paysage, leurs majestés n’ayant rien à envier à celle des plus beaux palais de sa terre natale (hormis ceux des dieux eux-mêmes), néanmoins, il leurs trouvaient aussi un aspect triste, vide, la présence des innombrables touristes ne remplaçant pas celle des occupant d’origines... ajoutant un aspect… superficiels au tout.
 
L’autre chose qui frappa Wulf, fut la chaleur ambiante. De toute sa vie dans les étendues enneigée d’Asgard, jamais il n’avait imaginé que les hommes pouvaient vivre par cette chaleur. Le soleil tapait aussi dure qu’un forgeron sur son enclume, et il se sentait brûlé vif par endroit, ça devait être ça ce qu’on appelait « un coup de soleil ».
 
Wulf resta silencieux pendant l’essentiel du trajet, se contentant généralement de répondre par de vague grognement quand on lui parlait. Il était terrassé par la chaleur et donc préférait s’économiser en vue d’un moment où il aurait besoin d’énergie.
 
Wulf faillit se manger le tableau de bord au moment où Reiner freina brusquement. Regardant dans la même direction que son camarade, il put distinguer la tornade de sable, et même percevoir l’affrontement qui se déroulait sous leurs yeux. Décidant de se rendre sur place, le guerrier divin de Béta fit hurler les moteurs de son véhicule qui fonça en avant jusqu’à heurter la barrière. Le choc fut tel que le guerrier-fauve eut cette fois droit à sa collision avec le tableau de bord de la jeep, ce qui le sonna légèrement pendant quelques secondes.
 
Se frottant la tête en maugréant, il se rendit compte que son front saignait légèrement. Wulf sortit de la voiture en jurant dans sa barbe.
 
Par la crinière de Thor, donnez-moi quelque chose à frapper !
 
Lorsque le Marina approcha pour se présenter lui et son compagnon, Wulf reconnut l’ambassadeur atlante qui était venu chercher le soutien du sanctuaire. Il se tint alors juste en retrait de Reiner, se dressant du haut de ses deux mètres de haut. Wulf avait légèrement changé depuis leur rencontre, son apparence semblait plus hirsute et surtout il arborait à présent un tatouage sur la moitié du corps et de son visage. Il s’adressa à Reiner dans sa propre langue.
 
C’est le Marina que j’ai rencontré lors de ma mission diplomatique.
 
Il remarqua également qu’il était accompagné par un Saint d’Athéna… en armure rose. Wulf en déduisit que ça devait donc être eux les éveillés qui avaient tant fait parler d’eux à Ausburg. Était-ce une alliance de circonstance ? Ou cela était-il un indice de lien plus fort entres Atlantes et Athéniens ? il n’était pas sûr de savoir interpréter tout ce que cela impliquait, aussi, lorsque le guerrier divin signala que la discrétion n’était plus de mise, le guerrier-fauve émit un sourire carnassier. Les choses allaient enfin prendre un tour intéressant.
 
Il fit à son tour appel à son cosmos, celui-ci était sauvage, agressif mais pas dirigé contre quelqu’un en particulier. Telle était la nature de son cosmos. Cela permis dans un premier temps de rafraîchir l’air l’environnant, le rabaissant à une température qu’il supportait mieux.
 
Wulf.
 
Ce furent les seuls mots qu’il utilisa pour se présenter. Préférant laisser la question diplomatique à Reiner, le guerrier de l’Ulfark commença à tranquillement s’éloigner du groupe pour se diriger en direction de l’entrée du tombeau. Au fur et à mesure qu’il avançait, les pièces de sa nouvelle armure, appelé à lui par son aura, venaient le recouvrir entièrement. Il s’arrêta devant l’entrée du tombeau, profitant pour relever les traces de leurs proies, leurs odeurs, les signes de leurs passages laissé dans la poussière et le sable… des hommes étaient rentrés relativement récemment dans le tombeau. Il se tourna finalement en direction des autres.
 

La piste est encore fraiche, je vous propose qu’on mette un point final à cette traque tant que nos proies sont à portée.


hrp:
 


Dernière édition par Wulf le Ven 16 Sep - 22:16, édité 1 fois
avatar
MJ GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Sep - 15:42

L’entrée était imposante et surplombait largement les héros, comme si les dieux eux-mêmes s’apprêtaient à juger les inconscients osant pénétrer dans leur demeure. L’antichambre se révélait immense, mais paradoxalement assez sobre ; hormis quelques statues de guerriers à tête de chacal, rien de bien ostentatoire. Les murs étaient exempts de hiéroglyphes et de peintures, pourtant si courants dans ce type de structure. Au fond de la pièce se trouvait un autel de pierre, anormalement simple également. Ce dernier avait été déplacé récemment, pour laisser apparaître un escalier s’enfonçant dans les entrailles du désert.

Depuis l’entrée du dédale, seules les ténèbres resplendissaient. Les structures de l’antique Egypte étaient réputées pour leur complexité, ainsi que pour les pièges protégeant l’accès aux salles mortuaires. Qu’en serait-il du tombeau d’un des dieux les plus puissants de cette époque révolue ?

…/…

- « Monsieur, les cibles alpha sont sur le point de pénétrer dans le labyrinthe. Devons-nous les arrêter ? »

L’homme au chapeau noir regarda son subalterne, secouant la tête en guise de désapprobation.

- « Non, premier Magus, la priorité est la levée des scellés. Le temps que ces chiens trouvent leur chemin, le livre sera à nous. Et puis, l’équipe d’extermination couvre toujours nos arrières… »


HRP:
 
avatar
AslingProtecteur d'Atlas
Protecteur d'Atlas

Date d'inscription : 23/12/2015
Nombre de messages : 132
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Amarok

Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Sep - 18:21
Je lance donc le dé et j'attends les éclaircissements de notre gentil MJ :3

C'est l'heure du dududududu...duel
avatar
Game MasterGame Master /Guerrier Mythique

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 773
Age : 371

Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Sep - 18:21
Le membre 'Asling' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :
avatar
AslingProtecteur d'Atlas
Protecteur d'Atlas

Date d'inscription : 23/12/2015
Nombre de messages : 132
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Amarok

Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Sep - 18:23
Bon bah... on va chercher le piège :'(
avatar
Game MasterGame Master /Guerrier Mythique

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 773
Age : 371

Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Sep - 18:23
Le membre 'Asling' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :
avatar
AslingProtecteur d'Atlas
Protecteur d'Atlas

Date d'inscription : 23/12/2015
Nombre de messages : 132
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Amarok

Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Sep - 21:42

(hrp: Petit poste rapide pour nous faire avancer et déclencher le piège, qui sera suivi d'un autre poste après le passage MJ. Et désolé de ces premiers jets tous pourris, je vais essayer de faire un 6 et nous rapporter 7 points la prochaine fois :3)

Asling comprenait les raisons de l'Ase, lui aussi ne voulait pas que son camp soit envahi de touristes pour une histoire pareille. Certes, le groupe se préparait à sauver le monde, libre à chacun de faire ce qu'il veut de cette victoire. Pour le pirate, il proclamerait avoir sauver le monde, pour expier les pêchers de son maître, en ayant agit sous ses ordres lors de l'enquête. Alec avait surement sa propre version aussi, mais jamais ils ne devraient compromettre les autres factions.

- Je comprend, je ne parlerai pas de l'implication des Ases dans les dépêches publiques, mais le fait sera tout de même consigné, pour que les Marinas se rappellent toujours ce jour.

L'Atlas ne comprenait toujours pas les paroles de Wulf, que venait de se présenter à eux. Il dévisagea l'Atlante, mais le reconnu malgré le changement physique de celui ci. En effet, avant de venir Asling avait passé un peu de temps avec Nathalia, qui fit des pieds et des mains pour qu'elle lui fasse des tresses. Elle l'avait coiffé de façon à le rendre plus « sauvage » et ainsi être plus impressionnant devant les adversaires de Poséidon. Quand au tatouage qui parcourrait son corps et son visage, il provenait d'une fin de soirée arrosée entre les deux protecteurs du dieu des océans. En soit, rien de bien méchant, puisque le Général était resté le même à l'intérieur.

Il regarda Wulf se diriger devant l'entrée, se laissant recouvrir de son armure, tout en cherchant une piste. Visiblement, il avait déjà repéré des traces fraiches, prouvant que les profanateurs étaient dans les parages. Asling attrapa le bidon d'essence encore intacte de la jeep, arracha un morceau de vêtement venant de l'un des gardes, qu'il imbiba avant de l'enrouler autour d'un des piquets de la barrière, qu'il arracha ensuite du sol. Sur les conseils de son armure, il utilisa ensuite l'allume cigare de la jeep pour allumer sa torche de fortune, avant de se lancer à l'intérieur du lieu.

- En avant, le sort du monde dépend de nous...

Asling entra dans le bâtiment, fière de passer en tête du groupe, avant de marcher sur une dalle. Aucun bruit n'en sorti, mais des symboles lumineux apparurent sur le sol et des éclairs lumineux se virent à l'autre bout du couloir.
avatar
MJ GSMaitre du jeu

Date d'inscription : 26/04/2008
Nombre de messages : 346

Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Sep - 15:46

Quelques heures auparavant…

Les groupes d’intervention de la cabbale noire étaient en place. Chacun d’entre eux étaient composés de soldats confirmés, possédant de surcroit de solides connaissances dans les arts anciens et oubliés de l’humanité. Pour couronner le tout, cette élite guerrière de l’ordre occulte possédait le meilleur matériel high-tech que les marchés noirs et conventionnels pouvaient offrir.

- « Le rituel est achevé. Nous stopperont les éventuels intrus ici et vous offrirons le répit nécessaire pour mener à bien votre tâche, grand Maître. »

…/…

Maintenant…

Le premier groupe était posté à l’intersection située au bout du couloir descendant de l’autel. Equipés de lunettes de vision infrarouge, de combinaisons carbone/kevlar noires et de fusils d’assaut à projectiles supersoniques, ils attendaient patiemment à couvert dans la pénombre ambiante. Bientôt un groupe de quatre éveillé en armure fit son apparition : le chef de groupe fit signe à ses coéquipiers d’attendre son signal avant d’ouvrir les hostilités.

A mi-chemin entre l’entrée et le bout du couloir, le premier chevalier entra dans le cercle et activa la magie latente. D’étranges symboles se mirent à luire d’une couleur blanchâtre, alors qu’au même instant, l’ordre d’ouvrir le feu fut donné. Des éclairs lumineux éclairèrent la pénombre lointaine, suivis aussitôt du son caractéristique des détonations de poudre d’armes à feu. Une étrange et incompréhensible mélopée se fit ensuite entendre, puis plus rien…

- « Limier 1 à Chef de meute… La cible Alpha a pénétré dans le dédale… Le sanctuaire a été activé et le marchand de sable est passé… Nous nous replions vers le point B… Terminé… »

Les tirs n'étaient à l'évidence qu'une diversion...


HRP - Le double 1, c'est le mal...:
 
avatar
AslingProtecteur d'Atlas
Protecteur d'Atlas

Date d'inscription : 23/12/2015
Nombre de messages : 132
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Amarok

Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Sep - 14:31

(hrp: comme le premier rp fait les 15 lignes et pour pas faire plus de postes gain que mes compères, je vais faire court)

En voyant les éclairs devant lui, le Marina plaça le bouclier incorporé à son armure devant lui. Pendant que la rafale de projectiles se faisait entendre, une drôle de sensation parcouru le jeune homme, qu'il ne senti pas longtemps. Une fois les chocs terminés, Asling tapa du pied sur le sol. Un bloc de pierre s'éleva devant lui, qu'il repoussa de son autre pied, dans la direction d'où provenaient les tires juste avant. Le bloc explosa en morceaux contre une paroi invisible, se trouvant à la limite du cercle les entourant. L'Atlas avait déclenché un piège bien vicieux et s'en voulait déjà.

- Je suis déso...

Le pirate ne fini pas sa phrase, voyant déjà Wulf à terre, qu'il se dépêcha de rejoindre pour l'examiner. Prenant un air rassurant en voyant qu'il n'était pas blessé, juste endormi.

(hrp: je laisse place aux autres pour montrer le déroulement des 2h qui nous attendent)
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Administrateur
Servant de Sleipnir | Administrateur

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2441
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Sep - 23:19

Over The Shadows
Le livre des morts

Une fois le nouveau groupe formé, les quatre chevaliers décidèrent de pénétrer dans le tombeau. Pour Reiner, l'expérience était inédite. Le jeune homme n'avait jamais mis les pieds dans un édifice comme celui-ci et malgré tout ce qu'il avait pu en lire, l'expérience restait unique.

La suite des évènements fut sourire Reiner. Il ne pouvait s'empêcher de trouver amusant l'effort que dut entreprendre le marinas pour créer une source de lumière et bien entendu le guerrier divin attendit que ce dernier alluma sa torche de fortune pour libérer son cosmos ardent.

Concentrant son énergie autour de son armure, le cosmos du guerrier divin de bêta s'enflammât. Reiner avait fait attention de concentrer son énergie afin de produire un maximum de lumière tout en réprimant la chaleur des flammes qui recouvraient son armure.

“Pour un homme qui vit sous l'océan j'avoue que tu m'as surpris avec ta torche”

Ces mots avaient été prononcés avec un léger sourire, mais ne contenait aucune moquerie. Reiner voulait simplement détendre l'atmosphère, mais il n'eut pas l'occasion de persévérer dans cette entreprise, car au même moment un son bien distinctif ce fit entendre. Le bruit d'une gâchette pressée, d'un percuteur qui s'arme et frappe une balle, la balle qui explose dans le canon et sa tête qui fend l'air. Reiner sans prendre le temps de conscientiser son action dressa un mure de glace face à lui et ce bien qu'il était conscient que les balles ordinaires ne pouvaient le blesser.

La situation se compliquât quand le jeune homme constata qu'ils s'étaient tous faient enfermer par magie dans une sphère d'énergie. Reiner analysât avec calme la situation. Il avait déjà vus ce genre de symbole et ce dont ils étaient capables. Quand il remarqua qu'ils s'effaçaient petit à petit il compris que comme la porte qui s'était illuminé dans la boutique new-age, la magie arrêterait de fonctionner au moment ou les symboles disparaîtraient, tout comme il s'était rappelé de la mise en garde de la propriétaire du magasin quant à l'idée stupide d'attaquer directement ce genre de dispositif.

La sphère de force n'avait d'ailleurs pas été le seul piège présent. Une force invisible avait tenté de plonger les quatre chevaliers dans un sommeille profond, mais Reiner en concentrant sa puissance était parvenu à s'opposer à cette magie. Wulf, avait semblait-il pas eu cette chance et Reiner en fut ravis. Il savait que si le guerrier fauve était encore éveillé il y aurait eu de fortes chances qu'il tente de détruire cette sphère de magie par la force.

Reiner profitât donc du calme momentané pour partager son analyse avec les deux autres chevalier et patientât calmement que le sort se dissipe.

avatar
AlecChevalier de Bronze d'Andromède
Chevalier de Bronze d'Andromède

Date d'inscription : 05/08/2015
Nombre de messages : 221
Age : 20
Double Compte : Athena, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Sep - 22:20
Alec observa Asling allumer sa torche sans réagir avant de s’approcher de l’entrée du tombeau. Ce fut seulement une fois qu’il aperçut Reiner générer de la lumière qu’il réalisa qu’il était censé être le mieux placé pour éclairer leur chemin.

« Attendez un instant.

Il s’arrêta et absorba une quantité de lumière suffisamment importante pour les éclairer plusieurs heures une fois à l’intérieur. Puis, rougissant légèrement, se tourna vers Asling.

- Désolé de ne pas y avoir pensé plus tôt.

Souffla-t-il, honteux. Quand ils entrèrent, il regarda autour de lui avant de grimacer :

- C'est trop calme... j'aime pas trop beaucoup ça... j'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme

Marmonna-t-il quelques instant avant que le pirate ne marche sur une dalle qui fit apparaitre des symboles lumineux sur le sol. L’américain avala sa salive :

-Je retire ce que j’ai dit, c’était très bien quand c’était calme…

Ne pouvant créer de mur devant lui pour se protéger comme Reiner, il se servit de ses chaînes pour stopper les balles. Quand il fut sûr que plus aucun projectile ne menaçait de lui trouer la peau, il grommela :

-J’ai jamais aimé ces saloperies d’armes… Asling, rappelle moi pourquoi c’est toi qu’on à laissé passer en premier alors qu’on ne se trouve pas en mer ? On se serait perdu avec toi en tête.

Comme son ami commençait à s’excuser, l’américain tourna la tête vers lui pour lui dire qu’il n’avait pas besoin de s’excuser, juste à temps pour le voir se précipiter vers Wulf. Andromède s’empressa de le rejoindre avant de se détendre en comprenant qu’il était juste endormit.

-Attendre, d’accord… Mais combien de temps ? On était censé se dépêcher…

Se désola-t-il avant de se lever pour regarder le cercle magique qui les bloquait. Mais aucune idée ne lui venait en tête. Il pivota vers Asling et Reiner :

-De toute façon, pour le moment, pour le moment on doit attendre le réveil de Wulf. Mais j’espère que ça va partir vite, nous n’avons pas de temps à perdre… »

Il reporta ensuite son attention sur le guerrier endormi. Même s’ils ne devraient plus être menacés tant qu’ils étaient bloqués, il préférait veiller sur lui.
avatar
WulfFléau de l'Ulfark | Modérateur
Fléau de l'Ulfark | Modérateur

Date d'inscription : 31/01/2014
Nombre de messages : 694
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Sep - 15:35
Wulf observât le groupe se mettre en branle pour pénétrer dans le tombeau à la poursuite de leur objectif commun. Chacun de ses compagnons allèrent de leurs méthodes pour procurer de la lumière au groupe en prévision de l’obscurité dans laquelle ils se préparaient à se plonger, lui-même faisaient plutôt confiance à ses sens pour se guider à l’intérieur et de toute façon il ne voyait pas l’utilité d’encore plus éclairer les environs.
 
Il attendit que le reste du groupe le rejoigne et leurs emboita le pas, pénétrant dans le monument.  Encore une fois, Wulf fut extrêmement impressionné par l’architecture et les décorations du bâtiment, suivant le reste du groupe, ils descendirent l’escalier pour pénétrer dans ce qui semblait être un vrai dédale souterrain. Mais plus ils avançaient, plus il sentait une présence, il se sentait observer.
 
J’aime pas cet endroit… trop d’embuscades possible.
 
Soudain, des détonations retentirent et des projectiles volèrent en leurs directions. Wulf se prépara à bondir vers ces nouveaux adversaires pour les neutraliser, faisant pleinement confiance à sa protection pour rendre inefficace les armes de ces simples mortels, de toute façon son cosmos et la vitesse que son état d’éveillé lui permettait d’atteindre feraient le reste. Ce fut à ce moment qu’il se sentit envahir par une sorte de torpeur. Il commença à légèrement vacillé alors qu’il luttait contre cette envie de se laisser aller. Il ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait, il sentait l’adrénaline courir dans ses veines mais il ne pouvait rien faire. Il y avait quelque chose de pas normale là-dedans. Il… ne devait pas … céder.  Ce serait vrai…ment …trop…c…
 
Le guerrier fauve chuta à ce moment lourdement contre le sol poussiéreux du tombeau, face contre terre. Et se laissa entrainer dans les abîmes du sommeil par cette force qu’il ne pouvait identifier.
 
 
Son sommeil ne lui fut nullement reposant, il revoyait en boucle les images du massacre de son village, du massacre qu’il avait commis de ses propres mains lors de sa première fureur berserk. Cela faisait longtemps que les détails de cette nuit maudite lui était revenu en mémoire et qu’elles revenaient le hanté régulièrement. À la fin du « rêve », il sentit un grondement puis vit la terre s’ouvrir, engloutissant les eaux du fjord, faisant s’écrouler sur elles-mêmes les montagnes sur elles même. Finalement, une faille s’ouvrit sous ses pieds et Wulf chuta dans les ténèbres. Il n’avait nul doute du lieu où il atterrirait, il s’agirait d’Helheim, l’endroit où il expierait le meurtre des siens. Alors que sa chute se poursuivait dans les ténèbres, Wulf eut l’impression de voir de nombreux yeux apparaitre tout autour de lui et me scruter tandis qu’il s’enfonçait toujours plus dans les ténèbres.
 
 
D’un coup Wulf se réveilla, respirant de manière saccadée comme pour retrouver son souffle. Regardant frénétiquement autour de lui, il lui fallut quelques instants pour retrouver ses esprits et vaguement se souvenir d’où il était. Il se trouvait toujours au même endroit et des symboles lumineux luisaient tout autour.
 
FJANDINN !!!!!!!!
 
En hurlant ce juron, Wulf ne put s’empêcher de frapper violemment du poing sur le sol, fendant les dalles qui se trouvaient sous lui. Il sentait la frustration l’envahir, cela ne faisait qu’alimenter sa fureur et s’il ne trouvait rien sur quoi la déchainer il ne savait pas combien de temps il pourrait encore se retenir. Sous son heaume, le guerrier-fauve avait un visage totalement déformer par la rage qui l’habitait, ses yeux laissant entrevoir une part de la folie guerrière qui l’habitait, sa mâchoire serrée. Au niveau de sa ceinture, le rubis rouge sang qui y étaient ceint semblait s’illuminer d’une lueur inquiétante alors que l’aura de l’Ulfark gagnait en agressivité.
 
C’est à ce moment qu’il vit que ses compagnons étaient toujours-là, Wulf ne comprit pas. Pourquoi n’avaient-ils pas poursuivi leur avancé pour arrêter leurs proies, celles-ci représentant, pour ce qu’il avait vaguement compris, un grand danger. Wulf ne savait pas combien de temps il s’était endormis mais quel que soit la réponse se serait beaucoup trop aux yeux du guerrier-fauve. Après avoir pris quelques minutes pour se calmer et diminuer autant que possible son agressivité il se tourna vers les autres.
 

Combien de temps ?

hrp:
 
avatar
AslingProtecteur d'Atlas
Protecteur d'Atlas

Date d'inscription : 23/12/2015
Nombre de messages : 132
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Amarok

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Sep - 15:02

Asling resta à côté de Wulf, regardant les changements qu'avaient eu droit l'Asgardien. Tout comme le pirate, il était maintenant plus sauvage, avec un cosmos plus puissant aussi. Il ne savait pas ce qui lui était arrivé, mais il était sur qu'il avait traversé une grande épreuve pour changer ainsi. Par contre, en voyant le réveil mouvementé du guerrier, le Marina comprit qu'il était toujours le même sur son attitude. Telle une bête, le guerrier du nord regarda autour de lui, prêt à foncer sur le premier qui bougerait. Reprenant ses esprits et comprenant ce qu'il venait de lui arriver, Wulf demanda combien de temps il avait dormi. Tout en cachant le fait qu'il s'était inquiété, Asling se redressa pour examiner les marques.

- Ça fait une quinzaine de minute me semble t-il... mais je n'en suis pas sur, le temps passe peut être différemment dans ce cercle...

Maintenant que le groupe était entièrement éveillé, le pirate chercha à nouveau un moyen de sortir. Il ne posa pas ses doigts sur la barrière invisible, préférant éviter tout accident, mais peut importe où il regardait, il ne voyait rien pour sortir d'ici. Il constata juste que les symboles étaient devenu moins visible en en quart d'heure.

- Bon, au vu de mes superbes premiers pas dans l'édifice, je propose à quelqu'un d'autre de passer devant. Quelqu'un comme... Reiner, tu as l'air d'avoir plus d'expérience que nous et... visiblement Wulf est rapidement victime des sorts mentaux.

Asling se rappela des paroles de Madame Z, leur ayant parlé de la puissance de la magie.

- On devrait faire plus attention, si la magie est capable d'endormir un éveillé sans qu'il ne s'en rende compte, on peut s'attendre au pire... peut être même à un sort de mort instantanée, on ne sait jamais.

Bien sur, le pirate ne voulait pas être défaitiste, juste que tout le monde soit encore plus prudent. En exemple de ses propres paroles, le jeune laissa son cosmos envahir son corps, faisant légèrement trembler le sol sous ses pieds, quelques dalles se fendant sous la pression. Il ne se préparait pas encore à un combat, mais s'il le fallait il serait prêt.

Après deux heures d'attente, le cercle disparu entièrement, laissant le passage libre au groupe. Comme il l'avait dit, Asling laissa les autres passer devant lui. Aucun nouveau danger n'arriva sur les premiers tournant, le groupe restant vigilant.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Administrateur
Servant de Sleipnir | Administrateur

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2441
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Sep - 17:59

Over The Shadows
Le livre des morts

Wulf repris peu à peu ses esprits. Reiner qui connaissant un peu le guerrier fauve décida de le laisser tranquille, le temps que ses émotions se calment d'elles-mêmes avant de lui expliquer la situation. Une fois le topo fait, les quatre chevaliers patientèrent calmement en attendant que la magie se dissipe. Une fois le champ de force disparut, Asling demanda à Reiner s'il ne pouvait pas mettre son expérience au service du groupe en prenant la tête des opérations. Le guerrier divin de bêta acceptât la demande du marinas, mais avant de s'employer à la tâche, il partagea son avis sur la situation.

“Je veux bien prendre la tête, néanmoins, si les pièges sont magiques je ne dispose d'aucun moyen de les éviter ou de les désamorcer. Je mettrais donc mon expérience au service du groupe, mais je ne garantis en aucun cas que nous allons éviter tous les pièges ”

Il ne fallut que quelques longues minutes de marche au groupe pour confirmer les propos du jeune homme. Le pied de Reiner se posa sur une dalle en apparence quelconque, mais qui sous le poids du jeune activât des symboles lumineux. Les écritures magiques se mirent à éclairer la pièce et le sol se dérobât progressivement sous leurs pieds en commençant par ceux de Reiner. Pendant sa chute, le jeune homme se mit en position de réception afin d'amortir la descente. Mais juste avant d'atteindre le sol, le cosmos ardent qu'il utilisait pour éclairer l'endroit, se reflétât sur une myriade d'objets qui jonchaient le sol. Reiner compris à la dernière seconde qu'il s'agissait de chausse-trappe et déploya avec fougue son cosmos de glace afin d'en recouvrir le piège.

“Attention à la couche de glace au sol, c'est glissant ”


Reiner espérait avoir pus prévenir à temps ses compagnons afin qu'aucun d'eux ne glisse et se fassent mal à l'atterrissage.



HRP:
 
avatar
AlecChevalier de Bronze d'Andromède
Chevalier de Bronze d'Andromède

Date d'inscription : 05/08/2015
Nombre de messages : 221
Age : 20
Double Compte : Athena, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Sep - 21:01
Quand Wulf revint à lui, l’américain était toujours à ses côtés, à veiller sur lui. Et, contrairement à Asling, il ne chercha pas à cacher sa mine inquiète. Quand le pirate eu répondu à la question de l’Asgardien, Alec ne put s’empêcher de demander, sincèrement soucieux :

« Ça va aller ? Tu avais l’air agité dans ton sommeil. Et tu paraissais vachement secoué à ton réveil…

Après le réveil de l’homme, comme il n’avait plus besoin de veiller sur lui et qu’ils étaient toujours bloqués par le dôme, Andromède entreprit de se recoiffer. Après tout, il semblait avoir largement le temps, même si, avec lui, se recoiffer traînait toujours en longueur. Après tout, il fallait bien qu’il soit toujours présentable une fois leur mission accomplie, s’il tenait à avoir une chance avec Madame Z. Le dôme s’effaça petit à petit, et ils purent finalement reprendre leur progression. Asling laissa Reiner prendre la tête pour ne pas être à l’origine du déclenchement d’un nouveau piège. Leur nouveau guide les mit cependant en garde sur le fait qu’il ne pouvait rien contre ces pièges. Et en effet, de longues minutes plus tard, il posa à son tour le pied sur une dalle piégée.

-On s’en sortira jamais !

Geignit Alec en voyant le sol s’affaisser lentement sous leurs pieds. Sans réfléchir plus longtemps, il envoya le bout pointu de sa chaîne se planter dans un mur et s’y accrocha. Quand il baissa la tête, il s’aperçut que Reiner avait laissé une couche de glace au sol pour recouvrir les pièges qui les attendaient en bas.

-Pour reprendre une citation : It’s a cat !

Il se laissa lentement glisser en bas pour ne pas glisser sur la couche de glace en atterrissant. Pour une fois, il ne passait pas pour un boulet. Et le pire, c’est que c’était grâce à ses chaînes. Ironie du sort quand tu nous tiens.

-Parce que le véritable gentleman est celui qui appelle toujours un chat un chat. Même lorsqu'il trébuche dessus et qu'il tombe

Reprenant un ton plus sérieux, il ajouta en grimaçant :

-On était censés faire vite, c’est vraiment mal partit…



Dernière édition par Alec le Jeu 29 Sep - 20:01, édité 3 fois
avatar
WulfFléau de l'Ulfark | Modérateur
Fléau de l'Ulfark | Modérateur

Date d'inscription : 31/01/2014
Nombre de messages : 694
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Sep - 23:27
Un quart d’heure, tout un quart d’heure de perdu… Wulf se sentait bouillir intérieurement, craignant que sa faiblesse n’offre une opportunité à leurs adversaires pour terminer ce pour quoi ils étaient venus. Son poing droit se serra de fureur jusqu’à faire entendre le craquement des jointures. Il entendit ensuite la voix d’Alec. Le guerrier-fauve eut du mal à comprendre l’inquiétude qu’il entendait dans la voix du chevalier d’Andromède. Il resta interdit une poignée de secondes, s’interrogeant sur comment réagir. Finalement, il décida de répondre.
 
De vieux démons se rappelant à moi.
 
Wulf se détendit, du moins autant qu’il le pouvait, puis écouta Reiner lui faire un résumer de la situation. Elle était encore pire que ce qu’il avait craint. Ils ne se retrouvaient pas ralentit d’un simple quart d’heure, mais de bien plus. Ils n’avaient aucun moyen de traverser le mur invisible et ne pouvaient qu’attendre que la magie qui animait ce dernier se dissipe.
 
Asling intervint à son tour proposant de transmettre le commandement de l’opération à Reiner. Wulf resta interdit une nouvelle fois, s’il faisait confiance à son frère d’arme il était parfaitement conscient que dans leur situation aucun d’entre eux ne pouvaient faire grand-chose pour éviter les pièges.
 
Wulf se posa dans un coin et ferma les yeux. Il commença à prier les dieux, leurs priant de lui pardonner sa faiblesse, qui avait de plus été exposé face à des éveillés issu d’autres factions. Il en appela également à leur soutien pour l’affrontement qui s’annonçait, s’ils arrivaient à temps. Quand les symboles s’éteignirent enfin, Wulf se leva immédiatement tant il avait hâte de reprendre cette chasse qui n’avait que trop durée.
 
Le groupe suivit Reiner et continua sa progression. Wulf se sentait de plus en plus agité. Il tournait la tête à gauche et à droite de manière assez frénétique, cherchant à trouver des signes, des traces qui lui permettrait de confirmer êtres sur le bon chemin. Il sentait que ça s’éveillait en lui… sa fureur sacrée… son besoin de faire couler le sang… de déchainer cette violence qu’il retenait à grand peine. De plus, ce lieu ayant prouvé sa dangerosité, il espérait arriver à déceler ces mauvaises surprises avant qu’elles ne surviennent. Mais en vain…
 
Après un quelque temps, un nouveau piège s’enclencha sous leurs pieds. D’un coup, le sol de la salle se déroba les faisant chuté dans le vide. À l’instant même où Wulf sentit que le sol disparaissait sous ses pieds, il pivota sur lui-même pour planter les griffes de son armure dans la façade la plus proche. Cela lui permis de ralentir sa chute, mais pas de l’arrêter. Lorsqu’il vit Reiner générer de la glace pour neutraliser le piège, il bondit du mur en direction de la façade la plus proche pour à nouveau s’y agripper de toutes ses forces et continuer à ralentir sa descente. Il lâcha tout lorsqu’il estima être assez proche de la glace pour ne pas la brisée à l’impact.
 
Laissant derrière lui un mur couvert des longues marques de griffes qu’il avait laissé derrière lui, le guerrier-fauve atterrit sur la glace à son tour. Si son atterrissage s’était fait sans grâce, il avait au moins le mérite d’avoir le pied sûr. La glace était un élément très commun sur sa terre natale et il avait appris depuis longtemps à garder son équilibre sur ce genre de terrain tout en s’y déplaçant avec une certaine aisance. Profitant de cela il se tint prêt à rattraper ses compagnons si ces derniers se révélaient moins dans leur élément que lui.
 

Par où maintenant ?

[OTS] Le livre des morts

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Livre des Morts
» La calligraphie
» Fête du Livre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» Uglies, un livre....prettie ? ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya :: Zone Guerre Sainte :: Afrique et Moyen-Orient :: Autres Lieux-