avatar
ReaganChevalier Noir de l'Oiseau de Paradis
Chevalier Noir de l'Oiseau de Paradis

Date d'inscription : 06/07/2014
Nombre de messages : 294
Age : 21
Double Compte : Wolgorn

Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Sep - 16:07
BGM- https://www.youtube.com/watch?v=3OOQPR4w8po -BGM

Un soleil radieux brillait au-dessus d'une crique déserte d'Hawaï, dotée d'une magnifique plage de sable blanc. L'endroit était calme et paisible, seul le bruit nonchalant des vagues venait perturber sa quiétude. L'océan était d'un sublime turquoise, abandonnée par les navires qui gâchaient habituellement sa splendeur. Cependant, rien de tout cela n'égalait la beauté de l'être qui émergea des flots avec dynamisme et prestance. Reagan avait terminé sa session de natation intensive, avec le vaste océan en guise de piscine sportive pour son usage exclusif. En slip de bain, le Chevalier Noir marcha jusqu'au bord de la plage, les jambes toujours immergées dans l'eau. Son corps athlétique ruisselait d'eau et chaque goutte perlait délicatement sur ses muscles saillants. La lumière solaire se reflétait sur sa peau légèrement bronzée et la faisait scintiller de mille feux.

Essoufflé mais rafraîchi, Reagan s'ébroua les cheveux, projetant ainsi de nombreuses gouttes d'eau dans les airs. Rien de tel que la natation pour faire travailler l'intégralité des muscles du corps ! Il se tourna ensuite de nouveau vers l'océan, respira profondément l'air marin puis banda ses muscles dans de multiples postures de culturisme. Ceci fait, il se campa solidement sur ses jambes, tendit le bras droit et laissa le gauche en retrait, le poing fermé. Le Black Knight esquissa alors un sourire assuré et décocha un puissant direct dans le vide. L'onde et la pression soulevées par son poing fendirent l'eau sur une trentaine de mètres. Le sable reposant au fond de l'océan fut mis à nu par le coup, avant d'être englouti quelques secondes plus tard.

Pour l'instant satisfait de cette performance effectuée avec aisance, Reagan sortit finalement de l'eau et rejoignit son transat. Une fois arrivé, il attrapa sa serviette et s'essuya longuement avec. En dehors de sa teinture violette, il ne portait actuellement pas de maquillage, donc aucun risque qu'il ne l'efface par inadvertance. Tout en se séchant, il réfléchissait à ce qu'il pouvait bien faire ensuite. Aucun événement n'était pour le moment prévu à la WWE et l'Ordre Noir avait besoin de se reconstruire. Une chance que Poséidon se soit calmé après l'embargo qu'il avait décrété sur les mers et océans, sinon l'Oiseau de Paradis n'aurait jamais pu venir à Hawaï ! Après tout, le Dieu des Eaux était loin d'être omniscient, ce qui était fort heureux. D'ailleurs, l'île d'Hawaï était un coin plutôt plaisant, le Black Knight pourrait en faire sa propriété dans un futur proche...

Quoi qu'il en soit, il devait se résigner à partir tôt ou tard à Death Queen Island. Récemment, de nouveaux guerriers étaient apparus au sein de la Chevalerie Noire. C'était le type d'information qui intéressait Reagan, intrigué par les personnages qu'il pouvait éventuellement rencontrer. Fraterniser n'était pas son but, mais connaître ceux avec qui il allait s'associer était primordial, surtout s'il devait les combattre. Or, au vu des ambitions de chacun, les frictions entre confrères n'étaient pas exclues. Takeya Oni était le plus dangereux parmi ces soudards assoiffés de pouvoir, c'était pourquoi Reagan préférait s'éloigner des affaires de la Heaven Inc. De toute manière, il n'avait pas besoin de ce mastodonte pour être au top, car il était l'homme le plus fort et le plus beau sur Terre !


Dernière édition par Reagan le Lun 5 Sep - 22:22, édité 1 fois
avatar
AmarokBranche de Niflheim
Branche de Niflheim

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 441
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Sep - 21:23
Le géant s'était rendu sur DQI peut de temps après avoir eu son armure. Ne voulant pas perdre de temps et voulant prouver qu'il était le meilleur, il s'était renseigné en partie sur celui qui était à la tête de tous, du moins il l'espérait. Un dénommé Takeya, Seigneur Noir du Lion, dirigeant de la grande entreprise Heaven Inc. Ceux qui siégeait à la table de l'entreprise n'était autre que les autres Seigneurs Noirs. Nergal chercha alors à en devenir un, afin de faire un pas de plus vers sa preuve de toute puissance. D'après une rumeur, il suffisait de tuer un autre Seigneur Noir, pour prendre sa place. Le jeune homme avait donc fait en sorte d'en trouver un et de l'affronter. Ce fut la plus grosse erreur de sa vie, enfin... l'une des plus grosses erreurs. La défaite fut écrasante, Nergal s'était retrouvé rapidement au sol, sans avoir pu mettre son armure. Malgré qu'il se soit défendu, son adversaire n'avait reçu aucun coup et avait brisé l'arme du Cavalier.

N'ayant pas eu le temps de trouver un forgeron digne de ce nom, ni même la méthode pour que son épée soit plus résistante, le jeune homme s'était réfugié dans une vieille maison de l'île. Pour compenser la perte de la lame, Nergal avait placé l'armure de façon à recouvrir le manche et former une nouvelle lame. Ruin n'était plus ce qu'elle était, ni même le guerrier qui n'avait plus si fière allure. Bien sur, il voulait toujours grimper au sommet, mais il changerait de méthode. Il était la Guerre après tout, et les méthodes ne manquaient pas pour vaincre ses adversaires. De nouveau, il porterait son masque, souriant moins qu'avant certes, le monde des enfants étant loin maintenant, mais suffisamment pour tromper son monde.

En quête de réponse, il entendit parler d'un autre Mercenaire, arrivait peu de temps avant lui. D'après la rumeur du jour, il était parti pour Hawaï à la nage. Le géant ne fit pas de commentaire sur ça, trouvant la méthode étrange, mais logique vu le manque de bateau actuel. Il rangea donc son armure et Ruin dans sa petite demeure, changeant de tenue pour en choisir une qui serait plus adéquat pour la région, avant de prendre un raccourci.

Proche de Reagan, l'air crépita doucement, avant de laisser apparaître une faille d'où sorti un géant aux muscles souples, le corps couvert d'un unique tatouage rappelant une créature noire. Les tentacules venaient lécher aussi bien son visage, que ses jambes et ses bras, cachant des cicatrices plus ou moins profondes. Le guerrier avait troqué sa tenue habituelle pour un short de bain noir. Il n'aimait pas vraiment dévoiler son corps ainsi, mais le lieu s'y prêtait et si la rumeur était vraie, il aurait plus de chance d'approcher le Mercenaire.

- On dirait que j'ai visé juste... vu ton allure, tu dois être Reagan, c'est ça ? On m'a envoyé vers toi pour avoir quelque... éclaircissement sur la hiérarchie de Death Queen Island...

Le guerrier regarda les vagues monter et descendre sur le sable chaud.

- Je suis Nergal, Ca... Chevalier Noir de la Guerre, enchanté.

Il en coutait beaucoup au jeune homme de se faire appeler comme les autres Mercenaires, mais s'il voulait se fondre dans la masse, il devrait arrêter de se faire appeler Cavalier Noir.
avatar
ReaganChevalier Noir de l'Oiseau de Paradis
Chevalier Noir de l'Oiseau de Paradis

Date d'inscription : 06/07/2014
Nombre de messages : 294
Age : 21
Double Compte : Wolgorn

Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Sep - 12:33
Pendant que Reagan finissait de se sécher, l'espace se distordit et grésilla à proximité de lui. Alerté par cet étrange phénomène, il se mit instamment en posture défensive, chacun de ses muscles contractés au maximum. Il n'avait aucune certitude sur la nature de cette distorsion, mais il savait qu'il était plus prudent d'être en garde si jamais il s'agissait d'une attaque ennemie. Mais qui oserait être assez fou pour défier l'Oiseau de Paradis ? Peut-être s'agissait-il aussi d'un envoyé de l'Ordre Noir, mais ce n'était pas dans leur habitude de venir comme cela. Un géant blanc apparut alors devant le Black Knight, toujours sur la défensive. L'inconnu, manifestement dépourvu de toute intention belliqueuse à son encontre, lui demanda s'il était bien Reagan. Avec une politesse étonnante au vu de son physique grossier, il se présenta ensuite sous le nom de Nergal, Chevalier Noir de la Guerre.
 
S'il comprenait bien, ce pâle individu serait un collègue du même grade que Reagan ? Ce dernier jaugea Nergal de la tête aux pieds puis se détendit, constatant qu'il n'avait pas à s'inquiéter. Il avait beau être grand, Nergal manquait sérieusement de muscle et de classe comparé à l'Oiseau de Paradis : un véritable escogriffe ! Même son tatouage stylisé ne rattrapait pas le coup tellement il paraissait efflanqué et maladif. En revanche, son aura était plus déjà consistante que son physique maigrichon. Qu’importe, de toute façon nul n’était à la hauteur face à Reagan, que ce soit en force ou en beauté. Ceci étant, il était inutile de chercher querelle à cet homme, bien qu'il fût amusant de voir qu'il s'était lui aussi amené en maillot. L'Oiseau de Paradis n'avait invité personne à une beach-party pourtant !

Ayant terminé d'inspecter son interlocuteur, il lui sourit poliment et se présenta à son tour :

"En effet, c'est moi-même, Reagan de l'Oiseau de Paradis Noir ! Enchanté de te connaître, ami Nergal. Je suppose que c'est ma beauté et mon athlétisme qui t'ont mis sur la voie ?"


Évidemment que c'était cela ! Il n'y avait que par sa magnificence que l'on pouvait identifier Reagan ! Ce dernier s'esclaffa gaiement et flanqua une tape pseudo-amicale au dos de son confrère. Il étendit ensuite sa serviette sur son transat, s'allongea tranquillement dessus puis enfila ses lunettes de soleil. En position de repos, l'Oiseau de Paradis croisa ses mains derrière sa tête et commença sa séance de bronzage. Néanmoins, soucieux de ne pas laisser Nergal en plan après les présentations, il consentit à répondre à ses interrogations :

"La hiérarchie de Death Queen Island, dis-tu ? C'est simple mon cher Nergal : au sommet, il y a les Seigneurs Noirs, qui bénéficient chacun de leur autonomie et dirigent l'Ordre Noir de manière collégiale. Sous leurs ordres directs se situent les Gardes Noirs, leurs gorilles ou proches collaborateurs si tu préfères... et tout en bas se situent les Chevaliers Noirs, les hommes à tout faire de l'Ordre comme toi et moi. Bien que nous ayons obligation à obéir aux Seigneurs et aux Gardes, nous bénéficions cependant de la plus grande liberté de mouvement car nous ne sommes pas encombrés de grosses responsabilités politiques."


Reagan sortit de son sac de plage une bouteille d'eau fraîche, la déboucha et en but tout le contenu d'une gorgée, alors qu'elle était pleine. Sa force pulmonaire était telle qu'à l'inspiration, le plastique de la bouteille se froissa puis s'écrasa avec une facilité déconcertante.  L'Oiseau de Paradis rangea ensuite ce qu'il restait de la bouteille dans son sac et poursuivit la conversation :

"Être en bas de l'échelle ne me sied guère, mais j'apprécie l'autonomie que me confère ce modeste statut. Certes, je dois venir en cas d'urgence, payer l'impôt, protéger ma faction et la mener vers la gloire, mais tant que je peux voyager et travailler à mon aise après, cela peut me convenir. Après, je ne parle que de théorie pour la hiérarchie de Death Queen Island, avec les troubles actuels, les choses deviennent un peu plus compliquées..."


Toujours allongé sur son transat, il leva nonchalamment ses ray-bans pour mieux regarder Nergal et le questionna :

"Et sinon ? Que penses-tu de tout cela, mon cher Nergal ? Ta curiosité me paraît bizarre pour un simple Black Knight... Personnellement, je n'ai pas besoin de m'interroger outre mesure. Nous ne sommes qu'une organisation de renégats et de marginaux après tout."


Reagan n'avait pas vraiment envie de s'épancher sur sa vie privée ou sur les raisons qui l'avaient poussé à s'engager dans la Chevalerie Noire. Ce n'étaient pas les affaires de ses collègues, bien que certains partagent sa haine envers le Sanctuaire, médiocre et sclérosé. Il préférait en revanche asticoter gentiment ses confrères sur leurs projets, histoire de vérifier ce qu'ils valent.
avatar
AmarokBranche de Niflheim
Branche de Niflheim

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 441
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Sep - 12:28

Par chance, le guerrier avait entendu une description de Reagan, il l'avait donc reconnu de suite, ce qui ne choqua pas plus l'intéressé. Le Black Saint se présenta à Nergal, comme étant bien Reagan, de l'Oiseau de Paradis Noir. Il supposa même que le géant l'avait reconnu à sa beauté et sa musculature.

- En effet, y a de ça.

En réalité non, les cheveux de son interlocuteur avaient été la chose la plus évidente qu'il remarqua. N'ayant cure de la beauté physique, il n'en occupa pas plus que ça, tout comme ses muscles, qu'il trouvait bien trop superflu. Mais visiblement le Mercenaire vouait un culte à sa personne et le Cavalier préféra ne rien dire, pour ne pas l'irriter et perdre les informations qu'il voulait.

Vint enfin le sujet que voulait Nergal, un sujet fort intéressant qui se révélait plein de surprise. À la tête de l'île des Black Saints se trouvait donc les Seigneurs Noirs, comme celui qu'il avait croisé en arrivant sur l'île. Est ce que ces Seigneurs étaient comme les Chevaliers d'ors, libres de mouvements, mais dans l'obligation de protéger l'Ordre ? Le géant garderait cette question pour le moment, étudiant le reste de la hiérarchie. Les Gardes Noirs suivaient donc les Seigneurs, et leur servaient de camarades tout en étant sous leurs ordres. Ce poste était donc déjà éliminer dans la tête de la Guerre, ne voulant pas répondre de ses actes à n'importe qui. Vint ensuite son propre rang, celui des Chevaliers Noirs, qui visiblement étaient les larbins de tout ce petit monde. Si la fonction avait la plus grande liberté, elle n'en restait pas moins basse et dégradante pour Nergal, qui voulait se hisser au sommet. Le guerrier nota également que le trouble semait les rangs des Mercenaires, un élément aurait-il perturbé l'équilibre de l'ordre ?

La dernière question retint fortement l'attention du géant. Il aurait pu tout révéler à son camarade, mais il devait encore se méfier de tous. S'il voulait grimper jusqu'au sommet, il devrait porter son masque pour un moment, cachant ses véritables intentions tout en gagnant en puissance.

- Oh tu sais, je ne cherche qu'à me renseigner, pour savoir à qui je devrai faire mes rapports. Je ne cherche qu'un peu d'amusement dans ce monde, louer mes services aux plus offrant, pourquoi pas à deux nations différentes et faire en sorte qu'une guerre éclate entre eux. Rien n'est plus beau de le conflit, le bruit de la chair qui explose, des os qui craquent.

Même s'il cachait ses véritables intentions, il ne cacherait jamais ce qu'il voulait faire dans le monde entier. La Terre était un immense terrain de jeu, il fallait être stratège, peaufiner des jours ou des mois pour que les nations se déchirent enfin. Et parfois, une simple étincelle suffisait pour faire tout exploser. Mais qu'importe le temps que la démarche prend, du moment que le résultat est fantastique. Surtout que l'homme n'attend que ça, jour après jour, pour s'entre-déchirer.
avatar
ReaganChevalier Noir de l'Oiseau de Paradis
Chevalier Noir de l'Oiseau de Paradis

Date d'inscription : 06/07/2014
Nombre de messages : 294
Age : 21
Double Compte : Wolgorn

Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Sep - 21:24
Nergal répondit à Reagan qu'il voulait simplement se renseigner et n'afficha que sa nature de mercenaire ordinaire. Assez ennuyeux et vulgaire, même si le quotidien de Reagan était relativement similaire à celui de son confrère, sauf que la comparaison avec cet escogriffe rebutait l'Oiseau de Paradis. Il y avait une différence fondamentale entre eux deux, voire entre lui et tous les autres Black Knights : l'élégance. Plus que la richesse et l'ivresse du combat, c'était la recherche de gloire, de perfection technique et esthétique qui l'animait. La beauté transcendait tout par sa simple quête, même le statut de renégat, d'assassin ou de paria. Et encore, être rejeté par le Sanctuaire était gratifiant en soi après mûre réflexion. Les fidèles d'Athéna étaient des imbéciles ignares et bornés, incapables de reconnaître la beauté et la force à leur juste valeur ! Et c'était avec un état d'esprit aussi étroit qu'ils comptaient protéger la planète ? Un tel aveuglement face à tant incompétence était tout bonnement scandaleux !
 
"Rien de bien spécial en somme..." résuma dédaigneusement Reagan, avant de lever un sourcil songeur. "Tiens, ça me fait d'ailleurs penser que je ne sais pas à qui je dois précisément obéir !"
 
Il fit une pause afin de réfléchir à la question, quittant sa position allongée pour s'asseoir pensivement sur son transat. Toutefois, il lâcha l'affaire au bout de quelques secondes et s'en retourna bronzer paresseusement. Qui donc était assez stupide pour chercher à être enchaîné tel un chien tenu en laisse ? Il fallait croire que les Saints l'étaient suffisamment pour servir une déesse aussi fade qu'Athéna.
 
"Bah, qu'importe !" déclara l'Oiseau de Paradis d'un ton suffisant. "Je suppose que personne ne s'en soucie réellement de toute manière. Disons que je suis au service de l'Ordre, ce sera plus simple. Il faut croire qu'il n'y a que pour les Gardes Noirs que les affiliations et la hiérarchie comptent."
 
Il ponctua sa phrase d'un soupir las, remit ses ray-bans et ferma les yeux, non sans demeurer attentif à la présence de Nergal. Avant qu'un silence ne puisse s'installer, Reagan se rappela qu'il avait encore quelques informations à dispenser à son collègue. D'une voix presque somnolente, il continua donc obligeamment la discussion :
 
"En ce qui concerne les Seigneurs Noirs, il me semble qu'il y en a actuellement trois en service. Je n'en sais que trop peu sur eux tant ils sont discrets, à l'exception de Takeya Oni du Lion Noir... Si tu es du genre consciencieux, j'imagine que tu as dû entendre parler de la Heaven Inc., n'est-ce pas ? Et bien sache que Takeya Oni en est le président. Comme je travaille aux États-Unis, j'ai pu me familiariser de loin avec le personnage et je peux te dire qu'il est très puissant... mais hélas dénué de raffinement. Si j'étais à ta place, je me méfierais de lui : il a beau être un rustre, c'est un homme très ambitieux et agressif."
 
Ceci dit, dénigrer les ambitions d'autrui n'empêchait en rien l'Américain de nourrir les siennes. Cependant, à la différence des Seigneurs Noirs, il comptait dédier son ambition à l'idée de beauté et par extension à sa propre personne. Le concept de beauté étant le plus vertueux et noble de tous, il était par conséquent impératif qu'un homme tel que Reagan l'incarne et en fasse bénéficier la Terre entière : il fallait que l'humanité comprenne à quel point il était un être fabuleux, à la flamboyance sans égale. A propos de cela, il devait aussi s'empresser d'initier Nergal à son excellence.
 
"Au fait mon cher Nergal, le nom de Bloody Hawk te dit-il quelque chose ?" l'interrogea l'Oiseau de Paradis, un sourire orgueilleux aux lèvres.
avatar
AmarokBranche de Niflheim
Branche de Niflheim

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 441
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Sep - 22:04

Le géant fit craquer sa nuque, avant de commencer une série d'étirement lui permettant d'écouter Reagan, tout en essayant de paraître normal aux passants. Même si, les passants étaient vraiment rare, tellement rare que le Mercenaire s'arrêta, ne voyant personne passer. Les jeux de Poséidon avaient tellement ébranlé le monde, que les pauvres d'esprits préféraient resté loin de l'eau. Avec un certain amusement, le Cavalier se demanda s'ils avaient aussi peur de prendre une douche. On ne sait jamais, si le dieu des Océans décidait d'envoyer un dieu mineur vous attaquer directement chez vous.


Vint alors à ses oreilles que les chevaliers devaient obéir à l'un des Seigneurs. Il était hors de question que Nergal obéisse à un vulgaire Seigneur comme celui qu'il avait du affronter. Certes, il aurait pu prendre sa place s'il l'avait vaincu, mais ces crapules étaient plus puissantes qu'il n'avait cru. Il avait donc fuit le combat, la lame de Ruin partant en morceaux sous les assauts de l'adversaire. Tout comme son épée, le géant était ressorti brisé de son combat. Il avait sous estimé son adversaire, comprenant qu'il n'avait connu que des cibles faciles jusqu'à maintenant. Les quelques mots que fini par dire le musculeux mercenaire ramena le Cavalier au présent.


- Tant mieux, je n'aime pas obéir aux autres, rien de mieux que d'être son propre maître... sinon j'aurai pas foutu le bordel à la Palestre et je les aurai laissé faire de moins le Saint des Gémeaux...


Le guerrier à la chevelure éclatante commença ensuite une longue explication sur les Seigneurs Noirs et surtout sur l'un d'entre eux, Takeya le Lion noir, dirigeant de la Heaven Inc. Les informations qu'avait recueillit la Guerre étaient pourtant différentes sur les Seigneurs.


- Excuse moi de te contredire, mais d'après d'autres informations, les Seigneurs sont neuf en permanence. Et pour devenir l'un d'entre eux, il faut supprimer l'un des neufs... ou avoir de la chance et prendre la place d'un disparu au bon moment...


Une fois cette affaire réglée, Reagan parti sur un autre sujet, qu'il se fit une joie de faire partager à avec Nergal.


- Bloody Hawk ? C'est une arme, un puissant guerrier ? Parce que sinon, ça ne me dit rien du tout.
avatar
ReaganChevalier Noir de l'Oiseau de Paradis
Chevalier Noir de l'Oiseau de Paradis

Date d'inscription : 06/07/2014
Nombre de messages : 294
Age : 21
Double Compte : Wolgorn

Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Sep - 19:18
Nergal semblait soulagé de ne pas être obligé d'obéir à un supérieur, même si Reagan n'était pas franchement certain de ses informations. Il fallait dire que c'était un tel bazar à Death Queen Island, sans compter que l'Oiseau de Paradis s'arrangeait toujours pour éviter de s'y rendre. Il détestait le climat et l'atmosphère de cette île, même si elle était plutôt bien équipée pour entretenir une armée. Le Chevalier de la Guerre mentionna ensuite ce qui paraissait être son passé, impliquant dans ses propos la Palestre et le Saint des Gémeaux. Était-il donc un rebut de la Chevalerie d'Athéna, tout comme Reagan ? Ce dernier n'était pas vraiment intéressé par cette donnée, mais apprendre que cet escogriffe ait pu être candidat à une Armure d'Or le stupéfiait. Et dire que l'Américain était seulement en lice pour une vulgaire Armure de Bronze, c'était ahurissant ! Comment un maigrichon décoloré pouvait-il prétendre à un grade supérieur à celui du fabuleux Oiseau de Paradis ? Il espérait que Nergal racontait n'importe quoi ou qu'il avait mal compris ce que celui-ci disait, parce que cela relevait du délire.

Reagan écouta l'objection de son interlocuteur à son affirmation portant sur les Seigneurs Noirs en service. Le regard irrité mais dissimulé derrière ses lunettes de soleil, il continua néanmoins d'arborer un sourire poli et compléta son information :

"J'ai juste dit en service, mon cher Nergal. Je n'ai jamais nié qu'il y avait en théorie neuf Seigneurs Noirs, mais soit la plupart des postes sont vacants, soit les autres ne font quasiment rien. Certains se comportent à un tel point comme des parias qu'ils vivent reclus, par crainte ou rejet du monde extérieur."


Se sentant légèrement crispé, il s'étira puis respira profondément avant de se remettre au repos. Ceci étant, Nergal ignorait qui était Bloody Hawk, mais donna en revanche une excellente amorce de réponse à l'Américain. "Puissant guerrier", voilà qui sonnait bien et parvenait à décrire, même grossièrement, une glorieuse facette de sa flamboyante personne !

"Un puissant guerrier... Tu peux dire ça, en effet." gloussa Reagan, flatté. "Sache que je travaille à mi-temps comme catcheur professionnel à la WWE, Bloody Hawk étant mon nom de scène. Certes, combattre sur le ring ne vaut pas le combat réel, mais j'y ai cependant appris beaucoup de choses utiles à adapter au champ de bataille. N'hésite pas à passer me voir durant mes matchs, tu y seras le bienvenu, surtout que je ne lésine pas sur le spectacle ! Tu sais ce que l'on dit : tout pour le public !"

Il ponctua ainsi ses paroles d'un éclat de rire, trop heureux d'impressionner son collègue. L'Oiseau de Paradis se leva ensuite de son transat, se positionna face à son interlocuteur et contracta ses muscles tel un culturiste. Très fier de sa musculature d'esthète et d'athlète, il ne put s'empêcher d'en faire un exposé passionné :

"A propos de ce que j'ai acquis, admire un peu la qualité de ces muscles ! Ils me confèrent la force de frappe d'un boxeur, la souplesse et l'agilité d'un gymnaste, la vitesse d'un sprinteur et l'endurance d'un marathonien ! Bien entendu, il ne s'agit que d'une humble comparaison à l'échelle humaine afin que tu te fasses une idée."

Reagan, soucieux de ne pas abîmer son siège et ses affaires, s'en éloigna d'une dizaine de mètres et, une fois arrivé à distance de sécurité, banda sa musculature au maximum. Il déploya ensuite violemment son cosmos, générant ainsi un tourbillon de sable autour de lui. Tonifié par ce flux intense d'énergie, son physique irradiait désormais de dynamisme et de puissance. Les fibres musculaires de l'Américain vibraient d'une telle vigueur que son corps paraissait inébranlable.

"Et voilà ce que ça donne lorsque l'on y ajoute la force d'un Éveillé : un corps digne d'un surhomme !" s'enorgueillit-t-il. "Il va sans dire que je ne néglige aucun domaine dans mon entraînement, qu'il soit physique ou cosmique ! C'est dans le cosmos que je puise la force de me perfectionner sans relâche !"

Sa démonstration terminée, Reagan effaça son cosmos, détendit ses muscles puis se recoiffa élégamment. Il avait assez frimé pour la journée et Nergal avait sans doute appréhendé toute la mesure de sa magnificence, du moins s'il n'était pas un sombre ignare.

"Mais assez parlé de moi, je sens que je m'égare." déclara l'Oiseau de Paradis d'un ton faussement modeste. "Revenons-en plutôt à toi, ami Nergal. Toi aussi tu as eu des démêlées avec ces imbéciles du Sanctuaire, je me trompe ? A croire que ces médiocres sont incapables de reconnaître les gens de valeur, pas étonnant que ce monde soit en pleine décadence sous leur protection."
avatar
AmarokBranche de Niflheim
Branche de Niflheim

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 441
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Sep - 16:11

Le Bloody Hawk dont parlait Reagan n'était autre que son nom de scène. Le Mercenaire était un catcheur américain, qui semblait être plutôt célèbre. En guise de démonstration de sa puissance, l'Oiseau de Paradis banda ses muscles. Il s'éloigna ensuite de ses affaires pour les bander encore plus et venter sa beauté et sa force. Il mêla ensuite ensuite le tout à son cosmos, gonflant l'atmosphère d'énergie violente. Le sable tournoyait autour de lui dans une danse frénétique et irrégulière. Nullement impressionné, Nergal ferma juste un instant les yeux, pour ne pas pulvériser son camarade, par simple plaisir sadique.

- Impressionnant, j'ai rarement vu d'énergie aussi magnifique.

Un petit mensonge ne lui fera pas de mal et il ne serait pas obligé de retirer un membre aux Black Saints ainsi. Pour ne pas rester sur une telle phrase, il continua.

- Je comprend, je puise moi même toute mon énergie du cosmos. C'est un sens bien plus pratique que les autres, même si l'utilisation de son cerveau est d'une praticité remarquable pour une utilisation optimale de cette énergie.

Ayant repris sa place, Reagan interrogea le géant sur son passé. Lui demandant de parler de ses démêlés avec le Sanctuaire. Le guerrier se remémora rapidement les quelques mois passés dans ce lieu, avant de se lancer dans son récit.

- Je n'ai pas vraiment de... soucis avec les Saints. À la base, notre père nous avait envoyé mon frère et moi pour y apprendre la maîtrise du cosmos et du combat. En bon élève que nous étions, nous avons accepté de suivre les instructions avant que nous passions nos épreuves afin d'obtenir une armure de bronze. Trouvant l'épreuve de mon frère stupide, car il n'y avait aucune chance qu'il perde, je suis parti de mon côté. L'un des enseignant m'a suivi, voulant soit disant me remonter le moral. À la place, je l'ai tué en utilisant mes pouvoirs et mon frère du faire taire un témoin. Je n'ai plus entendu parler du Sanctuaire depuis ce jour où nous sommes parti.

Nergal n'avait rien caché, pourquoi le ferait-il ?

- Mais bon, on est bien d'accord sur une chose, le Sanctuaire n'est plein que d'incapable.

Pour ne pas paraître malpoli, le Cavalier rendit la question à l'Oiseau.

- Et toi, qu'est il arrivé pour que tu en veuilles ainsi au Sanctuaire ?
avatar
ReaganChevalier Noir de l'Oiseau de Paradis
Chevalier Noir de l'Oiseau de Paradis

Date d'inscription : 06/07/2014
Nombre de messages : 294
Age : 21
Double Compte : Wolgorn

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Sep - 19:33
Visiblement, Nergal se montrait réceptif à la beauté et la force de Reagan, ce qui montrait qu'il y avait encore des gens sensés sur cette planète. L'Oiseau de Paradis hocha affirmativement la tête lorsque son collègue impliqua que certaines personnes étaient trop stupides pour utiliser leur cosmos correctement. Ce n'était certainement pas un génie aussi cultivé et sophistiqué que lui qui se rendrait coupable d'une telle bêtise. L'Américain écouta ensuite l'histoire du Chevalier de la Guerre, plutôt interloqué par le dénouement de son récit. Il n'avait apparemment aucune raison sérieuse de s'opposer au Sanctuaire, juste une envie de le provoquer et de l'affronter. Cela n'avait pas de réelle importance au final, car il y avait de tout parmi les Black Knights.

Nergal demande ensuite à Reagan pourquoi il détestait le Sanctuaire, ce qu'il croyait ne pas avoir laissé transparaître. Peut-être son ton avait laissé filtrer une pointe d'acidité dans ses propos en parlant des fidèles d'Athéna ? Il se frotta la nuque d'un air plutôt gêné, mais toujours le sourire aux lèvres. L'Oiseau de Paradis n'aimait pas cela, mais quitte à répondre, autant être le plus vague possible. Son confrère avait beau être un homme de goût malgré son apparence, il n'était pas un ami assez intime pour qu'il lui révèle son passé.

"Ça se voit autant que ça que j'abhorre le Sanctuaire ?" s'interrogea-t-il avec amusement. "Disons qu'ils n'ont guère apprécié ma façon d'éliminer les faibles de la course à la Chevalerie. Pourtant, je ne faisais que leur rendre service ! Quel mal y a-t-il à tuer des minables inaptes à devenir Chevalier alors qu'on les a entraîné toute leur vie dans ce seul but ? Je ne comprendrai jamais la logique de ces imbéciles..."

Sur ces bonnes paroles, l'Américain se dirigea vers son transat et le plia, puis rangea ses affaires et referma son sac de plage. Il enleva aussi son parasol du sable et le plaça sous son bras droit, où il avait suspendu son sac.

"Ce n'est pas tout, mais je commence à m'ennuyer ici..." soupira Reagan. "Je pense qu'il est l'heure pour moi d'entrer en action, me prélasser nuit à ma forme."

De son bras gauche, il ramassa son transat avec aisance et commença à quitter la crique. Il comptait se rendre dans des vestiaires situés plus loin, laissés à l'abandon à cause de la menace de Poséidon. Une fois habillé et paré au combat, il n'aurait plus qu'à partir là où l'Ordre Noir pourrait l'envoyer. Mais avant de partir, l'Oiseau de Paradis se tourna vers Nergal et lui lança :

"Si tu veux me suivre, ne te gêne surtout pas, tu pourras voir comment travaille un Chevalier Noir !"

Il ponctua une nouvelle fois sa phrase d'un éclat de rire légèrement hautain puis quitta la plage. Ce n'était pas un départ définitif pour l'Américain, qui avait bien l'intention de s'emparer d'Hawaï un jour prochain.

[pv. Nergal] Du soleil, de l'huile et des muscles